Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sabertooth | Sybilia & Kôta
 MessageSujet: Re: Sabertooth | Sybilia & Kôta   Sam 19 Mar - 21:46

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

A light of Hope
Sting et Kôta



La tête baissée devant la Reine du pays, je remarque du coin de l'oeil sa silhouette qui se mouve, j'entends ses pas discrets effleurer le plancher de marbre de la salle de trône, l'épée dégainée de son fourreau dans une symphonie résonnante, bruyante et glaciale comme son acier. Que m'arrivera-t-il? A-t-elle l'intention de me trancher la tête elle-même? Je ferme les yeux. J'entends encore vibrer la lame près de mon oreille. Qu'on en finisse rapidement si c'est comme ça que ça doit se terminer. J'ai pas envie de vivre dans cet enfer une seconde de plus. Merci Kôta. Merci Sting. Au moins vous aurez essayé, au moins je peux mourir en ayant dans la conscience qu'il y a encore de bonnes personnes sur qui je peux compter...

Le froid de la lame traverse ma camisole. Les mots de la Reine traversent mon coeur. J'ouvre les yeux d'un coup. Ce... ce n'est pas un rêve? Ni un cauchemar? Je ne mourrai pas maintenant? Je suis pardonnée par la Reine et la seule chose que j'ai envie de faire, c'est de pleurer... Je lève les yeux, noyés dans l'eau, vers la Reine qui range sa lame et regagne son trône. Elle est... heureuse? Heureuse pour moi de pouvoir enfin me sortir de ce calvaire cauchemardesque? La lumière...? Oui, la lumière, je peux enfin la voir, je peux presque la toucher aussi. Elle est magnifique cette lumière. Elle est blanche immaculée, elle me fait pleurer de joie, elle me touche au coeur, au ventre, à la tête, tout mon être se voit recouvert par cette lumière qu'on appelle liberté.

Elle poursuit concernant la partie que je redoutais le plus. Des excuses publiques, panser les blessures du peuple aux côtés de la milice et pas contre elle, parler au nom de ces gens du Conseil qui ont travaillé fort pour ce pays durant des années, parler au nom de ces gens qui sont sûrement eux aussi, encore dans l'ombre à se cacher du rejet des Hommes. La Reine aux cheveux de Jade me fait promettre de collaborer sans fuir mes responsabilités... Mes responsabilités? Ah oui... celles de les informer, celles de protéger le monde jusqu'à périr par la mort. Ma tête se baisse une dernière fois :

« Moi, Sybilia Philips, je vous promets de ne pas fuir mes responsabilités, de collaborer avec l'autorité et la Royauté peu importe les risques, peu importe la mission. Je suis à votre service jusqu'à ce que mort s'en suive et répondrai dorénavant lorsque Sabertooth sera interpellée. »

Parlant du loup, sa main se pose sur mon épaule à cet instant où la Reine affiche un sourire satisfait. En levant les yeux vers lui, je vois ce clin d'oeil discret, je vois qu'il est là et qu'il sera toujours là peu importe ce qui arrivera. Ma main se pose sur la sienne en réponse à son geste. Je me lève ensuite debout. D'un geste du doigt, la Reine fait ouvrir les portes où justement, ce discours du pardon doit être prononcé. On nous guide vers une pièce bien simple et juste devant, une lacryma prête à être activée afin que la population voit et entende mes propos de force. On m'assied sur un tabouret devant, je ferme les poings pour cacher ma nervosité. J'essaie de respirer calmement, je ferme les yeux et je pense à autre chose.

« C'est quand tu veux. »

Est-ce que je suis prête pour ça? Est-ce que c'est ce que je veux? J'ouvre les yeux. Je regarde Kôta et Sting qui sont toujours là, me supportant jusqu'au bout. Quelques curieux sont postés à la porte pour voir en direct ce qui sera diffusé à travers tout le pays. J'hoche la tête en direction de l'homme qui s'occupe de la lacryma. Ça commence.

« Bonsoir à vous chers gens de Fiore... »

Je suis trop nerveuse, j'ai envie de gerber, mais je croise les doigts comme pour me rappeler la promesse. Je soupire avant de sourire bêtement.

« Je suis Sybilia Philips, anciennement haute-membre du Conseil de la magie de votre pays. Les derniers événements ont fait en sorte de nous diviser en tant que pays, en tant qu'êtres humains. Vous avez peur, j'ai peur moi aussi. Nous avons échoué contre Ajatar Virke et ses bombes, mais ne laissons pas cela nous abattre, ne laissons pas la peur effacer notre humanité. Le Conseil n'a pas été assez fort pour empêcher que ça se produise, je n'ai pas été assez forte pour protéger tout le monde... à Era... à Crocus... à Harujion. J'ai perdu beaucoup de gens que j'appréciais comme beaucoup d'entre vous. Hélas... »

Ma gorge se noue, mais je soupire, j'avale pour m'en débarrasser. Pas maintenant...

« Hélas, notre statut en tant que Haut-Membre du Conseil a été perçu comme étant insuffisant face à la menace. Le Conseil a subi la traîtrise de l'intérieur qui l'a fait tomber et qui a fait en sorte que tous ses membres soient pointés du doigt. Sauf que je n'y crois pas. Ils n'étaient pas tous des traîtres... Ils étaient humains comme moi, comme vous. Nous avons échoué, mais je me donne comme objectif de retrouver ces traîtres, les véritables traîtres de cette histoire, de retrouver Ajatar Virke et de prouver que la peur ne peut pas gagner ce pays. Je me présente devant vous ce soir pour vous présenter mes plus sincères excuses. J'ai failli à mon devoir en ne répondant pas dans l'immédiat à l'appel de la Reine parce que comme vous, j'étais prise dans la peur. Aujourd'hui ça changera pour le mieux. Je suis Sybilia Philips et je vous présente mes excuses parce que j'ai failli à ma tâche, mais je compte me racheter très bientôt. »

Je m'incline face à la lacryma qui s'éteint juste après. Et c'est ainsi que la Princesse des Papillons obtient le pardon de la Princesse de Fiore. C'est ainsi que ma vie reprend du poil de la bête et que je peux enfin vivre une vie « normale ». Je retourne voir les deux hommes qui m'attendent au fond de la pièce et je m'incline face à eux, les remerciant du fond du coeur, cachant par le fait mes larmes de nervosité qui font surface... puis j'en peux plus. Je me jette sur eux, un bras autour du cou de chacun.

« Je vous aime mes amis. Je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. Jamais! »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sabertooth | Sybilia & Kôta   Lun 21 Mar - 3:30

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

Sabertooth
Le temps nous montre qui sont nos vrais amis, ceux qui lavent ton honneur quand t-il est sali, et qui n'oublient pas que l'amitié vaut de l'or. Δ Maître Gims.


Les bras croisés au fond de la salle, tu attends. Tu attends cet instant décisif qui déterminera le reste de la vie de Sybilia. Parce que le plus grand des combats, celui qui vous guette tous les jours, n’est pas contre Ajatar Virke ou contre n’importe quel ennemi de la couronne, non. Le plus grand des combats…Il se joue aujourd’hui. Contre vous. Vous êtes votre pire ennemi, quoi qu’il arrive. Il ne faut pas se mentir et se dire que l’on est invincible, bien loin de là. Vous n’êtes pas moins que des hommes bourrés de défauts et d’orgueil et c’est plus que du courage qu’il nous faut pour mettre ce vice de côté et faire ce que s’apprête à faire Sybilia. S’adresser publiquement, avoir les mots justes, avoir le courage et la foi en soi…suffisamment pour y croire, pour s’en convaincre.

Alors tu écoutes ses mots. Les mots d’une âme brisée parmi tant d’autres.

Elle s’excuse et tu trouves cela un peu ridicule. Vous devriez tous vous excusez. Tous autant que vous êtes. Tu devrais t’excuser pour ne pas avoir su protéger Rhynal mieux que ça et pour avoir laissé la lame froide de la Reine des fées ôter la vie de Bob de Blue Pegasus. Tu devrais t’excuser de t’être fait botter les fesses par un mec sortit de nulle part comme un diable sortit de sa boîte. Tu devrais t’excuser d’être maître d’une guilde que t’arrive à peine à gérer. D’ailleurs, en y réfléchissant et tu le dis à chaque fois, tu devrais t’excuser d’être à la place d’un gars qui y arriverait certainement mieux que toi dans ce rôle. Maître pour quoi ? Pour faire quoi ? Aujourd’hui, t’en viens à douter de ce titre honorifique en te demandant, finalement, ce que cela rapporte. La gloire ? Le prestige ? Pitié. C’est à peine si les habitants vous adresse encore la parole sauf certains que vous aidez de temps en temps. La haine qui a germée dans leurs cœurs ne s’en ira pas comme ça, pas du jour au lendemain. Vous les mages aux beaux discours sur l’espoir et le courage…Vous vous êtes punis pour ce qui semble être l’éternité.

Le lacryma s’éteint, progressivement et Sybilia revient vers vous. Elle a ce visage de hamster étrange. Le visage gonflé, les yeux rouges. Tu crois sincèrement que cela ne se remarquera pas hein ? Pour répéter la chose étrange qu’elle fait depuis tout à l’heure, elle s’incline devant vous. Tu ne comprends pas, encore une fois. Pourquoi elle fait ça ? C’est pas devant toi qu’elle devrait s’incliner mais certainement devant Bacchus qui l’a trouvée et qui l’a ramenée à la guilde au moment où sa vie prenait un mauvais tournant et c’est sans doute devant cet ami qui ne l’a jamais abandonné ni jamais jugé qu’elle devrait s’incliner. Tu as vu son regard quand ses yeux se sont posés sur elle à la guilde.

Les yeux, reflet de l’âme.

Tu n’as sans doute pas eu d’excellents rapports avec les conseillers…Mais Silver Sword n’en ai pas mauvaise non plus. Disons juste qu’ils ont beaucoup de boulot devant eux et trop peu de temps et de moyens pour tenir ces promesses folles qu’ils ont faites.

D’ailleurs, ton bras vient saisir le sien quand elle se jette sur vous. Sous l’effet de surprise, t’as manqué de peu de te retrouver sur les fesses devant tout le monde. Bonjour la rumeur pourrie et ridicule après. Tu ne cours pas après la gloire mais y’a un minimum de fierté à conserver quand même.

« - Une nouvelle vie t’attends maintenant. Viens. Rentrons à la maison. Ta maison. »





© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sabertooth | Sybilia & Kôta   Lun 21 Mar - 11:45

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click


" Sybilia Philips "




Réaction.

Il porte à sa bouche, la bouteille qui renferme sa boisson préférée. L'action des bulles lui donne des frissons.
« Bonsoir à vous chers gens de Fiore... » Une capuche qui vient simplement camoufler son visage, des yeux pétillants et une attention détournée par cette annonce, projetée au centre de la place, là où il se tient, perdu dans la foule. Sybilia Philips - Là-bas pas vrai ? Il décide de s'asseoir sur ce petit mur de béton, entouré d'un par-terre de fleurs, seul son regard se tourne vers cette chevelure violette. Les traits du visage de philips sont à la fois détendus et crispés. Il visualise dans son esprit la piscine, le parc, la rue ensanglantée et la jungle. Autant de lieux qu'ils ont partagés le temps de quelques heures.

Un sourire s'étire vulgairement sur son visage.
" Nous avons échoué contre Ajatar Virke et ses bombes, mais ne laissons pas cela nous abattre, ne laissons pas la peur effacer notre humanité. " - Cette prune parle d'affronter la peur. Instinctivement, il la revoie effondrée sur le sol, larmoyante, l'esprit complètement dérangé et perdu. Autour de lui, la foule semble profondément touchée par le début de cette annonce, bien que certain semblent réticents. Cet engouement soudain et hypocrite pousse le blond à lâcher un profond soupire. Il prend une nouvelle gorgée de limonade et agite ses jambes dans le vide.

" J'ai perdu beaucoup de gens que j'appréciais comme beaucoup d'entre vous. Hélas... " - La faute à qui ? Si elle était moins mauvaise, peut-être que le conseil serait encore debout, peut-être qu'il y aurait plus de survivants que de morts. Cette pensée lui traverse l'esprit alors qu'il vient poser son visage contre sa main pour prendre appuie. De plus en plus intrigué par cette petite violette qui vient piquer sa curiosité. Elle a fini par se relever ?

" Nous avons échoué, mais je me donne comme objectif de retrouver ces traîtres, les véritables traîtres de cette histoire, de retrouver Ajatar Virke et de prouver que la peur ne peut pas gagner ce pays. "
- Le blond se sent à la fois concerné et à la fois, très peu. Est-ce qu'elle se souvient qu'elle a déjà mis la main sur lui ? Qu'elle à déjà mis la main sur Maël ? Qu'elle a déjà vue la marque de son appartenance sur sa cuisse et que pourtant, elle est restée à ses côtés ? Discutant comme si de rien n'était, s'amusant comme si tout ceci n'était qu'une farce. Il pouffe de rire devant tant d'hypocrisie, lui méritant plusieurs regards de travers qu'il envoie balader d'un geste de la main. Et si ils venaient à se rencontrer de nouveau, à quoi cela mènerai ?

" Je me présente devant vous ce soir pour vous présenter mes plus sincères excuses. " - Et il finit par définitivement mourir de rire, tombant en arrière, à deux doigts de se rouler par-terre. Elle s'est relevée mais elle est toujours aussi minable. Se rabaisser au point de s'excuser à la population. Elle est la représentation même de l'être inférieur. Les quelques personnes devant lui commencent vraiment à s'agacer face au comportement du mage qui finit par se redresser pour reprendre sa route, tapotant ses vêtements pour en extirper la poussière.

" Je suis Sybilia Philips et je vous présente mes excuses parce que j'ai failli à ma tâche, mais je compte me racheter très bientôt. " Il le savait, il l'avait venu venir, déjà lors de leur dernière rencontre, elle avait touchée le fond, il semble qu'elle souhaite encore creuser d'avantage.

C'était un discours inutile. A bientôt petite prune.

More.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sabertooth | Sybilia & Kôta   Lun 21 Mar - 12:19

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click


Éruption
with Else & Jacob

Tu savais que même dans cette cellule, tu pouvais voir l'actualité ? Tu savais que même prisonnier tu entendais l'annonce ? Tu étais assis là, le visage penché vers l'avant, les yeux fermés. Tu n'avais pas besoin de la regarder pour te rappeler ce visage, qui t'était apparu comme une étoile au dessus de ta tête, qui t'avait libéré d'un sentiment trop complique à gérer...
Pourtant, tu avais besoin de la regarder. Au moins pour pouvoir la contempler, l'admirer, la chérir. Et lorsque tes iris se retrouvèrent à l'analyser, tu eus les larmes aux yeux.
Et tu frappas le sol, avant de détourner le regard une fois de plus. La regarder était trop dur, tu étais en prison, elle était libre. Si tu l'observais, tes sentiments allaient te faire souffrir. Alors tu n'en fus rien et tu écoutas.
Elle parla d'Ajatar Virke et tu crispais ton corps entier. À cause d'eux, tout avait changé. Et tu avais fui la scène de la bataille. Tu t'en souvenais parfaitement. Tu avais pris ton envol pour laisser Chris. Tu avais alors cherché Akane en vain et finalement, plutôt que de chercher celle qui avait déclenché la bombe, tu avais fui.

Ajatar Virke t'avait enlevé le dernier soupçon d'honneur... Yoite Kyumizu avait perdu toute son honneur, déjà qu'il ´´en avait jamais eu énormément...

Et elle parla des gens qu'elle avait perdu. Une lueur entra dans ton regard et tu te risquas à la contempler de nouveau. Tu étais peut être de ces personnes. Tu avais envie d'être de ces personnes. Tu avais envie d'avoir compté pour elle. Et tu fermas les yeux en tombant en arrière, au sol, sur le dos, à terre. Ta main se posa sur tes yeux, et tu te retins de crier, d'hurler.

Et tu finis par frapper le sol. Plusieurs fois. Jellal et les autres allaient peut être venir t'en empêcher, ou te faire calmer, mais qu'ils aillent se faire foutre ! Tu devais exprimer ta rage. Et ton envie de vengeance. De vengeance et de rédemption... Oui... Elle parlait de trouver Ajatar, et tu allais faire de même. Qu'importe les grilles et les barrières magiques qui t'en empêcheraient, tu allais lui prouver, leur prouver, que tu étais quelqu'un qui savait se battre pour les choses et les personnes qu'il aimait. Il n'y en avait pas des masses, de ces personnes là, que tu appréciais.
Tu n'en comptais que deux ou trois. Mais pour elles - et Sybilia en faisait partie -, tu allais traquer les terroristes et les anéantir... Une fois que tu serais sorti de cet enfer.

Et tu allais faire en sorte qu'elle arrête de pleurer, qu'elle arrête de s'excuser. Tu ne l'acceptais pas. Elle n'avait rien fait qui justifiait un tel acte, une telle soumission. S'excuser ? Non ! Les excuses n'étaient pas bonnes. Les excuses n'allaient rien régler, à part faire baisser l'estime d'elle même à Sybilia.
Tes dents grincèrent alors que la rage s'emparait de toi. Tes mains se serrèrent, tes poings se formèrent, le sang coagula, et tu hurlas. Au diable Crime Sorcière, ils pouvaient bien se plaindre du bruit, tu n'allais pas te taire.

Tu te relevas, et tu fixas finalement le lacryma jusqu'à la fin. Elle était Sybilia Philips, et tu étais le Corbeau. Et tu allais tout faire pour que plus jamais elle n'aie à s'excuser.

Sybilia...

Tu allais sortir. Tôt ou tard, tu allais être libéré... Et à ce moment précis, où tes pieds fouleront le sol en liberté, tu iras la trouver... Tu iras les trouver... Et tu iras les débusquer et les détruire...
Parce que la rage était en toi. La rage t'habitait. La rage était ton émotion, ta nouvelle émotion. La peur n'était plus rien désormais, pour toi. Seule la colère restait...

Et Sybilia serait la première à profiter des bienfaits de cette colère...
Et Fiore allait être débarrassée d'Ajatar Virke...

... Attends moi.


electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sabertooth | Sybilia & Kôta   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Description de Sabertooth
» Description de Sabertooth
» Un petit RP pour le White Dragon Slayer
» Saber Tooth
» Scans : Arc des Grands Jeux Magiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Oak Town :: Guilde : Saber Tooth