Partagez | .
Les autres
 MessageSujet: Les autres   Ven 22 Jan - 20:48

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'oasis de paix de la Jann
Entraînement



J'ai décidé de tricher un peu, de prendre ce temps où je suis seule sur mon tour de garde pour découvrir un peu plus cette épée qui a fait un sacré bout de chemin avec moi. J'ai l'impression de l'avoir mise de côté un peu et je m'en veux un peu de ne pas avoir cherché à savoir avant ce que cette épée cache comme autres secrets. Je me dirige vers une clairière et plante l'épée dans le sol. Je m'assieds sur une pile de feuilles juste en face les jambes croisées. Les mains posées sur mes genoux, je ferme les yeux. Il y a sûrement une autre porte à emprunter, un nouveau Djinn à rencontrer. Solomon n'a pas pu faire une alliance seulement avec un Ifrit pour devenir l'homme qu'il a été.

Mon couloir sombre m'amène vers une porte fermée. Je l'ouvre et pose un pied vers ce nouveau monde. Il me transporte dans un désert aride. Le vent, le sable, à peine quelques cactus, un scorpion là, un lézard plus loin, j'enroule ce foulard autour de mon visage, un foulard que le songe m'a prêtée. Je marche dans le désert sans savoir où je dois aller. Plus je marche, plus j'ai soif, moins j'ai espoir de trouver ce que je cherche et pourtant, je me dis que je n'ai sûrement pas ouvert cette nouvelle porte pour rien... Mes jambes grimpent une dune avec lenteur, avec tellement de lenteur que je ne sais pas si j'arriverai au sommet. Je m'arrête en plein milieu. Le soleil tape, j'ai l'impression de flamber de partout.

Lorsque mon corps chavire et que ma peau touche au sable brûlant, cela ne prend qu'une seconde pour que je me remette sur pieds, l'envie de m'étendre sur le sable a complètement disparue. Un pied à la fois devant moi, j'ai l'impression que je m'enfonce dans le sable et pourtant, c'est juste moi qui faiblis. Arrivée toute en haut, je vois un tout nouveau paysage. C'est éclatant, improbable, soulageant. C'est magnifique. C'est un palais avec des palmiers et des sources d'eau. Je m'empresse de dévaler la dune vers ce palais. C'est une oasis que je cherchais sans même le savoir. J'ai soif, j'ai tellement soif qu'arrivée près de cour d'eau, j'y plonge toute habillée. Tant pis. Je me laisse flotter, les larmes de joie aux yeux jusqu'à ce qu'une voix me fasse sursauter.

« Vous vous sentez bien? »

Je me redresse en clapotant des bras pour regarder cette femme drapée d'un blanc de soie. À quelque part dans son regard, je n'ai pas l'impression qu'il s'agit d'une humaine. Ses yeux sont étirés sur les côtés comme ceux des lézards et elle n'a pas d'iris. « Je ne devrais pas être ici, pas vrai? » Elle rit d'un rire cristallin, résonnant comme un écho dans toute l'oasis. C'est une vraie mélodie comme c'est inquiétant à la fois. « Le Roi Solomon est toujours le bienvenue dans son royaume. Notre royaume est son royaume. » J'arque un sourcil. Moi? Roi? Ah oui... elle doit me prendre pour le premier porteur de l'épée...

« C'est gentil. Merci! »

Voilée au bas du visage, je vois pas ses sourcils et le déplacement de ses muscles faciaux qu'elle sourit avant de continuer à marcher jusqu'à ce qu'elle s'assied aux pieds d'un palmier, les yeux clos. Aller Sybi, t'es pas là pour te baigner dans ton rêve... t'es là pour avoir des réponses. Je quitte mon bain et rejoint la femme à l'ombre. « Qu'est-ce que vous pouvez me dire sur ce Royaume, madame? » Elle ouvre les yeux et lève la tête. « Les Janns sont des Djinns nomades qui, dans leurs aventures, créent des oasis de paix comme ceux-ci. Nous avons fait de cet oasis, le vôtre. »

Je me réveille en sursaut. L'épée illumine d'une lumière blanche, claire et je ne sais pas pourquoi, mais cette lumière me fait me sentir bien, en confiance. J'ai envie d'y toucher tout comme en rester éloignée. Je souris parce que je me sens bien. La lumière se dissipe et cette chaleur que je croyais humaine disparaît avec. Je me dis que par cette petite chose, je pourrai accomplir de grandes choses, limite de redonner espoir aux gens.

Code by Silver Lungs


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les autres   Ven 22 Jan - 21:23

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

La tempête du Sylphe
Entraînement



C'est une ou deux journées après que je me remets à la méditation. Toujours assise devant l'épée, je ferme les yeux. Elle m'appelle. Quelque chose cloche. Mes sourcils se froncent, mon visage grimace... c'est comme une douleur, un tourment, une peine profonde. Est-ce possible qu'un objet puisse posséder des émotions? Je pense qu'il est normal de le croire quand on sait que c'est un objet hanté par des créatures magiques sorties d'une histoire datant d'il y a plus d'une centaine d'années. Ma tête se plonge vers l'inconnu et lorsque mon corps arrête de se déplacer, emporté par un courant invisible, je me retrouve devant une tornade. Rien de moins, bien sûr... sauf que je ne comprends pas. Pourquoi une tornade, pourquoi ici?

Je m'accroche à un arbre et la regarde. Elle ne bouge pas, elle ne fait que tourner sur elle-même, tourmentant les nuages de mon inconscience. Lorsque je baisse les yeux, je vois une silhouette à sa base. « HÉ! NE RESTE PAS PLANTÉ-LÀ! » Je me rends compte qu'il n'est pas devant la tornade, mais bien à l'intérieur de celle-ci. Est-il à l'origine du phénomène naturel? Et ce tourment, cette tristesse, c'est lui? « HÉ! ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE! » Je remarque qu'il se retourne vers moi. J'entends ses soupirs, ses hoquets de tristesse me parvenir comme un écho, comme une voix dans ma tête qui résonne pour me tourmenter jusque dans l'esprit. « Pourquoi? » Comment ça pourquoi?!

Je me dis que c'est qu'un rêve et dans les rêves, il y a toujours quelque chose qui va contre la nature, quelque chose de surnaturel. Je lâche mon arbre et marche avec précaution vers lui. Mes cheveux virevoltent au gré du vent, mon corps me donne l'impression qu'il se fera avaler par la tornade, mais je me sens aussi lourde qu'une statue. Je pénètre la tornade en me couvrant le visage de mes mains. En son centre serein, il y a bel et bien cet homme. Ses cheveux volent comme s'il était dans de l'eau, ses yeux sont d'un gris hypnotisant, il est beau... mais il est triste. « Pourquoi quoi? » Il me regarde, confus, il ne sait pas vraiment quoi répondre.

« Pourquoi arrêter quand c'est le seul moyen de m'exprimer? » Bein voyons mon gars, ça t'arrives pas de pleurer comme tout le monde? Je continue de m'approcher pour que cette discussion se fasse sur une distance respectable. « Qu'est-ce qui te rend comme ça? Qui es-tu? » Mes questions servant de distraction semblent le calmer. Il réfléchit. « Je suis un Sylphe... un Sylphe qui a été dupé par celle qu'il aimait. » Oh la garce... comment peux-tu oser duper un mec aussi beau? Elle devrait avoir vraiment honte. « C'est pour ça que tu es triste, Sylphe? » Il fronce les sourcils comme s'il comprenait pas mon langage. Je le vois grincer des dents. « Je ne suis pas triste. Je suis en COLÈRE! » Je me fais emporter par la tornade malgré que j'aie défié la physique pendant tout ce temps.

Je me réveille parce que les arbres autour de moi sont sur le point de se faire arracher et moi de voler dans un courant aérien crée par l'épée. Je me couche au sol et tend la main vers le manche non sans mal et dès que je touche le manche, le vent se calme d'un coup sec. J'ai vraiment eu chaud...

Code by Silver Lungs


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les autres   Ven 22 Jan - 22:52

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

La viscosité du Marid
Entraînement



Cette fois, j'ai dû changer d'endroit pour méditer. Je me dis que mes dernières prouesses ont certainement dû attirer des curieux et ces pauses que j'utilise pour me familiariser avec l'épée seront découvertes contre mon gré. Je ne veux pas m'arrêter jusqu'à ce que j'aurai l'impression d'avoir croisé tous les Djinns contenus dans l'épée. Mais comment le savoir? Ce sera probablement l'esprit de Solomon qui me le dira lui-même. Peut-être saurais-je la suite de son histoire à lui un de ces jours? Il faut dire que son histoire est vague et qu'il n'y a pas beaucoup d'écrits ou de rumeurs à son sujet qui circulent. Je dois moi-même, en méditant sur un lien qui m'unit avec l'épée, découvrir cette histoire et toute son épopée.

Je m'assieds près d'un cours d'eau et plante l'épée devant moi. Je regarde autour... juste au cas où on démasquerait mon habitude. Je croise les jambes, pose les mains sur mes genoux, ferme les yeux et me concentre. J'ai mal au coeur... j'ai le ventre qui gargouille. J'ai l'impression que mon intérieur se mouve dans un bassin d'eau et c'est vraiment désagréable... mais je tiens le coup. Je me retrouve dans ce couloir sombre. Il y a une porte au fond et je m'y dirige en marchant. Sauf que plus que je marche, plus mes jambes s'enfoncent dans un liquide que je n'avais pas vu. Plus je marche, plus c'est lourd et visqueux. Je plonge une main dans le liquide et la ressort avec beaucoup de difficulté. Quand je porte ma main à ma bouche quand je réussis enfin à la sortir, je constate qu'il s'agit seulement d'eau. C'est vraiment étrange...

« Pas mal n'est-ce pas? Mais c'est là qu'on se demande... préfèrerons-nous des jujubes au miel ou à l'eau sucrée? »

Une femme est assise devant moi sur une pierre. Le couloir a disparu, il ne s'agit que d'un endroit dans les teints de gris et de bleu. Je n'arrive même pas à savoir d'où provient la source de lumière. Elle a une peau qui tire sur le bleuté, des yeux aussi opaques que ceux des poissons. Elle me regarde, m'observe comme si j'étais une proie qui est tombée dans ses filets. « Personnellement je préfère le miel! L'eau je la préfère sans sucre. » Elle me regarde, sourit. « Bonne réponse. » Elle se lève de son rocher et marche sur ce que je me suis enfoncée. C'est vraiment étrange. « Le sucre entrave les particules de l'eau et limitent sa viscosité minimale. L'eau est si... maniable. Pourquoi gâcher ce liquide si pur avec quelque chose d'aussi malsain que du sucre? » J'arque un sourcil parce que ma réponse n'avait en aucun cas un lien avec quelque chose d'aussi scientifique.

Elle s'arrête de marcher devant moi et s'accroupit en me souriant. son index passe sur mon nez et elle se met à rigoler avant de tourner sur elle-même et de danser sans musique. « Qu'est-ce que vous êtes? Comment savez-vous tout ça? » Elle s'arrête de tourner et pose ses mains sur ses hanches. « Je suis une Marid, la Djinn la plus puissante des Djinns! Et je sais tout ça parce que c'est logique et que les liquides sont ma spécialité! » J'ouvre les yeux, j'ai l'impression que mon corps est ralenti, figé par quelque chose d'invisible. L'aura de mon épée est bleu, mon sang circule difficilement dans mes veines, on dirait que je vais perdre connaissance. Les vagues du cour d'eau près de moi paraissent lourdes, sans mouvement fluide... jusqu'à ce que tout s'arrête et que mon rythme cardiaque reprend du bon.

Code by Silver Lungs


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les autres   Ven 22 Jan - 23:43

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Le murmure du Qarīn
Entraînement



Cette fois est probablement la pire d'entre toutes. Je suis dans la forêt à ne même pas savoir ce que je fais. Debout devant un arbre, parfois je me réveille appuyée contre une pierre. Je secoue la tête, j'ouvre les yeux. Mon regard s'illumine comme une braise bien chaude. Il y a ce murmure qui ne cesse de me parler, qui me fait sourire sans que j'en aie envie vraiment. À l'intérieur de moi, j'ai cet instinct qui me parle aussi, qui me ronge, qui veut m'amener à faire l'irréparable quand je regarde ces gens qui occupent leur fonction journalière. Pourquoi? Pourquoi est-ce que je me sens comme ça? Je ne croyais jamais être capable de penser à tuer quelqu'un un jour. Ce désir qui ne vient pas de moi qui veut me pousser à étrangler cette femme qui accroche ses vêtements avec sa corde à linge, à décapiter cet homme avec sa pelle à jardin ou à passer sur le corps de cet autre homme avec sa brouette...

Je secoue la tête, je me réveille ailleurs encore une fois, complètement perdue. Il y a cet homme dans l'ombre, sous un sapin qui me guette. Le soleil reflète la blancheur de ses dents et le brasier de ses yeux. C'est lui... c'est lui le responsable de ces murmures et de ces faux-désirs. Je m'approche de lui, fâchée, hors de moi. « Pourquoi vous me faites subir ça?! » Les poings sur les hanches, j'attends sa réponse qui tarde à venir. « Mais... je ne te fais rien subir du tout. » Il rit... presque aux éclats. Il se marre. Je ne sais pas si c'est parce qu'il me ment en plein visage qu'il dit ça, ou bien parce qu'il trouve mon état psychologique dans ses goûts humoristiques.

« Alors c'était quoi ça? Tout ça? » Il sort de l'ombre et s'approche, toujours avec ce fameux sourire que je veux tant briser. « Mais tout ça quoi? Vous délirez! » Je le pointe du doigt et m'avance vers lui, me faisant un peu plus menaçante. « Je délire à cause de vous! » Il prend cet air comme si je l'accusais d'un faux crime. « À cause de moi? Voyons c'est impossible! Je faisais que vous regarder aller! » C'est justement ça en fait le problème... Ma main se ferme en poing et je frappe en direction de son visage, mais il se dissipe en fumée noire avant de réapparaître un peu plus loin. Il rit encore... ou du moins il explose de rire. Ça le fait rire de me voir frapper dans le vide.

« C'est ça... c'est ça! Laissez-vous emporter par les voix du Qarīn! Elles sauront vous guider vers le droit chemin! »

Un rire... c'est tout ce qui résonne dans ma tête à cet instant... et cet instinct de meurtre. Autour de moi, il n'y a plus personne. J'ai ouvert les yeux encore et cette fois, c'est pour de vrai. L'épée s'éteint de son aura noire qui pousse les gens à faire de vilaines choses contre leur bon sens. Je ramasse mon épée et la retourne dans son monde. Mais il y a toujours cette voix qui me tourmente et je n'ai pas l'impression d'être sortie de cette histoire...

Code by Silver Lungs


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les autres   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons
» un petit pas l'un vers l'autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Forêt de Kunugi :: Extérieur