[Mission] Apprenti Sorcier d'un Jour
 MessageSujet: [Mission] Apprenti Sorcier d'un Jour   [Mission] Apprenti Sorcier d'un Jour EmptyDim 17 Jan - 18:47

Gin Selkins
Gin Selkins

Simple Mortel

Click

Trois jours plutôt - Environs onze heures du soir - Onibus

La boisson coule à flot malgré l'argent non-présent dans les poches, au pire, Gin ajouterait cet alcool à sa longue liste de dette qu'il doit à ce bar... Bien sûr qu'il compte rembourser... Un jour... Peut-être... Quand il aura de l'argent... Ce qui n'est pas prêt d'arriver puisqu'il n'y a aucun job en ce moment. Buvant et riant avec des parfaits inconnus, tout en riant comme des débiles sur les nouveaux entrants.

Attablé avec trois autres personnes, sirotant et riant comme des dégénérés, cela ne gêne pas vraiment le reste des gens puisqu'on dirait bien que la plupart des lascars se sont décidé à sortir, ce qui veut dire que l'ambiance est un peu dans le même style... Alors que Gin est en train de s'étouffer dans son rhum, parce qu'il rit comme en con tout en avalant sa boisson, ses compagnons se moquent d'un homme à l'air un peu penaud qui venait de rentrer dans la salle. Dégarnie, l'air un peu absent et des habits tout à fait... Standard pour un habitant d'une petite ville. De plus, ses compagnons de beuverie ne purent s'empêcher de rire de plus belle en voyant le samouraï s'étouffer... Une belle bande d'abrutie en somme.


À moitié affalé sur la table tout en essayant de respirer convenablement sans s'étouffer une nouvelle fois, Gin entendit son nom. Relevant sa tête, l'homme dégarni lui faisait face. Les personnes qui étaient à la table de Gin continuèrent de s'esclaffer. Avec un air un peu soulard, Gin demandait ce qu'il lui voulait. Le mot qui suivit requinquait le samouraï, du moins, au niveau de l'esprit, un mot à la fois simple, mais efficace sur le mercenaire, car l'argent est toujours au bout du chemin, oui, ce mot n'est t'autre que : travail !


Prenant une des bouteilles sur la table, il se levait avec difficulté, rester debout était une épreuve de force et de volonté en elle-même, il dit à l'homme de venir avec lui, dans un endroit un peu plus calme. Ce lieu était son point de chute dans la ville, alors il connaissait plus ou moins le tenancier ainsi que ses employés. S'approchant gauchement du comptoir en esquivant les verres qui se levaient ou les types qui reculaient brusquement de leurs chaises, Gin lâchait quelques mots au barman. Ce dernier appelait l'une des serveuses pour le remplacer pendant une grosse demi-heure. L'homme dégarni ainsi que Gin suivirent le barman dans un salon privé.


Une fois la porte fermée derrière eux, le bruit de la cohue était nettement plus faible, de sa main libre, Gin se frottait les tympans avec son pouce et son index, histoire de calmer le pivert qui tapait depuis un moment. La personne du staff de l'établissement invitait l'homme dégarni à s'asseoir à la table se trouvant au centre de la pièce. Marchant avec attention sur le parquet, tout conservant le contenu de la bouteille... Dans la bouteille, Gin allait se placer en face. La troisième personne quant à elle, se plaçait sur le côté de la table.


- Hé... Avant de parler du job, le barman ici présent va vous expliquer pourquoi il est ici... Parce que j'ne suis pas vraiment dans l'état d'expliquer quoi que ce soit...


Un regard noir provenant de la dite personne clouait la bouche de Gin.


- Il est vrai que monsieur Selkins, ici présent, n'est pas vraiment dans l'état de parler, j'expliquerais ma présence.


S'accoudant à la table et appuyant ses doigts les uns contre les autres, il débutait son explication.


- Pour faire simple, comme monsieur Selkins n'appartient à aucune organisation officielle, rien ne peut prouver qu'il réalise un travail ou non, c'est pour cela, que pour prouver sa bonne foi... Hem! Monsieur Selkins passe par une tierce personne, dans ce cas l'établissement et moi-même, pour valider le contrat de travail que je vous présenterais dans quelques secondes. De ce fait, en validant les contrats de monsieur Selkins, nous nous permettons de prendre une partie des contrats signés dans notre établissement.


Voilà, c'est ce que dit le monsieur barman... Bref, qu'est-ce qui vous amène à moi?


Le reste de la soirée fut passé à discuter du travail, de la rémunération. Ainsi que des conditions de travail… Que Gin acceptait sans même vraiment comprendre dans quoi il s’empêtrait.

~~~~~~~

Aujourd'hui - sept heures quinze du matin - dans une ruelle de Magnoria

Tout en baillant, Gin marche dans les rues encore "inanimées" de la ville, à cette heure la plupart des citoyens de la ville s'éveillent doucement ou dorment encore. L'activité vient des boutiques, les marchands mettent de l'ordre dans les magasins exposant leurs plus beaux produits sur les étals, espérant hypnotiser les clients.


Toujours en marchant, Gin ouvrit avec sa main droite un petit paquet qu'il portait de la main gauche, on pourrait penser qu'il s'agit d'un croissant encore tout chaud, sortant à peine d'un four d'une quelconque boulangerie... Mais le destin et les goûts de Gin ont voulu autre chose, il s'agit effectivement de son petit-déjeuner, mais son repas sort d'une confiserie ! Tirant du petit sac un marshmallow blanc, Gin l'envoyait dans sa bouche et se mit à mastiquer le bonbon.

Tout en mangeant le bonbon, le samouraï aux cheveux blancs sortit de sa poche arrière, avec sa main libre, un papier qui est plus ou moins le document disant ce qu'il devait faire et où il devait travailler, ainsi que la plupart des renseignements liés au travail.

Gin se mit à râler en lisant une nouvelle fois la petite affiche, se demandant comment il avait pu accepter un tel travail ! Être l'apprentie d'un moment d'un sorcier versé dans l'alchimie... Ce qui est assez ridicule, il s'imaginait déjà en une espèce de rat de laboratoire, quelques frissons remontèrent l'échine accompagnée de visions d'horreur où il allait être un cobaye ! Fuir n'était pas envisageable, tif-blanc à un besoin en argent et c'était actuellement le seul travail qu'il avait sous la main.

Un bruit sourd se fit entendre, l'extrayant de ses pensées, il se retournait. Dans son champ de vision, il n'y avait rien. Haussant les épaules, il se mit à avancer. Avançant le pied, il frappait une masse orangée qui se mit à rouler sur le sol, accompagné d'un peu de terre. Regardant au sol, plusieurs dizaines de morceaux orangés, des fleurs ainsi que de la terre jonchaient le sol. Gin se mit à vite courir, payer des factures supplémentaires n'étaient pas vraiment prévu. Quelques mètres plus loin, Gin reprit une vitesse de marche normale, il remit l'ordre de travail dans sa poche et portait la main sur sa hanche gauche. À cet endroit, son sabre en bois ainsi que la "nouvelle acquisition" donnée par une criminelle recherchée... Jetant un coup d'œil, Gin remarquait que ce nouveau sabre était légèrement plus grand que le sien, ce genre d'accident risque d'être fréquent tant qu'il ne ferait pas attention.

Après le léger incident, Gin déviait de la rue où il se trouvait pour s'engouffrer dans une petite ruelle, suivant les indications sur le papier et des quelques informations que les gens pouvaient lui dirent. Trouver la maison de l'alchimiste fut assez simple, l'homme qui l'avait recruté se trouvait devant la porte, attendant la personne qu'il avait recruté. Gin s'approchait tout en engouffrant encore quelques bonbons.


Arrivé au niveau de son employeur, Gin remarquait deux valises et un gros sac à côté du type, ce dernier semblait avoir remarqué le regard curieux de la personne qu'il avait employé.


- Oh, ce sont mes valises, je vais rejoindre une guilde marchande. Voilà les clefs de la maison. Dit-il en les mettant dans les mains de Gin. Mon grand-père Eugène devrait se trouvant dans son "laboratoire" au sous-sol, il ne le quitte pas souvent, vous pouvez occuper le reste de la maison.


- Pour le reste du payement ? Votre grand-père, je présume ?


Alors que Gin regardait la clef, l'homme commençait déjà à prendre ses valises en mains.


- Exact... Bon, moi, je pars ! Il commençait à partir, puis s'arrêter quelques secondes, semblant renifler l'air ambiant. Ah... Il semblerait qu'il ait déjà commencé les expérimentations...


C'est sur ces mots qu'il s'enfuit, laissant Gin face à la porte d'entrée. Les derniers mots qu'il avait entendu ne le rassurait pas beaucoup, le mercenaire ouvrait rapidement la porte de la maison, une forte odeur inconnu arrivait aux narines de samouraï, cherchant un accès à la cave, il ignorait les pièces où il n'y avait pas un semblant d'escalier permettant d'aller en bas.

Après trois portes ouvertes, Gin trouvait l'entrée de la cave. Il avait du mal à avaler sa salive, se disant que c'était sûrement une très mauvaise idée de descendre... Mais il n'avait pas le choix, c'était son job après tout ! À mesure qu'il descendait, l'odeur était de plus en plus présente. Une fois arrivé en bas, une nouvelle porte lui faisait face, cherchant la poignée, il se mit à entendre quelque chose du genre "EUREKA!". Gin ouvrait la porte pour découvrir un homme assez rabougri portant des lunettes tenant dans ses mains un flacon avec une couleur jaune pétant.


- Bien le bonjour disciple, mais il semblerait que tu sois en retard ! J'ai viens de finir la potion qui me rendra ma jeunesse ! HAHAHA!


Terminant à peine ses mots, l'alchimiste bu le contenu du flacon. Sous les yeux du mercenaire, le grand-père commençait à changer. Le petit être qu'il était grandissait et s'épaississait à vue d'œil, les muscles gonflaient, la tête se modelait en autre chose, la peau devenait noire et des tonnes de poil tout aussi sombre apparaissait. Les vêtements craquèrent, la transformation continuait. Le samouraï restait bouche bée devant la mutation, ce n'était clairement pas humain en quoi le vieil homme se transformait, mais la forme commençait à devenir quelque chose de plus stable.

Devant Gin, ce qui se trouvait n'était pas humain, plutôt animal... Pour être plus précis, un gorille. Du professeur ne restait que les petites lunettes. Ce dernier était en train de s'observer, l'expression de son nouveau visage était semblable à celui du visiteur.

- He ?! Grand-père était un primate dans sa jeunesse ?


L'ancien humain semblait avoir gardé toute son intelligence, avec ses gros doigts boudinés, le singe pris une fiole vide pour la lancer sur le samouraï, la vitesse du projectile était assez surprenante bien que la précision n'était pas vraiment présente, la bouteille s'exposer avec fracas contre le mur. Le mercenaire regardait avec appréhension le cadavre de l'éprouvette.


- Je suis peut-être un gorille, mais je comprend toujours ce que je raconte ! Ah ! Je parle...


Alors que le scientifique se lamentait sur son échec de retrouver sa jeunesse, il se félicitait en même temps de pouvoir tenter de comprendre comment fonctionne son nouveau corps. Gin, quant à lui, se demandait s'il s'agissait un cauchemar, d'une farce ou d'un travail qui aller sûrement être compliqué... Il optait pour la troisième réponse, les trucs dans ce genre n'arrivent qu'à lui. Le primate pointait du doigt Gin.


- DISCIPLE ! Gin eut un léger sursaut. Je dois comprendre ce qu'il c'est passé ! Mais pas le ventre vide ! Il devrait y avoir dans la cuisine de quoi manger !


Recevoir des ordres d'un singe n'était pas vraiment le délire de Gin, mais recevoir une réprimande physique de la part d'un gorille, pas négociable non plus. Tif-blanc se mit dépêcher, grimpant en vitesse les escaliers. Il fut de retour vingt minutes avec une corbeille de fruits... Essentiellement composé de banane. Il y eut un échange de regard blasé entre les deux personnages.


- DES BANANES ?! TU TE FOUS DE MOI ?!


- Pas du tout... De plus, vous êtes déjà en train d'en ouvrir une...


Le professeur s'arrêtait de gueuler et de bouger, puis se mit à regarder ses mains. Il se voyait en train d'en éplucher une. Un long silence s'installait. Ce fut Gin qui brisait ce blanc.

- Et sinon... On fait quoi pour vous ? J'imagine que vous ne voulez pas rester un gorille...

- Il est vrai que c'est tout de même assez... Dérangeant. Par contre, je ne pourrais pas manipuler les fioles et... HOUHOUHOU ! Arg ! C'est bien ce que je craignais !

Gin eut une légère explication sur le fait que le professeur pourrait perdre les pédales à certains moments. Cet ainsi que Gin devint un apprenti alchimiste !

~~~~~~~

Gin avachit sur la table de préparation, bavant sur le livre de formule, il se demandait depuis combien de temps il était avec ce gorille dans cette cave ? Une semaine ? Deux ? La notion du temps lui échappait, tout comme celle des chiffres et des quantités. Il levait les yeux, observant le professeur gorille... Qui avait maintenant les poils couleurs doré et une crête de punk rouge.


Avec difficulté, le samouraï se levait, utilisant son arme en bois comme canne. Il devait à nouveau tenter, sinon... Pas de paye ! L'argent le préoccupait plus que rendre l'apparence du scientifique, ce qui est assez normal, puisque comme le vieux primate ne voulait pas lui dire où se trouvait l'argent pour se réapprovisionner, Gin mettait la main à son propre argent.


Le mercenaire se dirigeait vers une espèce de marmite de cuisine, comme la potion doit être proportionnelle à celle de la taille et du poids de l'individu, la préparation est longue. Un nouveau fumet étrange s'échappait de l'ustensile de cuisine. Le professeur s'approchait, banane en main.


- Est... Est-ce prêt ?


- Je pense... À moins qu'il ne manque quelque chose que vous avez oublié de me dire.


- BANANA !


Réagissant aussitôt et de façon rapide, Gin prit la banane se trouvant dans la main du gorille et la jetait dans la marmite. Alors que le fruit se mettait à couler parmi les autres ingrédients, les yeux de Gin s'arrondirent. Un second mouvement rapide lui permit d'attraper la grosse cuillère en bois se trouvant contre le chaudron, appuyant sur la banane, il se mit à touiller, faignant qu'il ne c'était rien passé. Au pire... Cela n'ajoutera qu'un peu de goût !

- Je n'avais pas un fruit dans la main?

- Hein? Une banane ? NON ! Non, non, non, non... Ou peut être si, votre instinct animal doit avoir... Pris le dessus l'espace de quelques secondes !

Sur cette parole, Gin se mit à touiller plus rapidement. Le professeur semblait avoir accepté cette réponse, il y a déjà eu plusieurs fois où il perdit les pédales... Gin ne lui à même pas encore parler du moment où il est allé vandalisé la maison d'un de ses voisins.

Après avoir réduit en charpie le fruit, la décoction devait être prête. Il espérait sincèrement que ce soit la dernière qu'il devait préparer, toutes les notions scientifiques qu'il avait apprises seront vite oubliées, mais le problème est qu'il est actuellement traumatisé par les chiffres et calculs. Essayant de ne pas trop y penser, Gin coupait le feu sous la marmite et présentait cette dernière au professeur. Sans même vérifier, le gorille prit de ses deux mains le chaudron, le soulevait aisément malgré le liquide aux couleurs et odeurs étranges, puis avalait le contenu.

Après avoir ingurgité la potion, le singe n'eut aucune réaction... Gin demandait au professeur comment il se sentait, mais il n'y avait aucune réponse. La marmite tombait des mains du primate, le corps semblait être figé, puis une fumée jaune commençait à s'échapper de la bouche et des narines. Gin n'osait pas s'approcher au risque de se faire empoisonner. Cette brume jaune enveloppait la créature, l'ombre du scientifique était, par contre, visible, celle-ci changeait légèrement, elle restait, par contre, toute aussi massive !


L'ombre s'évaporait... Laissant derrière elle un humain bodybuildeur!


- Ah! C'est mieux, au moins, je ressemble à un humain !

~~~~~~~

C'est ainsi que le scientifique abandonnait ses recherches et ouvrit une salle de musculation. Gin fut payé, mais n'avait même pas l'envie de regarder s'il y avait toute la somme promise, tout ce qu'il voulait, c'était maintenant d'oublier cette histoire.
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» 5 fruits par jour
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Quantico: Mission FBI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Magnoria