Aller à la page : 1, 2  Suivant
Once Upon a Time : In Hell ♫
 MessageSujet: Once Upon a Time : In Hell ♫   Once Upon a Time : In Hell ♫ EmptySam 16 Jan - 6:15

[PNJ] Casperita
[PNJ] Casperita

PNJ

Click


   

   
Once Upon A Time


   
Le soleil s’engouffre petit à petit à travers les rideaux de votre chambre. Le jour se lève, la vie, alors éteinte durant la nuit, reprend ses droits. Vous vous éveillez et sur le seuil de votre porte, vous trouvez cette enveloppe, étrange. Une enveloppe rouge cendre, une enveloppe sur laquelle seul votre nom est écrit en lettre d’or. Curieux, vous cédez à la tentation et vous l’ouvrez pour en découvrir le contenu.

Vous êtes invités par le Comte Grimmy, à un grand bal donné en son honneur. Vous ne savez pas pourquoi cela tombe sur vous, après tout, vous ne le connaissez même pas ce Comte et vous n’en avez jamais entendu parler. Pourtant, toute cette histoire semble vous intriguez et vous décidez d’y aller. On vous donnez une heure à laquelle une calèche viendra vous cherchez en bas de votre porte.

Telle Cendrillon dans sa citrouille, vous êtes conduits, jusqu’aux portes même du château du Comte. Le luxe et l’élégance sont maîtres mots entre ces murs et alors que vous descendez en marchant sur le tapis rouge, devant vous, se dresse plusieurs autres silhouettes. En effet, en entrant, vous constatez que vous n’êtes pas le seul invité d’honneur de la soirée et vous croisez plusieurs visages et têtes connues…ou que vous-mêmes vous connaissez. Tout cela est étrange. Trop étrange. Aucun invité n’a quelque chose en commun et le Comte Grimmy semble absent sur l’instant.

Vous repérez deux, trois personnes et surtout, la table du buffet et le bar. Très important. Vous discutez entre vous, vous vous saluez entre deux petits fours logés au fin fond de votre palais. L’orchestre semble enchaîner les musiques et certains dansent. Une soirée parfaitement banale au milieu d’une foule impressionnante.

Mais voilà que le Comte fait son apparition en haut des escaliers et on réclame le silence. Vous y apercevez un jeune adolescent au regard des plus hautain.

« - Mesdames, mesdemoiselles, messieurs. Je vous remercie tout d’abord d’avoir accepté cette invitation dés plus…incongrue. Il faut dire que j’aime organiser des soirées sur un coup de tête. J’espère néanmoins que tout est à votre goût et que vous saurez profités de la soirée comme je compte en profité. »

Coincés dans vos robes de balles ou vos costumes trois fois trop cher, votre regard se porte sur l’étrange livre qu’il détient sous un bras. Il ne le quitte pas.

« - Si je vous ai tous réunis ce soir, c’est pour profiter de ce superbe présent que l’on m’a fait. Un héritage familial mais un livre très spécial à mes yeux. Voyez-vous, j’affectionne tout particulièrement les contes, depuis que je suis enfant. J’en suis friand même. Et j’espère, chers invités, que vous saurez appréciés tout autant que moi, ce qu’ils ont à offrir ! »

Et le livre s’ouvre, libérant une lumière aveuglante et étrange. Tout cela ne présage rien de bon, comme si vous l’aviez pressenti. Mais vous n’êtes pas assez rapide pour fuir ni pour faire quoi que ce soit. Toute la salle est prise, dans une tornade impossible, plongée dans chaque page du livre magique.

Chaque invité est envoyé dans un lieu inconnu, étrange et fantastique. Comme Alice plongeant dans le terrier, la chute paraît sans fin et pourtant, tout cela semble plus proche que vous ne pourrez l’imaginer.

Vous vivrez des choses impossibles, incroyables. Des alliances improbables se formeront certainement durant votre aventure mais il faut savoir que vous vous apprêtez à plonger dans un monde sur lequel vous n’aurez aucun pouvoir.

Sauf…Pour les plus chanceux d’entre vous !

Saurez-vous ressortir d’ici ? Ou vous perdrez vous dans la magie des contes et les batailles?

Sachez seulement que la seule histoire que vous vivrez sera celle de votre survie.

« - Parce que seuls ceux arrivant au bout de l’histoire auront le droit de sortir d’ici ! »



   
© TITANIA
   
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Once Upon a Time : In Hell ♫   Once Upon a Time : In Hell ♫ EmptySam 16 Jan - 18:31

Anonymous
Invité


Click

; font-size: 40px; color: deepskyblue; padding-top: 20px;">Titre du sujet


Arzel Isaiah Nox Ethan|Natsu Edan Lucyǀ Emy Kuro Alouarn Jellalǀ Alice Maël Jasperǀ Zadig Sara Ichiya ǀ




- Un bal. Je suis invitée à un bal, depuis la destruction de la résidence, je n'ai plus l'occasion d'aller à ce genre de mondanités. dis-je perdue dans mes pensées.

- Qu'est-ce que je vais bien pouvoir porter? Vais-je y aller nue? Non jamais je n'oserai, des tenues j'en ai pas des milliers, je pense que je vais mettre ma robe de soirée vermeil, même si elle montre ma paire de jambes et que le décolleté montre allégrement ma poitrine. Après tout je m'en fiche, mon étole la couvrirai. dis-je toujours à moi-même.

Tui me regarde tester toutes sortes de coiffure devant le miroir, il semble inquiet vis-à-vis de cette invitation d'une personne que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam. C'est vrai que ça devrait m'inquiéter mais je ne m'en soucie que peu. J'attache mes cheveux avec l'aide d'un peigne raffiné.

J'entends le bruit des sabots de ma voiture qui arrive, elle est tirée par deux grands étalons couleur ébène, ils sont plutôt intimidants, le cochet a une allure fantomatique, il fait preuve de galanterie, et m'ouvre la porte.
Je pose mon escarpin sur la petite marche qui grince fortement. A peine suis-je assise qu'il claque la porte un sourire lui défigurant le visage, il l'air dément.

Il fait claquer son fouet sur l'échine des étalons et nous voilà parti pour la maison du comte Grimmy, mon cœur bat à toute vitesse, peut-être aurais-je dû écouter Tui et ne pas aller à cette soirée.

Les paysages défilent les uns après les autres, le carrosse freine brusquement, j'en suis toute secouée, me voilà devant une résidence qui me semble hantée, le conducteur descend, m'ouvre la porte et me tend une main squelettique, blafarde. Il me file la chair de poule, je tends la mienne et descend. Il regagne sa place pars en trombe et me dit en riant d'une manière lugubre :

- Profitez bien de la soirée mademoiselle. Qui sait ce qui pourrait arriver.

- S'il croit que je vais être intimidée, il ne connaît pas les de Mivrosque. me dis-je pour me rassurer.

Je fais un premier pas dans le manoir, contrairement aux extérieurs, l'intérieur est somptueux, des majordomes font une haie d'honneur et s'inclinent lorsque je passe devant eux. J'arrive enfin dans la salle où se déroule l'événement et à ma grande surprise la salle paraît trop petite pour le nombre d'invités, le plus étrange est que à part pour certains appartenant à la même guilde, nous n'avons rien en commun. Je reconnais Lucy qui est l'une des premières personnes que j'ai rencontré après le début de mon périple.

J'essaye de la rejoindre mais je suis bousculée de tous les côtés que ce soit par les domestiques ou par les invités qui bougent pour se jeter sur les petits fours, des hommes aux allures étranges m'invitent à danser, je refuse toutes les invitations, mon seul objectif est de rejoindre les personnes que je connais.

La musique s'arrête, un adolescent à l'air particulièrement désagréable fait son apparition. Il fait taire toute l'assemblée d'un simple geste.

- Mesdames, mesdemoiselles, messieurs. Je vous remercie tout d’abord d’avoir accepté cette invitation dés plus…incongrue. Il faut dire que j’aime organiser des soirées sur un coup de tête. J’espère néanmoins que tout est à votre goût et que vous saurez profités de la soirée comme je compte en profité.

Ces paroles ne me disent rien qui vaille, mais coincé dans ce carcan infernal je ne peux pas faire grand chose, le même problème semble se poser aux autres.

- Si je vous ai tous réunis ce soir, c’est pour profiter de ce superbe présent que l’on m’a fait. Un héritage familial mais un livre très spécial à mes yeux. Voyez-vous, j’affectionne tout particulièrement les contes, depuis que je suis enfant. J’en suis friand même. Et j’espère, chers invités, que vous saurez appréciés tout autant que moi, ce qu’ils ont à offrir !

Une lumière m'éblouit, les invités me poussent pour essayer de prendre la fuite, une tornade m'encercle, je me sens flotter et attirer dans son livre miteux.

Quel soirée! J'ai un énorme mal de crâne, je grelotte, peu de temps s'est écoulé, je suis passée d'une salle de bal bondée à un désert de neige.
Où ai-je donc atterri? Survenant de nulle part la voix du comte se fait entendre :

- Parce que seuls ceux arrivant au bout de l’histoire auront le droit de sortir d’ici !

Comment vais je sortir de cet enfer?
 MessageSujet: Re: Once Upon a Time : In Hell ♫   Once Upon a Time : In Hell ♫ EmptyDim 17 Jan - 13:02

Alice Claria Féamor
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



Once upon a time in Hell
Alice x Cie



Oak Town. Encore et toujours Oak Town. J'étais revenue de mission depuis plusieurs jours déjà, et j'investissais tout juste l'espace de l'appartement que je m'étais décidée à louer. J'avais proposé à Drake de s'y installer en même temps que moi, en tant que colocataire, étant donné que j'avais squatté sa chambre d'hôtel sans sa permission tout le temps. Il ne m'avait pas encore donnée de réponse. D'un côté j'espérais qu'il dise oui, j'appréciais Drake, et sa cuisine, mais d'un autre, j'aurais aimé pouvoir laissé porte ouverte à Maël, et je n'étais pas sûre de la réaction de Drake s'il apprenait que je voyais Maël et ce plus qu'il n'aurait pu l'imaginer.

Il n'y avait pas grand carton, parce qu'il n'y avait pas grand chose. J'avais souvent été sur les routes au final, et même mage de guilde je n'avais presque rien. Je n'avais plus rien, depuis que j'avais trouvé Angel's Sky vide et abandonnée. L'appartement était déjà meublé, quelques habits étaient déjà rangés depuis hier dans l'armoire. J'avais du acheter de quoi faire le lit, des draps, et de quoi cuisiner. Je n'y connaissais vraiment rien en cuisine, alors j'avais aussi acheté quelques livres, posés sur une étagère. Quelques savons, des serviettes de bain, du matériel de cuisine, de la vaisselle. Ce qui pouvait manquer atrocement.

Je savourais un bain chaud, la moitié de la tête émergée, quand j'entendis la sonnerie. La porte s'ouvrit alors : c'était Freÿa. Elle tenait une espèce de … lettre ? Elle la déposa dans ma main. Fronçant les sourcils, je remarquai à son apparence qu'elle provenait de quelqu'un de la haute société. L'ouvrant, je lisais son intégralité avant de sortir de ce bain si relaxant. Ce bain qui me permettait d'être en avance dans ma préparation ! J'étais invitée à un bal en l'honneur d'un certain compte Grimmy. M'enroulant dans une serviette, j'allai décrocher ma belle robe de soirée fuschia, celle-la même que Drake m'avait offert. Laissant sécher mes cheveux naturellement, je m'occupai sagement en lisant quelques recettes que j'avais envie d'essayer prochainement. Enfilant par la suite la robe se soirée, je laissai mes cheveux lâchés retomber dans mon dos et sur ma poitrine, mettant mes chaussures à talons et attendant qu'on vienne me chercher. J'avais mon propre cochet ce soir, et cela me fit sourire. Laissant les loups à l'appartement, je leur intimai de rester sage.


Alors que nous arrivions au château où se déroulait les festivités, j'eus comme un air de déjà-vu. Ce jour où le bal avait tourné vers un sommeil de six années. S'il se passait quelque chose ce soir, plus jamais je ne répondrais à l'affirmative à ce genre d'invitation douteuse. Empruntant le tapis rouge, je vis au loin quelques silhouettes qui m'étaient familières. Passant outre, mes talons claquèrent le sol alors que j'entrai dans la salle. Me dirigeant vers un serveur, je lui pris une coupe de muscat pétillant. Scrutant la salle à la recherche d'une tête blonde qui m'était plus que familière, mon regard tomba sur une autre tête. Une autre tête qui allait prendre une bonne tatane dans ces cinq minutes. Est-ce que le petit con brun avait eu le temps de le prévenir ? Aucune idée. Finissant mon verre d'un trait, je le déposai sur un plateau passant sous mon nez, me dirigeant vers mon frère. Un grand sourire amical et excité était apparu sur mes lèvres. L'enlacer, ou le frapper en premier ? Je ne savais pas trop. Arrivant de face, mon sourire disparut pour prendre une mine énervée, et plantée devant lui, je lui envoyai un coup derrière la tête du revers de la main. Un coup assez fort.

« Ça c'est pour ne jamais être revenu, pour ne pas avoir tenu ta promesse, et qui plus est pour rejoindre cette connasse d'Enya Taylor ! »

Mes yeux reprirent alors leur éclat sympathique et je tombai dans les bras de Jasper, l'enlaçant, ma figure calée dans sa nuque et mes mains l'entourant ne le lâchant plus. En même temps, je lui faisais la morale.

« Ce n'est pas correct, Jaspou. Pas du tout. Mais tu m'as manquée. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis soulagée de t'avoir tapée ! »

Me reculant, je pris ses mains dans les miennes.

« Vu ta tête, ton ancien camarade ne t'a pas prévenu .. Je lui avais pourtant demandé de te dire que j'allais te casser la gueule. »

Et un petit sourire timide étira mes lèvres alors que je sautai de nouveau sur mon frère, le tirant ensuite par le bras pour qu'il m'emmène danser.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2
Once Upon a Time : In Hell ♫ 160822111555217537
#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Once Upon a Time : In Hell ♫   Once Upon a Time : In Hell ♫ EmptyLun 18 Jan - 9:01

Sara Taylor
Sara Taylor

Golden Crown

Click

Avant Minuit
Moi j'ai toujours eu l'impression que c'était vachement dangereux de trop rêver. Ça donne de faux espoirs, et l'espoir, c'est ça qui tue, même si la plupart des gens vous font croire que c'est ce qui les fait vivre. Δ Florian Zeller.

C’était censé être une journée comme une autre. Une journée où l’on se lève et on sort dans la rue, où l’on se mélange au reste de la population, en cherchant comment s’occuper, en faisant une rencontre étrange au détour d’une ruelle, croisant le regard d’une ancienne connaissance. C’était censé être ce genre de journée où l’on s’assoit à la terrasse du café et l’on salue la personne assise à la table en face de la nôtre. C’était censé être ce genre de journée, totalement, banale, ordinaire, mortellement ennuyeuse. Oui, c’était censé être ce genre de journée.

Pourtant, tes doigts ont eu le malheur d’ouvrir cette enveloppe et tes yeux, d’y lire son contenu. Rien ne t’y obligeait. Tu l’as fait, parce qu’encore une fois, tu as cédé à la curiosité. Tu l’as fait, parce qu’au plus profond de toi, aujourd’hui, tu ne voulais pas t’asseoir à la terrasse de ce café. Aujourd’hui tu voulais du piment, de l’excitation. Tu voulais t’amusé. Tu voulais sortir de cette routine tuante.

Un dernier coup d’œil dans le miroir te fait clairement comprendre que même une paupiette de veau est largement plus sexy que toi dans cette robe ridicule. Tes cheveux sont détachés, laissés libre, tu n’as même pas appliqué le moindre maquillage. Oui, tu es ridicule et tu ne sais toujours pas quelle est la raison qui te pousse à tout ça. A faire ça. Pourquoi y vas-tu ? Pourquoi t’y rends-tu ? Tu peux refuser tu sais ? Après tout, tu n’es pas une de ces filles raffinées et pleines de bonnes manières, tu danses comme un pied et mange comme un ogre. Il n’y a rien qui pourrait t’attirer là-bas. Pourtant, tu as comme une intuition et tu t’y tiens. Tu y vas, parce que là-bas, tu as l’impression que quelque chose va se passer. Un bien. Un mal. Qu’importe. Là-bas, il va y avoir quelque chose et tu veux y être. Tu n’as pas eu beaucoup l’occasion de t’offrir une chance pareille et puis le fait que l’on puisse t’inviter personnellement en sachant exactement où te trouver t’intrigues. Personne ne serait en mesure de le faire en temps normal. Personne sauf quelques rares exceptions et ceux qui savent déjà où te trouver.

Ton carrosse te dépose et tout a un air nostalgie. Les invités, le décor un peu trop pompeux à ton goût, les faux sourires. L’hypocrisie en général t’amuse. La moitié des gens de cette salle se déteste certainement. L’autre moitié, rêve de baiser avec quelqu’un. C’est un fait.

Alors tu rentres, tu baisses la tête et te caches derrière un masque. Pourtant, ta chevelure te trahis. Orange. Feu. Les traits apparents de ton visage te trahissent. Certains se retournent derrière toi, principalement des hommes et des femmes murmurent derrière leurs éventails. Commères.

Tu repères alors ton meilleur ami de la soirée. Le bar. T’y resteras. Tu t’y feras certainement offrir un verre ou deux. Ça sera drôle. Tu regarderas les danses et tu ne diras rien. Tu ne discuteras avec personne. Certains visages sont connus, d’autres ont une réputation plus grosse que leurs égos et enfin les derniers, tapis dans l’ombre, sont les recherchés. C’est étrange que la foule se mélange ainsi et ressemble à une grosse salade de fruit…Sans alcool. Sans fun.

On demande le silence. Le Comte approche. Il est jeune. Incroyablement jeune. Tu t’attendais à un vieux barbu au ventre concurrençant aisément celui du Père Noel mais ce ne fut pas le cas.

Il parle et tu l’écoutes à moitié, noyant ton attention dans ta coupe de champagne. T’aimes pas écouter les discours, ça n’intéresse jamais personne.
Jusqu’à présent.

Quand t’y penses maintenant, tu te dis que tu aurais dû l’écouter. Tu aurais dû boire ses paroles. Tu aurais dû prêter attention à chacun de ses mots. Mais non. T’es juste qu’une pauvre conne, ressemblant trait pour trait à une paupiette de veau, te faisant emportée dans un livre pour enfant. Mais à part ça, cela ne semble choquer personne ?

Parce que oui c’était censé être une journée comme une autre.



© GASMASK

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Once Upon a Time : In Hell ♫   Once Upon a Time : In Hell ♫ EmptyLun 18 Jan - 13:42

Natsu Dragneel
Natsu Dragneel

Fairy Tail

Click

Once upon a time
Mini event