Partagez | .
Paradis perdus.
 MessageSujet: Paradis perdus.   Dim 10 Jan - 0:01

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Paradis perdus.
"Amy & Jasper„


Soleil au zénith. Chaleur étouffante. A peine un brin d’air frais. Cigales et autres insectes qui chantent dans les prés. Tant de choses qui auraient de quoi me rendre heureuse, nous rendre heureux. Pourtant, il reste toujours ce nuage au-dessus de nos têtes, un corbeau sur notre route, pour annoncer un mauvais présage. Rien n’y fait, malgré tous les événements noirs, cela continue, encore et encore. On aurait pu penser que ça ce serait calmé, qu’on allait pouvoir tourner une bonne page et recommencer enfin à zéro. Et pourtant. Et pourtant, rien de tout ça, juste de sombres heures qui s’annoncent, faisant trembler les uns les autres, nous faisant nous demander combien de temps il nous reste à vivre. Il n’y a plus de francs sourires, plus de rires innocents, juste des rires qui laissent présager un goût amer pour la vie. Rien de plus, rien de meilleur. On ne sort plus aussi léger qu’avant, on jette des regards furtifs à chaque coin de rue, se demandant quand est-ce qu’on se fera attaquer par on ne sait qui. C’est troublant.

« Amy ? Amy ? »

Je sursaute en entendant mon nom résonner à mes oreilles. J’ouvre les yeux sur un ciel bleu dégagé en mourant de chaud. Un regard sur le côté m’indique que tous mes esprits se font du souci pour moi. Je leur souris en m’excusant d’être perdue dans mes pensées. En me redressant, je remarque qu’une légère brise s’est levée, pour mon plus grand plaisir. Enfin un peu d’air. Ils me jettent des regards inquiets, comme si quelque chose n’allait pas.

« Qu’est-ce qu’il y a ?
Oh rien, on se disait juste qu’il serait temps qu’on trouve un endroit où loger pour les prochains jours.
C’est vrai, allons-y. »

Je leur souris en me redressant. Après m’être étirée, j’attrape mon sac et me dirige vers la gare, préférant passer les prochains jours dans une grande ville plutôt que dans la forêt. Ça faisait un moment que je me « promenais » dans le coin, alors changer d’air ne pouvait que me faire du bien. De toute façon, ça fait bien longtemps que je n’ai plus d’attaches. Bien-sûr, quand je reviens à Shirotsume, j’ai toujours ce sentiment de nostalgie qui me serre le cœur, en repensant à « avant ». Mais comme c’est si bien dit, c’était avant. Et je me dois de passer à autre chose. La gare n’est pas très loin, je m’arrête devant le panneau des prochains trains pour voir leur destination. Alors, quelle région… Je décide de prendre le train qui part en premier, c’est-à-dire celui en direction d’Oshibana. C’est une ville sympathique et joyeuse, enfin la dernière fois que j’y suis allée. C’est-à-dire y’a un long moment, mais bon. J’ose espérer que c’est toujours le cas, ce serait fort dommage autrement.

« Le trajet est tellement long, un roi est digne de voyager dans de meilleures conditions !
Kiseki… Dors, tu ne verras pas la longueur du trajet.
»

Et aussitôt dit, aussitôt fait. Je réprime un sourire quand on arrive, lui qui s’est endormi si rapidement. Quand je sors de la gare, le soleil est déjà en train de se coucher, plus proche de la nuit que du jour. Je décide à me trouver une auberge où loger non-loin d’ici pour pouvoir garder la gare à proximité s’il se passe quelque chose. Habitudes de mages ou manies bizarres ? Bonne question, mais il est vrai que pour les missions, quand on appartient à une guilde, mieux vaut habiter à égale distance de la gare et de la guilde. Habitudes sûrement, puisque je n’ai plus de guilde maintenant. Une fois mes affaires posées, une douche prise et un changement de vêtements, je me décide à aller faire un tour. Les mages ne sont pas biens vus par les temps qui courent mais jusque-là je n’avais pas eu de problèmes. Après avoir parcouru quelques rues, mon choix s’arrête sur un bar d’où proviennent quelques notes de musique agréables. En entrant, je remarque qu’il y a du monde, mais il n’est pas encore assez tard pour que ce soit uniquement des pochtrons ou des gros boulets de service. Je m’installe au bar, commandant une boisson sans alcool, ne supportant pas vraiment ça maintenant. Mes esprits évitent de se montrer, les mages sont tolérés mais mieux vaut ne pas tendre le bâton pour se faire battre. Je m’accoude au comptoir pour écouter le groupe présent, tapant du pied légèrement sur le bout du tabouret.
Une chanson, puis deux, trois. Toujours aussi appréciable. Jusqu’au moment où je remarque une autre aura magique. Tiens, il y aurait un autre mage dans le bar… ? J’observe du coin de l’œil en écoutant d’une oreille, tout en gardant mon attention sur les gens qui dansent en riant. Le ton commence à monter avec le proprio du bar, qui l’accuse d’avoir pris plus que la somme qu’il a payé.

« Vas y.
Je ne pense pas que ce soit une très bonne idée.
Seule toi peux aider ce pauvre garçon, ressens son âme et son aura magique. Il a besoin de toi et c’est ta mission d’aider les autres.
»

Je souffle tout en me levant gracieusement. Un jour j’irai me faire purifier pour être sûre de ne pas tomber dans des embrouilles à chaque fois que je vais quelque part. J’ai fini par croire qu’on me poussait dans ces circonstances à chaque fois, à chaque nouvelle destination. Je ne sais pas si c’est mon sixième sens lié à ma magie qui fait ça, mais par moment c’est assez fatigant j’avouerai. Je m’approche doucement de la scène qui passe inaperçu et pose ma main sur l’épaule du gérant, l’enveloppant de l’aura apaisante de Dia sans qu’il s’en rende compte. La magie de la magie, je vous jure.

« Excusez-moi mon bon monsieur, je ne devrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais il me semble, suivant votre échange depuis le début, que ce garçon est honnête et qu’il n’a pas essayé de vous arnaquer. »

Il jette un regard incompréhensif vers moi, je lui jette un grand sourire amical puis détourne mon regard au moment où celui du jeune mage rouquin se pose sur moi. Je plante mon regard dans le sien, en essayant de sonder son âme grâce à ma magie, mais je me ravise rapidement en me souvenant qu’il pouvait y avoir des chasseurs de mages par ici, qui n’hésiteront pas à faire une bouchée de moi s’ils captent ne serait-ce qu’une onde de magie active. La soirée risque d’être intéressante, moi je vous le dis.
CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Ven 22 Jan - 16:15

avatar
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Paradis PerdusFt Amy Flyteath



Les auberges. Depuis mon arrivée dans ce pays de malheur, j'ai plus passé de temps à trainer dedans comme un vieux poireau de soixante ans qui a gâché sa vie, que à ma propre guilde, qui, cela dit d'ailleurs, je n'ai encore jamais vu. Cette idée m'amuse, alors que je passe la soirée en extérieur, à me balader dans les rues d'une ville que je découvre pour la première fois. J'avais eu le bon réflexe à mon arrivée, j'avais déjà payé et pris ma chambre pour la nuit. L'expérience je vous dis. Dix huit ans et déjà habitué aux bars, si c'est pas beau ça. Heureusement que je ne bois pas. Je ne pourrais plus me regarder dans un miroir...

Mais arrêtons donc avec les pensées négatives, et profitons de cette magnifique soirée. La lune commençait à peine à se réveiller et à partir bosser pour mériter tout les superstitions et les mythes qu'elles engendrent. Il est vrai que j'ai une certaine affection pour la lune, je ne l'apprécie pas autant que le soleil, mais elle a un coté réconfortant qui fait que rester dehors à des heures pas possible, bien que peu recommandé, cela ne m'empêchait pas d'en profiter comme ce soir. Les accidents d'il y a quelques mois commençait lentement à cicatriser au niveau des habitants même si celle-ci restait marquante et il était toujours mal vu d'être mage alors la plupart d'entre nous s'empêche d'en faire l'apologie dans la vie. Pour ma part, je n'hésiterais jamais à utiliser si nécessaire, qu'importe l'avis du public en face de moi.

Le temps passe, et la nuit tombe plutôt vite, il allait falloir vite rentrer, et rejoindre l'auberge et la chambre que j'avais donc réservé. Arrivé à l'entrée, celle-ci semblait pleine de vie. Peut être un spectacle qui se jouait. Je ne sais pas si c'est un bon présage ou pas, moi qui suis de nature peu conciliante avec le bruit à un certain niveau de décibel, même pour de la musique, aussi agréable soit-elle. J'entre, et me rends immédiatement au bar afin de me payer un petit coca, avant de rejoindre ma chambre.

- Un coca, s'il vous plait, chef.

- Ah, c'est toi le petit qui a payé sa chambre tout à l'heure...

Son ton semblait très méfiant, comme si quelques choses clochaient. Ne prenant pas trop acte de ceci -sans doute la soirée qui avait été difficile- je sors l'argent nécessaire pour payer ma boisson, pendant que le gérant me sert.

- Il faudra allonger un peu plus de monnaie, gamin, car tu n'as pas donné la bonne somme pour la chambre, tu es un petit futé toi...

- Quoi ? C'est quoi ce délire ? Mon visage se fronce tout seul à l'écoute des paroles du bonhomme. Je sais exactement combien je vous ai donné, j'ai donné la somme exacte, je serais jamais parti faire un tour si cela n'avait pas été...

- Et moi je te dis que ce n'est pas le cas. Me coupant alors que j'étais en pleine explication, concluant que son but était de se manger un pain dans la gueule.

Me relevant et étant parti pour crier au scandale avant de, possiblement donc, lui mettre un coup, car je déteste l'injustice, LA chose qui me fait démarrer au quart de tour. Par chance pour lui, une personne tierce intervint afin de faire jouer ma bonne volonté, posant sa main sur l'épaule du monsieur. Soudainement, son attitude sembla s'apaiser à ce contact.

- Hmm, moui, j'ai peut être mal compté. Je vais vérifier une seconde fois, et si je ne retrouve pas la somme nécessaire, je reviendrais vers vous. Quel est votre nom déjà de réservation.

- ...Jasper. Je donne mon nom avec réticence, et surtout désintérêt, mon regard et ma curiosité se jetant sur la jeune fille ayant pris le risque de s'occuper de mes affaires.

Le gérant repartant à ses calculs boursiers, il me laissa seul avec la jeune fille qui m'adressait un regard presque affectueux, mais amical suffit je pense. Et vous me connaissez, je ne suis pas du genre à tourner autour du pot trente six ans. Allons-y clairement. Beaucoup de questions se posaient toute seule dans ma tête.

- Tu n'étais pas obligé d'intervenir, tu sais. J'aurais très bien pu m'en sortir tout seul... Mais merci quand même. Car avec moi, cela aurait fini en bagarre sinon. Donc je suppose que c'est une bonne chose que tu sois intervenue...Euh... Désolé, c'est quoi ton nom ?

Un peu brut de décoffrage, pas très galant, mais diablement efficace.

- Allons à une table, où nous seront au calme, d'accord ? Je.. Euh... Tu veux que je t'offre un verre ?

Mon regard se détourne et rougit, lentement. C'est comme ça qu'on est galant, n'est ce pas ? J'ai aucune idée de comment on fait. Aria m'a bien donné quelques idées mais c'est très succin, et je voulais au moins bien faire, car grâce à cette fille, je finirais pas la nuit à la belle étoile...



© Jawilsia sur Never Utopia

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Dim 24 Jan - 17:14

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Paradis perdus.
"Amy & Jasper„


Je souris face à son sens de la franchise. J’aime bien les gens comme ça. Je hoche la tête quand il me propose d’aller à une table et le suit jusqu’à une table reculée, d’où le bruit se fait moins omniprésent. Le fait qu’il rougisse me fait doublement sourire chaleureusement à cet inconnu, qui est soit mal à l’aise avec les autres soit pas habitué à discuter avec des filles. Cette deuxième option me paraît bien plus probable au vu des circonstances.

« Je m’appelle Amy. Et toi, Jasper c’est ça ? »

Je lui souris amicalement, ni plus ni moins, tout en essayant de décrypter quelque chose chez lui en utilisant seulement mon sixième sens, pour ne pas attirer son attention, ni celle des autres.

« Je ne doute pas du fait que tu aurais pu t’en sortir seul, bien au contraire. Mais si ce genre d’altercation peut être réglée autrement que par la force, alors autant en profiter. »

Une serveuse arrive au moment où je termine ma phrase, je commande le cocktail du soir puis une fois que le mage roux se soit décidé, elle repart dans un sourire professionnel. Mes esprits commencent à faire des racontars, m’embrouillant un peu plus.

« Qu’est-ce qu’il vous arrive, enfin ?
On se disait qu’il avait l’air bien mal à l’aise !
Mais enfin, un homme doit se comporter tel un roi et régler ses problèmes sans faire acte de violence !
Au moins il a les bonnes manières des plus nobles, même si c’était un peu maladroit.
Vous êtes vraiment incroyables hein…
»

Je soupire en les écoutant intérieurement, évitant d’avoir quelconque réaction qui pourrait laisser croire que je ne suis pas vraiment stable. J’avoue que ça m’est déjà arrivé et c’est quelque peu… Embarrassant comme situation. Surtout que rien n’est plus comme avant alors je dois faire attention de ne pas trop attirer l’attention sur moi. Ni sur le tatouage de la guilde qui par je ne sais quel miracle est toujours là. Heureusement que j’avais choisi un emplacement pas trop visible, à part en été. Ce qui me force à toujours porter une veste, même quand il fait 40° à l’ombre. C’est un vrai supplice cette température quand même, on a l’impression de se décomposer. Littéralement. Je reporte légèrement mon attention sur la salle et observe les danseurs, les buveurs invétérés et les musiciens qui continuent de jouer encore et encore. Des rires aux éclats, des grandes tapes dans le dos et des histoires d’un autre temps, voilà ce qui animait toutes les auberges et cafés avant, voilà ce qui a l’air de toujours les animer, même après les derniers évènements. Mon regard se tourne naturellement vers mon interlocuteur, qui a l’air toujours un peu surpris de mon intervention.

« Enfin, tu m’en vois navrée si mon intervention t’as paru légèrement inapproprié et mal venue, mon intention n’était pas de te déranger. »

Je lui souris légèrement, étant beaucoup plus à l’aise avec ça qu’avant. J’ai réappris à sourire mais j’ai bien l’impression que par moment ça ressemble juste à une grimace ou quelque chose de tellement forcé qu’on pourrait croire que je suis incapable de muer mes lèvres en quoi que ce soit. Quel triste sort moi je vous le dis.

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Ven 5 Fév - 15:31

avatar
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Paradis PerdusFt Amy Flyteath



Elle accepte mon invitation, c'est que je dois pas être si mauvais, ahah. Nous rejoignons une table assez éloigné du bar, pour que nous puissions discuter tranquillement, sans être trop perturbé par le bruit et la musique.

- Oui, c'est ça, comment tu... Ah oui, je l'ai dis au barman pour ma réservation, je suis bête.

Ah bah bravo. Je fais tout pour me rendre magnifique. Bah, dans un sens, ce n’est pas mon but, mais tout de même.

- Oui, tu as bien fais d’intervenir. Je ne saurais où dormir sinon ce soir. J’aurais peut être même pris la route de nuit, vu que la roue le jour, on trouve pas mal d’énergumène aussi spéciaux que la nuit…

Alors que la serveuse s’approche de notre table pour prendre nos commandes, ne me dérogeant pas à mon légendaire soda gazéifié, ne me sentant pas trop jus de fruit ce soir, je m’affale de tous mes bras sur mon coté de table, m’assurant de ne pas m’imposer de son coté, mais la journée fut très éprouvante, marché n’était pas une activité très fatigante, à part lorsque l’on ne fait que ça de la journée. Je la fixe du regarde, alors qu’elle m’offre toujours son plus beau sourire, du moins, je suppose, alors que subitement de nulle part, un soupir fait son apparition dans son expression. C’est à cause de moi ? je relève subitement, et me gratte la tête, gêné.

- Je, désolé… ! Je suis un peu fatigué de ma journée, je n’ai pas arrêté de marcher, et je me suis permis de m’allonger comme un despote sur la table.

Tu soupires à ton tour de dépit, décidément, tu avais vraiment du mal avec tout ce qui ressemblait à une fille, hormis les sœurs et les démones. Observant la salle de nouveau et la serveuse qui revenait avec nos boissons et les excuses du gérant pour l’interpellation de tout à l’heure, un mauvais compte de sa part avait faussé la somme qu’il pensait que j’avais donné. Je réponds un simple sourire et un regard plein de suspicion vers le barman. Sale arnaqueur.

- Fiou. Je suis soulagé, je savais que j’avais donné la bonne somme ! J’ai d’ailleurs plus un sous en poche ? il faudra que je me trouve une mission pas trop compliqué pour me remplir ma bourse… Puis, je me tourne, tout curieux, vers ma compagne de soirée. Et toi ? Tu dors à l’auberge ou tu vis ici ? On sera peut être voisin de chambre qui sait.


Lentement, les questions popées ans ma tête comme du popcorn et je me retenais de toute les poser. Déjà pour ne pas passer pour un goujat, ce que je fais très mal depuis tout à l’heure, et avec un peu de chance, elle se dévoilera d’elle-même. Après tout, c’est elle qui m’a approché, donc je suppose qu’elle a une raison, hormis me sauver les miches. Ça fait longtemps que j’ai compris qu’ici, c’est donnant-donnant, et bien que cette fille semble avoir un visage d’ange, elle doit forcément avoir quelques choses derrière la tête. Lentement, mais surement, je ne me fais plus d’illusions sur ce monde, et n’ait hâte que d’une chose, retrouver Eon.


© Jawilsia sur Never Utopia


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Sam 5 Mar - 20:24

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Paradis perdus.
"Amy & Jasper„


Il s’étale de tout son long de son côté de la table, ce qui me fait sourire. Il me regarde, je ne me défais pas de mon sourire. Puis il se redresse d’un coup en s’excusant de ses manières, ce qui me fait honnêtement sourire. Je fais un geste vague de la main en m’excusant. Je crois qu’il a senti que j’avais soupiré, le pauvre, il a dû le prendre pour lui…

« Ah euh oula non désolée, fais bien comme tu veux, mon expression ne t’étais destinée. Je sais ce que c’est, de voyager beaucoup. »

Je lui fais à nouveau un sourire d’excuse. La serveuse revient à ce moment avec nos boissons et les excuses du barman. Je me disais bien qu’il ne pouvait qu’y avoir un problème dans cette histoire. Mon sixième sens est bien trop aiguisé pour que je me sois trompée sur une banalité pareille. J’ai vu cette situation tellement régulièrement au cours de mon voyage, dans plusieurs pays. Et c’est toujours la même chose. Les clients sont pris pour des pigeons. Faut dire, tout le monde ne possède pas d’aura changeante comme moi à cause des esprits. Mais j’avoue que ça reste très pratique au vu des personnes auxquelles j’ai pu avoir à faire. Enfin, c’est du passé tout ça. Je souris à la jeune femme qui repart avec son plateau vide et me tourne de nouveau vers Jasper, qui paraît soulagé. Cela m’amuse légèrement alors un souris en coin amusé se mue sur mes lèvres. Je sirote doucement ma boisson pour pose mon menton dans ma main en l’écoutant me parler de ses problèmes d’argent. Comme quoi, on est un peu tous dans la même panade à ce que j’entends aux quatre coins du pays.

« Bien-sûr, ça ne pouvait pas être autre chose qu’une erreur, fais-moi confiance. En ce qui concerne tes problèmes d’argent, en faisant la « tournée » si je puis dire des bars ou des auberges, tu peux trouver des panneaux avec des missions déposée là parce que les gens n’aiment pas avoir les services d’une guilde ou bien parce qu’ils n’ont pas les moyens de se les payer. Sinon, avec le bouche à oreille, tu devrais pouvoir réussir à trouver quelques trucs dans le coin. »

Je suis devenue tellement habituée à errer de ville en ville, que j’ai fini par connaître par cœur le système actuel. Je sais où trouver des missions, ou bien se sont-elles qui viennent à moi quand je suis précédée par ma réputation d’ancienne mage de guilde. Je réprime un frisson en pensant à Angel’s Sky et au tatouage mystérieux sur mon omoplate. Encore un mystère de plus qui s’enroule autour de ma vie. Je crois que je commence à avoir l’habitude de toutes ces conneries depuis ce trou de plusieurs années que j’ai. Puis il me pose des questions. Enfin, deux pour pas trop exagérer.

« Oh, ni l’un ni l’autre, en fait. Je suis du nord à vrai dire, mais je loge dans une auberge du côté de la gare, c’est plus tranquille que les quartiers alentours. Une question d’habitude je pense ! »

Je lui fais un clin d’œil sans me départir de mon sourire en coin. Je ne préfère pas trop lui en dire, ce serait trop risqué au vu de ma situation, on ne sait jamais qui ça peut être ou ce qu’il peut faire. On n’est jamais trop prudents. Même si d’après ce que je sens, il n’a pas un mauvais fond, ce qui me rassure. Je ne suis pas sûre que j’aurai pris la peine d’interférer dans ses problèmes sinon.

« Et toi alors, tu viens d’où ? Si ce n’est pas indiscret en tout cas. T’as bien la tête de quelqu’un qui fait partie d’une guilde ou qui en a fait partie. Ceci n’étant pas une critique hein ! »

Evidemment, comment ça pourrait être une critique alors que j’ai moi-même fait partie d’une guilde ? C’est peut-être un tantinet déplacé mais bon, dans mon temps, il était de rigueur de donner le nom de sa guilde quand on se présentait. Comme si c’était une particule, une marque très importante, l’extension de notre nom. De notre personne. Et c’est un peu vrai. C’est notre maison et les personnes qui y vivent, notre famille. Alors c’est sûrement naturel de le mentionner. C’est assez ironique d’ailleurs maintenant, quand on voit comme sont vus les mages. Et pourtant on requiert toujours nos services. Je soupire intérieurement à cette pensée et reporte mon attention sur Jasper à qui je souris légèrement en attendant sa réponse.

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Mer 4 Mai - 6:30

avatar
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click





We Want War by These New Puritans on Grooveshark

Paradis PerdusFt Amy Flyteath



Je n'étais donc pas le seul au monde à être assez naïf pour croire une personne sur parole dés l'instant où il montre les crocs pour ne pas passer pour un voleur. Et ce n'est d'ailleurs certainement pas moi qui vais la décevoir concernant ma bonne foi. Le monde est déjà méfiant de nature, si moi même je deviens vicieux... Le barman parti, nous pouvions reprendre notre "jeu" de question réponse avec la jeune fille en face de moi... J'évite de m'étaler de tout mon long de nouveau sur la table. Il semblait que le soupire n'était pas pour moi, mais ne sait-on jamais...

- Hmm, je vois. Du nord hein... Euh... Je crois que c'est Iceberg le pays au nord de Fiore, n'est ce pas ? Tu es de là-bas ?

Mes yeux se mettent lentement à scintiller. Je ne suis jamais là-bas, donc c'est mon imagination qui fait tout le travail et évidemment, me propose des choses complètement idiotes comme réponse à toute mes questions auxquels je me posais sur ce pays, mais il serait malpoli de pas savoir la vérité sur ce pays, et je ne peux pas reste ignare à une partie du monde qui m'est totalement inconnu. Aussitôt, je l'assaille de question sans même attendre qu'elle ait eu le temps de répondre aux premières, la pauvre, si elle savait à quel genre d'aventurier elle avait à faire...

- C'est comment là-bas ? Bon il doit y faire froid vu le nom, mais ça doit être classe, des montagnes enneigés à pertes de vue, des grizzlis partout , des loups blancs... Y'a des loups blancs ?!

Calme-toi, Jasper, tu t'excites sûrement pour rien, au final, il va y avoir un malentendu, et elle n'est sans doute pas de là-bas. Laisse-la respirer déjà. Je me rassois convenablement sur ma chaise et détourne le regard gêné par le surplus de zèle que je venais de faire. Un léger silence s'installe avant que la serveuse nous apporte notre commande. Je la remercie sympathiquement et commence à prendre quelques gorgées de ma boisson, et dans un élan volonté retrouvé, j'accepte de lui répondre à ses questions, enfin.

- Eumh... Oui... Oui, j'ai fais partie d'une guilde. Blue Pegasus. Je sais pas si tu l'as connaissais... Je baisse lentement la tête, furieux de ce qui a pu se passer. Elle a fermé il y a peu. Nous avons du faire face à une attaque de Légion. Je prends une petite seconde pour me calmer. Depuis, je suis sur la route pour trouver toute les infos sur ces salopards et ceux d'Ajatar. Si tu sais quelques chose...

Pendant l'espace d'un millième de seconde, mon regard fus mauvais envers elle, mais je me reprend immédiatement, je ne peux pas me permettre de devenir parano, pas moi. Pas maintenant. Je reprend une gorgée de mon jus, et me calme quasiment instantanément. Affichant un visage un peu plus amical, à défaut de radieux, je prends le contrôle de la discussion.

- Et toi alors ? Tu n'es pas d'une guilde ? Tu es comme moi indépendante ? Je prends un instant pour entendre sa réponse. Hmm, je me demandais, ça te dirait qu'on fasse une mission ensemble ? Je sais pas quoi par contre... J'aurais besoin d'un peu action en ce moment, j'arrête pas de juste marcher et discuter avec des étrangers. Pas de que ça me dérange, mais c'est ennuyeux à force...

Soudain, une envie pressante apparaît.

- ...Zut. Je reviens, je dois aller aux toilettes ! Je reviens tout de suite, prends le temps de réfléchir à ma proposition, je suis qu'on pourrait bien délirer !

Je sors de table à toute vitesse, m'excusant de nouveau pour ma brusquerie, et filant rapidement aux comptoirs pour demander la route pour les toilettes et m'y enfermer pour les quelques secondes/minutes qui vont passer, en espérant qu'Amy ne me juge pas avec ces stupidités et prenne le temps de réfléchir à ma proposition...



© Jawilsia sur Never Utopia

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   Ven 24 Juin - 20:11

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Paradis perdus.
"Amy & Jasper„


Je le regarde, assez troublée par son débit de paroles. Puis je souris. Il me rappelle Miku, toujours en train de parler à cent à l’heure, de parler de tout et rien en même temps. Plein de joie de vivre. Ce souvenir me fait du bien, c’est un peu de couleur dans un sombre passé. Jasper se lève et je me rends compte que je n’ai pas eu le temps de ne répondre à aucune de ses questions. Bon, je rectifierai ça à son retour. Je pose mon menton dans ma paume et observe la salle qui s’est un peu vidée. En repassant les paroles du mage dans ma tête, je me compte que ça fait un moment que je n’ai pas travaillé avec quelqu’un. La vie en solitaire ça m’allait bien. Et puis quand on a des esprits, la vision des choses est différente, on n’a pas vraiment l’impression d’être seule. Je pèse le pour et le contre, ma dernière mission avec quelqu’un était où ? Et surtout quand ? J’avoue être assez mitigée.

N’est-ce pas là l’occasion de renouer avec la civilisation, Amy ?
Je ne sais pas, ça pourrait mal se passer et je n’aimerai pas avoir encore un autre poids sur la conscience…
C’est vrai que son aura ne dégage rien de puissant comme on a pu le voir auparavant, mais il y a du potentiel tout de même.
Merci de ton analyse Kiseki, ça nous avance.
Il faut lui laisser sa chance, ce n’est pas en le repoussant que ce petit ira loin dans la vie ! Ça nous ferait du bien à tous d’avoir un partenaire de mission, non ?
Dans tous les cas, la décision revient à Amy, ce n’est pas à nous de décider de ça.

Je les écoute encore un moment, les sourcils froncés. Si bien que je sursaute quand Jasper entre dans mon champ de vision au moment où il se réinstalle en face de moi. Je me redresse et lui sourit ; il n’a probablement pas dû faire attention à mon sursaut et tant mieux.

Bon, commençons dans l’ordre tu veux ? Je ne suis pas d’Iceberg mais je connais un peu. En fait, je suis de Shirotsume, c’est quand même un peu moins au nord ! En revanche, je peux te dire que oui, il fait super froid à Iceberg et qu’on s’y amuse pas tant que ça, c’est plus hostile qu’autre chose. Et je connais Blue Pegasus aussi, j’ai connu quelques-uns de leurs membres. Ce qui est arrivé me désole, crois-moi, mais je sus navrée de te dire que je ne peux rien t’apprendre sur ce qui s’est passé durant ces dernières années, je n’étais pas vraiment dans le coin. Sinon, je suis partante pour une mission oui, ça me permettrait de me dérouiller quelque peu !

Parler de BP me fait penser à sa question sur si j’appartenais à une guilde. J’hésite à parler de tout ça. Je réprime un frisson en repensant à ma guilde chérie, à ma famille. Comment ce serait aujourd’hui si tout ça n’était pas arrivé ? Angel’s Sky serait-elle encore une grande guilde respectée ? Tant de questions qui me trottent dans la tête depuis l’effondrement de ma maison. Ça m’en donnerait des migraines, c’est atroce. Je respire un grand coup en touchant machinalement ma nuque.

J’ai appartenue à une guilde oui. Angel’s Sky plus précisément. Tu ne dois pas être sans savoir qu’il n’en reste plus rien aujourd’hui à part des ruines.

Ça fait mal de dire ça, qu’il ne reste que des ruines quand on a connu AS dans ses heures de gloire, lumineuse, glorieuse. J’ai l’impression que le tournoi était hier. C’est fou comme les choses peuvent vite mal tourner. Je n’évoque pas la marque qui orne encore mon omoplate telle une cicatrice et décide de rester évasive. Je n’ai pas vraiment envie de donner des détails sur le pourquoi du comment je n’ai pas décidé de retourner dans une guilde, ce serait une perte de temps et pas forcément compréhensible. Je termine ma boisson puis offre un grand sourire à Jasper pour détendre l’atmosphère.

Alors cette mission, tu veux du défi ou un truc posé ? J’ai un peu le don pour trouver tout type de missions.

Oui, même les missions où tu flirtes avec la Mort ou encore celles où t’as juste totalement l’impression qu’on se fout de toi. En gros, j’ai le don de tomber sur des missions qui me fourrent dans des situations pas possibles, mais ça, je ne le précise pas, rien que pour pimenter un peu la sauce.

Spoiler:
 

CODE by POKIPSY
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Paradis perdus.   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règle du RP: Les symboles perdus
» Le portail vers le paradis . Le début de la tragédie.
» Description des Ruines de la Tour du Paradis
» Au diable les enfers, Au paradis des amours, Je suis libre.
» les esprits perdus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Oshibana :: Ville