Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
La petite Ichiya - Men | Mission.
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Sam 9 Jan - 18:27

avatar
Ichiya V. Kotobuki

Weer Lopen

Click



La Petite Ichiya | Edan | Cloud | Alice | Orihime

Tourne – tourne et tourne en rond. La situation d'il y a quelques heures n'est maintenant plus la même. Tête à la surface, puis tête dans l'eau, l'homme aux parfums dont les envies d'aller aux toilettes se fait de plus en plus urgente, s'amuse pour occuper le temps à tournoyer sur lui-même. Le désespoir de ne jamais parvenir à quitter le bocal l'inquiète de plus en plus si bien que ses « men » à répétition commencent à agacer fortement l'homme de mains qui s'assure que personne ne pénètre le local. Local maintenant entièrement éclairé. Bien que tentant plusieurs fois de déstabiliser l'homme de sécurité par des envois de bisous réguliers, rien ne change. L'homme reste totalement statique et n'adresse pas un mot à celui dont la chevelure flamboyante et humide semble s'impatienter.

Edan R. Core – Tu restes en face à face avec Cloud, seulement un cri perçant vient troubler votre conversation, ce cri provient d'un homme qui n'est autre que le mannequin qui accompagne Orihime.

Alice C. Féamor – Tu arrives déjà au lieu de vente, tu es la première. Seulement tu es surprise par un tacle dans la nuque qui t’assommes. Lorsque tu retrouves tes esprits, tu te retrouve également dans un local totalement noir. Tu ne connais pas la raison de cette attaque, ni où tu te trouves. Seul des bruits étranges se laissent entendre... Tu es entourée d'un tas d'animaux marins qui attendent également d'être vendus. Que vas-tu faire de cette situation ?

Orihime Katsura – Toi et l’incroyable mannequin, vous vous retrouvez maintenant dans une rue adjacente du point de vente. Seulement alors que tu détournes le regard quelques secondes. Le bel homme qui t'accompagnes a disparu. Décides-tu de partir à sa recherche ou rejoindre la vente directement ?

Cloud Darksilvers – Tu restes en face à face avec Edan, seulement un cri perçant vient troubler votre conversation, ce cri provient d'un homme qui n'est autre que le mannequin qui accompagne Orihime.

Précision : Orihime, si tu décides de rechercher ton homme et que Edan et Cloud décident de suivre la source du bruit, alors vous vous rencontrez, autrement chacun suit sa route.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Mer 13 Jan - 20:43

avatar
Edan R. Core

Golden Crown

Click

La pêche aux thons!
Edan R. Core
feat.
Ichiya









Once upon a time a little mermaid pretty pretty ugly.



Le vent apporte les murmures d’un complot qui se tramait. Une ombre dans les pensées d’un homme qui jouait les acteurs. Un très bon acteur qui était très difficile de comprendre qu’il allait jouer les marionnettistes avec des pantins qui se trouvait en l’incarnation de ce blondinet et de ce loup. Il me faisait pensée à John Smith et le loup à ce chien qu’on connaissait comme celui qui suivait le baron un peu bizarre qu’était le chef de John Smith. Ce conte était assez nul, car le méchant n’avait aucune classe, aucun charisme et n’avait aucune décence. Pourtant, la femme héroïne semblait beaucoup plus classieuse, dommage elle était gentille. Puis, la voix de cet homme de ce Smith faisait écho dans ma tête comme l’appel lointain d’un fantôme qui se faisait de plus en plus présent. Il m’expliquait qu’il recherchait une vente spéciale. Mon esprit se transformait en cet entité qu’on appelait Cheshire et cet immense sourire se dessinait dans mon esprit. Il était présent comme pour éloigner les ténèbres de mon esprit, pourtant toujours présentes. Je le regardais, pauvre brebis bien trop naïve, comme la future proie d’une de mes stratégies qui allait me donner raison. Puis, je le regardais et lui souriait :

« - Oh, je vois, je connais cet endroit, c’est un endroit peu recommandable ! Vous êtes sûr de vouloir y aller ? Si, oui je vous accompagnerais pour vous indiquer le chemin, mais je vous quitterais peu de temps avant le point de rendez-vous, j’ai trop peur de me faufiler dans un endroit pareil. »

Pauvre mouton, tu allais servir d’appât. Je serais simplement le marionnettiste qui attendra dans l’ombre le moment propice pour agir. Puis, soudain un cri se propageait comme une trainée de poudre jusqu’à nos oreilles portées par le vent. J’arquais un sourcil et regardait l’homme et lui fit signe qu’on devait aller voir d’où provenait ce bruit. Cependant, il s’arrêtait un instant :

« -C’est peut-être un piège, vu le quartier où nous sommes. Je ne sais pas finalement si c’est une bonne idée. Pourrais-t-on utiliser ton loup ou pas ? Je m’explique, un loup qui apparaît dans une situation comme celle-ci risque d’avoir dans tous les cas un effet surprise, il ne lui arrivera rien. Cependant, il pourrait nous sauver la mise. Il est plus agile que nous et plus rapide. De plus, je ne suis pas un combattant, un simple informateur qui souhaite t’aider. Qu’en dis-tu monsieur ? En fait, je m’appelle Peter et toi ? »



© Gasmask



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Jeu 14 Jan - 14:02

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



La petite Ichiya
Alice x Cie



Passant de toit en toit, soit en sautant soit en me soulevant par magie selon la distance entre ces derniers, j'arrivai enfin devant l'entrepôt. Il semblait y avoir des gens qui attendaient devant, et à ma grande surprise, pas que des gros bras, ce genre de babouins qu'on assimile vite comme étant des enflures ; non, il y avait aussi des gentlemans en costume accompagnés de ces gros bras qui leur servaient de garde du corps. Haussant les épaules, je pensais que cela n'aurait pas dû m'étonner. Les riches devaient aussi vouloir d'Ichiya parmi leurs objets rares. C'étaient certainement les premiers intéressés, d'ailleurs.

Le lieu de la vente en lui-même semblait être un entrepôt désaffecté, oublié par le temps, poussiéreux d'extérieur, presque délabré. M'approchant furtivement, je faisais attention à ce qu'on ne puisse remarquer ma présence sur les lieux. Quelqu'un arrivant des toits pouvaient vite être pris comme un ennemi, un fauteur de trouble, et même si c'était le cas, il valait mieux ne pas être repéré. On réservait habituellement un mauvais sort à ce genre de personne. Souriant, je me disais qu'ils n'avaient cas tenter, ne serait-ce que tenter, quelque chose, et ils allaient me le payer.

Me laissant glisser le long du toit le plus proche, à l'arrière du bâtiment, je retenais mon corps le long de ce dernier, me posant délicatement sur le sol, sans un bruit, pas un. Vérifiant à gauche puis à droite qu'il n'y avait personne, je m'avançai vers la fenêtre murale la plus proche et tentai de voir à l'intérieur. Il y avait trop de poussières sur la vitre. C'était trop opaque. On ne voyait rien. Tentant de passer un œil à travers la serrure d'une porte, quelqu'un ne m'en laissa pas le temps : une main s'abattit dans mon dos, juste derrière ma nuque. Un coup qui aurait pu être fatale, mais un homme derrière ce coup m'avait voulue vivante : j'étais juste assommée.

Pendant combien de temps ? Je ne sais pas.

Le réveil était brutal. Ouvrant péniblement les yeux, je papillonnai des paupières. J'avais terriblement mal à la tête. Voulant masser la zone sur laquelle on m'avait frappée, je me rendis compte que mes mains et pieds étaient liés dans mon dos. Affalée sur le sol, je rampai jusqu'à un pilier, non loin que je rencontrais durant ce déplacement. M'y glissant comme un asticot le long d'une tige, je m’assis, tentant de remettre de l'ordre dans mes idées et d'émerger totalement. Cela prit certainement plusieurs minutes avant que je puisse enfin réagir.

Ils avaient tenté, oui. Ils avaient réussi, oui. Mais ils allaient clairement me le payer. Sous le coup de la colère, je décidai de ne pas m'arrêter à la libération d'Ichiya. Tout autour était noir, mais des bruits bizarres, parfois chantant, d'autres grognant, m'apprenaient que je n'étais pas seule. Ma magie s'activa, et les nœuds m'empêchant de me mouvoir correctement se défirent. Massant mes poignets un à un en fronçant les sourcils face à cet affront, je me levai, m'aidant d'abord du poteau et faisant craquer les os de ma nuque. Clairement, ça faisait pas du bien. Avançant à tâtons dans le noir, mes mains s'agrippèrent à une surface plane et vertical. Une surface froide, linéaire. La longeant, je me rendis compte qu'elle formait un angle. Suivant ses contours, je la lâchai enfin pour rejoindre un mur. Le longeant à son tour tout en le palpant de mes deux mains, je finis par trouver un interrupteur et l'allumer. Mes yeux durent s'acclimater à la lumière. Les paupières mi-closes, je fus effarée devant le spectacle qui m'attendait.

Les bruits étaient des râles, les bruits étant bestiaux, les bruits étaient ceux chantant de mammifères et poissons des eaux en tout genre. Certains étaient imposants, très imposants et leurs bocaux ne leur permettaient pas de se tourner. M'approchant de l'un d'entre eux, ma main se plaqua doucement sur la vitre, les doigts écartés, à la fois conquise par sa beauté et haineuse face à ce sort qu'on lui réservait. L'animal posa ce qui devait être pour lui sa main, un long bras dépourvu de doigts, de l'autre côté de la vitre, face à moi. Dans ses yeux, je lisais cette tristesse et cette incompréhension.

Et soudain, c'est une porte qui claque. Des voix qui s'élèvent, masculines, maugréant quelques paroles énervées contre un gamin qui aurait pu oublier d'éteindre la lumière. Me ramassant sur le sol comme un hérisson qui se mettrait en boule, je réfléchis. Non. Il était hors de question que je me cache. Je n'avais pas de plan, mais certainement qu'eux non plus. Ils ne devaient pas s'attendre à ce que je me sois détachée, ni même à ce que je sois réveillée.

M'élevant au dessus des bocaux, face à ces ordures, ma main se lève, mes yeux s'éteignent. Leur cervelle est comprimée. Ils se jettent genoux à terre en se tenant la tête. Ils se mettent à hurler. Ce n'était pas discret, mais tant pis. L'un d'entre eux se retrouve projeté sur ce même pilier par lequel je m'étais aidée à me lever, tandis que l'autre est envoyé dans le bocal d'une de ces bêtes, qui doivent être affamées. Elle avait tout l'air d'être carnivore, alors qu'elle en fasse comme bon lui semble.

Un large sourire fend le bas de mon visage alors que je relâche la pression sur cette cervelle qui aurait pu éclater.

« Dis-moi tout ce que tu sais. Dis-moi où est Ichiya. »

Refaisant pression sur sa cervelle, je stoppe dans l'instant qui suit.

« Je peux fais ça autant de fois que je veux. Je peux tout aussi bien te tuer. »

D'un signe de tête, je lui désigne son complice. La bête ne peut pas se retourner. Elle veut le manger, mais elle ne peut pas. Quelle peur il doit avoir. L'homme me provoque, bien que sur la défensive. Il pense que je n'oserais pas, il dit que son patron me tuera. Laissant échapper un souffle ennuyé, l'eau du bocal dans lequel l'autre a été jeté se teinte de rouge après un dernier cri étouffé par le liquide qui commençait à entrer dans ses poumons. Le survivant blêmit, il ne dit plus un mot. Le rouge commence à s'estomper. Son complice n'a plus de tête. Des bouts de cervelles flottent dans le bocal.

« Tu disais ? »

Fis-je d'un air carnassier.

« Soit tu me dis tout ce que tu sais et tu me conduis à Ichiya, soit tu connaîtras le même sort que ton ami. »

La bête réussit à se contorsionner et attrape le corps sans vie. Elle la déchiquette. Et ce corps n'existe plus. Il n'y en a plus de trace. Qui ? Moi ? Je n'ai rien fait. Il est tombé tout seul.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Dim 17 Jan - 0:18

avatar
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click

Sauvons la sirène !
with the others

Tout se passait trop bien… Comme un calme avant une tempete, rien ni personne ne vous gênait, et ce type, ce beau gosse, bandant, bavant, captivant ... enfin bref ce mannequin te guidait aisément au milieu des ruelles, comme s’il connaissait le chemin par cœur… Et si c’était le cas ? Et si c’était un piège ? Tu avais déjà réussi à tomber dans ce type de piège, par deux ou trois fois, et ce n’étaient sûrement pas les dernières. Tu étais crédule, un brin niaise… Meme si pour toi, c’était ‘emotive’ et pas niaise.

Avançant un peu plus vite, lorsque tu vis un groupe de mecs peu recommandables, tu ne détournas le regard que d’une fraction de seconde, mais David était déjà parti. Surprise, mais pas tant que cela, tu t’apprêtais a partir, furieuse, lorsque ce cher mannequin émit un cri qui te poussa à raviser ton jugement sur l’Apollon : Et s’il lui était arrivé quelque chose ?

Ni une, ni deux, tu analysais la provenance du cri avant de t’élancer dans sa direction, ne prenant même pas la peine de te cacher. Tu courrais vite. Tu passais entre les inconnus, et l’un d’eux tenta de t’accoster. Tu ne sais pas du tout si son poignet se fractura, ou pas, mais tu entendis un son alarmant, alors que tu le retournais par le bras pour le plaquer au sol.

- DAVIIIID !

Tu courrais aussi vite que possible. Dans ces quartiers, dans ces rues là, tu ne savais jamais ce qu’il pouvait se passer, mais tu savais que ce n’était jamais de bonnes choses. L’homme sirène devra attendre.

A un embranchement, tu tournas a gauche trop rapidement, trébuchas, et t’étalas lamentablement sur le sol, alors que tu sentais quelqu’un s’approcher. Tu disparus, réapparaissant sur un toit, et tentais de voir par où était parti e ravisseur de David. Tu estimas rapidement, grâce à tes connaissances en physique, hérités de ton « père », que David aurait dû se trouver à quelques tournants plus loin, et voulus t’y lancer, mais ton pied, en se posant, dans ta folle course, trop vite sur une goutière, te fit basculer, jusqu’à ce que tu tombes sur un beau gosse.

Te relevant rapidement, tu t’excusas pour son dos, avant de repartir. Mais tu t’enfonçais. Tu paniquais. David n’était pas là, le ravisseur lui avait sans doute déjà bandé la bouche, et il avait dû faire le tour du petit paté de maisons. Tu regardas derrière toi, avant de soupirer longuement, pour ensuite rebrousser chemin, et tenter de le relocaliser en te téléportant haut dans le ciel. Mais tu ne le vis pas. Peut être était il trop loin, ou peut être était il sous un toit. Tu réapparus là où tu t’étais dématérialisée, avant de gueuler comme une tarée

- DAVIIIID, REPONDS MOI OU JE TE LAIIIIIISSE LA !!

Et tu tendis l’oreille, dans l’espoir d’entendre un quelconque bruit en dehors de la normale. Mais rien. Alors tu repartis dans la première direction, avant de rentrer dans quelqu’un, et de t’étaler par terre.

- PardonPardonPardon !

Tu ne voyais pas ta victime, bien que tu étais ta propre victime en un sens où lui ne semblait pas être tombée. Tu le regardas avant de lui dire

- Excusez moi, monsieur, mais auriez vous vu un bel Apollon se faire enlever ?

Oui, il y a mieux comme question, mais bon…
electric bird.




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Dim 31 Jan - 23:09

avatar
Cloud Darksilvers

Indépendant Illégal

Click


« - Oh, je vois, je connais cet endroit, c’est un endroit peu recommandable ! Vous êtes sûr de vouloir y aller ? Si, oui je vous accompagnerais pour vous indiquer le chemin, mais je vous quitterais peu de temps avant le point de rendez-vous, j’ai trop peur de me faufiler dans un endroit pareil. »

Ok, c'est confirmé, j'ai pas du tout confiance en lui. Il est trop gentil, pour être honnête. Ce genre de personne, je m'en méfie assez rapidement, en général, parce qu'ils sont capables de t'envoyer droit dans la merde, pour se barrer dans la foulée. D'ailleurs, je suis pas le seul, à être méfiant envers ce gars. Dalahann grogne discrètement, tout en passant d'un côté à l'autre de mes jambes.

Certain. On est déjà passé par ce genre d'endroits plusieurs fois, donc on sait ce qu'on pourrait y trouvé. Mais je te préviens, si tu nous fais la moindre entourloupe, tu risque de le regretter...

Au cas où il nous envoie dans un coin, contrôlé par une bande... Maintenant que Dal connait son odeur, ça sera facile de le retrouver. Donc, nous allions nous mettre en route, lorsqu'un cri nous parvint. Je sais pas, mais j'le sens pas, ça... J'allais m'élancer, lorsque l'autre reprit la parole.

« -C’est peut-être un piège, vu le quartier où nous sommes. Je ne sais pas finalement si c’est une bonne idée. Pourrais-t-on utiliser ton loup ou pas ? Je m’explique, un loup qui apparaît dans une situation comme celle-ci risque d’avoir dans tous les cas un effet surprise, il ne lui arrivera rien. Cependant, il pourrait nous sauver la mise. Il est plus agile que nous et plus rapide. De plus, je ne suis pas un combattant, un simple informateur qui souhaite t’aider. Qu’en dis-tu monsieur ? En fait, je m’appelle Peter et toi ? »

Non mais attends... Il est sérieux, là ?!!! Il veut vraiment envoyer seul, un loup qui est déjà pas franchement en sécurité ? Il croit quoi, lui ? Qu'il peut envoyer n'importe qui d'autre au casse-pipe, juste parce que ce n'est pas un combattant ?! Et puis quoi, encore ?!!! Même Dalahann n'était pas d'accord, parce qu'il vient de grogner clairement contre ce gars. Je me suis alors approché de lui, avant de lui parler.

Alors écoute-moi bien. Ce loup n'est pas mon familier, mais mon partenaire. C'est même mon ami, et il est déjà assez en danger ici. Alors je n'ai pas envie qu'il soit vraiment dans la merde. Alors la prochaine fois que t'as une idée pareil, oublie la... Oh, et je m'appelle Raven...

Non mais sans déconner ! Il pensait vraiment que j'allais accepter ?!!! Déjà que je l'aimais pas, mais alors là, c'est pire... Bon bref ! Nous nous sommes mis en route, en suivant Dalahann, qui avait quand même une meilleur ouïe que nous, pendant quelques minutes, avant que je ne me fasse percuter assez violemment. Outch... Ca m'avait coupé le souffle, sur le coup. Mais j'ai réussi à me reprendre assez rapidement, avant de voir que c'était une jeune femme qui m'avait percuté, et le moins que je puisse dire, c'est qu'elle a l'air d'être vraiment gênée de m'être rentrer dedans.

Ce n'est rien, rassurez-vous.

Oui, autant la rassurer un peu, hein. C'est la moindre des choses, quand même.

- Excusez moi, monsieur, mais auriez vous vu un bel Apollon se faire enlever ?

Oh... Elle cherche peut être le gars qu'on a entendu ?

Désolé, nous n'avons rien vu. Mais dites-moi... Ne serait-pas la personne, que nous avons entendu crié plus tôt, que vous cherchez ? On pourrait essayer de la retrouver ensemble ? *Se trouve vers le loup.* Tu veux bien nous aider ?

Oui, contrairement à l'autre là, je demande directement au concerné. Et heureusement, Dal a hoché la tête, donc ça me rassure. J'ai alors reporté mon attention sur la jeune femme.

Si vous êtes d'accord, il peut renifler l'odeur, qui est probablement sur vous, de la personne que vous cherchez, pour la retrouver plus facilement.

Plus qu'à attendre sa réponse, maintenant.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Lun 22 Fév - 16:44

avatar
Ichiya V. Kotobuki

Weer Lopen

Click



La Petite Ichiya | Edan | Cloud | Alice | Orihime

Puis - Tout bascule rapidement. Un simple sifflement vient effleurer l'oreille de l'homme aux parfums, piquant en lui, une certaine curiosité déplacée. Le garde présent avança de quelques pas, faisant face à Ichiya qui l'observe, yeux écarquillés, comme inquiet de connaitre la tournure des événements. Le bras du garçon attrape alors une petite pancarte sur lequel le numéro '14' est inscrit. Il décide de l'accrocher au bocal et tourne en rond jusqu'à arriver à l'arrière de celui-ci. Le corps d'Ichiya pivote dans l'eau pour suivre les mouvements visiblement incohérents de son ravisseur. Il se pose tant de questions, qu'un tas de points d’interrogations pourraient apparaître au dessus de sa crinière.

Le chasseur d'animaux marins pousse alors de toute sa force le bocal afin que les roues situées juste en dessous s'activent et avancent vers l’extérieur de la pièce. "meeeeeen" cria le mage de weer lopen alors qu'il avance dans un couloir incroyablement long et sombre.
Les minutes sont comptées.

Edan R. Core / Orihime Katsura / Cloud Darksilver – Vous poursuivez votre conversation et ne tardez pas à décider de secourir David. Le cri précédent laisse place à un enchaînement de cris toujours plus marqués. Peu importe le moyen que vous utilisez, vous finissez par tomber sur le bâtiment où la vente aux enchères a lieu. Une foule est présente, souhaitez-vous toujours le retrouver ? Vous trois ? Seulement deux d'entre-vous ? Où bien vous décidez qu'étant arrivés sur place, vous feriez mieux d'entrer et éviter d'être en retard ?

Alice C. Féamor – Tu poursuis ta petite route personnelle, tout semble bien se passer pour toi, tu arrives même jusqu'à la salle de "spectacle", là où les gens commencent à s’asseoir pour assister à la vente. Que souhaites-tu faire ? T'asseoir et attendre de voir apparaître la sirène hors-norme ou tu manques de patiente et poursuis ta recherche ?

Ordre de postes identique.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Lun 7 Mar - 1:44

avatar
Edan R. Core

Golden Crown

Click

La pêche aux thons!
Edan R. Core
feat.
Ichiya









Once upon a time a little mermaid pretty pretty ugly.



L’homme semblait avoir mal pris ma Remarque quant à l’utilisation de son loup qui pour lui était une insulte et que je le considérais comme un familier ce qui n’était pas vraiment vrai. Le problème c’est qu’il n’avait pas compris que son loup avait plus de chance que nous. Fin bref, vu l’enchaînement des évènements je n’avais même pas à me justifier. Le contexte faisait par elle-même. La jeune femme nous demandait de rechercher un certain homme. Je les suivais simplement, car j’avais décidé de faire profil bas, histoire de comprendre que je m’étais trompé pour le loup et que je m’en voulais un minimum. Je suivais simplement tel un fantôme, mais j’essayais simplement de sourire. Un sourire qui paraissait réellement vrai, mais qui était tellement faux. Je regardais les deux pions qu’ils étaient et j’avais déjà une idée de comment m’en servir pour distraire l’attention et capturer cet homme qu’était ce mage de Weer Lopen.

Nous avançâmes puis nous entendions un premier cri, puis un deuxième, puis un troisième une farandole de cri. Nous nous retrouvâmes au final au niveau du lieu d’achat. Je m’étais fourvoyer, de me dire qu’il n’y aurait pas tant de monde pour essayer d’acheter ce Thonrène, mais bien au contraire beaucoup de monde s’était donné rendez-vous ici pour acheter cet animal enfin ce que vous voulez. Je ne savais pas réellement comment le décrire, il était tellement laid et disgracieux qu’utiliser le mot animal pour le décrire serait insulter les animaux. Puis, un humain je ne vous dis pas comment la race humaine mange sévèrement quand on voit que cette chose est considérée comme un humain et l’un des mages les plus puissants de Weer Lopen. Je les regardais et leur faisait signe d’entrer dans la vente, car elle allait commencer. Je ne voulais pas qu’on paraisse en retard, il serait malvenu pour nous et dangereux qui plus ai. Nous risquerions de finir à la morgue avant même d’avoir pu faire ouf. Je ne voulais pas, réellement finir à la morgue pour le moment je voulais juste capturer cette chose pour la reconditionner et obtenir des informations sur la guilde qui paraissait à mon sens la plus mystérieuse de toute. Elle restait très vague et on avait encore peu d’information sur elle et son mirage de Pegasus restait quelque chose que j’avais l’impression pouvait être un obstacle au couronnement de mon roi sur Fiore. Il fallait vraiment que je réunisse tout le jeu d’échec comme je l’envisageais et non comme il était pour l’instant. Il me devait de faire quelque chose, mais chaque chose en son temps. Pour l’instant rentrons et asseyons-nous avant que le véritable spectacle et l’acte de mon ignominie arrive. Puis, tu apercevais une tête que tu as déjà vu dans tes fichiers sur les mages. Une mage qui s’appelait Suzu, une mage beaucoup plus puissantes que les deux qui te servait de compères, si elle s’asseyait dans la foule elle me poserait problème, mais si elle s’en allait pour continuer ses recherches, elle me serait d’une grande aide. A toi de décider ma belle. Sache simplement que je connais tous les mages connus.

Spoiler:
 

© Gasmask



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Lun 11 Avr - 10:04

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



La petite Ichiya
Alice x Cie



Et il avait parlé, bien trop effrayé du fait de pouvoir finir comme son compère dont il ne restait plus qu'un peu de sang dans un bocal. Plus encore, il marchait devant moi pour me conduire à ce qu'ils appelaient la salle de spectacle.

« Oublie pas, tu me fais faux bond, et je te réduis en miette. Maintenant décontracte ton visage on dirait que tu viens de voir un pote se faire bouffer par un poisson, avec du sang qui gicle de partout. »

Lui souriant de manière carnassier en abaissant légèrement mon menton vers le bas, je le poussai dans le dos pour lui intimer d'avancer, alors que ma petite réplique ne lui avait pas plu. Il était devenu encore plus pâle qu'il n'avait pu l'être jusqu'à présent. Il s'arrêta doucement, mais surtout craintivement au seuil d'une porte, désignant l'intérieur de l'index :

« C'est … c'est ici. »
« Merci, tu peux y aller. »

Fis-je en m'écartant pour le laisser aller en sens inverse, me demandant dans le même temps s'il fallait mettre fin à sa vie ou non, sachant qu'il m'avait vu tuer son camarade ? Haussant les épaules, je me dis que, de toute façon, il ne connaissait pas mon nom. Mais, pour être sûr qu'il n'irait parler à personne de cet accident, je le plaquai par magie contre le mur avant qu'il ne disparaisse, le retenant ainsi par ses vêtements alors qu'il se débattait, terrifié. Venant jusqu'à lui, je me penchai pour pouvoir lui chuchoter à l'oreille :

« Tu parles à quiconque de cet accident ou de moi, je reviendrai te chercher et ta cervelle tâchera les murs de l'être le plus cher à tes yeux. »

M'écartant quelque peu, je lâchai mon emprise et lui tournais le dos.

« Et qui c'est … peut-être que la cervelle de cet être cher se mêlera à la tienne avant ça. Sous tes yeux. »

Me dirigeant vers la porte, je l'ouvris pour entrer dans la salle, dont les sièges étaient tous presque pris. Mon regard se laissa porter sur l'assemblée. Je n'y voyais aucune tête m'étant connue, en revanche, un regard avide pointé en ma direction attira mon attention. Mes yeux se plissèrent légèrement alors que ma tête se relevait fièrement pour se porter quelque peu vers l'arrière, faisant claquer mes cheveux dans mon dos. Voyant que la place à côté de l'homme dont le regard se faisait lourd était libre, je me dirigeai à pas sûrs, d'une démarche féminine et aguicheuse, jusqu'à lui.

Tirant la chaise, je la poussai contre la sienne avant d'y installer mon fessier.

« Alors quoi ? La sirène est si intéressante que ça ? »

Me baissant pour contempler les deux acolytes de l'homme aux cheveux d'un bleu foncé profond, je les saluai d'une main pour en revenir à ce dernier.

« Et donc, carrément, toute une escouade ? Désolée, mais vous allez devoir passer votre tour, il est déjà en lieu sûr. »

Et, me relevant, je disparaissais dans un coin de la pièce, faisant mine de quitter les lieux, alors que je restais en fait derrière le rideau de la scène, là où on voyait les coulisses, permettant de savoir à l'avance quelles seraient les prochaines présentations à la vente.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Sam 16 Avr - 23:26

avatar
Orihime Katsura

Indépendant Illégal

Click

Sauvons la sirène !
with the others

Gloire à eux. Gloire au loup – même si tu semblais quelque peu intimidée par la largeur de l’animal -. Lorsque cet homme te demanda si son garde du corps pouvait te renifler, alors que tu venais d’hocher la tête pour lui signifier que la voix que vous aviez entendue était bien celle de David, tu souris faiblement, tu lui répondis Oui, avant de laisser le canidé faire le travail. Tu fermas les yeux, tandis que tout ton corps frissonnait en sentant la truffe du loup parcourir ta main, et lorsque sa piste fut accompagnée de nouveaux cris, tu fus ravie d’être tombée sur de tels gentlemen…

Il y avait celui de la nature, et celui de la bonne humeur. Bien entendu, tu étais crédule, mais t u n’étais pas sotte. Autant de bonne humeur de la part de l’homme à la chevelure d’un bleu profond, arrivait à te perturber, mais tu mettais cette anxiété sur le compte de la disparition de David. Vous vous étiez trouvés assez loin de la vente, et tu ne savais pas qu’ils étaient parmi les acheteurs potentiels. Aussi, tu ne pouvais pas mettre en doute leur bonne action, et tu te contentais de les remercier tous les deux, alors que vous hâtiez le pas vers la source des cris.
En vous dépêchant, vous tombiez sur le lieu de la vente, et tu commençais à avoir peur pour l’Apollon que tu avais rencontré plus tôt dans la journée. Mais le fait d’être arrivée sur les lieux te faisait t’interroger… Fallait-il continuer à rechercher l’homme, ou fallait il fausser compagnie aux deux autres ?

Mais avant même que tu ne choisisses quoi faire, une fille de ton âge – mais bien plus louche – s’aventurer dans votre direction, et poser des questions plus qu’intrigante. Cette mage devait, d’après ses dires, avoir des vues sur la sirène. Mais lorsque la question se posa pour toi de savoir si elle avait secourue David ou Ichiya, tu t’écrias presque, en disant aux deux hommes bien charmants qui t’avaient conduit ici Mon dieu, je ne sais comment vous remercier. Cette fille, elle a dû secourir Dav… enfin… l’homme que nous recherchions. Merci encore.
Tu leur fis un charmant sourire, avant de continuer sur un Je vais devoir vous laisser. En premier lieu, j’avais une mission, et si mon ami ne s’était pas évaporé en une rafale de cris, alors je serais ici n ce moment, à sauver mon client. De ce fait, je vais vous laisser… Je ne voudrais pas prendre de votre temps plus longtemps…
Et tu disparus. Littéralement. Ton corps s’effaça, pour réapparaitre dans une des tribunes du bâtiment, et tu poursuivais alors ta quête première. Tu n’avais pas voulu révéler aux deux hommes la raison de ta présence en ces lieux, car tu ne savais pas s’ils étaient au courant pour Ichiya. Mais le fait qu’un homme aussi connu soit emprisonné dans un corps de sirène ne devait pas être quelque chose de facile à annoncer, et tant que tu n’étais pas sûre qu’il soit hors de danger, tu n’allais pas créer de la panique.

Arrivant dans les coulisses assez rapidement, tu disparus en hauteur, en prenant garde à ce que personne ne te voit – tu espérais juste que personne ne t’avait vu entrer avant de te retéléporter. Heureusement, ta disparition et ta réapparition étaient tellement discrète que même si quelqu’un t’avait vue, personne n’aurait su dire dans quelle direction tu t’étais déplacée.
Sur une poutre, en silence, tu observais. Ichiya étant devenu une sirène, il allait probablement être introduit dans un aquarium – du moins, tu espérais pour lui -, et au moment même où celui ci te serait en visuel, tu sauterais à sa rescousse. Ta magie était très liée au déplacements, tu saurais alors le protéger des acheteurs potentiellement plus intéressés par le vol de sa personne que par l’achat…

Et pendant ce temps, tu analysais. Tu tentais de deviner combien seraient en charge du transport de la sirène, combien te verraient attaquer, et surtout qui parmi les potentiels acquéreurs du mage de Weer Lopen, pourrait avoir l’audace de penser comme toi…

Avec un peu de malchance – et Dieu savait combien tu étais malchanceuse – d’autres se seraient postés en points stratégiques pour attaquer l’homme poisson.
A ce moment, tu regrettas que la fille qui vous avait prévenu que David – parce que tu pensais réellement qu’elle avait secouru ton Apollon, et pas Ichiya -, n’aie pas crié un peu plus fort sa formidable nouvelle… Dans ce cas, sûrement, les possibles assaillants auraient peut être rebroussé chemin en pensant avoir perdu la partie…

Et finalement, tu te préparas pour ton prochain saut dans l’espace pour secourir le poisson… Il allait falloir que tu vises juste, que tu atterrisses dans le bocal, que tu attrapes Ichiya, et que tu réapparaisses à l’extérieur du bâtiment… Cela allait sûrement te prendre quelques secondes…
Sinon… Si tu n’y arrivais pas… Alors tu ferais un scandale parmi les futurs ennemis…
En tout les cas, ton attention se porta sur les allées et venues des coulisses…
Tu allais sauver Ichiya.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   Jeu 21 Avr - 21:57

avatar
Cloud Darksilvers

Indépendant Illégal

Click


Bon, on dirait qu'il a compris son erreur, et c'est tant mieux. Si il remet ça, je crois que je ne retiendrais pas Dal, ça c'est sûr... Bref, nous nous sommes mis en route, en suivant mon ami, jusqu'à la fameuse salle des ventes. Bon bah, on va faire d'une pierre deux coups, je crois. Mais avant qu'on ne soit en vue de tout ce monde, Dalahann nous a fossé compagnie. C'est normal, il aurait surement créé un mouvement de panique, dans la foule. Bon, d'un côté, ça nous aurait surement facilité les choses, mais de l'autre, il y aurait surement eu des blessés, voir pire. Donc ça vaut mieux, qu'il nous ait laissé.

Nous sommes donc entrés dans la salle, et je dois dire que je ne m'attendais pas à voir autant de monde, pour cette vente... Ca va être plus compliqué que prévu, cette histoire. Pendant que l'autre gusse est allé s’asseoir, je me suis mis à chercher un endroit où me poser, quand une fille apparut de nul part, et se mit à nous parler. Mouais... Chuis pas convaincu qu'elle ait put sauver Ichiya à elle toute seule. Et je doute qu'elle ait aussi sauvé l'autre gars, bien que la fille qu'on a rencontré tout à l'heure le croit, elle. D'ailleurs, même pas le temps de lui répondre, qu'elle disparaît soudainement, tout comme l'autre fille, d'ailleurs. Bon, comme j'ai pas trop envie de rester seul, avec l'autre gars, je me suis fondu dans la masse de gens qui entrait encore, pour "disparaître" moi aussi. Je me suis alors faufilé jusqu'à la scène, pour me poster à sa gauche en la regardant, tout en restant dans l'ombre. Plus qu'à attendre l'arrivée de l'autre mocheté, pour le sortir du merdier dans le quel il s'est fourré. Mais j'me demande où est passé Dal, quand même...

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La petite Ichiya - Men | Mission.   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La petite Ichiya - Men | Mission.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Hosenka :: Ruelles sombres