Partagez | .
Hope of the humanity [Ouvert]
 MessageSujet: Hope of the humanity [Ouvert]    Ven 11 Déc - 21:27

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Pray for the humanity!
Isaiah
feat.
Chris









Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow. The important thing is not to stop questioning.




Le nuage qui venait de passer pour assombrir la lumière clairvoyante d’un soleil qui en avait trop dit aujourd’hui. Un repos bien mérité l’attendait alors. Un repos, qui lui serait sûrement fatal pour cette journée, en effet vu la quantité et l’épaisseur de ce manteau de nuage, il y avait peu de chance que Helios permette à cet astre de pointer son drap de lumière au travers de ce manteau. Mon corps se trouvait en haut de cette colline de laquelle je pouvais apercevoir une immensité d’un paysage que je ne pouvais même pas réussir à décrire. La seule chose que j’arrivais à percevoir était ce lac, cet immense lac que l’on appelait lac de Spleiner. Un somptueux lac où sur la berge se trouvait l’immense structure d’un q.g., un quartier général d’une guilde qui se nommait Weer Lopen. J’avais déjà vu auparavant le maître de cette guilde à l’action lors du sauvetage d’Abigail, sa haine envers son ennemi avait failli tous nous causer la mort, mais j’avais aimé les images que j’avais vu lors de son discours pour lutter contre les dissonances de ce monde et j’espérais pouvoir compter sur lui afin de lutter pour la nature et contre la société qui était en train de nous emprisonner dans cet écrin de soie afin que l’on ne comprenne pas la véritable notion de réalité. De toute façon, j’étais décidé à trouver une place où je me sentirais à ma place et j’espérais que cette nouvelle guilde soit l’endroit idéal.

Je commençais à descendre la vallée pour m’approcher de se bâtiment, je me souvenais de tout ce que j’avais fait pour arriver aujourd’hui. J’étais partie de ma maison après le mort de mon père, pour enfin l’avoir en à mes côtés en tant qu’esprit. J’avais rencontré cet homme qui pour moi n’était plus qu’un fantôme cet Uriel. Puis, j’avais rencontré la belle Abigail quand je m’étais aventuré dans le monde qu’était la société. Ma vie d’Ermite s’était terminé, j’avais simplement grandit et je commençais à comprendre les gens. Abigail, m’avait permis de voir le monde d’une autre façon. Elle m’avait permis de croire en l’humanité et elle m’avait aidé à assouvir le premier vœu d’un de mes esprits. Puis, j’avais rencontré par la suite le jumeau d’Uriel qui m’avait tellement choqué par sa ressemblance avec son frère. Puis, dans ses propos, j’avais compris que lui aussi était à la recherche de son frère. Après vint ma rencontre avec Enya, où j’ai vu en elle l’espoir d’une vie qu’elle n’arrivait elle-même à ne pas voir. Elle était aveugle de son potentiel, mais j’avais gardé foi en elle. J’avais gardé foi en l’humanité, car n’importe qui s’il avait fait les pires aberrations durant sa vie, il avait le droit à une seconde chance, la nature avait fait la vie de cette manière. Tout le monde, avait le droit de pouvoir racheter sa vie. J’avais cette impression qu’excepter la guilde connue sous le nom de Crime Sorcerer, Weer Lopen croit en cette seconde chance. J’étais peut-être plein d’espoir, mais j’avais vu durant l’attaque d’Ajatar Virke que beaucoup de gens voulaient détruire le monde, car ils ne croyaient pas en la seconde chance et préférait tout détruire pour repartir de zéro, cependant ce n’était pas ce que l’humanité et la terre voulait, on devait simplement réapprendre à vivre. Laisser une seconde chance à la société et faire de la nature notre propriété, notre avenir c’était les enfants et non la mort. J’avais rencontré cet homme ce Damaz durant cette attaque, je l’avais aidé, je m’étais trompé de camp. J’aurais dû le combattre, mais de toute façon je n’étais pas assez fort pour pouvoir faire quelque chose. Puis, il y avait eu ce Jellal Fernandes et cette femme qui se nommait Yseult. Je n’avais pas tout compris, mais j’avais l’impression que je n’étais qu’un pion qui n’était qu’observateur dans une pièce de théâtre qui était bien trop grande pour moi. Puis, avant cette attaque il y avait eu le sauvetage d’Abigail. Cet endroit qui m’avait semblé être le plus dur affrontement que j’avais dû recevoir. Voir ce que les ténèbres pouvaient engendrer, ces monstres qui avaient failli tous nous éradiquer de ce monde. J’avais simplement cru en la lumière, car la lumière devait être la voie sur laquelle nous avancions et non l’inverse. J’avais fait la connaissance de mon weak brother comme il nous appelle. Cet homme s’était Hyun que j’avais protégé même si j’y avais dû y laisser ma peau, mais je m’en fichais. J’avais simplement voulu croire en la vie et que chaque épreuve était faite pour quelque chose et cela m’avait donné quelque peu des ailes. Et puis, me voilà devant la porte de cet énorme bâtiment que je poussais d’un mouvement du bras et je m’apprêtais à rencontrer cet homme, cet homme que j’avais déjà rencontré dans d’autres circonstances.

Ma voix se fit retentir un peu trop sûre d’elle à mon goût :

« - Bonjour, je suis Isaiah Brooklyn Stone et je viens demander une entrevue avec le maître de cette guilde, j’aimerai rejoindre la guilde, mais comme vous pouvez le voir c’est nouveau pour moi. Je ne sais pas réellement comment ça se passe ? »

Puis, il passait sa main derrière sa tête créant un angle droit avec son bras pour montrer son embrassement et il sourit bêtement.


© Gasmask



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hope of the humanity [Ouvert]    Mar 15 Déc - 22:12

avatar
Ichiya V. Kotobuki

Weer Lopen

Click



Hope of the string || Isaiah.

Le corps ne fait pas un geste de trop, l'homme est totalement statique devant son armoire. Comme seul mouvement, ses yeux, qui balayent de haut en bas, puis, de gauche à droite, l'ensemble des sous-vêtements qu'il a de disponible. Sur l'étagère du haut, les strings sont en peau d'ours, sur l'étagère du milieu, ces derniers sont ornés de paillettes, la dernière étagère regroupe les strings les plus farfelus, passant de celui qui dispose du logo de Weer Lopen sur la fesse droite à celui qu'il a fait confectionner en cachemire. Le pouce et l'index de sa main droite viennent rejoindre son menton pour engager une réflexion. Seul et nu dans sa chambre, il ne parvient pas à faire un choix. Fermant les yeux, l'homme à la chevelure soyeuse décide de pratiquer le pic nic douille pour enfin tomber sur le string qui mettra le plus en valeur ses formes gracieuses. Le string sera donc gris, un gris sombre qui affinera à merveille sa taille de plus bel homme de la région.

Cependant, Ichiya est songeur – Prenant la pose d'un papillon de nuit, devant la fenêtre de sa chambre, il guette. Nous ne pouvons que difficilement comprendre ce qui traverse l'esprit de l'homme aux parfums mais l'énorme gâteau d'anniversaire qui vient entourer le jour de sa naissance sur le calendrier est sans doutes un indice. Un an de plus ichiya, pas vrai ? - « Men. » Son fessier simplement revêtu de son string se dépose sur son lit, de là il croise les jambes et fixe son regard dans le miroir. « Ce visage. » Il laisse le silence prendre possession de la pièce avant de le couper de nouveau. « Ces années. » une nouvelle pause, pendant qu'il place sa main en avant et détourne son regard vers la droite, des larmes scintillantes, brillantes, luisantes s'écoulent une à une de son œil et viennent s'effondrer sur le parquet ciré. « Ces années qui bonifient ce visage et ce visage qui bonifie ces années – men. - Ne suis-je qu'un simple homme ? - Men. - Le parfum de cette beauté inspirante est... - men. - Devrais-je en attendre plus ? - men » Ses deux mains viennent se plaquer sur ses joues. « - MEn - » Il se redresse. « - MEN - » Il fait la toupille en envoyant l'un de ses bras danser dans les airs. « - MEEN - » il remue sa chevelure qui retombe au ralentie. « MEEEENNN ! » qu'il hurle au point que quiconque aux alentours cesserait toutes activités en entendant ce crie d’indignation.

L'Homme se reprend. - Toussant dans sa main, il finit par attraper son peignoir soigneusement installé sur un cintre. Enfilant une première manche, il pose. La seconde manche et il pose. Il emprunte ensuite la sortie de sa chambre et débute la descente des escaliers. Son pied vient se mélanger au tissu du bas de son peignoir trop long pour lui et il chute. « Men ? » fut sa seule réaction avant d'attaquer le déferlement de chacune des marches sur les différentes parties de son corps. Arrivé en bas, la tête sur le sol, les pieds en l'air, il attire les regards quelques secondes mais personne ne semble interloqué par la scène. Peut-être trop habitués.

Le célèbre mage se redresse comme si de rien n'était et tapote sa tenue pour en éliminer la poussière. Puis – ses yeux s'illuminent, des étoiles se dispersent dans son iris. Face à lui se dresse le jeune garçon qui vient tout juste de pénétrer les lieux. « Je. » il baragouine le mot dans sa moustache, choqué par l’Apollon, ébloui par la tenue et la représentation humaine de ce qu'est la beauté. Glissant comme sur une patinoire en direction du jeune homme, il finit par s'arrêter à un mètre de ce dernier. Son corps se penche, son visage suit, le bout de ses lèvres atteignent la joue du nouvel arrivant et. « smack. » le son résonne dans toute la pièce.

Il ne dit pas un mot, il se contente de repartir en glissade bras en l'air, tel une danseuse étoile. Ichiya doit dorénavant trouver son cadeau d'anniversaire et la vue du lac lui inspire une idée. -men.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hope of the humanity [Ouvert]    Sam 30 Jan - 20:31

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




hope of the humanity
isaiah ≡ ichiya ≡ daryan

C’est sur la douce musique du silence et le simple son de mes pas sur la pierre que je profite de ce moment en froid, sous la pierre des montagnes, dans la roche des carrières formées par l’eau, griffant les métaux des serrures et des barres de la prison, profitant du flux fou menant ici. Cette rivière écoule les belles perles aqueuses et le son de la pluie, des vagues, des cascades. Elle rendrait une personne restant des jours enfermés ici, folle. Pourtant il m’apaise. Il me console, me rassasie, m’amadoue, m’assouvit à ses plus grandes fureurs esclavagistes, me rendant obligé de n’émettre de mes mouvements que des bruits de pas et de souffles, d’interdire à mes cordes vocales de s’entrechoquer, à mes tissus de se froisser et émettre le son malfaisant qui remettrait en cause le maître silence. La prison est vide de personne et de son moqueur, un endroit parfait pour fermer les yeux, dormir et réfléchir.

Il m’est arrivé un jour de m’y endormir un après-midi, de ne me réveiller que la nuit. Les étoiles étaient belles à la sortie. Je me suis couché sur la rive, l’herbe humide des nuits d’été caressait et la présence des anges par les lumières de la voie lactée explosait à mes yeux, au magnifique spectacle des expositions stellaires. Depuis il m’est arrivé de me rendre les nuits d’insomnie à ce bel extérieur et m’initier dans la danse des belles lueurs du ciel et par-delà, réveillé tant bien que mal sous les cernes du sommeil impossible à trouver sans le bruit de la rivière et la lumière des astres céleste. Aujourd’hui est la belle journée attendue de la semaine où le soleil brille à quinze heures, mes yeux se réveillent à minuit, les étoiles dénoncent à deux heures.

C’est vrai qu’aujourd’hui devait être une belle journée, mais des souliers de bois caressent le silence en se posant sur le sol. La belle déesse aux renards cachée sous son éventail se présente ; « Daryan, il y a du monde là-haut ».



« Tous les intéressés peuvent se soumettre à un test simple de passage. »
Il est aussi brun que la nuit, fin que la pluie, hurleur que le renard ; et déjà connu. « Merci Ichiya » prononcé par l’un des plus grands respects, le buste s’abaissant et le cou se tordant, je regarde l’invité des lieux de haut en bas.
L’Homme se retourne et nous nous connaissons déjà. « Bonjour, je suis le maître de lieux, Daryan Illunar. Bienvenue. »


Copyright Fawks

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hope of the humanity [Ouvert]    Mar 2 Fév - 17:47

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Pray for the humanity!
Isaiah
feat.
Chris









Learn from yesterday, live for today, hope for tomorrow. The important thing is not to stop questioning.




Tout c’était passé un peu trop vite, le visage de cet homme dansant tel une glissade sur une patinoire, un smack dont le bruit de succion avait eu raison de mon âme. La goutte qui s’était créer sur mon front pour perler le long de ma joue tellement, j’étais désappointé. Cet homme était apparu et disparu telle une invocation d’un de mes esprits dont je venais de refermer la porte reliant nos deux portes. Cet homme d’un esthétique très spécial était différent de toute ce que j’avais pu connaître de ma piètre connaissance de la société, mais il était différent et c’était sûrement ce qui me plaisait le plus. Un endroit, où ma différence ne serait pas changée, car je l’appréciais, je la cultivais pour en faire une fleur aux pétales d’une couleur violette, car elle se devait d’être unique, elle se devait d’être de la parfaite teinte que personne ne pourrait capter l’essence même de ce que moi-même ne pourrait pas comprendre. Au final, je ne me comprenais pas, si on me demandait de me définir, il me serait impossible. Cependant, je faisais de mon mieux pour rassembler les petites pièces de ce reflet indescriptible dans le miroir. En effet, je ne voyais qu’un véhicule enfantin qui ne comprenait même pas pourquoi parfois il était en vie.

Puis, je le vis, l’homme pour lequel j’étais venu. Sa beauté était là, il était là comme l’arbre qui prenait vie dans les racines de cet endroit. Droit, il me faisait face de son perchoir comme le corbeau qui parlait à son renard. Je n’avais certes pas de fromage, mais il avait bien plus à me proposer, il était là comme l’instigateur ou le pré quel d’une nouvelle vie dont je pouvais aspirer, un endroit qui pourrait être l’endroit où je me dois de rentrer, une fois que j’avais fini ce que j’avais à faire. Un endroit, où je pouvais tisser des liens, un endroit où je pourrais comprendre la société, tout en aidant la nature. Un endroit, où mon âme pourrait crier et se lier avec la nature, un endroit où je pourrais me lier à la nature elle-même. Il me regardait de haut, on se connaissait, il avait été l’homme qui avait ramené Abigail, lors de notre dernière mission. Il avait été l’homme qui avait succombé à la haine, il avait failli tous nous tuer, mais il avait été aussi celui montrant le plus d’espoir dans son regard. Pour moi, lors de son discours pour présenter sa guilde ainsi que le Pegasus, il m’avait donné l’espoir. Il avait comme lâché une colombe dont les ailes ont tissé les nuages du ciel. Il avait lâché cet oiseau qui avait pondu dans le cœur des gens l’embryon d’un nouveau monde que personne ne pouvait comprendre, car il n’avait eu qu’un aperçu et qu’il était ignorant. Oui, l’homme était ignorant face à la vie qui l’entourait, car l’homme portait des œillères et ne connaissait que ce la société lui avait enseigné.

Puis, ma tête se levait vers lui, un simple regard. Mes bras, tombèrent le long de mon corps comme pris dans une transe hypnotique, ma voix se fit retentir dans un endroit où les personnes avaient disparu : « Je suis venu pour rejoindre votre guilde, suite à votre discours. Votre guilde m’a inspiré. Cependant, je recherche le pouvoir de guider la nature et de pouvoir la protéger. Avez-vous la force de m’aider ? Si, oui, je suis prêt à faire tout ce vous voudrez pour rejoindre votre guilde. » Ma main vint sans que je m’en rende compte se poser sur mon cœur pendant tout le temps que je venais de parler. Ma simple question, était en fait une simple question pour savoir s’il était assez fort pour ne pas succomber aux ténèbres, comme il l’avait fait la dernière fois. Je ne voulais pas d’un messie qui défaillirait devant les ténèbres. Certes, on avait tous des ténèbres dans nos cœurs, sinon nous ne pourrions pas avoir de lumière, mais la question était-il possible pour lui de les combattre et de ne pas perdre face à elles.


© Gasmask



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hope of the humanity [Ouvert]    Dim 15 Mai - 14:45

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


hope of the humanity
isaiah ≡ ichiya ≡ daryan

« Il est tout maigre. Regarde-moi ça, je le touche et je le casse en deux.Tu n’es pas palpable.Et c’est bien ça le problème.Le problème ?Une brise de vent et cet imbécile heureux tombe les fesses à terre.Et pourquoi pas ?Pourquoi pas ?Pourquoi pas l’intégrer à nos effectifs. Nous sommes peu, ce serait le parfait moyen de le faire grandir un peu.Fais en ce que tu veux. La seule chose qu’il a de beau, ce sont ses paroles. Maintenant que j’y pense, ce n’est pas cet enfant qui était là, lorsque vous aviez sauvé Abigail ?Si, justement, regarde-le avec tes autres yeux, Inari.Si son âme est si pure, c’est parce qu’il est un imbécile ne comprenant rien au monde. »

C’est vrai, elle a raison. L’esprit disparaît comme elle était apparue : dans le vide.
Je lâche un soupire et montre des yeux la porte à l’homme. Nous sortons, la brise éclaire nos visages, la plaine se marie avec le vent, l’odeur fraiche de l’herbe embaume nos narines, je m’écrase au sol, couché, regardant le ciel. Cette vue est la plus belle que l’on puisse voir dans le nord du pays. L’odeur des eaux s’écrasant par la cascade, l’odeur des herbes fraichement remuées par les flux de l’air, les oiseaux chantant, les animaux cachés dans la forêt descendant la montagne, les bruits qu’ils font en écrasant une branche par maladresse tombée ici il y a peu, la vue des cimes ; la beauté est enivrante et apaisante.

« Si j’ai fondé ces lieux, c’est pour protéger l’équilibre qu’il y a l’intérieur de ce pays. Finies les guerres entre les guildes, qu’elles soient légitimes, indépendantes, ou illégales. Terminés les abus de position. Nous ne sommes pas là pour mettre à mal la royauté, mais en réalité pour l’aider dans son devoir de protéger la population et ce qui l’entoure. Je ne sais pas si tu trouveras ici ce que tu veux. Mais si protéger le peuple est ton désir, si protéger l’équilibre est ce que tu entends trouver au sein de ces murs, là-bas, alors les portes que tu as traversées te seront ouvertes tous les jours. A une seule condition. »

Un saut de mon corps vers l’arrière pour atterrir sur mes pieds. Je lève les bras à l’horizontal, l’air de la plaine rugit face à nous tel des ondes de puissance, la rivière s’élève et se transforme en crachin, épurant nos pores, puis en brins de glace, de neige, la nature s’habite, un mouvement du pied pour faire vibrer légèrement le sol.

« Effectivement, on n’utilise pas la nature, on la guide. Alors voici la condition : montre-moi comment. Cinq minutes. Je n’utiliserai pas ma magie pour t’attaquer, simplement pour me défendre, sans doute. Tu as cinq minutes pour me toucher. Et je jugerai. »

Montre-moi ton art.



Copyright Fawks

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hope of the humanity [Ouvert]    

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» • I hope that tomorrow will be better

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Lac Spleinir :: Guilde : Weer Lopen