Partagez | .
Double mirroir. | Entraînement solo
 MessageSujet: Double mirroir. | Entraînement solo    Mer 2 Déc - 10:52

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click



« Alice !! »

A peine étais-je apparue dans mon monde que mes deux consœurs se ruèrent vers moi. Petit câlin familial, puis elle tentèrent de me reprendre sur mon comportement de la soirée précédente. Maël ceci, Maël cela, …

« Mais je ne vous demande pas votre avis. »

Fis-je en croisant les bras sur la poitrine.

« Puis, je ne suis pas là pour ça. »
« Il est plutôt beau garçon quand même. »
« C'est un membre d'Ajatar Virke Alice. »
« On s'en fiche, tant qu'il nous la blesse pas. »
« Je ne m'en fiche pas, qui sait s'il ne le fera pas. Alice ! tu ne le connais même pas ! »

C'était reparti ! Demandant à ce qu'elle stoppe, je soufflai, une main posée sur le côté de mon front, montrant que j'en avais déjà marre de leurs querelles et de leurs conseils. Enfin, de ce genre de conseils : j'étais venue pour en recevoir, mais d'un tout autre ordre, donc autant aller droit au but, surtout qu'elles attendaient, impatientes.

« Je ne suis pas là pour discuter avec vous de mes relations avec qui que ce soit. Je veux en apprendre plus sur Wonderland, apprenez-moi quelque chose de nouveau. »

Petit regard espiègle alors qu'elles tournent leur tête vers l'autre pour plonger leurs yeux, puis elle se mettent à rire. Décontenancée, ma bouche s'ouvrit de surprise.

« On a exactement ce qu'il te faut. »

Elles prenaient ça avec humour alors que leur rie laissait place à un petit sourire qui trahissait le fait qu'elles se fichaient éperdument de moi, pourquoi ? Je sentais que je n'allais pas tarder à le découvrir. Impatiente, je fis mine de m'énerver légèrement.

« Un local à poubelle ? Et si tu pouvais faire mieux ? »

Me lança l'une d'elles sur un ton de provocation.

« On ne va pas remettre le sujet sur le tapis ?! Surtout que je suis à peu près sûre que ça ne vous a pas déplu. »

Étant donné qu'elle pouvait vivre tout ce que je vivais à travers mes yeux et avoir accès à ma mémoire, j'imaginais bien qu'elles étaient allé fouiner ce qui s'était passé hier soir avec le blond.

« Non, c'était très gênant. Il a beau être pas mal... »
« Gênant ? Tu parles, c'était jouissif ! »

Très directe, comme à son habitude, alors que la première était réservée …

« En plus, je sais qu'au fond tu as une pointe au cœur depuis hier soir, Alice. »

Me renfrognant, je fis mine boudeuse.

« D'accord. On va faire un marché, puisque vous n'avez pas l'air prête à m'apprendre quelque chose de nouveau. Je discuterai de tout ça avec vous, si vous répondez à ma requête. »

Leurs yeux s'illuminèrent. L'une d'elles me fit un clin d’œil alors que l'autre s'exclama qu'elle devait aller faire du thé. Ah ! Sa passion pour le thé ...
Enfin ! J'avais l'impression de leur demander un effort considérable au vu de leur peu de considération. Ou plutôt, à y réfléchir, elle n'attendait que cela, que je leur propose un marché de ce type... Merde. J'aurais dû m'en douter.
Alice me regardait avec un petit sourire vainqueur, et l'autre arriva alors avec son thé. Elle prit calmement la parole en s'en servant une tasse, m'en proposant, je déclinai son offre. Sucrant sa tasse, j’attendrai qu'elle prenne parole, mais elle sirota alors une première gorgée, puis une seconde, avant d'entamer :

« Cela fait longtemps qu'on avait parlé de t'apprendre cette nouvelle technique, mais tu nous évitais ces derniers temps, et ne le nie pas, Alice. Vu que tu t'es enfin décidée à nous rendre visite et à nous le demander de ta propre voix ; mais surtout, au vu du marché qu'on a passé, nous allons commencer à te l'apprendre. »
« En quoi ça consiste ? »
« Comme je t'ai dit tout à l'heure, tu pourrais faire mieux que de compter sur un local à poubelle pour te cacher des regards. »
« C'est-à-dire ? »

Elle posa sa tasse pour prendre entre ses doigts celle qu'elle avait proposé de me servir, mais qui était restée vide.

« Tu vois ça ? »
« Oui, c'est une tasse de thé vide, et ? »
« Tu vas tâcher de la cacher. Je ne veux pas la voir, le fait qu'elle soit vide me fait mal au cœur. »
« Tu n'as cas la remplir ? Je n'aime pas jouer à cache-cache. »
« Tu n'as rien compris ? »

Elle sembla à la fois surprise et ahurie.

« Si tu ne m'expliques pas, je ne peux pas comprendre le fond de ta pensée. Tu es celle qui sais, pas moi. Et tu es là pour m'apprendre. »

Elle reprit une gorgée de thé.

« Use de ta magie, idiote. »
« Ta magie te permet, en plus d'altérer l'espace de la réalité, la réalité elle-même. Faire disparaître des objets, ou en faire apparaître. Jongle entre ton monde et cette réalité, Alice, tu es capable de beaucoup plus que ce que tu ne le crois. »
« Tu veux dire, comme dans Wonderland ? Tu veux que j'altère la réalité comme je peux modifier Wonderland ? »
« Bien sûr. »

Regardant tout autour de moi, je compris que Wonderland n'était pas que mon repli et la plus grande partie de moi. C'était un monde qui m'offrait bien plus que ce que je pouvais imaginer. Alors autant essayer.

« Attention, je ne veux pas qu'il disparaisse de ce monde, juste qu'il soit caché des regards. »
« Comment je fais, si ce n'est pas le faire disparaître pour de bon ? »
« Peut-être serait-ce plus facile pour toi de faire ça à l'envers ? Sors de Wonderland, Alice, trouve un petit objet, pas plus gros que cette tasse. On gardera la connexion et on te guidera pour effectuer ça. Tu vas voir, rien de plus simple. »

Hochant la tête, je leur souris, et elles me rendirent ce sourire alors qu'autour tout se flouta pour laisser place à la réalité. J'étais à ce bar, le même que la journée précédente, où Maël m'avait rejoint. Mon café était toujours sur la table, froid. J'étais restée si longtemps dans Wonderland ? Décidément.

« Très bien, tu vas utiliser cette tasse de café, Alice. »

Elle était entrée dans ma tête, sa voix faisant échos à mes pensées.

« OK, envoie-moi la tasse, sans la renverser s'il-te-plait, je tiens à mes vêtements. »
« Comment ça ? »
« Concentre-toi, et envoie-la moi à Wonderland, je veux qu'elle apparaisse sur la table. Attention, j'ai bien dit sur la table ! »

Haussant les épaules, je pris d'abord une gorgée du café. Froid, ce n'était pas plus mal, surtout avec cette chaleur.
Prenant une grande bouffée d'air pour me concentrer, je fermai les yeux, recréant en mon esprit la réalité. Je n'en avais plus besoin pour mes techniques actuelles, mais celle-ci était toute neuve et je ne l'avais même pas encore essayé, donc autant faire les choses bien, et proprement. La tasse se matérialisa sur la table, comme tout ce qui se trouvait autour de moi. Voulant faire mieux que ce qu'Alice m'avait demandé de faire, je me concentrai non pas sur la tasse, mais sur la table et ce qui se trouvait dessus. Un léger rictus vainqueur apparût sur mes lèvres alors que mon attention stagnait sur la table, et que tout autour changea d'aspect : c'était Wonderland qui apparaissait, et la table et sa tasse qui restait en suspens, pour enfin venir s'y poser, à côté des deux Alice.
Une perle de sueur était apparue sur mon front. Je ne pensais pas que cela serait si fatiguant. Ouvrant les yeux, je me rendis compte que la table n'était plus là. J'eus un hoquet de stupeur. J'avais vraiment réussi ? Voulant vérifier par moi-même, je posai la main là où elles se trouvaient peu avant. Je basculai sur ma chaise, surprise, alors que la table réapparaissait tout bonnement. Je me sentis alors d'avantage fatiguée.

« Bien joué ! »

Fit-elle alors, sa voix résonnant dans mon esprit, à la fois contrariée et fière.

« On t'avait dit la tasse, pas la table, banane ! »

D'un sourire et un visage vainqueur, je leur lançai une simple réplique.

« Je savais que je pouvais faire mieux, alors autant le faire. Voyez, c'est fait. »
« Tu es bête. Ce n'est pas fini ! »

Déjà fatiguée, je soufflai, pensant à ce qu'elles allaient encore m'imposer comme exercice ; non pas que je n'avais pas envie de les faire, mais mon esprit était occupé ailleurs.

« Ne t'inquiètes pas, on y revient après à lui. »

Boudant, je fis mine de ne plus leur répondre, jusqu'à silence radio.

« C'est bon, je rigolais. »

Silence radio.

« Allez les filles, vous aviez dit m'apprendre, sinon on ne parle de rien du tout. »
« Très bien. »
« Commence déjà par m'expliquer pourquoi la table est réapparue ? »
« Tu l'as touchée. Si quelqu'un touche un objet que tu as rendu invisible, il réapparaît. Tu ne peux pas contrôler la réalité comme tu contrôles Wonderland, mais tu peux la modifier. Il faudra que tu fasses ça souvent si tu veux t'améliorer et pourvoir l'utiliser à ta guise en combat. »
« Je vois. J'avais espéré d'avantage. »

Elle ne répondit pas de suite à cette remarque, sûrement parce qu'elle me trouvait stupide d'espérer toujours mieux plutôt que de savourer ce que j'avais déjà.

« Tu devrais déjà être contente d'être celle qui possède Wonderland. »
« Tu as raison. »
« On va passer à la suite et dernière chose. Tu as bien retenu celle d'avant ? Très bien, cette technique combine autre chose. »
« Fais apparaître ceci dans la réalité. »

En mon esprit, la bague se matérialisa.

« C'est moi qui l'ai faite. »

Elle semblait en être fière.

« Même procédé que tout à l'heure, mais dans le sens inverse Alice. Tu en es capable. »

La bague resta matérialisée dans mon esprit, alors que tout autour la réalité se fit plus persistante, détail par détail, objet par objet qui composait son espace. Je la plaçai sur la table, à côté de mon café, et, ouvrant un œil pour voir si cela avait marché, je fus déçue : la bague n'était pas là.

« Encore. »

Refaisant de même, je tentai de la matérialiser une nouvelle fois au même endroit. Ouvrant cette fois-ci l'autre œil, elle n'était toujours pas là. Redoublant de force et de volonté, car la volonté était tout ce qui me permettait de contrôler au mieux ma magie, je pris mon temps, beaucoup de temps, pour bien détailler la bague et la placer sur la table. Alors que la réalité faisait des plus réel dans mon esprit, j'ouvris les deux yeux : elle était là. La bague trônait sur la table, à côté de mon café froid. Je voulus la prendre, approchant ma main de celle-ci, mais je me ravisai au dernier moment : et si elle disparaissait comme la table lorsque je l'avais touchée ?

« Ça n'arrivera pas, tu peux la prendre dans tes mains, en revanche elle a un temps de vie qui lui est propre, une fois apparue elle ne puise plus dans ta propre magie. »

La prenant alors entre mes mains, je la trouvai extrêmement légère.

« Oui, elle l'est, ce n'est pas un vrai objet, en même temps, et ainsi elle n'utilise que peu de magie en ton monde. »
« Je vois. »

Je me sentais fatiguée d'un coup, mes paupières se faisait lourde. Pour me soulager, je poussai la tasse de café du bras, croisant les deux ensemble sur la table, j'y laissai ma tête se poser. Dans le même temps, je faisais passer la bague entre mes doigts, ne la quittant plus des yeux.

« Elle est belle. »
« En effet, renvoie-la moi. »

C'était quelque chose de plus facile que de la faire venir, et j'y arrivai du premier coup, en me concentrant tout de même, ce qui me fatigua un peu plus.

« Alice, tu vais promis qu'on parlerait. »
« Faux, je n'ai rien promis. »
« Mais ... »
« Je n'ai rien promis car je n'ai qu'une parole : je n'ai pas besoin de promettre quelque chose pour le faire quoi qu'il arrive. »
« Est-ce que tu l'aimes ? »

Mes joues se mirent à rosir.

« Non … non... »
« C'est vraiment ça ta réponse ? »
« J'en sais rien. Je l'ai rencontré que deux fois je te signale. »
« Et tu as couché avec. »
« Et alors ? Ça ne veut rien dire. »
« Tu mens. »
« Je le pense aussi. Tu n'es peut-être pas amoureuse, mais il t'intrigue, n'est-ce pas ? »
« Je dirai juste que j'ai hâte de le rencontrer de nouveau. »
« Tu n'as cas prendre une des affiches placardés un peu partout et la mettre sous ton oreiller, au moins tu te réveilleras à ses côtés tous les matins ! »

Et elle pouffa de rire, personnellement, je ne trouvais pas ça drôle.



Spoiler:
 

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Oak Town