Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
La Guerre des Etoiles | Maël
 MessageSujet: La Guerre des Etoiles | Maël   Mar 1 Déc - 12:27

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

La Guerre des Etoiles

Avec - Mael Selesta
Peut-être qu’au fond Hiro avait raison. Peut-être a-t-il toujours eut raison. Pendant plusieurs jours, et bien malgré moi, je m’en suis voulu. Pendant plusieurs jours, je me suis demandé si au fond, j’avais bien fait, si au fond, mon choix avait il était le bon. Pendant plusieurs jours, j’ai revu ce moment encore et encore, tournant en boucle dans mon esprit. Pendant plusieurs jours, j’ai essayé de me convaincre moi-même plus que de les convaincre eux. Comment pouvaient-ils l’accepter ? Comment pouvaient-ils me le pardonner moi, qui, n’arrive toujours pas à me regarder en face ? J’ai toujours pensé faire au mieux, faire sans lui. J’ai toujours pensé que quoi qu’il arrive, je n’avais plus besoin de mentir en disant que « tout va bien », que pour une fois depuis longtemps, je pourrais être honnête.

Mais je n’ai fait que me mentir et me bercer d’illusions. Qui étais-je pour avoir fait ce que j’ai fait ? Qui étais-je pour prétendre avoir fait au mieux alors qu’au fond, je revoyais cette lueur de doute dans les yeux de Laxus. Lui-même n’y avait pas cru. Ni en cette possibilité, ni en cette mission suicide et pourtant, nous revoilà. Encore une fois. Toujours debout, toujours fier. Toujours ensemble.

Nous revoilà, encore une fois, réunis, grâce à lui.

Peut-être qu’au fond Hiro avait raison. Se cacher ne servait à rien, il fallait aller de l’avant, reconnaître ses torts était une chose mais vivre avec était bien plus difficile que ce que je n’aurais jamais imaginé. Vivre avec ce doute perpétuel en me disant, qu’un jour, je recommencerais. Je referais cette erreur car je l’ai faite en pensant au bien de tous. JE l’ai faite, en faisant passer les autres avant tout le reste…Alors si c’était à refaire, je le ferais.

Je continue à penser à toutes ces choses qui nous sont tombées dessus dernièrement entre les attentats, mon aventure à Bosco…Tout le monde a le moral dans les chaussettes. On arrive plus à sourire, on part en mission pour se cacher de ceux qui verront la vérité dernière nos mensonges. On s’éloigne de ceux qui nous connaissent assez pour savoir qu’on se ment. Depuis trop longtemps maintenant.

Même discuter avec Enya, n’a clairement pas aidé. Pourtant, je l’aurais pensé.

Alors je continue à penser à toutes ces choses qui nous sont tombées dessus dernièrement en marchant au bord de la rivière, les bras en équilibre, la tête dans les nuages. J’ai envie de revenir en arrière. J’ai envie de revenir à ce moment où, je n’ai pas su le retenir ici. Où je n’ai pas su m’accrocher à lui pour le retenir. J’ai envie de retourner en arrière en me disant que quelque chose ou quelqu’un, aurait pu complètement changer la donne de cette histoire.

De notre histoire.

J’y réfléchis et en regardant dans la rue, je remarque cet homme. Se baladant presque impunément parmi les habitants de la ville. Je le remarque et au loin, j’aurais eu l’impression de le reconnaître, de l’avoir déjà croiser. Pourtant, son visage ne me dis rien…Mais ses traits…Ils sont si familiers.
Je m’approche, me cachant derrière une caisse en bois comme si je faisais un acte de voyeurisme, ce qui n’était pas du tout le cas et soudain en face de moi, je remarque le mur des commerces voisins. Je remarque ces quelques visages. Je remarque le sien. Sur une affiche. Je remarque son visage affiché là, vulgairement….Je remarque son visage, définissant tout son être.

« - Vous avez du culot pour oser venir jusqu’ici ! »

Pourquoi aurais-je peur de lui ? Pourquoi aurais-je peur d’un homme que je ne connaissais pas mais qui était responsable du malheur de mes amis ? Pourquoi aurais-je peur d’un homme assez fou pour se promener, seul, parmi nous ?
Pourtant…J’ai peur. Je ne sais pas pourquoi. Mon cœur s’emballe à l’instant où j’ai accepté de sortir de ma cachette pour me dévoiler devant lui, m’exposant, comme mise à nue quand je remarque les regards de quelques passants, curieux.

« - Je peux savoir ce que vous êtes venus faire ici ? »






Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Mer 2 Déc - 19:01

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click



La Guerre des Étoiles × ft. Lucy Heartfilia

Ce que n'importe quel passant pourrait voir devant cette scène, c'est la célèbre lucy heartfilia, qui, sortant de nul part, arrête un blond connu sur affiche. Affiche que ce dernier ne pût s'empêcher d’apercevoir du coin de l’œil au moment où la blonde le freine dans sa course de chien fou. En réalité, ce que voit Maël à ce moment là, c'est la fumée opaque qui vient se dissoudre dans le ciel. Ce qu'il voit, c'est le vent qui vient balayer la nuque de cette femme pour rendre visible l'insigne de la honte. Les poutres d'une famille banale qui s'effondrent une à une pour s'écraser sur les meubles en bois qu'un couple aimant a mis plusieurs années à payer. Cette lettre du conseil qui considère l'accident comme un simple dommage collatéral. Ce qu'il entends, ce ne sont pas les paroles d'une pisseuse égocentrique qui joue les héroïnes, non, ce sont les pleurs et les cris de sa mère qui s'effondre devant les charges. Le crépitement des braises encore fraîches du bois en feu mais aussi le bruit du déchirement de cette photo d'idole qui n'est autre que la blonde qui se tient fièrement devant lui.

Un soupir qui s'évapore alors que ses pas se dirigent vers cette silhouette féminine. Vers celle qu'il pouvait admirer pendant plusieurs heures, tout les jours, laissant naître en lui l'idée d'un jour pouvoir la rejoindre dans cette guilde qui sonne comme magnifique. L'idée de pouvoir rencontrer toute ces personnes qui on fait la renommée des mages dans ce pays. Les photos de son album qu'il a brûlé il y a de cela maintenant plusieurs années, défilent une à une dans son esprit alors qu'il ne se retrouve plus qu'à quelques mètres de la blonde, le visage vers le sol. Il ne sent pas le parfum de cette dernière, non, il sent l'haleine alcoolisé de son déchet de père qui est écroulé sur son canapé, n'arrivant pas à se relever fièrement comme l'homme qu'il aurait dût être. Ce qu'il sent, c'est l'odeur de cette infusion aux herbes que le jeune blondinet apportait à sa mère chaque soir lorsque celle-ci, trop faible, devait passer son temps à se reposer.

Nous pourrions croire que cette rencontre est parfaitement dût au hasard. Que si Maël apparaît aujourd'hui à visage découvert en pleine ville de Magnoria, c'est simplement sans raisons. Si son visage semblait relâché, tranquille et sans remords c'est simplement car il s'agit de sa personnalité. En vérité, si il est si relaxe c'est car tout ce qu'il pense, ce qu'il ressens, ce passe simplement à l'intérieur de lui-même. Plusieurs heures qu'il camoufle cette flamme qui s'intensifie alors qu'il s'apprête à la relâcher. Redressant la tête, il est possible de voir un sourire crispé et des yeux en amande. « Oh – Ce jumeau là ? » Sa voix est tremblotante et voilée d'une nostalgie amer alors que son regard vient se porter sur l'affiche qui se trouve un peu au loin. Ce n'est pas la première fois qu'il ressent ce sentiment, mais la deuxième. Hajurion était une première étape, aujourd'hui une seconde. Il dépasse alors Lucy d'un simple pieds, se retrouvant l'épaule à quelques centimètres de celle de la blonde.

« Il en cause des problèmes le bougre. »
Ses dents viennent grignoter les peaux sèches de sa lèvre inférieure. « Si seulement il existait. » La phrase résonne comme une révélation alors que sa jambe décolle du sol pour venir se plier et prendre de l'élan. D'une rapidité éclaire, son genou vient viser son abdomen pendant qu'il sort une clé de sa poche qui est voisine à celle de la blonde pour tenter de griffer la joue de celle-ci. « Enchanté pisseuse Heartfilia. Je me demandais si sentir l'urine était une tradition chez les moustiques, j'ai maintenant ma réponse. » Puis, il recule de quelques pas, le sourire flamboyant, le sang bouillonnant, le jaune de ses yeux, éblouissant.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Mer 2 Déc - 23:34

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

La Guerre des Etoiles

Avec - Mael Selesta
A peine eut-il le temps de sortir quelques mots qu’il ouvrit les hostilités. Je ne m’étais pas trompé. Je n’étais pas en tort. Je savais qui il était et ce qu’il avait fait. Au pays. A mes amis. Je sais que cet homme appartient à cette guilde. Il était avec eux, ils l’avaient décrit, je m’en souviens. Je sais qu’il est dangereux, j’en ai conscience et pourtant, je ne fuis pas. Je reste là. Je l’écoute attentivement et j’évite son coup d’une façon qu’il ne m’était pas possible d’imaginer. J’ai changé. Je le sais. Je sais que je ne suis plus la même et que sa basse provocation ne m’atteindra pas. Je ne suis pas ces autres de ma guilde. Je ne suis pas de ceux qui répondront à tes insultes parce qu’il y a autre chose qui me tourmente le cœur. Il y a autre chose qui me fait plus mal que des mots choisit par quelqu’un ayant un intellect pas très élevé.

Tu ne me blesseras pas. Pas aujourd’hui.

Je remarque sa main, je remarque sa clé. Je remarque cette variante entre la sienne…Et les miennes.

« - Je ne fuirais pas. Vous ne m’impressionnez en rien. Ni vos paroles, ni cette clé que vous détenez. Je ne fuirais pas devant vous, pas après tout ce que vous avez fait. Tout le mal que vous avez causé autour de vous. »

Ma main se glisse jusqu’à ma ceinture mais dévie à la dernière minute vers mon fouet. Aller Lucy. Cette fois…Ce n’est plus pour jouer. Cette fois, c’est du sérieux. Ce n’est pas une de ces batailles que tu gagneras avec les mots. Ce n’est pas une de ces batailles que tu gagneras en lui parlant de tout et de rien…Je le sais. Mais pourquoi cela tombait toujours sur nous ? Enya et maintenant lui ? Pourquoi c’était toujours sur nous que les gens redirigeaient leur haine ?

J’essaye de l’atteindre en déroulant le fouet. L’air vibre, le bruit s’est soudainement arrêté, comme suspendu. Les gens présents en ont oubliés de respirer. Ils savent eux aussi. Ils ont déjà vue son visage.

« - Vous n’allez même pas vous présenter n’est-ce pas ? Les gens comme vous sont lâches jusqu’au bout des doigts non ? »

J’aurais envie de me tourner vers un passant et de lui dire de courir jusqu’à la guilde. J’aurais envie de me tourner vers un passant et de lui dire d’aller prévenir les autres. J’aurais envie de me tourner vers un passant et de lui dire d’aller les prévenir…Mais ils le sauront bien assez tôt. La milice passant dans le coin également. Il suffisait juste de gagner du temps. Rien d’autre.
Alors je ne fuirais pas et je ne me cacherais pas derrière les autres. Plus maintenant. Je suis capable de me battre, je suis capable de le retenir. Je suis capable de me débrouiller…Toute seule. Parce que c’est ainsi que j’ai commencée. Seule.

« - Ouvre-toi ! Porte du Lion ! Loki !
- Yo Lucy ! Ça faisait un moment déjà !
- Loki ….montre-lui ce que ça vaut de venir ici en toute impunité »

Tu ne nous fais pas peur. On en a repoussé des gens. Tous venu ici, pensant que l’on était sans doute plus que l’ombre de nous-même. Pensant que nous n’étions plus rien. Tu ne nous fais pas peur comparer à cette femme et à sa magie tordue. Tu ne nous fais pas peur et on te retiendra…Même s’il faut payer de notre chair et de notre sang pour cela.







Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Jeu 3 Déc - 21:33

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click



La Guerre des Étoiles × ft. Lucy Heartfilia

Est-ce qu'elle l'a reconnu ? Est-ce que sa chevelure blonde et les traits de son visage sont si connus que cela laisse penser ? Non – En réalité, c'est cette affiche, ce visage qui le poursuit, il en est très fier d'autant que maintenant, tout le monde peut le contempler, des étoiles dans les yeux. Certainement que son passage à Hajurion face aux moustiques à poussé ces derniers à échanger entre-eux. Sûrement. Cette sensation, il la retrouve enfin, cette valse de pulsions sanguines, cette haine qui parcoure tout son corps jusqu'à le contrôler, ces poils qui se dressent comme un tigre hargneux dès qu'il croise le regard de l'une de ces fées mutantes. Méritent-ils seulement de porter ce nom ? D'emprunter à ces créatures légendaires, leurs aspects scintillants, mystiques. Non – Sans doutes pas. Ils ne dégagent que dégoût et auto-satisfaction, c'est un peu l’hôpital qui se fou du malade mais c'est une splendide vérité.

Après tout, c'est en la regardant esquiver son attaque que le blond réalise vraiment à quel point ils peuvent être fiers, à quel point ils peuvent êtres … futiles. Lucy est loin de lui être inconnue, sa vie, il la connaît sur le bout des doigts, il sait tout d'elle, cette icône qui était en première page de son album. Celle qui rêvait de devenir membre d'une guilde et qui a réussie à atteindre son but – Répugnant. Devait-elle être fière d'avoir eu la chance d'intégrer une guilde si médiocre ? Son profil colle tellement aux autres que ce serait dommage qu'elle n'en fasse pas partie.

Seulement quelques mètres les séparent l'un de l'autre, elle exprime la lâcheté du personnage qui n'ose pas se présenter. - Il soupire - « Me présenter voudrais dire que nous sommes sur un pieds d'égalité. » Il fixe son interlocutrice d'un air supérieur et méprisant, le seul regard que mérite cette sous-espèce humaine, si jamais elle appartient à cette race. « Je vous savais prétentieux, idiots, inconscients mais pas au point d'oser vous élever à mon niveau. » Il rigole alors que son cœur palpite, ses paroles sont tremblotantes car finalement, il n'arrive pas à se maintenir tranquille. Il rêve tellement de la voir au sol, échouée comme une palourde en bord de mer. Sa réflexion ne fait qu'un tour lorsque cette dernière poursuit l'assaut en invoquant Loki. Cet esprit aux apparences douteuses qui porte également fièrement ce logo qui pourrait lui donner la nausée.

Il recule de nouveau, se faisant surprendre par un banc sauvage. Il chute en arrière, mais gardant toujours sa dignité, il fait simplement semblant de s'être assis sur ce banc assez inconfortable et finit par tousser pour passer à autre chose. Ouvrant sa main droite, il laisse voir de nouveau la clé qui trône, comme attendant avec grande impatience d'entrer en jeu. La pointant en avant, il s'exclame. « Ouvres-toi porte du serpent : Ashassui. » C'est elle, celle qu'il n'a pas osé invoquer depuis un petit moment maintenant. Elle apparaît alors dans un voile ténébreux, le noir venant faire un contraste aveuglant avec la lumière du jour. La fumée qui se dégageait commence à se dissiper d'elle-même. Les passants semblent admiratifs ou tout simplement apeurés par celle qui apparaît. Une femme sublime, mais nue. Ses cheveux sont des incarnations de cadavres de serpents qui gesticules dans tout les sens. Des serpents mort-vivants.

Maël se gratte la nuque pendant qu'elle lui fait dos, intérieurement, il prie. Il espère et espère encore jusqu'à ce que... « Maël. » Sa voix douce et pétillante fait écho. Elle vient de prononcer son prénom alors qu'il tenait véritablement à le conserver caché. Qu'est-ce que ça pourrait bien engendrer de plus ? Heureusement, son ton de voix laisse appréhender son humeur. Ce n'est que lorsqu'elle tourne son visage en direction du blond que celui-ci comprit. Elle souriait, la scène lui plaît, elle avait très bien compris. Sa queue devient alors soudainement luisante, elle reflète les éclats du soleil, donnant un spectacle magnifique mais aveuglant. « Nous pouvons débuter. » Le serpent rigole et le blond poursuit d'un éclat de rire nerveux. Sa queue se dresse pour venir se positionner devant Maël qui reste bien tranquillement assis sur son banc, comme pour le protéger. Le visage d'Ashassui s'avance et lance son crachat corrosif de manière circulaire afin de toucher au minimum l'une des deux cibles, le sol fond et les plantes qui entre en contact avec s'effondrent pour finir par pourrir. « Désolé je crache un peu vite, je suis un peu précoce. » dit-elle d'un air malin pendant que Maël, camouflé, continue son éclat de rire, espérant dans le fonds, qu'elle restera un petit moment dans cet état.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Ven 4 Déc - 8:12

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

La Guerre des Etoiles

Avec - Mael Selesta
Il garde cette même assurance et cette même suffisance dans sa voix, dans sa façon d’être. Il garde cette même façon hautaine que de me regarder, se croyant supérieur. Il garde cette même lueur dans les yeux. Tu ne me fais pas peur. J’ai vue trop de monstres et d’êtres humains dans ma vie pour avoir peur de toi. Je ne reculerais pas. Je ne reculerais ni devant toi, ni devant ton esprit. Je sais reconnaître cette magie quand je la vois ô combien la tienne est une variante. Tu peux te cacher derrière ton esprit mais tu ne vaudras jamais rien de plus que des paroles lancées en l’air. Tu n’as même pas le courage de te battre toi-même. Tu es là, assis sur ton trône de bois tel un roi, mais tu ne te cacheras pas bien longtemps. Crois-moi. Tu ne me fais pas peur.

Loki hésite. Je sais qu’il le comprend. Je n’ai jamais aimé me battre contre les esprits, peu importe si c’était les miens et aujourd’hui, j’ai l’impression de revivre cette même scène du passé. Cette scène où tout a failli basculer. Encore et encore. Il n’interviendra pas. C’est à moi de régler ça. De gagner du temps, je le sais.

Le soleil se reflète sur la queue du serpent tandis que je souris.

« - Et tu biens naïf que de croire que tu peux rester tranquillement assit-là. »

Il crache et tandis qu’il se lance, Loki profite de l’ouverture alors que je déroule mon fouet pour m’occuper du serpent.

C’est du deux contre deux l’ami. Ne vas pas croire que tu peux rester là, spectateur de ce combat. Je ne te laisserais pas t’asseoir bien longtemps.
Touchée à la main, je lâche momentanément le fouet, rongé à certains endroits.

« - Lucy !
- Ne t’occupe pas de moi ! Vas-y ! Maintenant !
- O Regulus…Donne-moi ta force…. »

Fais-le bouger de son banc.

« - Regulus impact ! »

La lumière concentrée dans le poing de Loki déferle sous forme d’un rayon lumineux à l’apparence d’un lion en direction de cet autre qui ne mérite certainement pas la compagnie de ses esprits. A celui qui profite d’eux sans même se battre à leurs côtés. Comment peut-il rester planté là et les laisser se faire prendre ainsi ? Comment peut-il ne rien faire ? Ne ressent-il rien à leur égard ?

« - Je ne sais pas qui tu es, c’est vrai…Mais je te trouve bien prétentieux pour te croire au-dessus de moi. Je ne te laisserais pas t’en tirer à si bon compte. N’oublie pas où tu te trouves. »

Dans ma ville. Les gens sont encore là, à regarder, insouciants du danger, inconscients de ce à quoi ils vont réellement assister s’ils restent là. Il faut qu’ils partent. Maintenant.

« - Partez ! Ne voyez-vous pas que c’est dangereux ici ! »

Ce n’est plus l’heure de regarder, il faut partir d’ici, partir loin car ce qui arrive, ne sera certainement pas beau à voir.

Ma main droite ne cesse pas de trembler, rongée mais je joue mon corps autant qu’il le faut. Je ne suis plus cette petite fille pleurnicheuse, trouillarde et faible. Je ne fuirais pas et j’ai connue pire douleurs.

Tu ne me fais pas peur alors donne–moi tout ce que tu as car je ne me retiendrais pas.









Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Sam 5 Déc - 21:42

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click



La Guerre des Étoiles × ft. Lucy Heartfilia

Ses paroles font saigner ses oreilles et brouillent ses tympans, ses gestes qu'elle tente d'effectuer rapidement, lui pique les yeux. Tout chez elle lui provoque des remontées acides si bien que son regard dérive vers la droite pour ne pas que le dégoût augmente d'avantage. Le crachat du serpent eu raison de sa main, laissant cette dernière lâcher son fouet de maîtresse sadomasochiste sur le sol, un petit pouf de rire alors que le blond venait de rediriger son regard sur la scène, assis sur son banc, camouflé par la queue brillante d'Ashassui. Le lion en chocolat au lait tente alors une attaque de front, obligeant l'esprit à se décaler furtivement, venant fouetter avec son long organe de serpent, le visage de Maël pendant que celui-ci se tourne de l'autre côté. La lumière aveuglante du sort vient éclater le banc, projetant quelques déchets sur le visage du blondinet, provoquant quelques entailles par ci par là. Son magnifique visage... elle l'a fait, elle a osée. Le visage caché entre l'ombre du banc et sa chevelure, ce dernier se relève doucement en prenant appuie avec sa main, entendant par la même occasion le souhait de son adversaire de faire évacuer les alentours.

Les spectateurs commencent timidement à fuir, certains partent en courant alors que d'autres préfèrent partir en gardant un œil sur la scène, certainement inquiets pour la jeune pisseuse-heartfilia, peut-être qu'ils apprécient simplement le combat, possible. « Je suis celui que tu considères comme un danger ? » Le cœur de l'homme continue de palpiter, le soleil reflète plus que jamais le jaune de ses yeux alors qu'il commence à marcher en direction de la blonde. Un inconnu pourrait oser dire que c'est une guéguerre entre un frère et sa sœur, tant la ressemblance physique est louche mais pourtant, ceci serait perçu comme une pure insulte pour lui. Ressembler à un moustique mutant serait un véritable attentat pour son intégrité et sa fierté. Un rictus se dessine sur ses lèvres pendant que l'esprit reprend du service en souriant au lion de manière désinvolte.

La scène semble équilibrée. Le blond qui fait face à la blonde est sur la même ligne horizontale que loki qui se retrouve droit devant Ashassui. Le mage se contente alors de charger droit devant en vitesse de pointe afin de provoquer la pisseuse et la faire reculer, il vient alors cueillir le fouet qui traînait lamentablement sur le sol, frappant l'air la seconde suivante. « Je ne sais pas si dresser un moustique est possible, qu'en penses-tu ? » Seulement alors qu'il fixait par dégoût la constellasionniste dans les yeux, faisant un semblant d'attaque, le fouet ne se jette pas là où nous pourrions le croire, en réalité, le mage se retourne pour venir frapper le dos du lion alors que le serpent se jette ouvertement et rapidement sur ce dernier pour venir tenter de lui mordre la cheville et injecter son poison de l'esprit.

Un poison qui trouble les formes à proximité, qui rend la cible complètement folle tant elle ne reconnaît pas les alentours, rien ne lui semblant familier. Le blond a eu l'occasion de tester cette technique lors de la rencontre entre lui et le serpent, il s'en souvient certainement encore. Entendre des voix, imaginer des choses qui n'existent pas, tout ce cauchemar émotionnel et pourtant si réel. Maël s'amuse à voir le serpent prendre le contrôle de la situation alors que lui, fouet à la main poursuit son combat de regard avec la blonde honteuse. Tel un comportement de singe, dût à ses entraînements répétés avec Rafiki, ce dernier sautille sur lui-même et vient faire glisser ses jambes sur le sol pour tenter de tacler la jeune pisseuse au niveau des jambes. Il jette alors le fouet sur le sol. « Même utiliser un jouet t'appartenant me donne l'envie de te vomir mes restes au visage. » Par des gestes assez surprenants, il tente de porter des coups à des endroits divers et variés du corps de la blonde. Utilisant parfois ses jambes, parfois ses poings. Son visage est passionné, il ne limite pas sa force, attention à ne pas trop faire monter en pression l'eau qui dort et qui devient déjà bien bouillante. - Blondasse.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Lun 7 Déc - 9:52

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

La Guerre des Etoiles

Avec - Mael Selesta
Gagne du temps. Gagne du temps. C’est tout ce que tu as à faire Lucy. Gagner du temps. La milice va arriver. Les gens de la guilde aussi. Les rumeurs ont déjà dû se propager dans la ville et les plus curieux vont bientôt encercler cet endroit. Il ne te restera plus aucun endroit où fuir. Où te cacher. Bientôt, tu finiras ta vie derrière les barreaux. Parce qu’avant toi, il y en a eu d’autre. Beaucoup d’autres. Plus arrogants que toi. Plus forts que toi. Il y a eu cette femme… Que tu n’égales même pas. Alors je gagnerais du temps, sans chercher la victoire. Je n’aurais rien à en tirer.

« - Ce n’est pas pour toi que je fais évacuer l’endroit. »

C’est pour moi. J’ai appris deux ou trois petits tours pendant mon séjour à Bosco. J’ai appris que pour remporter la victoire, jouer à la loyale ne suffisait plus. Il fallait contourner les règles. Il fallait passer outre. Il fallait oser et avoir le courage nécessaire pour le faire.

Voyant Loki s’approcher dangereusement du serpent, je le rappel de justesse. Un peu plus et je l’aurais entrainé dans ce combat sans but. Pourquoi on se battait lui et moi au final ? Lui qui semblait porter sur ses épaules une haine sans fin. Lui qui semblait me détester. J’aurais pu fermer les yeux et faire comme si je ne l’avais pas vu, comme s’il n’existait pas. J’aurais pu fermer les yeux et ne rien dire. L’ignorer et au fond de moi…Cette pensée me révolte. On a fermé les yeux pendant trop longtemps et pendant trop longtemps on a laissé des types comme lui parcourir joyeusement nos villes, menacer nos enfants et nos familles. Pendant trop longtemps, on a laissé du pouvoir à des gens comme lui. A des gens comme elle. Il n’était pas si différent de cette rouquine psychopathe. La même lueur de haine brûlait dans leurs yeux. La même soif de sang coulait dans leurs veines.

Je le vois ramasser le fouet et je souris à l’idée idiote que j’ai eue de le lâcher. Mais tant qu’à se battre à arme égale….

« - Ouvre-toi ! Porte de la Vierge ! Virgo !
- Princesse est-ce l’heure de ma punition ?
- Non, j’aimerais que tu me creuses un trou, quelque chose de vraiment profond…Et est-ce que …
- Très bien ! Oui, le voici !
- Merci. Je compte sur toi Virgo ! »

Tu es idiot que de croire que tu me battras ici. Je connais chaque dalle de cette ville par cœur. Je l’ai défendue. Je m’y suis battue. J’y ai pleuré. J’y ai crié. J’ai tout fait ici. Magnoria est ma ville. Fairy Tail est ma guilde. Ma famille et toi…tu n’es qu’un petit prétentieux ayant un ego trop gros pour cette ville.

Alors prends le fouet. Mais j’ai un autre jouet en main et je n’en priverais certainement pas. Si tu crois pouvoir faire la différence sur ce point-là.

« - Fleuve étoilé ! »

Le filet bleu étincelant se déroule et s’attache à une enseigne en hauteur qui me permet de me balancer suffisamment haut pour éviter ses coups.

Aller Lucy, gagne du temps. Fais-le.

« - Bah alors ? On frappe dans le vide maintenant gros malin ? Ou alors c’est ton égo surdimensionné que tu vises pour rien ?! »

J’ai des années de pratique niveau provocation. Des années. Je connais quelqu’un qui ne réagit qu’à ça pratiquement. Une petite phrase de travers et il s’enflamme.

Quelque part, j’ai envie qu’il vienne. Quelque part, j’ai envie qu’il voit que je ne suis plus celle qui se cachait derrière lui, prenant la fuite avec Happy, lui confiant le poids du monde sur ses épaules. Quelque part, je veux lui montrer. Leur montrer, que leur retour a tout changé. Je ne fuirais plus. Je ne pleurerais plus. Je me le suis promis.

Pour moi, pour eux, pour lui.

Soudain je vois un geyser apparaître par le trou de Virgo, me faisant sursauter. J’ai dit de creuser mais pas de détruire toutes les canalisations de la ville non plus…

« - Princesse ! J’ai fait ce que vous avez demandé !
- C’est un peu trop !
- Dois-je reboucher ?
- Non…Laisse-le…J’ai une idée. »

Pitié ne me tue pas. Pitié ne me tue pas. Pitié ne me tue pas. Pitié ne me tue pas.

« - Ouvre-toi…Porte du verseau….Aquarius ! »

Bras tendu dans l’énorme courant arrosant toute la rue tel un torrent d’une rivière se déversant sur les bords d’un fleuve, j’ai la légère impression de signer mon arrêt de mort. Ne me tue pas.

« - C’EST QUOI CE TROU BOUEUX DEGOUTANT ?!!! JE VAIS TE TUER SALE GAMINE ! Je t’avais prévenu !
- Pardon, pardon, pardon ! Aïe, ne me tue pas. Mais c’est une situation d’urgence…Si tu pouvais….
- Tu oses me déranger dans mon rendez-vous pour ce merdeux là ?! HEEEIIIINNN !!!
- Désolé…
- Ne m’appelle pas pendant une semaine après ! »

La colère d’Aquarius n’a d’égale que sa puissance d’inondation.

Alors blondinet…L’eau dort-elle toujours en toi ? Commence à sortir ta bouée si tu ne veux pas te faire emporter par le flot des vagues.










Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Dim 13 Déc - 14:50

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click



La Guerre des Étoiles × ft. Lucy Heartfilia

Des coups qui frappent le vide – Où peut-être pas, peut-être simplement l'expression d'une haine qui remonte à bien trop longtemps, une haine qui a besoin de s'exprimer, même sur un corps absent. Elle qui s'envole comme un moustique purulent, pensant éviter les coups avec subtilité, celle qui insulte l’ego du jeune homme, celle qui dans son ton de voix, dans l'interprétation qu'elle a d'elle-même, se pense supérieur. Ne joue pas au jeu de la supériorité avec ce blond, pauvre folle. L'enchaînement de coups se calme alors qu'elle invoque la perforeuse, un simple sourire s'infiltre nerveusement sur le visage du garçon. Bien entendu que Lucy Heartfilia a les compétences nécessaires pour laisser deux esprits apparaître, bien entendu, des compétences au service d'une guilde écœurante dont elle ne peut faire que partie. Loki qui se volatilise tel un lâche, tout ça pour appeler à l'aide cette soubrette. - Blonde au service d'une guilde médiocre et un esprit au service d'une blonde médiocre pour une hiérarchie médiocre -

Pas de réponses, pas de paroles lancées à la face de cette fille aux allures de mascarades. L'homme tremble, son corps entier subit l'acharnement d'une vengeance qui s'échappe goutte par goutte. Ses yeux se lèvent en hauteur à la vision de ce geyser qui fait irruption. D'un geste prévisible, le moustique invoque son second esprit – Aquarius – Puis, le temps de quelques secondes, tout s'enchaîne très rapidement. Les vagues commencent à affluer et emportent avec elles, le serpent qui vient frapper le mur d'une habitation. L'eau se dirige vers l'invocateur qui n'eut que le temps de déployer une clé qui brillait dans sa poche. « Ouvres-toi, porte du tigre : Benglash ! » La voix est portante. Elle prétend être capable d'invoquer deux esprits simultanément, que réponse lui soit faite. Quelques puissantes vagues commencent à venir jouer avec l'équilibre du blond mais lorsqu'il rouvre ses yeux, se voit caché par le tigre qui, de dos, bloque les vagues qui se déversent avec une certaine fermeté. Armé de ses deux lames de vent disposées en croix, il fait pression sur le courant affluant.

L'eau diverge alors de chaque côtés, le garçon est protégé. Le tout était sans compter sur les deux vagues qui viennent s'éclater sur les deux habitations voisines, explosant les vitres et emportant le mobilier. Faisant revers, l'eau emporte le blond à quelques mètres en arrière puis finit par éclabousser les poils maintenant frisés du tigre dont les nerfs semblent visiblement à vif. « Oh mon gros matou – Désolé de te faire prendre un bain » Le blond rit pendant que le tigre, dans un pic d'énervement incontrôlable, se dirige vers son invocateur pour répondre à sa provocation, lame levée en direction du ciel. Une queue de serpent furtive vient séparer les deux 'hommes' alors que de son regard ténébreux Ashassui et sa chevelure de cadavres de serpents maintenant trempée s'exprime.

« Vous voulez jouer à celui qui provoque le plus l'autre pas vrai ? » Deux coups de queues violents viennent frapper respectivement le tigre et le blond, tel des claques vulgaires qu'une mère accorde à ses enfants. Le blond place sa main sur sa joue, vexé et horripilé par le comportement de cette dernière. Le tigre, le visage ombragé se redresse et s'apprête à rendre ses comptes mais le serpent ne lui en laisse pas le temps. Elle bifurque vers la sirène aux couleurs éblouissantes, aveuglantes et écœurantes. « Tu mouilles beaucoup dis-moi. » - dit-elle en s'adressant à l'esprit aquatique. Son regard se porte sur le tigre et le blond. « Laissez-moi celle là, nous allons jouer entre queues. »

Maël bien que fortement vexé, rigole et laisse le temps au tigre de rejoindre la perforeuse dans son habille de soumise dans un sprint, lames dans les deux mains.« Maël – Invoques moi encore une fois dans des circonstances comme celle-ci et je terrasse ton visage contre les pavés. » Il vient avec sa lame droite donner une première frappe mortelle dans l'abdomen de l'esprit et se retourne en toupie pour tenter d'atteindre les jambes de la blondinette pisseuse. Au même moment, le serpent détend son corps et avance sa tête de quelques centimètres par rapport à son corps, sa queue toujours luisante et envoie un crachat corrosif une nouvelle fois en direction d'aquarius. Elle l'étend horizontalement de manière à pouvoir la toucher.

Le blond dirige son regard sur la scène et en profite pour faire intérieurement un bilan de la situation, observant les quelques habitations inondés. « Voyons, voyons regardes un peu autour de toi pisseuse, qui peut avoir un ego si pathétique au point de ne même pas être capable de protéger les habitations de sa propre ville ? » Le jeune homme fait un transfert avec sa propre histoire. Les derniers spectateurs ont quittés les lieux – Grand bien leurs en fassent.

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Mer 16 Déc - 5:07

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

La Guerre des Etoiles

Avec - Mael Selesta
Les gens avaient fuis. Il n’y avait plus personne. Certains s’étaient retrouvés emportés bien malgré eux par les flots et d’autres avaient juste décidé de déserter l’endroit, jugeant bon de ne pas voir ce qui allait se passer ensuite. Magnoria était une ville immense, peut-être même trop et même si la guilde était à quelques minutes de marche d’ici, il n’y avait personne qui allait venir. Personne n’allait intervenir et arrêter un tel vacarme. Pourtant, dans quelques minutes, les premiers miliciens seront là et une enquête sera menée.

C’est vrai, dans quelques minutes, tout cela prendra fin.

« - Idiote ! Où est-ce que tu regardes encore ?! »

La voix d’Aquarius résonne alors qu’elle semble avoir louper le blond et son esprit étrange. Il n’en a pas changé. Ils sont encore là. Toujours là.
Sa remarque ne me plait pas alors qu’ils essayent de s’en prendre à Aquarius qui repousse le crachat par des bulles d’hommes et qui évite de justesse le coup mortel alors que la lame pénètre la chair. Je suis responsable de ça.

« - Concentre-toi ! »

C’est tellement plus facile à dire qu’à faire. Plus rien ne va. Plus rien n’est comme avant. La mission à Bosco, le retour de Natsu, la venue de Hiro et ces regards, tristes et désolés des gens de la guilde. Plus rien ne brillait en nous. Nous n’étions plus qu’une ombre, une légende. Nous n’étions plus cette guilde incroyable. Nous n’étions plus qu’un murmure d’un passé paraissant tellement lointain. Je le savais. J’étais responsable de ça.

J’avais vendue Natsu et à jamais j’en porterais la culpabilité. J’avais conclu un pacte avec le diable dont je n’arrivais même pas à renégocier les termes de notre contrat. Pourquoi le voudrait-elle ? Je n’avais rien de plus à lui offrir. Depuis toujours, elle était restée dans l’ombre, à attendre ce moment de gloire, ce jour où nous ne serons plus en mesure de lui tenir tête. Et bien malgré tout, ce jour est arrivé.

L’eau s’écoule lentement à travers les fissures, à travers les fenêtres où les vitres ont volées en éclats. L’eau s’écoule lentement alors que je tombe au sol comme si au fond, ce combat avait déjà une issue. Il gagnera. Je perdrais. Encore. Comme j’ai toujours perdue. Comme je perdrais encore et encore car même la victoire est devenue blessante. Bosco avait été plus qu’une simple guerre, ça avait été un instant de vérité. Je ne suis capable de rien. Pas sans lui. Pas sans eux.

Je rappelle Aquarius, bien malgré moi. Je n’ai pas envie de me battre contre lui ou contre qui que ce soit et cela serait fou de prétendre que je veux venger ceux qui ont été blessés durant les attentats à Harujion. Je n’en suis pas capable.

« - Virgo, j’ai encore besoin de tes services… »

Je suis responsable de ça. Je le sais. Mais c’est un moyen comme un autre d’en finir. Entre toi et moi. Toi qui te cache derrière tes esprits. Toi qui n’a aucune honte que de compter sur eux pour être blessés ou pire encore.

« - Princesse ? »

Je me glisse dans le trou creusé auparavant, comptant sur les galeries souterraines. Vient me chercher si tu l’oses.

Sous la terre, j’ai un minimum de marge de manœuvre.











Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   Dim 20 Déc - 21:01

avatar
Maël Selesta

Raven Tail

Click



La Guerre des Étoiles × ft. Lucy Heartfilia

Pourtant tout reste identique – La haine accumulée ne semble pas vouloir freiner son envie d'exploser, le regard pétillant du jeune homme ne semble pas vouloir éteindre cette lumière de rage, tout le monde a quitté les lieux. Sur place, ne reste plus que les deux mêmes têtes blondes, les deux protagonistes et leurs esprits qui semblent jouer à celui qui brillera le plus. Heartfilia ne parle pas, elle semble concentrée sur ses actions qui n'ont aucuns sens. Même si le dégoût est à son apogée lorsque le regard du jeune homme croise celui de la constellasionniste, il ne peu s'empêcher de détacher les yeux de sa silhouette. Il l'aurait voulu, vraiment, il aurait vraiment voulu que ce soit elle, cette femme aux cheveux balayés par le vent qui camouflait la vision de cette scène horrible. Des morts ? - Non. Des blessés ? - Non plus. Aucun sang déversé ce jour là et pourtant la blessure n'était que plus traumatisante.

Traumatisme, si il est possible de le qualifier ainsi, est-ce qu'il se souvient ? Est-ce qu'il se souvient de ce sourire ravageur, de cette mine heureuse qu'il affichait aux yeux de tous étant enfant ? Est-ce que cet enfant a vraiment disparu ? Blessé, touché par l'anéantissement d'une vie familiale pourtant si joyeuse d'origine, détruite par des personnes qu'il considérait également comme sa famille, une famille qu'il aimait imaginer pendant plusieurs heures, se visualisant partir à l'aventure en compagnie de celle qui se tient devant lui, en compagnie de la salamandre, de cette femme aux cheveux rouge et son caractère si bien trempé. - Qu'est-ce que tu peux bien valoir maintenant jeune blonde ? Toi, responsable de la disparition de ce garçon si heureux.

Pourrais-tu regarder son père dans les yeux ? En train de boire des litres et des litres d'alcool pour plonger encore plus bas dans l'échelle de la médiocrité ? Est-ce que tu pourrais regarder cette mère qui a passé plusieurs années de sa vie à s'investir dans quelque chose qui a était détruit en seulement quelques secondes ? Est-ce que tu pourrais prendre sa main pour la réconforter ? Main qui pend le long du lit, le corps flasque et anéanti de fatigue et surmenage ? Non – Tu ne le pourrais pas, tout simplement car les yeux de cette famille de fées dégoûtante n'a pas le courage qu'elle prétend. Fées qui pensent avoir soufferts et vécus des choses difficile – Dans ce cas, ne tentez pas de pénétrer l'esprit de ce jeune blond qui se tient aujourd'hui debout dans cette ville, dont il a toujours voulu traverser les rues avec fierté et dignité dans le but d’entamer son petit chemin de vengeance personnel.

Même si il t'admirait Lucy Heartfilia, voir le sang découler de ton corps le réjoui, le sourire qu'il affiche pouvant en témoigner suffisamment pour cela. Pourtant, toi jeune blonde tu ne sembles pas vouloir abandonner pas vrai ? Toi qui plonge dans les sous-terrains comme échappatoire à celui qui pourtant, même si accompagné de ses esprits, se tenait devant toi avec l'envie de combattre. « Bien. » est le mot qu'il choisit avant d'avancer de quelques pas pour arriver à la hauteur du trou que la perforeuse venait de creuser, laissant la sirène retourner dans son monde. « Benichou ? » - D'une grimace retraçant tout le caractère du personnage, ce dernier se retourne pour écouter ce que le blond pouvait lui demander.

« Balaye moi les profondeurs. » Le jeune homme se mord la lèvre inférieure alors que le tigre avance à son tour et ouvre pleinement ses deux pattes en direction du trou. De sa première main, il crée un tourbillon d'un vent acéré sur sa base qu'il jette ensuite dans le trou pour qu'il finisse de se développer et qu'il réalise un maximum de dégâts. Une sorte de tremblement dans le corps de Maël vient lui rappeler que la consommation de cette technique à un prix et qu'il n'est pas moindre. « Est-ce que je vais jouer au chat et à la souris ? » Le tigre semble heureux à s’imaginer continuer la poursuite, mais la main de Maël vient s'interposer alors que d'un signe de tête il appelle le serpent qui était resté en retrait. « Je vois à ta chevelure que tu as réussi à sécher. » Le garçon se décale, laissant libre l'accès au trou. « A ton tour Ashassui. » Le serpent frétille et s'engouffre dans les profondeurs. Impossible pour Maël de savoir ce qui se passe à l'intérieur, peut-être qu'il ne va pas tarder à la rejoindre ? Qu'elle passe devant et qu'elle constate les dégâts du tourbillon au préalable.
"Déjà trois clés d'or utilisées ? Jusqu'où peux-tu aller pisseuse ?"

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Guerre des Etoiles | Maël   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un dîner presque parfait
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Magnoria