Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
For Once in My Life | Lisanna.
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Mer 27 Jan - 9:42

avatar
Robin Marshall

Silver Sword

Click

For Once in My Life
Lisanna Strauss & Robin Marshall

Tu pars de ton côté et l’espace d’un instant tu oublies cette fille. Tu oublies cette tempête qu’elle est. Tu oublies son regard soutenant le tien farouchement alors que tu ne faisais qu’énoncer une vérité. De toute façon, les femmes sont toutes les mêmes. Elles vous posent une question mais si vous avez le malheur de mentir, elles vous tapent et si vous dites la vérité ? Elles vous tapent. On a tous eu à faire à ce genre de situation avec une question qu’elles aiment poser mais de laquelle elles ne veulent jamais de véritable réponses : « Chéri ? Est-ce que tu me trouves grosse ? » Ou alors « Elle me va bien cette robe ? » Dans ce genre de moment, faites attention à ce que vous dites.

Cette fille est de ce genre-là. De cette complexité-là. D’ailleurs, encore maintenant, tu ne sais pas pourquoi tu te mêles de tout ça, tu pourrais rester à l’écart, la laisser faire car apparemment elle y tenait plus que toi à résoudre ce mystère mais non, il a fallu que tu n’écoutes pas un mot de ce que te hurle de ta tête et que tu fonces dans le tas dès que tu vois une jolie fille te passais sous le nez. Surtout celle-là. Tu la connais. Tu te souviens de cette rencontre dans la neige, de ses cheveux immaculés de blanc. De son sourire joyeux et de son regard franc et honnête. Elle n’avait aucune raison de te mentir à cet instant et pourtant, toi, tu lui mens depuis que tes yeux se sont posés sur elle.

Tu connaissais le passif qui reliait sa guilde et ton ancienne maîtresse et tu espères pour elle, pour son avenir, que sa route ne recroisera jamais celle d’Enya. C’était le genre de monstre que l’on ne pouvait arrêter même si on y mettait toutes nos forces. Enya était une femme impressionnante pour sa force et pour ses actions, elle n’a jamais eu froid aux yeux et pourtant, cela ne lui a jamais attirée que des emmerdes. Tu le sais. Même à Joya ce soir-là c’était le cas.

Alors tu rentres dans un autre bar un peu louche, un peu bizarre, tu t’assois au comptoir et tu écoutes une histoire puis deux. Malgré ce que l’on peut dire, il y a toujours une demi-vérité dans les ragots, il suffit juste de mettre le doigt dessus.

Ainsi, tu passes ton après-midi à faire le tour, à questionner par-ci par-là mais sans trop pour ne pas attirer l’attention et on te dit que si t’es intéressé par la marchandise, tu devrais aller vers les entrepôts de la ville. T’y rencontreras le gars qui gère tout ça.

Ce qui te fais chier, c’est qu’on te dise que t’as une tête de drogué…Quoi que..Cela ne t’étonne même pas. Ça fait un moment que t’as pas eu une bonne nuit de sommeil et les poches sous tes yeux doivent être plus grosses que celles des kangourous.

« - Aaaaaah pourquoi j’ai mis le nez dedans moi ?! Pourquoi ?! »

Il n’est jamais trop tard pour faire marche arrière et revenir sur tes pas. Il n’est jamais trop tard pour laisser le nombril du monde s’occuper de ça. Pourtant, tu sens la catastrophe arrivée. Cela se sent tellement facilement. De toute façon avec les femmes ça tourne toujours à la catastrophe…surtout celle-là, tu ne sais pas pourquoi mais même si tu trouves la personne intéressante et amusante, tu te dis que la mage détruira l’entrepôt avant que tu n’ait le dire « ouf ». Bon au moins, il n’y aura pas de preuves de votre passage…ça serait pratique.

Puis dans les enquêtes…y’a toujours une brute et un cerveau. Tu poseras la question, elle aura qu’à martyriser les gars qui vendent cette merde à n’importe qui et provoquent de tels incidents un peu partout.

« - Bon …Et si j’y allais moi. »

La nuit tombe…Il est temps de revenir sur tes pas et d’aller retrouver la demoiselle avant que celle-ci ne finisse par s’énerver. Cela ne t’étonnerait même pas tiens. Ça serait drôle que de te voir remonter les oreilles autres que par Oméa ou Enya. Ahahaha. L’idée t’amuses tiens. Pourquoi ne pas tenter le diable ?


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Mar 1 Mar - 17:52

avatar
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Me voilà dans une ruelle seule à marcher vers l’inconnu. J’avais voulu faire la fière, mais en même temps je n’étais pas forcément très bien avancé avec ce genre de défi. Il fallait maintenant que j’assure un minimum. Il fallait que je comprenne ma place dans ce monde et il fallait surtout que je fasse celle qui pouvait réussir par elle-même et qui arrêtait de compter sur tout le monde. Je me sentais en quelque sorte pousser des ailes sur ce coup et j’y allais le sourire aux lèvres, il était impensable que j’abandonne sur ce coup. Je marchais, les bras ballants dans les airs d’un rythme saccadé. Puis, mon corps se figeait d’une traite quand tu vis au coin l’homme que t’avais entraperçu auparavant. Tu te cachais et vit que l’homme semblait être en train d’observer que personne ne le suive. En gros, il avait un comportement archi suspect. Je décidais de le suivre. Silencieusement, il avançait véritablement comme un pachyderme ses pas couvraient tous les bruits aux alentours, c’était pour ainsi dire une véritable brute. Une armoire à glace que j’avais l’impression qu’on tirait sur plusieurs mètres, pourtant il semblait soulever ce qui lui faisait office de pieds.

Je le suivais alternant derrière des caisses ou profitant du peu de ténèbres présents pour m’y fondre. Puis, nous débouchons sur un entrepôt. Je l’espionnais, il semblait vouloir quelque chose. Puis, je l’entraperçu le dealer, un dealer qui allait vendre cette drogue à ce Goliath ce qui expliquait sa réaction quand il a su que je venais d’une guilde. Il avait clairement peur que je fasse quelque chose contre ce réseau qui lui fournissait ce qu’il était devenu accroc. Je tournais les talons et partit telle un chat vers le lieu de notre rendez-vous avec le garçon de toute à l’heure. Puis, j’arrivais à l’endroit, mais je n’avais pas vu que quelqu’un m’avait suivi. Il restait terré dans l’ombre. Il semblait se délecter du paysage que je lui offrais.

Puis, j’attendais, j’attendais l’arrivée de cet homme qui semblait être en retard soudain je le vis. Je m’approchais de lui, le visage assez teinté de rouge : « Tu sais qu’il n’est pas très gentleman de faire attendre une femme. Surtout que je sais où trouvé la drogue. T’as intérêt à servir à quelque chose pour te faire pardonner !!! »

Je souriais, mais en même temps j’étais quelque peu agacé, car je n’aimais pas être le genre de fille qu’on faisait attendre. Cependant, on ne pouvait pas attendre, le dealer pouvait bouger à tout moment, sauf que cette fois-ci, nous devrions nous dépêcher. Je lui souris une fois un peu calmé et après avoir pris une forte respiration et lui dit d’un ton joyeux : « De plus, faudrait qu’on se dépêche, on ne sait pas si l’homme va rester gentiment à sa place à nous attendre. Tu ne crois pas ? »

Je ne le connaissais pas, mais j’avais cette aisance à parler avec lui. Il me donnait cette impression de pouvoir tout lui dire, alors que je ne pouvais même pas comprendre qui il était et comment l’analyser. Cependant, en cet instant nous étions dans la même galère et peut-être que nous pourrons nous apprivoiser, enfin dans mon cas plus l’apprivoiser, car il fallait dire que j’étais parfois un peu piquante, mais j’étais facile à cerner. J’étais la pauvre fille qui n’avait quasiment pas confiance en soi.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Jeu 3 Mar - 7:36

avatar
Robin Marshall

Silver Sword

Click

For Once in My Life
Lisanna Strauss & Robin Marshall

Servir à quelque chose. T’as envie de lui rire au nez. Elle ne savait tellement pas à qui elle avait à faire. T’es pas le genre de bonhomme qui se jette dans la bagarre et ce n’est pas parce que t’as le gêne chevaleresque que tu accourras au moindre danger. Bien au contraire. Tu trouves ça stupide que de se lancer dans des conflits qui peuvent être écartés avec un peu de jugeote. Tu l’écoutes, tu vois son visage changé d’expression du tout au tout et ça te surprendra toujours cette facilité qu’ont les femmes à éprouver différentes choses en quelques secondes. Un coup en colère, un coup joyeuse. Un coup énervée, un coup un petit sourire. Pourtant tu ne dis rien, tu sais que t’es en retard et tu t’en bats les couilles parce que la marchandise ne bougera pas d’ici là et tu pourras tout aussi bien te faire la malle, la plantant là.

Mais tu ne le fais pas. Tu ne peux pas.

Même si elle semble casse-pieds, bruyante, versatile, elle reste une fille et non une femme comme elle pense le croire. D’ailleurs, ça t’étonnes que les filles elles-mêmes ne savent pas la différence fondamentale qui puisse exister entre « être une fille » et « être une femme ». Etre une fille c’était être cette fille-là, tapageuse, bruyante et intentiné agaçante mais être une femme…Etre une femme eh bien c’était être comme Oméa. C’était être soignée, raffinée, délicate, ferme, poignante. Une femme savait user de ses charmes, elle savait vous rendre fou et vous faire tourner la tête. Une femme avait une sorte de « pouvoir » sur les hommes. Une femme savait faire preuve de retenue…Chose qui apparemment semble impossible pour elle.

« - Il ne devrait pas aller bien loin. »

Tu ne dis rien d’autre, tu te contentes de lui adresser un sourire plein de politesse et de la suivre dans votre nouveau délire commun. Parfois cela t’étonnes toi-même que de participer à ce genre de quête un peu stupide où vous risquez tout…Même votre propre vie.

C’est peut-être le moment de savoir si vraiment tu seras « utile » à la demoiselle…Même si, depuis le temps, tu sembles détenir la réponse à cette question. Au pire, c’est une mage réputée de Fairy Tail, tu lui laisseras le sale boulot. La fonction de support stratégique et technique te conviens parfaitement !


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Ven 11 Mar - 20:57

avatar
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Il te répond qu’il n’irait pas bien loin. Tu te posais, deux minutes sur une caisse et tu balançais tes jambes dans l’air et tu comprenais, qu’il fallait peut-être avoir un plan avant de foncer tête baissée comme l’aurait fait Natsu. Je regardais le jeune homme et mes prunelles se posaient dans les siennes, un certain côté sérieux qui ne m’allait pas vraiment était en train de prendre possession de mon corps. Puis, ma voix se fit retentir d’un ton presque incertain, mais en même temps certains de ce que j’allais dire : « Tu as quel âge ? Je sais que cette question peut paraître idiote, mais voilà j’ai peut-être un plan. Notre but est d’arrêter le trafic de drogue, non de tabasser le dealer. Si on pouvait réussir sans se battre, cela pourrait être intéressant. Voilà, je me disais que tu pourrais passer en tant qu’acheteur. Parce qu’avec mes simples 17 ans, il y a un risque qu’il ne veuille pas m’en vendre. Pendant ce temps, l’un de nous deux, se faufilera dans l’entrepôt pour hypothèse numéro 1 récupérer la marchandise et capturer le dealer pour l’emmener à la milice la plus proche. Hypothèse numéro 2 : Brûler la marchandise ou détruire la marchandise qu’il ne puisse plus exercer son métier. Si, cela tourne mal, il faudrait combattre, mais si cela pouvait être notre dernier recours cela pourrait être intéressant, tu ne trouves pas ? »

L’incertitude était quelque chose qui m’arrivait souvent. Cependant, j’essayais de changer, je n’étais pas encore adulte même si j’avais subit tellement de choses qui m’avait fait grandir à une telle vitesse. Des choses qui m’avaient fait changé à jamais. Des choses qui m’avaient blessé au plus profond de moi. Des choses qui avaient écorché mon sourire, qui avaient créer des fissures au sein de mon cœur qui se retrouvait comme une cruche prête à exploser. J’étais fragile, je n’étais pas forte, j’essayais de m’en convaincre, cependant je travaillais tellement dessus qu’il ne pouvait pas y avoir d’efforts. Je regardais ma main, je la voyais pleine de sang, je la voyais comme le souvenir d’une séquelle d’un combat qu’on oubliera jamais. Ajatar, Na…, ils avaient tellement causé de ravages. Puis Enya, cette femme qui avait juré la mort de notre guilde. Je ne laisserai personne faire cela. Elle était si puissante, mais je serais prêt à donner ma vie pour ma guilde.

Cet homme avait ce regard, ce regard qui me rappelait moi, il était si beau, mais si vide en même temps. Il ressemblait à un simple véhicule dont la couleur de son âme voudrait devenir différente. Il était ce genre de garçon qu’il était difficile à comprendre. Quant à moi, cette personnalité si extravertie était simplement pour cacher mes faiblesses. Cacher mon âme, cacher la simple bleuté de cette âme qui ne souhaitait qu’une chose pleurer et s’écrouler dans un flot de pièces brisées. Un simple halo de bleu qui finirait par devenir noir comme les ténèbres qui recouvraient ce monde.

Je sautais de la caisse et mit ma main en mode visière et je commençais à partir vers l’entrepôt, j’attendais sa réponse pour savoir quel plan il préférait. Je souriais, mais au fond de moi l’enfant pleurait parce qu’il avait peur de la vie, parce qu’il avait peur du futur.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Dim 13 Mar - 7:14

avatar
Robin Marshall

Silver Sword

Click

For Once in My Life
Lisanna Strauss & Robin Marshall

Tu éclates d’un rire franc et sincère à l’entente de son plan. Cela faisait bien longtemps que tu n’avais pas autant ris de ta vie mais cela faisait bien longtemps également que tu n’avais pas entendu de tes propos en total décalage avec la situation.

Ton âge ? Voyons. Où sommes-nous pour encore se soucier de ce genre de détail, pourtant tu salues son effort et son plan plus suicidaire que brillant. Après l’adage veut que celui qui ne tente rien…n’ait rien. Pourtant, tu la regardes et tu ne peux t’empêcher de pouffer de rire en essuyant les larmes qui perlent au coin de tes yeux.

« - T’es amusante tu sais ! Ahahaha ! Un peu agaçante par moment mais amusante ! Je t’aime bien. »

Passant ta main dans ses cheveux, tu ébouriffes ses mèches déjà rebelles avant d’essayer de regagner ton calme. Mon dieu, cela faisait bien longtemps que tu n’avais plus ris.

« - Disons alors que je jouerais la demoiselle en détresse. On suivra ton idée et je me ferais passer pour un acheteur. En attendant, tu devrais brûler la marchandise si tu trouves le moyen de le faire pendant que je m’occupe de l’acheteur…Qui sait encore ce que cette merde peut faire aux gens. Il faut cesser les dégâts. »

La voyant partir, tu la suis brièvement. Mais sinon, elle ne pourrait pas arriver plus discrètement au lieu de front de la sorte. Elle ne veut pas une balise non plus ? Halala, faites équipe avec des femmes qu’ils disent. Par moment, c’est l’équipe en elle-même qui est plus dangereuse que la tâche à accomplir.

« - Tu devrais faire attention où tu mets les pieds. Tu ne veux pas non plus un panneau pour indiquer ta présence ? Reste derrière les caisses en bois, j’irais discuter et tu te faufileras par derrière à mon signal, c’est plus sûr. »

A croire qu’elle veut foirer sa propre idée. Elle est un peu bizarre comme fille celle-là. Tous les mages de Fairy Tail sont-ils comme ça ? Pas étonnant qu’Enya leur ai soufflé dessus comme un château de cartes. Cela devait être facile pour elle avec des gens comme cette fille dans la guilde. La résistance ne fut pas bien grande. Quelque part, à l’idée de savoir que cette fille ait pu croiser le chemin d’Enya…T’as un soupçon de pitié pour elle.

« - Aller j’y vais ! Et ne bouge pas de là ! »

Tu t’avances vers les entrepôts à sa place et entre légèrement quand un type un peu louche et totalement défoncé sort de l’ombre.

« - Hey mon frère ! Qu’est-ce que tu fou là ?
- J’ai entendu dire que c’est à toi qu’il faut s’adresser pour…
- Wesh tu veux de la came ? Elle est fraîche ! Vient mon frère, vient on est bien là.
- Alors ? T’en veux pour combien ?
- Ça dépend de toi frère, t’en veux pour combien de temps ?
- Disons de quoi bien s’éclater si tu vois ce que je veux dire.
- Ouais niquel, je vais te chercher ça dans le bureau, bouge pas !
»

Tu fis signe, les mains dans le dos, à une Lisanna non loin de là, de se dépêcher et de passer par derrière. Vous aurez une seule et unique occasion de vous débarrassez de toute cette folie avant qu’il n’y ait d’avantage de dégâts en ville.

Ne gâchez rien.


« C'est l'extase langoureuse, C'est la fatigue amoureuse, C'est tous les frissons des bois Parmi l'étreinte des brises » ► VERLAINE
Code by AMIANTE
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   Sam 26 Mar - 18:45

avatar
Lisanna Strauss

Fairy Tail

Click



Je sentais sa main atterrir sur mes cheveux avant de les ébouriffés. J’avais l’impression de revoir un flash de mon frère me faisant ça. Je me demandais ce qu’il faisait en ce moment. Sûrement en train de s’entraîner quelque part. Il me manquait, sa présence me manquait et même sa folle manie à dire si t’es un homme à toutes les sauces me manquait. Pourquoi, ils étaient tous parties ? Pourquoi ils nous avaient laissé la guilde dans nos mains ? Je me demandais parfois, les fantômes d’une fière guilde était encore présent dans nos têtes, cependant j’avais encore du mal à me dire que les choses avaient tellement changées et surtout dégénérer depuis quelques temps. Au final, ce qu’il venait de faire au fond de moi ça m’avait fait un grand bien. J’avais eu enfin l’impression de pouvoir être l’enfant que j’étais encore et d’arrêter de devoir grandir trop vite. Je haïssais parfois le monde de m’avoir volé mon enfance, mais je remerciais le monde d’avoir créé un endroit où je pouvais me sentir chez moi. Un endroit où même si les mauvais moments sont partout, le sourire reste présent. Le combat reste dans nos têtes et nous avançons tous mains dans la main.

Il semblait d’accord avec moi. Je lui souriais d’un sourire sincère, je me demandais si mes amis d’Edolas allait bien. Je me demandais si quelque part ils seraient fier de moi. Je voulais avancer pour eux, mais avant tout je devais comprendre que je devais avancer pour moi. Il était d’accord avec mon plan, il se ferait passer pour demoiselle en détresse et je l’imaginais un instant en princesse et je me mis à exploser de rire. Il ressemblait plus à un prince, mais l’imaginer un instant en robe était assez drôle. Il me suivait sans trop rien dire jusqu’à qu’il me dise quelque chose. Il semblait m’engueuler c’était assez bizarre, mais je l’écoutais et m’exécutait pour aller me cacher derrière les caisses en bois. Je ne devais pas bouger jusqu’à son signal, c’était un plan assez simple en soi.

Puis, il me fit enfin le signal je me dirigeais vers l’intérieur où les marchandises sont entreposées. Je me retrouvais devant elle. Fallait que je les fasse brûler. Bon, je changeais juste ma bouche en cerbère. Je vis le petit jeune homme gardien du Cerbère me rendre visite dans ma tête. Il me parlait gentiment : « Fais attention, si tu souffles trop fort, tu vas faire brûler toute la ville ! ». Je souriais, car j’avais envie de lui dire, merci tu ne m’as pas juste mis la pression plus que je n’avais déjà. Je soufflais délicatement un fumet de feu qui commençait à faire brûler la drogue devant moi, puis qui s’étendait à toutes les caisses. Minute papillon, on faisait comment pour arrêter le feu. Je ressortais aussi vite que venu et je rejoignais Robin et le regardait dans les yeux : « Mission accomplie, mais pour le feu on fait quoi ? »

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: For Once in My Life | Lisanna.   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Oshibana :: Ville