Partagez | .
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)
 MessageSujet: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Ven 30 Oct - 21:32

avatar
Sei Kurogami

Indépendant Légal

Click



Sei Kurogami


Informations Générales



Sei Kurogami

Citation :
► Sexe : masculin
► Âge : 27 ans
► Date de Naissance : X765
► Lieu de Naissance : Cedar
► Personnage sur l'avatar : Sebastian (Black Butler)

► Activité(s) : Mage, Romancier, Musicien
► Statut / Guilde : Mage indépendant, ouvert aux propositions des guildes
► But : Honorer sa promesse envers son maître et son meilleur ami, Jack, qu'il veut retrouver.

► Surnom(s) : L'étoile impitoyable

► Citation :
« Ceux qui perdent doivent léguer leur destin aux plus forts. De même, les plus forts doivent porter à la lumière les rêves des plus faibles. »
Sei Kurogami








Description Psychologique
Une étoile solitaire bien particulière...

Sei est un loup solitaire, un indépendant, un débrouillard. Solitaire, ce jeune homme aime sa condition libre d'agir sans vraiment de bannière. Il aime sa liberté, avec ses inconvénients et ses qualités. Introverti, Sei est calme, silencieux voire mystérieux, voyant toujours son existence avec un regard plus ou moins objectif selon les situations. Il est comme un loup, appréhendant le futur avec, la plupart du temps, une certaine sérénité. La liberté est pour lui quelque chose d'essentiel, qui ne doit pas être bafoué. De même, il déteste ce qui est confiné, comme les sous-terrains, les grottes ou les caves. Bien sûr, il porte aussi en horreur tout ce qui porte des cages, comme une prison.

Ce qui va de pair avec sa qualité de rêveur. Il aime beaucoup tout ce qui est exotique, tout ce qui est beau, lumineux, et qui évoque des sentiments ou des émotions. Sei est aussi un grand amateur de poésies, surtout lyriques. La beauté d'un geste reste toujours importante à ses yeux. Il aimerait beaucoup un futur meilleur, et même s'il ne se place pas en grand défenseur de la population civile, il souhaite de tout son cœur que le royaume se redresse de la catastrophe qui a secoué le pays.

Sei est un spécialiste des secrets mais aussi quelqu'un qui est peu causant, c'est pour ça qu'il préfère la solitude et l'indépendance : il considère les relations à la fois comme une force et comme une faiblesse. Après tout, c'est grâce à elles que l'on peut devenir plus fort... mais c'est aussi par leur faute que dans certaines situations, nous nous retrouvions en mauvaise posture. Néanmoins, Sei saura s'allier avec certains mages pour remplir une mission, et même s'il se montre amical, il se pourrait que vous le trouviez plus ou moins secret tout de même. Il montre d'ailleurs une certaine éloquence dans la mesure où il est courtois et poli, et sait manier les mots, le fait étant qu'il ne le fait peu souvent, tout simplement.

Secret, mais aussi sensible. Sei est quelqu'un qui aime non seulement écrire mais aussi jouer de la musique. Utiliser le violon familial lui permet d'extérioriser sa peine, ou tout simplement de s'inspirer. Il joue très bien d'ailleurs du violon.

Ce mage met aussi un point d'honneur à réparer ses dettes, parce qu'il considère comme primordial le fait de rendre ce qui est prêté. Ce, autant positivement que négativement : il rendra toujours ce qu'il a eu.

Acquérir son amitié sera sûrement lent, et fastidieux, parce que le cerner est difficile en raison de son statut de mage indépendant, puisqu'il est une cible potentielle : en revanche, ceci fait, vous serez heureux de l'avoir dans votre camp. Rares sont ceux qu'il considère comme de véritables amis, alors il est important pour lui d'être présent au moment où ils en ont besoin.

Côté intellectuel, ce jeune homme en a à revendre, clairement. C'est un personnage qui peut se montrer très sournois et qui connaît beaucoup de chose. Rares sont ses interventions, mais elles sont toujours justes. Il connaît beaucoup de choses sur la géographie, la littérature, les villes, la culture... Il n'est pas une bibliothèque à lui tout seul, mais reste tout de même un incroyable spécimen. Il ne sera pas rare, en revanche, de le voir plongé dans un livre.

C'est d'ailleurs un étrange spécimen : il peut lire absolument partout. Il lui arrivera de se plonger dans un bouquin à des moments très peu opportuns, même en marchant, si son livre est vraiment intéressant. Lire en plein combat ? Bon, peut-être pas... sauf s'il ne participe pas à la bataille. Etrange, n'est-ce pas ? Et quand il est en phase poète, il peut très bien se permettre de sortir un vers pour lui, sur la beauté du ciel, des arbres... Mais ceci se fait rare.

C'est d'ailleurs un personnage, qui, malgré le fait qu'il ne s'attache pas, se plait à rester une semaine parfois dans un village, seulement parce qu'il est en phase inspiratrice. Sei ne se gêne pas. D'ailleurs, il a déjà vendu de nombreux recueils et, même s'il n'en parle pas, il est fier. Très fier.

En bon introverti, Sei n'aime que peu se montrer en public : pourtant, il ferait un très bon acteur. Son éloquence, bien que rare, est stupéfiante. Malgré tout, il est très réticent au fait de monter sur une scène... Au grand désespoir de ces demoiselles. Parce qu'elles le trouvent charmant. Cela dit, il s'en fiche un peu : même s'il plait, il est exigent et veut trouver la perle rare avant de s'engager.

Charmant personnage, n'est-ce pas ?

Pourtant, comme tous, il possède une part sombre. S'il réfléchit et analyse chaque situation avec le plus de recul possible, il lui arrivera certaines fois d'être spontané, voire de succomber à ses émotions, parce que Sei, malgré ce qui ressort de lui (c'est-à-dire quelqu'un de maîtrisé), reste un homme qui possède une certaine instabilité émotionnelle. Aussi, un sentiment trop fort peut le faire basculer dans des travers qu'il ne souhaite pas montrer parce que trop dérangeants selon lui. Il peut se mettre en colère, se surestimer, ou voir le désespoir pointer à des kilomètres à la ronde. Même avec des émotions instables, il est pourtant rare de le voir en colère. Cependant, le mettre en colère est synonyme de dégâts. De gros dégâts.

De fait, sa magie s'en trouve parfois changée. On trouve ce phénomène sur certains mages, qui ont un fort potentiel émotionnel en eux. Cela dit, c'est inconscient que Sei augmente son pouvoir lorsque ses émotions débordent.

Le plus dangereux des deux, pourtant, ce n'est pas la magie, mais bien la colère et la force avec laquelle Sei va frapper son adversaire...

Ce n'est pas que Sei soit rancunier, en réalité : tout comme les relations amicales, il n'est pas réellement question pour lui de s'encombrer d'une vengeance qui consume son être au point d'en perdre sa liberté. S'il devait choisir entre accomplissement d'une vengeance et son indépendance, il est clair pour lui que ce sera le deuxième choix qui l'emportera. Cela dit, s'il peut concilier les deux, il le fera.

En tant que mage, il suit un précepte : « Effort, Quête, Honneur ». Ces trois mots ne seront jamais pris à la légère pour lui. Sei est un acharné du travail ; dès qu'il aura une occasion de s'améliorer, il le fera, préférant s'isoler pour s'exercer afin de développer sa magie. La quête est à ses yeux un synonyme de liberté : voyager et travailler sont importants, pour gagner de l'expérience et du savoir, autant sur soi-même que sur le monde. Sa quête est autant spirituelle que réelle, par sa volonté de réussir dans ce qu'il entreprend. Enfin, l'Honneur : la magie implique une dignité et un ligne de conduite. Sei tâchera toujours de rester le plus droit possible, même dans ses moments impitoyables. Par ailleurs, même s'il sait qu'elles existent, même s'il sait que c'est une réalité, Sei hait les inégalités.

Malgré son côté solitaire et indépendant, il n'est pas totalement fermé au fait d'intégrer une guilde, parce qu'il sait parfois à quel point cela peut être utile ou bénéfique, autant pour sa renommée que pour son évolution personnelle. Effectivement, libre ne veut pas dire ne pas avoir de rattaches, et une guilde peut tout autant être un perchoir pour l'oiseau qu'il est.



Background | Test RPG
Quand le louveteau devient loup, la Lune brille d'un plus grand éclat...

Sei Kurogami est né en l'an X765 dans un petit village de l'Est de Fiore, non loin de Cedar. Sei n'a jamais connu ses parents, qui sont décédés dès son plus jeune âge, ce qui l'a conduit à être recueilli dans l'orphelinat de Cedar, où il y passa un an. Son nom, Sei, lui fut donné pour une raison toute simple : son père adoptif l'avait sorti de l'orphelinat un soir de pluie d'étoiles filantes. Vraiment original, n'est-ce pas ? En revanche, son nom, lui, fut laissé dans ses affaires au moment où le bébé qu'il était rejoignait l'orphelinat. Il n'y avait qu'un nom : Kurogami. D'ailleurs, Sei ne sait que très peu de choses à propos de sa famille. Dès qu'il posait une question à ses parents adoptifs sur ses vrais parents, ils tâchaient de toujours esquiver les incessantes interrogations de l'enfant, donnant lieu à des réponses évasives. Sei comprenait dès lors qu'il ne fallait pas insister. Aussi il laissa tomber auprès de ses parents adoptifs.

Son enfance ? Sei en a de plus ou moins bons souvenirs. Son père adoptif était un homme plutôt à cheval sur l'apprentissage de son fils, surtout pour les arts martiaux. C'est à coups de défaites cuisantes et d'entraînement intensif que Sei apprit à se battre et à utiliser son corps comme d'une arme, enchaînant, quand il le pouvait, les séances de combat, d'entraînement et de médiation. S'il y avait bien une phrase dont il se souvenait du maître de maison, c'était bien le fameux : « Relève-toi ! Tu seras le futur de Fiore, tu n'as pas le droit de baisser les bras ! ».

Comme on le dit si bien, « c'est en forgeant que l'on devient forgeron » ; ici, ce serait plutôt : « c'est en combattant que l'on devient… combattant. ». Ceci, avec un petit arrière-goût remanié du fameux proverbe : « L'appétit vient en mangeant ». C'est pour cela, très certainement, que le mage indépendant a pris goût aux arts martiaux. Parfois, après les cours, il s'entraînait seul, sous le regard discret, sévère et pourtant bienveillant de son paternel, sans jamais que Sei ne le sache.

Si son père était un homme sévère, droit et bon, sa mère était elle aussi quelqu'un de très philosophique, et surtout très portée sur le savoir. Elle apprit tout ce qu'elle savait à Sei, lui apprenant surtout la philosophie, la politique, la géographie et le principal de ce qu'il y avait à savoir sur la magie et sur les organisations. Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, le potentiel magique de Sei, latent, ne fut pas exploité par ses parents adoptifs, pour une raison qui leur était propre. Lorsqu'ils parlaient des mages, c'était souvent pour des désastres matériels, notamment ceux causés par une guilde à problèmes, Fairy Tail. Sei enviait certains de ses camarades, donc Jack, son meilleur ami, qui avait des parents mages et qui pouvait utiliser des sorts mineurs dès ses huit ans.

Le futur mage indépendant jalousa longtemps cette aptitude dans le plus grand secret, si bien qu'il se mit en quête de savoir sur la magie. La frustration et le désir de savoir lui firent écumer les principales bibliothèques de la région, en partie grâce aux déplacements de sa mère, qui était commerçante. Pourtant, même s'il savait de nombreuses choses sur certaines magies élémentaires, et avant tout les bases, son potentiel magique semblait bloqué. Par quoi ? Sans raisons particulières, apparemment. L'environnement familial y jouait sûrement un très grand rôle, ainsi que l'impatience du jeune enfant qu'était Sei à l'époque. À dix ans, on était moins patient qu'à vingt, vous savez !

Un an passa. Puis un deuxième. Et un troisième. Autour de lui, certains enfants (une minorité, dont son meilleur ami Jack) progressaient vite : et si lui les battait à plate couture sur le domaine théorique, les autres le surpassaient dans les domaines magiques. Effectivement, à treize ans, Sei ne connaissait que les bases, mais ne parvenait qu'à atteindre légèrement son énergie, ce qui n'était clairement pas assez pour produire le moindre sort. S'il ne s'exerçait à pratiquer la magie que très peu de temps, en revanche, il consacrait le reste de son temps à l'apprentissage sur le monde, sur les arts martiaux et sur l'art du combat, sur l'utilité des armes (sans toutefois en faire sa spécialité, Sei a reçu un entraînement avec). Il était plus fort physiquement que ses camarades et grandissait vite, mais ne progressait pas sur le plan magique. Frustrant pour un enfant vivant dans un monde où la magie existait, non ? C'est là qu'il apprit les sens des mots « rêve » et « injustice ». Parce qu'il vivait ce manque de compétences dans le domaine magique comme une injustice. Ce qui l'amena à rêver. Parfois, sa mère le surprenait à écrire frénétiquement des lignes sur une feuille blanche, comme si c'était le seul refuge qu'il possédait. D'autres fois, son père tombait sur des dessins et des poèmes. Et c'était bien souvent que ses amis le voyaient, solitaire, regardant d'un œil envieux la pâleur opaline et glacée d'une Lune complice, brillant de son aura brumeuse pour illuminer la ville. C'est de là que sont venus ses talents pour l'écriture, qu'il tâchera de peaufiner tout au long de sa courte existence.

Lors de ses neufs ans, il reçut le violon de sa mère, puisqu'elle en pratiquait durant sa jeunesse. Depuis, Sei utilise souvent cet instrument, avec lequel il a développé une sensibilité et un talent incroyable.

De ses relations avec les autres enfants, Sei n'en garde, pour être franc, que très peu de souvenirs : c'est par son enfance qu'il gagna sa volonté d'indépendance, de liberté, et son manque d'attachement, au fur et à mesure que sa différence se prononçait. Son meilleur ami, Jack, le considérait comme le plus intelligent de ses amis et comme une oreille attentive à ses frustrations. Bien souvent, il se gardait de parler de magie devant Sei. Par pitié ou par gentillesse ? Sûrement un peu des deux. Toujours est-il que Sei était souvent seul à flâner dans les rues éclairés et animées. Pourtant, il avait beaucoup de mal à se plaire complètement dans ces lieux. Il se fit la promesse, alors, de devenir un mage compétent.

À l'âge de quatorze ans, cependant, sa vie bascula. Tout d'abord, en début d'année, sa vie monotone allait se compliquer d'avantage...

« – Quoi ? C'est une blague, Jack ?
– Pas du tout, Sei-chan. Je pars vraiment... Mes parents me laissent en tant que mage, pour que je trouve une guilde.

Les larmes commencèrent à monter aux yeux de Sei, qui, rageur, prit son meilleur ami par le col, et, le soulevant, lui dit :

– Alors tu t'en vas ? Tu ne laisses pas derrière nous que de la poussière j'espère ?! Depuis quand tu sais ça ?
– … Depuis trois semaines. Je n'ai pas voulu te prévenir parce que...

Le coup de poing rageur partit, achevant la phrase d'un claquement sec. Basculant à terre, Jack comprit la blessure ouverte dans le cœur de Sei. Ce dernier tremblait de tous ses membres, de fureur, de déception et de frustration. Doucement, des larmes perlèrent ses joues rougies par l'émotion.

– Parce que t'as eu pitié de moi, c'est ça ?! Parce que tu sais pertinemment que je ne suis pas aussi fort que toi en magie, tu as préféré me préserver, Jack ? Tu sais à quel point c'est douloureux ? Je suis terriblement déçu. Je pensais que nous étions vraiment amis, parce que je croyais que tu m'estimais à ma véritable valeur et que tu ne me cacherais rien ! Je me suis trompé. Au lieu de ça, tu m'as mené en bateau durant plus de trois ans. Tu crois que je ne t'ai pas entendu, avec les autres ? Tu ne fais que parler de magie avec les autres, jamais avec moi. Le pire, c'est que tu mettes notre amitié à l'écart juste pour ces raisons... stupides ! Tu ne vaux pas mieux que les autres, Jack !

À son tour, Sei fut bousculé, et plaqué contre le mur. Jack s'était relevé, s'était avancé et l'avait propulsé contre une maison avec rage. Les rôles s'inversèrent : Jack tenait son ami par le col, les deux bouillonnant de rage.

– Je ne t'ai jamais jugé sur ton pouvoir magique, tu racontes n'importe quoi ! T'as toujours été mon ami, Sei, crois-moi. Mais il arrive un moment où nous avons nos différences, c'est tout ! Si je ne t'en ai pas parlé, c'est tout simplement parce que je ne savais pas encore ce que j'allais faire ! Mais ta réaction m'a convaincu de partir. Définitivement. Adieu, Sei. Prends soin de toi, et bon courage pour la suite.

Lorsqu'il partit, Sei était encore sous le choc de cette perte d'un ami. Mais avant de quitter la ville, Jack se retourna et dit :

– J'espère te recroiser en tant que mage, un jour. Peut-être serons-nous amenés à nous allier ou à nous affronter. Dans tous les cas, prépare-toi, Sei-kun. Je ne veux pas d'un boulet dans mes pattes... T'as intérêt à être à la hauteur, mon pote.
– … Ouais. Toi aussi.

Un bête « Ouais, toi aussi » à cet espoir de ne pas voir leur amitié balayée : voilà la seule réponse que Sei avait pu donner à Jack lorsque leur chemin se séparèrent.

Les mois passèrent, et la plaie de cette douloureuse séparation ne se referma pas malgré tout. Les progrès de Sei, eux, étaient plutôt fulgurants. Maintenant, il combattait avec des adultes et gagnait souvent ses duels. Sa maîtrise des arts martiaux était grande, ce qui enfin, faisait la fierté de ses parents adoptifs. Pourtant, leur travail respectif ne leur laissait pas énormément de temps pour s'occuper pleinement de Sei. Puis, un jour terrible arriva.

Le désert. Le sable s'étendait à perte de vue, comme si c'était un océan doré. L'ouest de Fiore était connu pour ses terres particulièrement arides, et son climat chaud. Sei comprenait maintenant les paroles d'un de ses amis, originaire de là-bas. Ce dernier lui disait tout le temps qu'il faisait une chaleur monstrueuse, et qu'il était très difficile de traverser le désert sans un équipement efficace. Pour un client très important, les parents adoptifs du jeune adolescent avaient décidé de se rendre dans la ville de l'intéressé. En même temps, ils s'étaient promis de rester un peu plus longtemps pour faire profit là-bas. Il n'était pas rare de les voir se déplacer pour profiter d'une saison, afin de faire du profit. Si d'habitude, il était très rare que Sei les accompagne en raison de son âge, cette fois-ci, son père avait jugé bon de l'emmener... malgré les réticences de sa mère. Réticences justifiées, parce que, quelques mois auparavant, ils avaient reçu une lettre de menace. C'est pourquoi ils avaient loué les services d'un mage. Son allure, fière, et son caractère froid imposaient le respect auprès des voyageurs, et surtout auprès de Sei. Pourtant, il n'osa pas lui adresser la parole.

Ce qui devait arriver … arriva. Un soir, alors que la Lune était haute dans un ciel sans nuage, et qu'ils prenaient un peu de repos, des mages noirs préparèrent une embuscade dans laquelle Sei et ses parents tombèrent. Si Sei tenta de combattre, sa prestation fut de courte durée. En se précipitant vers un des mages et en le frappant au corps-à-corps, toute son attention se concentra sur son adversaire... Mais les autres rappelèrent à son souvenir que son ennemi n'était pas venu seul. Après quelques échanges, il tomba au sol.

– Hé hé... Un gamin qui veut nous affronter ? Intéressant ! Mais tu fais moins le malin la tête dans le sable, sale gosse ! Pour t'apprendre à ne pas attaquer les plus forts... Rien ne vaut une bonne correction. Non ?

Les rires autour du mage noir confirmèrent les peurs de Sei, qui se montra pourtant brave en ne tremblant pas. Le cimeterre de son adversaire allait s'abattre sur lui d'une seconde à l'autre. D'instinct, l'adolescent ferma les yeux devant un coup qui ne vint pas. Un hurlement de rage et de douleur parvint aux oreilles de Sei, qui fut bien content de constater que ce n'était ni son sang qui coulait, ni sa voix qui émettait des beuglements pareils. En rouvrant les yeux, il découvrit que le mage avait décoché une vague de magie avec une force immense, ce qui fit voler l'ennemi à une bonne trentaine de mètres.

– Tu vas bien... petit ? Lui demanda le mage.
– Ouais.

À partir de là, les attaques magiques fusèrent de toute part, si bien que les boules de feu se mêlaient au sable fin du désert. Les éclats de ténèbres illuminaient la nuit, et la fraîcheur engourdissait les membres de Sei. En regardant la bataille, il vit que les gardes du corps de ses parents perdaient pied, alors que les mages noirs, même morts, gagnaient du terrain. Alors qu'une attaque magique fonçait vers Sei, son père s'interposa et se la prit de plein fouet. Et les derniers mots de son père adoptif, Sei les entend encore dans ses cauchemars : « Cours et survis ! »

Ces quelques mots furent les derniers qu'il entendit. Percuté par une attaque dont il ne pourra jamais découvrir l'origine, il s'écroula au sol. Et la dernière chose qu'il vit cette nuit-là fut une Lune glacée et des étoiles blafardes transpercer les cieux, se voilant dans des ténèbres inconnus.

Le réveil fut difficile, et la première chose qui lui rappela à quel point il était en vie, ce fut l'engourdissement de tous ses membres. Sa vue encore trouble, il retrouva la même vision, mais cette fois, le sol était chaud. Mais c'était une chaleur bienveillante. Il faisait pourtant nuit. Il devrait faire froid. Malgré tout, ce n'était pas le cas. Par contre, ses souvenirs étaient encore bien présents, ce qui le força à se lever un peu trop brusquement au goût de son dos et de sa tête. Quand il regarda autour de lui, il vit un campement. Se redressant, il observa avec étonnement les bandages qui entouraient son torse et son bras. Quelqu'un l'avait sauvé, c'était la seule explication ; on avait veillé à ce qu'il se rétablisse vite. Parce que sans ça, Sei savait qu'il serait mort à l'heure qu'il est ; l'attaque qu'il avait reçu l'avait mis hors combat et le désert ferait sûrement le reste de la besogne.

Sa gorge était sèche, ses membres encore faibles, ses forces épuisées. Si celui qui l'avait sauvé venait à vouloir le tuer ou le capturer, Sei savait qu'il ne résisterait pas, et qu'il ne pourrait pas non plus s'enfuir. Ce qui était encore plus problématique, c'est que dans la mesure où il pourrait s'échapper... L'océan de sable ne se priverait pas pour l'engloutir et remplir sa dent creuse avec son en-cas.

– Enfin réveillé ?

Sei sursauta et se retourna. Derrière lui se trouvait un homme, grand et maigre, portant des habits de voyageur. Un masque recouvrait son visage, sûrement pour le protéger de la poussière transportée par le vent. Sa voix n'était pas très douce, mais il n'avait pas employé de ton sec. C'était plutôt, même, un ton amical. Ses yeux étaient verts comme l'émeraude. Sei le reconnut alors immédiatement : c'était le mage que ses parents avaient employé.

Voyant que l'adolescent avait toutes les peines du monde à parler, il lui tendit une gourde. Sei apprécia le geste et but de grandes gorgées avant de lui redonner l'eau.

– J'ai bien cru que tu ne te réveillerais jamais.
– Où sommes-nous ?
– Toujours dans le désert. À quelques kilomètres d'Arcadia.
– Je vois. Combien de temps suis-je resté endormi ?
– Un peu plus de trois jours.

Trois jours ? C'était énorme. Mais du coup, il restait une question qui brûlait sa langue :

– Et... Mes parents ? Où sont-ils ?

Le regard du mage se perdit dans le loin. Une pointe de regret perçait dans ses iris, seul indice qui donna la réponse à Sei.

– Je suis désolé... Je n'ai pas pu les sauver. Tu peux m'en vouloir si tu le veux, j'ai failli à ma mission.
– C'est vrai. C'est vrai que je pourrais vous haïr, vous détester, essayer soit de fuir, soit de vous tuer pour me venger. Je sais aussi que les prochaines années vont être particulièrement difficiles. Pourtant, je ne ressens aucune animosité envers vous. Je n'ai pas envie de ça. Je vous ai longtemps observé, vous autres, les mages. Je veux en devenir un. Alors si vous n'avez aucune objection... Je voudrais que vous m'appreniez la magie.

Un air de surprise peignit le visage du mage, qui donna place à un sourire flottant.

– Renji Akahoshi.
– … Comment ?
– Je m'appelle Renji Akahoshi. Mais pour toi, Sei, ce sera « Sensei ». Ne t'attends pas à ce que ce soit facile. Je serai impitoyable.

Des larmes perlèrent sur le visage de l'adolescent. C'était peut-être un peu tard, à quatorze ans, de commencer une formation de mage. Mais pour Sei, il n'était pas trop tard. En dépit de sa tristesse de perdre ses parents, il était heureux. Heureux, enfin, de trouver un professeur, de pouvoir apprendre la magie.

– Merci... Sensei !

À partir de cet instant, la vie de Sei changea du tout au tout. Il consacrait la plupart de son temps à la magie, révisant les bases et créant, alors, sa magie : la Zone. Il mit de nombreuses années à la perfectionner et surtout à l'améliorer, sous le regard attentif de Renji, qui l'aidait à se concentrer et à perfectionner sa technique de combat. À l'âge de dix-sept ans, il commença les missions aux côtés de son professeur, qui était bien plus fier de son élève qu'il ne le laissait paraître. Effectivement, le potentiel magique de Sei était bien plus grand que celui des autres adolescents que Renji avait croisé jusque-là. D'ailleurs, quand Sei fêta ses vingt-deux ans, Renji lui accorda le droit de l'observer une de ses missions.

Cependant, au cours d'une mission à laquelle Sei n'avait pas participé pour s'entraîner dans son coin avec sa Zone, tout bascula. Renji était parti accomplir une mission apparemment simple, mais en chemin, il faillit mourir pour des raisons médicales. Il était atteint d'une maladie incurable. Quand Sei l'apprit, il rechercha une solution pendant le reste du temps où Renji vivait. Mais même les livres de la bibliothèque ne réussirent pas à trouver un remède. En mourant, Renji lui laissa une lettre :

« Sei,

Si tu lis cette lettre, c'est probablement les larmes aux yeux, c'est probablement parce que je suis mort. Je suis atteint d'une maladie incurable, et au moment où j'écris ces lignes, je sais qu'il ne me reste que très peu de temps à vivre. N'essaie pas l'impossible, Sei. Quand je m'absentais, j'allais voir un médecin compétent de ma famille, mais même ma sœur Kaori n'a été capable de me sauver. Personne ne doit s'en vouloir, ni toi, ni elle. J'ai vécu heureux. Je n'ai peut-être que quarante ans, mais au moins, j'ai eu le temps de vivre. Tu sais, être un mage indépendant n'est pas simple tous les jours, mais c'est une expérience extraordinaire. Tu l'es déjà d'une certaine manière, et je pense que tu peux devenir encore plus fort.

Je dois aussi t'avouer quelque chose. Tes parents t'ont confié à moi. Quelques heures avant l'attaque, ton père est venu me parler. Il m'a tout avoué sur les menaces qu'ils recevaient, lui et ta mère. Il m'a aussi avoué que tes parents étaient leurs amis. C'étaient des mages formidables, eux aussi. Il m'a dit qu'ils t'aimaient plus que tout, mais qu'ils préféraient te préserver du monde de la magie. Ils espéraient que tu ne développes pas ton pouvoir magique, que tu sois un enfant ordinaire. Ils n'avaient pas envie de te savoir dans ce monde dangereux.

Maintenant, je vais te dire que tu as dépassé non seulement leurs espérances, mais aussi les miennes. Ton potentiel est formidable. Tu deviendras un mage formidable, Sei. Ton nom, j'en suis sûr, sera marqué à jamais dans l'histoire. Deviens un mage indépendant. Travaille ta magie, fais des miracles avec et gagne ta liberté. Porte mes rêves, également, Sei. Deviens un mage important du royaume et redresse-le. Mets tout en œuvre pour réussir et combats les inégalités. Tu es capable de porter l'espoir à la lumière. Je te sens fort, Sei Kurogami. Je le sais. Ne pleure pas mon décès et vis pour moi, avance en mon nom, conquis les sommets au nom de notre amitié. Prends soin de toi, mon ami, mon petit frère, mon disciple.

Renji Akahoshi, ton mentor que tu as dépassé »

Ce jour-là, Sei ne pleura pas, parce qu'il l'avait promis à Renji, parce que ce dernier voulait que son disciple soit fort, parce qu'il se devait d'honorer la mémoire de son mentor. Il fit juste ses affaires et enterra le corps de son mentor. Il regarda juste une dernière fois le ciel étoilé, ce ciel étoilé qui avait connu et sa douleur, et sa peine, et ses joies... Puis il prit un chemin au hasard en direction de l'Est. Puisque c'était dans cette région qu'il avait grandi et était né, il pouvait bien trouver inspiration et force là-bas. Arrivé dans l'ancienne maison de ses parents, il récupéra discrètement ses affaires, son violon avec lequel il se produisait également, et partit. Cette fois-ci, ce n'était plus en tant que jeune artiste, écrivain et violoniste, qu'il écumait les terres de Fiore. Mais bien en tant que mage indépendant, quelques mois après la mort de son mentor...



Magie Principale
Vector Change

Cette magie permet à Sei de créer des vecteurs et de les manipuler : ces vecteurs se présentent sous la forme de flèches de différentes formes et de différents effets, mais dont la principale caractéristique est de repousser dans une direction donnée une cible donnée. Le nombre de flèches, leur vitesse, leur puissance, la zone d'exécution s'améliorent en fonction de la puissance magique du mage.

Cette magie marche également par paliers ; plus Sei devient puissant, plus il pourra devenir fort, et plus ses flèches pourront avoir un impact vectoriel important.

- Pour la distance : à chaque palier de 500 MM, +1 mètre sur chaque flèche. A partir du rang S, +2 mètres.
- Pour le nombre de flèches lancées simultanément : chaque palier de 500 MM, +5 flèches. A partir du rang S, +2 flèches.
- Pour leur durée "d'existence" : +10 secondes/1000MM

Palier de départ :

Durée d'existence : 10 secondes
Nombre de flèches pouvant être lancées simultanément : 10
Distance Maximale parcourue par chaque flèche : 15 mètres

Les flèches n'agissent que sur le matériel. En revanche, il existe des flèches "spéciales" qui permettront à Sei de donner une direction à ce qui n'a pas de corps. Par exemple, il pourra influencer la direction de la lumière, de l'eau, du vent, des ombres, de la foudre...




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Lun 9 Nov - 6:25

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

Salutations ! Enfin re. Je serais le modérateur en charge de ta fiche, et la modération et mes remarques ont pour but de s'assurer que ton personnage soit cohérent avec le contexte et magiquement avec les autres. Si tu as des soucis ou des questions ou autres, n'hésite pas à me contacter par MP ou a poster à la suite de mon commentaire Wink.

C'est parti !

Informations générales :
Au poil.

Psychologie :
Psychologie mesurée, travaillée et cohérente, le personnage a l'air très intéressant, ça fait plaisir de voir ça !

Background :
Là aussi, intéressant, bien écrit et construit, que demander de plus ಠ_ಠ ?

Magie :


Bref, verdict : une excellente fiche. J'attends de voir ta réponse pour la magie pour continuer la modération, mais dans tous les cas je tenais à le souligner. Ton personnage est très intéressant et bien construit. Je réclame un RP à la validation ಠ_ಠ.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Mar 10 Nov - 19:46

avatar
Sei Kurogami

Indépendant Légal

Click

Salut !

Déjà merci pour tes remarques, ça me fait plaisir, et je serai ravi de rp avec toi ^^

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Ven 13 Nov - 18:53

avatar
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

Magie

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Mar 1 Déc - 17:54

avatar
Sei Kurogami

Indépendant Légal

Click

Salut. Désolé de ne pas t'avoir répondu plus tôt, je dois dire que j'avais plutôt été occupé depuis le 13 pour des raisons personnelles. Cela dit, je "reviens" ^^

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Mer 2 Déc - 15:58

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Bonjour Sei, et bienvenue (en peu en retard) Smile

Je viens prendre le relai en ce qui concerne ta fiche. Rien à dire sur le background ou encore la psychologie ; tout est très bien écrit et détaillé, on cerne bien ton personnage, sa manière de penser etc Smile


_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Mer 2 Déc - 17:52

avatar
Sei Kurogami

Indépendant Légal

Click

Salut Alice, merci !

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Jeu 3 Déc - 18:46

avatar
Alice Claria Féamor

Sabertooth

Click

Coucou ! Me revoilà Smile


Si tu as quelque question que ce soit, ma boîte MP t'est ouverte Wink

_________________________________________________________________________


Alice's Soundtrack 1&2

#576D8F ~ #097CBA ~ #B86E6E

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Jeu 17 Déc - 23:43

avatar
Bacchus Groh

Quatro Cerberus

Click

Bonjour Sei, ta fiche est-elle toujours d'actualité? Si je n'ai pas de nouvelles d'ici 48 heures, elle sera archivée et ton compte supprimé. Merci de ta compréhension Smile
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   Ven 18 Déc - 17:53

avatar
Sei Kurogami

Indépendant Légal

Click

Coucou ! Very Happy

Oui, ma fiche est toujours d'actualité, désolé de ma lenteur dans mes réponses... Sad

EDIT :
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Sei Kurogami, l'étoile solitaire à la recherche d'une constellation (terminée)   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Rêverie solitaire
» Yosei, l'étoile du matin
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Mages Ermites