Me and the Devil [Entraînement Aaron]
 MessageSujet: Me and the Devil [Entraînement Aaron]   Me and the Devil [Entraînement Aaron] EmptyMar 27 Oct - 7:11

Anonymous
Invité


Click



Solo


Me and the Devil


Je voulais rejoindre Weer Lopen. Je devais rejoindre Weer Lopen. Mais comme ça. Pas dans cet état pathétique. J'avais abandonné Scorpio dans cette grotte, gardé par cette esprit. Il avait été gentil avec moi et m'avait promis de protéger ma clé des personnes qu'il jugeait indignes. Il est vrai que je voulais léguer ma clés d'or a quelqu'un de plus compétent que moi. Pas un naze. Mais après avoir remonté la pente, l'esprit vengeur m'avait dis avoir donné la clé à une jeune fille qui avait passé le test haut la main. Aussi rapidement c'était impressionnant. Mais je ne pouvais me résoudre a rester l'esprit tranquille. Et si cette fille n'était pas si bien que ça? Et si c'était une mage noire ? Même pire! Et si elle avait été là, lors des attentats a tenter de faire exploser ces villes et ses malheureux s'y trouvant? Brrr. Un frisson en y repensant et je revenais au sujet initial. Comment me présenter dans un aussi piteux état? Je devais trouver une nouvelle clé d'or. Retrouver un peu ma légitimité! Je ne fais pas régresser mes autres esprits, parce qu'après tout, je suis sûr qu'Hercules était meilleur que Scorpio dans de nombreux domaines. Enfin. Comment trouver comme ça une clé d'or. Une fille de Fairy Tail en possède la majorité il le semble. Lucy quelque chose. Qui il y a d'autres comme constellationnistes connus? Voyons voir. Je me souviens vaguement d'un mage. Il avait été le meilleur lors du festival de la fraternité et avait combattu lors du tournois d'Angel Sky. Il avait été jusqu'en final d'ailleurs. Il avait même gagné contre ce mage qui maîtrisait la pistolera. Ce dernier qui avait, presque seul, vaincu Gray. Ralala. Il devait être vraiment puissant. Mais je ne me souviens plus...Ah, oui! Il avait l'esprit du bélier! Vraiment trop mignonne d'ailleurs. Mais merde! Ça fait une clé d'or en moins! Raaaaaaaah. Je dois trouver une solution!


Alors que je marchais dans les rues de Shirotsume, j'entendais quelqu'un crier mon nom.

Ronrooooooon!

Je me retournais pour voir un jeune homme d'environ 16 ans courir vers moi. Je ne le connaissais pas. A vrai dire, il me disait un truc mais je savais pas.

Hey tu te souviens pas de moi?!

Je rougissais. C'est le genre de situation qui me rend mal a l'aise.

Ahaha faut dire que j'ai bien grandis! C'est moi, Greed!
Oh mon dieu, Greed!

Greed était un enfant de 10 ans qui m'avait appris l'art du boomerang. C'était un pro déjà à son âge. Il me mettait une tôle déjà pitchoune. Je lui fit un énorme câlin. C'était étonnant de le revoir d'un coup! Évidemment. Avec les 6 ans que j'ai raté, tout le monde avait évolué, grandis. Ça m'avait fais tout drôle de revoir ma mère avec plus de rides, d'un seul coup. Quel choc. M'enfin.

Wahou, c'est impressionnant comme tu n'as pas changé! Ça fait 6 ans maintenant!
Ouais! J'ai eu des problèmes et je suis resté bloqué dans une sorte de bug temporel! Enfin bref, j'ai pas vieilli! J'ai tout juste 18 ans ahah!
Wahou, c'est étrange que même chez vous les mages! Personnellement, j'ai eu 16 ans il y a quelques temps maintenant.

C'est vrai. Il y a moins d'un an, pour moi, il était juste un bébé. Maintenant il a presque mon âge. Et c'était devenu un beau jeune homme je dois dire, bien solide. Ça change vraiment du petit qui me donnait des leçons et avec qui je jouais de temps à autre. Je lui expliquais ma situation. La guilde que je souhaitais intégrer et mes objectifs. Ma recherche de la clé notamment.

Bah, tu sais, avant les derniers événements, mon père travaillait au conseil de la magie. Et plus spécifiquement dans la section espionnage et information. Donc a vrai dire, si il y a bien quelqu'un qui peut savoir où sont ces clés, c'est bien mon père !

Je n'en croyais pas mes oreilles. Greed, je le croise de façon totalement aléatoire et me voilà avec une chance de trouver ces clés. Nous nous mettons donc en route pour sa maison. Un endroit luxueux, un peu reculé dans Shirotsume. La maison est gigantesque et pourtant, je ne l'avais jamais vu apparemment. En entrant, son père était parterre dans leur salon. Avec une tonne de paperasse autour de lui. Il semblait totalement désorganisé. Après de brefs salutations, il m'expliquait qu'après la chute du conseil, il avait récupéré la paperasse en masse afin de faire quelques archives. Un vrai gratte-papier celui là. Je lui demandais alors pour les clés.

Oui! Je sais plus où j'ai mis le papier!

Il fouille et fait tomber quelques piles de papiers, qui étaient certainement triées.

C'est là!

Il me donne le papier.

C'est une mission qui a pas mal tourné. Mais il n'y a rien indiqué, a part en récompense, une clé du zodiaque, voilà pourquoi personne ne l'a prise.

C'est vrai, sans indications, difficile de savoir si on est intéressé par la mission. Mais en revanche, personnellement, c'est la récompense qui m'intéresse. Donc qu'importe la mission, je fonce ! Je pris le papier de ses mains, saluais tout le monde et me mis en route. Une personne vivant un peu plus loin dans les terres. Un château apparemment, près des marais de Torturas. C'est parti !

Une fois sur place, j'observais l'endroit. Jolie bâtisse, je dois dire. Et vraiment grande surtout. Deux gardes sortirent de la porte principale.

Vous êtes entré dans les terres du seigneur Percedock. Vous avez une minute pour nous dire les raisons de votre visite. Une minute et nous attaquons.
Je suis ici parce que j'ai vu l'annonce que votre maître a faite. Et je l'accepte.
Bien, suivez-nous.

Le château était froid. Il n'y avait aucun bruit, aucune ambiance. C'était glauque même. Je suivais les deux mages en armure. On ne voyait pas leur visages derrière leur casques. Ça faisait froid dans le dos. Il me présentèrent une grande porte. Je l'ouvris pour voir, devant une cheminée, un homme assis. Il devait avoir 40 ans. Il était petit et trapu. Pas vraiment du genre beau gosse quoi. Je me courbais légèrement vers lui pour me présenter.

Bonjour, je suis Aaron Miller. J'ai vu votre requête et je suis venu pour l'accomplir. En revanche, je suis étonné de ne voir aucune indication concernant l'objectif de la mission. Il n'y a que la récompense et c'est pour cela que je suis ici.

J'essayais de garder un air serein et posé mais c'était un exercice difficile.

En effet. L'ordre est vierge car c'est une mission particulière que je vais vous demander d'accomplir. Il s'agit de l'assassinat d'une personne.

Je dégluti non sans mal. Un assassinat? Je n'ai jamais tué personne de toute ma vie. Comment je pourrais m'occuper de ça, sans ressentir la moindre pitié? Mais une clé d'or est en jeu. Une clé particulièrement rare par les temps qui courent. Je suis dans l'impasse. Je ne peux pas tuer quelqu'un, comme ça. Et en même temps c'est la seule façon d'obtenir cette clé.

Vous avez toujours la clé en votre possession?

Il sortit de sa poche l'objet en question. D'une couleur magnifique, je n'avais jamais vu cette clé. A quel esprit peut-elle bien appartenir? Il n'y avait qu'une seule façon de la savoir. Accepter la mission. Mais à voir. Si cet personne est effectivement mauvaise, je pourrais envisager de l'enfermer. J'accepter donc la mission. Il me donnait les emplacement de la personne a tuer. Au même endroit. Il m'indiquait qu'il s'agissait d'une mage noire ayant contribué a la mort de plusieurs personnes. Il me disait aussi que son niveaux était très bas. C'est juste une collaboratrice. Ok, dans ces conditions c'est a moi de jouer. Je pris son papier et me mis en route. Entre la salle et l'entrée je ne croisais personne. Ni même les gardes de tout à l'heure. Un vraiment étrange château. A ma sortie, je fis enregistrer la position à Auriga pour revenir ici rapidement. Il est vraiment utile mine de rien le cocher. Enfin.


Je fis la route. Une véritable épopée pour atteindre le lieu. Oak Town. J'étais déjà venu dans cette ville mais la route était longue depuis les marais. J'arrivais devant la maison. Et avant de pouvoir entrer, la poignée se baissa. Je m'enfuis a toute jambe pour me cacher. Je vis une femme sortir. C'est donc elle. Elle est plutôt jeune et très jolie femme. Je vis aussi une autre personne sortir. Un homme cette fois. Il commencèrent à marcher dans mon opposé, en se tenant la main. Qu'est-ce que c'est que cette embrouille ? Je me plaçais derrière eux. Je ne peux pas les attaquer sans en savoir plus. Je dis juste un mot.

Percedock.

La femme s'effondra avant de se retourner vers moi.

Non, vous venez de sa part, vous...vous allez tenter de me faire du mal!

L'homme se mit devant elle avec un air protecteur.

Ne..Ne t'inquiète pas, je ne le laisserais pas te blesser.

Les deux avaient réellement peur de moi. Peur d'avoir entendu ce nom. Mais qu'est-ce qu'il se passe ici bordel ?

Calmez-vous. Je suis là uniquement pour rechercher des informations. Dites-moi, quel lien avez-vous avec lui?
C'est un malade ce type! Il m'a dragué une fois dans un bar et après mon refus, il m'a endormi avec un sort et emmené dans son château où il vivait seul. Il disait que j'étais son âme soeur et qu'on allait se marier! C'est..J'ai été kidnappé par un malade! J'ai réussi par je ne sais quel miracle a m'en sortir et rentrer chez moi. Depuis il dit avoir un chagrin d'amour et il tente désespérément de me tuer. De n'importe quelle façon. Je..je vivais dans la peur mais depuis quelques temps je n'avais pas de nouvelle. Je pensais qu'il était passé à autre chose. C'est horrible, mais j'espérais qu'il ait trouvé une autre fille sur qui jeter son dévolu...Et là, le revoilà envoyant une nouvelle façon de m'atteindre! Vous comptez me kidnapper c'est ça?!
Ne t'en fais pas, je suis là!

Ces deux là. Leur regards ne trompaient pas. C'était de la détresse. Alors soit ce sont des mages capables de faire ressentir des émotions aux gens, soit ils disent la vérité et c'est le comte qui me raconte des cracks. Mais comment ? Si je retourne là-bas avec la téléportation, ils auront le temps de s'enfuir. Mais si je les tue sans savoir la vérité, je m'en voudrais toute ma vie. C'est ce moment qu'Auriga décida de prendre pour apparaitre. Sans mon consentement bien sûr.

Bonjour, chef Ronron, Auriga au rapport! J'ai senti que vous aviez besoin d'aide!

La femme cria sous la surprise.

Non, Auriga. C'est bon, merci. Je dois juste chercher a être à deux endroits en même temps.
Et bien voyez-vous, j'ai bien fais de venir! Avec votre montée en puissance, je suis désormais capable de sauvegarder un deuxième endroit.
Pardon?! Et t'aurais pas pu me le dire tout à l'heure?!
Je n'en voyais pas l'utilité.

Bordel, foutu Auriga alors. Mais il tombe a pic. Cette histoire commence vraiment a me gonfler moi!

Bon, bougez pas! Je reviens peut être! Auriga, sauvegarde cet endroit en plus et emmène moi au premier!
Bien, chefchef!

En un instant je me trouvais devant le manoir du dit pervers. J'ouvrais la porte avec fracas et couru jusque dans la pièce où je lui avais parlé la première fois. J'ouvris cette porte aussi violemment. Il me regardait, abasourdi. Maintenant, le bluff.

Je connais toute la vérité comte. Je sais ce que vous avez fais a cette femme.
Alors elle vous a parlé. Je vous avez simplement demandé de l'éliminer. Pas de fouiner partout.

Bingo. C'était presque trop facile. Imaginez tout ce qu'il aurait pu lui faire. La pauvre.

Dans ces conditions, je refuse la mission. Tant pis pour la clé. Mais je vous demande d'arrêter cet assaut constant contre cette femme.
Non! Jamais je n'abandonnerais! Elle est a moi, elle m'appartient! Je ne m'arrêterait que lorsque je l'aurait ou qu'elle sera morte! Je la tuerais de mes mains s'il le faut. RIEN NE M'ARRÊTERA!

C'est un grand malade. Définitivement. Je devrais l'arrêter moi-même et l'emmener aux autorités. Mais quelles autorités ? C'était difficile de mettre des visages sur ce mot. Mais je devais l'arrêter. Je sortis un clé. On verra plus tard pour les retrouvailles joyeuses. On reste sur la même stratégie que ces derniers temps.

Ouvres-toi, porte des esprits! Viens à moi, Hercules!

Le grand guerrier apparu.

Abandonnez comte.
Non! Vous, partez! Ou j'envoie la garde à vos trousses!
Arrêtez vos mensonges comte. Je sais que vous bluffez. Il n'y a personne dans ce château. Vous êtes seul. Entièrement seul. Je comprend votre envie de trouver un partenaire de vie, mais c'est pas comme ça que ça marche.
Tais-tooooooooi!

Il laissait exploser sa magie pour faire apparaitre des tas de gardes autour de lui. J'en étais sûr. Une magie de création. Ce n'était donc pas de êtres vivants.

Ce sont des illusions.
Comment?

Hercules qui parle ça fait bizarre. Nous étions entourés par des tas de gardes. Ils sautèrent vers nous, pour nous abattre. En un instant, Hercules était derrière le comte, son épée brandit devant lui. La seconde d'après, tous les gardes disparurent. Et celle d'après, Percedock était a terre, agonisant. Il leva le bras vers le plafond et le laissa tomber vers le sol. Il était mort.

Hercules, non!

Il fouilla ses poches et trouva deux clés. Il me les lança.

Il me semble que c'était la seule solution. Et c'est ça que tu voulais non?

Deux clés? Il était prévu une clé sur le papier. Mais un clé d'argent en bonus, je vais pas cracher dessus. Après cette phrase, il disparut. Y'a pas a dire. Hercules qui parle. C'est impressionnant. Mais a cause de moi, un homme est mort. Il est mort, seul, malheureux et désespéré dans son château.






   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entraînement d'orientation
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» Entraînement après une soirée arrosée (PV avec Aaron)
» Entraînement d'une petite Eisei.
» 2 éme entraînement de Nuage de la mort et de fleur enflammée finished

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP