Partagez | .
Divine pourriture.(ft Yù)
 MessageSujet: Divine pourriture.(ft Yù)   Mar 20 Oct - 0:03

avatar
Toki Di Cielo

Ishtar's Eye

Click

F comme Fairy Tail, F comme Faute
Yù - Toki

Y a t il encore une vie après la mort de tant de cités, de tant de villes, et surtout de tant d’humains ? Non… Si… Cela dépend. C’est si facile d’abandonner, maintenant qu’Ajatar a affirmé sa domination sur Fiore, et si dur pour les autres de se relever. Pourtant regardez donc qui se trimballe dans les rues d’Arcadia, élue nouvellement au rang de capitale ? Regardez ces marchands, ces villageois, ces non mages qui profitent de la mort de tant des mages pour continuer à vivre, sans leur faire l’honneur qu’ils méritaient. C’était écœurant. Alors tu te servais toi aussi. Cela faisait des jours que tu avais préparé l’une de tes plus grandes œuvres, et personne ne pouvait te soupçonner, c’était impossible. L’oiseau Rouge en revanche, il avait encore frappé. Et un matin, au coin d’une ruelle sombre, un spectacle ragoutant, dégoûtant, immonde, était placé. Une pyramide de cadavre, flambée à souhait. Le feu était éteint, mais les traces sur les corps suggéraient un incendie criminel.

Une fois le peuple averti, une fois que les quelques couards de la cité avaient filmé la chose sur leur lacryma vision, une fois que quelques gardes, membre de la milice peut être, avaient bouclé la zone, toi, Toki, tu en profitas alors pour passer inaperçu, et arriver sur les lieux du crime. Là, Tu t’accroupis en face de la pyramide, un foulard devant les yeux, et la bouche, pour récupérer les montres des victimes, les bracelets, les bijoux. Le tout, porté dans un petit sac, tu ressortis tranquillement de la zone. Et personne ne t’avait vu…

Tu crois ?


Il y avait, dans cette ville, trop d’espoir pour les personnes qui n’en étaient pas dignes, aussi t’arrangerais tu pour couper l’herbe sous leurs pieds, pour les faire réaliser que le danger et l’insécurité sont partout. Tes œuvres n’étaient rien, il te fallait créer un tableau magnifique, une douce mélancolie… Une sublime musique mélangeant peur et terreur, à un soupçon de rébellion.

C’est donc pour cela, qu’une fois arrivé dans le lieu de rendez vous, que tu rabattis ta capuche, de ton sweathshirt vert foncé. Alors tu devins l’un des nombreux receleurs, ou dealers de la ville. Mais toi, tu vendais des objets d’art, ces restes des cadavres. Et ton but était justement de… Ah, c’est un secret ? Pardon Pardon…

Erhm, reprenons. Tu étais donc encapuchonné, et chaque petit jeune qui s’intéressait à toi t’achetait de la drogue. Mais sans leur dire, d’une main leste, tu passais un morceau des trouvailles dans leur veston, et bientôt, tu allais semer la panique. L’un des voyous t’aborda d’ailleurs, te demandant de la « Coke ». Souriant derrière ton masque inébranlable de chair humaine, tu lui en filas, avant de recevoir le fric.

William ?Cela faisait maintenant trois jours que tu étais dealer dans cette ville. Tu avais engagé des gars pour t’aider. Dans chaque coin de la ville, on trouvait, toujours dans une ruelle sombre, car il ne fallait pas gâcher le spectacle et spoiler la population, un amalgame de cadavre. L’Oiseau rouge continuait à tuer, et disposer de façon sanglante les corps, toujours en les brûlant pour effacer toute empreinte, tandis que les gars, toi, et ce fameux William, revendiez drogues et preuves.
Oui Toki ? C’est le dernier jour, et la dernière fournée. Tu te souviens du plan ? T’inquiètes.

Il était seize heures de l’après midi, lorsque l’opération allait se lancer. Tu venais tout juste de te débarrasser de tes dernières preuves concernant la drogue ou les preuves, et personne n’avait vu ton visage. Alors tu jouas le jeu, et posa ton chevalet, qui attendait tranquillement, plié, derrière une étable. Tu le déplias, et apposas ta main tenant son crayon, pour dessiner quelques croquis. Officiellement, tu étais là depuis le matin, à peindre la tête des passants. Mais c’était la tête de tous les acheteurs de drogues que tu avais.

Le peintre ? C’était William qui avait averti la milice, une patrouille calme, de deux soldats. L’un deux prit la parole une fois à ta hauteur. Il paraît que tu sais quelque chose sur les rumeurs concernant la drogue et l’Oiseau Rouge. Cela se pourrait. Alors crache le morceau ! Le poing de l’un d’eux, celui qui parlait, s’écrasa sur ta table, préparée à l’avance, faisant tomber un portrait en particulier, celui d’un garçon blond aux yeux bleux. Je crois que je le reconnais. Il ne serait pas mage d’une guilde ? Fairy Tail ou Weer Lopen ? Oui t’as raison. Qu’est ce que tu fais avec ce croquis… enfin, ce portrait, peintre ? Fairy Tail ? Weer Lopen ? Tu souris intérieurement. Ce n’était que le portrait d’un blondinet se trouvant un peu plus loin, que tu avais peint. Mais c’était l’idéal pour déclencher l’apocalypse. En tout cas, je peux vous dire qu’il y a une heure encore, il refilait de la drogue aux voyous. Je les ai tous peints, et lui, c’était le dealer. Maintenant que vous le dites, il est possible que ce soit son appartenance à Fairy Tail, dont la marque est rouge, qui détermine sa couleur… Rouge… L’oiseau rouge, ce serait lui ?

Les gardes se ruèrent sur les affiches, tandis que, t’accompagnant au poste le plus proche, comme pour protéger un témoin, ils passèrent à côté du dit garçonnet, à l’apparence bon, qui, selon ton mensonge, devrait être dealer. Aussitôt, l’un des gardes pointa sa lance vers Yù. Jeune homme, je vous arrête pour détention de drogue, et lien avec l’Oiseau Rouge.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Divine pourriture.(ft Yù)   Mar 20 Oct - 12:48

avatar
Invité


Click

PV : L'ange de Glace Toki Di Cielo
Acte 1 : Fausses accusations [/



" alt="" border$"£ùmp0">



Arcadia nouvelle capital de Fioré, dans où cette ville les mages sont peu voir même très peu populaires, je m'y trouve pour faire mon enquête sur une personne qui se donne le nom de l'annihilateur d'anges. C'est cette personne qui a commandité le meurtre de mes parents pourquoi j'en sais rien mais je sais que je vais le retrouver et que je vais lui rendre coup pour coup.

Mais avant je vais manger il n'est que dix heure du matin et j'ai déjà faim je vais donc essayer de m'acheter une pomme, j'adore les pommes vertes. Il me faut trouver un marchand pas cher car je n'ai que cent Jewel sur moi et il me faut au moins quatre-vingt-quinze Jewel pour payer les information que je pourrai trouver.

Alors que cela vas faire une bonne demi heure que je marche je remarque un type qui est en train de peindre, je le fixe pendant au moins une minute avant de repartir vers ce petit marchand de fruit qui vient d'ouvrir son étable un peu plus loin.

Alors que je viens d'acheter une pomme et que je la croque à pleine dans trois membre de la nouvelle milice viennent vers moi, à ce moment là je me demande si c'est gens là peuvent vraiment nous remplacer nous mages qui nous battons pour protéger ce pays.


« Jeune homme, je vous arrête pour détention de drogue, et lien avec l’Oiseau Rouge. »

Quo ?! détention de drogue et lien avec un oiseau rouge? Je ne comprends pas ce qu'il me raconte, et je suis vraiment restreint au niveau de mes possibilité car depuis là catastrophe du pays il y a trois mois les mages sont dans le collimateur de tous le monde, au moindre faux pas je peux passer mage illégale et causé un maximum de problème à Fairy Tail… Je vais donc engager calmement la discussion avec ses miliciens.

«  Savez-vous qu'avant d'accuser une personne il faut des preuves messieurs ? Et en plus je suis mage de Fairy Tail je ne suis donc pas dans la criminalité… Vendre de la drogue très peu pour moi et en ce qui concerne vôtre oiseau rouge je ne sais même pas ce que c'est.
- Vous foutez pas de nous ! Votre marque rouge de guilde sur votre main peut très bien être à l'origine de votre surnom et en ce qui concerne Fairy Tail je ne sais pas si vous êtes au courant les mages sont tous mal vu maintenant Fairy Tail ou pas vous pouvez donc très bien être l'oiseau rouge et le dealer. »

Suite à ces paroles cela me reviens j'ai entendu plus ou moins parler de cette oiseau rouge, une criminel qui tue et brûle ses victimes, mais moi je maîtrise la glace j'ai donc un argument de choix.

«  Désolé messieurs je suis au regrets de vous dire que je ne suis pas la personnes que vous rechercher et pour cause, ma marque de guilde n'est pas rouge mais bleu et non pas sur ma main mais sur mon épaule… Et en ce qui concerne vôtre oiseau rouge je me rappelle avoir entendu dire qu'il brûle le corps de ses victime hors moi je maîtrise la glace. »

Puis sous les yeux des deux gardes et surtout juste devant la pointe de leur lance je crée au centre de mes mains un petit emblème de Fairy Tail. Puis la discussion continue à chaque fois je leur prouve que leurs pistes sont fausses puis j'apprends que c'est le peintre qui leur à dit que c'était moi je leur demande donc de bien vouloir nous interroger tous les deux ce qu'ils acceptent sûrement par peur que je ne me serve de la magie pour m'enfuir.

Nous arrivons donc devant le peintre et je lui demande d'un air assez menaçant, un air à la Natsu quoi pourquoi il m'a accusé j'attends donc ça réponse.




 MessageSujet: Re: Divine pourriture.(ft Yù)   Mar 20 Oct - 14:31

avatar
Toki Di Cielo

Ishtar's Eye

Click

Comme le dit le sage, à l'idiot qui lui demande
Yù - Toki

Riant secrètement, alors que les gardes te laissaient vaquer à tes occupations, appréhendant le mage de glace, tu fis mine de retourner à ta peinture. Mais, tu n’es pas con, Toki Di Cielo, et tu te doutais, évidemment, que le mage aurait quelques arguments convaincants. Alors en le voyant du coin de l’œil revenir vers toi, accompagné de la milice, tu allumas une cigarette, qui glissa entre tes lèvres, laissant son gout amère, et indescriptiblement magique exaucer les prières de tes papilles et de tes désirs. Oh, le petit était assez mécontent, tu pouvais le comprendre, il était accusé à tort, tu le savais. Alors lorsqu’il te regarda, pour te poser la question, tu haussas les épaules. Je n’ai rapporté que ce que j’ai vu, et j’ai déduis que vous aviez sans doute un lien avec l’Oiseau rouge. En même temps, que vous soyez lui ou non, que vous soyez un subalterne ou non, je vous rappelle, si ce n’est plus dans votre mémoire, que vous venez de vendre de la drogue. Je n’ai donc fait que mon devoir d’honnête citoyen. Vous les mages, vous n’en faites toujours qu’à votre tête. Magnifique. Ton jeu d’acteur valait son pesant d’or, tu n’avais pas sourcillé, et tu avais feint avoir peur que ce Yù te gèle pour t’apprendre les bonnes manières. Aussi mimas tu un sursaut, lorsqu’il fit un simple petit geste, montrant aux gardes que tu avais « peur » de lui. Bien dit monsieur. Mais n’insultez pas tous les mages je vous prie, certains comme nous protègent les citoyens comme vous. D’un geste de tête, tu indiquas au garde que tu admettais ce fait. Pardonnez mon impolitesse. Les mages des anciennes grandes guildes, comme Fairy Tail n’en font qu’à leurs tête. Sans Erza la Titania, vous seriez même lynchés par le peuple. Sans elle, Fairy tail ne serait qu’un ramassis d’ordures destructeurs. Alors non, cela ne m’étonne pas, et d’après ce que j’ai vu, je ne crois pas avoir tort. Mais prouvez donc que ce que vous faisiez, dans ce coin de ruelle, n’était pas de la vente de drogue…

Ormis les soldats de la milice qui étaient resté, la plupart des passants, voire même tous les passants, avaient disparu. Le peintre faisait peur par ses paroles, et des rumeurs comme quoi un membre de Fairy Tail avait été arrêté circulaient déjà. On parlait même de drogues ! Aussi près de la ruelle ne restait-il plus que les miliciens, toi et le blondinet. Messieurs, vous allez devoir nous suivre. Il faudra éclaircir cela. Monsieur le peintre, veuillez nous excuser, mais pour éclaircir ce point, nous allons devoir vous enfermer, avec ce mage, pendant que nous enquêterons. Tu levas les bras. Faites attention à mon matériel je vous prie. N’ayez crainte. Vous !, dit il en désignant salement le mage de Fairy Tail, Veuillez nous suivre sans faire d’histoire, où nous devrons recourir à la force. Tu souris, de façon assez narquoise, avant d’ajouter que Espérons qu’il ne détruira pas la ville…

Une fois que tes affaires furent emballées, la lance du premier milicien se mit derrière le dos de Yù, tandis que tu avais la deuxième lance qui pointait dans ton dos. Et vous marchiez vers la base de la milice la plus proche (il y en avait plusieurs dans une grande cité comme Arcadia). En passant devant William, celui ci étant dans son rôle de gars de la cité, tu lui adressas un signe de tête, qui ne put être interprété par les miliciens que comme un éternuement étouffé.

Grouillant de passants, la rue empruntée par votre groupe de quatre, à Yù et à toi, fut bientôt soumise aux cris de William. VOUS ! C’EST DE LA DROGUE CA, REVENEZ ! Et il courut vers l’un des jeunes qui avait acheté de la drogue. Puis les autres gars du plan se mirent à jouer leurs rôles, et bientôt, de partout, il y avait des voyous qui couraient, tentant d’échapper aux gars de William. Puis l’un des coureurs, travaillant pour toi et William, se cogna contre toi, te faisant tomber à terre. Deavant les miliciens, il joua son jeu d’acteur, et lâcha la coke, en levant les bras, devant les lances de ceux-ci. Le jeune montra ensuite Yù du doigt. C’est lui ! Je vous en prie, me mettez pas en prison. J… J’avouerai tout. J’ai des amis qui ont acheté sa drogue, je peux vous donner au moins trois noms. S’il vous plait. Il fit semblant d’être à bout de nerfs. S’il vous plait.

Et c’est à ce moment là qu’Halan, un autre sous ton service, depuis le toit d’une maison, sauta sur le pleurnichard, et le tua. Puis il alluma un briquet, et devant les miliciens choqués, il utilisa une fiole d’alcool à plus de 90%. Il ne lui resta plus qu’à sauté sur Yù, et lancer le briquet sur le corps. Il s’embrasa alors, et Halan cria à Yù PARS, PARS OU ILS VONT SAVOIR QUE TU BOSSES POUR MOI ! Et Halan, qui était masqué, s’enfuit ensuite. Il ne te resta plus qu’à prendre un air terrifié. C… C’était… L’Oiseau Rouge ?! AAAAAH !
Quelques secondes plus tard, il ne restait plus personne dans la rue. L’un des miliciens s’était lancé à la poursuite d’Halan, tandis que l’autre brandissait sa lance devant Yù. VOUS ! Je vous arrête, pour lien avec l’Oiseau Rouge. On règlera ensuite l’affaire de la drogue, mais vous allez prendre perpet.
Et dans le dos du milicien, tu souris, ton visage caché de Yù par la tête du garde.

electric bird.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Divine pourriture.(ft Yù)   Mar 20 Oct - 15:53

Ça sent le brûlé


Salut Toki et salut Yù. J'ai verrouillé votre sujet car il y a beaucoup de choses qui me font grincer des dents à sa lecture, même si mon message est principalement adressé à toi Toki.

Voici les points qui me dérangent :

- Arcadia est la nouvelle capitale et le nouveau siège du pouvoir royal, ça doit être la ville la plus sécurisée et contrôlée de tout Fiore. Alors faire des meurtres de masse la nuit juste sous le nez de Silver Sword et après les évènements récents, avec en plus un couvre feu militaire permanent, ça me paraît excessivement exagéré.

- Les gardes ont beau être des PNJs, ce ne sont pas des débiles mentaux. Passer le cordon de sécurité pour aller piller les cadavres sans que personne ne voit la chose (garde ou civil) alors que c'est exposé en plein milieu de la rue, ça me paraît aussi excessivement exagéré. De même, c'est pas parce que quelqu'un va leur dire "le type là il vend de la drogue" qu'ils vont arriver, le menacer avec violence et l'arrêter en lui proférant de fausses accusations sans aucune preuve ni vraie raison. C'est pas comme ça que ça se passe et ce ne sont absolument pas leurs prérogatives.

- C'est pas le premier pécore venu qui prend le contrôle de la racaille du quartier en trois jours pour connaître les visages et les noms aussi facilement et demander à des gens d'en massacrer d'autres alors qu'ils sont probablement de la même mafia. Argent ou pas argent.

Donc voici ce que je vous propose : pour le moment le sujet est verrouillé. Deux solutions : soit vous éditez les messages déjà postés pour corriger ce qui ne va pas, mais à mon avis ça risque d'être emmerdant car ça vous ferait changer beaucoup de choses en conséquences et je comprends que ce n'est pas forcément agréable, soit vous me laissez faire une intervention PNJ. C'est à votre choix, vous pouvez en discuter entre vous avant et si vous avez des questions n'hésitez pas à me les poser sur la boîte à MP du compte Uriel Rudraksha.

Merci.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Divine pourriture.(ft Yù)   Mer 21 Oct - 19:28

L'Oiseau Noir

Depuis les attentats, Arcadia était devenu le nouveau centre de l'attention nationale dès que la Reine était venue s'y installer et avait choisi d'en faire son nouveau trône. Ça avait provoqué de très nombreux changements : l'installation de Silver Sword, une sécurité renforcée et un quadrillage de la ville par des patrouilles vingt quatre heures sur vingt quatre. Même trois mois après la situation était toujours aussi sévère, et le crime en avait pris un sacré coup. Mais il était hors de question, pour celui qu'on appelait Le Murmure et qui était le maître de la guilde des voleurs de la ville, de rendre les armes et de cesser toute activité. Il était devenu bien plus délicat désormais de faire son business et il avait fallu s'adapter, bien sûr, mais avec un peu de jugeote et de précautions, on pouvait encore y trouver son compte, à condition de savoir rester discret et de ne pas attirer l'attention des autorités.

Hors, depuis trois jours, c'était précisément le problème.

C'était arrivé une première fois, comme un étron posé là sous la douche, sans prévenir ni crier gare. Un psychopathe dérangé avait commis des meurtres et mis en scène la chose d'une façon bien macabre. Comme un affront, une provocation jetée à la face de la royauté et de la milice presque sous les grilles du nouveau palais. Trouble fête isolé ou pas, Le Murmure avait appris à patienter avant d'agir n'importe comment, et s'il n'avait pas pris part à cette affaire, ses oiseaux disséminés dans toute la ville ne lui en rapportaient pas moins ce qu'ils avaient vu et entendu sur cette affaire, de jour comme de nuit.

C'était arrivé une seconde fois. Aussi rapidement que la première, aussi incongrument et sans subtilité. Ses oiseaux lui avaient rapportés d'autres informations, là, tapies dans l'ombre. Des choses pleines de secrets et d'interdits. Mais ce n'était pas tout. Quelqu'un, dans cette ville, commençait à recruter certains de ses gars pour organiser son petit trafic de deal sur son territoire. Avec relativement peu de discrétion et un peu trop d'argent ou d'empressement. Les règles étaient très strictes à ce niveau là, comme partout ailleurs. Ou tu faisais partie de la guilde et tu te soumettais à ses règles, ou le monde ne verrait plus ton visage très longtemps. Mais cela allait au-delà d'un simple trafic occasionnel et il y avait un plan derrière tout ça, quelque chose de plus ambitieux. Et ça, c'était très, très déplaisant. Mais Le Murmure aimait faire les choses bien, et si l'inconnu pouvait faire son petit business tranquillement, c'était parce qu'il le lui avait autorisé. Après tout, c'était ses gars qui étaient embauchés, et il y avait un oiseau qui chantait à son oreille qu'il écoutait un peu plus que les autres. Un oiseau qui portait le nom de William.

Et quelle ne fut pas sa surprise de voir que les deux affaires étaient liées. L'Oiseau Rouge aux traînées écarlates de mort et de cendre, aimait à peindre les visages sur les toiles. Alors s'il aimait les toiles, Le Murmure allait lui en donner, dans une mise en scène telle que ce Toki les aimait.

Le plan se déroulait à merveille, celui de Toki comme celui du Murmure. Observant depuis les toits, dissimulé là, il y eu bien un mort, mais ce n'était qu'une regrettable perte. Celui qui venait de trépasser, tué par Halan, n'était autre qu'un gars récent de la guilde qui pensait pouvoir le rouler. Mais les choses ne fonctionnent pas comme ça et, tôt ou tard, on en paie le prix.

La mascarade avait assez durée. Au milieu de tout ce chaos, Le Murmure se dévoila, lâchant en contrebas une lacryma qui explosa dans un grand flash de lumière et un choc sonore. Aucun dégât ni aucune victime, mais c'était juste pour imposer le silence.

« Ça suffit. »

Sautant agilement d'un toit à un autre, il se dévoila théâtralement en se rapprochant. Dans la foule, un murmure précédait son nom. C'était une figure locale mystérieuse, agissant toujours sur la frontière entre le légal et l'illégal, si bien qu'il passait parfois pour malandrin, parfois pour héros du peuple.

« Étranger, cette ville est sous ma protection, et je ne tolèrerai pas que tu la souilles une seule fois de plus avec tes mises en scène sanglantes. Par trois soirs tu as violé ma loi. Par trois soir tu as tué et brûlé. L'Oiseau Rouge n'est pas le bienvenu ici, et aujourd'hui je me fais la voix de la population. »

La confusion s'emparait un peu de tout le monde, car il était très difficile de deviner pour le moment que Le Murmure ne s'adressait pas à Yù mais bien à Toki. Ses hommes, eux, profitaient de la diversion pour lentement, doucement, se positionner autrement, disséminés dans la foule.

Dévoilant l'une de ses mains de sous ses capes, elle était gantée d'un ouvrage finement ciselé qui épousait la forme de ses doigts. Le Murmure pointa alors un doigt en direction du petit groupe aux prises avec les gardes et il annonça haut et fort sa nouvelle loi. Il était temps de changer de mascarade.

« Voici ton châtiment, Oiseau Rouge. Je dévoile à tous ta véritable identité ! »

Un trait d'énergie fusa du doigt et toucha Toki en pleine poitrine. L'espace d'une seconde, rien ne sembla changer si ce n'est un miroitement autour de lui. Puis, c'est comme si Toki enflait enflait enflait de plus en plus gros avant d'éclater en un millier de fragments qui disparurent pour laisser apercevoir en-dessous une autre apparence : la supposée réelle identité de Toki, alias l'Oiseau Rouge, alias un autre criminel qui s'identifiait au premier coup d’œil. Dans la foule, un mouvement de stupeur, puis une colère qui commençait à gronder...

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Divine pourriture.(ft Yù)   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Academy-divine
» Le Rêve de la Mélodie Divine
» Magie profane et divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Arcadia, la Capitale du Royaume :: Ruelles sombres