Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]
 MessageSujet: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Lun 19 Oct - 19:38

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Déclaration de Daryan Illunar
Weer Lopen & Pegasus


Il a chassé Legion pendant longtemps. Lorsque Fiore a explosé, littéralement et politiquement, Daryan Illunar a hurlé. Il s’était senti trahi de tout point. Puis quelques heures plus tard – alors qu’il était resté assis devant les lueurs d’une Crocus inexistante – il s’est souvenu des dires d’un homme blond qu’il avait rencontré quelques semaines auparavant. Cet homme blond se nommait Zadig Cavalli. Alors Daryan a essayé de faire confiance une dernière fois en cette partie du peuple extrémiste et a regardé la nouvelle Fiore ; ce qu’il y a vu était une terre de nouveau pure qui n’attendait qu’une chose : recommencer.
Afin de permettre à Fiore de démarrer sur de réelles bases, Daryan Illunar a voulu finir le travail et ait parti chasser les criminels de Legion, source de la destruction maladive et négative. Mais Silver Sword s’en est mêlée.

« Hibiki, tu peux me connecter dans combien de temps ?Un, deux, trois, vas-y c’est bon ! »

Ils sont à l’extérieur, en pleine plaine, leur image s’affiche sur tous les écrans de Fiore ; Archive était en train de pirater toutes les ondes.

« Bonjour à tous, peuple de Fiore. Je suis Daryan Illunar, ancien maître de Blue Pegasus, j’ose penser qu’il n’y a plus de quoi présenter mon nom. Je me présente à vous aujourd’hui sous un nouveau jour, sous une nouvelle Fiore, une nouvelle époque et un nouveau besoin pour la population. Mais d’abord j’aimerais faire un retour rapide sur les événements.
Septembre de l’année sept-cent-quatre-vingt-onze, le château de Merculius I est retrouvé dans les eaux sud du pays. Les braves se battent, se déchirent, se démènent face à des ennemis encore inconnus ; l’île explose et le visage du nouveau caractérisé ennemi direct tombe : Ajatar Virke.
Novembre de l’année sept-cent-quatre-vingt-onze, les recherchés d’une nouvelle Legion frappent la guilde de Blue Pegasus. Bob est kidnappé, Abigail Phoibos est portée disparue. La guilde vient de recevoir le coup de grâce. Les têtes de la Nouvelle Legion sont mises à prix par le Conseil : Frost, Black Jack, Yoite. Je connais des secrets. Adrien Campbell, surnommé Kusodari ; Ohatsu Takumi ; la jeune Kathleen ; Béatrix ; John Doe ; ces prénommés sont des membres de la Nouvelle Legion dont le nom était inconnu jusqu’à aujourd’hui. »

Il reprend son souffle doucement, faisant entendre qu’il allait en arriver aux faits qui fâchent, il prenait et allait prendre partie.
« Février de l’année sept-cent-quatre-vingt-douze, Ajatar Virke lance des attentats dans les villes de Rhynal, Hajurion, Crocus, Era, et Shirotsume où ils chassent l’insultante guilde qu’est la Nouvelle Legion qui s’attaquait pendant ce temps à hommes, femmes et enfants lors de l’évacuation. Erza Scarlett de Fairy Tail termine la coulée du corps symbolique d’une Blue Pegasus que l’on pensait déjà morte en tuant l’ancien maître Bob disparu, de sang-froid. Le centre du pays implose et laisse découvrir des terres neutres et inconnues. Je romps toute discussion avec Fairy Tail. Blue Pegasus ferme de manière officielle. Le Conseil est détruit par Legion : il n’existe plus et est tourné en dérision par une royauté qui veut asseoir le pouvoir tout en se plaçant loin des frontières sans vouloir assurer une diplomatie internationale stable pour son peuple. »

Dans la population il y a de tout : incompréhension, joie, émerveillement, droiture et respect, certains rient et lèvent symboliquement leur verre comme ce blond intéressé, d’autres baissent la tête et lui tournent le dos comme la jolie brune aux yeux bleus.

« Je n’ai qu’un mot pour ces hommes, femmes, et enfants, chassés, persécutés, dont l’on hôte les libertés, que l’on restreint, que l’on enferme dans ce nouveau pays assailli par la peur et la perte de confiance envers nous, les mages, nous, les guildes, nous, vos protecteurs : à ceux qui marcheront à nouveau ; Weer Lopen. »
L’homme détache le nœud de son foulard et le laisse couler à terre. Tournant sa tête de profil il révèle à la population son cou marqué de violet, un arbre entouré d’un serpent qui se mord la queue.
« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Il se décale et présente le bâtiment de la nouvelle guilde. Il attend quelques seconds. Hibiki lui fait signe de se dépêcher.
« Plus ! Je vous présente Le Pegasus ! Indépendant, il sera le nouvel organe qui rassemblera tous les groupes du pays pour converser et élaborer des projets communs dans le but de vous assurer sécurité et paix. Bientôt je me rendrai dans chacune des guildes afin de discuter avec vous qui désignerez en attendant, membres de celles-ci, celle ou celui qui vous représentera lors des réunions du Pegasus. Nous intégrerons de façon symbolique ces représentants afin qu’ils aient un pouvoir de décision au sein de notre structure. Le but de l’organisation est de consolider nos buts respectifs : la paix du pays et la paix entre nos groupes. Lorsque Weer Lopen et le Pégasus agiront, ce sera forts, unis, et pour vous.
Le Pegasus est ouvert à toute guilde, groupe, ou institution, qui voudrait en faire partie. J'examinerai chacune de vos propositions et demandes d'intégration avec intérêt. Mais d'abord, j’appelle Iratus Orationis et Eileen Fa Long, votre voix, celle de ceux qui perdent confiance, car même ceux qui ne contrôlent pas la magie méritent la parole. J’appelle Eagle’s Claw et Misto Shida, la voix de l’indépendance qui a trop longtemps été dénigrée parce qu’elle ne s’abaissait pas à la soumission des puissants du pays. J’appelle Fairy Tail, Quatro Cerberus et Sabertooth. »

Il lève le menton et marque un arrêt.
« J’appelle Silver Sword. »
Le silence est pesant.
« Créons Fiore. »
La transmission coupe sous la fatigue d’Hibiki Laytis.



© Fawks


Discours Juin 792.

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Mer 21 Oct - 4:18

avatar
Sting Eucliffe

Sabertooth

Click

L'Avènement.

Sting Eucliffe avec – Guests.

Lesrécents événements étaient devenus une ancre dans la mémoire de chacun. Un poids à porter. Un deuil à masquer. Une motivation à naître. Chacun avait sa façon de voir et de faire les choses. Pour ta part, il n'y a pas grand chose qui changera dans ta façon de faire et dans ta façon d'être. Certes c'était malheureux, certes il y avait du travail un peu partout dans le pays entre les gens à aider, les apprentis brigands à arrêter...Et puis il y avait tout ces mages. Des guildes il y en avait tout un tas, beaucoup des petites ont été détruites et beaucoup se retrouvent à la rue. Sans rien. Sans personne. Alors chacun avait essayé de s'adapter, faisant au mieux pour accueillir et s'organiser autour de ça.

Tu te souviens encore de la venue d'Hazel. Nom pas vraiment commun et type peu banal. Il en avait dans le pantalon pour ce que tu avais vu et t'avais aimé ça. L'amusement, ça faisait longtemps qu'il ne t'avais pas côtoyer. Alors tu le laissais traîner à la guilde, le temps qu'il prenne ses marques et qu'il se fasse embarquer par quelqu'un dans un plan tordu. Le temps de te laisser respirer. Les responsabilités t'étouffent.

Par respect envers Soledad et sa guilde de femmes, tu t'étais rendu à l'enterrement d'un de leur membre. Tu y avais croisé Bacchus et tu t'étais fait insulté par une femme en colère, contre les mauvaises personnes. La colère mal dirigée poussait à faire des choses stupides et Soledad allait faire partie de ces gens bons, qui finiront rongés de l'intérieur, faisant les mauvais choix. T'as voulu l'aider, tu lui as proposé ton aide car tout compte fait, tu ne pouvais faire que ça et dire que ça, le reste...Était entre ses mains. C'était la tournée des catastrophes et des malheurs. Les enterrements se succédant. D'abords Blue Pegasus, puis Mermaid Heel...Et le prochain sur la liste c'est qui?

Tu te jettes alors dans ton fauteuil, t'enfermant dans ton bureau pour avoir un moment de répits, un moment de calme et de tranquillité. Moment coupé par une voix. Un discours. Tu l'as déjà entendu. Ca résonne dans la guilde comme si tout le monde n'écoutait que ça. Curieux, t'allumes à ton tour et là, tu vois sa tête. Ses cheveux brun, son air sérieux et déterminé. T'écoutes, les bras croisés, les pieds sur le bureau.

T'écoutes et t'en rigoles.

Décidément, les choses se précipitent bien trop. On a peine le temps de souffler dans ce pays maintenant.

Daryan Chris Illunar, ex leader de Blue Pegasus devient officiellement LE représentant de Weer Lopen. Il paraît être à des années lumières de toi en terme de maître mais bon...Ca c'est toute une histoire. T'as juste pas envie de te prendre la tête avec toutes les charges qui reviennent de droit au maître de guilde.

Le lacryma s'éteint et on frappe déjà à ta porte. Ah ouais, tout le monde a dû l'entendre. Cet appel. Encore un. L'appel de la haute-conseillère ne suffisait-il pas pour que lui aussi il s'y mette maintenant ? Et puis d'où il vous convoque comme ça ?

"- Sting...Tu vas faire quoi ? Tu vas y aller ? C'est quoi toute cette histoire ? On ne nous a jamais parler de ça nous.
- Eh bah la meilleure façon de savoir ce qui nous attends c'est d'aller chercher des réponses non ? Dites aux autres que je suis de sortie. Je vous confie la guilde, encore une fois.
- Tu veux participer à ça ?
- Non...simple question de curiosité. Je veux voir ce que ça peut représenter et si vraiment...ça peut aider."


Lector te regardes avec un sourire de fierté et vous vous envolez pour la destination donnée. Weer Lopen ? Le Pegasus ? Qu'est-ce qu'il préparait celui-là encore ?

T'arrives, t'as l'impression d'être le premier, les autres n'ayant certainement pas décider si leur présence était nécessaire.

"- Je présume que je ne suis pas le seul attendu hein ?"

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Mer 21 Oct - 13:02

avatar
Bacchus Groh

Quatro Cerberus

Click

Shut up you're drunk
Bacchus et la lacryma-vision



T'es assis sur ton banc. Tu fais face au barman de ta guilde. Il frotte son verre en soupirant. Il se dit que les derniers événements n'auraient pas du te mettre dans ce sale état. T'es Bacchus Groh bon sang, t'as pas besoin d'une raison minable pour te saouler! Mais pourtant tu le fais parce que c'est de « circonstance ». Tu en redemandes un autre puis un autre jusqu'à ce que des membres de ta guilde font leur entrée et viennent te voir au sujet des funérailles. «T'es déjà revenu? » ou bien « Ça a été? » sont les questions qui sont soulevées. Tu te retournes sur ton banc, manquant de près d'en tomber. Le sourire mou, la tête qui ne tient plus sur tes épaules, tu leur réponds:

« MERVEILLEUX! *hip* »

Ils haussent les épaules et s'assoient à leur table. Ils te croient. Pourquoi ne te croiraient-ils pas? T'es leur maître après tout! Le barman leur sert à boire et refuse de te servir à ton tour. « Mais...j'chui le maître! *hip* T'peux po me refuser un verre! » dis-tu au barman. Il pose ses mains sur le comptoir et te réponds dans son calme habituel « Tu reviendras demain! Vas te reposer Bacchus. » Tu as voulu répondre, mais tes gars lèvent le ton, ont l'air complètement hors d'eux-mêmes quand leur émission a été coupée.

« QUI C'EST LE CON QUI PIRATE L'ÉCRAN?! »

« DÉGAGE DE LÀ FILS DE P*TE ON VEUT VOIR LES FILLES FAIRE DE L'EXERCICE! »

Tu te retournes pour voir ce qui se passe et y'a la tête d'un gars que tu te souviens avoir vu quelque part... C'est là qu'il se présente comme maître de Weer Lopen. Tu ris. Maître? Allons le gamin on dirait qu'il vient de sortir de sa mère. Donnez-lui un biberon quelqu'un! Tu ris encore plus. T'écoutes quand même ce qu'il dit mais étant donné que t'es saoul, les mots compliqués tu les comprends pas... Ah non, ça c'est en tout temps. Tu continues d'écouter et quand il demande à personne si on a confiance en lui, tu tombes de ton banc. Ce discours est beaucoup trop long et ça te fatigue... mais tu te relèves en titubant, tu t'accroches sur le siège de l'autre pour quand même écouter. Il veut former une sorte de table ronde avec les mages des guildes apparemment...

« Tu y iras? »

« Non. »

« Et pourquoi ça, Bacchus? »

« Le Conseil a été dissous parce qu'ils ont échoué à protéger le pays. *hip* Mais on y était nous aussi, tous! *hip* Et on n'a rien pu faire. Ça servirait à quoi de se « rassembler » plutôt que de picoler? *hip*. Laissons donc Silver Sword faire leur boulot pour une fois. Voilà c'est tout bonne nuit. »

Tu t'écrases au sol comme une tour. Tu viens de t'endormir sous les effets de l'alcool. Tes gars te ramènent en haut mais t'échappent quand le programme des filles qui font de l'exercice revient. Le barman pose son verre sur le comptoir et te ramasse en soupirant. Il te dépose dans ton lit et souffle quelques mots avant de quitter ta chambre: « J'ai bien peur que cette Soledad ait eu un impact sur ta tête d'abruti... »

Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Sam 24 Oct - 6:53

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click

Résolution

SOLO
Avions-nous le droit de nous plaindre ? Avions-nous le droit de protester ? Avions-nous notre mot à dire dans tout ce qu’il venait de se passer ? Avions-nous seulement, le droit de lever la tête, encore une fois et de regarder tous ces gens en leur disant que tout ira bien ? Leur mentir encore une fois ? Leur proposer de se faire à l’idée que les choses étaient ainsi ? Non. Les pertes furent lourdes. Pour tout le monde. Des familles sont en deuil, d’autres sont brisées, d’autres encore, n’auront jamais plus l’occasion de se voir ou pas avant très longtemps. Le pays se réorganisé et les mages n’étaient plus les bienvenus aux portes des maisons. Nous étions l’échec incarné. Nous étions la honte du pays. Nous étions ceux qui avons failli et on ose dire que tout va bien ? Qu’il suffit de reconstruire le pays encore et encore ? Non.

Une guilde se reconstruit mais un pays ? Les liens, la confiance, la solidarité, tout est brisé, partie en fumée en même temps que des centaines de milliers de vie par l’atrocité d’une poignée de personnes. Alors si l’on me demandait ce que j’allais faire aujourd’hui ? Je dirais que je n’en ai pas la moindre idée mais une chose est certaine, je ne me cacherais pas derrière un faux semblant. Je ne veux plus jouer, je ne veux plus me cacher derrière un sourire qui cache une demi-vérité. Je ne veux plus que l’on fasse semblant d’être ces gens heureux parce que nous ne l’étions pas. Nous étions tous sauf heureux et le pays souffrait de cela.

Pourquoi les guildes existent ? Pourquoi les mages existent ? Je répondrais à cela que l’on existe parce que l’on a besoin de nous. C’est notre raison d’être, notre raison de vivre. Jusqu’à présent, le Conseil de la magie a plus ou moins veillé à nos intérêts, protégés nos valeurs mais c’était le peuple, que l’on oublie trop souvent, le peuple, tous ces gens, qui nous offrait un toit sur notre têtes et qui nourrissait nos estomacs. C’était eux qui avaient ces offres de quêtes, ces demandes particulières. C’était grâce à tous ces gens que l’on existait non ?

Alors pourquoi nous leur avons tournés le dos ?

Pourquoi sommes-nous là, à reconstruire nos guildes et nos cœurs alors que eux, sont dehors, à la rue, pleurant, alors que nous leur passons devant. Pourquoi sommes-nous là, à nous justifier auprès des mauvaises personnes ? Pourquoi sommes-nous là, à nous plaindre de notre défaite alors que l’on devrait être reconnaissant. Reconnaissant d’être encore en vie.

Je n’ai pas la prétention de dire que ce qui a été fait ou dit et mal. Je n’y étais pas et je ne juge personne. Je sais que tous, ont fait de leurs mieux. Tous ont donnés leur meilleur d’eux-mêmes mais je sais que maintenant, les choses changent. Les guildes se ferment ou se dissoutes. Certains font leur deuil, d’autre avance…

Mais nous dans tout ça ?
Nous n’étions pas censés être LA guilde ? Mais qu’avons-nous fait jusqu’à présent ? Rien du tout. Nous n’avons fait que nous plaindre et nous apitoyer sur notre sort parce qu’ainsi, cela nous empêchait de voir la réalité. Cela nous empêchait de sentir la douleur des autres, toujours plus grande que la nôtre.

Alors allais-je essayer de faire quelque chose ? Allais-je le suivre et répondre à cet appel ?

Certainement. Je ne dis pas que les choses changeront radicalement du jour au lendemain. Je ne dis pas que les choses seront faites d’une façon meilleure…Mais je dis que c’est une nouvelle façon de faire et que cela demande une certaine indulgence. La colère, la haine, je sais, non, nous savons ce que l’on dit sur Elsa. Nous savons quel crime elle porte mais je m’y refuse d’y croire. Il y a forcément une explication logique à cela. Elsa n’aurait jamais tué quelqu’un….Encore moins une personne comme Bob. Après tout ce qu’il y a eu entre Blue Pegasus et Fairy Tail…Jamais elle ne se serait permit. Je crois en elle comme je crois en tous mes amis. Je crois en ma guilde comme je crois en mon pays.

Etait-ce prétentieux de ma part que de vouloir alors défendre leur point de vue à ce conseil ?

Certainement, mais qui ira si ce n’est moi ?





Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Sam 24 Oct - 9:33

avatar
Enya Taylor

Crime Sorciere

Click

Toi contre Moi

Avec - Elle-même

Si l’on me demandait aujourd’hui ce que je ressentais vis-à-vis des événements qui ont touchés le pays, je dirais « probablement rien ». Si l’on me demandait aujourd’hui si je comptais aider le pays à se reconstruire, je dirais « non ». Si l’on me demandait aujourd’hui si je veux détruire le pays, plus qu’il ne l’est déjà, je dirais « non ». Si l’on me demandait aujourd’hui de choisir un camp, je dirais « aucun ». A vrai dire, je ne me sentais pas affecté parce qu’il s’était passé sous les yeux de milliers de personnes. Je n’étais ni heureuse, ni en colère, ni outré, ni choqué, ni abasourdie, ni pleine de haine. Je ne ressens rien de tout…Ou peut-être quelque chose mais cela s’approcherait plus de la curiosité. Oui, je suis curieuse. Curieuse de savoir ce que l’avenir nous réserve. Curieuse de savoir quelles têtes seront présentes ce soir au bûcher. Curieuse de voir comment, une milice royale compte-t-elle remplir un rôle où les attentes sont encore plus importes et plus grandes que le nouveau palais lui-même. Curieuse de savoir quel sera le prochain mouvement de ces criminels que l’on appelait « Ajatar Virke ». Oui, j’étais curieuse.

Etait-ce mal que de ne rien ressentir ? Que de ne rien vouloir en tirer de cette situation catastrophique ? Et qu’ai-je pourrais donc en tirer ? Les gens sont malheureux sans que je n’aie eu à me fatiguer. Les gens sont en colère contre les mages légaux sans que je n’aie eu à me fatiguer. Les gens veulent les têtes des gens responsables…Les auront-ils ? Bien-sûr que non. Ne soyons pas stupide. On sait qui ils sont, ce qu’ils sont mais ce que l’on ignore et c’est sans doute ça, notre plus grand frein, ce sont leurs motivations.

On me disait folle, dégénérée, psychopathe. On me disait capable de beaucoup de choses mais derrière chaque acte, il y avait quelque chose. Et vous ? Pourquoi avez-vous tuer tous ces gens ? Pour satisfaire cette haine envers eux ? Pour satisfaire cette soif en vous ? Pour faire taire cette petite voix dans le fond de vos esprits ? Celle qui vous murmure vos pêchés de jours comme de nuit ? Pourquoi avoir tué un pays si c’est pour le laisser ainsi ? Ne voulez-vous pas réécrire une page de l’histoire ? Mes pauvres, vous n’en aurez pas le temps.

Parce que quelque part, dans sa tour d’ivoire, loin des voix, loin des regards indiscrets, loin des critiques néfastes, il y avait cet homme. Tout le monde le connaissait. Tout le monde savait qui il était mais peu de gens comprenait ce qu’il le motivait. L’enfant de l’océan. Le fils de la haine. Il était là, se présentant au monde, comme si, mis à nu, il espérait pouvoir convaincre les gens que le monde, changerait. Qu’il le ferait changer. Mais petit homme, tu portes déjà un fardeau bien trop gros pour tes épaules si fragiles. Tu es comme un vieux monument : Imposant au premier coup d’œil mais détruit au second.

Qu’est-ce que tu espérais ? Qu’est-ce que tu attendais ? Que les gens te suivent ? Je serais presque vexée de ne pas avoir été appelé. Pourquoi pas ? Non. Toi et moi savons, que c’était mieux ainsi. Personne ne devait savoir. C’était notre secret qu’il y avait dans tes murs. C’était notre secret qui allait te permettre d’accomplir tout ce que tu prévoyais de faire. Etait-ce seulement pour une cause juste ou juste pour ta cause ? Me mentiras-tu si je te le demande ? Etait-ce le peuple que tu voulais aider, ces gens criant à chaque coin de rue ou était-ce seulement cette voix en toi ? Celle qui te parle et qui résonne quand elle trouve écho en moi.

Tu sais, je t’ai regardé. Parler. Je t’ai écouté. Mais tu es fou. Fous de penser que tu réussirais. Fous de croire que cela marchera. Fous d’imaginer un monde où tous, discutent calmement. Tu n’es pas dieu petit homme, tu n’es qu’un homme parmi le commun des mortels. Tu n’es rien. Tu n’es que fourmis sous la botte du destin. Tu n’es rien.

Alors écoute-moi. Entends-moi. Ecoute ces mots, qui un jour, te seront répétés de vive voix : Tout n’est que folie.

Tu veux savoir comment je le sais ? Comment je sais que ton idéal se brisera ? Parce que je le ferais chuter. Je viendrais pour toi. Et si ce n’est moi, alors un autre viendra. Tu sais qui je suis. Tu sais ce que je pense. Tu sais pourquoi je suis dans ton ombre n’est-ce pas ? Parce que tout n’est que folie. Je détruirais cette idée folle avant qu’elle ne te détruise. Je détruirais cette fausse paix avant qu’elle ne nous ronge. Je détruirais ces rêves avant qu’ils ne deviennent réels. Parce qu’il ne fallait pas. Il ne fallait pas qu’ils se réalisent.

Parce que le jour où ton idée fonctionnera, le jour où tu réussiras à t’élever au-dessus d’eux, au-dessus de tout ça….Alors je serais là, derrière des barreaux. Tes barreaux.

Cela se jouera entre toi et moi. Comme cela a commencé à se jouer, la première fois que nos regards se sont croisés, au détour d’un hall d’entrée.

Es-tu prêt ?

DEV NERD GIRL



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Sam 24 Oct - 12:11

avatar
Ichiya V. Kotobuki

Weer Lopen

Click



Annonce de Daryan x Réaction

Il saisit chaque flacon qui traînaient autour de la baignoire, ouvrit l'eau pour la régler à une température convenable. Un par un, il renifle de ses narines affûtées les gel-douches et divers produits pour le corps jusqu'à trouver l'association de parfums parfait pour un bain digne de ce nom. Ichiya apprécie les bonnes choses, il aime savourer les soins de l'eau additionnés de produits lui permettant d'avoir cette peau toujours si douce et cette crinière féline poussant sur con crâne toujours si soyeuse. Il retira sa veste pour l'accrocher au porte-manteaux, une première chaussette, puis une seconde. Sa chemise il déboutonna avant de retirer son pantalon pour le poser soigneusement sur le meuble le plus proche. Dans cet hôtel de luxe, il avait décidé de passer du bon temps, ne supportant plus l'atmosphère extérieur, décidant de se retrouver au calme avec sa beauté et ses parfums, le temps d'un instant. La salle de bains dans laquelle il se trouve est décorée d'une manière très noble, agrémentée de meubles aux courbes raffinées et des dorures un peu partout pour relever cette beauté qui porte tant d'intérêts à ses yeux. La baignoire à pieds en son centre, termine de se remplir, il décide alors d'enlever son caleçon.

Plaçant sa petite orteil à l'entrée de l'eau, il fut prit d'un frisson lui traversant tout le corps « Oh men. » dit-il tout en profitant de la situation pour pauser devant le miroir, un pied posé sur le rebord du bassin, les bras écartés, son entre-jambe mit en avant de manière à ressembler à une divinité grec. Peu à peu l'eau se réchauffe et il y dispose la première jambe, la seconde ne fait que suivre, il s'accroupit doucement, son sexe touchant l'eau peu à peu, affirmant qu'elle n'était que tiède. Le reste du corps s'engloutit ensuite dans cette eau aux parfums de charmes, ne laissant en extérieur que la présence de son beautiful visage et de sa chevelure de roi lion. « MEEEN. » qu'il cria dans un élan de soulagement et de plénitude, il comprit que le paradis sur terre ne pouvait être qu'ici désormais. Voilà des semaines, des mois, qu'Ichiya avait quitté Blue Pegasus, le décès atroce de Bob était un coup de couteau bien trop virulent et atroce pour son petit cœur si tendre. Lorsque la nouvelle était tombée, Ichiya n'y avait pas crût, il était resté plusieurs jours, dans sa chambre à la guilde, totalement enfermé pour ne plus y voir personne. Il avait maigri, perdant plusieurs kilos de graisse, refusant de manger, son âme meurtrit d'avoir imaginé Erza-san tuer de ses mains, ce magnifique maître, lui qui était tant dévoué. Le petit Daryan était un type solide aux yeux d'Ichiya mais il avait peur que ce garçon au parfum de bonté et de détermination se perde dans la noirceur.

Alors, il alluma son écran, il fut surpris lorsque quelques secondes après, le visage de son ancien maître s'afficha. « Oh Hibiki tu es donc là-bas toi aussi -meen. » disait-il toujours confortablement installé dans son eau, ayant manqué à plusieurs reprises de glisser et de voir son minois se perdre dans cette eau aux milles et un parfums. Il avait écouté avec attention tout ce que Daryan disait, chaque mot qu'il prononçait, buvant en même temps un verre de vin blanc aux arômes safranés. Les paroles de l'Homme touchaient son âme, irisaient ses poils, faisaient revivre l'espoir dans ses yeux qu'il avait perdu. Bien entendu, notre dernier était déjà au courant de la naissance de ce nouveau pouvoir, ayant décidé de le rejoindre dès qu'il en entendit parler, au même titre qu'un grand nombre de ses anciens camarades. Quelques questions restaient cependant en suspens dans son esprit, abattre l'alliance avec Fairy Tail était-elle une conséquence juste ? Est-ce qu'Erza-san fut entendu pour les derniers événements ? Pour le meurtre de Bob ? Rien que d'entendre l'assurance du jeune maître, d'écouter ce discourt palpitant, Ichiya tomba en pleurs, remplissant la baignoire d'un mélange de déchets nasaux et de larmes. Il décida donc d'en sortir, faisant dos à l'écran, n'empruntant pas de serviette pour se sécher. Nu, il s’approcha de la fenêtre de la pièce, comme pour réfléchir, le message de Daryan s'éteint par l'annonce de la création du Pegasus.

Un nouveau signe qui laisse appréhender un parfum de paix inter-guilde, quelque chose de beau, de digne et en accord avec ce que représentais Blue Pegasus. Fierté est le terme pour désigner ce que pense Ichiya de tout cela, fierté pour ce nouvel étalon qui prend place dans ce nouveau monde, fierté d'en faire partie, comme une certaine évidence. Ce à quoi il pense en voyant à travers la fenêtre une foule de jeunes femmes scandalisées de le voir nu, bourrelet écrasé contre la vitre. « Men ? » qu'il se questionna avant de rejoindre sa serviette parfumée à la lavande.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Sam 24 Oct - 23:13

avatar
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


La table des Grands.

AVEC — Lui-même







T’avais pas écouté. Tu ne savais même pas de quoi il en retournait. T’étais dehors, dans la forêt avec Charles, en pleine partie de chasse quand tu revenus à la guilde, enfilant ta chemise que tu avais laissé pendre sur une chaise. Bacchus était déjà partit se coucher à ce que l’on disait. Il était saoul oui. Les mecs râlent, parlent entre eux et certains se retournent sur toi, le sourire jusqu’aux lèvres. Putain, ça sent le plan foireux.

« - Ethan ! Mon petit Ethan ! Vient voir, on veut s’entretenir avec toi d’une chose trèèèès importante pour nous. »

Tu les sentais venir, c’était comme sentir l’odeur d’un chien mouillé à des kilomètres à la ronde avant qu’il ne vous saute dessus. Ils t’attrapèrent et se mirent soudainement à chuchoter. Tu ne sais pas pourquoi, tu ne leur a rien demandé mais t’es déjà dans le coup. Pourquoi toi ? Y’avait genre une bonne dizaine de gars plus malin que toi, plus civilisé que toi mais ils justifièrent ça par un « T’es le petit bébé du groupe ». Encore une fois. Cela va faire des mois maintenant que tu es rentré à Quatro et tu es toujours considéré comme le petit dernier. Celui a qui l’on confie toutes les tâches ingrates.

Alors t’écoutes, curieux.

On te parle de Weer Lopen. On te parle de Daryan Ilunar. C’est qui lui déjà ? Ah…Le maître de Blue Pegasus, ouais c’est vrai. On te parle de sa nouvelle guilde et de son conseil. Tu saisis pas tout, ou du moins seulement les grandes lignes. Une table avec un représentant de chaque groupe et les mecs de Quatro, ils voulaient un représentant. Ils voulaient savoir ce qui allait se passer ou se dire. Mais il ne fallait pas compter sur Bacchus pour ça. Il a beau dire ce qu’il veut, il a beau dire qu’il est le maître, c’est juste un débile déprimé parmi tant d’autre. Tout le monde le savait. Bacchus ne s’est pas totalement remis des événements. Alors il se cache derrière la bouteille. Quelle excuse.

Ils disent qu’ils veulent que tu y ailles. Que tu prennes la place de représentant, toi, le « petit dernier ». Tu ne sais pas trop. Ce genre de truc, ça te rappel trop ton ancienne vie sur laquelle tu as trié un trait. Participé pour dire quoi ? Il ne fallait pas être idiot pour savoir que les décisions seront prises à la majorité que les voix de certains seront carrément ignorées. Alors pourquoi faire ? Juste comme ça, pour avoir le plaisir d’y aller ? Putain c’est loin en plus.

« - T’es un chouette type ! Tu ne nous laisseras pas tombé hein ?
- Et depuis quand cela vous intéresse ce qu’il se passe dans le monde politique ?
- Depuis qu’on a le droit d’y participer !Ahahaha
- Et Bacchus dans tout ça ? Il en pense quoi ?
- T’inquiète petit ! On te couvrira ! On te sortira des alibis de la mort à chaque fois que tu partiras ! »

Ils te regardent avec ces yeux de chiens battus alors tu craques. T’accepte. T’iras pour être celui qui représentera Quatro Cerberus à la table des grands. T’iras pour être celui qui porte la voix de tous ces hommes, trop laissés de côté.

T’iras….Juste parce que ça a l’air drôle.


(c) MEI


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Lun 26 Oct - 22:12

avatar
Invité


Click



Réponse Libre


Weer Lopen


J'étais à Shirotsume, dans ce bar qui était devenue habituel. Cette annonce qui avait fais du bruit s'était produite à ce moment. Weer Lopen. La nouvelle Blue Pegasus. Je m'étouffais avec mon chocolat chaud avec cette annonce. Voir Chris dans le ciel et entendre sa voix, après tout ce temps. C'était étrange. Weer Lopen, une guilde neutre avec les événements de ces derniers temps, ça ne pas peut être plus mal.

Le château dans l'eau. Là où j'avais abandonné les autres membres de la guilde. Que j'avais abandonné la guilde. Et je m'en voulais. Comment me faire pardonner? Je me vois pas apparaître là-bas, tout sourire et sans complexe. J'étais pas un mage très important chez les poneys mais tout de même. Les laisser livrer à eux même dans ces mers. Pendant le Battle royal aussi. J'avais perdu mes moyens. Par épuisement, après avoir affronté deux membres de la triade. Dont un possédé par un esprit combatif. Ils avaient dû se sortir de la galère. J'avais aussi appris la mort d'un des membres. Je ne le connaissais pas, mais ne pas avoir été là tout ce temps, pendant l'enterrement etc. J'ai dû passer pour le dernier des enfoirés. Mais aujourd'hui, je dois les rejoindre. Voir les membres qui sont toujours aux côtés de Chris. Les aider à remonter la pente. Leur but est de sauver les gens avec leur neutralité totale vis-à-vis de la royauté. Nos actions seraient libre, nous pourrions alors aider le peuple de la façon qui nous plaît , sans aucune restriction.

L'alliance qui sera créée avec les autres guildes permettra une meilleure intégration à propos de Weer Lopen et de sa légitimité. Le Pegasus, un nom prometteur pour un nouveau départ. Je me met en route en recherche d'infos sur la localisation de cette nouvelle guilde.


 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Jeu 29 Oct - 22:37

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Discours d’un roi

Au final qui suis-je ? Je n’étais rien, pas plus qu’un insecte dans une maison, invisible, mais pourtant vivant. L’eau me montait le long de mon visage ma bouche était en apnée et mon corps se mouvait délicatement dans l’eau. Ma main s’attelait à toucher la surface fine de l’eau comme si j’avais envie de jouer de la harpe. Le son délicat de l’eau qui s’effrite sous mes mains étaient d’un ravissement hors du commun à mon oreille, mais les remous de l’eau ressemblaient à mes idées qui se construisaient et se démantelaient à une vitesse si rapide. Fluide, fragile et indépendant les unes des autres, elles provenaient toujours pourtant d’un même épicentre, une simple idée qui servait de graine et qui se mettait à germer de manière à agir comme la floraison d’un arbre et chaque idée dérivait par son propre chemin comme les propres branches d’un arbre qui voyait de son tronc se former des branches, des brindilles, et mêmes des fleurs afin d’amener à une simple idée. C’est ce qu’on appelle les pensées.

Cette scène se passait inlassablement depuis l’attaque d’Ajatar, j’avais été faible et ignorant, je n’avais rien compris de ce qu’ils allaient faire, mais ils ont détruit la nature, car je l’ai entendu. Son cri était puissant et résonnait encore dans mes oreilles. Elle avait eu mal, elle avait pleuré comme mes esprits pouvaient souffrir en me protégeant. Je me devais d’apprendre à me battre, je ne pouvais pas toujours compter sur eux. Je soufflais par le nez sur l’eau qui se mit à éclabousser mes yeux, un instant, je crus percevoir le rire d’Ondine que j’avais rencontré une fois avec Abigail. Abigail, cette femme qui régnait dans mon cœur comme la personne que j’appréciais le plus dans ce monde. J’avais l’impression d’avoir retrouvé une famille avec elle. Le problème, c’est que je ne voulais pas devenir un simple pion de la société. Je ne sais pas quoi faire, peut-être que j’avais besoin de trouver un endroit où vivre, un endroit où je pourrais trouver des gens qui pourraient m’aider à devenir plus forts. Le problème, c’est que je ne voulais pas devenir un simple pion de la société. Tant de questions, tant de choses dont mon cerveau n’arrivait pas à trouver de solution pour résoudre cet algorithme.

Je plongeais alors ma tête dans l’eau comme pour m’isoler dans un monde dont personne ne pouvait m’enlever. La chaleur et l’écran épais de l’eau d’une baignoire étaient en train de recouvrir chaque parcelle de ma peau, je sentais mes cheveux se mouvoir tranquillement dans l’eau. J’étais en paix, pourtant, je me souvenais de la douleur intense qu’avait ressentie Lucas lorsqu’il s’était noyé. La douleur que sa gorge lui avait procurée lorsqu’elle s’était serrée dans un dernier soubresaut espérant pouvoir capturer une simple parcelle d’oxygène et finir par ne ressentir que ses deux poumons le brûler une dernière fois avant de s’éteindre comme un corps inerte dans l’eau et rejoindre la rivière de la vie. Pourtant, je n’arrivais pas à mieux que me concentrer que dans l’eau. Elle m’apaisait, et cela, rien ne pourrait me l’enlever. Soudain, j’avais cette envie que le temps s’arrête, alors que je me demandais quoi faire maintenant. J’entendis un rire cristallin résonner dans mes oreilles comme pour rappeler le souvenir que je souhaitais oublier. Ma tête se relevait toute seule pour sortir de l’eau et essayer de savoir si quelqu’un était dans la pièce. Soudain, j’entraperçus ce lacrima vision qui retransmettait un message dans la pièce qui se tenait à côté de ma salle de bains. L’homme qui y parlait, je le connaissais, je l’avais rencontré lors du sauvetage d’Abigail. Son visage et son ton paraissent calme et il est d’une beauté rare pour un homme. Je me souviens de cette étrange journée passée avec mon ami Alouarn. Pourquoi je pensais à ça, moi !? Il explique les évènements qui ont marqué l’histoire, la chute de la guilde d’Abigail son ancienne disparition, les évènements passés à Shirotsume. J’étais comme absorbé par ses paroles. Je ne comprenais pas vraiment l’histoire avec Fairy Tail, mais je laissais ce détail qui m’importait peu. Puis, d’un geste, il dénouait son foulard pour faire apparaître une marque dans sa nuque. La marque de « Weer Lopen ». Une guilde qu’il était en train de créer pour faire renaître l’ancienne Blue Pegasus. Une guilde où l’équilibre était le mot d’ordre, une guilde indépendante, une guilde dont le bien et le mal n’étaient là que pour faire respecter un ordre établi par la nature. Je comprenais les mots qu’il disait, je voyais sa guilde comme un espoir de pouvoir sauvé la société et la nature. Je devais parler avec cet homme afin de comprendre ses véritables intentions et peut-être que j’avais trouvé l’endroit qu’il me fallait. Je me levais parti m’essuyer et me changer, j’étais décidé à faire ce qui devait être fait. Tout d’abord, il me restait à aller vérifier une rumeur sur un possible esprit et par la suite, je me rendrais au QG de cette nouvelle guilde qui pourrait bien être mon havre de paix.
(c) AMIANTE

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   Ven 30 Oct - 10:58

avatar
Invité


Click


♦ Intentions ♦
♠ Le regard d'Ishtar ♠






Les pions se mettent en place, un mouvement qui se lance, un fou qui s'avance, les parties du puzzle se dissimulent pour mieux se former. La rumeur grossit et les cartes se camouflent, prêtes à s'abattre en un éclat, fracas.

Dans l'ombre des montagnes du sud, dans l'un de ses dédales dépoussières elle est là, derrière la porte en bois la silhouette féminine est prostrée sur l'imposant bureau, sa main lâchant délicatement la plume et referme le livre dans un bruit sourd. Le son presque étouffé de la lacryma éclairant la pièce change brutalement, son regard se détourne alors que l'émission se trouve interrompu, un visage qui se dresse là dans son arrogance, un visage qui attire son attention alors qu'elle le reconnait, qu'elle fige son attention alors que le volume augmente au rythme de ses mots.

Elle écoute avec minutie, un tique au nom évoqué de Légion, au nom prononcé de Beatrix Saari alors que les images défilent dans son esprit au rythme des mots, ceux d'une promesse. Nous nous reverrons en enfer.

Et l'arrogant Illunar retrace les événements avec précisions, et c'est une morne indifférence qui leur répond. Enfin l'annonce tombe, l'apogée d'un discours mené avec minutie, un discours où l'art des mots flirt avec la démagogie, un sourire qui s'esquisse sur les lèvres rosées alors que son regard se teinte d'une lueur prédatrice devant cet acteur se dressant sur la scène, rentrant dans le cercle des intérêts et des complots d'un pays tentant de se relever, politique du coeur aux os. Un acteur imprévu dont la venu menace autant qu'elle peut servir et elle ne peut que sourire d'avantage à l'annonce de la création du Pegasus.

Une traînée de poudre ne demandant qu'a s'embraser dans un conflit d'intérêt, dans un conflit de légitimité, pour le peuple, par le peuple, celui qui a toujours décidé de tout. Elle se lève lentement, gravant les mots et ce visage dans sa mémoire, une promesse secrète qui fait germer les idées.

Illunar l'oeil est désormais braqué sur toi.
Illunar ta promesse illusoire volera en éclat.
Et de ta chute tu ne pourras t'en prendre qu'à toi.


♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Annonce de Daryan Illunar : Weer Lopen et Pégasus [Réactions aux événements libre]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Prédéfinis de Weer Lopen [1/1]
» Chris Tsukiyo
» Pégasus no Iona | en cours
» Myrlande à la présidentielle de 2011
» Bilten #3 volim#2 Pe Janjis sot lan Sid pou kanpay Fanmi Lavalas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Lac Spleinir