Partagez | .
This is it
 MessageSujet: This is it   Mer 26 Aoû - 17:48

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

This is it
Sayonara


Crocus est loin derrière moi et depuis que j'ai mis les pieds à l'extérieur de la ville, je sais qu'à quelque part je m'en voudrai de ne pas être resté. Mais les choses sont ce qu'elles sont. À quelque part, je savais qu'Elena ne m'aurait jamais donné les informations que j'avais besoin, que le chemin que j'avais fait pour en arriver là a finalement servi à rien du tout. Je n'aurais pas du être sur les lieux et regarder cette chienne crever comme les autres. Jin est présent, il saura quoi faire et qui protéger. Je lui dédie toute ma confiance. Si Crocus a pu m'amener quelque chose de bon, c'est bien la présence de mon fils, savoir qu'il est en vie et savoir aussi qu'il est entre de bonnes mains. Jamais je n'aurais accepté qu'il apprenne la magie ou qu'il la maîtrise parce que ça nous force à entrer en contact avec des gens dangereux qui nous veulent du mal... ou des gens qui veulent nous manipuler et nous forcer à entrer en guerre pour faire le bien.

Je souris. Les mains dans les poches et le manteau au vent, j'entends des battements d'ailes survoler les arbres au-dessus de ma tête. Il est là. Il m'a senti, il m'a sûrement vu et maintenant il me suit parce que c'est ce qu'il voulait depuis le début, mais je fais comme si je n'entendais rien, comme si je n'avais jamais aperçu sa présence. Puis l'homme-oiseau se pose devant moi, tout souriant, l'air bête, il se gratte le derrière de la tête. Je continue de marcher vers lui en souriant. C'est Jin. On est potes depuis l'histoire avec l'ours polaire, on s'est rapprochés depuis Crimson Hounds, on s'est perdu depuis Era, on s'est retrouvé depuis Crocus. Je m'arrête devant lui et frappe mon poing contre le sien pour nos retrouvailles.

« Yo! Comment ça va mon frère? Depuis le temps t'as pas changé d'un poil! »

« Ça va. Content de te revoir. »

« Tu... tu as revu les autres depuis le temps? »

« Que la Sorcière... pourquoi? »

« Je sais pas... un peu de jalousie peut-être et d'inquiétude à la fois... Ha! Ha! »

« Hein? »

« Bah tu sais... quand on considère un mec comme son meilleur pote et qu'on n'a pas de nouvelles de lui depuis des années et qu'il contacte d'autres gens plutôt que soi-même... disons que ça fait mal un peu. Mais si c'est la Sorcière, ça va hein! »

« Hm hm... »

« Tu allais où comme ça? »

« Retrouver mon fils. »

La surprise dans les yeux, je sais qu'il n'est pas au courant de ce que j'ai vécu ces dernières années. Je fais un signe de tête pour lui dire de me suivre et c'est en route que je lui explique tout ce qui s'est passé: ma défunte femme, mon fils, l'enlèvement, les retrouvailles... Il a l'air de comprendre, mais en même temps je ressens ce petit point d'interrogation derrière son regard. Il y a une question à laquelle je n'ai pas encore répondu, une question laissée en suspend pour tout le monde: pourquoi suis-je parti la première fois? Je le sais, mais je n'y réponds pas... pas tout de suite en tout cas. J'attends que tous soient au même endroit pour leur dire, pour leur expliquer...

La route est longue pour moi parce que je dois me remémorer tous ces souvenirs en lui expliquant tout ça. C'est difficile, mais on dit que c'est avec le temps que les blessures cicatrisent. Bien que j'aie eu beaucoup de blessures dans ma vie, ce sont bien les plus personnelles qui m'affectent le plus et qui me font le plus souffrir. Nous arrivons devant une porte. C'est silencieux et pourtant nous savons qu'ils sont à l'intérieur. Je ne prends pas la peine de frapper qu'elle s'ouvre avant même que je puisse me rendre. Mon fils me saute dans les bras en criant « PAPA! ». Sauf que le gamin il fait presque ma grandeur. Je sens l'avatar dans son âme gigoter et le remettre à sa place. Il a déjà oublié qu'à son âge d'apparence il ne peut plus faire ça. Il pose une main sur mon épaule pour se reprendre et me sourit. Puis j'entends des pas derrière lui. Des pas lourds et rapides... furieux... ou plutôt devrais-je dire... furieuse?

La claque résonne dans toute la petite bâtisse et dans la ruelle déserte. Je me suis presque senti lever de terre tellement elle y a mis toute la puissance. Je la méritais cette claque. Jin a une main sur la bouche et se demande si j'y ai survécu, la Sorcière derrière son comptoir secoue la tête et mon fils ne sait pas s'il doit s'en mêler. Je relève la tête et la regarde d'un air bien neutre. Ses yeux sont gonflés de larmes de colère. Quand nos yeux se croisent, elle frappe à nouveau au même endroit. Quand je défie une nouvelle fois sa furie, elle n'arrive pas à se retenir et s'accroche à mon cou pour commencer à pleurer. Jamais j'aurais cru que partir ainsi aurait affecté Fred de la sorte. Mes bras l'entourent pour la réconforter. Jin arrive derrière moi et m'étreint par derrière. Mon fils trouvant la situation plutôt cocasse arrive derrière Fred et l'enlace à son tour et la Sorcière nous regarde les bras croisés en secouant la tête. Quand l'étreinte se termine je guide tout le monde à l'intérieur. Assis autour d'une table, je pousse une soupir avant de décrire ce qui s'est passé dans ma tête ce jour-là.

« En déclarant la guerre à Era, je me suis dit que c'était notre dernière mission à tous. Crimson Hounds qui était restée secrète sur vos identités jusque-là ne pouvait plus continuer à oeuvrer comme elle le faisait si tous ses membres étaient connus de l'autorité. Je l'ai fait pour votre sécurité et votre futur. Si j'étais resté auprès de vous, vous aurez peut-être proposé qu'on y retourne, mais en me jetant en bas et en les attirant loin de vous à travers les rues de la ville, je vous permettais une sortie parfaite. Je savais qu'ils pensaient à en attraper au moins un pour l'interroger et je me suis sacrifié. Il fallait que ce soit moi. »

« Pourquoi n'avoir donné aucune nouvelle alors? »

« Au cas où on vous interrogerait indirectement. Si vous saviez à quelque part au fond de vous où j'étais, vous auriez été en danger... ou auriez tenté de me rejoindre et là, ça aurait été pire. La vie de mon fils, la mienne ou même la vôtre aurait été menacée. »

« Qu'en est-il de ta vie là-bas? »

« Foutue. Je compte retrouver ceux qui ont kidnappé Kai et les faire payer. Je pense savoir qui c'est maintenant que j'ai l'assurance qu'il ne s'agit pas du Conseil: c'est un groupe mafieux qui a tenté de m'attraper une fois pour me faire payer d'avoir rasé un de leur quartier général. Si Allan n'était pas intervenu, je ne sais pas si je m'en serais sorti... D'ailleurs il est où celui-là? »

« Il est mort. Trop fou pour réaliser que de retourner au front serait une mauvaise idée, c'est Black Jack qui l'a tué. »

Je soupire et prends quelques instants face à cette nouvelle que j'ignorais jusqu'à présent. Puis, la question est soulevée.

« Tu as retrouvé Enya? »

« Oui. »

« Et puis? »

« Elle... C'est une gamine encore aujourd'hui qui joue avec le feu. La dernière fois que je l'ai vue, je n'ai pas eu l'impression que le courant passait entre nous comme il passait avant. Elle change sans cesse d'idée et de convictions. Elle en est dangereuse pour elle-même et pour les autres. Je déteste dire ça mais... il faudrait que vous vous en occupiez... »

« Tu veux qu'on fasse quoi? »

« Arrêtez-la... tuez-là... prenez les moyens nécessaires pour qu'elle cesse de commettre un chaos à Earthland qu'elle-même n'arrive pas à contrôler. »

« Mais toi...? Où iras-tu? »

« Là où j'aurais du me rendre depuis le début... Loin, très loin. Un endroit sur la carte où il est impossible à repérer à moins de connaître le chemin. Je m'y rendrai avec Kai. Nous nous y entraînerons. Je l'aiderai avec son avatar afin qu'il ne devienne pas comme Enya... »

« TU COMPTES NOUS DÉSERTER ENCORE?! »

« Pas totalement... Je vous donnerai les coordonnées et vous viendrez si vous voulez. Maintenant que vous êtes informés des dangers et que la population est au courant de mon retour, ils vous rechercheront peut-être. Mais sur cette île, s'ils nous suivent, on les sentira arriver avant-même qu'ils ne nous voient et nous serons capable de les combattre peu importe leur nombre. »

Ça leur fait mal de me voir partir encore, mais cette fois ils sont rassurés. Ils n'aiment pas l'idée de devoir surveiller Enya coûte que coûte et de sauver le monde au prix de sa vie, mais ils comprennent. Nous hochons la tête et nous nous serrons dans nos bras une dernière fois avant de tous se quitter et moi, de partir pour de bon après avoir fait le ménage chez les mafieux. Cette fois, plus aucune civilisation humaine n'aura affaires à moi. Je vivrai pour l'éternité sur l'île des Avatars, au milieu de nulle part avec mon fils... et Fred lorsqu'elle aura rempli sa mission.
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan