Try to leave this day behind me, but Peace will never find me. ▲ Retour
 MessageSujet: Try to leave this day behind me, but Peace will never find me. ▲ Retour   Try to leave this day behind me, but Peace will never find me. ▲ Retour EmptyMar 25 Aoû - 14:09

Amy Flyleath
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click

Try to leave this day behind me, but Peace will never find me.
"I wish that I could wake up with amnesia."


Un an. Un mois. Un jour. Une heure. Une minute. Une seconde. Le temps. Une unité qui s'écoule rapidement, sans qu'on la voit réellement passer. Le temps est comme une rivière ; tu ne peux toucher la même eau deux fois, car le flux qui a passé ne passera jamais à nouveau. On se couche un soir et on se réveille un matin, des mois plus tard. Sans s'en rendre compte. C'est impressionnant comme le temps peut changer un pays, une ville, une personne. Comme il peut délier des langues ; faire évoluer des mentalités. Il peut faire en sorte de changer le cours de quelque chose ; d'une vie. Son plus fidèle ami le destin ne se trouve jamais bien loin, pour guider toutes ces âmes en peine qui cherche irrémédiablement la rédemption. Il est là pour les guider sur leur propre chemin, leur faire faire des erreurs ; leur donner des leçons. Il n'y a pas de hasard. Il n'y a que ce qui doit arriver et qui, à cause de nous, arrive ou n'arrive pas. Et si nous avons la chance de faire comme bon nous semble, le destin finira toujours par nous rattraper et nous dire «  Va où tu veux, meurs où tu dois ». Tout a une signification.
Ne laisse jamais les ombres d'hier obscurcir la lumière de demain. Il ne faut pas avoir peur de l'avenir, car demain ne sera pas comme hier. Il sera nouveau et dépendra de nous. Il est moins à découvrir qu'à inventer. Il est préférable de laisser-aller le passé et de regarder vers l’avenir. La vie est trop courte pour être en colère tout le temps quand il y a du bonheur tout autour de toi. Les choix que nous ferons nous guiderons vers quelque chose de nouveau, et n'ayons pas peur du changement, on risque peut-être de perdre quelque chose de bon, mais nous retrouverons sûrement quelque chose de mieux. Car c'est comme ça que ça marche. C'est un cycle éternel.


Juste un pas. Un pas et je serais de retour dans mon pays natal. Fiore. La crainte me tenait et l'angoisse se faisait ressentir jusqu'au fond de mes entrailles. C'était insupportable cette sensation. Cela faisait un an que j'étais partie, pensant revenir plus tôt de ce voyage spirituel, et pourtant, avec le temps, les jours s'était transformés en semaines et les semaines en mois. Et maintenant je me trouvais là, devant la sortie de la gare, prête à franchir la frontière. En temps normal j'aurais fait ça machinalement, sans même me rendre compte du changement. Mais c'était différent cette fois.

« Il est temps pour nous de faire un pas vers le futur Amy !
Allez un peu de courage blondinette, on en a vu des pires. »

Je souris de les entendre aussi sereines, alors qu'il s'était passé beaucoup trop de choses avant notre départ. Les esprits qui cohabitent avec moi ont toujours su comment me remettre sur le droit chemin et me faire avancer, même si je tombais, ne pas me relever m'était interdit. S'ils n'avaient pas été là, je n'aurais jamais eu le courage de revenir, de partir, de voyager. Et maintenant j'étais là, à hésiter à faire demi-tour. Qu'est-ce que j'y perdais de toute façon ? La seule maison que je connaissais a été détruite, à l'heure actuelle il doit en rester que des souvenirs, des bribes de magies perdues dans le ciel. C'était tout. Je n'avais plus de maison, plus de famille. J'étais livrée à moi-même, et ce depuis bien un an et demi. J'avais appris à être encore plus débrouillarde, plus solitaire que ce que j'étais déjà. Je n'avais déjà pas vraiment besoin d'aide, le sentier que j'ai parcouru m'a appris qu'il ne fallait vraiment pas se fier aux autres. J'en étais revenue plus forte, j'avais décidé d'oublier toutes les personnes que j'avais connus, elles étaient précieusement enfermées dans une boîte rangée dans un recoin de mon cerveau. Il n'y avait plus que moi et ma solitude. Aujourd'hui plus que jamais.


« Allez c'est parti ! »

Me voilà de nouveau à arpenter les villes du pays, comme au bon vieux temps, il y a maintenant plus de sept ans. Beaucoup de ces villes avaient évolués, d'autres étaient restées les mêmes mais la population avait sans conteste changé. Ce n'était plus le même type de personnes qu'on trouvait, et on pouvait facilement tomber dans un traquenard. Les bandits de manufactures me faisaient doucement rire, ils étaient toujours autant incapables de faire quoi que ce soit, mais ils avaient au moins le mérite d'essayer. J'effectuais quelques missions comme avant à la seule différence que ça me servait maintenant à me payer une chambre d'hôtel pour passer la nuit au chaud. J'avais changé mes armes pour des épées plus aiguisées venant des pays voisins, rien à voir avec l'armurerie de Fiore. J'avais presque pris les manies de chaque pays du continent, à force de traverser de long en large. Mais aucuns de ces territoires étaient aussi attirant que ma terre natale. J'avais sincèrement peur de regretter mon retour, avec tout le grabuge dont j'avais entendu parler, mais c'était relativement calme. Pourtant, je savais que ce n'était qu'une question de temps. Enfin, ce n'est pas quelque chose dont je veux me préoccuper pour le moment.

« Qu'est-ce que ça fait d'être de retour ?
Ca fait qu'on va enfin pouvoir conquérir ce pays !
Kiseki... Ca fait du bien. Je suis heureuse d'être ici. Vraiment.
»

Un halo incandescent se forme autour de moi, comme pour me rappeler les cœurs qui battent autour de moi, il se met à briller de plus en plus. C'est comme si personne sauf moi pouvait le voir. Ce halo se déplace de personne en personne, me faisant découvrir des âmes pures. J'avais eu un entraînement bénéfique. J'avais repris confiance et il était plus que temps que je fasse évoluer ma vie. Il fallait que je lui fasse prendre un tournant positif. C'était important de prêter attention aux âmes des gens, ça apprenait beaucoup de choses sur les gens. J'étais heureuse de voir le bonheur de toutes ces personnes que je croisais au tournant d'une rue, de voir leurs yeux rieurs, leur sourires et leurs éclats de rire. C'était chez moi. Et j'étais enfin de retour. Rien ne pouvait me faire plus plaisir, si ce n'était retrouver mon foyer. Où étaient passées toutes ces personnes que j'avais connu il y a de cela sept ans ? Je croyais ne pas m'être attachée à eux, c'était au départ que des gens de passage. De passage... Alors que c'était devenu une famille, une joie qui remplissait mon cœur à chaque fois que je rentrais de mission, ou d'excursions. J'avais un endroit où aller, avec des gens qui m'attendait. C'était mon ancre et celle-ci n'existait plus.

« Je m'étais faite une promesse...
Tu ne pouvais pas savoir ce qui allait se passer. Tu ne pouvais que partir.
Miki a raison, tu as fait le bon choix !
»

Je n'étais pas vraiment convaincue. J'avais fait la promesse que je ferais renaître de ses cendres Angel's Sky. J'avais promis que je me vengerai des personnes qui avaient fait ça. Mais j'avais eu des problèmes avec un mage noir, qui m'avait poussé à m'éloigner de mes "amis" pour les protéger puis j'avais du le poursuivre pour me protéger de lui. Cela avait déjà pris un certain temps et ça m'avait déjà éloigné de mon objectif principal. Mais je me suis rendue compte que je n'étais pas assez forte, autant sur le plan psychologique que sur le plan physique. Et il fallait que je m'améliore si je voulais pouvoir protéger ceux que j'aime par la suite. Tant de temps était passé depuis... J'avais mis un an à être plus forte, utile aux autres. Maintenant je maîtrise chaque étincelle de ma magie, l'essence même de celle-ci. J'avais réussi à contrôler chacune des transformations que j'effectuais sur mon corps grâce aux esprits. La plus grande découverte que j'avais faite, c’est qu’une personne peut changer son avenir en changeant simplement son attitude. Grâce à cet entraînement je sais que je peux protéger et aider les gens sans risquer de les tuer comme j'avais pu le faire auparavant.

Je sais à présent que le futur peut être inconnu et effrayant, mais je ne peux pas continuer de me retourner vers le passé en prétextant qu'il m'est plus familier. Pour mon bien-être et celui des autres je me devais de m'améliorer. Je devais devenir quelque chose d'autre. Je devais devenir quelqu'un d'autre.

CODE by POKIPSY
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» IUKHA ⊱ leave out all the rest.
» even if I knew my place, should i leave it there ? ~ 23/04 | 10h15
» Please, don't leave me ! ADRILAY
» please, don't leave me || Lycaon & Eleonora || PM.
» don't leave me alone, please. + EZIAN.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Fiore Sud