anipassion.com
11H45 - Fire walk with me
 MessageSujet: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyDim 12 Juil - 14:02

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Vous marchez à deux dans la ville dévastée par les divers combats après votre fuite d'un combat qui ne vous intéressait pas : la bombe explosera très bientôt et c'est la priorité pour vous.

Justement, alors que vous continuez dans les rues de la ville, vous arrivez bien rapidement dans le centre d'Hajurion, sur une des places célèbres, désormais vide. En vous en approchant, vous sentez la température monter drastiquement, malgré l'heure encore matinale et la saison peu propice à une telle chaleur. Si vous forcez sur le regard, vous discernez du mouvement sur le sol normalement dallé de cette place.

Vous arrivez à la place, stupéfaits. C'est un véritable lac de lave qui recouvre l'intégralité de la place, aussi étonnant que cela puisse être. Sur trente mètres de diamètres, le cercle rouge destructeur reste encore endormi.

Vous discernez alors un petit caisson noir qui flotte, immobile au centre du lac. Le silence de la zone vous permet d'entendre un mécanisme, les secondes qui sont comptées. Avec une bonne vue, vous verrez au dessus de la caisse une minuterie qui indique justement 15 minutes.

Sous vos pieds, le sol gronde, la lave remue petit-à-petit. C'est la bombe que vous avez devant vous. Mais arriverez-vous à l'atteindre ?

Vous avez 7 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Eileen Fa Long - Alouarn Grimgorson - PNJ
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyLun 20 Juil - 12:14

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Eileen, tu tentes d'avancer en direction du lac de lave, intriguée par ce qu'il représente.

Mais le lac n'aime pas être défié de la sorte. Extrêmement contrarié, la lave se déplace, se met à bouillir et parfois même jaillit sur place en quelques éclats. Et sans prévenir, une énorme salve, plus ou moins fluide, se détache du lac pour jaillir sur toi.

Alouarn, conscient de l'énorme danger, saute sur son alliée pour lui faire éviter le sort funeste que le moindre contact avec la lave engendrera. La lave éclate sur le sol à quelques pas de vous, frôlant la jeune femme et la brulant presque, rien qu'à distance. Vous vous éclatez sur le sol plus loin, saufs.

Le corps de l'immense Alouarn, dans la chute sur les pavés, assomme néanmoins la jeune Eileen. Se redressant, le garçon réalise qu'il est désormais seul face à la bombe dont le décompte s'évapore progressivement. Il vient de sauver la vie de son alliée, mais ce n'est qu'un répit car il sait qu'il ne reste qu'une poignée de minutes pour qu'il atteigne cette bombe. Et encore faut-il la désamorcer...

Eileen quitte l'évent (délais)

Vous avez 7 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Alouarn Grimgorson - PNJ
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyMar 28 Juil - 10:08

Alouarn Grimgorson
Alouarn Grimgorson

Indépendant Légal

Click




Je suis un comédien Et je suis ma destinée !



PARTICIPANTSAlouarn Grimgorson & PNJ
Résumé • Hiver 792, Alouarn est seul, face à la bombe qui risque de raser une ville entière. Pire encore, elle risquait de tuer des centaines de vies innocentes. Personne n’aura le temps de se mettre à l’abri si cette satanée machine se mettait en marche. Réfléchissant à la meilleure solution qui s’offrait à lui, il fit appel à sa raison et à sa folie pour régler son conflit intérieur. Le temps presse…



Fire walk with me


Malgré la chaleur qui se dégageait de la lave, je n’arrivais pas à arrêter le tremblement de mes mains. Je n’avais, pour le moment, aucune idée de comment fonctionnait cette roche en fusion. La seule certitude que j’avais, c’est qu’elle attaquait tout ce qui s’approchait trop près de la bombe. Le plus sage serait de trouver une solution pour désamorcer la bombe à distance. Néanmoins, j’étais sûr qu’il était possible de faire quelque chose de cette lave. Il fallait que je consulte ma raison et ma folie pour savoir quel était le plan à adopter dans une telle situation : ça n’allait prendre que quelques secondes. J’espérais seulement qu’il ne me les manquerait pas à la fin. Je fermais rapidement les yeux et mis un instant à trouver la concentration nécessaire pour me projeter dans le monde de Wonderland.

Je me retrouvais dans la plaine que j’avais toujours connue. Il y faisait étrangement calme : pourquoi ? L’esprit était une chose incroyable : il arrivait à s’adapter à toute situation, et ce qui allait suivre m’encourageait à me dépêcher. L’herbe était pourtant bien grasse, mais les oiseaux n’étaient pas là. Pire encore, la table qui se trouvait d’habitude près du moulin, n’était pas là. Mes compagnons, ne sachant trop que faire sans la cérémonie du thé, s’étaient regroupés en haut de la colline et espéraient qu’un signe leur parviendrait. Je me dirigeais vers eux, et vins, moi aussi, contempler le sinueux cours d’eau qui se déplaçait paresseusement d’un bout à l’autre de notre carte.

Un craquement se fit entendre sur notre droite et, je pus apercevoir, au milieu de bien curieux buissons, les cartes de la reine rouge. Elles s’étaient déguisées pour passer inaperçues, mais c’était peine perdue. Leurs pieds dépassaient de ces étranges arbustes, et leurs lances, bien trop grandes, indiquaient avec précision leurs emplacements. Je souris malgré l’urgence de la situation. Il fallait, selon moi, profiter de chaque instant. Je pris alors la parole :

❝ ▬ Venez, venez, approchez mes amis. Nous n’avons pas beaucoup de temps devant nous ! Allez, pressons ! Mettons nous en cercle pour mieux nous entendre, et éviter que nos adversaires ne prennent connaissance de nos plans. Qui peut m’expliquer ce qui c’est réellement passé ! Soyez bref et concis. Nous avons beaucoup de choses à aborder avant que nos ennemis ne prennent possession de cette colline. N’ayez pas peur ! Nous sommes, pour le moment, entre nous ! N’est ce pas magnifique de profiter de ces derniers instants avec nos amis les plus chers ! Ne vous inquiétez pas : nous aurons bien l’occasion de nous revoir ! Mais il faut que nous réglions quelques épineux problèmes avant de pouvoir, à nouveau, boire le thé en notre compagnie, plait-il ? ❞

❝ ▬ Ils sont passés par ici, ils repasseront par là. Voilà comment c’est arrivé. Alors que nous avions emprunté un nouveau chemin pour la cérémonie du thé, les subalternes de la reine rouge nous sont sournoisement tombés dessus. Ils sont arrivés avec de grands cris, et le fracas de leurs armes donnait la chair de poule. Nous avons vaillamment combattu, mais ils étaient beaucoup trop nombreux. Nous avons du mettre genoux à terre pour qu’ils nous laissent encore quelques heures de liberté. Mais les voilà qui reviennent à la charge. D’ici un instant, peut-être deux, nous n’aurons plus de liberté : c’est les chaines au pied que nous marcherons sur les sentiers qui mènent aux geôles de notre abominable usurpatrice. Elle est le mal incarnée, et veut détruire ce que nous avons mis tant d’années à construire. Pourquoi s’en prend-elle à nous maintenant ? Elle aurait très bien pu frapper avant cet instant fatidique ! Nous avons beaucoup trop de problèmes à gérer. ❞

❝ ▬ Haut les cœurs, compagnons ! Tout n’est pas encore perdu ! Chaque problème à sa solution. Nous devons, pour le moment, retarder l’inévitable pour que nous puissions nous concentrer sur une tâche beaucoup plus urgente. Croyez-moi ! Si nous ne trouvons pas un dénouement heureux à cette histoire de bombe, même les geôles de la reine rouge nous paraitrons un doux châtiment face à la mort certaine qui nous attend ! Je sais, je sais, nous serions plus tranquille devant une bonne tasse de thé mais, comme vous devez le savoir, les problèmes n’arrivent jamais seuls ! Haut les cœurs, compagnons ! Tout n’est pas encore perdu ! Il est temps pour nous de montrer qui sont les vrais chevaliers de cette terre ! Nous prenons peut-être continuellement le thé, mais nous avons accès à une foule d’idées plus saugrenues les unes que les autres. Profitons de cet avantage pour battre ces pleutres ! Ne croyez-vous pas que nous méritons mieux que cela ! Nous sommes fait pour nous battre ! Lapin blanc, mon bon ami, combien de temps nous reste-il ? ❞

❝ ▬ J’ai bien peur qu’une minute se soit déjà écoulée. Nous devons faire vite car l’ennemi se rapproche, et nous encercle petit à petit. Il nous sera bientôt impossible de nous enfuir. Qu’allons-nous devenir ? Donnez moi un tic ! Passez moi un tac ! N’entendez-vous pas ce précieux tic tac ? En retard, en retard, nous sommes en retard, à mon grand désespoir ! En retard pour quoi ? En retard pour qui ? Oh, trop de questions se bousculent dans ma tête ! Je n’arrive plus à réfléchir ! ❞

C’est alors qu’un bien curieux son parvint à nos oreilles ! Il rappelait ce tic tac d’une montre… ou d’une bombe. Nous levâmes les yeux, et vîmes deux épouvantails nous faire signe depuis la forêt qui se trouvait non loin de là. Ils nous indiquaient le chemin à prendre. Je souris. Il était temps pour nous de déguerpir !

❝ ▬ Haut les cœurs, camarades ! Nous avons besoin de temps ! Depuis que la table a été emmenée dans la cour de la reine rouge, tout le pays a vu son heure trépasser. En effet, le temps s’est suspendu, oui, suspendu à tout jamais. Il sera éternellement l’heure du thé si nous ne nous occupons pas de ces chimères-là ! Voyez-vous le chemin qui se dessine entre les hommes buissons ! Qu’on le prenne, sans détour ! Rejoignons les hommes de paille dans la forêt ! Peu importe le chemin que nous prendrons alors, puisque peu importe où nous irons, tant que c’est loin de ces cartes saugrenues ! Fuyons, mes amis, fuyons ! Et que la bonne fortune guide nos pas ! ❞

Nous atteignîmes la forêt en moins de temps qu’il faut pour le dire. Nous nous jetâmes dans les fourrés. Le lièvre de Mars manqua de faire tomber l’un des épouvantails qui maugréa quelque chose que je ne compris pas. Nous courûmes autant qu’il le faut pour mettre le plus de distance entre ces affreux mécréants et nos illustres personnes. Nous arrivâmes à un gros arbre : ce dernier avait sur son tronc un nombre impressionnant de panneaux. Ils indiquaient tous « This way ». Mais chacun prenait une direction différente. Je m’assis contre ce seigneur des forêts. Mes camarades firent de même ! C’est alors que la litanie des mots reprit !

❝ ▬ Haut les cœurs, mes amis ! Nous avons semés ces malotrus ! Il ne nous reste plus qu’à nous pencher sur nos problèmes ! Nous savons déjà que la table a été emmenée dans le château de la reine rouge. Je suppose que si nous réglons ce problème-ci, la solution à ce problème-là coulera de source. Je ne sais comment vous l’annoncer, mes frères, mais nous allons peut-être mourir aujourd’hui : nous sommes actuellement à côté d’une bombe se trouvant sur un lac de lave. Je ne sais pas comment l’éteindre ! Surtout que le magma en question est vivant : il nous attaque à chaque fois que nous tentons de nous approcher de la bombe. Que faire, mes amis, que faire ? ❞

❝ ▬ Il faut réfléchir ! Je te propose d’aller jeter une pierre dans la lave, et de voir ce que cela fait ! Il faut que tu RÉ-FLÉ-CHISSE ! Tu dois bien avoir un meilleur moyen que de venir nous parler ! Tu vois bien que nous avons d’autres soucis en tête ! Retourne sur la terre ferme, fais-ce que tu as à faire, et reviens nous aider par la suite pour que nous puissions avancer ! Tu n’es quand même pas seul sur ta planète ! Allez, zou ! Du balai ! ❞

❝ ▬ Tu es bien dur avec moi, mon cher lièvre de Mars. Est-ce notre course folle qui t’a rendu ta si méchante humeur ? Ou peut-être est-ce le manque de thé ? Non, taisez-vous ! Nous avons chacun nos problèmes et nous devrions nous entraider plutôt que de nous tirer dessus ! Ne croyez-vous pas qu’il serait plus judicieux de s’entraider ? Commençons par récupérer la table ! Que c’est-il exactement passé ? Pourquoi la reine rouge voulait récupérer cette table ? Un instant, je reviens ! ❞

Je revins à moi, laissant quelques instants mes compagnons de fortune se débrouiller seul ! Bien que je leur avais proposé mon aide, il fallait que je fasse avancer les choses ici aussi. Je réunis quelques pièces (un caillou, une planche, une fourchette, un petit cactus, et une chaussette) et m’approchais de la lave. Je lui balançais tout ce que j’avais dans les mains et courus m’abriter derrière un mur, non sans avoir pris, au préalable, le corps de ma compagne inconsciente !




© By Halloween



 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyMar 28 Juil - 13:01

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

La terre se met à trembler en réponses aux offrandes que tu viens de lui présenter. Les secousses, au début légères, gagnent en intensité jusqu'à faire trembler les bâtiments tout autour de la place. Le sol gronde si fort que quelques façades s'écroulent subitement, ne résistant pas sous la colère de la lave. Pire, comme si les quelques babioles venaient d'alimenter la bombe en énergie, le décompte qui s'affichait au dessus d'elle change soudainement pour afficher une explosion prévue à 11h58 : soit désormais dans dix minutes.

Et la bombe flotte toujours au dessus de la lave, tranquillement, comme si rien ne pouvait la déloger.

Vous avez 7 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Alouarn Grimgorson - PNJ
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyMer 5 Aoû - 5:59

Alouarn Grimgorson
Alouarn Grimgorson

Indépendant Légal

Click




Je suis un comédien Et je suis ma destinée !



PARTICIPANTSAlouarn Grimgorson & PNJ
Résumé • Hiver 792, Alouarn est seul, face à la bombe qui risque de raser une ville entière. Pire encore, elle risquait de tuer des centaines de vies innocentes. Personne n’aura le temps de se mettre à l’abri si cette satanée machine se mettait en marche. Réfléchissant à la meilleure solution qui s’offrait à lui, il fit appel à sa raison et à sa folie pour régler son conflit intérieur. Le temps presse…



Fire walk with me


Lorsque le sol se mit à trembler et que des bâtiments se mirent à hurler leur rage, je vins m’accrocher à un lampadaire. Des façades moururent en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je l’avais mise en colère, et j’en payais actuellement le prix. Je vis avec horreur que l’heure de la bombe venait de changer ; l’explosion était maintenant prévue pour dans une dizaine de minutes. Je déglutis difficilement : ce n’était pas censé se passer comme cela. J’avais la conviction que je pouvais faire quelque chose. Il fallait que je la trouve rapidement. Je fermais les yeux et replongeais dans le monde de Wonderland : j’avais besoin de parler avec ma conscience, encore une fois.

Qu’on se le dise, j’étais parti comme un voleur il y a quelques minutes de cela, et je ne pouvais les laisser seuls. Mes camarades étaient toujours au pied de l’arbre. Ils étaient en train de se disputer à propos du plan à suivre concernant la récupération de notre table de thé : je ne pus en placer une, je n’avais pas mon mot à dire dans cette conversation. Je m’assis, dos contre le seigneur des bois, et j’écoutais en silence l’échange qui se passait sous mes yeux. J’étais fasciné par la répartie de mes compagnons. Il y avait un brin de magie que je ne pouvais retrouver qu’avec eux.

❝ ▬ Mais puisque je vous dis, cher monsieur, que nous ne les avons pas entendu : ni le loup, ni le renard, ni la belette. Nous devrions attendre le coucher du soleil ! Voilà un temps idéal pour faire la guerre ! ❞

❝ ▬ Ne nous méprenons pas, messires ! Il va de soi que le monde dans lequel nous vivons est incroyablement perfide. C’est un malotru qui se croit vraiment tout permis. Ne laissons pas nos perverses idées prendre le dessus. ❞

❝ ▬ Bonhomme de paille, te voilà bien avancé ! Que veux-tu dire par tes vaines paroles ? Nous allons reprendre notre table de thé, par la force s’il le faut ! Ces vils mécréants mordront la poussière pour avoir jurer notre perte ! ❞

❝ ▬ Mon cher compère, nous sommes peut-être des fous, mais des fous heureux. Nous ne sommes certainement pas des suicidaires. L’épouvantail a raison, nous ne pouvons les attaquer de front. Utilisons nos cervelles de moineaux rassis pour faire un numéro qu’ils ne sont pas prêts d’oublier ! ❞

❝ ▬ Comment entrerons-nous dans le palais de la Reine Rouge ? Il est hors de question que je me fasse difforme ou valet pour plaire à sa majesté et à sa cours. Ah ça, non, jamais de la vie ! ❞

❝ ▬ Il est temps de faire sonner les cloches de la grande tour, car voici la troupe de sa majesté, la reine des mouches ! Nous allons offrir à notre public une représentation, que dis-je, un spectacle donc il se souviendra toute sa misérable vie. Approchez, auditoires de mon cœur, laissez de côté vos postiches, révélez votre macabre nature à maître soleil, juge impartial de sa dulcinée, dame lune.❞

Mes amis se regardèrent, s’échangèrent des yeux de merlan frit, se demandant ce qui pouvait bien me passer par la tête. Je continuais ma litanie :

❝ ▬ Que les tambours, venant des entrailles de la terre, retentissent dans toute la vallée. Il est grand temps pour nous d’être vaillant et courageux. Laissons de côté nos préjudices, levons notre bannière bien haute. Que le cri de la victoire résonne aussi bien dans la plaine que dans la montagne : nous sommes les guerriers de l’amusement, les soldats d’une lumière incertaine mais bien vivace. Voilà comment nous gagnerons cette bataille : la ruse sera notre alliée, les déguisements notre protection, et la vaillance notre saint bouclier. Que l’on aille chercher les souris de Cendrillon ! Que l’on trouve et amène les plus belles pièces de tissus ! Nous allons festoyer dans un bain de couleurs ! Nous allons créer une nouvelle gamme de vêtements dans une myriade d’étincelles. Ainsi va notre monde. Si la folie nous habite, autant avoir un plan follement amusant !❞

Mes camarades sourirent : nous étions enfin en marche vers une victoire. Nous allions récupérer cette table de thé. Chacun partit dans une direction pour aller chercher ce dont nous avions besoin pour mettre notre plan à exécution. Quant à moi, je retournais dans la réalité. Je me mis à réfléchir : si je ne pouvais pas m’approcher sans me faire attaquer par la lave et si mes offrandes nourrissaient indirectement la bombe, je me décidais à trouver un moyen pour noyer cette dernière. Je me construisis rapidement une longue perche et tentais d’atteindre la bombe. J’espérais de tout court que le bâton ne me lâche pas en cours de route.




© By Halloween




 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyMer 5 Aoû - 12:07

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Le bâton construit rapidement traversa avec précision les mètres séparant le sol dallé de la bombe toujours logée au beau milieu du lac rouge. Mais, avec autant de distance, le contact entre la perche et la bombe ne fut que bien mince, et celle-ci ne fut qu'à peine bousculée, bougeant imperceptiblement et reprenant directement son équilibre à la surface de la lave.

Mais quelque chose se passa, et cette fois tu ne rêvais pas, Alouarn : les quelques secondes après le contact où la bombe a légèrement bougé, la minuterie s'est figée. Désormais, elle reprend de plus belle, mais tu peux comparer avec la montre ou n'importe quelle horloge des alentours : il y a eu un décalage de quelques secondes entre l'heure réelle et l'heure affichée sur la bombe. Comme si tu venais de retarder l'échéance - du moins, en apparence.

Et c'est en faisant cette constatation que du bruit se fit non-loin de toi. Dans ton dos, une silhouette avançait lentement, sur ses gardes. Travis Lagrange de Fairy Tail, après avoir bataillé avec les diverses âmes de la ville, trouve enfin à son tour la bombe. Mais ce qui l'intéresse, c'est surtout ce qu'il remarque au premier plan : Eileen allongée sur le sol, inconsciente.

Vous avez 7 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Travis Lagrange - Alouarn Grimgorson - PNJ
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyDim 9 Aoû - 1:38

Travis Lagrange
Travis Lagrange

Fairy Tail

Click


Putain, j'ai eus un mal fou pour arriver ici. Entre les pilliards qui voulaient mes fringues et mon épées, les mages noirs qui voulaient en profiter pour démonter du mages légals... Comme si j'avais pas déjà assez morflé, à cause de l'autre nombriliste !!! Enfin bref... D'après les infos que m'ont donné les soldats du Conseil, je ne devrais pas être loin de l'emplacement de la bombe. J'espère qu'il nous reste assez de temps, avant qu'elle pête...

J'avançais lentement, sur mes gardes, prêt à me battre, au cas où d'autres mages noirs ne soient dans les parrages. On est jamais trop prudent... C'est alors que, plus loin, j'aperçue une sorte de lac rougeoyant. Je crois pas que les architectes d'Hajurion ont prévu ce genre de chose, à la base... Mais un peu avant le lac, mon regard a été attiré par quelqu'un, allongé sur le sol. Et en m'approchant un peu plus, je l'ai tout de suite reconnu.

Eileen !!!

Je me suis aussitôt précipité vers elle, pour voir comment elle allait. Et heureusement, elle n'était qu'assommée. Tant mieux, ça me rassure. Je me suis alors mis à regarder autour de mùoi, et je vis que la zone avait bien morflée, déjà. C'est alors que je remarquais le gars, près du lac, portant à bout de bras un baton, pointé sur la bombe, qui affichait... Moins de dix minutes avec d'exploser ?!!! Putain, l'enculé !!! A cause de l'autre connard, j'ai perdu pas mal de temps !!! Bon bref, revenons à la situation actuelle. Ce type ne m'inspirait pas confiance, car je ne savais pas de quel côté il était. Et il a surement dû le remarqué, dans ma voix, quand je lui ai parlé.

Hé ! Il s'est passé quoi, ici ?
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyMer 19 Aoû - 12:23

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Alouarn, tu sursautes, ne t'attendant pas à être surpris pendant ton opération minutieuse. Perdant tes moyens, tu lâches par mégarde l'immense bâton qui fut rapidement absorbé par le lac de lave. A nouveau, la terre trembla.

Le lac se mit à bouillir, et des salves de lave giclèrent ici et là, totalement aléatoirement. L'une d'elle se dirigea dangereusement vers toi, mais déjà conscient des risques, tu esassez habile pour éviter la mort certaine. Le lac, pourtant, cette fois, n'allait pas te laisser de répit. Alors que tu te trouvais à proximité d'un bâtiment en ruine, une nouvelle salve de lave jaillit en ta direction. Pour survivre, tu as du sauter en arrière, et te cogna violemment l'arrière du crane contre un mur toujours debout. Sonné, tu tombes à terre, peinant à reprendre tes esprits à cause du mal qui se répandait dans tout son corps. A terre, à la merci du lac de lave qui ne se calmait toujours pas.

Travis, tu es spectateur de cette scène, comme si le lac voulait s'en prendre à Alouarn. Tu as une occasion devant toi : foncer pour l'aider à se redresser et se rendre en lieu sûr. Car si tu laisses Alouarn à terre, il n'aura pas le temps de se redresser et de fuir les violentes attaques.

Sous la confusion, vous ne l'avez peut-être pas remarqué, mais un coup d’œil vers la bombe vous retournera sans doute la tête : plus que 6 minutes. A nouveau, votre intervention a fait avancer l'explosion à 11H56.

Vous avez 7 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Travis Lagrange - Alouarn Grimgorson - PNJ
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyDim 23 Aoû - 21:03

Travis Lagrange
Travis Lagrange

Fairy Tail

Click


Oups... En lui parlant, je lui ai fais peur, et il en a lâché sa perche. Et dans la foulée, un tremblement de terre se produisit. Oh merde, quoi encore ?!!! Je vis alors le lac de lave connecer à bouillir, tandis que des gerbes de lave se mirent à gicler dans tous les sens. On a de la chance, Eileen et moi, j'ai l'impression qu'on est hors de portée. Mais ne parlons pas trop vite, on sait jamais. J'ai donc pris la jeune femme dans mes bras, et je suis allé la mettre à l'abris, dans une ruelle, plus loin.

Je suis ensuite rapidement revenu vers le lac, pour voir le gars de toute à l'heure être en mauvaise posture. Merde !!! Comme je ne sais pas si c'est un mage noir, il vaut mieux que j'aille l'aider. Je me suis élancé vers lui, tout en esquivant les boules de lave qui me tombaient devant le nez. J'ai activé mon saut électrique, pour passer par dessus une boule de lave qui venait de s'écraser à mes pieds, et après être revenu au sol, j'ai parcouru les derniers mètres qui me séparaient de l'homme. J'ai dérapé pour m'arrêter juste devant lui, avant de faire face au lac en furie, et de croiser mes bras devant mon visage. Mon bouclier s'est alors activé, générant un dôme de foudre autour de nous deux, et nous protégeant d'une autre salve de lave. J'ai attendu que la roche en fusion s'écoule du dôme, avant de couper mon sort, de me tourner vers le gars, et de l'aider à marcher.

Fichons le camp ! On va se faire bruler vif, si on reste là.

On s'est alors éloigné, juste à temps pour éviter une énième boule de lave, qui s'est écrasée pile là où on était, juste avant. On a marché un peu, avant de s'arrêter à peu près au même niveau que là où j'ai déposé Eileen, mais de l'autre côté de la rue. J'ai aidé le gars à s'asseoir contre le mur, avant d'en faire de même.

Ouf... On a eut chaud au fesses... J'peux savoir ce qui se passe, ici ? Au fait, je suis Travis Lagrange, de Fairy Tail.

J'ai accompagné ma dernière phrase, en lui tendant la main. Bah quoi ? Ca sera plus simple de parler, si on connait le nom de l'autre, nan ?
 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me EmptyLun 28 Sep - 20:04

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Le compteur grésille, l'image sursaute, et disparait. La bombe face à vous semble éteinte, mais la charge magique dans l'air augmente drastiquement. Même vous, à distance, pouvez le ressentir. Si la dernière image que vous aviez capté - 11H56 - vous avait fait peur, vous vous rendez compte que l'explosion a une nouvelle fois été avancée; cette fois sans aucune intervention de votre part. Et sans comprendre les quelques secondes qui suivent, vous êtes happés dans l'explosion dévastatrice qui arrache la ville portuaire de la carte.

11H50 - Event Clos

L'explosion décime la ville d'Hajurion. A la place des bâtiments, des rues et des monuments, ne reste qu'un désert de poussière et de débris. Tous les mages de la ville restent cependant indemnes - Travis, Alouarn, et même Eileen grâce à son artefact. Les corps, néanmoins propulsés par l'explosion et toujours inconscients, sont récupérés par des équipes médicales et amenés jusqu'à des hôpitaux proches.

 MessageSujet: Re: 11H45 - Fire walk with me   11H45 - Fire walk with me Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» ronon&logan ☍ « don't walk away when my world is burning »
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Close to my fire [Keane]
» [DC] You wanted fire? Sorry, darling. My specialty is ice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Ancienne Harujion :: Hajurion - Event Destruction centrale