Partagez | .
See You Again - #Solo
 MessageSujet: See You Again - #Solo   Dim 17 Mai - 11:37

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

SEE YOU AGAIN
Welcome Back Yuuki - Solo 1



-It's been a long day without you my friend, And I'll tell you all about it when I see you again. We've come a long way from where we began, Oh I'll tell you all about it when I see you again … When I see you again … So let the light guide your way, Hold every memory as you go and every road you take, will always lead you home … ¤

Les pas d'un homme chassés par une valse de sentiments interminables. Interminables mais tout à fait incompréhensibles de surcroît. J'avais quitté les lieux, tel un voleur, tel un homme sans valeurs, l'explosion, la destruction du centre, de manière concrète ce n'est pas l'une de mes priorités premières. Je ne sais pas en réalité ce qui définis mes priorités, une chose est pourtant certaine je pars aujourd'hui en quête d'un nouvel accomplissement, l’accès au bonheur, l'accès aux rêves, cette clé qui va me permettre enfin de pouvoir ouvrir cette porte fermé qu'est le bonheur et qui certainement doit être scellé depuis un long moment. Eagle's Claw, ses membres, difficile de ne pas considérer cette guilde comme étant ma nouvelle maison, pourtant je sais avec pertinence qu'il me manque une pièce indispensable pour pouvoir enfin être comblé et il n'y a qu'un endroit, qu'un lieu qui va sans doutes me permettre d'y accéder ou d'enfin retrouver cette pièce. Je dois rentrer chez moi, je ne sais pas ce que je vais y trouver mais je dois m'y laisser guider quitte à perdre tout ce que j'ai pourtant durement acquis. Devrais-je choisir la facilité et ignorer le fait que cet endroit est le seul qui va vraiment pouvoir m'aider à avancer ? Non. Ma décision est prise maintenant, depuis Ethan, depuis ma rencontre avec Misto, depuis ma discussion avec Arkhana, tout ceci mis bout à bout n'a finalement fait que me guider à cet endroit de nouveau, même si c'est de manière totalement involontaire. Pourtant, quelque chose me freine, mes membres se raidissent à la pensée de retourner sur place, mais je dois avancer, ce n'est même plus une éventualité, je dois l’accomplir et m'y rendre.

#-#

La colline, voilà, la colline nostalgique s’étant sous mon regard éclot, combien de temps ? De jours ? De semaines ? De mois ? Que je n'ai pas revu ce paysage ? M'y revoilà enfin. Difficile de mettre des mots sur ce que je ressens actuellement, tout est si flou et pourtant quelque chose de chaud semble germer en moi. Serais-ce ce fameux retour au pays qui me donne ce ressentis si... agréable ? Moi qui suis partis avec rancune, haine, désespoir me revoilà ici complètement troublé et en quête d'un nouveau chemin à mener. Droit face au paysage, à quelques mètres seulement de l'entrée du village je ne peux m'empêcher de m'émerveiller devant ce tableau qui me rappelle cris, pleures, joie, bonheur et un tas de sentiments oubliés que je ne peux aujourd'hui que compenser par le biais de ma magie. Oui, ce masque que je m'impose seulement pour fleurer ce ressentis et pourtant j'ai toujours sût que tout ça n'était que du faux, qu'en semblant de réalité enfuie. La boule au ventre, mes pas commencent à êtres de plus en plus lourds alors que j'avance et que pour autant je ne quitte pas des yeux le soleil qui se couche petit à petit et qui se camoufle à travers les collines. Je me souviens tout à fait maintenant, déjà ce paysage m'était réapparut lors d'une simple croisade en plaine de Droma mais aussi et surtout par le biais de mes souvenirs imposés par Misto. Pourtant ici, tout est tellement réel mais comment appeler cet endroit ? Maison ? Difficile de pouvoir le dire exactement.

Comment revoir tout ces gens que j'ai quitté et que j'ai même manipulés en guise d'entraînement ? Simplement dans le but de devenir plus fort, je ne sais même pas ce que je suis devenus depuis. D'après les dires d'Arkhana je suis quelqu'un de tout à fait méprisable et pourtant je sais pertinemment que cette personne ce n'est pas moi, non , je ne suis pas ce type qui passe son temps à se vanter devant son miroir en méprisant les autres et en passant son tant à manipuler l’existence d'autres individus simplement pour que cela lui soit profitable. Je le sais au fond de moi que je suis quelqu'un de bien meilleur que ça mais alors pourquoi ? Pourquoi je n'ai encore jamais réussi jusque là à parvenir à la personne à laquelle je veux ressembler ? L'écho du passé n'est-il pas un chemin à suivre ? Quel guide prendre et quel chemin le plus logique puis-je emprunter ?

Le soleil semble comme figé alors que je pénètre enfin dans ce champ de vision qui résonne à moi comme un simple élément du passé. Au loin, je vois se dessiner la silhouette d'une demeure dans laquelle j'ai vécu le plus claire de mon temps étant enfant alors que quelques mètres à coté je perçois la maison d'un être que j'ai chéris, aimé, adoré et protégé... Cet être, cette petite âme que j'ai rencontré adolescent et qui a perdu vie dans mes bras, glissant comme un corps perdant toute envie, perdant l'esprit. Cette mort reste pour moi certainement la plus marquante de toutes. Helena, tu le sais pas vrai ? Tu es la seule personne qui m'a fait me sentir vivant ? Tu es cette seule personne pour qui je pouvais faire tout et n'importe quoi. Impossible pour moi de dire que je t'en veux pour ce qui c'est passé car bien sûr tu n'en est pas responsable, mais alors à qui en vouloir, hein ? Idiot que je suis, est-ce cette haine du passé qui m'a poussé à devenir ce que je suis aujourd'hui ? Vais-je enfin pouvoir trouver réponse à mes questions en revenant ici ? Est-ce dans le fond la raison de ma présence, de mon retour?

M'asseyant dans l'herbe je profite de ce tableau, ce tableau devant lequel je me dressais déjà après la mort d'Helena, l'endroit où sa mère m'a rejoins pour partager cette émotion si cruelle. Elle qui m'a encouragé et aidé, qui est-ce pour moi ? Peut-être qu'elle m'en veux pour avoir était présent au moment de la mort de sa fille, m'acquittes telle coupable ? Dans le fonds je sais que non mais comment en être sûr ? Enfin... Cet endroit cet endroit sur lequel je me suis étendu tant de fois seul ou accompagné de la fille que j'ai toujours aimé. Tout est tellement différent aujourd'hui Helena si tu savais...

Les quelques rayons qui éclairaient encore ce tableau nostalgique firent leurs dernières apparitions dans le lac avant de s'évaporer peu à peu dans l'horizon laissant place à une noirceur presque opaque, seul quelques lampes venaient rafraîchirent la luminosité des lieux. Mon regard se perdait peu à peu mais une présence commençait à se faire ressentir non loin de moi représenté par des craquements d'herbes sèches. Tournant mon visage en direction de ce bruit sourd, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'arrive enfin à distinguer dans l'ombre d'une habitation, la silhouette de cette femme dont le respect que je voue à elle est tellement immense... Elle s'approchait près de moi et j'aurais pût la reconnaître aisément dans une foule, la mère d'Helena. Affichant un léger sourire elle vint s'asseoir près de moi, exactement dans la même position que par le passé, toujours de la même manière elle ne me regardait pas non, elle aussi fixait l'horizon et pourtant moi je ne peux m'empêcher d’en détourner le regard pour la regarder elle.

« C'est bon de te revoir Yuuki. » dit-elle d'un ton chaleureux et sec. Je me souviens encore de sa voix, cette voix qui avait tout fait pour me guider vers le bon chemin. Pertinemment je suis tout à fait conscient que ce n'est pourtant pas celui que j'ai choisit. Elle ne m'avait donné qu'un conseil, un seul, ne pas user de ma magie pour me voiler la face. Forcément je n'ai pas respecté le contrat et bien au contraire, j'ai fait bien pire. Comment puis-je me permettre de la regarder avec tout ça ? Je me contente alors de détourner le regard pour me concentrer de nouveau sur le paysage.

« Pardon, Madame. » dis-je d'une manière mélancolique, inutile de lui dire bonjour, de lui demander comment elle se porte pour le moment, les seuls mots qui me viennent à l'esprit sont ceux qui vont permettre de m'excuser, aucun autre mots ne sont envisageable, comment simplement y penser ? Attrapant de la main droite une poignée d'herbe je me contente d'afficher un sourire quelque peu ironique. « Il faut croire que je ne suis pas fait pour suivre les conseils que l'on me donne » murmurais-je alors qu'elle se décida enfin à tourner son regard vers moi. Elle n'avait pas changé, pas d'un trait, rien. Elle porte encore cette joie de vivre qu'elle avait pourtant déjà même lors du décès d'Helena. Comment une femme peut-être aussi forte après la mort de l'un de ses enfants ? Je n'ose à peine l'imaginer et pourtant...

« Ne t'excuses pas. Je suppose que tu as fait ce qui te semblait juste pas vrai ? » Ses paroles claqués dans l'horizon et n'avaient que comme mérite de me rendre coupable d'avantage.
« Ce qui me semble juste ? Je ne pense pas l'avoir fait non, la plupart des choses que j'ai faites ne me rende pas tellement fière vous savez, bien au contraire... Maintenant que j'y pense je voulais simplement me divertir pour compenser ce ressentis ignoble mais il faut croire que ça n'a fait que l'accentuer. »
Cette femme m'avait tout donné, elle m'avait guidé vers la magie, une magie rare et passionnante : La maîtrise des sentiments d'autrui, force est de constater que je l'ai exploiter à des fins parfaitement immondes.
« Tout le monde fait des erreurs, je ne suis pas une saine pour te dire ce genre de choses, je ne vais pas te faire tout un discours pour te remettre les idées en place car bien que je ne sache rien de ce que tu as pût faire, tes paroles me laissent penser que ce n'était pas très valorisant. Sans compter le fait que tu te pointes ici, que recherches-tu ? »
Sa question eu pour mérite de m'illuminer, elle a tellement raison, elle a toujours eu ce don de me déchiffrer et me comprendre même lorsque Helena était encore parmi nous...
« C'est simple et compliqué à la fois... Je voudrais dire que je reviens voir mes parents mais très franchement je ne suis même pas certain que c'est pour cette raison que je suis ici, disons que je cherche un nouveau chemin à suivre... » dis-je tout en levant la tête vers le ciel en guise de réflexion, je n'avais jamais encore jusque la fait la distinction entre le bien et le mal, depuis les paroles d'Arkhana, je me suis contenter de me dire qu'il fallait juste vivre comme on l'entend, ne pas constamment réfléchir à chacun de nos actes et que nous devions nous contenter de faire ce qui nous semble juste mais pourtant même la justesse de mes actes est difficile à définir.

« Un nouveau chemin ? Comment veux-tu suivre un nouveau chemin alors que tu reviens ici ? Tu as décidé de partir, baluchon sur le dos en quête de réponses, et tu penses que revenir ici, l'endroit qui t'a certainement apporté le plus de malheurs va te donner une réponse ? Tu ne penses pas que c'est une simple perte de temps ? » dit-elle tout en se redressant et en disposant ses deux mains sur ses hanches. « Écoute moi bien Yuuki. Tu as voulu partir pour des raisons qui te sont propres et je suis presque certaine que tu as passé ton temps à porter Helena dans ton esprit. Je suis sa mère, elle est décédé et pourtant je reste sa mère car une mère ne perd jamais ses enfants. Tes parents sont partis d'ici, il faut croire qu'ils n'avaient plus grand chose à faire dans le coin donc je t'interdis toi, simple amour de ma fille de passer ton temps à remémorer le passé alors que moi, sa mère va de l'avant et souris à la vie. Qui crois-tu être ? Reprends ton sac et pars. Je ne veux plus te voir ici à gâcher ton temps. » dit-elle tout en m'envoyant entre les jambes une sorte de pendentif un peu étrange. Jamais au grand jamais quelqu'un et surtout elle ne m'avait parlé sur ce ton. Des paroles franches, honnêtes et tout à fait sincères d'une personne qui enfin se soucis de moi. Je sais qu'elle a raison, je suis venu ici pour trouver un nouveau chemin à suivre mais comment parler de nouveau lorsque l'on passe son temps à retracer son passé ? Alors qu'elle tourne les talons laissant rebondir sa chevelure dans l'obscurité, je ne peux m'empêcher de détourner le regard d'elle alors qu'elle commence à partir. « Sois heureux, fait des choses qui te rendent heureux et c'est tout. » dit-elle tout en s'éloignant peu à peu. Moi qui étais revenu voir mes parents, il faut croire qu'ils ont décidés de partir.

Me relevant à mon tour, je réalise que la seule chose finalement que j'ai gagné en venant ici c'est une réponse à une question que je connaissais déjà. Je ne vais pas perdre Helena dans mon esprit, non, je vais la garder avec moi car elle est la source de toute ma motivation. Je sais pertinemment qu'un jour je la reverrais dans un endroit meilleur, que je pourrais lui parler des choses que j'ai vécu tout en oubliant cette partie sombre de moi que représente ces dernières années. Nous y sommes, le moment où je dois enfin prendre mes responsabilités et devenir quelqu'un sans ne penser qu'au passé au quotidien, sans passer mon temps à camoufler mes sentiments, sans passer mon temps à manipuler les gens. Non, aujourd'hui j'avance, j'avance pour être fière de revenir ici un jour et pouvoir dire à cette femme que j'ai réussi mon projet et que je suis un homme heureux. Je vais vivre, penser à moi et vivre, pas qu'à moi non mais aux autres, ces autres gens qui doivent sûrement passer par des choses difficile eux aussi et qui pourtant ne baissent pas les bras. Marchant pas à pas vers la sortis du village, je ne me retourne pas, une simple larme en guise d'au-revoir vient s'écouler sur le sol. J'espère qu'un jour je te reverrais. "Merci." dis-je avec un pendentif bien mystérieux en mains.
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Ancienne Crocus