Partagez | .
J'suis le plus suicidaire du fofo
 MessageSujet: J'suis le plus suicidaire du fofo   Jeu 16 Avr - 23:54

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click




Hey Man... I love killing myself

Feat. Yoite (moi)







Dans un soupir de la nuit, tu es là, à contempler le ciel. Il y a ce manque en toi, tu ne sais ce que c'est. Pourquoi te sens tu triste ? Qu'y a t il au delà de ces murs qui te fait tant souffrir. Pourquoi ton coeur se resserre ? Pourquoi ta poitrine te fait elle si mal ?

Tu ne vois rien, tu ne te rappelles rien. Mais tu sais que Kyofu s'en souvient. Il t'en a parlé contre Illunar. Il en a fait référence. Alors tu es là, à cet endroit y précis, où tu as tracé dans la pierre la tombe de ton ami traitre. Jiro Yu.

Jiro, t'es mort. Je t'ai tranché la gorge, je m'en souviens. Alors pourquoi... Pourquoi ai je le sentiment que mon action est un tel échec. Pourquoi te vois je dans mes souvenirs, mais pas dans mon passé. Pourquoi ?
Et tu étais mon ami. Mon rival. Mon associé. Mais qu'on est cons Bordel !

On a libéré Jack, on l'a ensuite trahi. Il est si facile de faire sortir un puissant de prison. Mais ce fut notre erreur. Tu as tué Candice, je n'ai pas tué Abigail. Tu as fui, j'ai comploté. Tu as lutté? Je t'ai tué.

Bordel, mais tu vas arrêter oui ?

Surgissant de nulle part autour de moi, la brume grisée passe autour de moi. Que fais donc ce salop ? Est ce le moment de se dévoiler ?
Je me relève, et lui crie mentalement dessus. Rien à faire. Il ne semble plus m'écouter, je n'ai plus qu'à reprendre le contrôle et...

*

Faible... Faible humain... Crois tu seulement pouvoir me vaincre ? Durant une éternité, plus de quatre siècle, je fus enfermé dans le grimoire de Lucifer. Seule ce démon, ce fils de pu...tain, fut capable de me contenir dans un livre scellé, noir comme la nuit, les ténèbres et le chaos réunis. Et toi, stupide mortel, tu m'as aspiré en toi. Maintenant, je suis prêt à sortir... MEUUUUUUUUUUUUUUUUUUURS !


*

La fumée se recroquevilla autour de moi, comme voulant m'étouffer, et la voix sinistre du Dieu était entendue avec amplitude. Et ce fut l'explosion.
Je ne sombrais pas, la fumée n'étant que fumée, mais le gris de mon invité changea en un noir pur et effrayant. Le noir plus noir que la nuit. La couleur lu coeur des ténèbres. L'ébène pure.
Soudain, je tombai. Je m'affaissai. J'esquissai une grimace, tentant de me changer en esprit de la Peur pour lutter, mais il m'attaquait, dans ma tête. Je me faisais déchiqueter l'esprit. Le Nightmare était en moi, je vivais tout ce qu'il me montrait. Et ce qu'il me montra fut... Ma vie. Mon passé. Mes souvenirs. La mort de mes parents. Le sang de mes ennemis. L'amour pour Abigail ? La trahison envers Black Jack... La vie de Jiro ? L'attaque sur Frost ? Il me révéla tout, j'hurlai de rage, ne pouvant y croire. Moi ? Moi ?! Yoite Kyumizu ? Amoureux ? Bobards et calomnies, je n'étais rien de tout ça. Jamais je n'avais été sentimental ... C'était un mensonge ouvert... Et pourtant je pleurais. Mon corps savait. C'était vrai. Alors la lutte s'arrêta pour moi. A quoi bon continuer ? Pourquoi se faire chier à lutter lorsque le corps stoppe tout combat...

*

Les places sont échangées gamin. Tu es en moi, je suis toi. Ce n'est plus ta jambe qui est faite de plumes, c'est la mienne. Ce n'est plus ton corps, c'est le mien.
En regardant les pitoyables lames emplumées, je soupire. Quels pitoyables êtres que ces humains... Ce visage... Ce corps... La dernière fois j'avais raté... Aujourd'hui, j'avais réussis. Mais il ne me plaisait pas... Trop... Lui...
C'est dans un éclat de rire que je me dépeçais, n'ayant jamais crains la douleur. Je ne suis qu'un esprit dans un corps après tout...


*

Quelle heure est il ? Où suis je ? Mes mains ? Mes pieds ? Mon corps ? Pourquoi ne ressens je plus rien ?

J'étais... Non plutôt... Je n'étais plus moi même

*Narrateur ON*

Dans cette ruelle sombre, près de la tombe du dénommé Jiro Yu, caché parmi la population de Fiore a l'insu de la Mort Noire, l'ambiance avait changée. Ce n'était plus Yoite. Lui était mort, remplacé par la Peur à l'état pure. Yoite n'était plus qu'un simple esprit, habitant ce corps avec le grand, le tout puissant Kyofu. Et lorsqu'il se rebellait, la peur du Nightmare le bloquait.
Le corps du mage noir fut arraché, le visage devint ensanglanté, et brûlait atrocement. On sentait cette énergie noire. On sentait ce démon... Il était en train de changer...
Le visage, dans un bruit souple écœurant, se modifia. La peau se fonça, les yeux rougirent, les cheveux s'assombrit est. Les habits coulèrent sur le corps qui se reformait. Les muscles s'alimentait de la puissance de la Peur. Il changeaient de volumes, il augmentaient leur masse. Les abdominaux furent plus visibles, mieux sculptés. Le torse se développa. L'entrejambe aussi. Les cuisses se renforcèrent, et finalement, les ailes grandirent, grandirent au point d'avoir doublées de taille. Les plumes devinrent encore plus noires, invisibles dans la nuit.
Sombre. Yoite était désormais mort. Il n'était plus qu'un fantôme maintenant une jambe factice sur le corps de Kyofu.

*Narrateur OFF*

Libéré, délivré, j'étais enfin moi même... Enfin presque. Ce n'était pas mon corps, mais une copie conforme.
Il ne me restait plus qu'une seule action à effectuer...
Mes ailes sortirent de mon dos, gracieuses comme un vol d'hirondelles, et elle me propulsèrent vers le ciel éclaire par le satellite lunaire. Elles m'emportèrent là où je pourrais trouver un kimono, puis là où je trouverais l'un des meilleurs sabres...

Pff... Ça ne vaut pas mon ancien sabre de Maginium.
Patiente Yoite... Patiente... Tu le reverras, j'ai bien envie de le chercher...

*

Ce fut la panique. La terreur. J'attaquai de toutes mes forces l'être qui me contrôlait, mais Kyofu n'était pas stupide. Kyofu n'était pas faible. Il me maîtrisa rapidement, usant d'une grande partie de son énergie pour me faire subir les plus grandes peurs de ce monde... Et je la vis... Abigail... Étendue morte au sol. Elle gisait, inconsciente. Je pleurais au dessus d'elle, embrassais ses lèvres roses, priais pour qu'elle revienne. Elle n'avait rien mérité de tout ceci. Elle n'avait rien à voir avec la guerre... Elle n'était que... la femme que j'aimais... La femme qui avait fait battre mon coeur. J'étais en train de pleurer sur son corps... Je la gardais contre moi, je lui prenais ses mains, je déposais un baiser dessus.
Oh Abigail, que s'est il passé ?
Et là, une brume noire apparut. Moi ? Enfin Kyofu... Ou Yoite ? Je ne savais pas, mais en entendant sa voix, je compris. C'était moi. Moi qui soudain leva la main, fit pousser les plumes, et transperça Abigail une fois.
NOOOOOOOOOOOOON !!!
Deux fois
Stop, arrête... Je t'en supplie
Trois fois, et je me jetais sur le corps de la jeune femme, pleurant toutes les larmes de mon corps, alors que la lame partait vers la tête de la défunte que je protégeais.
Jamais !
Cette réalité s'effrita. Je sentis alors le poids de l'illusion dans mon coeur meurtri, et me manifestai a nouveau. La brume grise que j'étais devint lentement rouge, alors que la bouche de mon corps en exhumait une noire. Kyofu.
Le corps tomba au sol, et les fumées s'entrechoquèrent.

Ce fut un lourd et dangereux combat. Il me dominait, mais la peur était en moi. J'avais peur car j'avais lu ses pensées. Il voulait tuer la femme qui hantait mes pensées. Il voulait détruire Abigail, et c'était la seule que je ne voudrais jamais voir mourir. C'en fut trop. Le rouge l'emporta sur le noir. Je chassais alors la fumée noire en mon corps, en mes cellules, tandis que je revenais dans le cerveau. Et l'explosion fut rouge.

Une explosion semblable à la première. Un déluge de gaz, rougeoyant. Et une envie irrépressible de dormir... Dormir...

NE T'ENDORS PAS, HÔTE.
Kyofu ?
Je te hais... Pourquoi l'as tu développée ?
De quoi parles tu ?
T'as gagné... Je n'ai plus aucune raison de te le cacher...La phase finale... C'est une forme ancestrale... La Peur, vois tu...


Je sentais qu'il serrait les dents, enfin... Si dents il avait.

... peut être utilisée contre toi. La phase finale est en réalité un sort d'un autre temps. Tu fais subir à ton cerveau un choc, une peur tellement grande que tu pourrais prendre toute notion de réalité et sombrer dans la folie la plus pure... Mais si tu surmontes cette épreuve, ton corps retire la douleur du moment... Et tu es capable des plus grandes prouesses... C'est... comment te faire comprendre... C'est un sort d'adrénaline.

Alors je...


Et la douleur revint au centuple. Façon de parler. J'avais l'impression de brûler. J'hurlai. Je fis résonner le son de ma douleur dans au moins tout le quartier, alors qu'il riait.

La phase finale... L'extremum fato... Ce n'est pas pour rien qu'il y a "finale" dedans... Durant environ 90 secondes, tu ne ressens plus la douleur, mais en contre partie, comme du coup tu ne peux ressentir la brûlure intense de la Peur, tu te prends tout sur la gueule en redevenant toi même...

Je m'étais plié en deux, cogné la tête contre un mur. Je saignais, mais je continuai, frappant le mur de mes mains.

De plus, plus il te reste de la magie en toi, plus tu souffres. Et si tu tentes d'évacuer la magie, tu meurs. Tu dois attendre avant de la réutiliser... Mais ne t'inquiète pas... Regarde... Tente de faire rentrer tes ailes.
Quoi ?! Non. Je ne veux pas crever.

Bordel, tu m'as battu. Je ne peux pas te contrôler pour l'instant, tu m'as scellé au plus profond de ton être... Alors vas y.


Je m'exécutai, comprenant très bien que Kyofu ne voulait plus que je meure, et sentis un blocage.

Le blocage dure environ le même temps que la technique, puis il s'évapore lentement. Il faut attendre le double du temps pour ne plus souffrir. Et bien sur... Comme tous sort de Peur, le Nightmare, en l'utilisant, te nourris assez pour accélérer ce temps, ainsi que la récupération de deux heures. Mais n'oublie pas... C'est un sort surpuissant... Si tu veux gagner une dizaine de minutes tu devras aspirer tellement de sentiment de terreur que tu seras plein.
Bon...


J'étais assez perdu. Je ne savais plus trop où j'en étais. Mon corps souffrait

Ah oui, évidemment, les blessure que tu aurais dû ressentir, tu les ressens une fois le double du temps passé
Génial... Bordel c'est une technique de...

Oui. On l'appelle aussi Kamikaze.

Super ça me fait une belle jambe.

Pour le coup, ça te l'a restaurée vu que je suis la chair de ta jambe.


Je regardai alors ma peau mat.

Quoi ? Tu m'as scellé dans ce corps... Enfin... Non... C'est mon corps. Je me suis... Non... Je suis scellé car c'est mon corps et pas le tien ? Bon... C'est ton nouveau corps du coup... Il devient automatiquement rien vu que... vu que c'était ton corps à l'origine.

Après toutes ces révélations, la nuit à l'hôtel n'a jamais été aussi reposante...

***


• Yoite gagne un sabre de très bonne qualité.

• Yoite rechange d'apparence (voir le vava que j'ai changé du coup)



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Pays Voisins :: Seven