Partagez | .
MISSION L'ECORCHEE
 MessageSujet: MISSION L'ECORCHEE   Mer 8 Avr - 12:15

avatar
[PNJ] Gorgones

PNJ

Click


♠ L'écorchée♠
Hyun - Isaiah


<
Les mots s’émiettent comme des songes, se dissipent dans l’espace comme de la poussière ardente. Les rumeurs, ce tissu de paroles qui peuvent briser des mondes, cette conspiration de mots qui embrouillent les esprits. Pourtant, vous n’êtes pas sourds quand vous entendez des mots comme « Abigail Phoibos est morte. » Après tout, n’était-elle déjà pas brisée quand sa guilde a été détruite par Légion ?

Vous êtes dans un bar – c’est de là où tout a commencé. Vous sirotez un verre en discutant, qu’importe. En entrant vous voyez une image, le portrait d’Abigail avec l’insigne « disparue ». Un des hommes du bar hausse un sourcil en clamant haut et fort « Pas la peine de parler de disparition vu qu’elle est morte. » La remarque vous froisse, ou vous intrigue, qu’importe. Le fait est que même si l’assemblée semble approuver cette confirmation.

Vous, vous n’y croyez pas.
Ordre de poste :
Hyun Ki Gan – Isaiah B. Stone

♦ ♠ ♦ ♠


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Mer 8 Avr - 22:13

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click

 
L'écorchée
Je savais que quelque chose clochait... mais c'est pire que ce que je croyais en fait.






Les jours passent... mais j'ai réussi à faire mon deuil. J'ai essayé de me dire au départ que c'est impossible que quelqu'un soit mieux que moi, que j'aie été poussé du revers de la main aussi facilement. Personne n'a su me résister, personne n'a été capable de me détrôner, toutes on succombé. Quand j'ai vu son sourire, quand j'ai entendu son rire, quand ma main est entrée en contact avec la sienne, quand nos yeux se sont croisés, j'ai su que c'était la bonne. C'est certain que je n'ai pas lâché Urami d'une semelle, mais à force de s'acharner, ça sert plus à rien quand il n'y a pas de retour, quand il n'y a pas de signes qui montrent que les efforts ne sont pas en vain. J'ai beau la connaître depuis que nous sommes tous petits, mais quand j'ai vu Abigail, j'ai su que mes sentiments pour Urami s'étaient effrités avec les mois qui sont passés.

Je me souviens l'avoir comparée à un ange. Ses cheveux blonds descendant dans son dos, son regard azur qui a su me percer jusqu'au coeur, ce sourire craquant qui m'encourageait à sourire un peu plus. Jamais j'ai fondu comme ça devant une femme... jamais. Il m'est arrivé de tomber amoureux avec le temps « Une autre bière? » sans me fier à mon jugement de première vue « S'il te plaît! », mais ça ne m'a rien donné au final puisque ce n'était pas réciproque avec Urami... Je bois une gorgée à même la bouteille. Je soupire, mais je ne perds pas mon sourire. Disons que ça fait partie d'une autre de mes déceptions de la vie et qu'il me faut passer à autre chose...

Puis il y a ce type au fond qui vient de faire son entrée avec des feuilles imprimées. J'y porte pas vraiment attention parce que j'en ai rien à faire de bouts de papier. Puis, y'a un gars qui réussit à me faire cracher ma bière sur le type à côté de moi. « Abigail Phoibos est morte. » Ouais, c'est en plein ce qu'il a dit. J'ai une de ces flammes de haine dans les yeux. Je me retourne d'une lenteur inquiétante, je me lève de mon siège et regarde la foule d'abrutis que le bar contient. J'élève la voix avec colère: « QUI A DIT ÇA? HEIN?! QUI?! OSE TE LEVER SI T'AS DES COUILLES! » Ça ne se peut pas... ça ne se peut juste pas. Le gars lève la main avant de se lever tranquillement de son siège. « Mais... c'est vrai. Elle a disparu depuis si longtemps... » Vous mentez. « Si elle avait été vraiment enlevée, elle s'en serait sortie. » Je serre le dents à en faire craquer ma mâchoire. « Elle était vraiment forte... mais elle se serait pris contre quelqu'un de vraiment plus fort... »

Je renverse la table qui est à ma portée de mains. Les larmes aux yeux, j'élève la voix avec une de ces rages: « FOUTAISES! ABIGAIL NE PEUT PAS TOMBER! ELLE... Elle ne peut juste pas... » L'adrénaline me traverse encore le corps. Je me déplace vers le gars qui distribue les feuilles d'un pas décidé et bruyant. C'est silencieux dans le bar, personne n'ose lever le petit doigt. Ils ont perdu espoir, mais pas moi. « Donne-moi ça, toi! » Je lui tire des mains une affiche où une photo d'Abigail a été imprimée avec des informations probablement utiles à savoir. Je relève la tête pour faire face à toute cette bande d'abrutis:

« Si vous avez perdu espoir, c'est parce que vous n'avez pas pris la peine de chercher! Moi je me tire d'ici! Vous me faites vomir à essayer de me faire croire ce genre de chose! Je la ramènerai... VOUS ALLEZ VOIR! »

Et je pousse un gars qui se retrouve sur mon chemin pour ouvrir la porte du bar et me tirer.
mix de crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Jeu 9 Avr - 0:51

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Stop swaying when the moon is shaking thou
“I hear and I forget. I see and I remember. I do and I understand.” .


Cor de l'esprit dont ton son me gagne. Âme perdue que tu es devenu. Toi qui commençais as devenir l'être humain que tu aurais dû être, tu n'es plus que l'ombre d'un fantasme que tu aurais dû devenir. Ce qui s'était passé t'avais fais souffrir, tu ne savais plus vraiment qui tu étais. Un méchant, un gentil, pourquoi les gens jugeaient sur ces critères dont tu ne voyais pas la frontière. Pourquoi la société, avait créé cette chose que tu n'arrivais pas à cerner. Tu n'avais jamais compris comment, une chose aussi mystique dérangeante qu'était la société était source de savoir. Elle guidait un peuple, elle guidait l'humanité. Elle se la jouait niveau boussole qui indiquait le nord, alors qu'au final, elle n'était qu'une simple chimère qui intimidait, mais qui n'avait été créé pour rassurer. Elle n'était rien, rien qu'un obstacle à un monde de beauté et de vierge immaculée. (Non, non, je ne parle pas de Damaz, circulez).

J'étais assis dans ce bar. Je ne savais même pas ce que je faisais ici. J'étais perdu, j'avais simplement erré dans les rues. Erré comme le fantôme en peine cherchant du réconfort. Tu le savais au fond de toi, tu l'avais vu cette affiche. Abigail Phobos était portée disparue. Tu t'en voulais. Tu le savais. Tu voulais comprendre, tu cherchais une piste. Pourtant, tu n'arrêtais pas de penser, je suis perdu, je me perds dans les méandres de mon âme. Cependant, la vérité, c'est que tu cherchais, tu étais là en quête de cette personne qui en une simple journée, t'avait fait vivre plus d'émotions que tu n'avais jamais ressenties dans la vie. Tu avais lu cela quelque part, si tu t'en souvenais bien. Tu avais lu quelque chose qui expliquait ce qu'était un coup de foudre, un coup de foudre qu'il soit amical ou bien amoureux. Tu avais cette impression bizarre, quand tu pensais à cette douce silhouette qui flottait au loin sur une colline. Les cheveux aux vents, la robe blanche virevoltant dans une danse hypnotique, se figeant petit à petit le long de ton corps dévoilant chaque parcelle sensuelle de ta jambe. Cette image s'éloigne petit à petit. Tu aimerais crier, tu aimerais la rattraper, mais elle est déjà partie. Tu te réveilles las et assit dans ce bar, le verre d'alcool remplie à rebord. Puis, tu le soulèves et l'ingères d'une traite. Tu n'es pas habitué à ce goût violent et âpre qui s'écoule dans ton gosier. Brûlant chaque parcelle de ton larynx, mais cette douleur si spéciale, cette force si convaincante qui te faisait encore tenir debout.

Puis, cet homme. Ce foutu homme qui débarquait dans le bar, de sa voix portante. De son regard vide et mortuaire qui dévisage le magnifique visage de la bise qu'était la poneytte. Son pessimisme, tu l'avais déjà entendu partout où tu avais cherché. Tu avais souffert dans un premier temps, dorénavant ces paroles rebondissaient dans un cercle, une ronde à l'infini comme les gouttes d'eau s'écoulant le long de l'armure que Lucas pouvait revêtir. Puis, un autre homme prit la parole, cet homme semblait énervé. Il connaissait, Abi. Tu en étais persuadé, il ne se serait pas autant énervé si ce n'était pas le cas. Tu te levais pour l'arrêter dans sa course, mais alors que tu lui faisais face. Il te bousculait pour virer l'obstacle que t'avais été dans son passage. tu tombais sur les fesses, puis tu attrapais sa jambe innocemment et d'un air complètement stoïque, tu le regardais avec des larmes aux yeux :

« -Pitié, dite moi qu'elle est vivante. Elle me manque, elle m'est indispensable, je suis perdu sans elle. Elle est comme une grande sœur pour moi. Je ne suis qu'un sot, un enfant incrédule qui ne comprend rien à la vie. Cela fait des semaines que je la recherche en vain. Je commençais à perdre espoir. »

Puis, tu te relevais et posais un genou à terre. Puis, tu relevais ton visage criblé de larme et tu lui disais une dernière fois encore sous les effets des quelques effluves d'alcool que tu arborais dans ton sang :

« - Je ne sais même pas qui vous êtes. Cependant, mais moi Isaiah Brooklyn Stone, vous supplie de l'aider à retrouver cette personne que vous semblez connaître. Permettez-moi de vous accompagner ? S'il vous plaît. »

La fièvre de l'alcool te faisait délirer ou simplement, elle t'enlevait les barrières que tu t'étais créé.


crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Jeu 9 Avr - 3:47

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click

 
L'écorchée
C'est pas de la peur que je vois dans ses yeux, ni de la tristesse, mais quelque chose de plus grand que l'espoir.






Une main m’agrippe. On m'empêche de partir. L'adrénaline, la colère et la fureur tombent d'un coup. Je m'arrête de bouger un instant, figé dans l'espace. Ma grimace causée par la rage s'estompe lentement. Mon torse se retourne et mes yeux regardent le jeune homme me suppliant. Je ne l'ai jamais vu de ma vie, je n'ai jamais entendu parler de lui, mais comme il dit il m'a bien l'air d'encore être un enfant dans sa tête. Je devrai être suivi par un gamin pour retrouver Abi? Ma bonne conscience me dit de le laisser me suivre, mais ma mauvaise me dit qu'il sera peut-être un fardeau. Lui aussi commence à perdre espoir, lui aussi cherchait Abigail. Je ne peux empêcher de sourire et lui glisser quelques mots encourageants: « Ne perds pas espoir. »

Son visage est noyé de larmes, ses yeux comme ses joues sont rougis par l'émotion. Le cas d'Abigail lui tient à coeur... beaucoup à coeur. Si il la considère comme une soeur... alors il n'est pas de la concurrence, pas vrai? Il se présente... et il se fiche carrément de qui je suis. Cependant, il a bien vu de quel bois je me chauffe quand il est question de la belle blonde et ça, ça a attiré son attention. Je pivote totalement vers lui, me penche, m'accroupis et lui tends la main suivi d'un sourire chaleureux. « Hyun ki Gan... tu peux m'appeler Hyun. » J'attends qu'il me serre la main pour officialiser les présentations et l'aider à se relever. Pauvre gars, il a vraiment l'air perdu sans Abi...

Ce souffle que l'ange à la crinière foncée m'avait légué, cette puissance, cette force, cette envie de venger Abigail, cette férocité et toute cette volonté tous rassemblés dans un dernier élan pour la sauver. Ô combien je me suis mordu les lèvres en souhaitant que ça ait été les siennes qui les avaient embrassées. J'ai ragé parce que je n'ai pas su profiter de l'occasion et maintenant je regrette de ne pas avoir été plus loin. Elle est disparue, on la croit morte mais j'y crois pas. À l'avoir vue se battre comme une tigresse contre l'autre balèze, il est clair qu'il en faut plus pour faire tomber la pégase... Je présente la feuille à Isaiah et lui suggère qu' « On commence par ça, t'en penses quoi? »
mix de crackle bones


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Jeu 9 Avr - 21:01

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Stop swaying when the moon is shaking thou
“I hear and I forget. I see and I remember. I do and I understand.” .



Son sourire, son sourire bestial me réchauffait le cœur d'une lumière que je croyais disparu. L'espoir, cette chose que j'avais lue comme la dernière chose enfouie dans la boîte de Pandore, espoir incarné par la colombe. Colombe que j'espérais pouvoir voir de mes yeux, car en cet instant cette colombe ressemblait à l'image que j'avais d'Abigail, immaculée d'une lumière blanchâtre et fluette dans son halo de lumière. Délicate et frivole, bercé par les vents comme s'ils faisaient partie de ses apparats. Elle était l'incarnation même d'une divinité de la nature, plus grande et puissante que le vent lui-même, elle en était devenue la fille d'Eole.

Puis, l'homme devant moi s'accroupissait et me tendit la main. Je m'essuyais le visage d'un revers du coude. Puis, lui attrapait la main en souriant. J'avais enfin trouvé un allié dans ma quête de recherche de la poneytte enflammée qu'était la douce Abi. Puis, on se relevait, il me tendait son papier avec la tête angélique d'Abigail. Je souriais, d'un air débile et je ne comprenais pas où il voulait en venir. Puis, je me disais que c'était marqué disparu en mission. Je levais la tête et dit d'un ton neutre et haletant toujours arraché par les pleurs que j'avais émis précédemment :

« - Hum... C'est marqué qu'elle a disparu en mission. Si, on essayait de savoir quel était le but de cette mission, on pourrait déjà comprendre dans quelles circonstances elle a disparu et le lieu. Je suppose que la guilde de Blue Pegasus serait un bon endroit où chercher ? »

Puis, je sortis un mouchoir dans lequel je me mouchais délicatement pour ne pas incommoder les gens qui se tenaient autour de moi. Puis, je le pliais délicatement et le rangeais dans un petit étui que je plaçais dans ma poche. Et je souris de nouveau :

« - Alors on fait quoi monsieur Ki Gan ? »

J'étais prêt à en découdre, je regardais vers l'avenir. Un avenir où Abi serait à nos côtés aimante et nous tenant par la main.


crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Mer 15 Avr - 20:09

avatar
[PNJ] Gorgones

PNJ

Click


♠ L'écorchée♠
Hyun - Isaiah


L'ambiance semble s'être alourdie, emportée par les éclats de voix, faisant place à un calme tendu. Les gens sont mal à l'aise de voir que des personnes croient en un espoir fugace, qu'il faut parfois enterré. L'espoir est tellement odieux, parce qu'il vous arrache tout sans concession. Au fond de l'auberge, un vieil homme est assit, en train de boire sa liqueur alcoolisé. Un sourire discret strie ses joues de quelques rides.

Il pose sa monnaie sur le comptoir, enfile son chapeau et referme sa veste. Il passe devant les deux mages et murmure. « Je l'ai vu. » - le vieil homme a l'air amusé de voir qu'il y a encore des âmes portées par l'espoir, ça lui fait penser à Fairy Tail qui ne faiblit jamais, et le fait de voir ça des années après le comble de joie.

En sortant du bar, il se tourne vers les deux autres et se frotte sa barbe blanche. Il voit les larmes asséchées d'Isaiah, le côté sauvage de l'homme aux cheveux de cendres qui s'est apaisé.

«  Je m'appelle Willl, et je connais votre amie. - il regarde l'affiche pour se remémorer – elle est passée un jour, elle n'avait pas l'air bien. Je l'ai accueilli dans mon auberge, avant qu'elle ne parte. Elle est partie dans les monts un peu plus au Nord. En refaisant sa chambre, dès son départ, je suis tombé sur ça...»

Ses mains tremblantes de vieillesse tâtent ses poches et une lettre un peu froissée, qu'il leur tend. Il est bien trop vieux Will, pour vouloir les rejoindre. Il aurait pu le montrer au conseil – à Blue Pegasus pour qu'on aille la chercher, mais il était bien vieux, ses articulations le rongeait, il ne pouvait plus se permettre de faire le voyageur. Il devait juste attendre que la mort veuille bien lui faire passer le seuil de la porte.

Sur la lettre était rédigée : «  je sais ta magie, je sais que tu as besoin de moi, rejoins-moi dans les ruines au nord. »

Alors que vos yeux sont accaparés par les mots – vous vous imaginez le pire. Et quand vos yeux se dressent vers Will, vous le voyez en train de tousser.

«  Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais j'aime quand les gens ont de l'espoir en eux. Je vous fais confiance, vous êtes des gens bien. »

Ses yeux s'illument comme un rêve, ce vieux Will admire la jeunesse impétueuse qui n'a pas froid aux yeux et qui sont prêts à tout pour sauver ceux qui leur sont chers. Il prend congé d'un revers de main un peu maladroit et se met les mains dans les poches.

En espérant, de tout son cœur, que ces jeunes ne feront pas face à la pire des déceptions.
Ordre de poste :
Hyun Ki Gan – Isaiah B. Stone

♦ ♠ ♦ ♠

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Jeu 16 Avr - 21:08

avatar
Hyun Ki Gan

Quatro Cerberus

Click

 
L'écorchée
Le destin fait si bien les choses.






Derrière ses airs enfantins, derrière ses larmes et ses pleurs, il y a un cerveau d'adulte qui pense plus vite que le membre des quatre cerbères. Je lui ai montré l'affiche où le visage de la belle est affiché. Le peu d'informations contenu sur l'affiche a mis mon nouvel ami à l'affût. Commencer là où elle a été aperçue la dernière fois? Là où on lui a donné la mission? Pourquoi pas! Il faut dire que je n'ai pas vraiment lu l'affiche avant de lui avoir proposé qu'on commence avec ça. Il a eu l'initiative par lui-même. Je souris et j'hoche la tête. Quand vient le moment de lui répondre après qu'il m'ait proposé son idée, il y a un homme qui passe près de nous et qui nous murmure avoir vu Abigail.

Mes yeux s'agrandissent. Je ne sais pas si je suis heureux, je ne sais pas s'il ment. Devrais-je être fâché si c'était le cas? Il sort du bar. Je regarde Isaiah et lui fais signe qu'on devrait le suivre. Ce vieux bonhomme m'a bien l'air d'avoir des informations qu'on n'a pas. En sortant du bar, la ruelle est quelque peu déserte. On sait par le son lesquels des bars où le type aux affiches est passé avant le nôtre: c'est plus calme. Ça a sûrement réveillé une inquiétude et une ambiance lourde dans l'esprit de ces gens qui pensaient bien s'amuser ce soir. Je regarde l'homme qui se frotte la barbe en nous regardant. Il parle d'une voix vieille, rouillée, âgée, il nous explique avoir croisé Abi dans son auberge. Ce qui m'inquiète, c'est l'expression sur le visage de la jolie blonde. Qu'est-ce qui aurait fait en sorte qu'elle soit triste? Que s'est-il passé exactement avant qu'elle n'entre dans l'auberge?

Je prends une position pour continuer d'écouter l'histoire, main au menton et l'autre supportant mon coude. La main appelée vers sa poche, on voit toute la vieillesse faire son oeuvre, on voit que le vieil homme a fait beaucoup de chemin dans sa vie et pourrait même laisser présager une quelconque folie... mais il est sain d'esprit, il n'a rien à se reprocher et il ne gagnerait rien à nous mentir non plus. La lettre tournée vers nous, je n'arrive pas à croire qu'elle soit tombée dans un piège aussi évident. Ce n'est pas normal. Mes yeux s'agrandissent et lorsqu'ils croisent ceux du vieil homme, il tousse avant de nous souffler une once de courage. Garder espoir, c'est tout ce que nous avons besoin... Je me tourne vers Isaiah après qu'il nous ait fait un signe de la main.

« Tant qu'il y a de l'espoir... tu viens? »

Je commence déjà à marcher vers la gare. Il doit bien avoir un train qui nous amènera au nord. En posant quelques questions aux gens du nord, nous aurons sûrement plus de réponses concernant le lieu de ces dites ruines...

mix de crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Sam 18 Avr - 16:45

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

Stop swaying when the moon is shaking thou
“I hear and I forget. I see and I remember. I do and I understand.” .


L'espoir, cette chose délicate et fragile qu'on assimile à une colombe, blanche encore recouvert de son plumage d'une blancheur immaculée, de la teinte de l'innocence, d'une teinte qu'on qualifierait de vierge. L'espoir, cette chose que Pandore avait réussi à conserver dans sa boîte, l'unique forme qui pouvait terrasser les maux déversés sur la Terre. En cet instant, cet espoir s'incarnait par Hyun et un monsieur Will qui venait d'arriver. Un homme dont l'âge avait érodé la peau, le corps, les articulations, mais pas la parole, ni la vue. Cet homme nous avait fait la confidence qu'il avait vu Abigail qui était dépeinte sur ce portrait. On le suivait dans la rue dans laquelle, au détour d'un coin il nous présentait une lettre, une lettre chiffonnée. Une lettre qu'elle avait abandonné dans cette chambre comme si elle sentait qu'elle allait subir un grand malheur et elle avait utilisé cette lettre comme petit morceau indiquant le chemin qu'il fallait prendre. La lettre faisait peur, la lettre indiquait des choses bien plus grandes qu'on le pensait. La bise qu'était la jeune femme possédait-elle aussi des esprits s'il se souvenait bien de leurs conversations. Il suffisait de penser qu'un esprit l'attendait, mais un esprit ne pouvait écrire quelqu'un l'avait piégé, c'était sûr.

L'homme leur souriait d'un sourire bienveillant et chaleureux, il représentait la sagesse et la vie. Il toussait avant de nous encourager, ses mots me vont directement droit au cœur comme la flèche qu'il venait tirer d'un arc différent de celui de Cupidon, mais d'un pouvoir aussi puissant. Puis, Hyun me regardait et employait de nouveau ce terme que je n'arrêtais pas d'avoir dans l'esprit. « Espoir », la colombe que tu es Abi nous guide vers cet espoir de te retrouver vivante. Notre direction, le Nord. Je souriais à Hyun et lui dis :

« - Quand l'espoir nous ai fait grâce. Je pourrais te suivre au bout du monde, car l'ange de la destinée nous surveille de ses ailes. Merci, monsieur Will. On essayera de revenir vous voir quand on aura réussi. »

Puis, je lui faisais une révérence et j'emboîtais le pas du jeune homme à la chevelure grise cendre. Il avait cet air bestial qui me donnait l'impression de cohabiter avec un animal de ma forêt où j'avais été éduquer dans le but de rêver. Rêvé d'un monde sans société, un monde où l'aveugle ne se plaindrait pas de ne pas voir, un monde où le sourd n'aurait pas besoin d'entendre. Un monde où la main d'Abigail serait dans la mienne.

Nous arrivâmes tout deux à la gare, nous prîmes un train en direction du nord. Attention, the South is coming.


crackle bones
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   Ven 24 Avr - 14:11

avatar
[PNJ] Gorgones

PNJ

Click

Suite du sujet : Ici
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: MISSION L'ECORCHEE   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MISSION L'ECORCHEE
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Fiore Nord