My Heart Will Go On ♣ Azulie
 MessageSujet: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 1:06

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


My Heart Will Go On
Rp Libre ~

♣ Combien de temps ? Combien de temps était passé depuis que tu n'avais pas eu de nouvelles ? T'étais partis sans rien dire aux autres. T'étais partis sans rien lui dire à elle. Elle aurait eu le droit à un mot, une lettre, cela aurait été la moindre des choses mais t'as préféré garder le silence parce que tu savais que vos chemins allaient se recroiser. Tu l'espérais en faite. C'était plus un souhait qu'une certitude.

Tu lui avais mentis. Tu lui avais dit que tu resterais toujours avec elle, que tu veillerais sur elle mais t'étais partis malgré tout. Parce que t'étais comme ça. Rester avec elle...C'était accepter qu'elle soit brisée dans le futur. C'était risqué que Celestia la rencontre. Cette sorcière savait tout de ta vie, elle t'avais prévenu quand tu l'avais revu à Joya. Elle t'avais mis en garde.

Elle t'avais menacé et toi, comme à ton habitude, tu as fuis comme un lâche mais ça ...Personne ne le sait, tout le monde l'ignore et tous l'ignoreront encore. Comment expliquer le fait que tu ai peur d'une sorcière même maintenant ? Peut-être parce que tu sais jamais tu ne pourras lui faire du mal ? Tu la savais douée et forte, plus forte que toi..Plus forte qu'Azulie. Tu n'aurais pas supporter que ta propre impuissance te coûte ce à quoi tu tenais le plus.

Tu ne l'aurais pas supporter. Le poids sur ta conscience t'aurais tué.

Alors tu étais partis comme elle te l'avais demandé. Tu t'étais éloigné d'elle parce que tu n'as pas le droit au bonheur. Pas tant qu'elle sera dans les parages, tapis dans l'ombre, à te surveiller. Quelque part et jusqu'à présent, en fuyant à Fiore, tu pensais que tu avais réussis à mettre ton passé de côté, que tout ceci allait se terminer dés que ton pieds allait foulé cette terre nouvelle. Tu pensais être tranquille.

Personne ne savait qui tu étais réellement. Personne ne connaissait ton passé même si tu en avais craché un bout à Uriel sans vraiment lui dire la vérité...Il l'avait comprit. La solitude te hantais depuis ton départ. Depuis ce jour où ton père t'as banni de chez toi, depuis ce jour où tu as été maudis.

Alors comme depuis ce jour-là, tu as fuis.

Même aujourd'hui. Alors que tu venais d'intégrer Quatro, une guilde réservée aux hommes pour être sûr et certain qu'Azulie ne t'y suivrais pas, tu avais fuis tes obligations et ton boulot du jour pour te réfugier ici.

Ici, au bord de mer. Quelque part où personne ne viendrait.

Assis sur le sable, ton regard cherche celui de l'océan parce qu'il te rappel celui d'Azulie. Il te rappel cette étincelle brillant dans ses yeux. Cette naïveté et cette curiosité qu'elle avait. Les vagues dansant au grès de la marée te rappel ses gestes taquins et cette provocation enfantine qu'elle avait dans la voix quand elle te savais près d'elle et prêt à jouer.

Yuuki t'avais prévenu. S'éloigner des gens que l'on aimait été un mal nécessaire mais dans quel monde vivons nous si nous ne pouvons pas vivre aux côtés des gens que l'on aime ? Dans quel monde vivons nous si nous ne pouvons tout simplement pas aimer en paix ?

Pourquoi es-tu si lâche ? Si froussard ? Si incapable de faire face à ta propre existence ? Pourquoi ne pas lui laisser le choix à elle et l'entraîner dedans ? Parce que tu ne voulais pas. Tu ne le tolérais tout simplement pas. Ta propre incapacité te tuer à petit feu.

Certes tu étais ce joueur, cet imbécile heureux que tout le monde connaissait. Certes tu étais celui qui faisait les bêtises et qui ne se souciait guère des conséquences de cet acte mais tu avais apprit à jouer ce rôle pour ne pas montrer à quel point tu étais brisé. Il y avait certainement des gens plus malheureux que toi dans le monde, tu le savais. Des gens avec un sort encore plus funeste et douleur que toi mais tu t'en fichais parce qu'au fond, t'étais égoïste.

A cet instant, c'est toi qui a mal. A cet instant, tu as envie d'hurler au monde ta peine et ta douleur.

Tu te lèves, tu essuies tes mains sur ton pantalon, pose ta veste sur ton épaule et alors que le soleil se couche derrière l'horizon, le vent se lève.

C'est l'heure de partir.

Tu prends une grande bouffée d'air frais, t'essayes de te calmer et de retrouver ce sourire d'attardé qui te définissais si bien avant de repartir chez toi. Dans ta nouvelle maison.

Un dernier regard à l'océan. Un dernier tête à tête entre l'endroit qui te la rappel et te voilà partis. Tu te retournes, ta cravate se soulève sous la brise et ton cœur rate un battement quand tu la vois.

Telle une oasis. Un mirage. Une illusion. Un rêve dans une réalité cruelle.

Tu la vois, là, les cheveux blonds comme les blés, te faisans face et quelque part, tu te dis que c'est pas possible. C'est sûrement un coup de ton cerveau déformé..Tu te secoues la tête mais non, son image ne disparais pas. Elle est là.

Les mots t'échappent, tu sais pas quoi dire, pas quoi faire. Elle est revenue. Elle est revenue de cette mission suicide pour laquelle tu as haïs Laxus de l'avoir envoyer elle au lieu de quelqu'un d'autres. Tu désapprouvais ce choix stupide. Pourtant elle était là, saine et sauve.

T'essayes de faire un pas en avant, comme pour aller à sa rencontre mes tes pieds ne bougent pas, ils restent figer sur le sol. Tu la regarde, ton cœur se déchire. T'as envie de crier mais ta gorge est nouée. Nouée par l'émotion...de la revoir une nouvelle fois.

Tu fermes les yeux, tu inspires et finalement, ton corps avance jusqu'à être tout près d'elle. Jusqu'à être aussi près d'elle que possible. Vos corps frôlent le contact, vos doigts se frôlent comme dans une caresse impossible. Tes yeux s'abaissent.

Tu dois lui dire. Lui dire la vérité.

Elle le sait.

Aujourd'hui est le dernier jour où vous aurez la possibilité de vous voir.

 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 3:21

Anonymous
Invité


Click


My heart will go on
~ Ethan et Azulie ~


Toute cette histoire de bombe, tout ça c'est finis. Enfin, je m'en sortais plutôt bien contrairement à d'autre. Je vais sûrement avoir ce gros bleu au bas de la mâchoire du côté droit pendant quelques semaines c'est certain, oui tout ça c'est finis, mais maintenant cela me laisse du temps de chercher, de le chercher. Pas Otto, mais lui... cet homme. J'étais inquiète de ne pas l'avoir vu, se trouvait-il dans une ville quelque part pendant les bombes ? Etait-il blessé ? Comment allait-il ? Peut-être avait-il besoin de moi....

Mais je ne sais pas, personne ne sait où il peut-être, j'ai peur, j'ai peur de l'avoir perdu encore une fois, j'ai peur car j'ai l'impression que si je le perds maintenant et que je ne fais rien, je ne vais plus jamais le retrouver. A la guilde, personne se savait ce qu'il était devenu, des rumeurs venaient même à dire qu'il avait quitter la guilde, des rumeurs disaient qu'il était parti pendant que j'étais en mission. Non il ne pouvait pas avoir fait ça, ils se trompaient ceux qui avaient lancés ces rumeurs. Il ne pouvait pas avoir rompu cette promesse. Non il ne pouvait pas, je ne le croirais pas.

Je me devais de le voir, je me devais d'avoir une conversation avec lui. Avec tout ce qui était arrivé, j'avais compris une chose, j'étais plus inquiet pour lui que pour moi-même, la manière dont il occupait mes pensées, oui c'était lui que je voulais. Peut-importe les obstacles, je dois le retrouver, je ne peux pas le perdre.

J'ai retenu ma tristesse et je suis partie, je suis partie à sa recherche. Pendant une semaine entière j'ai passé de train en train pour faire à peu près chaque ville. Chaque fois que je me rendais compte qu'il n'était pas là, j'avais mon cœur qui se resserrait un peu plus. Chaque ville me donnait l'impression qu'il se trouvait dans un endroit inaccessible, inaccessible pour une fille pour moi. Comme un étoile, on peut toujours rêver de l'atteindre, mais on aura beau lui courir après, on ne pourra jamais l'attraper. C'était mon impression et ma plus grande peur.

J'avais besoin de lui parler, j'avais besoin d'éclaircir mes sentiments... Si seulement...

Me voilà sur une plage, une plage de Fiore sud, cette endroit me rappelait notre rencontre. Je marche pieds nues dans le sable, j'ai mes ballerines que je tiens de mes mains et je marche en regardant la mer. Je marche sans un mot car je sais, du moins, j'ai l'impression que si je ne le trouve pas ce soir, après ma semaine de folie, je vais pleurer, je vais tellement pleurer que rien ne sera plus pareils.

Alors je marche sans rien dire, je marche depuis le début de l'après-midi, je marche sans but particulier. Je marche pour oublier en quelque sorte cette douleur qui menace d'éclater. « Il a brisé sa promesse, il m'a laissé... », c'était ce qui résonnait dans ma tête et ce qui menaçais de me faire s'écrouler.

Je regarde le soleil se coucher à l'horizon en même temps que je marche, il me rend nostalgique, cette couleur si magnifique et pourtant si triste à la fois. Je passe loin derrière un homme. Mais cet homme attire mon regard, il me dit quelque chose. Pendant quelques secondes j'avais eu l'impression de le voir, juste quelques secondes, mais ce n'était pas lui. Ethan avait des magnifiques cheveux blonds, tandis que l'homme a des cheveux noirs comme la nuit.

Pourtant quelque chose me dit de rester et d'attendre comme pour en avoir le cœur net. Je me trouve stupide, car je sais que c'est me donner de l'espoir pour rien, me faire du mal... Je m'apprête à continuer à avancer quand l'homme se relève et se retourne.

« … »

Mes mains qui tenaient mes chaussures lâchèrent prise sous le coup de la surprise, c'était lui. Il était là, c'était ici qu'il se cachait. J'avais envie de crier son prénom et de courir dans ses bras, j'avais envie mais le pouvais-je vraiment ? Il eut l'air aussi surpris que moi. On resta la quelques secondes à se dévisager.

« Ethan... »

Il ne put entendre ce murmure qui sortait du fond de mon cœur, comme pour me rassurer que je ne dormais pas, que ce n'était pas un cruel rêve. Non c'était réelle, il était là en face de moi. C'était lui mais en même temps si différent.

Il s'avance vers moi tandis que je ne peux rien faire, j'ai l'impression de ne plus rien contrôler, comme si chacune parcelle de mon corps attendait qu'il fasse quelque chose, il avance jusqu'à être si près de moi, je lève les yeux pour le regarder :

« Ethan... ? »

Je sens mes yeux s'emplirent de larmes, le soulagement, il était là, il ne me fuyait pas. Je n'avais pas besoin d'éclaircir mes sentiments avec lui, ils s'étaient éclaircis d'eux même, il n'y avait plus de doute maintenant sur ce que je ressentais.

« J'ai... J'ai eu si peur... de te perdre... »

Je posais mon front contre son torse tandis que mes larmes affluaient sans que je puisse arrêter. Toute la frustration, l'hésitation, le doute, la tristesse, la nostalgie, les souffrances, tout ça s'évacuait de moi. Ses mains frôlaient les miennes et il ne m'en fallu pas plus. Je les attrapais avec douceur lui laissant la possibilité de repousser s'il voulait.

J'avais tellement de chose à lui dire, comme le fait que j'avais besoin de lui à mes cotés, j'avais besoin de sa présence, de son rire. J'ai besoin des moments de gamin que nous avons partagé, j'ai besoin de mon super héro, je suis si bien avec lui. Il y a deux mots qui pourraient rassembler tout ça, deux tout petit, mais tellement significatif.

J'espère qu'il ressent la même chose envers moi que moi envers lui...
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 4:48

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


My Heart Will Go On
Rp Libre ~

♣ C'était elle. C'était son regard. Son parfum. Sa voix brisée. Elle fut hésitante a aller vers toi et elle fit finalement le premier pas. Elle a toujours fait le premier pas entre vous. Elle a toujours était ce pont que tu as traversé avec aisance pour atteindre l'autre rive. Sa rive.

Elle hésite mais elle sait que c'est toi. Malgré une nouvelle couleur de cheveux, quelques centimètres en plus et certainement un nouveau goût vestimentaire.

Elle sait que c'est toi. Tu ne lui réponds pas car tu peux lire dans ses yeux tout ce qu'elle a à te dire. Tu peux lire en elle comme dans un livre ouvert en faite. Elle ne savait pas mentir. Pas à toi en tout cas. Elle se plaque contre toi, pleure. Elle se confesse.

Ton cœur se brise sur cet aveux. Tu la serre contre toit et tu serres la mâchoire car au fond, tout ce que tu as dû traverser était des petites aventures comparer aux siennes. Elle a besoin de toi. Elle a besoin de l'être que tu es. Avec tout tes défauts et tes qualités et même si un soir, tu lui a confessé être un lâche, elle ne t'as jamais abandonner...Elle.

Toi tu veux la laisser. Tu veux la laisser à la vie. Tu veux la laisser à cette vie qui n'est pas la tienne, ce monde qui t'as toujours rejeter. Tu veux lui dire au revoir sur cette plage. Tu veux lui dire au revoir ce soir.

Mais rien ne sort. Le bruit des vagues cache ses tourments, ses sanglots et malgré ça, tu la sens contre toi. Toi qui fut banni de se contact. Toi à qui on avait interdit de toucher une femme sous peine de redevenir une bête. Tu pouvais le faire désormais, tu pouvais la consoler mais tu en étais bien incapable car tu sais que si tu le fais, si tu écoutes ton cœur, jamais tu n'arriveras à te détourner de cette femme.

Jamais tu n'arriveras à faire ta vie sans elle et pourtant c'est nécessaire. Pour elle. Un bien pour un mal.

Ta main rencontre sa joue et d'un mouvement machinale du pouce, tu essuies les larmes descendantes et perlantes encore au bout de ses yeux.

« - Hey...ça va aller. Tout va bien maintenant. »

Tu avais entendu parler des événements récents mais tu n'étais pas présent, tu avais profité de l'agitation pour te faufiler jusqu'à Joya, une nouvelle fois, revoir ta mère et ton petit frère qui devient de plus en plus doué chaque jour. Sur lui aussi tu avais le devoir de veiller, même de loin. Lui aussi était une promesse. Une promesse d'un avenir meilleur, qu'il grandisse en paix contrairement à toi.

Tu veux lui offrir cette chance. Tu veux les emmener ici, loin de cet homme. Tu veux changer leurs vies et tu le ferras.

Tu t'occuperas de ta famille peut-être un peu plus tard. Tant qu'il y avait Azulie, Célestia...Cette menace d'Ajatar Virke et autres...Jamais personne ne sera en paix. Tu le savais. Pourtant tu fuyais à chaque fois que la difficulté de la vie se présentée à ta porte.

Tu fuyais parce que tu ne savais faire que ça. Personne ne t'avais appris, à toi, de résister et de faire face. Le courage c'était pour les héros dans les livres. Toi t'en étais pas un. Pas un héros, pas un chevalier, juste un homme parmi ses pairs.

« - Ecoute-moi. J'ai besoin que tu m'écoutes. Si je suis partis c'est parce que j'ai des affaires personnelles à régler. Des affaires où je ne peux pas et ne veux pas t'entraîner dedans d'accord ? Je veux que tu restes loin de moi pour l'instant. Mais je t'ai fais une promesse et dés que j'aurais régler tout ça, je reviendrais te chercher. C'est une promesse tu t'en souviens ? Je viendrais et on s'en ira toi et moi. On ira faire notre vie ailleurs. Loin de nos problèmes, loin de ce monde de fous. »

Tu sais que tu lui mens encore. Par omniscience sûrement. Du moins tu t'abstiens bien de lui donner les détails de ta croisade personnelle.

Tu ne pouvais pas l'emmener avec toi. Pas maintenant. Il y avait trop de chose à affronter. Trop de chose à surmonter et elle n'était pas faite pour ça. Non pas que tu doutes de son courage mais elle finira brisée, comme toi. Tu voulais qu'elle garde cette part d'enfance, ce sourire malicieux, ce regard curieux, tout ce qui faisait que tu l'aimais.

Peut-être était-ce là la première fois que tu le reconnaissais, toi qui avais fuis tes sentiments en essayant d'autres aventures, en ayant d'autres aventures. Peut-être était-ce là le seul aveu que tu ferras à ce sujet. Mais jamais tu ne lui diras.

Dés que ces mots sortiront de ta bouche, tu savais que tu scellerais vos destins et tu ne voulais pas. Elle avait encore à faire. A voir. A apprendre. A comprendre. A rêver. Le monde s'offrait à elle et tu voulais la protégée de tout ça. La protégée des erreurs de la vie. Des horreurs de l'avenir.

Oui, tu l'aimais assez pour vouloir tout ça. Tu mettrais les étoiles à ses pieds si tu le pouvais. Tu ferrais tout et n'importe quoi parce que l'amour rends bête. L'amour rends fous.

« - Tu sais, si tu pleures encore, tu vas remplir la mer...dis-tu sur un ton plus léger pour la faire sourire »

Son sourire. C'était ce sur quoi tu veillais le plus, même de là où tu étais et jamais tu ne tolérerais que quelqu'un lui prenne son sourire. Jamais personne ne lui enlèvera ce qui faisait d'elle, cette personne si importante pour toi.

Tu poses alors ta veste sur ses épaules et tu la serres contre toi, comme si l'éternité s'offrait à vous dans cette étreinte. T'aurais aimé. T'aurais souhaité pouvoir mettre ton monde sur « pause » juste pour ce moment. Juste pour ça.

Tu lui mettrais ton monde à ses pieds..Mais pas tout de suite.

 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 5:57

Anonymous
Invité


Click


My heart will go on
~ Ethan et Azulie ~


Je pleure, je lâche tout ce que j'ai sur le cœur, je n'arrive pas à me convaincre, il est bien là, il est là devant moi, je peux sentir son odeur, son odeur à lui que j'aime tellement, cette odeur qui me transporte loin et que j'aime sentir. Sa présence est pour moi comme une solution au miracle, une réponse à toute mes attentes.

Je ne veux pas être séparé de lui pour rien au monde, je ne veux plus être loin de lui, mon monde c'est lui et je viens de le comprendre, je ne peux rien faire sans sa présence. C'est comme une bulle d'air au fond de l'océan, c'est ma chance inespérée. C'est comme un grain de sable noir dans une plage de sable blanc, presque impossible à trouver. Et pourtant il est là contre moi.

Il essuie délicatement les larmes qui coulent de ma joue. Son toucher sur ma joue fait exploser mon cœur dans ma poitrine, j'ai l'impression qu'il pourrait détruire des montagnes, il pourrait détruire les montagnes.

« - Hey...ça va aller. Tout va bien maintenant. »

Comment lui dire tout ce qui s'est passé ? Ces combats dans la ville, le fait que nous avons abandonnée Lucy à Bosco, ce qu'on a vu là-bas, ma recherche sur Otto, le fait qu'il m'a énormément manqué et que j'ai parcourue toute les grandes villes à sa recherche ? Comment lui dire tout ce qui s'est déroulé et qui explose maintenant faisant couler les larmes en torrent.

Sa voix me calme légèrement, parce que c'est la sienne, parce que c'est sa présence près de moi, ça me calme légèrement parce qu'il est comme mon tout. Oui c'est lui et je ne changerai pas d'avis. C'est lui que j'ai choisis et que je choisirais une centaine de fois s'il faut.

« - Ecoute-moi. J'ai besoin que tu m'écoutes. Si je suis partis c'est parce que j'ai des affaires personnelles à régler. Des affaires où je ne peux pas et ne veux pas t'entraîner dedans d'accord ? Je veux que tu restes loin de moi pour l'instant. Mais je t'ai fais une promesse et dés que j'aurais régler tout ça, je reviendrais te chercher. C'est une promesse tu t'en souviens ? Je viendrais et on s'en ira toi et moi. On ira faire notre vie ailleurs. Loin de nos problèmes, loin de ce monde de fous. »

Mon cœur se resserre, il veux encore me laisser toute seule, il veux m'abandonner encore une fois ? Une troisième fois me laisser dans ce monde, ce n'est pas un monde de fou, c'est un monde normale et tout les mondes sont comme ça. Peut-importe où on ira. Comment peut-il de me demander une chose aussi horrible ? Comment peut-il me demander de m'éloigner de lui...

M'éloigner de lui serait comme me scier mes membres un par un, ça serait comme pleurer chaque jour, chaque nuit de ma vie. J'ai déjà passé trop de temps loin de lui, Ethan tu es a moi... Ne crois pas que je vais te laisser partir... J'en ai assez de souffrir, j'en ai assez de devoir attendre pour contenter les autres, je veux être égoïste une seule fois dans ma vie, une seule fois l'être et te garder auprès de moi pour toujours.

« - Tu sais, si tu pleures encore, tu vas remplir la mer... »

Je ne m'étais même pas rendu compte que je pleurais encore, j’essuie discrètement mes joues, je ne peux pas le quitter c'est impossible, son visage me hanterai, ça serait comme tenter de voler sans ailes. Il hôte sa veste et me la pose sur mes épaules avant de me serrer contre lui.

Je profite de ces secondes, ces secondes si précieux pour mon cœur qui ne peux plus arrêter de battre, je t'aime... je t'aime... je t'aime... Ethan comment te les dire, deux mots comme ça qui te feront comprendre que je ne veux plus te quitter, c'est trop tard maintenant pour me demander cela.
C'est trop tard, tu m'as rendue accro à tes sourires, à tes yeux, à ton odeur, à ton toucher et tes blagues. Je ne peux pas faire machine arrière. Je relève la tête pour le regarder, pour regarder ses yeux bleu et y chercher la source de mon courage, j'inspire et je parle de ma voix tremblotante à cause de mes larmes versées :

« - Ethan... Tu sais me demander que je m'éloigne de toi, c'est comme si je devrais marcher tout droit vers cette étendue d'eau, c'est impossible, je ne peux pas faire ça en étant consciente de ce que je fais. Pourquoi tu ne veux pas m'entraîner la dedans ? Je n'ai pas mon mot à dire, parce que ça me concerne quand même... Si tu as peur pour moi, ne t’inquiète pas je suis une fille forte, je t'ai déjà dis que je t'aiderai..., j'inspire profondément, je t'aiderai peut-importe le moment, que ce soit suicidaire Ethan, je t'aiderai même si c'est une mission impossible, je t'aiderai même si je devrais aller en enfer, je t'aiderai parce que c'est toi et parce que... Je t'aime Ethan ! Je t'aime et j'ai fais le tour en une semaine de tout le continent pour te retrouver bon dieu ! Tu avais disparu et j'étais si inquiète ! Les rumeurs disaient que tu avais profité de mon absence pour quitter la guilde et me quitter moi ! J'étais terrorisé ! Alors, tu peux pas me demander ça, pas à moi, tu ne peux pas d'accord ? »

Oui je suis légèrement énervé, ce n'est pas contre lui, c'est contre la nature de sa demande que je suis énervé. Je pose une main sur sa joue et continue sur ma lancé :

« - Je ne suis pas une petite fille qui obéit sagement tu sais, j'ai été gentille, généreuse et obéissante toute ma vie, juste pour une fois je vais être égoïste, juste une fois je vais dire non, je vais dire non à ta demande car j'en suis incapable tout simplement ! Je t'aime et je t'aimerai, je pourrai tenter de le cacher, mais dire le contraire serait un mensonge. »

Je sais, je sais que je suis rouge tomate, je le sais car je viens de me rendre compte de tout ce que j'ai dis après coup, je lui avais dévoilé mon amour à l'instant, qu'allait-il faire ? Allait-il me repousser ? Allait-il me fuir ? Maintenant j'avais peur, mais j'ai peur pour mon cœur, j'ai peur d'être déchiré, je le regarde mes joues totalement rouges, je le regardes et j'attend sa réaction.
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 6:39

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


My Heart Will Go On
Rp Libre ~

♣ Elle finit par se calmer. Elle aborde alors ce regard plein d'étincelles. Ce regard qui signifie « Je suis en colère contre toi et tu vas le sentir passé » et effectivement, elle se lâche. Elle te supplie, elle t'explique comme à son habitude. Elle t'informe de son tourment et tu ne sais plus quoi dire, plus quoi faire. Tu la regarde, l'écoute avec attention parce que c'est tout ce que tu peux faire pour elle. Azulie, t'avais l'impression de la connaître sur le bout des doigts alors tu la laisse parler parce que tu sais que si tu dis un mot, elle ne dira plus rien. Tu sais comment la calmer et t'en avais bien l'intention d'ailleurs même si la voir se défouler ainsi sur toi faisais plaisir.

Tu rigolais légèrement.

« - Petite femme colérique hein ? On dit que les femmes en colère sont sexy et dangereuses. Ahahaha fais pas cette tête ! »

Tu t'approches d'elle. Tu t'approches sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle t'engueule mais semble ne pas remarquer que tu t'enfonces un peu plus dans le sable entre vous. Bientôt, il n'y aura plus rien qui vous séparera. Plus un seul grain de sable.

Elle finit sa phrase par un aveu. Un aveu que tu avais attendu pendant longtemps. Deux mots si précieux. Deux mots si importants.

Deux mots qui t'avais fais espérer.

Mais aujourd'hui tu n'étais plus le même. Aujourd'hui, tu n'allais pas te laisser avoir par tout ça. Pas aussi facilement. Tu te contentes de lui sourire, amusé par son comportement.

Tu t'approches, ta main vient jouer avec les mèches rebelles de ses cheveux alors que ton regard se noie dans le sien. Tes lèvres entrent délicatement en contact avec les siennes parce que tu sais que si tu lui parles, elle t'écoutera pas. Elle était comme ça. Elle était de ces femmes douces et dangereuses comme les tigresses. Elle n'avait pas besoin de faire tout son speech sur qui elle était, tu le savais déjà, c'est bien pour ça que tu ne l'emmenais pas.

Tu l'attires contre toi comme pour immortaliser cet instant magique. Vous deux sur une plage abandonné, sous le clair de lune, la mer chantant derrière.

Tu t'abandonnes à elle. A tout ce qu'elle est. A elle toute entière. A ses défauts et à ses caprices de possessivité.

Finalement, tu te décolles, tu passes une main pour ébouriffer ses cheveux fous parce qu'elle est amusante avec ses roues légèrement rosées par la colère.

« - Je sais qui tu es. Je te connais mieux que tu ne le penses mais tu ne viendras pas avec moi. C'est ma décision et je ne reviendrais pas dessus. De plus, tu es une femme et je fais dorénavant partie de Quatro Cerberus donc sauf si tu veux te travestir en homme, Bacchus ne tolérera jamais une femme dans sa guilde , conclus-tu en rigolant »

Tu imagines un tête à tête entre Azulie et sa colère contre Bacchus et son détachement. Cela ne pourrait être qu'amusant.

« - Je te demande de m'attendre, comme j'ai attendu ton retour saine et sauve. Après nous serons quitte. A toi de comprendre que ce sont mes affaires et pas les tiennes. C'est à moi de régler cela, de faire face à mes démons intérieurs et à ceux de mon passé, tu n'as rien à y faire. Pardonne-moi c'est tout. Je serais sûrement long mais je reviendrais...Je reviens toujours n'est-ce pas ? »

Tu soupires légérement, te grattes le derrière de la tête parce que cette situation est beaucoup plus compliquée que ce que tu n'aurais imaginé devoir gérer et tourne de façon totalement improvisée également. Jamais tu n'aurais penser...L'embrasser.

Quand t'y penses...C'était pas ton premier baiser mais..Il y avait quelque chose qui te chamboula un petit peu. T'étais toute chose et tu savais plus comment la regarder. Tu deviens rouge. Rouge pivoine et tu remercies le ciel qu'il fasse nuit.

«- Qu..Qu..Quoi qu'il en soit ! Je..Je reviendrais ok ? Donc attends moi ! »

Oui attends. Patiente jusqu'à son retour. Permets lui de partir pour cette fois. Pardonne le d'être un idiot..Mais c'est un idiot heureux et tu le sais n'est-ce pas ?

C'est un idiot qui aime.

 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyDim 22 Mar - 7:49

Anonymous
Invité


Click


My heart will go on
~ Ethan et Azulie ~


Ses mains viennent dans mes cheveux, jouant avec mes mèches, les nouant et les dénouant en même temps que je le regarde, ses yeux, ses yeux bleu qui me font rêver comme jamais. Ses yeux bleu qui me font voyager sur un petit nuage, mon petit nuage avec lui. Un moment intense de duel de regard avec lui, un regard que je voulais sévère mais qui finit par s'adoucir devant son si beau visage.

Puis ses lèvres s'emparent des miennes, comme pour les clore. Ses lèvres sont comme la réponse de toute mon existence, une réponse à toute mes supplications, j'ai l'impression d'être né que pour attendre ça, j'ai déjà eut mon premier baiser avec un garçon de Clover, mais ce n'est pas comme ce sentiment, celui qui m'envahit est énormément plus supérieur, un mélange de passion et d'amour. J'aimerai pouvoir me fondre dans ses lèvres pour l'éternité.

Il me ramène à lui en même temps, j'en profite pour passer mes bras autours de ses épaules et de jouer du bout des doigts avec les mèches de cheveux qui se situes sur sa nuque, je profite de chaque seconde où nos lèvres se rencontrent pour les graver dans ma mémoire et pour chérir notre premier baiser pour l'éternité, pour ne jamais oublié ce moment tellement il est romantique, lui et moi, sur cette plage pendant le soleil couchant, non même plus, la lune qui est là, donnant des reflets argentés à l'eau.

Après ce moment d'unisson il se sépare de moi, il se sépare alors que j'aurai aimé être comme ça pour un millier d'année à venir, j'aurai pus passer ma vie dans cette position, mais ça aurait été un caprice d'enfant gâté. Je décolle mes mains de ses épaules et de sa nuque pour les descendre sur sa taille.

Il ébouriffe mes cheveux comme on l'aurait fait à une enfant pour faire rire. Je souris doucement à son geste, oui j'aime bien être traité comme une enfant, cela me fait sentir aimée et protégée, un geste que toute les filles adorent. Toute les filles rêvent de leur prince charmant qui les protégera et moi il est là sous mes yeux.

« - Je sais qui tu es. Je te connais mieux que tu ne le penses mais tu ne viendras pas avec moi. C'est ma décision et je ne reviendrais pas dessus. De plus, tu es une femme et je fais dorénavant partie de Quatro Cerberus donc sauf si tu veux te travestir en homme, Bacchus ne tolérera jamais une femme dans sa guilde »

Je souris avec tristesse d'abord, oui les rumeurs disaient vrai, il avait quitté Fairy Tail, il était parti sans me dire, mais je n'arrive pas à lui en vouloir, je n'arriverai pas alors qu'il est juste a coté de moi. Mais après c'est un sourire de défi qui apparaît sur mon visage.

« - Chaque homme à un pris tu sais, il suffit juste de le trouver, mais bon j'ai pas l'intention de quitter les fées »

« - Je te demande de m'attendre, comme j'ai attendu ton retour saine et sauve. Après nous serons quitte. A toi de comprendre que ce sont mes affaires et pas les tiennes. C'est à moi de régler cela, de faire face à mes démons intérieurs et à ceux de mon passé, tu n'as rien à y faire. Pardonne-moi c'est tout. Je serais sûrement long mais je reviendrais...Je reviens toujours n'est-ce pas ? »

Il dit qu'il sait qui je suis et après il me fait un sermon sur les démons du passé qu'il doit combattre seul, je sens mon visage se refermer d'un air un peu plus dur. On a chacun nos problèmes, on a chacun nos défis, nos choses à régler. Est-ce une raison pour envoyer balader sa copine ? Il dit qu'il reviendra, mais était-il réellement revenu ? Ce soir c'est moi qui l'a trouvé et non lui, le jour où il m'a trouvé ce n'était qu'une coïncidence.

Oui j'ai peur, j'ai peur qu'il m'oublie, qu'il m'abandonne, j'ai peur de plein de chose, j'ai surtout peur de le perdre et de plus jamais le revoir. Je ne veux pas qu'il disparaisse de ma vie. Ça serait comme un trou noir perçant dans le creux de ma poitrine, un trou qui aurait du mal à se reboucher. Je ferme les yeux et dit d'une voix nostalgique :

« - Tu sais Ethan... On a tous des démons du passés, des obstacles a affronter, tu dis que tu me connais mais tu ne dirais pas ça si tu étais au courant, tu connais la Azulie de maintenant je l'avoue, mais tu n'as pas connus avant, il c'est passé plein de chose qui ont fait qui je suis, sans tes démons tu ne serais pas ce Ethan que je connais, sans les miens, je serais sûrement une bourge pourrie gâtée par la vie. »

Je laisse le temps réfléchissant au mot que je vais utiliser puis je continue.

« - Je ne dis pas ce que tu as vécu n'est rien, on ne peux pas comparer nos passés, je veux que tu saches que malgré tout, ce que j'ai appris à Fairy Tail, c'est qu'on est plus fort quand on combat ensemble, je remonte une de mes mains à ma mâchoire que je frotte machinalement, bref je serais toujours là pour toi, je serais là dans les pires et les meilleures moments, parce que c'est ce que je ressens au fond de moi, même si tu as juste besoin de parler, on peut s'asseoir dans le sable et passer la nuit à se raconter nos vies passé et parler du futur. »

Ma main qui frottait ma mâchoire s'empare d'une des siennes et je la serre tendrement, je voudrais qu'il comprenne que mon futur est là avec lui, et pas avec quelqu'un d'autre, et pour cela on doit se faire confiance, on doit s'entraider, du moins de mon point de vue.

J'amène sa main à mes lèvres et je pose un baiser délicat dessus.

« - En tout cas, je peux respecter que tu as besoin que tu ais ton combat intérieure, mais j'ai juste du mal a accepter le fait que tu repousses mon aide. Quelle soit minime je m'en fou, je veux pouvoir veiller sur toi comme on le fait dans les couples. Comment je ferai si jamais tu avais un accident ? Comment ferais-tu si j'ai un accident et que je meurs ? Tout ce qui se passera, c'est que tu regrettera de ne pas avoir était là, c'est la même chose dans mon cas. »

Je détourne les yeux pour les plonger dans le reflet de la lune sur l'eau, ce reflet qui me plaît tant. Non Ethan... Je ne veux juste pas prendre le risque de te perdre....
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptyJeu 26 Mar - 9:00

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


My Heart Will Go On
Rp Libre ~

♣ Avec elle tu es perdu. Avec elle, tu ne sais plus sur quel pied danser. Tu avais un peu oublier ça en quittant Fairy Tail. Tu ne regrettais pas non, loin de là, Quatro était une guilde où tu en apprenais chaque jour un peu plus sur les autres et sur toi-même mais Azulie était décidément une petite femme compliquée.

La complication, un tic de bourgeois. Toi-même tu étais compliqué et dieu seul sait que ceux qui auront croisé ton chemin le savent.

Tu souris tandis qu'elle te remonte les bretelles, comme d'habitude. Azulie est une fille bien, c'est une fille forte, tu l'aimes bien mais là alors, à ses propos, tu réalises. Cela apparaît aussi clair que de l'eau de roche. Jusqu'à présent tu avais fais abstraction de cela, en te disant que ça allait changer mais pas du tout.

Le temps ne change pas les gens, pas comme on l'espère en tout cas. Peut-être qu'au final, Yuuki avait raison. Peut-être alors ses paroles prenaient sens maintenant avec elle.

Ton cœur se resserre car tu sais que tu dois le faire, tu dois le faire. Malgré tout, cela reste une promesse. Une promesse d'avenir.

Elle te parle de couple, d'aide et de tout ça et ton cerveau explose car Azulie c'est une fille qui va à 200 à l'heure dans sa tête, dans sa vie. Toi t'étais tout le contraire. Tu lui souris et tu rigoles à ses propos.

« - Arrête de dire des bêtises un peu ! Tu ne mourras pas, sois pas défaitiste et puis tu sais, ce n'est pas parce que l'on vivra loin l'un de l'autre que l'on ne pourra pas se retrouver...Le monde est petit tu sais. Et puis prendre soin l'un de l'autre comme un couple ? Proposition intéressante très chère mais je crois que chacun ayant sa vie, cela nous conviendrait mieux. Si je suis ici aujourd'hui ce n'est pas pour te convaincre de venir avec moi, tu l'as comprit. C'est pour te faire comprendre que je prends le large, que je m'en vais, que j'ai besoin de régler certaines affaires personnelles et je ne peux réellement emmener personne avec moi. Ne te méprends pas...Je ne repousse pas ton aide mais elle ne m'est pas utile voilà tout. C'est quelque chose que je peux régler seul et je le ferrais seul. C'est quelque chose dont je n'ai nullement besoin d'embarquer quelqu'un avec moi dans ma quête... »

Tu souffles. Tu prends un temps de repos. T'as pas l'habitude de parler autant. Tu sais pas pourquoi tu lui dis ça mais t'as besoin de le dire à quelqu'un. C'est vrai, ça pourrait être n'importe qui. T'aurais pu dire ça à Uriel...Ouais, enfin lui il t'aurait certainement laisser partir en pariant sur ta survie et si tu survies, il t'aurait offert un poulet..Ou pas.

Tu la regarde dans les yeux avec cet air mi sérieux, mi frustré. Cet air que personne ne te connaissait parce que tu ne sais pas comment lui faire comprendre que c'est ton combat. Il s'agissait bien plus que d'une simple chasse aux fantômes du passé, tu as réellement besoin de régler cette affaire avec ta mère et Dylan pour aller mieux. T'as l'impression que tu dois quelque chose à ce petit bonhomme qui t'as attaqué y'a pas si longtemps parce que tu sais que si tu le laisses grandir dans cet atmosphère, il sera pourri jusqu'à la moelle. Dylan, tu veux pas qu'il soit comme toi. Tu veux qu'il soit quelqu'un de bien et t'as besoin de le savoir loin de ton père. Loin de Joya et de Célestia qui veille à son éducation de loin.

Tu savais que le moment viendra...où cette sorcière posera ses mains sur ton petit frère mais ce jour-là t'en viendras aussi aux mains parce qu'elle peut abuser de toi..Mais pas de lui. Toi tout était déjà fichu. Tu t'en foutais. Tu vivais ta vie au jour le jour sans te soucier de l'avenir et ton attitude avec Azulie se voyait bien.

Tu ne voulais pas lui briser le cœur, même si tes paroles venaient certainement de le faire mais t'aimerais lui faire comprendre que son obsession pour ta sécurité...était vaine. Tu étais un être libre. Tu cohabitais avec un esprit de la nature.

Cette même nature dangereuse. Fougueuse. Ardente.

Tu avais besoin de repousser les limites que l'on te mettais et pour cela, la vie de couple n'était pas pour toi. Les engagements tu savais à peine les tenir et ton parrain de mafia kitsune pouvait bien en témoigner.

Personne ne pouvait te tenir. Tu n'appartenais à personne. Tu voulais faire ce qui te chantais et tu savais que même si tu t'engageais auprès d'Azulie....Rien n'y personne ne t'empêchera d'aller voir ailleurs. Non pas que tu sois un coureur de jupon comme Zadig ou une gueule d'ange comme Yuuki, non. T'aimais juste être frivole par moment.

C'était ça qui te définissais. Cette contrariété permanente dans tes choix et dans tes envies. Pire qu'une femme enceinte.

« - Vis ta vie chérie. Vis la à fond ! Ne te soucie pas de moi. Oublie moi même si tu veux. Sois furieuse et en colère, je prendrais toute ta haine et je la garderais pour moi car ce soir...Je m'en vais. Ceci est au revoir. »

Tu lâches sa main, ses cheveux et tu détournes les talons. Tu pars sur la plage, longeant la mer. Tu pars, sans te retourner.

Sans la regarder une dernière fois.

Tu savais que c'était le mieux à faire pour elle..Pour toi.

Pour vous.

 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie EmptySam 11 Avr - 19:45

Anonymous
Invité


Click


My heart will go on
~ Ethan et Azulie ~


« - Arrête de dire des bêtises un peu ! Tu ne mourras pas, sois pas défaitiste et puis tu sais, ce n'est pas parce que l'on vivra loin l'un de l'autre que l'on ne pourra pas se retrouver...Le monde est petit tu sais. Et puis prendre soin l'un de l'autre comme un couple ? Proposition intéressante très chère mais je crois que chacun ayant sa vie, cela nous conviendrait mieux. Si je suis ici aujourd'hui ce n'est pas pour te convaincre de venir avec moi, tu l'as comprit. C'est pour te faire comprendre que je prends le large, que je m'en vais, que j'ai besoin de régler certaines affaires personnelles et je ne peux réellement emmener personne avec moi. Ne te méprends pas...Je ne repousse pas ton aide mais elle ne m'est pas utile voilà tout. C'est quelque chose que je peux régler seul et je le ferrais seul. C'est quelque chose dont je n'ai nullement besoin d'embarquer quelqu'un avec moi dans ma quête... »

Je ne répond rien à cela, je n'ai rien à répondre, juste un grand vide au fond de moi. Un vide pas par rapport à ce qu'il m'a dit, si en rapport mais bon. Je viens de comprendre que peut importe ce que je pourrait dire, sa décision est prise. J'ai mal au cœur, il bat à mille à l'heure, mais pas parce que je suis heureuse, parce que je ne veux pas le voir partir, je ne veux pas qu'il me lâche. Je l'ai déjà perdu plusieurs fois... Serais-je capable de l'attendre encore une fois ?

Il me fixe dans les yeux, je soutiens son regard quelques secondes avant de le tourner vers la mer, je ne peux plus le regarder sans avoir envie de m'accrocher à lui, ne sait-il pas à quelle point inconsciemment je suis en train de pleurer ? Je retiens mes larmes parce que je ne veux pas qu'il voit, je ne veux pas qu'il voit à quel point sans lui je me sens seule, c'est la première fois que je ressens cela, c'est la première fois que j'ai autant l'impression de vivre quand je suis à ses cotés, j'ai cette impression là, mais je ne peux rien y faire.

N'ai-je pas le droit d'être heureuse ? Mon frère qui m'enlève mon bonheur avec mon père, des ennemis qui détruise le bonheur que je trouve avec ma guilde et maintenant lui.... Qui me montre que mon seul bonheur que j'aurai pus trouver, soit va devoir attendre un temps indéterminé, soit va jamais voir le jour. Non c'est plus que ça, je sais qu'il ne va jamais tenir sa promesse, du moins j'en ai presque la certitude et pourtant malgré cela, je veux y croire, je veux pouvoir croire en lui...

« - Vis ta vie chérie. Vis la à fond ! Ne te soucie pas de moi. Oublie moi même si tu veux. Sois furieuse et en colère, je prendrais toute ta haine et je la garderais pour moi car ce soir...Je m'en vais. Ceci est au revoir. »

L'oublier.... comment pourrais-je oublier son visage ? Ses traits ? Ses paroles ? Tout les moments qu'on a pensé ensemble... Pourquoi m'appelle t-il Chérie alors qu'il sait qu'il est en train de m'abandonner ? Il veux me torturer jusqu'au bout ? Il veux que je souffre jusqu'à la fin de ma vie ? Il se détache de moi tandis qu'intérieurement j'ai envie de crier et de m'accrocher à lui, j'ai envie mais je ne le fais pas car peu importe sa décision était prise, il ne voulait pas de moi...

Pourquoi a t-il joué de mes sentiments comme ça ? Il m'a séduit, il m'a sauvé, il m'a fait des promesses, il m'a rendue heureuse et tout ça est-ce qu'il l'avait fait en sachant très bien ce jour ? Pourquoi me faire autant de promesse si c'est pour au final m'abandonner... Me torturer et détruire le peu de personne qui reste en moi ?

Je l'entend s'éloigner, ses pas qui l’emmène loin et sûrement pour toujours... J'aimerai le regarder, j'aimerai le voir une dernière fois, mais je sais que si je le regarde je n'aurai plus le courage de rien alors je me laisse tomber dans le sable à genou, au début je pleure juste énormément puis je finis par crier, de frustration... de colère... de tristesse... Tout ça mélangé dans le crie de mon âme. Je finis par m'allonger dans le sable et regarder la lune quand il ne me restait plus rien à pleurer. Jamais je ne ferais confiance à un homme jamais....
CODAGE PAR MADOUCE SUR EPICODE
 MessageSujet: Re: My Heart Will Go On ♣ Azulie   My Heart Will Go On ♣ Azulie Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ice Heart [PV-Sorrow&Equinox]
» Listen to your heart [FRED/HERMIONE]
» Moon Dorian || @moondorian
» Azulie Von Dragoljub [En modification]
» chuck ⋆ he ate my heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Fiore Sud