Partagez | .
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
La Fin d'une Histoire
 MessageSujet: La Fin d'une Histoire    Sam 14 Mar - 6:50

avatar
Lucy Heartfilia

Fairy Tail

Click


La Fin d'une Histoire
Rp Mission ~    


♣ J'avais mentis. J'avais mentis sur plusieurs choses et je ne cessais de mentir depuis que nous avions passés la frontière. Je leur avais mentis, les condamnant à cet enfer irréel. Je leur avais mentis, leur cachant la vérité sur notre venue à Bosco. Je leur avais mentis et je me mentais continuellement depuis cet accord passé avec le diable. Je pensais que même en dehors de Fiore je serais à l'abris. Je pensais que toute cette histoire serait loin, loin derrière moi. A quel point suis-je idiote? A quel point faut-il que l'on me rappel ma propre faute?

A quel point me suis-je bercée d'illusions pendant tout ce temps?

Je mentirais si je disais que je ne suis pas en colère. Je mentirais si je disais qu'une certaine forme de rancœur était née dans l'obscurité de mon coeur. Je mentirais si je disais que je ne leur en voulait pas...Si je disais que je ne lui en voulait pas à lui plus qu'à quiconque. Toutes ces promesse faites, tout ces regards complices échangés...Tout ce que l'on s'était promit. Ne jamais abandonner. Ne jamais se laisser tomber. Toujours veillant l'un sur l'autre. Parfois j'ai l'impression que je me suis inventée ces mots. Parfois j'ai l'impression que mon esprit me joue des tours. Parfois, j'ai l'impression de ne pas me reconnaître quand je croise mon reflet. Je vois une inconnue, me ressemblant traits pour traits. Je vois cette jeune femme mentant pour sa survie, mentant aux gens qu'elle aime parce qu'elle a peur. Peur d'être d'être blessée et de souffrir encore une fois. Peur de ressentir ce mal rongeant son âme encore une fois.

Je ne voulais plus souffrir. Je ne voulais plus courir après des chimères. Je ne voulais plus être cette fille à qui l'on rappel sa place. Je voulais changée. Je voulais cassée cette image que l'on avait de moi et je l'ai brisée.

Je me suis brisée en faite.

J'avais permis à Enya d'entrer dans mon cœur. J'avais fermée la porte au nez de mes rêves et de mes espoirs. J'avais fermée la porte au nez de mes convictions et des valeurs que je portais autrefois. Qui aurait crû qu'un jour je devienne cette personne? Qu'un jour, je saurais celle qui cache des choses...Qui planifie dans l'ombre.

J'ai certainement changée. Toute cette histoire m'a changée. Depuis combien de temps suis-je ici? Depuis combien de temps m'a t-on éloigné de la civilisation? Est-ce que l'on se préoccupe d'avoir de mes nouvelles? Est-ce qu'il se préoccupe seulement de savoir ce que je fais de ma vie? Le temps est passé et parfois j'en oublie depuis combien de temps je suis ici. Depuis combien de temps il est partit. Depuis combien de temps suis-je partie à mon tour? Des jours? Des semaines? Des mois?

Je regarde la date sur le journal alors que le ciel se fend en deux, martelant les oreilles de tous à coup de tonnerre. Le ciel gronde et pleure...Mon coeur garde cette blessure qui ne se refermera jamais.

"- Tu es prête à partir?"

Sa voix me réveille et me sors de mes pensées. Sa voix est devenue comme mon ultime bouée de secours. Sa voix me rappel un peu la sienne. Il me le rappel un peu. Je lui devais beaucoup de choses..La vie notamment.

S'il n'avait pas été là...Je ne serais plus ici aujourd'hui.

"- J'arrive, donne moi 5 minutes"

Peut-être que je ferrais mieux de laisser ces quelques mots avant de partir. Ces quelques mots, contant le jour où je suis morte.


*****

Cela faisait que quelques jours que mon chemin s'était séparé de celui de Travis et d'Azulie. Cela faisait que quelques jours que j'avais pris la décision de rester afin d'en savoir plus sur cet homme. Je ne voulais plus voir ce spectacle d'horreur et entendre mes amis pleurer. Je ne voulais plus avoir leur sang sur mes mains. Je ne voulais plus entendre leurs cries dans la fumée.

Chaque nuit depuis je fais le même rêve, le même cauchemars. Je me rappel de tout, de chaque détail et je n'arrive plus à tourner la page. Je n'arrive plus à voir le positif dans le négatif. Je n'arrive plus à voir la lumière dans l'obscurité.

Cela faisait combien de temps depuis l'île ? Combien de temps depuis les incidents du Palais Royal ? Chacun de nous était marqué par les événements. Chacun de nous avait cette blessure marquée au fer rouge dans son coeur. Cette blessure qui ne guérit pas. Celle qui nous a fait comprendre à quel point le monde est cruel, dur. Celle qui nous a fait comprendre que l'on est trop faible et qu'il y a des murs que l'on ne peut franchir...Que l'on ne peut franchir seul.

Je me plaindrais si je disais qu'avant, j'avais ta main pour m'aider à escalader ces obstacles. Tu me faisais la courte échelle et on passait de l'autre côté ensemble mais aujourd'hui, j'ai appris à m'accrocher toute seule. J'avais fais la promesse que j'arrêterais de me plaindre. J'avais fais la promesse que je serais plus forte et que je cacherais mes larmes mais j'en ai marre de promettre. J'en ai marre de me cacher. J'en ai marre de faire semblant d'être celle que je ne suis pas. J'ai juste envie de craquer. J'ai juste envie de m'effondrer sans que l'on vienne me relever. Je ne veux plus me relever. Je ne veux plus faire face à ça encore une fois.

Tu n'es pas là. Tu n'es plus là. Comment suis-je supposée gérer ça? Comment suis-je censée faire sans toi? Comment suis-je censée poursuivre ma vie sans toi? J'ai tellement de questions auxquelles personne ne peut apporter de réponses. J'ai tellement envie de t'avoir en face de moi et te dire tout ça mais le jour où l'on se retrouvera....Serais-je en mesure de le faire? De te dire tout ce que je ressens? Tout ce que j'ai gardée pour moi ?

Si seulement tu n'étais pas partis sans rien dire. Si seulement je savais où tu étais à présent...Si seulement je pouvais tourner la page au lieu de la déchirer. J'ai envie de déchirer ce chapitre de ma vie et faire comme s'il n'avait jamais exister. Faire comme si tout cela n'était pas arriver.

Je deviens folle. Dans ce territoire hostile, tout est fous. J'avais eu une mission différente des autres, des responsabilités que jamais je n'aurais imaginer avoir. J'avais eu une tâche différente à accomplir mais je ne m'en sens pas capable. Honnêtement...J'ai peur. J'ai envie que tu viennes, que tu m'aides, que tu me dises quoi faire...Que tu me dises que quoi qu'il arrive, tout se passera bien. Que tu me dises que tu reviendras mais à chaque fois avec toi c'est la même chose. Tu disparais. Tu disparais sans rien dire, sans laisser un mot...Tu disparais et tu reviens dans nos vies. Je ne suis pas un yoyo...J'ai envie de te le dire...Te dire que j'ai besoin de toi.

Malgré tout j'ai continuée à avancer tu sais? J'ai continuée à me dire que quoi qu'il arrive, je réussirais à faire de l'impossible...Le possible. C'est comme ça que j'en suis arrivée ici. Déguisée, cachant mon identité. Cachant qui je suis et à qui j'appartiens. Je joue la voleuse, la menteuse. Je joue un rôle, différent des rôles que je me voyais jouée au théâtre auparavant.

Je ne suis pas comédienne mais j'ai appris à l'être ici. Parce qu'ici, c'est avance ou reste. Si je venais à rester...Je mourrais.

J'avais seulement un nom...Yolt. Un nom pour des jours de recherche. Un nom pour apprendre qui se cachait derrière ces lettres. Un nom pour apprendre qu'il s'agissait d'un riche marchant, gérant plusieurs groupes de mercenaires. Un nom pour apprendre qu'aujourd'hui...Un certain groupe recruter à cause des 4 pertes subit à Fiore. Les 4 pertes qu'on leur avait fait subir.

Un nom pour changer l'histoire et changer la mienne par la même occasion. Un jour peut-être, tu comprendras à quel point j'ai changée et à quel point je ne suis plus cette petite fille sensible et pleureuse. J'ai mis mes sentiments sous sceller parce que je n'ai pas eu le choix. Parce qu'il fallait le faire.

Le recrutement se faisait sur une série d'épreuves...Une série de choses bizarres à faire comme le vol et l'arnaque...La menace et l'assassinat. Tout se faisait par binôme. Par deux.

Un groupe de deux.

C'est comme ça que je me suis retrouvée avec lui. C'est comme ça que je l'ai rencontrée. J'étais loin de savoir qui il était, ses intentions..Je ne savais rien et pourtant, tout nous a rapproché lui et moi.

Notre premier boulot consister à un vulgaire vol. Un vulgaire vol que je ne pouvais commettre...Parce que malgré tout ce que j'ai beau dire, je ne suis pas ce genre de personne. Je sais que c'est ce qui m'a trahis. Je sais qu'il avait comprit. Je sais aussi qu'il a gardé le secret longtemps. Je pensais que c'était un bandit comme les autres, un être ignoble, un être vouant une haine profonde à l'humanité et tuant sans se poser de questions mais quand on réussit les sélections par un hasard incroyable...J'appris à le connaître.

Lui c'était Hiro.

Hiro était une âme brisée. Hiro c'était un jeune homme à peine plus vieux que moi, trahis par tous, laisser pour mort. Hiro c'était celui qui ne s'accrochait à personne et qui était froid...Celui qui m'a protégée et qui a protégé mon secret tandis qu'il lui a fallut quelques secondes, dans une ruelle sombre, me coinçant contre un mur, pour savoir qui j'étais.

Hiro c'était aussi le menteur et l'infiltré. C'était celui qui cherchait la vengeance comme moi.

Il faisait le sale boulot pour nous deux, il se débrouillait toujours par je ne sais quel moyen, à rester près de moi. Il se débrouillait toujours pour que personne n'apprenne qui je suis ni qui il était. Je le suspectais de pas tout me dire sur lui, d'être cette énigme que je n'arriverais sans doute jamais à résoudre mais comment lui en vouloir?

Les jours passèrent et on s'attacha l'un à l'autre bien malgré nous. C'était nous deux contre le monde dans cette vengeance nous rendant aveugle.

Les semaines passèrent et finalement, on réussit à se faire remarquer. Hiro savait ce que je voulais. Il savait que je voulais Yolt vivant. Il savait que je devais le ramener à Fiore. Il savait que j'étais Lucy Heartfilia de Fairy Tail. Hiro, lui il avait pas de voeux particulier, juste que justice soit faite même s'il fallait employer certaines méthodes.

Puis un jour, Hiro et moi, on réussit à se faire remarquer. On réussit à se rapprocher encore un peu plus de Yolt. Un pas vers notre but commun. On faisait partis des membres autorisés à le fréquenter, même de loin...

"- Et maintenant c'est quoi le plan? Tu veux le sortir d'ici et l'entraîner hors de Bosco? On aura même pas fait 20 mètres qu'on sera déjà mort...remarqua Hiro appuyé au mur, mains dans les poches
- Je sais...Je ne sais toujours pas comment m'y prendre..Je ne sais vraiment pas.
-Eh bien on va avancé avec tes idées dis donc ! Ahahaha bon, on trouvera bien un truc d'ici là."

Chaque jour un peu plus, j'avais l'impression que l'obscurité envahissait mon cœur. Chaque jour un peu plus, j'avais l'impression de perdre une part de moi, toujours plus grosse. Je mentirais si je disais que je regrette ce qui m'arrive, d'ailleurs je ne comprenais pas ce qui m'arrivais. J'avais l'impression d'être lasse, d'être fatiguée de me battre contre les autres, contre moi-même. J'étais fatiguée d'être celle que je suis.

Par moment, quelques fois, je repense au fait qu'il n'y a encore pas si longtemps, j'étais entourée de mes amis, on riait ensemble. Par moment j'entendais encore l'écho de leurs rires mais quand je ferme les yeux, j'ai l'impression d'avoir oublier la forme de leurs sourires. Depuis combien de temps suis-je ici maintenant ?

Qu'est-ce qui m'arrivais ? Je ne comprenais pas. Etait-ce ma punition pour leur avoir mentit ? Pour m'être détourner d'eux ? Avais-je seulement le droit de m'en détourner et de faire ma vie comme je l'entendais ? Qu'est-ce que je faisais ici déjà ?

« - Lucy ? »

Sa voix me rappelle à l'ordre. Par moment, je réfléchis trop. Je relève les yeux vers les siens et lui souris tristement. Comment pouvais-je me plaindre alors qu'il faisait tout pour nous. Il assurait notre propre survie tandis que je me refusais à me livrer à de tels actes.

Sans Hiro, que me resterait-il ?

Les jours passent et on enchaîne les petits boulots. On s'arrange toujours dés qu'on a un truc à faire pour ne pas le faire. Dés qu'on doit tuer quelqu'un, on déguise sa mort car lui comme moi..N'étions pas de ce bord là. On redoubler d'ingéniosité chaque jour qui passait et chaque jour on se disait que jamais personne ne devrait savoir ce qu'il s'est passé ici.

En attendant, ce que l'on faisait pour nous-mêmes, on le faisait aussi parce que quelque part, quelque chose nous a changer. Je ne connaissais pas vraiment son passé, comme il ne connaissait pas plus le mien.

Qu'est-ce qui m'a fait changer ? Lui ? Son départ ? Son absence ? Leur absence ? Après tout c'est lui que j'avais choisis de suivre en intégrant Fairy Tail. C'est lui que j'avais décidée de croire quand tout aller mal. C'est lui que j'avais décidée d'imiter à chaque fois que je tombais...seule.

Il n'y avait plus de mains tendues pour me relever. Il n'y avait plus ces mots réconfortant le soir, dans le froid.

Il n'y avait plus rien. Plus une trace. Combien de temps cela faisait-il ? Un an ? Non pas tout à fait. J'en viens à avoir perdue la notion du temps maintenant.

Un soir, alors que nous étions tous dans ce bar, une réunion d'urgence fut demandée. Tout le monde dû se réunir en vitesse et dans les murmures, on pouvait comprendre que le chef allait annoncé quelque chose de grave.

C'est alors qu'il apparu, sur le comptoir du bar, vêtu de ce même et unique costume blanc.

« - Chers amis ! L'heure est grave... »

Il se tût et au fond de moi, j'avais l'impression que quelque chose n'allait pas. Une sorte de présentiment indescriptible.

« - Des agents fidèles viennent de m'annoncer après des mois d'enquêtes que dans nos rangs, se cacherait une taupe. UNE TAUPE OUI ! »

Son regard de braise croisa le mien et je tentais tant bien que mal de cacher mon malaise qui finira par me trahir un jour ou l'autre.

Voilà le début de ma fin.

« - Mais rassurez-vous ! J'ai démasquée la personne en question et nous allons lui apprendre qui nous sommes ! Je tenais simplement à vous prévenir chers amis que parfois, les gens ont un double visage. »

Après cela, la plus part reprit le cour de leur conversation comme si de rien n'était et tandis que je partis prendre l'air, pour me calmer et cacher à tous ce que je ressentais, je sentis une main sur mon bras, m'attirant dans la ruelle derrière le bar.

« - Il faut que tu t'en ailles ! Siffla Hiro
- Si je m'en vais maintenant, tu sais très bien que je ne passerais pas les portes de la ville, ils le sauront.
- Il sait qui tu es..Il sait qui nous sommes toi et moi, nous sommes tous les deux en danger.
- Si nous partons maintenant, ils nous tueront alors que nous fuyons, il faut se montrer plus malin qu'eux.
- Et que proposes-tu ? Que l'on attende sagement l'heure de notre mort ?
- Pas forcément..Mais je refuse de mourir ici en tout cas. Je ne suis pas venue ici pour ça ! »


Il était vrai que si nous restions, nous n'avions aucune chance mais nous n'en avions aucune si nous décidons de partir maintenant. Il allait falloir se montrer prudents. J'étais devenue un peu suicidaire, peut-être trop mais j'avais pris le goût du risque. J'ai pris le goût du risque car l'adrénaline était tout ce qui me rattachais à son souvenir. Dés que j'étais en danger, il venait. Dés que j'étais en danger, il était là.

Mais au fond de moi, je me berçais d'illusions et je le savais. Il n'était plus là. Il était quelque part sur terre mais où ? Je ne le savais pas. Pas le moindre écho de ses aventures. Pas la moindre rumeur. Il avait juste disparu.

En retournant dans le bar, on eut le droit à une nouvelle information concernant un camp d'entraînement pour remettre tout le monde au niveau. Le Chef jugeant que la plus part des mercenaires ici présents étaient un peu trop doux dans leurs façons de procédés ce qui me révoltais totalement.

Le camp avait lieu le lendemain matin dans une sorte d'immeuble désafecté à la sortie de la ville. Le bâtiment faisant plus d'une cinquantaine d'étages, assez imposant, toutes les équipes étaient disposées les unes à l'opposée des autres. Le but du jeu ? Etre la dernière équipe en liste encore dans le bâtiment.

Hiro et moi, on commença au 5ème étage.

« - T'es prête ?
- Un peu nerveuse....
- Dis toi qu'il n'osera rien nous faire tant qu'on sera avec les autres...
- J'espère.... »

J'espère...Pourtant j'ai toujours cette désagréable impression qui ne m'a pas quitter. Pourquoi ?

Le top départ fut donné par lacrima vision. Chaque équipe partie en chercher une autre.

Alors que tout fut particulièrement bien ammorçée, que le jeu était déjà bien débuter, une secousse nous freina.

« - Hiro !
- Ne bouge pas ! Il se passe quelque chose....
- Qu'est-ce qu'il se passe justement ?! »

Une autre. Encore une. Le bâtiment se mit à vibrer et on comprit. Tout n'était qu'une farce. Tout n'était qu'un piège. Le bâtiment fut notre prison. Notre tombeau.

Une par une les poutres explosèrent et le bâtiment vient à exploser. Le souffle emporta tout. Les vitres explosèrent. Les cris résonnèrent et j'avais l'impression de revivre l'attaque de la guilde.

Puis ce fut le trou noir. Il n'y avait plus rien. L'odeur nauséabonde du sang, de la chaleur, de la fumée...

J'ouvris les yeux, je ne sais combien de temps après, difficilement et ce fut le drame quand je compris qu'il n'y avait plus rien...des décombres nous ayant ensevelit sur je ne sais combien de kilomètres sous terre.

Coincée sous les débris, il m'était impossible de bouger, impossible de crier. Il n'y avait plus rien. Rien d'autre que le mot de la fin.

Il n'y avait personne. Je ne sentais plus rien. Je n'arrivais pas à faire bouger mes doigts. Je n'arrivais pas à bouger tout court.

Tout ce que je sentis, fut une la chaleur des larmes coulant sur mon visage.

Alors c'était ainsi que se terminer mon histoire ? Ainsi que j'allais mourir ? Tout ça parce que j'ai été trop idiote pour croire une criminelle recherchée et parce que j'ai décidée de refuser l'aide de mes amis ? Tout ça parce que je voulais faire mieux que lui.

Tout ça parce que je voulais faire sans lui....

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: La Fin d'une Histoire    Lun 6 Avr - 15:05

avatar
Natsu Dragneel

Fairy Tail

Click

La fin d'une histoire
Lucy x Natsu