Once Upon a time (Mission Solo de rang D)
 MessageSujet: Once Upon a time (Mission Solo de rang D)   Once Upon a time (Mission Solo de rang D) EmptyVen 20 Fév - 16:41

Isaiah B. Stone
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click


Let it go !

When you're gone.
Isaiah


Spoiler:
 

Le jour, la nuit, la vie. Tant de choses obscures que la vie apporte avec elle. Ces choses qui nous paraissent si communes, mais sans qui nous ne serions pas vivantes. Vivant ce terme qui me semblait de plus en plus commun. J'avais l'impression qu'il était quasiment omniprésent ces derniers temps pour moi. Tant de choses obscures que la vie apporte avec elle. Après Abigail, Altiel, Uriel, Oméa toutes ces personnes qui m'avaient permis de comprendre que j'étais bel et bien vivant et que ma vie avait un goût et que celle-ci comptait au final. Mon coude était posé délicatement sur le rebord d'une fenêtre, l'arc que mon bras faisait ressemblait à celui d'une équerre. Au lieu de supporter un crayon celle-ci supportait ma tête qui observait le paysage enneigé de Shirotsume. Je ne savais toujours pas ce que je faisais dans cette ville, mais vu l'ensemble des rencontres que j'avais pu y faire, j'étais décidé à rester dans cette ville, car elle m'était plus bénéfique qu'une autre et j'avais l'impression qu'elle allait être témoin de grandes choses. Ou alors elle serait comme ce jour à Oshibana le témoin d'une chose dès plus banal. Ces choses qui nous paraissent si communes, mais sans qui nous ne serions pas vivantes.

Je me souvenais de ce soleil qui caressait légèrement ma peau comme la délicate crème que j'aurais pu m'enduire pour me protéger des Uvées qui me faisaient prendre cette teinte rouge écrevisse. Cependant, c'était un temps parfait pour se baigner, sentir l'eau délicatement rafraîchir chacune des parties de mon corps. Je déambulais précautionneusement dans la ville d'Oshibana pour trouver une source d'appoint qui me permettrait de nager sans penser. Et de pouvoir vivre, il était vrai qu'à cette époque, j'aimais vivre dans l'eau, puisque c'était le seul endroit où je me sentais vivre définitivement. Cette sensation de liberté, cette sensation d'être seul, d'être en communion avec l'esprit originelle de la nature. L'esprit originel de l'eau. Donc, reprenons, je me baladais dans cette ville en quête d'H2O, soudain alors que je passais devant la gare. Je tombais nez à nez avec une dame qui semblait dans une grande détresse. Je me demandais ce qui pouvait bien lui arriver, mais ce n'était pas vraiment mes affaires. Alors que j'allais continuer mon trajet, un jeune petit garçon vint à ma rencontre tirant légèrement un pan de mon pantalon. Son expression enfantine me rappelait l'un de mes sourires de façades que je donnais lorsque j'essayais de faire croire aux gens que tout allait bien. Cet enfant, ce regard, son expression en cet instant. J'avais l'impression de me voir lorsque j'étais enfant. La dame s'approchait de moi, un sourire chaleureux comme ma mère avait pu me faire avant de succomber à la mort. Elle m'expliquait sa situation, comme quoi elle avait fait une demande auprès de mage, mais personnes n'avaient répondu et elle devait absolument partir. Je lui expliquais que j'étais un mage et que je voulais bien garder son enfant. Nous regardions la femme partir dans le train. Alors que j'allais me retourner pour demander au garçon ce qu'il voulait faire. Elle m'expliquait sa situation, comme quoi elle avait fait une demande auprès de mage, mais personnes n'avaient répondu et elle devait absolument partir. Mon regard commençait un mouvement de haut vers le bas, lorsqu'il arrivait vers le bas, un sourcil montait instinctivement pour montrer ma perplexité de ne plus voir l'enfant qui aurait dû se tenir ici.

À peine, cela faisait quelques minutes que j'avais déjà perdu l'enfant. J'avais de la chance, moi qui avais voulu me reposer dans l'eau, je me retrouvais avec un enfant à chercher. Un brin déprimé, je me mis à sa recherche inspectant chaque recoin de la ville. J'essayais de me souvenir de ce que sa mère m'avait dit avant de partir pour si je le récupère le captiver. Il aimait les romans de contes et d'épopée. C'était parfait, mes esprits serviraient à quelque chose dans ce cas. Le problème majeur était de le retrouver. Soudain, j'entraperçus cette enseigne qui me donnait tant d'envie, tant de désir ce panneau qui décrivait qu'il y avait dans cet endroit une étendue d'eau qui me tendait les bras. Afin que je puisse m'allonger dans les creux de ses bras. Je ne pouvais pas, pas avant d'avoir récupéré ce fichu môme. Je grimpais au-dessus de l'enseigne et me positionnais pour voir de façon panoramique. Il était là, en train de marcher l'air de rien passant entre les gens. Les embêtants. Leur choper la main et leur sautant dessus l'air de rien. Cet enfant semblait avoir besoin d'attention, il devait posséder une certaine carence au niveau affectif. En effet, si sa mère le laissait si souvent, il ne devait pas avoir l'habitude de la voir souvent. Je descendis de ma petite colline artificielle qui se manifestait sous la forme de l'enceinte qui accueillait la piscine. Je n'en pouvais définitivement plus de cette humanité qui avait tellement tout dénaturé à croire que la nature ne leur suffisaient pas, s'ils avaient vécu comme je l'avais fait. Ils auraient compris que la civilisation n'était que superficielle. Qu'on pouvait vivre sans surplus avec simplement le minimum.

J'arrivais au niveau de l'enfant. Je lui attrapais la main et lui dis en souriant :

« -Ce n'est pas bien de fuir comme ça, je m'inquiétais.
-Mais, lâche-moi ! Tu n'es pas ma mère !
-Je sais que je suis ni ta mère, ni ton père. Tu dois sûrement vouloir attirer leurs attentions. Cependant, dis-toi que toi, tu as au moins la chance d'avoir encore une mère.
-Elle est où t'as maman ?
-Dans le ciel, mais ne t'inquiètes pas, elle reste toujours avec moi ! Dans mon cœur ! La tienne aussi elle t'accompagne constamment avec toi. Elle ne part pas de gaieté de cœur, ce n'est pas obligation qu'elle le fait. Tu comprends ?
-J'aimerais qu'elle soit avec moi.
-Elle va revenir. Si, tu veux en attendant, on va profiter de ces instants pour faire connaissance ?
-ça marche divertit moi, si ça ne fonctionne pas, je me vengerai, tu es prévenu !
-D'accord ! »

Voyons voir. Il me fallait l'endroit parfait pour le divertir. Leia avait une histoire trop banale et mon père n'était absolument pas le bon esprit, car il allait me déprimer plus qu'autre chose. Dernier espoir Lucas. Je le sentais mal, mais je n'avais pas vraiment de choix. J'amenais le jeune garçon au niveau de l'endroit où il y avait pleins d'eau. Il me regardait d'un air désapprobateur, il ne semblait pas vraiment aimer l'eau. Il n'allait pas être déçu. Nous pénétrons dans l'endroit devant nous une immense source thermale. Je n'aimais pas vraiment ce genre d'endroit lorsqu'il y avait pleins de monde, mais il y avait par chance personne. Les gens devaient sûrement être au travail où ils avaient simplement mieux à faire que d'aller se baigner. Alors que nous étions seuls l'enfant me regardait avec ses yeux qui trépignaient d'impatience, je lui souris. Je pris une grande respiration et lui dis :

« - Si, je me souviens bien de ce que m'a dis ta mère ! Tu es fan des histoires de Héros, n'est-ce pas ?
-Tout à fait, tu en connais ?
-Mieux que ça ! Tu vas rencontrer un véritable héros.
-Sérieux ? Dit l'enfant le regard pleins d'étoiles.
-« Ô grand guerrier perdu, toi qui as donné ta vie avant de sombrer dans les flots. Reprends ton arme, ainsi que ton courage. Viens à moi guerrier de la cité perdue. »

Une douce lumière apparut et Lucas fit son apparition. Il portait cet étrange costume tribal qui appartenait à sa civilisation. Ce pantalon en soie blanche qui lui permettait de nager aisément et ce petit veston de la même couleur qu'il portait sans t-shirt. Il n'avait pas de chaussure simplement son trident avec lui. Le regard de mon esprit me perforait de part en part en voyant la situation dans laquelle ils étaient. Soudain, le garçon tirait le pan du pantalon de Lucas qui le regardait d'un air très cinglant. Le garçon lui demandait avec innocence :

« -Hey, monsieur c'est vrai que vous êtes un héros ? En tout cas vous être drôlement beau, s'il vous plaît monsieur racontez moi votre histoire.
-Exactement, je suis bel et bien un héros. Le héros d'une cité antique... »

J'avais surpris Lucas à avoir ce léger teint rosé au niveau de ses joues lorsque l'enfant l'avait complimenté. Lucas était parti dans son roman, il semblait presque humain lorsqu'il était comme ça. S'il m'avait surpris à penser ça, j'aurais passé un sacré quart d'heure. Le jeune garçon s'était même tenté à s'asseoir sur ses genoux et Lucas avait posé son trident ce qu'il faisait quasiment jamais. Son histoire, je la connaissais déjà. En attendant, je me laissais aller à la douceur et à la chaleur de l'eau qui m'entourait. Lucas, m'attrapait par le col pour me sortir de celle-ci en me disant qu'il était l'heure d'y aller et que je lui revaudrais ça. Un petit coucou et un sourire amical furent ma réponse et mon esprit disparu par lui-même. L'enfant tout content me sautait dans les bras. Je le raccompagnais sur mes épaules, sa dernière phrase fut :

« -Dit Isaiah, promet-moi de revenir avec de nouveaux héros pour que j'écoute leurs histoires.
-Je te le promets alors Max ! »

La jeune femme me remerciait en me donnant le récompense qu'elle avait mis pour la mission. J'acceptais et pris congé. Voilà comment cette journée, c'était passé. Je me demandais ce que devenait Max, cette mission devait dater d'au moins deux ou trois ans. Quand j'aurais un nouvel esprit à lui montrer, j'irais à sa rencontre pour lui conter une nouvelle histoire. En attendant, la poésie des flocons tombant sur le sol me permit de m'endormir sur le rebord de la fenêtre.



   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Oshibana :: Gare