Aller à la page : 1, 2  Suivant
10h30 - Fleurs fannées
 MessageSujet: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyVen 20 Fév - 3:02

[PNJ] Tarot
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Fleurs fannées
Leïla - Hana


Vous vous tenez tout près l'une de l'autre. Vous faites partie des débutantes de votre guilde, mais vous avez insisté pour participer. Vous aussi, vous voulez prouver ce que vous êtes capable de faire, vous aussi voulez sauver le monde. Contre l'avis de votre maîtresse de guilde, vous vous êtes déplacées. Elle vous a dit de rebrousser chemin et pourtant, vous êtes encore là, postées à regarder, à vous assurer à ce que tout se passe bien comme prévu.

Au centre de toute cette foule, une femme marche à contre-sens. Les hommes, surtout les hommes se retournent lorsqu'ils la croisent. Son décolleté plongeant, ses yeux glauques et son charme particulier ont tout pour plaire à quiconque. Le doigt porté à ses lèvres, elle vous regarde, elle vous fait un clin d'oeil, elle sourit de plus belle et soudain, les gens autour d'elle s'effondrent comme des mouches parterre. Dans son autre main, elle tient une fleur qu'elle hume avant de la jeter derrière elle. Elle n'attend que vous... mais saurez-vous attaquer tous ces inconscients qui sont tombés tout autour d'elle? Saurez-vous éviter le troupeau de gens qui courre parce qu'il panique de quelque chose d'aussi soudain?



Vous avez 10 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Hana Takumi - Leïla Echovald




FICHE PAR SWAN
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyLun 2 Mar - 23:39

Anonymous
Invité


Click


♦ Destruction Centrale : 10h30 ♦
Fleurs fannées



Son coeur battait, sa main se resserrait, ses lèvres s'écorchaient de ses petites dents, et sa transpiration augmentait peu à peu. Elle se trouvait dans l'une des quatre villes menacées, elle se trouvait à Harujion... sans y avoir le droit. Elle se rappelait fort bien les paroles de la maîtresse des sirènes, lui ordonnant de rester à Cedar, de rester à l'écart. Et contre toutes attentes, elle avait désobéi, pour la première fois.
C'était la cause de sa panique. Elle avait désobéi. Cela la hantait, et elle serrait la main de sa tutrice journalière, de la belle Leïla.

- L... Leïla nee san ? T... Tu crois que j'ai bien fait de désobéir à Soledad sama ?

Leïla l'avait elle entendue ? Elle n'en avait aucune idée, la foule était trop bruyante. Soudain, un homme d'un certain âge trébucha, et tomba devant la petite fleur, qui recula alors contre le bassin de la sirène aux miroirs. Sa peur des mâles étaient toujours là, malgré que Leïla avait réussi à transformer la pleurnicheuse en douce et fragile rose. Voyant la peur qu'il infligeait à Hana, il s'empressa de partir, mais c'est à ce moment précis qu'elle arriva, à contre sens, cette femme incroyablement belle. Hana la regardait, et l'on aurait pu croire que des étoiles scintillaient dans ses yeux. Jamais, cette petite fleur ne se serait doutée de la suite, et lorsque tous s'écroulèrent, et que l'ennemie huma la fleur, Hana hurla.

- C... Comment osez vous ? Utiliser une si belle fleur pour faire du mal... C'est... C'est cruel...

Hana était en colère, et sa colère lui permit de passer une étape importante. La vision de son père la violant traversa son esprit en quelques secondes, et, la main orientée vers l'ennemie, elle implora ses ronces.
Alors, à quelques centimètres d'elle, trois ronces noires et épineuses, ornées de quelques roses, sortirent de terre, avant de se ruer vers la personne responsable de l'inconscience de ces personnes. La foule paniquée ne fut pas un problème, les ronces étant parfaitement mobiles, et capable d'éviter tout le monde.

- Les jolies fleurs ne s'utilisent pas pour faire du mal madame ! Sauf dans votre cas !!

Enragée, elle autorisa ses ronces, qui s'étaient arrêtées, à attaquer la demoiselle, tandis que les larmes de colères de la petite déesse en fleurs lui donnaient assez de force pour ne pas fuir.

Elle était prête à se battre...


♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyMer 4 Mar - 18:59

Leïla Echovald
Leïla Echovald

Ishtar's Eye

Click




Fleurs fanées♥


Les yeux pétillants, la bouche souriante, j'étais là. L'excitation est sans doute à son paroxysme puisque je vois dans ce désordre chaotique quelque chose de passionnant. C'est fou, ça m'attire, ça éveille mon coeur, je suis fière d'être ici pour représenter ma guilde. Et a côté de moi se trouve la petite Hana dont je n'ai pas encore perçu les premières impressions. J'hume l'air profondément et je sens alors la présence de cette femme au loin, cette femme dont les intentions n'ont rien de bon et effacent mon sourire. Puis mon oreille perçoit un son, un miaulement, c'est celui de la petite voix d'Hana. Angoissée par la nouvelle venue, j'hésite à lui répondre sincèrement.

Si tu arrives à affirmer tes choix, alors ils seront toujours les bons. Cependant ne compte pas sur le fait que Soledad est là pour assurer nos arrières pour que cela puisse te faire prendre bonne conscience, c'est ta bataille aujourd'hui.

Soudain je la vois. Cette femme dont la démarche m'énerve déjà, cette femme aux airs hautains et au regard empli de mépris et de dédain. Je perçois son reflet et je ne peux m'empêcher de m'étonner combien il est laid. Une personnalité inhumaine, voila ce qu'elle reflète. Des hommes s'effondrent autour d'elle tandis que d'autres se ruent vers nous pour éviter leur sort. Et dans la panique générale je me dis que nous étions mal placées. Tous ces gens sont habités par une seule peur commune et rien qu'en une seconde elle les a abrutit en simples moutons. Aider son prochain, voilà une option qu'ils ont déjà oublié, tous égoïstes, sans aucune exception, c'est vraiment triste. Je vois Hana utiliser sa magie et je doute qu'elle puisse stopper tous ces gens, hélas moi non plus et ce ne serait que nourrir le loup après tout. Alors nous n'avons d'autre choix que de mourir piétinées par la débilité humaine. Je reste sur place, immobile et tenant dans ma main droite le collier que je porte au cou et aggripant dans l'autre la main de la petite Hana.

Adieu.


Je souris à Hana en doutant qu'elle arrive à percevoir mes intentions et en réfléchissant à comment mener l'assaut une fois la foule évitée car oui, la sirène des fleurs avait l'air prête à se battre alors autant en profiter. Et alors qu'un homme me fonce dessus, je lui passe le collier autour de son bras avant de tomber au sol et disparaître instantanément. L'homme trébuche et reprend sa course en s'étonnant qu'il ne m'a pas écrasée. Et pendant ce temps là j'étais bien en sécurité. Mon visage apparaît sur la surface du collier et je m'adresse à l'homme qui détient le bijou.

Pose ce collier un peu plus loin s'il te plait. A quelque pas, à l'abri de tous les regards. N'espère pas le vendre il n'a aucune valeur, c'est juste un miroir de pacotille, merci.

Mon visage disparaît alors et j'apparais aux côtés d'Hana pour l'enserrer dans mes bras avant que toutes deux nous disparaissons avant de risquer à nouveau le piétinement des gens. Une boucle d'oreille tombe au sol, c'est celle qu'Hana portait à son oreille gauche mais elle n'a pas pu être téléportée. Je lui souris alors en remarquant qu'elle avait certainement eu peur mais je lui dis sur un ton amusé.

Heureusement que je suis là, n'est-ce pas ?

La foule passe et il n'y a alors plus que la femme tant crainte par tout le troupeau. Je nous fais disparaître de notre cachette puis nous réapparaissons à l'endroit où nous avions disparue plutôt et je me permet de poursuivre le dialogue lancé par Hana avec notre ennemie.

Une femme devrait s'amuser à plaire aux hommes plutôt que de le faire fuir. Qui êtes-vous pour mépriser tant les vertus de la femme ?




© Halloween





 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptySam 7 Mar - 11:55

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Sa magnificence se délectait de tous ces hommes perdus à ses pieds. A chaque pas que sa magnificence faisait, fleur en main, cela ouvrait le champ des possibilités et les pauvres succombaient sous ses foulées. La danse était sensuelle, le rythme fluctuait sous l’intonation du mélodieux son des corps qui se brisent à même le sol. Et soudain, devant sa magnificence apparurent leur médiocrité. La première médiocrité parla de quelques phrases insensées, mais rapidement elle parut submergée par le flot d’hommes qui fuyaient en sa direction. Une femme écrasée par la puissance des hommes – sa magnificence sourit.

Des ronces sortirent du sol, se frayant un chemin vers sa beauté pour l’entraver définitivement. Alors leur médiocrité était des magiciennes ? Deux folles qui osaient se hisser sur le chemin de sa beauté. Le sourire devient rire et d’un vaste mouvement de la main apparait la ciclamen qui vient réduire drastiquement la taille des ronces qui ne devinrent que des tiges à peine tranchantes que sa beauté pu dévier d’un simple coup de pied amusé.

Mais une fois que tous les hommes sont partis et que ne reste plus que son ostentation, aucune trace de leurs cadavres piétinés ne lui fait face. Pour la première fois un soupçon d’intrigue nait dans son regard ostentatoire. Leur médiocrité reparait par enchantement, usant les délices de la téléportation avec une pointe d’amusement. Intactes – pour l’instant. Des paroles lancées retiennent néanmoins son attention « Une femme devrait s'amuser à plaire aux hommes plutôt que de le faire fuir. Qui êtes-vous pour mépriser tant les vertus de la femme ? » Cette fois son ostentation croit avoir l’envie de répondre à cet affront. « Deux questions pour votre insolence. Êtes-vous certaines de vous adresser à une femme ? Et le rôle d’une femme se résumerait donc à n’être qu’une distraction pour les hommes ? Je suis Beatrix Saari, retenez mon nom. Je suis celle qui mettra fin à ce monde patriarcal. Mourrez de ma main et je vous promet, au nom des fleurs, qu’une fois ce monde purifié de ces humains corrompus, vous renaitrez pures dans le Nouveau Monde qui suivra la déchéance de celui-ci. » L’homme est vicié, et le devoir de son ostentation est de tuer tous les pourris qui ne sont pas aptes à vivre dans le Nouveau Monde qui renaîtra à la purification orchestrée par Legion.

Son éclat bat des mains et entre ses doigts pousse la lirio de mayo. Et souffle et la senteur de la fleur émet son délicat parfum qui vient frôler les narines de leur médiocrité. « Répondez-moi. Qui êtes-vous et qu’est-ce que le monde vous a fait pour que vous soyez autant souillées ? » La vérité avant les sentences. Les paroles avant l’action. Les confessions avant la mort.

*

lirio de mayo - Le muguet de mai force à quiconque de révéler ce qu'il fera et ainsi permettre à Beatrix de connaître les prochaines attaques de ses adversaires à leurs dépends, ce qu'il pense et répondra à toutes les questions de Beatrix.


Vous avez 10 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Hana Takumi - Leïla Echovald
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyLun 16 Mar - 8:11

Anonymous
Invité


Click


♦ Destruction Centrale : 10h30 ♦
Fleurs fannées



S'étant fait attrapée à temps par Leïla, afin de se cacher un instant que les hommes, terribles hommes, partent, Hana réapparut un peu déboussolée. Ses paroles n'avaient pas l'air d'avoir capter l'attention de la femme ennemie, mais celles de sa comparse si, et cela déclencha une réplique assez étrange, que comprit mal Hana.

- C... Ça veut dire que vous êtes un homme ?

Mais sa réplique ne semblait pas avoir capté l'attention de cette Béatrix, mais celle de l'autre sirène si. Et lorsque l'ennemie sortit son arme, sa plante, le réflexe de la petite fleur fut d'attraper Leïla avec trois ronces plus robustes et sans piquants, et de la soulever afin que l'odeur du muguet ne lui parvienne pas si vite. Et Hana regardait d'un air de défi Béatrix.

- Je suis... Je suis complètement d'accord avec vous...

Les narines de la petite Takumi avaient été atteintes par le parfum révélateur, elle ne mentait pas, elle ne le pouvait pas.

- Les hommes sont des créatures néfastes, horribles, abjectes. Ils sont capable des plus grands crimes, surtout quand les victimes sont des filles...

Une larme vint ornée le visage de la rose en colère.

- ... comme ce fut le cas pour moi... Ces mâles ne sont qu'une erreur de la nature !!!

La haine, la peur, la fureur d'Hana, liées au muguet ennemi lui faisait tenir des propos qu'elle s'interdisait en temps normal. Et le mot mâle utilisé montrait bien sa répugnance à ce genre de personne... Le masculin n'était pas dans son cœur...
Cependant un petit rictus apparut aux lèvres d'Hana, maîtresse des plantes, alors qu'elle soulevait et élevait plus encore son amie en l'air, pour éviter qu'elle ne renifle ne serait ce qu'une partie de ce parfum de vérité.

- Quant à ce que je compte faire...

Deux roses, magnifiques, noires, dans les mains d'Hana apparurent. Elles étaient si parfaitement dessinées, si belles et pourtant mortelles...

- ... C'est casser ton sort, et maudire ton parfum. Tu ne sauras pas ce que les sirènes te préparent !

Et les spores partirent, se détachèrent des majestueuses plantes noires, et bientôt, le parfum de muguet devint le poison de la rose. Hana ramena Leïla à terre, et fut prise de vertiges, alors que le nuage empoisonné, ce mélange si subtil de mort et de vérité, se dirigeait vers Béatrix avant de se dissiper.

- Leïla san... À toi !

Et Hana tomba à genoux, sa tête lui semblant être écrasée par un éléphant rose. Les vertiges du poison...

Je ne suis pas hors combat, mais je ne peux rien faire dans cet état. Leïla san, montrons lui la force des Sirènes de Cedar...


♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyLun 23 Mar - 20:09

Leïla Echovald
Leïla Echovald

Ishtar's Eye

Click




Fleurs fanées♥


Une réponse attisée par la provocation est émise de la bouche féminine mais ses paroles ne vont pas dans le sens de ma compréhension. J'arque un sourcil, symptôme de ma précédente réaction, mais je ne demande pas pourquoi. Mes mots sont volés par la petite Hana qui a rencontré le même souci de compréhension. C'est alors que ma vérité et ma curiosité resteront muettes. Je me contente d'attendre cette réponse puisqu'il ne vaut pas la peine de l'assommer à coup de questions.

Soudain soulevée vers les airs, je perçois ses paroles avec une once de douleur. Souillée ? Avec quel mépris ose-t-elle nous qualifier de souillées ? Je rentre dans mon miroir pour canaliser ma colère, crier de rage face à la provocation alors qu'un fragment de mon collier tombe sur l'une des ronces là où j'étais étreinte quelques secondes avant. Pas un seul bruit ne sort de celui-ci, et pourtant si l'on s'approchait de près on pourrait me voir en train de m'arracher les cheveux, serrer les dents avec une telle hargne qu'on aurait dit une folle, courir dans tous les sens pour évacuer le trop plein d'émotions.

Je vais la tuer !!

Mais pendant ces quelques secondes où je me suis réfugiée, quelque chose ne demandait qu'à sortir. Il court à toute allure, sa chevelure rousse et flamboyante virevoltant face à ton regard de femme désintéressée, il cherche à te captiver rien que pour le bénéfice de l'attention depuis l'unique boucle d'oreille d'Hana pour en jaillir et apparaître au milieu du gaz alors qu'Hana vient juste de tomber. Leïla apparaît face à toi, tandis que je m'agenouille depuis mon poste d'observation en haut des ronces pour voir ta réaction. Docilement, le reflet répond avec une amertume écumée par sa haine.

"Je vais te dire ce qui me ronge : c'est d'être fausse ! Tous ces gens, ils ne peuvent me considérer comme quelqu'un de réel, tout ça parce que l'humain est idiot ! Bien sur qu'il faut plaire pour attirer, et qu'il faut attirer pour vivre, satisfaire le regard n'est rien d'autre que ma raison de vivre ! Mais la seule raison qui fait de moi quelqu'un de souillée est que mon entourage l'est tout autant !"

Et dans cette élégie qui en ressort presque pathétique, je ris silencieusement du triste sort de cette fille, cette pouf qui ne vit que pour l'esthétique. Enfin, que peut-on attendre de mieux de la part d'un reflet, ils n'ont pas de réelle personnalité si l'on peut appeler ça comme ça. Cela m'aurait étonné qu'elle révèle une partie de moi, c'aurait été intéressant par ailleurs et elle aurait peut être aussi pu dévoiler mon plan. Mon plan.... Je ris alors en pensant que je comptais rester toute la journée à regarder mon reflet discuter avec cette femme mais je me rappelle alors du plan, il faut l'arrêter premièrement, et en "zéroèrement" il faut protéger Hana. Seulement là je ne peux pas la déplacer sans me dévoiler alors j'attendrais. Attendons sur mon reflet pour progresser. Je tends l'oreille et pouffe soudain de rire.

"Mes intentions sont de.... De te faire découvrir ton réel toi et de te dissuader de tes plans. On se trompe souvent sur ce que l'on est vraiment et il n'est jamais trop tard pour faire demi-tour. Tous ces hommes, tu les as... tués ? "

© Halloween





 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyMar 24 Mar - 17:45

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

Sa splendeur écoutait les réponses de leur médiocrité, notamment de la plus jeune, qui n’avait visiblement sur l’âme qu’une rancœur répugnante. S’agitant dans sa misère, elle surélève la seconde pour l’éviter de gouter aux âpres parfumés. Elle aussi invoqua des fleurs, mais leur éclat n’est pas comparable à celles de sa splendeur. L’autre impie reparut sur le champ de bataille, et à son tour déclama quelques futiles paroles.

« Vous vous méprenez. Je ne suis là que pour accompagner à la mort ceux qui n’ont pas assez d’esprit. Cette vie n’est que l’antichambre d’un monde meilleur où nous serons tous égaux. Puissent en profiter ceux qui l’ont déjà compris. Quant aux autres, trop furieux pour respecter l’un ou l’autre des sexes, je me contente de leur trancher la gorge pour les mener au purgatoire qui leur fera comprendre leur misère. Alors... » Sa pompe est interrompue par une quinte de toux douloureuse. Son corps n’est que la cible de douleurs indicibles. Son regard tombe sur celui de sa misère qui connait le même sort. Alors sa misère tente de rivaliser avec une magie identique ? Sa pompe se redresse avec une rage plus forte que le mal qui la taraude.

« Maudites. Sombrez. » Et une nouvelle fleur nait dans les mains de son luxe – le pavot. Et la senteur atteint déjà les narines de celle qui a osé t’approcher au plus près. Et le sommeil se fait sentir.

*

amapola - Tout mage voulant pénétrer la zone du pavot aura envie de siester. L'effet de ce parfum est un somnifère.


Vous avez 10 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Hana Takumi - Leïla Echovald

 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptySam 4 Avr - 11:10

Anonymous
Invité


Click


♦ Destruction Centrale : 10h30 ♦
Fleurs fannées



Alors qu'elle avait ce sentiment de ne pouvoir plus rien faire, affalée sur le sol après avoir permis à sa tutrice de rester éveillée, et toujours apte à combattre, Hana sentit le lourd sommeil venir l'envahir comme un poison, comme une malédiction. Elle serra les dents, et des larmes apparurent sur son visage enfantin. Elle ne voulait pas. Elle ne voulait pas dormir. Elle ne voulait pas perdre. Pas face à elle. Pas face à cette diabolique mégère qui utilisait une magie identique pour faire le mal.

- S... Sakuya... no yume...

Le sort maudit. La technique interdite. A peine la petite fleur avait prononcé ces mots qu'elle sentit le sommeil lui parvenir. Cette technique l'endormait, comme le pavot de l'ennemie. Elle avait fait son choix : souffrir mais rester dans le combat.
Alors que ses yeux se fermaient, du sol, tout autour de son petit corps affalé, cinq ronces noires sortirent de terre et la soulevèrent dans les cieux, afin de s'accrocher à elle. Deux lui attrapèrent les jambes, enfonçant leurs épines profondément, alors que deux autres faisaient subir le même traitement à ses bras. Et enfin, la dernière servit de collier à la sirène, et les épines scellèrent Hana a ces plantes obscures.

Hana était à présent inconsciente.
Mais les ronces de sa magie étaient douées d'intelligence, de conscience et de vie. La magie contenues en ces fouets naturels activaient les nerfs de la belle Takumi, et la faisait bouger, la faisait se battre comme une véritable furie.

Trois minutes. Ce sort ne durait que trois minutes, les ronces devaient se dépêcher de mettre l'ennemie hors combat, si elles voulaient préserver leur invocatrice. Alors le corps d'Hana se mit en boule, et les ronces magiques s'allongèrent, pour venir s'accrocher au sol. Puis elles s'étirèrent pour attaquer la femme qui leur faisait face.
Et à peine celle ci encaissait ou évitait, ou paraît l'attaque, que le corps d'Hana fut propulsé vers l'avant, pour se retrouver derrière l'ennemie, et tenter de lui faire subir une étreinte mortelle...

Il ne restait que deux minutes et quatorze secondes...




♦ ♠ ♦ ♠


*
Désolé à la fois pour la longueur un peu trop courte de mon post, et pour mon retard. >_<
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyLun 13 Avr - 19:43

Leïla Echovald
Leïla Echovald

Ishtar's Eye

Click

Du haut de ma tour de verdure, encerclée d'un fragment de métal poli, j'admire et constate que les deux femmes ont là une magie presque similaire. Et sournoisement le reflet enregistre tout ce qui l'entoure, sa faiblesse n'a d'égal que sa perfidie. L'ennemi tousse, la femme est affaiblie mais je ne peux m'engager dans le combat avec toutes ces vapeurs qui risquent de me monter à la tête, je me couche sur le ventre et joue avec mes jambes en les faisant basculer d'avant en arrière. En temps normal, c'est moi qui protège Hana, ici c'est un peu l'inverse mais je peux survenir à tout moment, enfin, tant que je ne suis pas en danger.

Le petit miroir paré d'arabesques n'agit pas tandis que le reflet s'affaisse et tombe dans un sommeil mystérieux. Voilà qui est drôle et qui révèle bien des mystères concernant ma magie, atout tout comme faiblesse, la vulnérabilité du reflet permet de faire croire davantage à la supercherie. Et je me dis qu'il vaudrait mieux que je reste cachée pour faire durer le suspense. Mais avec ce que je compte faire, elle finira bien par s'attaquer aux miroirs quand elle n'aura plus d'ennemi en face d'elle. Tranquillement, je songe aux paroles de cette dame, estime la validité de son utopie avec un rictus moqueur et la regarde avec les yeux d'un prédateur réfugié au coeur d'un nouveau miroir logé sur la seconde boucle d'oreille d'Hana. Quelle candeur, quelle ironie, mais surtout quelle stupidité habitent cette femme ? Justifier le meurtre par le désir d'atteindre l'inatteignable, que d'ivresse en conneries dans les quelques mots qu'elle a pu prononcer. Et j'entends alors les mots d'Hana, cette technique, il faut que je la protège car elle est bien trop vulnérable. Du moins pas tout de suite, mais dans seulement quelques minutes, les seules où je pourrai m'attaquer librement à cette mage.

Au coeur du miroir dans lequel je suis réfugiée, une tâche noire grossit avant que n'en sorte un poignard serti de multiples pierres précieuses, toutes de couleur bleue, seule une semble différente puisqu'elle reflète la lumière en la concentrant en un point, un miroir rétrécissant en quelque sorte. Dirigé au coeur de la nature naissante, il semble virevolter entre les ronces avec pour cible le ventre parfait de la mage. Un second poignard vole et semble être le même que le précédent sauf que cette fois-ci les pierres sont mauves et que le miroir est grossissant. J'avais visé la tête mais la folie et l'imprévisibilité des ronces d'Hana ont fait que le poignard s'est planté dans l'une d'elles. Qu'il en soit ainsi, je m'attendais de toute manière à ce qu'il soit dévié. Mon reflet quant à lui s'est évaporé et a pris place dans le deuxième projectile, il a été le sacrifice, la monnaie de change nécessaire pour faire sortir des objets du miroir. Mais maintenant que le terrain est disposé, je suis prête à renverser la situation à n'importe quel moment. Sadiquement je souris telle une bête en cage préparant son coup, la colère provoquée par les paroles de l'ennemie ne souhaitant que s'extérioriser.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées EmptyVen 17 Avr - 17:05

Personnage Non-Joueur
Personnage Non-Joueur

PNJ

Click

10H38.

Sa magnificence était prête à repousser toutes les attaques de leur médiocrité, mais un picotement au niveau de son tatouage draina son attention. Un regard suffit pour la faire basculer, et la vision de sa peau nue de tout insigne l’accabla de terreur. Angoissée, elle évita difficilement les ronces, se tranchant jambes, bras et joues au passage, et un poignard la taillada au ventre. Sa magnificence laissait derrière elle les taches rouges de souillures, mais elle n’en prenait pas attention : Black Jack était mort et il fallait qu’elle en ait la confirmation, qu’elle rejoigne ses alliés.

D’une seconde à l’autre, la présence des deux jeunes filles n’était plus rien aux yeux de sa beauté. Habile, elle se fraya un chemin au travers des ronces et offensives pour s’éloigner d’elles, et elle leur lança un dernier regard. « Profitez bien de ce répit. Je reviendrais vous chercher. » Sa beauté souleva une bouche d’égout et s’y engouffra, disparaissant dans les souterrains de la ville, ne laissant auprès du trou qu’une rose presque fanée émettant une ultime senteur autour d'elle et de l'entrée.

Il ne reste plus que vous deux sur la place qui redevient progressivement calme. Vous attendez quelques secondes, sur vos gardes, et vous comprenez qu’elle est réellement partie. La ville est encore calme paisible autour de vous. Qu’allez-vous faire désormais ?

*

rosa - Toute personne respirant ce parfum ressent ses voies respiratoires se contracter, se blesser par les épines de la rose. Elle élimine ainsi l'endurance cardio-respiratoire de ses victimes et les force à cracher du sang de temps à autres. L'effet est instantané et possiblement mortel.

Vous avez 10 jours pour répondre lorsque c'est votre tour.

Ordre de réponse : Hana Takumi - Leïla Echovald
 MessageSujet: Re: 10h30 - Fleurs fannées   10h30 - Fleurs fannées Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La fleur de mérite
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» L'hiver passe et les fleurs ne trépassent pas
» Panphile le guerrier aux fleurs [ Terminé]
» Les peintres et les fleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Est :: Ancienne Harujion :: Hajurion - Event Destruction centrale