Partagez | .
Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?
 MessageSujet: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Dim 15 Fév - 1:36

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Eagles,shall we fight ?
PV La Guilde


Le son. Des centaines de frémissements, émanant d’une foule affairée, émanant d’un train à l’arrêt et à la cheminée encore fumante, émanant d’une paire de chaussure affolée qui martèle le pavé. Les murmures traversent la gare, comme une trainée de poudre. Ils se répandent avec fébrilité dans la ville, circulant de bouche en bouche, d’oreille en oreille alors que le message de la capitale disparait dans les ténèbres. La foule tremble, la foule crie, la foule se meut dans un mélange chaotique de sentiment et de précipitation. L’image d’Elena flotte encore dans leur tête. Ses lèvres charnues qui parlent avec force, son regard grave et décidé, son expression lisse de poupée qui laisse percer l’urgence malgré elle. Cette foule qui jaillit dans les rues, elle est spéciale. Pleine de vie, pleine de magie, on les voit tour à tour souriants, inquiets, résolus. Lentement, le murmure quitte la ville, accompagné par la lueur de quelques mages turbulents. Avec la même lassitude que le soleil, la nouvelle commence à voyager dans toutes les directions, à travers les plaines…

Jura. Enneigée, silencieuse, les montagnes se dressent fièrement. Les vents semblent presque honteux lorsqu’ils passent en sifflant dans les ramures des conifères, troublant un court instant la quiétude des forêts. Les animaux sont discrets, en cette période d’hiver. On ne voit pas de trace, on ne saurait ouïr autre chose que la respiration calme des dormeurs qui se tapissent sous terre. Cependant, le doux tapi blanc est constellé de marque de pas. Normalement, personne n’ose entrer en ces lieux, de peur d’être cible du mauvais sort. Pourtant, chaque habitant de la montagne sait que rien ne saurait perturber leur voyage, pas même les prédateurs cachés tout prêt de la cascade. Celui à qui appartiennent les marques de botte frisonne un peu dans le froid. Essoufflé, il s’arrête un instant pour lever les yeux vers le ciel constellé d’étoile et repart aussi sec. Le voyageur est pressé. Devant lui, se dresse une bâtisse toute neuve, on voit presque le soulagement dans ses épaules qui se détendent lorsqu’il s’approche de la porte. Il n’y a pas de lumière, dans le bâtiment, à cette heure-ci. Le lourd battant de bois s’ouvre dans un grognement ténu et l’homme disparait dans les ténèbres, ôtant son vêtement. La lune a tout juste le temps d’éclairer les griffes d’aigles qui orne sa nuque avant que la porte ne se referme dans un clac satisfait. Le discret murmure de la ville vient d’arriver à destination.

L’esprit embrumé, Misto passe une main sur ses yeux en grommelant. La lumière est trop forte, pire même, elle vient à peine de trouver le sommeil que déjà, on la tire du lit. La jeune femme se retourne et saisit son oreiller. D’un mouvement sec, elle le balance à l’endroit où se trouve l’interrupteur et insultant copieusement celui qu’elle appelle Radulf. Satisfaite de la réponse, elle rabat la couverture sur son visage et se retourne dans l’espoir de se rendormir. La lumière s’éteint de nouveau et le raclement d’une chaise la dissuade de reprendre son repos là où l’on l’avait arrêté. Lentement, Misto ouvre les yeux et fixe l’image à peine nette d’un aiglon. Sans un mot, elle se redresse et observe son camarade avec une curiosité encore teintée par sa fatigue. Elle tend une main vers lui, inquiète, mais il l’arrête. Chuchotant, il lui apprend la nouvelle. Le murmure a atteint l’horizon le plus reculé qu’il peut, à l’heure qu’il est. Maintenant, tout le monde le sait. Le sang de l’Impératrice des aigles se glace dans ses veines. Ainsi voilà la guerre.

La rousse quitte son lit sans un regret. Elle coule un regard vers sa glace et passe une main pressée dans sa chevelure en bataille. Elle aurait aimé prendre le temps de passer autre chose que son débardeur et son short de pyjama. Cependant, chaque seconde compte et elle en est consciente. Tranquillement, elle s’approche de l’objet emballé dans l’étoffe luisante qui repose sur son bureau. D’un geste solennelle, elle tire le rabat et extrait le sabre de sa protection de tissus. Elle inspire à plein poumon puis prend le chemin de la porte. Son pas résonne un moment dans le couloir, alors qu’elle réfléchit à la manière la plus efficace de réveiller tout le monde. Dans un soupir contrarié, elle finit par opter pour la moins sympathique, afin d’être sûre que personne ne manquera à l’appel. La magie envahie Misto, lui procurant un frisson délicieux alors qu’elle achevait sa transformation. Enveloppé dans la tenue du Requiem, elle concentre son pouvoir dans sa magie et entame la chanson stridente de Hel. La musique, désagréablement aigue, s’insinue dans chaque interstice, affaiblissant son effet au fur et à mesure qu’elle s’éloigne de la mage. Parcourant la distance, elle retentit jusqu’à l’extrémité de la guilde avant de s’éteindre, quelques minutes plus tard, lorsque les premières portes s’ouvrent sur les occupants des chambres. Le Nid résonne d’une activité timide, ponctuée par les grognements et le mécontentement de tous. Les Aigles rejoignent la salle commune, tirés avec barbarie de leur torpeur.

Assise sur une table, Misto les regarde arriver les uns après les autres, l’air désolée lorsqu’elle remarque les mines défaites de la plupart d’entre eux. Ils travaillaient tous si dur qu’elle se sentait coupable de les avoir réveillés aussi abruptement. Elle attend patiemment que chacun soit arrivé et fait face aux dizaines de paires d’yeux posés sur elle, détaillant jusqu’aux plus petits épis de sa chevelure. Les voix se calment peu à peu dans la salle, tous la dévisage avec une certaine insistance. Autrefois, Misto se serait dandinée de gêne. Maintenant, elle n’éprouve plus rien devant tant d’attention, un peu comme si sa timidité avait disparu avec le temps. Malgré tout, en suivant leur regard, la rousse s’aperçoit qu’elle n’a pas révoqué sa seconde magie. Confuse, elle saisit son grelot en rougissant et accueille presque avec soulagement son maigre pyjama. Consciente que chacun des aiglons attend qu’elle se décide, elle hoche la tête à leur attention.

« Merci d’être venu aussi vite. Je suis consciente que ce n’est pas une heure pour être debout mais la situation l’exige. » Inspirant profondément, l’Impératrice goute l’ambiance de la salle. Ils attendent, fatigués et à peine réveillés. Certains sont déjà inquiets, d’autre ne tiennent pas en place mais tous semblent avoir saisi qu’en effet, quelque chose ne va pas. « Le Conseil a passé une annonce il y a maintenant environ deux jours. Les villes de Crocus, Rhynal, Shirotsume et Harujion vont être prise pour cible. » La nouvelle secoue un peu les rangs, mais la jeune femme n’est pas réellement sûre que l’impact que cela peut avoir sur les siens. Inconsciemment, elle raffermit sa poigne sur le sabre de sa sœur, tirant un mélange de courage et de réconfort à son contact. « Je suis consciente que le Conseil de la Magie nous a fait et nous fait toujours beaucoup de mal, cependant, ce n’est pas pour lui, que je me lève. Dans ces quatre villes, il y a des gens innocents qui risquent d’être pris entre les feux des mages. Entre nous, le fait que l’on donne la chasse à une bande de guignol plutôt que de protéger la population, ça me fait doucement rire. » Misto reprend son souffle un instant. Elle sourit en voyant l’air barbé de certains. Ils ont raison. Elle n’a pas besoin de s’étaler en discours. « Je ne vous demande pas d’agir mais de considérer la situation. Chacun d’entre vous est libre de ses choix, bon ou mauvais. Que vous participiez ou non, je ne réclame qu’une seule chose de vous : Revenez moi entier et vivant. »

L’Impératrice observe les siens avec une curiosité non dissimulée. Elle aime voir le visage de Jhaad devenir aussi indéchiffrable qu’un livre de mathématique. Voir le sourire amusé de Tomaru à l’idée d’une bataille épique comme dans les contes pour enfant. Voir l’air affolé de Will qui sert son bonnet de nuit entre ses mains, se demandant encore dans quel pétrin il s’est fourré. La jeune femme se tait et laisse la rumeur enfler. Son travail est terminé, maintenant, c’est à eux de choisir.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Dim 15 Fév - 9:37

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Yuuki M. Feat. Eagle's Claw ~
#9 Eagle's Shall we fight ?



Tournant dans mon lit tel un somnambule, je pense à un tas de choses, certaines plus futiles que d'autres. Impossible pour moi de trouver le sommeil, c'est ma première nuit à la guilde sans compter ces quelques heures de sommeil lors de mon retour forcé par Arkhana. Je reviens de Crocus et c'est avec une certaine appréhension que je me prépare psychologiquement à revoir Misto et Arkha. Ma fierté m'a fait fuir la guilde lors de mon réveil en salle de soins sans même parler à Misto de ce qui s'était vraiment passé, après tout je ne l'ai jamais vraiment revu depuis mon recrutement mais je pense que le comportement que j'ai eu ne va pas la satisfaire. D'une manière ou d'une autre je dois assumer mon choix, je n'ai pas d'autre possibilités, je suppose d'ailleurs que l'autre blonde sera présente pour m'enfoncer bien comme il faut. Ma haine envers elle n'a pas diminué bien qu'elle a une adversaire de taille pour convoiter ma haine maintenant. Cette femme que j'ai rencontré à Crocus, elle n'y a pas était de mains mortes m'enfin ce n'est pas ça qui va me poser de problèmes avec la guilde.

Le sommeil ne prend toujours pas et mes paupières ne fond que de s'ouvrir et se refermer. Botan au pied du lit, lui, dort comme un bébé, c'est sûrement cette aller-retour express à Crocus qui l'a fatigué et puis tout comme moi il a vécu pas mal d'émotions en plaine de Drôma. Es que cette expérience m'a fait grandir ? Bonne question. Le silence nuptial prend alors fin lorsque un grand nombre de pas se mettent à s'agiter dans les couloirs certains venant même frapper à ma porte dans le but de me réveiller. Les grincements du parquet sont insupportables et m'oblige à me lever dans le but de leurs faire fermer leurs clapets. C'est alors dans une attitude impatiente que je me redresse, bousculant le marcassin qui dormait paisiblement et que je me dirige vers la porte. J'ouvre celle-ci et n'y vois personne, mais qu'es ? Un fantôme ? Je me retourne et enfile rapidement un pantalon et un vieux T-shirt, passe un peau d'eau sur mes cheveux tout en débarbouillant un peu mon visage de mannequin et me rend dans la salle principale de la guilde.

Décidément, il y a foule, j'ai étais réveillé comme si la guilde avait pris feu pour au final voir tout ces abrutis réunis autour de ... Misto. Elle est là ce tenant fier devant tout les membres de la guilde, je me faufile alors doucement pour me retrouver finalement sur une petite table un peu à l'écart. J'entends alors parfaitement l'aigle impératrice s'exprimer et expliquer la situation. J'éclate alors ma main contre mon visage comme pour souligner mon agacement et soupire tellement fort que j'aurais pût réveiller un mort.

"C'est donc pour aller secourir des existences futiles qu'on me réveille en pleine nuit de cette manière ?"

Visiblement mes paroles n'ont pas vraiment plût aux membres de guildes puisqu'ils me regardent tous comme si j'avais tué quelqu'un, sans doutes aussi en partie du fait qu'ils m'ont tous vu il y a quelques jours revenir en roulades complètement inconscient dans les mains d'Arkhana. D'ailleurs elle est où celle-là ? Je fait virevolter mes yeux un peu partout mais impossible de la voir, pourtant elle ne passe pas vraiment inaperçu. Bon, je vais tâcher de rester raisonnable, ma réputation a déjà pris un sacré coups je vais acquiescer mais pas en fermant totalement ma bouche non plus. Je tourne alors doucement mon regard vers misto avec une certaine inquiétude.

"Tu nous laisses le choix mais bon, cela sonne un peu comme une obligation, je me trompe ? En tout cas j'en suis et compte sur moi pour en revenir entier."

La destination la plus logique pour moi serai de me rendre à Crocus de nouveau, peut être que l'autre idiote y est encore ? Si prend mon raccourci par les plaines de Drôma je peu y être bien plus rapidement que les autres. Je lâche de nouveau un long soupire affirmant mon mécontentement, après tout c'est vrai je m'en fiche pas mal de cette affaire mais il est important dans des moments comme celui-ci de faire profil bas.

"Si j'y vais, je pars en destination de Crocus. Après tout j'ai quelques petits trucs à régler là bas."




Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Dim 15 Fév - 17:06

avatar
Arkhana Kaimetsu

Eagle's Claw

Click

Des poneys, des licornes, des arcs en ciels. une douce mélodie qui résonnait sur un air enfantin alors que tout ces elements dansaient et tournaient autour d'Arkhana, en rythme. Elle même se surprit a apprecier ce moment, surtout lorsque les petits nounours roses laissèrent places en s'ecartant de la route parsemée de fleurs à une armée d'esclaves baillonés qui s'avançaient joyeusement a quatre pattes vers la mage, transportant sur leur dos des tonnes de jewels et autres choses dont la sadique rafolle. Quel monde merveilleux, elle commença a aggriper un fouet en diamant avec son prénom gravé en or dessus et murmura quelques petits mots tendres, sadiquement tendre... Jusqu'a ce qu'une mélodie plutôt aggressive fit fuir tout les habtitants de la forêt, même les esclaves prirent la fuite, emportant avec eux tout l'or tant convoité. C'est alors que l'inpensable ce produit, elle se reveilla.

Ce son, cette mélodie, c'était un signal d'alarme. ça faisait déjà longtemps qu'Arkhana était devenue une aigle et elle commençait a bien connaître sa chef, même si son apparence avait fortement changé pendant les 6 années du black out des mages. Elle expulsa ses draps d'un revers de la main, comme si son reveil n'avait été qu'une formalité et qu'elle ne connaissait pas la fatigue du reveil et sortit de sa chambre, accourant vers la salle commune, quelque chose de grave était peut être arrivée a Misto pour qu'elle joue cette mélodie...

Finalement arrivée dans ladite pièce, elle aperçu Misto, assise, attendant patiemment que tout le monde la rejoigne. la blonde ne dit mot et s'appuya contre un mur. C'est alors que deux ou trois mages déjà présent vannèrent Arkhana. En effet, elle s'était tellement précipité qu'elle n'avait prit guère le temps d'enfiler autre chose que ce avec quoi elle dormait. La voila donc aux yeux de tout le monde en sous vêtements. Cependant, si Will détournait le regard, un peu gêné et trop respectueux envers les femmes pour matter sa silouhette, la plupart des membres déjà présent ne se génèrent pas pour reluquer la blonde. Elle n'en demordit pas et n'afficha aucune honte, bien au contraire. Un simple regard et une seule phrase suffit.


"Si vous voulez continuer de voir autre chose par la suite, vous feriez mieux de regarder le sol."

Finalement, les derniers aiglons débarquèrent, se frottant les yeux un peu maladroitement et l'impératrice commença son discours. Alors voila où ces 6 ans ont menés... Une guerre, simplement. La commandante laissa libre court a ses protégé de prendre part a la bataille afin de venir en aide aux differents citoyens, la seule condition étant de revenir indemnes. Yuuki y alla de son petit commentaire égoiste. C'était a se demander ce que Misto lui avait trouvé pour le recruter. La mage du transformisme serra le poing avec la ferme intention de lui écraser le visage mais se retînt. Le temps n'était pas aux chamailleries. Il se décida finalement a se prêter au combat. Soit, elle sourit et prit la parole a son tour.

"Misto..."

Elle laissa un petit instant de silence avant de rire.

"ça va pas t'arracher la tronche de sourire un coup tu sais."

Puis elle se dirigea vers les escaliers, n'oublions pas qu'elle était toujours en petite tenue. Pour le plus grand plaisir de Tomaru qui bavait un peu trop, même si il ne la regardait pas, il faisait en sorte de l'avoir dans son champ de vision.

"Je vais a Rynhal, inutile de te dire quelles sont mes intentions une fois sur place, tu me connais maintenant. En tout cas rassure toi, il ne m'arrivera rien."

Puis elle monta les marches sans se retourner, adressant un dernier message, a l'attention de Yuuki

"Yuuki, l'incident est clos, tu as ma confiance. Ne la gaspille pas. Allez, je me prépare et je me met en route, que ceux qui veulent participer et aller a Rynhal se préparent immédiatement et m'accompagnent. On pourra se préparer."
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Ven 27 Fév - 9:33

avatar
Invité


Click

Tu venais d'arrivé. T'étais le petit nouveau. T'étais le petit bébé de la bande, celui qu'on bizuter si on voulait. T'étais celui qui ne connaissait personne et qu'avait pas envie de les connaître parce que t'étais pas sociable. Enfin tu l'étais mais étrangement, depuis ton arrivé en ces lieux presque sacrés, t'avais rien dis et t'avais approché personne. Tu ne connaissais aucun membres de la guilde et personne ne te connaissais.

Tu étais ce fantôme traînant de couloir en escaliers. Tu savais pas trop où faire ta vie alors la plus part du temps, t'étais pas là.

Tu venais là que par obligation ou pour éviter de dormir sous un pont la nuit. Eagle's Claw hein? Est-ce que les gens savaient que t'existais au moins? T'en doutes. On pourrait t'appeler Casper. T'aimais pas les hommes de toute façon. T'allais pas copiner avec.

****

Un soir, alors que tu te décides à dormir sur un banc, le bras suspendu sur le visage pour cacher tes yeux, t'entends du bruit, du vacarme lointain. Tu te dis que y'a une bagarre d'ivrognes à cette heure-là ou autre délire du genre. Non. Ça parle. Ça parle sérieusement. Les gens ont cette voix grâve que l'on a que dans les urgences. Tu t'obliges à émerger et ça te fais chier. Tu t'obliges à écouter. Faire au moins semblant d'être celui qu'écoutes.

Tu te redresses, te lèves en faisant craquer ton dos puis tu t'approches de la petite troupe. Appuyé sur une poutre de la guilde, t'observes la rouquine donnant ses ordres. Tu l'entends parler mais tu l'écoutes pas. Tu sais qu'elle parle d'un truc important mais tu sais pas trop quoi.

Puis les informations te parviennent. Une situation d'urgence..Des villes attaquées ou un truc du genre. Les gens se font des promesses d'intervention. Intervenir quoi? Intervenir pour quoi? Pour sauver la veuve et l'orphelin?

Les gens s'organisent au beau milieu de la nuit, la plus part en pyjama, les cheveux en bataille. Les gens réfléchissent et certains partent déjà à droite à gauche. La guilde auparavant calme, retrouve son chaos habituel. T'as l'impression que c'est cuit pour finir ta nuit.

Les membres s'agitent comme des petites fourmis, c'est drôle à avoir. Tu bailles encore une fois et tu sais que Morphée te rappels.

Tu sais pas quoi dire. Les gens sont dans la panique et la précipitation...Et toi t'es au ralentis. T'iras pas là-bas. T'iras pas sauver des gens, c'est pas ton truc. Toi, t'aimais te prélasser et profiter du moment présent. Hors de question de participer à ce genre de choses.

Hors de question d'aider une soit disant "autorité" qui nuit à ses propres soldats. Le Conseil de la Magie, ça t'inspire pas confiance. T'as trop longtemps était sous un régime comme le leur et t'en as souffert. On t'avais trahis alors t'allais pas remettre le couvert. T'étais pas fous.

Tu retournes t'affaler sur ton banc, te jetant pratiquement dessus.

Tu leur souhaite pas bonne chance, t'en connais aucun. T'attends seulement des nouvelles, juste pour savoir ce qu'il se passe.
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Sam 28 Fév - 16:16

avatar
Invité


Click


♠ Abstention ♠
♠ Eagle's Claw ♠





La peau frisonne sous la brise nocturne. Une lente inspiration, le corps se détend, visage tourné vers le ciel comme pour admirer les étoiles. Étoiles que sa magie avait privé de la possibilité de les admirer ne serais-ce qu'une dernière fois.

Pourtant pour la première fois depuis longtemps, isolée dans la fraicheur de la nuit, la brune à la peau basanée était sereine, une aigle sereine, sereine et inconnue de la plupart alors que depuis son entrée chez les rois ailés elle s'était absenté pour une durée indéterminée, en quête de réponses et de certitudes sur ce choix qu'elle avait fait. Des semaines qu'elle était arrivée et pourtant hormis Misto personne ne la connaissait, chose qui ne lui convenait très bien pour le moment alors que cette dernière ignorait qu'elle était enfin revenue une heure plutôt, une heure depuis laquelle assise sur la terrasse de la guilde la brune se perdait à imaginer le ciel étoilé, une heure de pure sérénité. Sérénité que le bruit strident coupa d'un coup sec et brutal alors que surprise l'aigle solitaire laissa échapper un cri en précipitant ses mains fluettes sur ses oreilles. Quelques secondes de supplice pour son ouïe avant le silence, un silence très vite suivit d'une agitation, de bruit de pas et de mots embrumés lâchés à la vite entre des voix qu'elle ne connaissait pas.

Quelque chose n'allait pas.

La curiosité n'avait jamais été de ses défaut et c'est pourtant naturellement qu'elle s'était levé, oubliant sa contemplation aveugle pour rejoindre la salle principale en tâtonnant rambarde d'escalier et murs d'un bâtiment qu'elle n'avait pas eut le loisir d'après à connaitre jusqu’à maintenant. Les sons s'amplifient alors qu'elle approche de l'agitation, une voix s'élevant dans le vacarme des chuchotement, une voix qui lui tire un sourire alors qu'elle la reconnait. Et c'est tel une ombre fugace qu'elle se fige dans le bas des escaliers, écoutant la nouvelle qui venait de tomber sans sourciller, hiératique tel une statue de glace.

Les premiers réagissent à l'annonce, l'intervention d'une voix masculine qui semblait refuser de muet réussissant à lui tirer un rictus d'agacement, l’égoïsme n'avait jamais était des choses qu'elle appréciait. Une voix auquel succéda celle d'une femme, une voix crissante et désagréable alors qu'elle se met déjà en action, une chose était sur elle n'avait pas l'air du genre hésitante, chose que confirma son aura quand elle distingua, forte et ardente, tel un volcan au bord de l'explosion. Et elle ? Elle reste là, silencieuse alors que dans son esprit le raisonnement s'enclenche, intervenir ou non ? Un raisonnement arrivant très vite à une simple conclusion : non.

Elle n'affectionnait pas spécialement la mort d'innocents, mais depuis l'abandon de sa compassion sur l'autel de sa magie ses choix étaient des plus froid, raison pure en vue de ses ambitions, de celle d'une restauration d'ordre corrompu par des siècles d'humanité malade de tout contrôler, et si lui porter le coup de grâce signifiait sacrifier des civils par milliers elle n'avait aucun problème à l'accepter. Ajatar Virke semblait voir les choses en grand, Ajatar Virke était redoutable alors que dans son esprit reviennent les souvenirs du Palais Royal où sa vie avait faillit s'achever, des souvenirs provoquant son intervention alors que sa voix calme et froide s'élève pour prendre part à la discussion.

" J'ai passé six ans endormie dans une cage de verre à servir de source de magie avec des centaines d'autres. J'ai peux gouter à leur puissance, alors si je puis me permettre un simple conseil, ne les sous-estimaient pas, leurs magies ont ce quelque chose de différent, un quelque chose qui frôle le sacré et les rends bien plus dangereuses que toutes celles que j'ai pu rencontrer jusqu'à maintenant. Mais surtout je ne sais pas si cet attentat à un rapport, mais une part de ma magie, comme celle de centaine d'autres mages est entre leurs mains, je ne sais pas ce qu'ils préparent, mais ils ne sont pas amusés a pomper notre énergie pendant six ans pour rien. "

Et sur ces mots elle se détourne, remontant lentement les escaliers, signifiant clairement dans sa gestuelle qu'elle ne comptait pas s'impliquer dans les événements à venir. Une pause dans sa lancée, une simple phrase.

" Bonne chance à vous en tout cas. "


♠ ♠ ♠ ♠
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Dim 15 Mar - 11:38

avatar
Ash Tomoe

Eagle's Claw

Click


Eagles, shall we fight ?


Tu n’oses pas trop prendre tes aises ici, alors que cela fait plusieurs jours que tu as rejoint la guilde. Tu es conscient de ce qu’on peut murmurer sur ta présence, quelques-uns t’ont vu arriver accompagné de Misto mais tu ne t’es pas encore prononcé sur tes liens avec elle, et elle a rapidement été occupée à reprendre le contrôle habituel de sa guilde. Tu es là à te questionner sous les fracas de la nuit, évasif dans ta solitude, quand un cri te ramène à la raison. Lentement, tu retournes à l’intérieur du bâtiment, quittant ton perchoir extérieur où tu goutais à l’âpre fraicheur de Jura. La foule se créé autour de Misto qui vous a ainsi rassemblé dans le but de vous confier un message que tu devines urgent.

Tu te complais à l’écouter s’adresser à ses membres, à sa famille, fasciné par l’allure qu’elle dégage, l’assurance docile suant la confiance qu’elle adresse à ceux qu’elle nomme ses aiglons, et tes yeux comme les siens parcourent l’assemblée à la recherche d’une quelconque réception favorable qui ne manque pas. Ton amie vous invite à aider Fiore, la voilà prête à prouver sa réelle valeur aux yeux de tous, et cela ne peut que te rendre fier d’elle – déjà tu sais que tu l’accompagneras, quoi qu’elle fasse, qu’importe l’endroit où elle ira. Ton devoir est de la protéger, de l’aider dans sa glorieuse ascension, et tu n’y manqueras pas.

Tu écoutes ces personnes que tu ne connais pas, profils atypiques et tous discordants mais formant pourtant une certaine homogénéité, quoique confuse, par leurs singularités qu’ils partagent : l’écoute, l’indépendance, la volonté. Aucun ne semble se soumettre complètement à Misto, qui semble leur apparaitre comme une sœur plutôt qu’une maitresse, et elle-même ne s’en offusque guère. Tu es charmé par cette famille et tu t’attardes sur le visage de chacun pour mieux les imprimer, pour savoir quels seront trop prochains compagnons d’armes. Tu reconnais avec surprise une femme en sous-vêtements que tu as attaqué, voilà des années, quand tu étais sous l’emprise de l’Autre, et tu recules dans la foule pour ne pas qu’elle t’aperçoive – tu comptes bien t’excuser de ta conduite, mais pas en public, pas en cet instant qui appartient à Misto et à Eagle’s Claw, tu ne veux pas que ton passé compromette ces moments fraternels.

Tu cherches alors le regard de Misto, même si tu es en retrait, et tu espères qu’elle le croisera. Si c’est le cas, elle comprendra directement le message que tu veux lui transmettre: tu la suivras.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   Mer 15 Juil - 17:10

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Eagles,shall we fight ?
PV La Guilde


« Salomé. »

La voix de Misto trouble le silence pieux qui a accueilli les paroles de sa camarade. La rumeur se calme lentement, alors que l’Impératrice lève la tête vers l’aveugle stoppée dans son ascension. La poitrine de la mage se soulève et s’affaisse à une vitesse irréelle, chaque muscle se contractant sous l’effet de la tornade qui vient ravager le cœur de Misto. Voleurs. Son aura enfle, malgré ses efforts pour se contenir, emplissant bientôt toute la zone proche d’elle. Ses yeux brillent d’une étrange lueur et son poignet se referme brutalement sur le sabre de sa sœur. Cette guerre venait de prendre une toute autre ampleur. Misto ne bouge plus par acquis de conscience mais par devoir. Un devoir de protection qu’elle doit honorer pour chaque personne présente dans la salle. Ajatar n’avait pas le droit de s’en sortir impunément après s’en être pris à ses aiglons. Dans une énième respiration, l’Impératrice embrasse la situation qu’elle a créée en perdant le contrôle.

« J’ai entendu ta prière. » La rousse se lève et saute à bas de son perchoir. « J’ai bien peur que les blessés ne fassent qu’affluer dans les heures à venir. Je te confie la guilde en mon absence. Prends soin de tout le monde pour moi. » La tête de Misto se détourne de la brune et son regard balaye de nouveau l’assemblée. La colère s’est éteinte, remplacé par une froide détermination. Chaque nouvelle inspiration marque une nouvelle minute perdue. Une minute de moins pour elle, qui va chercher à attraper tous les mages d’Ajatar Virke qu’elle pourra croiser. « Maintenant vous en savez autant que moi. Il serait sage que tous ceux qui disposent d’informations les partagent au plus vite avec ceux qui partent. Nous ne sommes pas à l’abri de la présence d’autre guilde illégale qui profite de la situation. Et souvenez-vous des paroles de Salomé. A chaque instants. »

Misto ferme doucement les yeux. Elle se tait pour écouter les murmures des âmes qui ondulent sous ses paupières, y cherchant la force d’offrir à ses camarades le support qu’ils attendent. Inconsciemment, elle se laisse bercer par ce son si cher à son cœur, provoquant en lui un pincement timide à l’idée des risques qu’elle allait lui faire courir. Son humeur, tantôt inquiète tantôt glaciale, s’apaise un peu plus à chaque nouvelle note et enfin, elle se permet de relâcher sa poigne. Ses jointures, blanchies par la tension, soupirent de soulagement lorsque le fourreau blanc heurte durement le planché. La jeune femme relève alors la tête pour fixer l’assemblée, plus décidée que jamais. Misto offre un sourire calme à Aston. L’albinos, qui cherchait son regard, lui communique sans doute à son insu la confiance dont elle a besoin. Lui, il ne la laisserait pas tomber. Si Arkhana savait, sans doute lui donnerait-elle une bonne claque derrière la tête. Mais elle marquait un point. Un simple sourire semble bien plus puissant que n’importe quel mot. La gravité de l’atmosphère décroissait à vue d’œil, en même temps que les cancans reprenaient. Les pas de Misto la guidèrent vers Yuki. De tous, il avait sans doute été le plus oublié de l’histoire et la jeune femme ne se sentait pas de le laisser sans réponse. Avec d’infini précaution, elle se faufile jusqu’à lui et pose une main maternelle sur son épaule. Sa voix, franche et presque inaudible au milieu des conversations, lui semble pourtant terriblement forte et discordante.

« C’est la guerre, pas une banale mission de routine. Obliger les aigles ne mènera à rien si ce n’est perdre des êtres qui me sont chers. Oui, j’aimerais que tous se rendent dans une ville mais je n’ai pas le droit de le réclamer. Ce n’est pas un ordre mais un fait. Y aller en témoin comme en acteur ou rester ici parce que tu t’en fiches, c’est ça ton choix Yuki. Et que ce tu prennes l’un ou l’autre ne me fera pas revenir sur mon serment. Tu es un aiglon et un ami que je ne veux pas perdre. » Les yeux de Misto croisent ceux du jeune homme, consciente du silence qui a suivi son discours. « Que tous ceux qui souhaitent se rendre à Crocus soit réunis dans le hall avec leur paquetage d’ici une heure. Je vous emmènerais par mes propres moyens. A partir de maintenant, chaque minute compte. » La main qui retenait Yuki par l’épaule tombe lentement contre le flan de la rousse. Pensive, elle le laisse derrière elle et part à son tour vers les escaliers. A mi-chemin, pourtant, elle marque un temps d’arrêt. Il manque quelque chose, mais elle n’aurait su dire quoi. Dans un mouvement qui trahit sa nervosité, ses dents reviennent mordiller sa lèvre. Elle cherche un instant ses mots puis se retourne vers la salle commune encore noire de monde. « Je vous prête ma chance. Soyez sûr de vous en servir à bon escient. »


Sans plus de cérémonie, l’Impératrice quitte ses semblables pour se lancer à l’assaut des escaliers. Elle ignore si Aston la suit, mais elle ne doute pas qu’il la retrouvera dans sa chambre, le moment venu. Les montants quatre à quatre, elle traverse le couloir jusqu’à rejoindre devant une porte entrebâillée. S’appuyant sur la chambranle, elle marque un temps d’arrêt. Elle entend Arkhana se préparer avec une minutie presque diabolique de l’autre côté. Misto sourit doucement en l’entendant rouspéter puis toque une fois contre le battant.

« C’est moi. » La voix de la blonde lui parvient presque aussi distinctement que si elle se trouvait à ses côtés, dans la pièce. « Je ne reste pas. C’était juste pour te dire… » L’hésitation, palpable, prend corps jusque dans ses entrailles. Elle aimerait trouver les mots justes mais elle n’y parvient pas. Le silence s’empare de la scène pendant de longue seconde, jusqu’à ce que la jeune femme parvienne enfin à prononcer les mots coincés dans sa gorge. « Je ne sais pas vraiment ce que nous allons trouver là-bas et à quel prix. Alors, s’il te plait… » Misto se sent faible, et elle en déteste le goût. Sa respiration se hache et sa poigne se sert à nouveau. Elle a voulu étouffer ses craintes jusqu'au bout mais elle n’a pas réussi. « Fais attention à toi, mon amie. » La rousse reste un instant immobile puis repart. Elle l’a dit, chaque minute compte. Mais peut-être n’était-ce pas celle auxquelles tout le monde songent en préparant de la guerre prochaine.


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Chapitre 9 - Eagles, shall we fight ?   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jamaica struggles to fight crime
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Bite fight...
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Les Montagnes de Fer de Jura :: Guilde : Eagle's Claw