Prémisces d'inhumanité [Solo libre]
 MessageSujet: Prémisces d'inhumanité [Solo libre]   Prémisces d'inhumanité [Solo libre] EmptyMer 28 Jan - 11:55

Anonymous
Invité


Click

Trahison

Année 537


Flashback - Ishvra


Un sourire, l'homme ne peut s'empêcher de sourire devant l'excitation grandissante, ces papillons comme dévorant ses intestins alors que devant l'immense maison bourgeoise il attend. Le temps est clair, le soleil tape déjà de sa violence incandescente, mais il s'en moque, aujourd'hui ils marqueraient le début d'une histoire, aujourd'hui elle entrait en marche.

Un voyage prévue depuis des semaines, réunir les outils nécessaire, préparer ses paquets, analyser les cartes, la topographie. Bientôt ils seraient les premiers hommes à fouler au pied les sommets volcaniques de l'Istral, explorer l'inconnu, l'endroit où personne n'avait jamais mis les pieds, ou personne n'avait grimpé. Si temps est que Damian daigne un jour le rejoindre, la route serait longue, des jours et des jours de marche, et partir au petit matin était de loin la meilleure solution.

Une porte qui claque, la silhouette émerge de la grande demeure et le sourire sur les lèvres de l'homme aux yeux de braise s'élargit, malgré un certain agacement, une excitation que même l'attente ne peut ternir. Un sourire alors qu'il ramasse son paquetage gisant sur le pavé.

" Alors prêt à marquer l'histoire ? "

Un rire en guise de réponse.

" Plus que jamais ! L'ordre des explorateurs sera bien obligé de nous subventionner après ça et de nous reconnaître à notre juste valeur, notre nom passera dans la postérité !"

Une tape amicale, un rire franc.

" Oui enfin pour ça faudrait déjà que tu décides à bouger ton illustre postérieur. "

Et sans ajouter mots, les deux hommes entrent en mouvement dans la rue déjà pleine de vie de l'ancienne Crocus, ci et là les odeurs de fruits, de poisson frais ou moins frais se mêlent à l'odeur acre de pisse et de déchets, les cris des femmes et des enfants, la vie grouille, inconsciente de l'ambition de deux hommes marchant vers la concrétisation d'un rêve, d'une reconnaissance impossible à nier.

S'il savait...

***


Sur l'horizon les sommets se dessine enfin de leurs teintes rougeoyantes, des heures qu'ils n'avaient plus croisé aucun signe d'activité humaine dans ces régions reculés dont la terre elle-même a été marquée, incarnant la beauté et la violence d'une nature sauvage et dévastatrice, beauté destructrice alors qu'il est là apparaissant devant leurs yeux ébahis, l'Istral, le royaume des volcans qui ne dorment jamais, ils attendent simplement, et au grès de leur caprice détruisent tout ce qui les entoure, volcans ayant porté avec eux ces civilisations arrogantes ayant crus pouvoir leur échapper, les dompter.
Nul ne peut dompter la terre.

L'homme ne tient plus en place, son visage fatigué et ses vêtements souillés par le voyage son plaisir est pourtant intact, rien ne peut entacher cette journée, et c'est malgré la fatigue qu'il commence à courir, tempérament volcanique d'un jeune homme dans la fleur de l'âge, trop gaie, mais surtout trop naïf alors que sous ses pas, déjà la terre ronronne dans un sadisme silencieux.

Derrière lui le blond l'observe, son sourire s’effaçant lentement de son visage pour un air grave, jurant avec ce qu'ils s'apprêter à faire, escalader et grimper au sommet de L'Istral, les premiers qui réussiraient cette exploration dangereuse. Oui dangereuse, tout le monde sait que le danger est omniprésent. Aujourd'hui plus que jamais.
Un étrange sourire se dessine sur ses lèvres gercées alors qu'il entame lui aussi la course folle vers les sommets.

***


La main s'écorche sur la roche. Une traction, tension alors que le corps se hisse pour se laisser tomber la lave durcie. Une respiration forte et haletante alors que la deuxième silhouette l’imite,trempée de sueur alors que durant l'ascension la chaleur grimpait malgré la hauteur. Il est là, sous eux, face à eux, le volcan central de la chaîne de L'Istral. Une fébrilité alors que le premier se relève, que le brun vient observer l'écarlate suintant et bouillonnant au coeur de la roche. Un sourire, ils l'ont fait, à sa taille le harnais est toujours accroché, il n'as pas le temps de réaliser alors que dans son dos penché devant le spectacle ardent la poussée vient le percuter, qu'il perd l'équilibre en plongeant vers l'avant. La corde se temps alors que le corps s'érafle avec violence contre les parois, la chaleur à son paroxysme alors qu'il lève la tête, légèrement sonné pour toiser son compagnon qui le fixe d'un étrange regard.

" Mais t'es malade ! Qu'est-ce que tu fous ?! C'est pas drôle, remontes-moi, maintenant !"

Et l'autre ne bouge pas, c'est même un mince sourire qui se dessine alors qu'il plante le drapeau dans la roche avec violence, un sourire victorieux sur le visage. Comme si il n'était pas là, en contrebas, prêt à mourir carboniser si la corde venait à lâcher. Puis le blond le toise à nouveau avant de se pencher vers lui, comme pour chuchoter un secret au volcan.

" N'y vois rien de personnel. "

Et sans en dire d'avantage la lame de couteau de chasse vient briller subitement alors qu'elle tranche la corde d'un coup sec et précis. La chute et un cri alors que la carcasse ensanglantée se précipite dans le vide, un vide de lave en fusion. A son contact la chaire se carbonise dans une douleur sans nom, fond alors que le volcan semble s'éveiller, que la magie pulse alors que retentit l'appel, le corps disparait dans la mort immonde alors que l'âme étincelle, incapable de s'élever alors que c'est comme si la lave et la roche la retenait, l'aspiraient, alors qu'elles se mêle à eux.

Prédestiné alors que dans sa mort la nature l'avait appelé, un tempérament de flamme, une vie endiablée, une mort incandescente, l'âme des volcans était née.


© Bebebe ♠ FTRPG
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite baignade [libre]
» Représentation de Sterne [LIBRE]
» Observation [libre]
» Tutoriel: caméra libre
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP