Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Between Music and Feeling - Yukikou ♥
 MessageSujet: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 25 Jan - 15:21

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Feel and Sing
PV Yuki


Il fait sombre. La pénombre exhale l’odeur mélangée de l’humidité, du calcaire et du renfermé. On y distingue à peine la pointe délicate d’un pelage mouillée et du parfum épicée d’une femme. Le silence qui englobe le couloir est presque surnaturel tant il est épais et feutré pour un endroit clos comme celui-ci. On y entend à peine les inflexions chaleureuses d’une voix qui chante, au loin, au milieu des notes joyeuses de l’eau qui ruissèle le long des roches. Baigné dans une semi clarté timide, la mousse émerge fièrement du sol déformé par le passage des bottes et de l’onde claire qui l’avait creusé. Dans le halo tremblotant des torches, là où le couloir taillé dans la roche brute s’agrandit pour former une salle, une jeune femme est parfaitement immobile. Au fur et à mesure que l’on s’approche, on remarque ses lèvres qui bougent et le son ténu qui s’en échappe. Avec des mouvements précautionneux, elle se lève et dégaine ses armes. Autour d’elle, la scène se rafraichit. Les stalactites se retrouvent prisonnières de l’eau gelées qui coule langoureusement le long de leur pointe. La chevelure rousse de la jeune femme ondule en rythme avec les mouvements précis qu’elle semble répéter avec une attention toute particulière. L’éclat des torches se réverbèrent dans le tranchant virevoltant de ses lames, sans que leur utilisatrice ne semble entendre le bruit des gonds crissant de douleur à l’autre bout de sa position. Le mécontentement des battants de bois disparait peu à peu dans chanson. A voir l’expression concentrée sur son visage, elle ne ressent pas même la présence timide de cette âme qui s’approche. Tapie ainsi au fond des ténèbres en tête à tête avec elle-même, l’Impératrice s’entraine. Elle n’avait pas choisi son endroit au hasard, préférant se retirer pour ne pas être dérangée par l’ambiance joyeuse de la guilde.

« Pétrie par l’énergie
Déformée à l’excès pour obtenir une autre vie
, »

Misto plisse les yeux. Les paroles semblent vides de sens mais elle les répète inlassablement en concentrant sa magie. Autour d’elle, la lumière devient presque trop intense pour ses yeux, qu’elle ferme à l’idée réconfortante de ne plus voir autre chose que les flux des rares âmes qui hantent les lieux. Son souffle s’apaise doucement et sa répétition d’assaut se transforme en quelque chose de différent. Son corps tout entier épouse soudainement son propre chant et elle se sent envahie par la douce chaleur et le réconfort de sa technique. Asgard la débarrasse tendrement de sa fatigue grandissante et elle recouvre une autre vigueur, encouragée par sa propre magie. L’ondulation rouge que dessinent les torches sur sa chevelure se répète en écho timide sur le tissu entrelacé rouge et noir de la robe courte qu’elle porte à chaque fois qu’elle emprunte le chemin de sa seconde magie. L’aigle ne frissonne pas malgré le froid encore plus mordant que celui qui règne à l’extérieur, pas plus qu’elle ne bronche lorsque ses lames traversent sans cérémonie l’un des pieux de roche au-dessus de sa tête. Un mouvement ample fait tinter la clochette autour de son coup et la pointe qui chutait est repoussé au loin par l’un des deux fleurets.

« Là où se tiennent les dieux mains dans la main,
Là où l’on forge sans cesse les amitiés
»

Un halo timide englobe les armes. Lentement, il s’étire autour d’elle, se déformant à chacun des coups de la mage. En écho, une légère plaque bleu glacé entoure la poitrine de la chanteuse mais son incertitude à basculer dans la réalité la fait disparaitre presque aussitôt lorsque la portée des deux épées de Misto se prolonge un peu plus. La protection faite de magie s’étiole totalement en même temps que le halo autour d’un des fleurets se résorbe brusquement. La chanson n’a pas cessé mais la rousse est en sueur. Elle tente de prolonger un peu plus avant de tomber à genoux. La chanson disparait dans son souffle saccadé et l’Impératrice tombe en avant. Sa tenue disparait au profit d’un jean et d’un débardeur noir et elle lâche un profond soupir frustré.

« Bordel, j’y étais presque. »

Elle ignore les rires moqueurs de ses esprits et tend les mains vers les lames qui gisent par terre à côté d’elle. Le sol froid sous sa joue lui tire un frisson mais Misto prend à peine le temps d’y songer. Elle ferme les yeux, contrariée, et se relève pour se remettre en garde. Alors qu’elle inspire à plein poumon pour se calmer, elle remarque la timide lueur inconnue. Rodée par une existence rythmée par la fuite des autorités, elle fait volteface et pointe son fleuret vers lui. Les yeux vitreux, elle ne peut pas voir le jeune homme mais elle sent sa présence là où remuent les volutes imprécises de son âme. L’impératrice tente d’ignorer la mélodie qui se déroule lentement dans son esprit et modifie légèrement sa garde pour le nouveau venu, prête à réagir avec la moindre parcelle d’elle-même. La magie vibre en elle mais elle retient de son mieux ses esprits qui menacent de se matérialiser.

« Qui va là ? »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 25 Jan - 19:02

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Between Music & Feeling ~

Qui va là ?

Yuki Makonor Feat. L'Aigle Impératrice



Il semble que les sentiments soit une science bien occulte, je n'avais encore jamais véritablement réfléchis à l'existence des sentiments ni à leurs origines. Il est sûr que chaque être humain en possède, certains sont plus enfuis que d'autres, certains sont plus démonstratifs que d'autres, certains sont nettement plus mélancoliques que d'autres et il faut croire que pour certains la balance entre noirceur et lumière penche plus clairement d'un côté ou l'autre. Ce serait tellement facile si ma balance intérieur arrivait à me qualifier, à me définir. Suis-je donc un homme bon ou une simple ordure... Ma jeunesse fait certainement que je ne peu pas encore avoir réponse à cette question. Je passe mon temps à réfléchir, à analyser des situations qui je pense ne sont pas toute essentielles. Même en cherchant à nourrir mon marcassin il faut croire que je n'arrive pas à me libérer de ces questions qui empoissonnent mon esprit. Je suis devenu un mage à la magie particulièrement étrange, je n'appartiens à aucune guildes, je n'ai même jamais croisé l'ombre d'un autre mage. Je sais parfaitement que je ne suis pas le seul, loin de là, devrais-je appartenir à une entité moi aussi ? Un regroupement de mages ?

Au fur et à mesure de mon avancée dans cette montagne, je compris qu'il était impossible de trouver de la nourriture, Botan, lui, semblait inquiet face à l'endroit dans lequel nous nous trouvions. Tout ici est parfaitement abstrait, inconnu. Je ne reconnais rien et pourtant je ne peu m'empêcher de trouver tout cela passionnant. C'est effectivement pour ce genre d'endroits que je me suis mis à voyager, tout est si beau... Plus je m’engouffre dans la montagne, plus la lumière tente à disparaitre, ne laissant place qu'à de petites lueurs de soleil, il fait sombre. Je ne pouvait pas être inquiet face à cette atmosphère pesante car cela restait une découverte. Les roches laissaient couler en leurs fissures de l'eau d'une pureté incroyable sur lesquels se réfléchisse un tas de petites lueurs. C'est un spectacle vraiment splendide. Le lieu lui même est passionnant.


"Botan... Admire un peu ce spectacle"
Je ne suis pas fou, parler à son animal de compagnie est seulement un moyen de combler la solitude. Cela fait un moment que je n'ai pas discuté de manière concrète avec quelqu'un, le peu de personnes que j'ai rencontrés, je m'en suis systématiquement servi pour expérimenter ma magie et progresser. Je suis encore faible, je le sais, je le ressens. Pourtant, quelque chose me dit au fond de moi qu'un chemin plein d'obstacles ne va pas tarder à s'ouvrir à moi. Après tout, je ne peu pas être destiné à mourir seul accompagné de mon marcassin, c'est une véritable tristesse rien que d'y songer. Soudainement l'eau qui coulait de la roche semblait vibrer très légèrement en réaction à des ondes sonores. Il est impossible que quelqu'un d'autre que moi soit présent ici. Pourtant, ma curiosité me poussa à avancer et explorer un peu plus ces montagnes.

Je commençait à entendre une voie douce, répétant vraisemblablement la même chose, en boucle. Je n'arrive pourtant pas à capter le sens de ces paroles... Tout du moins es qu'elles on vraiment un sens ? Impossible de le savoir maintenant après tout, je continue donc à avancer de petits chemins en petits chemins suivant le son de cette douce voie qui semble tellement agréable à mon oreille. Petit à petit je me faufile donc pour atteindre cette voix, il fait de plus en plus sombre jusqu'à ce que au loin, je vis une sorte de couloir légèrement éclairé. En premier lieu je ne vis rien d’intéressant, c'est en m'approchant un peu plus que j’aperçus une silhouette, elle semblait plutôt féminine aux premiers abord, c'est en m'approchant toujours un peu plus, Botan toujours entre mes pattes que j'arrivais enfin à distinguer cette femme qui semblait être dans une position bien particulière, prête à attaquer n'importe qui. Sa stature était plutôt poétique mais assez dangereuse également, n'étant pas vraiment effrayé je m'approche un peu d'elle, qui surprise me demanda "Qui va là?" Ah, bonne question... Qu'es que je devais répondre à ça ? Sur le coup, je me mis à rire devant cette situation assez étrange, rire, c'est un peu ce que je fais dans toutes les situations finalement, que ce soit drôle ou dramatique.

"Ah... Disons que je suis une âme égarée ? " Dis-je d'un ton assez sarcastique, loin de moi l'idée de la provoquer après tout elle semblait plutôt dangereuse et c'est bien pour ça qu'il me semblait illogique de me présenter dans les règles de l'art pour le moment. "Vous avez une voix intéressante, il est étrange de croiser quelqu'un ici, qui chante, de plus. Qui êtes-vous ?"


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 1 Fév - 14:20

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Feel and Sing
PV Yuki


Le rire de son interlocuteur déstabilise un peu l’Aigle. Est-il l’un de ses vieux ermites fous qui trainent dans la montagne à la recherche d’une faveur divine qu’elle croise parfois ? Elle secoue la tête imperceptiblement pour chasser l’idée. Sa voix sonne bien trop juvénile. Il est sans doute juste perdu comme tous les autres qui ont l’espoir fou de se lancer à la recherche de la guilde où d’un des petits villages abrités dans les pics. La jeune fille baisse doucement la pointe de sa lame en inspirant profondément. Elle recule pour laisser son interlocuteur avancer dans la lumière et rengaine ses fleurets. Elle fit jouer les muscles de ses épaules pour se débarrasser de la crampe qui vient la chatouiller en écoutant le jeune homme. Le ton de sa réponse lui tire un demi-sourire et elle se retient de répliquer. Inutile de mentionner être une âme égarée, c’est deux choses qu’elle sait déjà pertinemment. Elle note avec une attention particulière sa façon d’esquiver la question. La rousse le jauge du regard un instant, avant de hausser les épaules dans une expression de profond détachement.

« Je suis ménestrel. Tu n’as pas répondu à ma question. »

Elle s’adosse à la paroi sans le quitter des yeux. Sa réponse parait maigre, mais elle est entièrement vraie même si ces derniers temps n’étaient pas propices à ce qu’elle offre une performance sur scène. Elle ignore depuis combien de temps il l’observe et l’idée qu’il est aperçu le tatouage bordeaux qui orne son omoplate la gêne légèrement. Malgré tout, elle fait bonne figure face à lui par ce biais, arquant un sourcil en remarquant le marcassin. Presque inconsciemment, elle s’accroupit et tend la main à l’animal avec un sourire doux. Immobile, elle attend sans bouger un cil qu’il s’approche et ne tressaille pas lorsqu’il la renifle avant de reculer. Misto couve l’animal du regard alors qu’il s’éloigne au pied de son maitre. Décidant de rompre la glace, elle reprend la conversation.

« Pourquoi vous êtes-vous aventuré dans les montagnes de Jura ? » La question lui parut tout à coup malvenue de la part d’un simple ménestrel, aussi se reprend-elle aussitôt. « C’est un endroit dangereux pour un petit animal comme lui. »
Et pour un mage de sa trempe.
Henning, s’il te plait.
Quoi ? C’est la vérité.
Elle ne l’a pas nié.
Alors quoi ?
Il doit avoir une bonne raison d’être ici, tu ne crois pas ?
…Certes.


Lorsque l’inconnu fait mine de répliquer, la jeune femme le toise avec un sourire amusé. L’idée qu’il essaie de jouer au plus malin lui donne une envie monstrueuse de le rembarrer mais elle n’en fait rien. Elle n’en sait pas assez. Aussi s’assoit-elle nonchalamment dans la grotte, nullement inquiétée par l’absence de garde ou même de prudence qu’elle devrait dégager. Elle fixe obstinément le marcassin à ses pieds avant de revenir vers lui en haussant à nouveau les épaules pour lui répondre.

« Vous voulez que je vous raccompagne au pied de la montagne ? Vous avez l’air épuisé tous les deux et il n’y a pas d’auberge avant deux bonnes heures de marche, environ. »

Encore une vérité, mais celle-ci se rapproche davantage du demi-mensonge. Elle a volontairement omis l’existence du Nid, à une poignée de minute du passage. Sur ses propres recommandations, les gens qui y avaient accès étaient soigneusement triés, de peur que l’un d’entre eux, plus volatile que les autres, n’attire le Conseil en ces lieux. La retraite des Aigles doit à tout prix rester secrète, pour le bien de tous et Misto espère sincèrement que chacun le comprend. Devant le temps de réponse du mage égaré, elle soupire.

« Décidez-vous, s’il vous plait. J’aimerais pouvoir finir de m’entrainer et retourner en ville avant qu’un blizzard ne frappe. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 1 Fév - 18:47

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Between Music & Feeling ~

Qui va là ?

Yuki Makonor Feat. L'Aigle Impératrice



L'ambiance ici est vraiment particulière, jamais une montagne ne semblait cacher autant de secrets. Toutefois cela était d'autant plus fascinant. Botan comme à son habitude venait de faire son petit aller-retour en direction de la jeune femme. Ce marcassin est d'une impolitesse certaine... La poétique avait une élégance très loin d'être singulière et son comportement colle à merveille avec le lieu actuel, sans compter le fait qu'elle me semble bien patiente. Pourquoi es qu'elle est ici, chantant et interprétant une symphonie aussi douce et mélodieuse ? Elle semble s'être arrêter en plein effort, sa posture et le semblant de sueur sur son visage en témoigne. Je commence à être de plus en plus intéressé, tout ce qui est étrange, c'est mon terrain de jeu après tout. Une ménestrel pourquoi pas après tout, mais sa réponse reste douteuse malgré tout. En vérité je ne suis pas vraiment plus clair dans les miennes, un individu arrivant dans un couloir tel que celui-ci ne peut être qu'une âme égarée. Étrangement je sens une forme de menace, impossible pour moi de la définir et de savoir d'où elle vient mais je ressens quelque chose d'inhabituel ici. chose que je n'ai jamais ressentis à travers mes quelques voyages.

Cherchant à éviter de me concentrer sur cette atmosphère oppressante, je tente de me focaliser sur ses questions, elle me demande de nouveau de me présenter. Devrais-je être plus clair ? Je ne risque pas grand chose, quoi que vu l'ambiance ce n'est pas rassurant, je suis très loin d'être quelqu'un d'intimidant en cas de problème et bien entendu Botan m'enlève toute crédibilité auprès d'une tiers personne, foutu nounours. je me mordille la lèvre légèrement de sorte à exprimer le fait que je suis en train de réfléchir et en même temps quelque chose me dit que je ne suis pas venu ici pour rien, que je ne rencontre pas cette chanteuse au hasard. Les questions s'enchaînent et c'est limite si je n'ai pas l'impression d'être à un interrogatoire... Pourquoi es que je m'aventure ici ? Es qu'elle me raccompagne ou non ? Bref, plusieurs questions suspecte. Le fait qu'elle me demande de me dépêcher me donne bizarrement l'envie de prendre mon temps. Loin de moi l'idée de l'énerver mais plus de la déstabiliser.

Je m'approche donc d'elle tout doucement, botan courant toujours auprès de moi comme un toutou. Je le ramasse et le prend dans mes bras pour plus de sûreté. Je m'assois alors sur une paroi en face d'elle, la regardant. Pas de manière agressive mais plutôt interrogative fixé dans ses yeux.


"Yuki Makonor."

La réponse était plus que brève mais je devais faire mine de ne pas m’intéresser à elle, tout du moins pas trop. Devais-je dire que je suis ici dans le but de me trouver à manger à moi et mon marcassin ? Brutalement, mon ventre se mit à gargouiller de manière à ce que le son résonne dans tout ce couloir. Il est plutôt souhaitable qu'elle n'ait pas entendu ceci.

"J'aime voyager, parcourir le monde. Cette montagne bien qu'étrange, m'intrigue. En vérité vous aussi d'ailleurs. Ne vous inquiétez pas pour mon marcassin, il est fort."

Tant qu'au fait qu'elle souhaite me raccompagner en bas de la montagne c'est absolument inimaginable, je veux bien entendu rester et comprendre ce qui ce passe ici. Elle a mentionné un entraînement, soit, mais un entraînement de quoi ? Devant son état actuel, elle pratique sûrement la magie. Je n'y connais strictement rien mis à part ma propre magie, n'ayant rencontré aucun mage encore c'est assez difficile de distinguer ceux-ci de gens "normaux".

"Je ne souhaite pas redescendre la montagne, non. Dans le pire des cas je vais dormir dans ce couloir." Dis-je d'un petit sourire. Effectivement je sais que je l'embête en disant cela, elle ne veut pas me savoir ici cela se sens. Je passe alors délicatement mes mains dans les cheveux tel un mannequin de magazine pour affirmer le fait que je soi assez sûr de moi.

"Êtes-vous mage ?"


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Sam 7 Fév - 21:06

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Feel and Sing
PV Yuki


Misto arque un sourcil en le voyant prendre place. Son souffle tantôt saccadé par l’effort, s’est calmé peu à peu alors qu’elle discute avec le jeune homme. La sueur s’est glacée sur sa peau au fur et à mesure que son sort perd de l’ampleur et la pièce se réchauffer peu à peu, au fur et à mesure du temps, rythmé par la voix calme et hésitante. L’aigle sourit gentiment en entendant le gargouillement ténu de son ventre. La montagne l’intrigue sans doute autant qu’il est tiraillé par la faim. Elle le fait aussitôt disparaitre en écoutant la suite de sa tirade. Etait-il si désespéré, pour s’aventurer dans les terres inhospitalières de Jura ? Yuki. La jeune femme goute son nom et ne peut s’empêcher de rire de sa dernière phrase.

« Je te le déconseille. Tu vas te retrouver piéger ici sans nourriture, à cause des tempêtes de neiges. »

Elle saute sur ses pieds, ignorant le geste théâtrale de son interlocuteur pour se remettre en garde, face à lui. Lentement, elle fait jouer ses articulations meurtries et porte les mains à ses fourreaux avant de s’immobiliser. Elle cligne des yeux, un peu surprise par la question, elle qui était persuadée d’avoir été observée depuis longtemps. Suffisamment longtemps, pour qu’il puisse lui-même en tirer ses conclusions. Elle reprend contenance et hausse les épaules.

« En effet. Il est plus prudent d’être capable de se défendre par les temps qui court et plus particulièrement dans ces montagnes. Quand on y est étranger, elles sont particulièrement meurtrières. »

Ses mains se posent sur ses armes et elle en dégaine une, qu’elle pose droite, en équilibre dans sa paume ouverte. Ses pas se font prudents alors qu’elle tente de maintenir le fleuret dans sa position verticale. Quand finalement il chute, la rousse saisit sa garde à la volée et prolonge le mouvement pour prendre une position d’attaque plutôt inconfortable. Les bras étirés pour lui garantir un semblant d’équilibre, Misto sourit à Yuki en entendant de nouveau son estomac gargouiller.

« Si vous regardez bien, il y a un sac dans la salle. Je pense que ça devrait caler vos estomacs au moins pour quelques temps. » Elle recule de quelques pas et se remet en garde, se perdant un instant dans la contemplation de sa lame. Elle finit par se sortir de sa rêverie, peuplée par les engueulades incessantes de ses esprits. La rousse réalise alors que le regard de Yuki est fixé sur elle, comme s’il cherchait à s’abreuver de ses mouvements. Elle ne peut s’empêcher de se mordre la lèvre, gênée par cette attention excessive. « Juste comme ça, vous ne comptez pas me regarder, si ? »

Un frisson la parcourt à cette idée. Si sa seconde magie est sans aucun doute douce à entendre, elle n’en reste pas moins extrêmement dangereuse pour une personne extérieure comme pour un allié. C’est pour cette raison qu’elle ne peut s’empêcher de laisser entrevoir une lueur d’inquiétude dans son regard lorsqu’il répond. Misto tente d’ajouter quelque chose puis abandonne en voyant que sa décision était prise. Elle soupire, en levant les mains en signe de reddition.

« Honnêtement, c’est bien la pire idée que tu puisses avoir. Encore pire que dormir ici. » L’Impératrice dégaine son second fleuret et cille à peine lorsque sa vue s’obscurcit. La lame vibre sous les notes pourpres qui contiennent le poison et sa propriétaire esquisse un premier mouvement qui la fait décrire un tour complet. Satisfaite, elle recule d’un pas. « Tu es bizarre Yuki. Généralement, les gens ne s’aventurent pas à cette hauteur. Qu’ils soient mage ou pas. »

La remarque n’était pas innocente, même pour une barde itinérante. Henning ne put s’empêcher de le lui faire entrevoir et elle fait la moue sans s’en apercevoir. Aussitôt, elle tente de la cacher dans un nouveau mouvement ample destinée à un adversaire imaginaire et enchaine avec une esquive minutée. Un nouveau saut en arrière et elle sent à peine la pression du regard de son interlocuteur lorsqu’elle taille un coup d’estoc dans l’air. D’un pas dansant, elle s’efface et répond en détendant son allonge. Un bras tendu devant elle, elle modifie légèrement son axe pour éviter d’effleurer l’âme de Yuki avec le bout de ses lames. Secouant la tête, Misto se rétablit et recule un peu en retrait dans la salle de pierre. Elle écoute alors le jeune homme avec un sourire mystérieux. La nostalgie l’envahit un peu, alors qu’elle fait tourner les armes dans sa main, cherchant comment lui répondre. Finalement elle abandonne et attrape ses deux armes à une seule main en se baissant pour caresser la forme timide du marcassin dont l’âme tremble légèrement. Une douce musique emplit l’esprit de la jeune femme et elle se met à sourire. Inconsciemment, son aura s’étire autour d’elle et l’entoure d’une douceur maternelle alors qu’elle se met à chanter pour calmer l’animal.

« Tout doux,
Petit oiseau tombé du nid.
Nul ne peut te blesser ici,
Pas tant que je me trouverais là.

Souris,
Petit oiseau tombé du nid.
Tutoie la montagne
Comme tu le fais avec les matrones.

Apaise-toi,
Petit oiseau qui a perdu le nid.
Trouve doucement ta voie,
Là où seuls les aigles tentent de savourer la vie
. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 8 Fév - 9:57

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Between Music & Feeling ~

Qui va là ?

Yuki Makonor Feat. L'Aigle Impératrice



Pour être particulière cette femme est particulière, je me suis présenté et elle non. Je le savais que je faisais une erreur en dévoilant mon nom ainsi. Malgré cela elle ne me semble pas vraiment être un individu dangereux. Elle paraît calme, épuisé mais concentré sur quelque chose qu'il est difficile de définir. La manière qu'elle a de rire face au fait que je souhaite dormir ici me semble toutefois un peu déplacé, une tempête de neige ? Ici ? C'est que cette montagne est vraiment singulière. Elle semble ne s’intéresser à moi qu'à moitié puisque en même temps qu'elle me parle, elle remue dans tout les sens sans doute pour s'étirer, en effet, elle vient de me confirmer être une mage et confirme ainsi l'idée que j'en avais. Elle a également remarqué que mon estomac gargouille quelque peu, voir beaucoup. Elle m'indique donc un sac dans le fond de la salle contenant de la nourriture. Que dois-je faire, y aller ? C'est quelque peu déplacé de prendre des vivres à une inconnue. Mais bon, si elle me le propose ce n'est pas pour rien.

Je me dirige donc vers le sac, collant en même temps ma main sur les roches glacés qui constituent le mur, elles sont quelque peu humide également. C'est peut être un piège, elle semble sympathique mais ce n'est peut être qu'une façade. Je me retrouve alors devant le sac, je la regarde du coin de l'œil pour m'assurer qu'elle ne fasse pas quelque chose d’irréfléchis mais non, elle s'entraîne simplement avec ses armes. Je pioche alors ma main dans le sac et en ressort une sorte de petit pain rond, ils sont très froids, logique en même temps. Je me rapproche alors de Botan pour lui tendre un morceau, le marcassin semble inquiet devant l'aura que dégage cette demoiselle. C'est assez compréhensible, elle dégage une force insoupçonné, je peu le ressentir et cela m'inquiète moi aussi. Comme à mon habitude je dissimule ma peur en jouant l'homme sûr de lui. j'ai bien peur toutefois que cela ne marche pas avec elle...


"Merci." Lui dis-je. "... Pour le pain." Je tremble des lèvres quelque peu mais ce n'est pourtant pas mon habitude de faire ça. Trembler devant une inconnue c'est vraiment ce faire passer pour quelqu'un de faible. Je respire alors doucement pour contrôler ma respiration.

"Vous êtes donc bel et bien une mage. Votre nom ?" Elle continue à jouer de ses lames pendant que je lui parle et cela m'inquiète d'autant plus. je me connais, si je commence à faiblir à la vue d'une lame c'est que la suite n'engage rien de très positif. Elle affirme que je suis quelqu'un de bizarre, juste après m'avoir demandé si j'allai la regarder. Après tout es que j'ai quelque chose de mieux à faire ? Je déguste mon pain tout en me posant un tas de questions.

"Je ne sais pas vraiment si je souhaite vous regarder, mais pour être honnête la vue des lames m'inquiète quelque peu." je la vois jouer avec et m'effleurer par moments, je ne peu alors m'empêcher d'imaginer l'une de ses lame me transpercer et me voir tâché de sang. Mon dieu... Mon cœur commence à s’accélérer pendant que celle-ci caresse mon marcassin tout en lui chantant une chanson. Il faut que je trouve une solution pour me contrôler, d'habitude j'établis simplement un Inlaid feeling sur moi-même mais le faire ici n'est, je pense, pas très adapté. Surtout que si la scène ce transforme en combat, j'aurais utilisé de la magie inutilement. Je chasse alors cette idée de ma tête mais je reste sous l'emprise de cette aura impressionnante me faisant naturellement m'éloigner d'elle, la laissant seule avec Botan.

Mais qu'es que je fais bon sang ? Pourquoi suis-je tant intimité par sa simple présence ? Es que ce sont ses lames avec lesquelles elle joue depuis un moment ? Ou peut être simplement le fait que je les imaginent planté dans le corps de quelqu'un... Je me pose alors contre une roche à l'opposé d'elle, elle va sûrement remarquer qu'elle m'inquiète après tout je suis un mage de bas étage et le simple fait d’apercevoir un objet tranchant me met dans tout mes états. Pas le choix, je dois me rassurer comme je le peu, je dois activer mon inlaid feeling. Je me concentre alors tant bien que mal gardant à l’œil Botan qui commence à être rassuré par les paroles poétiques de la mage. Je m'implante alors peu à peu un sentiment de sérénité pour reprendre le contrôle de mon âme effrayé.

Je ne vais rester que quelques minutes dans cet état mais cela va me permettre de ne pas aggraver ma situation, si je viens à rester quelques heures ici il est indispensable pour moi de me maîtriser. Je sens alors la douceur emplir mon corps, la sérénité et une petite dose de confiance s'empare alors de moi. Je me dirige alors de nouveau vers elle et c'est avec cette nouvelle émotion que je vais enfin pouvoir réagir à certaines de ses remarques.

"La neige ne m'effraye pas, c'est l'éventuel liquide rouge épais et chaud qui peu s'y propager qui m'inquiète d'avantage." Je ne sais pas pourquoi mais la confiance en moi que je viens d'attraper me fait révéler mes points faibles. Je m'assois alors paisiblement aux côtés de Botan, me mettant à caresser également Botan effleurant même parfois la main de cette inconnue que je regarde avec un léger sourire.
"Parlez moi de vous, que faites-vous ici, pourquoi êtes vous épuisé j'ai un peu de mal à comprendre vos actions" lui dis-je complètement confiant et sans l'ombre d’agressivité pour une fois.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 8 Fév - 17:43

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Feel and Sing
PV Yuki


L’Aigle se détourne de l’animal sans cesser de le caresser. Elle adresse un sourire pur à son interlocuteur et tend ses armes devant elle. Elle n’a pas besoin de plus pour comprendre le malaise de Yuki. Son âme tourbillonne de façon rapide et se déforme selon un schéma étrange que la jeune femme se perd à contempler un instant, curieuse d’en saisir le sens. Finalement, elle abandonne alors que les premières notes reviennent lui envahir l’esprit. Secouant la tête comme pour chasser un rêve agaçant, elle délaisse le marcassin et s’avance vers le jeune homme.

« Tiens. » Attrapant les armes par leur lame, elle lui offre les gardes. Elle reste parfaitement immobile en attendant qu’il saisisse les fleurets. Elle finit par se mordre la lèvre et ajouter. « Garde les, si elles te font peur. » Misto recule tranquillement sans se préoccuper outre-mesure d’être désarmée face à lui. Elle se permet même un sourire lorsque les deux esprits enfermés dans les lames lui envoient leur agacement. « Runi et Rolf disent que tu les tiens mal. Tu dois raffermir ta prise au centre et orienter ton poignet de façon à ce qu’il s’aligne avec ton bras.» Comme pour compléter sa description, elle reprend sa garde en se mettant de profil. « Je te déconseille de toucher la lame violette. Le poison n’est pas dangereux mais je préfère éviter que tu te blesses si jamais tu viens à t’endormir. »

La rousse recule et attrape le petit marcassin dans ses bras. Lui grattant la tête, elle vient le poser près de son maitre, tendant une main devant elle pour ne pas se heurter à la paroi rocheuse. En se relevant, elle tâtonne un peu pour retrouver sa place initiale et écarte les bras, comme pour prendre son envol. Satisfaite de ne pas sentir les murs de la pièce, la mage reprend sa danse sans ses armes. Elle inspire pleinement et reprend la conversation entre quelques gardes.

« J’essaie de compléter une chanson pour ma magie mais j’ignore les effets qu’elle peut avoir sur un auditoire alors j’ai préféré m’isoler. Le mouvement que je répète semble créer quelque chose mais j’ai du mal à le maintenir à la fois sur moi et sur mes lames. » L’Aigle lève les mains à hauteur de son visage et fait la moue. « Ça me demande tellement de concentration rien que pour juste une arme que j’ai du mal à percevoir le reste. Ou alors, quand je le perçois, ça s’est disloqué. C’est sans doute ça, que tu as vu en arrivant. »

Misto hésite à lui dire qu’elle se refuse à invoquer sa seconde magie en sa présence. Non pas qu’elle craigne de la montrer, au contraire, mais elle craint plutôt la réaction de celle-ci. Bien qu’elle soit en position dominante, elle n’a qu’un contrôle moindre sur la meute de cauchemar qu’elle peut matérialiser. Un contrôle très aisément perturbé par ses propres sentiments et ceux que les loups peuvent sentir chez son entourage. Si Yuki craint qu’elle l’attaque, que fera-t-il si huit loups tous droit sortis des enfers se jette sur lui ? Elle-même n’a aucune crainte à son encontre, cependant, elle ne voudrait pas que sa meute profite de la peur du jeune homme. Elle expire brutalement et fait volte-face pour décocher un coup de pied dans l’air.

« Mon nom ? Je ne suis pas sûre de pouvoir te le donner. Il y a parfois des choses qui doivent rester cachées. » La phrase se perd dans le silence alors que la musicienne reprend sa posture initiale. « Dis-moi, pourquoi la montagne t’intrigue ? C’est inhospitalier au possible ici, il paraitrait même dans certaines légendes, que ceux qui plaisent à la montagne n’en revienne jamais. Tu cherches quelque chose ici, n’est-ce pas ? » Avec une expression mystérieuse, la jeune femme saisit la clochette autour de son cou. Une note enjouée perce dans sa voix. « Je peux peut-être t’aider à le trouver, je connais très bien les montagnes. »

La rousse s’approche de lui et se laisse tomber en tailleur face à lui. Elle n’ignore pas que son comportement est étrange, pas plus qu’elle ne dissimule son envie d’en savoir plus sur Yuki. Elle veut comprendre sa motivation à grimper dans les hauteurs de Jura. Est-il membre du Conseil, est-il un petit oiseau perdu ? Ces deux questions gravitent dans sa tête. Il n’a pas l’air belliqueux ni même de la connaitre et cette idée lui plait quand elle est consciente que la moindre virée en ville pourrait lui valoir une course poursuite avec les autorités. Tacitement, elle décide que, si la réponse lui plait, elle pourrait peut-être lui donner une réponse plutôt qu'une phrase évasive pour élucider son prénom.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 8 Fév - 18:44

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Between Music & Feeling ~

Qui va là ?

Yuki Makonor Feat. L'Aigle Impératrice



Le temps d'un instant j'admire ces petites lames dans mes mains. Avec beaucoup d'intérêt je les observe sous tout les angles, je peu en apercevoir mon reflet, le reflet d'un visage particulièrement beau. Accentué par mon émotion de sérénité mon auto-satisfaction ne cesse d'augmenter et mes yeux ne peuvent se détacher de ces traits de visage si harmonieux. Ayant eu comme remarque que je tenais ces lames maladroitement je les lâches très simplement sur le sol rocailleux. Je constate donc qu'elle a donné des noms à ses jouets, je me demande bien pourquoi, peut être qu'elle n'est pas saine d'esprit, surtout si comme elle le dit elle a vraiment incorporé du poison à l'intérieur, il est aussi parfaitement probable que ceci soit naturel. Cessons les interrogations et focalisons nous sur l'action, effectivement elle n'a pas remarqué mon changement soudain d'attitude, elle devait être beaucoup trop focalisé sur la boule de poils. Sèchement je prend ma tête entre mes deux mains, ignorant les différentes figures qu'elle effectue avec perfection et grâce. Je sens une émotion monter, quelque chose cloche, je ne peu pas faire une crise maintenant, c'est improbable, surtout pas après avoir activé mon Inlaid. Je l'entends, elle me questionne, me parle mais je ne l'entends qu'à moitié justifier le fait qu'elle ne souhaite pas délivrer son nom. Je vois, elle ne donne pas son nom mais m'explique avec presque détails sa magie. Quelle femme étrange...

Je commence à être un peu trop serein pour une situation comme celle-ci, elle est la première mage que je rencontre et il n'est pas difficile de constater que ce n'est pas une faiblarde. Sa magie prend donc accord avec la musique, cela explique pas mal de chose. Elle dépose Botan a mes pieds et je dégage par la même occasion les mains de mon visage pour mieux la contempler elle qui se rapproche peu à peu. Je la fixe alors dans les yeux et commence à poser un doigt sur son visage, comme pour voir si ce n'est pas un robot répétant sans cesse les mêmes mouvements virevoltants.

« Tu as une magie passionnante et particulièrement captivante. Il est impressionnant de voir que tu puisses en parler si librement et sans craintes, es que je t'inspires confiance ? »

Rare sont les individus qui ce permettent de m'accorder leurs paroles, elle est tout aussi différente qu’inquiétante. Je ne suis pour elle peut être que du menu fretin et elle n’aurai pas tord de le penser ainsi. Je me redresse alors esquivant sa silhouette pour récupérer les fleurets au sol, je me positionne en plein milieu de la pièce et commence à jouer avec, ces lames effrayantes il y a quelques minutes ne me paraissent maintenant pas plus dangereuses que deux morceaux de bois. Il est presque certain qu'elle va mal réagir, je viens de lui emprunter ses joujoux mais c'est elle qui me les a prêtés après tout. Je commence également à danser comme pour l'imiter de manière ironique mais laissant toujours entrevoir un sourire de manière à ce qu'elle ne pense pas que je me moque littéralement d'elle.


« Voilà ce que ça donne vu de l'extérieur, tu le fait nettement mieux et avec plus de grâce mais c'est un apperçu. »Lui dis-je très confiant et toujours le sourire aux lèvres. Je pose de nouveau les lames sur le sol puis me redresse en faisant craquer ma tête sur les épaules. « Tu ne me donnes donc pas ton nom mais tu cherches à savoir ce que je fais dans les montagnes, c'est un peu égoïste, non ? Toutefois si tu veux m'aider, aide moi à trouver quelque chose, aide moi à trouver un but autre que de voyager. Après tout je ne suis pas tombé dans ces montagnes par hasard, l'atmosphère est beaucoup trop étrange ici, il s'y passe quelque chose, je m'trompe ? »

Je retourne vers le sac pour prendre un seconds morceau de pain, comme si c'était un self-service ici, ma crise ne semble pas avoir eu lieu, heureusement car il ne manquerai plus que ça. Cette fois, j'ignore complètement Botan pour me focaliser sur cette individu dont j'ignore encore le nom, je m'assois paisiblement contre une roche pour finir par m'allonger sur le sol, gouttant ce délicieux chef d’œuvre de la boulangerie.



Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 8 Fév - 20:10

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click


Feel and Sing
PV Yuki


« La magie n’est pas un secret qui se garde, tu sais ? Une magie n’a de sens que si elle est partagée, sinon pourquoi me donnerais-je tant de mal à devenir plus forte ? »

L’Aigle réagit à peine lorsqu’il attrape ses lames. Un éclair d’inquiétude passe dans la foule d’esprits qui la hante puis s’évapore presque aussitôt. Runi et Rolf sont soufflés par l’action de Yuki, encore plus que par la façon dont ils se mettent à danser. Ni l’un ni l’autre ne s’y attendait. Misto éclate de rire en les entendant se taire sous le choc alors que le jeune homme se met à bouger. Son âme qui danse lui offre un spectacle inattendu qu’elle ne peut s’empêcher d’apprécier. Il n’y a pas de crainte dans ses mouvements, juste une maladresse forcée par le manque d’entrainement. Elle a à peine le temps de s’approcher pour corriger ses postures qu’il s’arrête et repose les fleurets sur le sol. Elle hausse les épaules.

« Dommage que je ne puisse pas le voir, alors. » Pour toute explication, elle désigna ses yeux vitreux, effet indésirable du fleuret empoisonné. Elle l’entend fouiller un peu puis reconnait le craquement du pain. « Un point pour toi. C’est un petit caprice mais pas pour les raisons que tu penses. » La rousse fait mine de réfléchir un peu puis se laisse convaincre par le petit oiseau perdu qui se tient en face d’elle. « Pour le moment, tu devras te contenter de parler de moi comme d’une ménestrel. » Ses yeux aveugles tentent de déchiffrer les volutes confuses de son interlocuteur. Elle finit par sourire à demi devant son manque de réaction. L’idée qu’il semble ignorer qui elle est lui plait. « Cette montagne est spéciale, en effet. Elle est depuis longtemps un refuge pour certains mages, comme moi. Elle renferme des millions de secrets pour les gens de la ville, mais pour les Aigles, elle est comme une amante qu’on retrouve après les missions. Chaleureuse dans son froid mordant, protectrice dans le danger qui émane d’elle. C’est peut être ça qui t’as attiré. »

La voix de la jeune femme résonne sur les parois et elle tend sa main vers ses fleurets. La lame violacée et parcourut par les notes retrouve son fourreau et Misto se cache les yeux de sa main libre. La lumière, soudainement forte, l’éblouit et lui fait marquer une pause. Ses yeux se plissent et se brouille de larme pour protéger la rétine. Une perle salée tente de s’échapper mais la rousse la balaye d’une main alors que son regard retrouve le vert émeraude qui s’était terni.

« Je croise beaucoup de gens comme toi, qui cherche une voie. » Le regard de la mage descend vers le marcassin. « Dis-moi Yuki, veux-tu devenir plus fort ? » Un sourire mystérieux passe sur le visage de l’Aigle alors qu’elle écoute sa réponse avec attention. « Plus fort pour ne pas avoir à craindre le premier mage que tu croises. Plus fort pour protéger les tiens. Plus fort pour que plus jamais ta vie ne t’échappe. Plus fort parce que c’est comme ça que pourra rester libre. » Le second fleuret regagne son fourreau. Misto se lève et lui tend la main. « Suis-moi, je veux te montrer quelque chose. »

Lentement, elle remonte la partie du couloir inconnu de Yuki. Pas une seule fois, elle ne s’étonne de tel ou tel chose qui peuple la roche, pas une seule fois, elle ne frémit à cause du froid qui se fait de plus en plus mordant. Dos au brun, elle pose une main sur le battant de bois et le pousse. La lumière et la neige s’engouffre sur le sol modelé par le passage des bottes. Le tatouage qui orne l’épaule de la rousse étincelle un instant avant de disparaitre sous sa chevelure. Misto sourit et invite Yuki à avancer. Elle le suit prudemment, alors qu’il s’avance sur le promontoire rocheux pour profiter de la vue imprenable qu’il offre sur Jura. Le laissant profiter tout son saoul, elle s’assoit nonchalamment et fait pendre ses pieds dans le vide.

« Il y a des millions de choses que tu traverseras sans cesse. Parfois, tu viendras à bout des obstacles que tu croiseras, parfois non. Parfois tu feras les bon choix et parfois non. Il est difficile de savoir ce que tu seras, dans ce monde. Bon ou mauvais. Noir ou blanc. Si tu as choisi de voyager en tant que mage, c’est sans doute pour voir le monde. C’est un excellent but, pour moi. » Le vent balaye la falaise, chassant le nuage de condensation qui s’échappe des bouches des deux observateurs. « Mais pour aller où tu veux, tu dois pouvoir voler de tes propres ailes, sans avoir peur de sauter dans le vide, s’il le faut. » Misto se tourne vers lui avec un sourire amusé. « Serais-tu prêt à sauter d’ici, Yuki ? » Devant son expression, son sourire s’accentue. « Je n’aurais pas la moindre hésitation, personnellement. Parce que si c’est un chemin qui me permet de m’envoler plus haut, c’est un sacrifice auquel je consens. Dis-moi, Yuki Makonor, veux-tu toucher du doigt les hauteurs que peu de personne peuvent espérer effleurer un jour ? » La jeune femme se lève d’un bon et se met dos au vide, les bras tendus et les yeux clos. Elle savoure un instant le vent profondément glacé qui l’entoure et menace de la faire tomber. Lorsqu’elle rouvre les paupières, elle déchiffre l’expression inquiète de son interlocuteur. « Je n’ai pas été honnête avec toi, toute à l’heure. Je ne suis pas qu’une ménestrel. As-tu déjà entendu parler d’Eagle’s Claw ? Mon nom est Misto Shida. Je suis la Reine des Aigles. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   Dim 8 Fév - 22:55

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Between Music & Feeling ~

Voler plus Haut ~

Yuki Makonor Feat. L'Aigle Impératrice



Peu à peu ma sérénité redevient de l’inquiétude, ma confiance retombe en fragilité, je redeviens l'homme que j'étais il y a un instant, mon Inlaid feeling se désactive. A la différence que maintenant quelque chose change, cette femme qui possédait une carapace brute tel de la pierre s'ouvre petit à petit, se révèle de plus en plus. Contradictoirement, elle m’intéresse cette demoiselle. Visiblement mon petit show ne l'a pas effleuré et elle en semble au contraire bien satisfaite puisqu'elle en rit. Elle a un sens de la magie qui m'intrigue, moi qui la considère comme mon plus grand trésor mais aussi mon plus grand secret, elle, ne s'en sert que comme un outil, comme une partie concrète et physique d'elle-même. Passionnant... Je bois littéralement ses paroles qu'elle prononce tel un poème, elle parle de l'animal ailé comme un dieu. J'ai quelque peu de mal à saisir le sens de cette montagne mais au vu de ce qu'elle semble dire c'est un lieu mythique réservé aux privilégiés. Es que c'est vraiment cette sensation qui m'a attiré ici ? Moi qui n'avais comme but de trouver de la simple nourriture fut attirer par une force abstraite, cela sonne bien trop théorique pour moi mais soit, je vais me laisser porter par cette mage, je ne risque rien de plus apparemment.

Une lumière gracieuse apparaît dans le couloir, me blessant légèrement les yeux et m'aveuglant quelque peu. Inutile de m'exposer tel une âme perdu comme elle le fait, j'en suis conscient, d'une certaine manière, difficile d'imaginer une âme ayant des objectifs se rendre dans des montagnes aussi louches que celles-ci.

« Vois-tu Misto, la force ne se mesure d'un point de vue physique, rien n'est plus blessant et ardant qu'une blessure psychologique. » Effectivement, il est bien le premier à y croire pour l'avoir vécu. Comment pouvoir refuser aussi alléchante mais aussi... Qu'es qui peu bien se cacher derrière une telle proposition et pourquoi à moi ? Simple âme vagabonde.

Je suis alors la jeune femme, je ne sais pas où elle m'emmène mais elle me guide comme étant la maîtresse des lieux, son aura continue de m’inquiéter mais j'arrive tout de même à prendre confiance en elle et la laisse me guider. Je traverse alors des lieux sublimes, je n'ai jamais vu de tels choses, je regarde alors Botan comme pour lui dire qu'il ne se rends pas compte de la chance qu'il a d'être ici. Je ne peu m'empêcher d'afficher un sourire d'idiot, comme un gamin à qui on donne une sucrerie. Tout est si beau ici, inconnu mais familier en même temps. Il n'y a plus de doutes, je ne suis pas là par hasard. Soudainement, le vent me laisse entrevoir une marque singulière sur l'épaule de l'hôte qui en semble particulièrement fier, cela ressemble à une marque de guilde, bien que je n'en ai jamais vraiment vu j'ai déjà eu l'occasion de l'entrevoir à travers ouvrages parlant de magie.

Je m'aventure alors sur une sorte de promontoire donnant vue sur un paysage idyllique me rappelant forcément ces moments que je partageais avant avec Helena sur la colline. J'ai les yeux écarquillés, je suis inquiet mais en même temps je ne peu m'empêcher de balayer du regard ce spectacle si somptueux. Je vois alors la jeune femme se tenir debout face au vide, elle est folle, je ne vois que ça mais en même temps elle semble souffrir de liberté. Elle profite du moment et dieu sait que j'aimerai pouvoir en faire autant parfois... Tout en observant ce paysage digne d'un tableau, le vent me décoiffant, j'écoute celle-ci se présenter. Je vois, elle a donc changé d'avis. Elle s'appelle donc Misto, maîtresse de guilde eagle's claw je comprends donc mieux l'emprunte présente sur son épaule. Je la regarde alors avec intérêt.


« Je vois... Tout s'explique alors misto, reine des aigles. » Sa manière de s'exprimer égale la grâce de ses gestes, il est facile de constater que c'est quelqu'un de très démonstratif. « Tu vois, je suis ce genre de personne qui vagabonde sans cesse, je ne tiens pas en place et mon âme est constamment rongé par le noir et le blanc comme tu le dis. Impossible pour moi de me définir comme étant un homme bon ou mauvais, même si la noirceur s'empare bien plus souvent de moi. » C'est la première fois que je m'exprime de cette manière, sans retenue, me livrant à une parfaite inconnue. Toutefois, elle me fait confiance, je dois en faire de même. Je me lève alors également pour me mettre dans la même position qu'elle, dos au vide, la regardant du coin de l’œil et posant ma main contre elle. « Regarde, je peu me faire passer pour un homme bon et sans prévenir te pousser tel un lâche dans le vide. Pourquoi faire confiance si facilement en l'Homme ? »
Je retire alors délicatement ma main pour lui faire mon plus beau sourire ravageur, après tout je suis plein de charme autant le montrer, surtout maintenant avec le vent qui frappe si joliment mon visage. « Je ne connais pas ta guilde, non. Je constate cependant que tu accordes beaucoup d'estime en l'aigle, animal libre, digne et roi des airs que j'interprète plus comme un être malin, fourbe et incontrôlable. L'as-tu déjà perçu de cette manière ? Si tu peux comprendre cette contradiction, tu comprendras quel genre d'Homme je suis. » Je me rassois alors tranquillement prenant Botan sur mes genoux pour le caresser et lui faire admirer le paysage.

« Effectivement reine des aigles, je veux voler plus haut. »


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Between Music and Feeling - Yukikou ♥   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Music Mania V
» Music is my life •
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Ouest :: Les Montagnes de Fer de Jura :: Guilde : Eagle's Claw