Partagez | .
Cauchemardesque
 MessageSujet: Cauchemardesque    Jeu 15 Jan - 4:52

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click




It's Evolution ~

Feat. Yoite Kyumizu (Moi)







C'est vorace. C'est sublime. C'est douloureux. Vorace, Sublime, Douloureux. Vorace... Sublime... Douloureux... Vorace et Douloureux... surtout. C'est dangereux. C'est un pas vers ma mort, un pied dans ma tombe. Et pourtant c'est jouissif. C'est tellement de choses en même temps, c'est tant ma mort qu'une survie... C'est La Peur dans sa plus grande beauté...

Seul dans ce lieu gris et maussade, dans cette grotte je tremblais. Ma nuit n'avait pas été de tout repos, allongé dans une grotte. Je ne savais même plus si c'était une grotte ou une cellule... Peut être un peu des deux.
J'étais en sueur, mon Cauchemar... Mes Cauchemars grandissaient.
J'étais perdu dans le monde de la nuit, j'étais vulnérable et mourant sans le savoir. Mon énergie vitale était aspirée, mon rêve était létal. J'étais mal. Je ne bougeais plus, sauf par sursauts de terreur. Jetais enclin à ce que je faisais. J'étais en ce moment même dans l'une des pires sensations qui soient.

Autour de moi, un monde différent. Il faisait noir, que j'ouvre les yeux ou non. Il faisait sombre, et je ne distinguais au début rien... À part un bruit dangereux. J'étais dedans. J'étais dans une bulle dont je ne pouvais sortir.
Un nouveau bruit, un silence. Une lande désertique, et un trou noir. Une création sordide, un petit poussin d'or, et enfin, Elle. Ohatsu. Elle... Hana. Elle... Abigail. Elle... Enya. Quatre femmes, devant moi. Je ne comprenais pas. La première tentait de me poignarder, la deuxième était entre les serres du Corbeau dévastateur. La troisième me frappait et la dernière m'amputait. Une jambe en moins, un souvenir, un cri.


Mon corps se cambra, se tordît. Un des maîtres geôliers tenta de me piquer de sa lance, celle ci fut consumée sous son assaut.

Une foule apparut devant mes yeux d'Or, et ma blessure se fit plus sanguinolente. Et Eux. Les jumeaux de la forêt. Et Lui. Ce Alek. Et Lui. Drake. Les premiers me dépossédèrent de ma lame de Maginium, et je me retrouvais transpercé. Ma mère gisait à les côtés, un bout de mon bras entre ses dents de lierre. Le sanguin arrivait, effaçant la présence des Démons et je me retrouvais transpercé de mon sang, à terre. Le lumineux prit le relais, et cria, comme une mauviette dans ce palais... Ajatar...

Mon corps se tordît méchamment, un os craqua, et un cri retentit. Le maître geôlier s'approcha, il fut touché par la Peur, il crut tirer sur un monstre, il se fusilla la main.

Dans le Palais. Ajatar Virke. Aishō. Cette fille. Marre chan. Son nom était encore gravé sur mes lèvres, alors que j'étais sur elle, le plafond sur mon dos. Le bâtiment s'effritant. Et une course. Elle se releva, et courut. Je la suivais, et sortais. Le volcan gronda, je voyais la sœur m'enlacer, je fondais littéralement. Je me détruisais. Je tombais.

Les autres geôliers, alertés par les coups de feu arrivèrent, ils furent alors perçus comme des monstres, et le maître tira, avant de tomber. La mitrailleuse fut leur glas, ils tombèrent comme des mouches, et le tireur s'écrasa contre un mur, qui se mit à fondre sous ses yeux. Il entrevit la gueule d'un monstre, il jeta la grenade, il explosa.

Je tombais en morceaux, mais scellé, je voyais mes main es se reconstituer. La lande apocalyptique était de nouveau là, le crâne rouge aussi. Un cri. Un hurlement de terreur. Le Démon rouge. Légion. J'étais le Corbeau.

Les morts parsemaient la salle, et je criais. Mon corps se désarticulait, mes cheveux blanchissaient, mon être fumait. Je brûlais en même temps que la vie en moi. Je mourrais à petits feux. Il me tuait. Il évoluait.

Un passé, une fureur, une douleur. Ohatsu déchiquetée, poires d'angoisses dans son corps, fouet sur sa chair, sel dans sa blessure, clé dans son bras. Cris, hurlements. Torture. Un sourire aurait pu orner mes lèvres, mais ce fut lui... Il souriait à la manière d'une goule qu'il était. Adrien. Pourquoi lui ? Parce qu'il était un démon mangeur d'homme. Il me sautait à la gorge de la même façon dont j'avais sauté à la gorge de la rose. Je le repoussais, il mangeait les ailes. Je poussais hurlements sur hurlements. Je tombais.

Un rictus sembla s'afficher, là où la masse grisâtre prenait mon corps. Il me dévorait. Mon corps changeait. Mon corps brûlait. Je mourrais. Il vivait. Il m'utilisait.

Blue Pegasus. Drake. Son double. Les explosions. Un cri féminin. Candice. Jiro. Jiro qui tuait la femme, moi qui sauvait sa cible originelle. Abigail. Furie. Une véritable furie qui tentait de s'écraser sur le vaisseau bombardier. Des Démons, le crâne rouge s'effaçait. Jiro... Traître. Il me tuait. Black Jack me broyait l'esprit. Je l'avais sauvée, Abigail. Je l'avais aussi trahis.
Et la lande noir et désertique revint, me lâchant l'esprit. Et un hurlement. Le Dragon de Jack qui apparaissait devant moi. Et pourquoi Elle ? Elle qui apparaissait dessous, entourée de ses loups changeurs de formes... La Dame des Loups, protectrice du Lagon Bleu.
Et le poison. Je tombai au sol. Et je crachais mon sang.


Il me broyait sous la Peur, Kyofu. Il recréait toutes les situations où j'aurais pu mourir. Et j'avais peur. Mon corps se tordait dans d'autres sens, mes cheveux étaient blancs, mes dents étaient enfoncées dans mes lèvres, je saignais, je périssais.

Je sombrais lentement, et une main se posa sur mon épaule. Je relevais la tête, pour voir un M, et j'hurlai de rage, et je me faisais torturer. Et je résistais. Et j'attaquais. Et je perdais. Et je pleurais. Et je mourrais...
Ce fut sa main. Sa main dans mon dos, alors que je me sentais lourd, qui me poussa en haut. C'était lui... Jiro. Le seul en qui j'avais fait confiance. Et Elle, Akane. Et pourquoi ? Je ne le sais, mais j'ouvrais les yeux en un cri déchirant.


- Tu as échoué.

Ces simples mots, alors que je reprenais le contrôle de mon corps. Ces simples trois mots, alors que je me re articulais dans la douleur.
Et je me relevais. Ma présence était effrayante, je sentais la peur en ce lieu. Et je m'en nourrissais. Et j'éclatai de rire, sinistre, tandis que Kyofu s'annulait autour de moi.

Enfin, mon serpent récupéra la clé de la cellule, et, sans un mot, sans un bruit, je quittai cet enfer sanglant.
Quelque chose en moi avait changé. Kyofu était devenu dangereux. Et j'étais devenu conscient...

... conscient de mes crimes...




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


*

  • Yoite change d'avatar

Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vision cauchemardesque [Pv : Dark_Sky (Sora) et Oeil d'Argent]
» Vous voulez vous embarquer dans une aventure cauchemardesque? [0/4]
» Rêve cauchemardesque [Pv Amy]
» [Texte] Un cauchemar cauchemardesque !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan