Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hello! i'm charming, and you is Snow white! Wait Charming isn't a boy? [pv:Abi]
 MessageSujet: Re: Hello! i'm charming, and you is Snow white! Wait Charming isn't a boy? [pv:Abi]   Mer 21 Oct - 18:34

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

The frozen heart
Isaiah et Abi


L’amour est un sentiment que peu de gens peuvent véritablement connaitre avant de l’avoir connu une fois dans leurs vies. C’est un étrange sentiment qui mêle plusieurs hormones dans un corps afin de concocter une étrange concoction de différentes réactions chimiques. En cet instant, je ne savais pas vraiment ce qui m’arrivait, tout était tellement bizarre. Je voyais la jeune femme qui se tenait à mes côtés comme un ange d’une autre contrée. Rien n’existait à part elle comme le flux et reflux d’une vie pleine de natures et d’esprits alimentant chaque parcelle d’une jouissance extrême d’un monde inexplorée. J’étais perdu dans des pensées qui ne m’avaient jamais hantée auparavant. J’étais comme dans un flux emportant mon esprit vers d’autres horizons que je ne pouvais contempler qu’en cet instant. Ondine, Abigail, Lucas et moi dans une simple danse hypnotique qui m’avaient entraîné dans un monde inconnu. Bouddha avaient parlé un jour du Nirvana serait-ce ça ?

Soudain, les deux femmes aquatiques s’écartèrent dans un mouvement élégant et gracieux rappelant la danse d’un cygne dans les cieux. D’un ballet élégant et incertain de deux femmes qui ne formaient plus qu’une dans un élan de fusion. Mes yeux clignaient plusieurs fois avant de me retourner et rencontrer sur mon torse le choc délicat d’un corps sur mon torse. Ma tête rencontrait celle d’une chevelure dorée et d’un sourire gêné accompagnée d’une rousseur inhabituelle sur mes joues, je passais ma main dans mes cheveux d’un air timide et maladroit. Elle s’excusait et je lui répondais d’un simple :

« - Euh… Euh… Il n’y a pas de mal ! »


Dans mon cerveau, j’avais l’impression d’avoir un volcan et qu’une multitude de petits bonhommes s’agitaient tout en criant. FILLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLEEEEEEEEEEEEEEE CONTACTTTTTTTTTTTTTTT, SPHERE DE PROTECTIONNNNNNNNNNNNNNNN BRISEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! Le pire dans tout ça c’était cette étrange sensation de vouloir m’accrocher à elle et de ne jamais la laisser s’en aller. C’est alors que la nymphe d’eau s’approchait de moi et déposait un doux baiser givré sur ma main avant de s’adresser à Lucas d’un air proche et en même temps sempiternel comme si elle lui donnait un ordre qu’elle savait qu’il prendrait au mot. L’esprit de l’Atlantide répondit d’un simple hochement de tête et la divinité reprit son chemin au fond de l’eau dans son sommeil qu’on pensait éternel. Alors que j’étais émerveillement par le fait que la femme se désagrégeait dans une eau qui semblait si pure et si fragile à la fois, une autre femme à l’allure divine vient se nicher dans mes bras à ma grande surprise. Mon air d’ahuri complet, ne pouvait se cacher par cette expression ou un simple sourcil vint se lever pour former un arc et une ride se déclencher sur mon front. Puis, elle s’adressait à quelqu’un, enfin ce quelqu’un cela devait être moi, en même temps Lucas en avait rien à faire de nous et à part nous deux, il n’y avait personne et je ne la pensais pas assez folle pour s’adresser aux arbres. Même s’ils sont en vie, ils n’ont pas la chance d’être doués de langage et communique par les accords mélodieux du vent entre leurs feuilles. Elle me remerciait, avant de me complimenter sur le fait que j’étais quelqu’un de bien. Euh… Une fille venait de faire ça. OH MON DIEU, un volcan littéral s’écoulait de tout mon corps, par chaque pore. En effet, je n’avais jamais eu aussi chaud de ma vie. Soudain, elle coupait court à l’étreinte comme pour permettre de sentir le flot continue de mon corps essayant de réduire la température interne de mon corps. Puis, elle me proposait de continuer à explorer en grimpant par-dessus la cascade et soudain, j’eus une idée assez amusante. Même si, je savais que Lucas ne serait pas trop content, mais bon. Je tapotais Abi dans les cotes d’un gentil coup de coude et lui dis avec un immense sourire :

« - J’ai une idée pour aller en haut de la cascade ça te dis ? »

J’attendais sa réponse et convoquais Lucas et il me regardait d’un air désespérer et dit d’un ton blasé :

« - Sérieusement ? »

J’acquiesçais et dis à Abi :

« - Fais-moi confiance, tu vas voir c’est drôle. »

J’avançais et Lucas me présentait la fourche de son trident. Endroit où je posais mes pieds et soudain sans aucun avertissement, il me propulsait d’une force herculéenne en haut de la cascade. J’arrivais en tombant légèrement et finissant les quatre fers en l’air comme d’habitude. Je me relevais en rigolant et fis un coucou à Abi en criant :

« - Alors tu viens ? »

Puis, Lucas présentait son trident et dis d’un ton sarcastique :

« - Le carrosse de la princesse est amorcée, si elle veut bien se donner la peine ! »




Code by Silver Lungs

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hello! i'm charming, and you is Snow white! Wait Charming isn't a boy? [pv:Abi]   Lun 25 Jan - 15:33

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click

SOUVENIRS GIVRES




D'un geste complice, son coude se heurte amicalement contre ses côtes, brisant la glace qui les entouraient. Abigail redressa son visage en souriant vers Isaiah lorsqu'il lui énonça l'idée de gravir le haut de la cascade embrassait par le froid, ça l'embellissait – c'était tellement beau. D'un hochement de tête, elle approuva ses dires et son idée. Elle ne s'était jamais improvisée cascadeuse mais l'idée était plaisante, alléchante même. Même derrière son air renfrogné voilé par des traits impassibles, Lucas dû s'y soumettre. Isaiah décolla du sol avant de s'écraser comme un boulet de canon dans la neige, soulevant de la poussière blanche lors de son impact au sol. Abigail plissa les paupières et mit sa main au dessus de ses yeux limpides pour capter si tout allait bien.
Elle sourit lorsqu'il lui fit signe de lui emboîter le pas. Ses pieds se calèrent sur le trident de Lucas et ses jambes se fléchirent, comme un félin prêt à bondir. D'un violent élan, elle fusa rapidement et se rattrapa de justesse au bord de la cascade, battant légèrement des mains pour retrouver son élan perdu. Ses deux mains se posèrent sur ses genoux et elle souffla un bon coup.

_ Je pensais pas qu'il avait autant de force. Ahaha !

Abigail pivota la tête vers Lucas, ignorant s'il avait entendu sa remarque légèrement taquine.


-

La journée s'écoula entre le froid et les rires. Isaiah avait été comme une brise fraîche, celle qui cultive la joie et qui font germer un baume au cœur. Il avait été adorable, comme un enfant, à courir partout, s'extasier devant la nature – comme si elle était sa mère, son amour pour elle était indéfinissable et Abigail s'était demandée à de nombreuses reprises s'il était possible d'aimer à ce point. Elle qui n'avait jamais connu ça, juste de l'amitié et de l'affection dont elle s'était éprise pour chaque mages de Blue Pegasus, comme une mère avec ses enfants. Mais jamais elle n'avait éprouvé plus pour une personne, alors elle ne comprenait pas réellement cette affection qu'Isaiah ressentait pour la nature, mais elle trouvait ça beau.
_ C'est beau.

Alors qu'ils continuaient à marcher, ses paupières se scellèrent comme pour se laisser embrasser par les morsures du froid. Une fois rouvertes, elle pivota vers Isaiah en souriant.

C'est beau, comment tu aimes la nature.

Ses mains saisirent celles d'Isaiah et elle souffla dessus.

_ Promets-moi de ne jamais changer Isaiah.

Parce que tu n'es pas comme les autres, toi. Tu n'as jamais goûté aux sentiments humains, tu y es encore étranger. Tu es comme un nouveau-né qu'on a lâché dans cette vie et dans laquelle tu nages maladroitement – et elle espérait sincèrement que son esprit pur ne serait jamais souillé par l'envie des hommes trop avides de pouvoirs.

_ Et promets-moi aussi de faire attention à toi.

Elle ponctua sa dernière phrase d'un léger sourire.

_ On se retrouvera, c'est sûr. Et j'espère te revoir très bientôt.

Le chemin qui s'ouvrait à vous se scindait en deux, une pancarte était plantée dans la neige pour annoncer que si l'on s'aventurait un peu plus loin, on quittait Shirotsume. Abigail se tourna vers Isaiah.

_ Je vais devoir te quitter Isaiah. Mon chemin est un peu plus loin, si un jour tu as l'occasion de passer par Blue Pegasus, je t'y accueillerai avec plaisir.

Elle s'éloigna de lui en levant la main et en souriant. Mais dès qu'elle n'aperçut plus la silhouette d'Isaiah, son sourire s'éteignit presque aussitôt. La culpabilité revenant par vagues violentes et gelant son corps sur le coup. Bob était encore porté disparu – que se passait-il ?
Elle soupira et couvra ses bras, espérant que tout ce cauchemar prendrait fin.

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hello! i'm charming, and you is Snow white! Wait Charming isn't a boy? [pv:Abi]   Mar 2 Fév - 16:39

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

The frozen heart
Isaiah et Abi


Je ne pensais pas, la voir si décontractée, si fragile. Elle avait cette apparence de verre, mais ce cœur gelée, elle souriait, mais depuis le début j’avais eu du mal à observer son véritable sourire, mais ces derniers instants, elle souriait du visage, mais aussi avec le cœur. Elle était bien plus que ce jolie véhicule qui renfermait une âme peinée, elle était un soleil qui illuminait la nature d’une rare chaleur dans un paysage glacé. Puis, je courais, je m’amusais, je m’illuminais de la lumière que je captais comme un simple miroir qui renvoyait ce qu’il voyait. Elle m’avait fait rire, lorsqu’elle avait sauté et faillit tomber, j’avais eu peur, mais je voyais quand cet instant, elle s’amusait plus qu’autre chose. Elle se moquait même de Lucas. Heureusement qu’il n’avait entendu, sinon sa fierté en aurait pris un coup. Puis, il m’avait rejoint d’un énorme bond. Avant que je lui sourisse et je le fasse disparaître, car ma magie commençait à se faire rare. Il me souriait et j’ai même cru entendre un simple merci, ce qui venant de sa bouche voulait dire énormément, je ne pouvais m’empêcher de sourire comme un ahuri. Cependant, je n’avais jamais été aussi content qu’en cet instant. En effet, je m’amusais courait comme un enfant, je prenais de la neige que je m’amusais à faire fondre dans ma main, puis je regardais mes mains violette et rigolait comme un con, mais je trouvais cela drôle. Puis, je glissais en faisant le pingouin sur le sol. Puis, je me prenais un arbre dans la tête, mais je trouvais ça tellement drôle que je ne pus m’empêcher d’éclater de rire comme le cristal qui se trouvait à côté de moi, comme si des fées des neiges rigolaient en cœur avec moi.

Puis, je me rapprochais de nouveau d’Abigail, de ce vent qui traversait mon air mélancolique et qui me rendait joyeux. Puis, elle me souriait tout en me disant que c’était beau comment j’aimais la nature. Je ne comprenais pas réellement ce qu’elle voulait dire. J’avais cette folle envie de lui demander si elle pouvait préciser ce langage, car je n’arrivais pas à saisir la réelle définition de ce verbe. Pour moi, aimer ne pouvait réellement qu’être utilisé envers un être fait de cher et de sang, mais pour moi ce que j’éprouvais c’était plus une passion pour la nature, une communion. Quelque chose, que personne ne pourrait m’enlever, mais au final peut-être qu’on pouvait appeler cela de l’amour, je ne savais pas trop. Surement que parfois les sentiments étaient différents de ce que je pensais ou des simples définitions dans les livres et qu’ils devaient subir les différentes interprétations de chacun. Puis, elle saisissait mes doigts gelées, j’eu un frisson étrange, puis elle soufflait dessus, cette image me rappelait le peu de moment que j’avais eu avec ma maman. Elle me demandait de lui promettre quelque chose, elle me demandait de lui promettre de ne jamais changer, mais c’était quelque chose d’assez étrange, parce que simplement le fait de grandir amenait de nombreux changements, mais elle avait tant d’espoir dans les yeux et je ne souhaitais pas plus que ça perdre cette innocence qui parfois me permettait de m’émerveiller de choses. Puis, elle me demandait de prendre soin de moi, mais en attendant qu’en était-il d’elle ? Elle pouvait me promettre la même chose, mais je la voyais sourire, je ne pouvais pas lui casser ce prompt sourire. Je lui souriais et lui disait d’un ton non solennel : « Je te le promets, alors ! Simplement, si tu gardes ce sourire la prochaine fois qu’on se voit. »

Puis, elle me promettait qu’on allait se revoir, puis qu’on devait prendre deux chemin différents et elle me disait d’aller lui dire bonjour, si j’en avais l’occasion à sa guilde. Puis, je lui souris passait mes deux bras sur ma tête et partit de mon côté, je me mis à siffler dans la forêt, je me sentais chez moi dans cette forêt, mais je devais aller retrouver mon hôtel pour y passer la nuit, car le froid n’était pas fait pour notre corps, nous humains.




Code by Silver Lungs

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Hello! i'm charming, and you is Snow white! Wait Charming isn't a boy? [pv:Abi]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Gala Maxime Reed ▬ Snow-white broken.
» ★ JAYLEEN Q. SNOW-WHITE ★
» kim jung hwa + la jungie attitude
» Dessin de Snow'
» Présentation de Dark'Snow Day

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Shirotsume