L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]
 MessageSujet: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyDim 4 Jan - 11:56

Anonymous
Invité


Click


♦ L'Ombre de la Menace ♦
♠ Rp Libre ♠



Peu de temps s'est écoulé depuis ta rencontre avec Zadig, depuis les renseignements que tu lui avais donné. Il cherchait des membres pour Ajatar et les noms que tu lui avais suggéré n'étaient clairement pas ceux de simple voleurs de bijoux. Zadig voulait se préparer à ce qui arriver, tout comme toi mais tu avais une autre façon de te préparer. Tu laisses le sang, la bagarre et la guerre aux barbares et aux sauvages. Tu laisses les idiots se tapés dessus car ils n'auront sans doute que cela à faire. Tu laisses cette comédie grotesque pour ceux qui n'ont que ça à faire.

Toi ce qui t'intéressais c'était d'être dans les secrets de l'ennemi et ta position était la meilleure pour cela. Être aux premières loges. Toi qui avait réussie à infiltrer le Conseil jusqu'à ses plus hauts-gradés. Toi qui tout les jours leur mens avec finesse et brio. Toi qui tout les jours se jouent d'eux sans qu'ils n'en ai la moindre idée.

Si tu savais ce que le Conseil préparait, tu pouvais alors prévoir un coup d'avance voir deux si le cœur t'en disais. La promotion de Sybilia...L'annonce...Tout se préciser mais tout se précipiter également. Comme si tout ce qu'il se passait à Fiore était devenue une affaire prioritaire. Comme s'il fallait tout résoudre tout de suite. La plus part des gens couraient dans les couloirs, t'esquivant, les bras chargés de dossiers.

Oui, on peut dire que le chaos règne en maître pour une institution qui prône l'ordre, la situation était paradoxale et cela t'amusais beaucoup.

Sybilia Philips. Voilà un nom qui n'est plus étranger à tes oreilles à présent. Sybilia ou la femme montant les échelons par la force de travail. Une femme honnête en tout point mais de nos jours les honnêtes gens n'existent point...Elle devait bien avoir un petit secret. Vous vous étiez seulement croiser le soir de l'annonce sur le balcon mais très peu vous vous étiez parler pourtant, maintenant qu'elle siège en tant que ton égale, il fallait que tu ais un œil sur elle tout comme tu as toujours cet œil sur Elena.

Mais Elena s'était différent, tu ne pouvais tout simplement pas cerner la présence de cette prétentieuse en ces lieux.

Si elle fut encore un agent, tu l'aurais convoqué comme un vulgaire soldat mais ce n'est plus le cas, il fallait être fine, prudente car cette femme cache quelque chose que tu n'aime pas : L'expérience.

Prudence est mère de sûreté.

En demandant à ton assistant s'il ne l'avait pas croiser, il t'indiqua la porte de son bureau plus loin dans le couloir. Tu t'y rends alors sans perdre un instant, cherchant à connaître cette femme qui pourrait être ton ennemie..ou ton amie. Tout dépendait de ce que tu attendais d'elle.

Tes talons claquent alors sur le sol silencieux du couloir du Haut-Conseil. Elena semblait être dans son bureau, occupée à donner des directives tandis que tu avais chargé ton assistant de remplir certains papiers pour toi, trop occupée à ce qu'il paraîtrait.

Prenant ton plus beau et ton plus faux sourire qu'il soit, tu toquas à la porte et entra.

« - Puis-je ? J'espère que je ne vous dérange en rien dans ce que vous faites ! Dis-tu en rigolant légèrement »

Que dieu te pardonne pour cette hypocrisie légendaire mais voilà tout ce dont tu es capable. Voilà l'actrice qui est en toi qui montre son jeu le plus beau et le plus charmeur du jour. Quelque chose laisse à penser qu'il faudra plus que de belles paroles avec cette femme.

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyMar 6 Jan - 21:18

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'ombre de la menace
Avec Circé Eirene

Il y a peu de temps que j'ai intégré mes fonctions comme haute-gradée du Conseil. J'ai parlé avec pas mal toute la bande et s'il y en a bien une que je redoute, que je déteste et que j'aie envie de l'écraser dans un mur, c'est bien Circé. Avec son petit sourire hypocrite et sa voix qui me donne envie de vomir, il n'y a rien qui puisse m'encourager à être meilleure copine avec elle. On dirait qu'elle est faite de plastique de la tête aux pieds et qu'elle cache quelque chose derrière cette façade qui me donne envie de frapper dedans. Marcus, on dirait qu'il drague comme il respire, mais en même temps, il me donne des frissons dans le dos. Je le regarde aller et quelque chose de macabre en ressort et ça ne m'indique rien de bon vraiment.

Pour Elena, je pense aussi qu'elle arbore une façade froide pour ne pas perdre son autorité auprès de ses troupes. Je l'ai vue sourire et son sourire avait l'air pas mal plus franc que ceux de Circé. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est en elle que je mets toute ma confiance. Les autres, ça ira avec le temps je pense. Pour le moment, étant donné que je n'ai pas fait de mission avec qui que ce soit, je ne peux pas savoir si j'ai raison de croire Elena. Travailler avec une autre femme sur le terrain me fait rappeler ma mission avec Syn... Et c'est pour ça que je partis de la tour pour marcher jusqu'au cimetière où repose sa tombe, intacte. Les fleurs que j'avais déposées avaient disparues, probablement emportées par le vent. Mains dans les poches, je ferme les yeux et laisse parler mon coeur:

« Salut Syn... je sais que ça fait longtemps que je suis venue visiter ton lieu de repos. J'ai eu un horaire plutôt chargé ces derniers temps avec tout ce qui se passe... On vient de me nommer haut-gradée! T'imagines comment je suis importante aux yeux du Conseil maintenant? Je mérites certainement pas un tel titre puisque j'ai fait que mon devoir depuis le début... Je sais qu'on ne se connaissait pas très bien, mais en ce moment, j'ai besoin de parler à quelqu'un sans qu'il soit en mesure de me juger. Mon meilleur ami a déserté et Kôta est assigné ailleurs. Je ne sais pas comment gérer tout ça... c'est trop. Je pense que j'irai voir mon père et creuserai sa tombe officiellement par respect. Il me manque beaucoup... À la prochaine mon amie... »

Je me courbe avec politesse avant de quitter le cimetière et retourner à la tour du Conseil et de réfléchir à ma prochaine enquête. Je me rends compte avec ce moment-là que je suis plus seule que je le pense. J'ai fait des rencontres extraordinaires depuis que je suis à Fiore, mais un ami proche comme Jerenn l'a été, je n'en ai pas eu. Il me manque. La tête écrasée sur mon bureau, on ose frapper à ma porte au moment pile où j'ai envie d'être un peu seule. Je me redresse subitement et souris aussi faussement que la femme qui vient de frapper. C'est elle, Circé, qui ose pénétrer ici en toute hypocrisie. Je fais comme Elena m'a conseillé de le faire et je cache mes faiblesses derrière mon faux sourire et mes mots retenus:

« C'est ouvert! Qu'est-ce que je peux faire pour toi? »

Je me suis retenue pour lâcher un "garce", je me suis retenue de lui sauter au visage et de la faire exploser avec mes papillons. C'est difficile d'être impartial avec quelqu'un dont le visage ne nous revient pas du tout...
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyMer 7 Jan - 12:08

Anonymous
Invité


Click


♦ L'Ombre de la Menace ♦
♠ Rp Libre ♠



Tu étais méfiante, prudente car Sybilia était de ces femmes de caractères, ces femmes qui ne se laissent en rien impressionner ni par la beauté, ni par le charme, ni par le talent. Elle était de celles que l'on ne peut convaincre. Celles que l'on ne peut acheter. Elle te rendis ton sourire mais tu saisis rapidement la tonalité qu'allait prendre cette discussion. Vous vous montriez chacune un respect qui vous faisez vomir. Tu te méfiais d'elle car elle était de celles capable de lire en toi au moindre geste suspect. Elle se méfiait de toi car tu étais de celles ayant une liste de secrets plus longues que le code du Conseil.

La méfiance était reine entre vous mais vous aimiez à jouer à ce petit jeu d'hypocrisie car tant que vous serez dans ces bureaux, l'ordre s'imposait. Tant que vous serez en ces lieux, le respect prônait et malgré le fait qu'elle soit ton égal d'un point de vue hiérarchique, elle ne l'était en rien du tien. Aucune femmes ne t'étais comparable car au fond au Conseil, la majorité te jalousais. La majorité t'épiais et t'enviais car elles n'avaient que ça à faire ces commères. Pourtant Sybilia, son regard annonçait quelque chose que tu ne reconnus seulement chez peu de gens. Cette méfiance et ce mensonge général qui enveloppe déjà le début de votre relation.

Garce.

C'était tout ce que tu pensais d'elle. Peut-être qu'elle avait gravit les échelons de par son travail et son dévouement au Conseil mais Marcus était un homme facilement impressionnable et Elena était une femme qui ne savait pas lire la nature des autres. Une pète-sec un peu. Sybilia était ce petit grain de sable dans la chaussure. Il gênait mais tu ne pouvais l'enlever car jamais tu ne réussiras à lui mettre la main dessus.

Elle était celle qui allait certainement compromettre ton avenir ici et qui allait certainement compromettre également la personne que tu laissais paraître aux autres abrutis et au commun des mortels.

Elle te demande alors ce que tu veux, ce qu'elle peut faire pour toi. Sourire hypocrite mais tu continues à l'exercer parce que ça t'amuses et il paraît que sourire réduis le risque de rides. A ce qu'il paraît.

"- Eh bien je viens m'assurer que vous soyez bien installer dans vos nouvelles fonctions. Après tout cela est bien récent pour vous!"

Récent? Tu as l'impression que c'était hier alors que cela doit faire une petite semaine maintenant voir un peu plus. Tu poursuis, regardant furtivement autour de toi. Ton bureau est nettement mieux décoré et mieux éclairé que le sien.

Pouffiasse.

"- Si vous avez besoin de quoi que ce soit à l'avenir, n'hésitez pas à venir me voir, mon bureau est au bout du couloir."

Comme si tu allais l'accueillir à bras ouvert, tu laisseras ton assistant s'en occuper, tu es certaine qu'au fond, il aime faire plaisir aux jolies filles. Tu n'étais ici que de passage et tu espérais déjà repartir car son petit air suffisant et complaisant faussement hypocrite commençait à de déranger mais tout n'était qu'un jeu. La première de vous qui venait à montrer son véritable jeu à l'ordre, perdra.

Tu le savais. Zadig t'avais longtemps apprit à décrypter les expressions féminines. Il était assez bon professeur sur certaines choses.

Sybilia Philips. Voilà un nom qui t'énerve rien que dans la prononciation. Tu ne pensais pas que plus énervement qu'Elena pouvait exister et pourtant...ELLE existe.

Cela te suffisais amplement à gâcher ta journée.

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyMer 7 Jan - 20:42

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'ombre de la menace
Avec Circé Eirene

Connasse... Aller dégage de mon bureau avant que je te foute mon pied au cul. Aller, qu'est-ce que t'attends? Tu trouves pas que t'as assez sali mon plancher avec des talons haut? Tu trouves pas que c'est nauséabond maintenant dans la pièce parce que tu viens d'y entrer? Je vais te vomir dans la gueule tu vas voir! Si je pouvais, je te ferais prendre un bain d'acide avec les cadavres qu'on jette! T'aimerais ça hein? Ça pourrait enlever la crasse que tu es de ce petit monde. Je te hais. Je sais pas pourquoi, mais t'as un sourire à y casse les dents à coups de masse. Je sais pas pourquoi, mais j'ai envie d'invoquer mon épée assez longtemps pour que les démons te sautent dessus et te ramènent avec eux.

Bien installée? Mon cul oui! J'aurais pas envie de gigoter sur ma chaise si tu serais pas entrée dans mon bureau à moi... À moi toute seule! J'ai pas besoin d'assistant moi, j'arrive à travailler comme quelqu'un de normal parce que la compétence, je m'y connais. Toi, ça te prend quelqu'un pour écrire à ta place, hein? Tu sais pas écrire? On t'a pas dit comment te servir d'un crayon? On t'a sûrement pas dit comment sourire comme tout le monde non plus! Récent pour moi? J'te le fais pas dire grosse enfoirée! C'est tout récent cette haine! J'ai jamais eu envie d'arracher les cheveux de quelqu'un à ce point!

Et si j'ai besoin de quoi que ce soit? Oh oui, ça risque d'arriver ça... Un bon vent frais dans ta face de grosse conne pour te rafraîchir les idées oui! Et si je viendrai te voir? Tu peux en être certaine! Je vais commencer par frapper... sur ton nez et t'écraser les yeux jusqu'au fond de tes orbites c'est clair! Je sais où est ton bureau aussi, je suis pas aveugle! Qui c'est qui viendrait te voir de toutes manières, hein? Qui c'est qui voudrait subir ta présence. Aller, je suis plus capable là, tu dégages ou tu fais exprès? T'attends que je te réponde, hein c'est ça? Moi aussi je peux faire l'hypocrite et de détester sans raison valable, ce petit jeu, ça joue à deux.

« Oui c'est ça merci... Au revoir! »

Elle va partir? Elle fait exprès? Grrr... j'en peux déjà plus d'être assise à ce bureau...
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyVen 9 Jan - 10:15

Anonymous
Invité


Click


♦ L'Ombre de la Menace ♦
♠ Rp Libre ♠



La tension monte. L'atmosphère change. Toutes vos paroles ne sont que sous-entendus car au fond, tu le sais. Tu sais qu'elle a comprit qui tu étais vraiment. Tu l'avais sentie. Tu le sentais comme son haleine de marchande de poisson, mon dieu pauvre enfant! Qu'on lui donne un chewing-gum ou quelque chose du genre à cette femme.

Elle te fous un vent, littéralement parlant. Elle te renvoie dans ton bureau de la façon la plus simple et la plus claire possible. Elle te renvoie ton accueil presque chaleureux dans la gueule comme si elle te prenait pour un de ces soldats de bas étage. Toi, Circé, tu venais d'être mise à la hauteur de simple laquait. Toi, Circé, tu venais de te faire remballer comme jamais il n'a été permis de le faire depuis que tu es au Conseil.

Salope.

Tu continues de sourire mais même-toi ce petit jeu malsain commence à te fatiguer alors qu'elle n'attends que ton départ. Pourtant tu restes, tu le fais exprès, tu restes et tu fais glisser tes petits doigts sur chaque meubles, chaque étagère. Tu parcours le moindre coin et recoin du toucher car cela semble la frustrée. Tu joues à ce petit jeu alors que tu lis parfaitement dans son cœur. Tu lis toutes ces insultes qui te sont destinées. Tu les lis et pourtant tu t'y amuses car Sybilia est de ces femmes qui se ferra manger toute crû. Elle est de ces femmes qui ne résisteront pas.

Elle est cette femme qui te dénoncera quand il sera trop tard. Tu marches lentement faisant claquer tes talons dans son bureau puis de la fenêtre, tu aperçois son triste reflet. Regarde toi dans une glace face de morue, on t'as jamais dis que les sirènes c'était moitié femme, moitié thon? Tu la détailles du regard, tu détailles chaque traits immondes de son visage difforme tel Quasimodo. Tu détailles chaque courbes et chaque formes étranges que tu aperçois car il n'est pas permis d'être moche à ce point dans ce monde.

Tu lui rendrais bien service en l'exterminant sur le champ, c'était possible. Tu lui rendrais service et au fond, cela te ferrais un bien fous mais tu n'es pas de ces femmes violentes et barbares. Pas comme elle. Toi tu es une femme de société, une femme qui sait se tenir en compagnie d'autres femelles de son genre. Tu connais la retenue, le charme et la grâce...Pas comme elle.

Te retournant violemment, tu lui fais face. Elle ne t'as pas quitter du regard. Elle t'as regardé tout ce temps, profanant d'autres insanités sur ta personne. Oui, la jalousie ça existe.

Pourtant tu n'étais guère jalouse de la guenon. Non. Tu étais seulement jalouse du fait qu'elle pourrait presque plaire à Zadig mais le "presque" te rassures car Zadig ne te décevrais pas à ce point.

Tu la regardes et lui souris avant de quitter son bureau, mais pas ce sourire joyeux, non ce sourire provocateur car vous deux, ça ne faisait que commencer. L'histoire de deux femmes se battant par la pensée.

L'histoire de Circé et de Peggy la Cochonne.

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] EmptyMar 13 Jan - 0:23

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

L'ombre de la menace
Avec Circé Eirene

T'es là à me faire chier avec tes petites manières de garce. Tu me méprises pour je ne sais quelle raison et pour cette raison, pour ton hypocrisie que j'emmerde du plus profond de mon cul, je te hais. Je te méprise. Je te déteste et j'ai envie de te le faire savoir. Oh ça oui, dans mes entrailles ça grogne, mes poings fermés sous mon bureau, j'ai juste envie de frapper et te montrer que... que t'es une moins que rien. Te montrer que tu n'as aucune autorité sur moi. Que ta place ici sert juste à réchauffer le siège de Kôta. Il est pas mal plus ambitieux que ton faux sourire. Je me demande encore comment t'as fait pour monter les échelons... probablement en couchant avec Marcus qui s'est dit: " Une pute comme une autre, mais toi t'es magique donc j't'accepte sur mes cuisses. " Pathétique. T'as sûrement pas travaillé autant que moi pour mériter son siège... juste de sourire de manière encore plus fake pour faire plaisir.

Tu méprises mes meubles du bout de tes doigts sales. Foutue conne, tu vas sûrement te prendre toute la poussière... ah non c'est vrai, mon bureau est tout neuf parce que je viens d'arriver. T'es jalouse, hein? Tu jalouses la propreté et la nouveauté des lieux, pas vrai? À rôder comme une chacal comme tu le fais juste pour faire monter ma pression, tu perds ton temps, tu me fais perdre mon temps aussi. J'ai pas le temps de surveiller une gamine de maternelle qui cherche à faire un mauvais coup dans mon bureau pendant que j'ai le dos tourné. Mes doigts claquent sur le bureau à répétition pour montrer mon impatience. Non, je dois pas craquer, ce serait lui faire plaisir. Je coince mes mains entre mes jambes et les croise pour éviter de taper du pied.

Tu te retournes vers moi pour m'épier, constater que je suis toujours plantée-là à te regarder... parce que je protège mon territoire. Parce que je ne te laisserai pas me marcher sur les pieds, parce que je ne te laisserai pas faire, parce que je ne te laisserai pas me rabaisser ni gagner. Si tu pouvais crever, tu me rendrais service. Si on pouvait faire une attaque au sniper par ma fenêtre et que ce serait ta tête qu'on vise, j'en serais que plus contente. Tu continues à me sourire comme une attardée qui cherche à me provoquer. Mais le mal est déjà fait. Y'a rien de plus à ajouter. Lorsqu'elle quitte la pièce, la pression retombe et je peux souffler. L'atmosphère est lourd quand elle est là et ma mission maintenant, c'est de ne pas crever sous le poids de l'hypocrisie.
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips]   L'Ombre de la Menace [Pv : Sybilia Philips] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» ombre ailée
» Courir après une ombre...
» A l'ombre des orangers [Paris]
» Anima l'ombre d'omega.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP