Partagez | .
Aller à la page : 1, 2  Suivant
" Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "
 MessageSujet: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Dim 28 Déc - 18:39

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click



Yuuki Makonor

" Mais j'aimais le goût des larmes retenues, de celles qui semblent tomber des yeux dans le cœur, derrière le masque du visage."






Informations Générales


Identity

Nom : Makonor
Prénoms : Yuuki
Âge : 20 y.o.
Naissance : Sept. 771
Origines : Alentours de Crocus.


Activité(s) : En quête de Bonheur -
Guilde : Eagle's Claw
Statut : Célibataire
Surnom : Yuu' ~
Avatar : Roxas ; Kingdom Hearts







Psychologie




Vous me demandez concrètement de me décrire ? De livrer ma personnalité, mon comportement ? Voyez vous il est plutôt difficile de savoir où se situer d'un point de vue psychologique. Se connaître est une science qui demande d'être étudier chaque jours. Est-ce que vous avez déjà eu ce sentiment lorsque vous êtes partagé entre plusieurs émotions ? Que vous ne savez pas réellement si vous êtes heureux, malheureux, joyeux ou enclin à la dépression. D'une manière plutôt général, je suis un peu comme ça au quotidien. Jongler entre plusieurs sentiments, plusieurs émotions qui font que jamais je n'arrive vraiment à me situer, mon passé m'a littéralement transformé, devrais-je me qualifier comme quelqu'un de bien ou de mauvais ? Je ne sais pas si il est possible de se caractériser de la sorte à un moment ou à un autre. Très souvent, mon côté sombre prend le dessus face à la bonté et la sympathie que j'essaye de dégager, les personnes autour de moi, même dans mon enfance m'ont régulièrement qualifié de borderline, une explosion de contrastes sentimentale, je suis sur une ligne sensible de manière perpétuelle. Mon caractère peu changer d'un moment à un autre sans prévenir, comme ça tout simplement en fonction d'une remarque, du temps, d'un rêve, d'un souvenir ou d'une personne. Je ne dit pas qu'il est impossible de me cerner, bien au contraire ma façon de me comporter va de suite vous indiquer si je vous apprécie ou vous déteste cela fait de moi quelqu'un d'entier et de fidèle en qui il est facile d'avoir confiance.
Pour simplifier un peu les choses, disons juste que je suis quelqu'un de très sentimental, très « à fleur de peau ». L'histoire des autres me touche ou m’indiffèrent complètement. Je suis quelqu'un d'honnête, certes, ce qui peu faire de moi quelqu'un de légèrement irrespectueux parfois mais peu importe je préfère jouer sur ma sincérité bien que je soi aussi plein de divers vis.

Mes parents m’ont parfois dit que j'étais un petit manipulateur, je ne prétexte pas me servir des autres mais d'une certaine manière pourquoi ne pas tirer profit d'une personne lorsque cela est possible ? Pourquoi ne pas pousser un individu à vous être utile ? Son existence doit-elle être indispensable que pour elle ? D'une certaine manière, si nous utilisons une personne sans qu'elle n'en sois au courant, il n'y a aucunes raisons que ce soit quelque chose de mauvais, c'est seulement sur notre conscience que tout ça a vraiment un rôle. Autant profiter des autres, de ce qu'ils peuvent vous apporter, d'un point de vue sentimental comme d'un point de vue matériel. Alors, oui, pour résumer je peu être manipulateur, soit, mais de préférence avec les gens que je n'aime pas ; Logique ? C'est peut être là que mon côté mauvais intervient le plus, autrement je suis quelqu'un de très ouvert, qui aime discuter, se faire des amis, parler de la pluie et du beau temps, tout ce qui peu rendre une personne heureuse en fait. Enfin heureux, oui, mais qu'est-ce qu'être heureux si ce n'est que connaître notre petit univers ? Pour moi, voyager est forcément nécessaire, je suis une sorte d'aventurier bien que je déteste la douleur physique, la simple vue du sang me répugne au plus haut point c'est pour éviter cela que très souvent de cherche à me sécuriser. Dans ma magie, impossible de trouver une technique qui fera souffrir physiquement un adversaire, le psychisme en revanche, mon dieu que c'est passionnant... Découvrir les émotions de l'adversaire, ses pires souvenirs, ou encore lui implanter un sentiment complètement inverse à l'état d'esprit dans lequel il est me fait un bien incroyable. Un peu fou vous allez me dire, mais non, c'est simplement un passe temps. J'ai bel et bien les pieds sur terre et outre mes sentiments je sais où j'en suis, je connais mon passé et il m'est utile chaque jour dans ma vie.

Ah ! J'allais oublier de vous parler d'une chose très importante : Mon amour pour moi, enfin je veux plutôt dire mon léger narcissisme qui peu être assez agaçant parfois. Un miroir ? Une glace ? Et hop, vous pouvez être sûr que je vais me regarder pendant un petit moment cherchant à me perfectionner et corriger les petites choses qui pourrait ne pas aller comme mes cheveux, surtout mes cheveux... Qu'est-ce que j'aime mes cheveux. Je me moque assez souvent de moi même lors de mes petites crises de narcissisme, c'est nettement plus facile d'en rire. D'ailleurs, mon sens de l'humour est plutôt apprécié bien qu'il soit souvent noir et grotesque. J'aime beaucoup rire et faire rire.

Pour conclure, je suis méchamment sympathique, quelqu'un d'assez contradictoire psychologiquement parlant mais cela reste dans ma tête, à l'intérieur de moi. Les personnes extérieurs me prennent presque tous pour quelqu'un de normal et je le suis. J'ai juste mes petits défauts, certains plus importants que d'autres voilà tout.





Background/Test RPG




Ah ce lac, ce petit lac avec lequel vous aimez tant jouer avec vos amis, dans un village comme celui où je suis naît il est assez difficile de trouver des activités palpitantes pour s'occuper. Malgré tout la seule présence de ce lac faisait de moi un petit garçon tellement heureux, paisible... Très souvent je restais là, posé sur un morceau de la colline à admirer le paysage, surtout les plaines magnifiques qui s'étendaient au loin donnant au couché de soleil un tout autre point de vue. C'est comme si petit à petit cette boule de feu disparaissait derrière elles. Vous savez quand nous sommes tout jeune comme ça rêver est quelques chose de tellement important, rêver de notre avenir principalement. Alors, effectivement je suis né là dans ce petit village de Kusume à quelques kilomètres seulement de Crocus, dans une famille plutôt normal à première vue, un père, une mère et c'est tout. Notre petite maison était très simpliste malgré cela j'avais une chambre rien qu'à moi qui me permettait d'éviter les problèmes. Parfois je me sentais seul, très seul, mon père travaillait beaucoup dans les champs et ma mère devait assurer la vie du foyer, tout un programme. Ils n'étaient pas vraiment des parents très aimants, du moins, ils ne le montraient que très peu et finalement c'est peut être cela qui a forgé un peu mon caractère protecteur et ma carapace que j'ai aujourd'hui. Enfin, bref, laissez moi vous dire que dans ce petit village loin de tout, il ne s'y passait rien, rien de vraiment captivant. La voisine d'à côté qui avait tué son chat pouvait rester le sujet de discussion de toute la communauté pendant plusieurs semaines. Surtout que c'était moi qui l'avait tué son chat... Je déteste les chats et toute sorte d'animaux de compagnies enfin ça, c'était plutôt avant. Les choses ont littéralement changés depuis. J'ai donc passé mes premières années ici, fermé de tout, le monde extérieur ne m’intéressait pas, tout ce qui touche aux guildes, à la magie était un domaine tellement vague pour moi que je préférais l'ignorer. Malgré cela j'avais toujours en moi cette envie de voyager, de découvrir d'autres villes, d'autres villages, discuter avec de nouvelles personnes, enfin voilà un désir d'aventures, rien de plus. Tout cela restait un rêve pendant quelques temps. Pendant mon adolescence j'ai commencé à aider mon père à travailler dans les champs, franchement qu'es que c'était inintéressant et pénible mais tant pis je continuais car j'étais un garçon obéissant qui aimait rendre service, cela me permettais tout de même de mettre un peu d'argent de côté pour mes futurs voyages.

Un jour, lorsque j'avais 16 ans à peu près, je vis une nouvelle famille s'installer dans mon village, autant dire que ma première réaction fut de me demander pourquoi quelqu'un voulait emménager ici. Au début la présence de cette famille m'importait en rien, je continuais ma petite vie paisible. Seulement, un soir en revenant des champs j'ai décidé de me remettre sur ce petit bout de colline pour admirer le coucher de soleil. Au loin, une silhouette familière semblait déjà contempler ce sublime spectacle. Des cheveux longs, roux, qui se mélangeaient avec grâce avec la couleur du ciel. Cela rendait la vue encore plus... intéressante. Elle était habillé très simplement un peu comme une paysanne mais je doute fortement qu'à ce moment elle travaillait elle aussi dans les champs. Je ne savais pas vraiment quoi faire, rentrer chez moi, trouver un autre petit bout de colline ou partir à la rencontre de cette si belle personne. J’optais donc pour la dernière solution. Doucement j'approchais cette magnifique silhouette qui devenait de plus en plus concrète. Sans un bruit je m'étais assis à quelques mètres d'elle et contemplais le paysage comme je le faisait il y a quelques années de cela. C'est étrange mais à ce moment un sentiment assez rare avait fait son apparition, une sorte de sentiment de plénitude, elle ne me regardais pas pourtant, moi, il semblait que je ne pouvait pas me détacher les yeux d'elle, même ce paysage si magnifique n'avait plus la même saveur. Soudainement elle s'était mise à me regarder, ses yeux étaient noisettes, plutôt sombres... Là était notre premier échange de regard, l'un de mes meilleurs souvenirs. De cette manière nous avons commencer doucement à discuter, comme je le pensais elle était la fille de la nouvelle famille qui avait emménager dans le coin. Tout le long de notre conversation nous avons parlé d'aventures, de voyages, en effet elle et sa famille partaient régulièrement un peu partout, je fut en quelques sortes passionné par tout ces récits. Après cette assez courte discussion j'étais rentré chez moi, malgré mon âge j'avais encore une sorte de couvre feu, c'était je m'en souviens, assez frustrant... J'ai donc laissé cette jeune fille seule devant les collines, cette jeune fille avait le même âge que moi et s’appelait Helena, un prénom assez atypique. Régulièrement pendant un an nous nous retrouvions ici pendant presque une heure à discuter. Petit à petit j'ai commencé à développer une sorte de sentiment, certainement de l'attachement, allons plus loin... de l'amour. Je ne connaissait pas vraiment ce sentiment pourtant il commençait à occuper une grande part de mon cerveau et de mes pensées. Un jour alors que nous étions en train de discuter comme d'habitude, j'ai décidé de l'inviter chez moi en présence de mes parents, la situation était quelque peu étrange mais peu importe. Nous avons alors soupé très simplement, à la fin de la soirée je l'ai alors raccompagnée chez elle, après tout c'est des choses qui ce font, non ? Alors que nous étions devant sa porte, elle m'embrassa un peu comme dans les vieux livres romantiques de ma mère. Sur le coup, je fut légèrement choqué mais peu à peu mon étonnement laissa place au bonheur et la joie. Je rentrais donc chez moi, l'esprit particulièrement troublé. Voilà, c'est comme ça que notre histoire commença, j'ai donc eu ma première copine à l'âge de 17 ans. C'est un peu tard mais finalement il n'y a pas vraiment d'âge pour démarrer ce genre de choses. Plus les semaines passèrent plus je laisser mon père s'occuper seul du champ pour passer mes journées en sa présence... j'étais un homme vraiment comblé.

Régulièrement j’allais manger chez elle, ou elle chez moi, nous étions particulièrement heureux. Un beau jour, je lui ai proposé d'aller en randonnée, explorer un peu ces collines qui nous émerveillaient tant, malheureusement elle n'était pas venu à ce rendez-vous, j'étais alors prit d'incompréhension je partais donc chez elle en quête d'explications, elle avait sûrement était retenu par quelques chose. Je suis alors rentré chez elle, sans toquer comme je le fait souvent, et là une sorte de petite bête toute marron me sauta au visage, elle qui était juste derrière ce mit à rire et m'expliqua que son père lui avait offert cet étrange animal qu'il avait trouvé en revenant de son travail : Un marcassin. Je n'avais vraiment jamais vu cette petite bête, moi qui détestait cela j'étais maintenant destiné à le voir chaque jour avec elle, Botan, il s'appelait Botan. Finalement, nous avons repoussé notre randonnée à la semaine suivante.
Nous sommes donc partit, comme ça à la conquête des collines c'était la première fois que j'allais voir autre chose que mon champ et ma maison, j'étais particulièrement excité et quelque peu nerveux mais heureusement, Helena était là, avec Botan bien sûr qui continuait de me sauter dessus comme un vulgaire chien baveux. Tranquillement nous avons parcouru les collines, découvert des champs de fleurs, les petites forêts et nous sommes arrêté le midi pour pic-niquer. Nous avons donc cuit des poissons à la broche qui me donnait vraiment l'envie d'y accrocher Botan, mais il fallait que je me contrôle un minimum... D'un coup d'un seul je vis Helena s'écrouler sur l'herbe, elle était doucement en train de convulser, elle tremblait alors de manière très étrange. A ce moment je restais là à la regarder, complètement frustré, un peu comme ce moment où quelque chose que vous ne pouvez pas maîtriser ce déroule devant vos yeux. Vous savez que vous devez faire quelque chose mais rien ne viens, aucuns mouvements, aucuns sons. Rapidement ses yeux commencèrent à se fermer, Botan tournait autour d'elle en ne cessant pas de gémir des bruits que seul lui possède. Le corps d'Helena se décontracta, le marcassin se retourna vers moi, doucement, les yeux brumeux, semblant être emplis de tristesse. La scène avait durée seulement deux à trois minutes et pendant cet intervalle, j'étais resté là, statique. Ce n'est quelques secondes après l’événement que j'ai enfin réalisé ce qu'il venait de ce passer, je couru en direction du corps d'Helena commençant déjà à devenir froid. Plus aucun souffle, plus aucune vie de ce dégagé maintenant de son corps. Qu'es qui lui était arrivé ? Je me souviens mon incompréhension, c'était sans doutes une crise cardiaque ou quelque chose de médical qui était hors de mes compétences. Les larmes commencèrent à couler naturellement de mon visage, la fille dont j’étais tellement tombé amoureux venait de mourir, là, sans que je ne fasse rien. Es que j'aurais pût y changer quelque chose ? Je portais alors le corps de cette fille avec qui nous avions déjà parlé de projets, d'avenir et d'aventures. Mes larmes ne cessaient de tomber, je criais de tristesse, malheureusement personne ne semblait être dans les environs, c'est donc moi qui dût ramener ce corps sans vie à la maison de ses parents qui avaient commencés à m'apprécier depuis le temps. Le père s'était assis pleurant entre ses mains alors que la mère s'enfermait dans les toilettes pour n'en ressortir que quelques minutes après avec une expression assez étrange sur son visage. La tristesse dont elle était accablé s'était changé en un visage froid, ignorant et sans l'ombre d'un sentiment significatif. La situation était assez bouleversante, pourtant il m'étais impossible de rester ici plus longtemps, je rentras alors chez moi, dans une explosion de sentiments négatifs ne prêtant même pas attention au couché de soleil qui se déroulé face à moi.

Ce soir là, je suis donc rentré chez moi. Je me rappelle ne pas avoir salué mes parents et m'être enfermé dans ma chambre, m'allongeant sur mon lit. La tristesse et la colère c'était emparé de moi, que devais-je faire ? Rencontrer Helena était sans aucun doutes jusque là la meilleure chose qui me soit arrivé, moi qui ne faisait rien, ne connaissait rien avait enfin trouvé un but, quelque chose à accomplir. Que devais-je faire alors ? Sombrer dans le désespoir, la noirceur... Non, c'était beaucoup trop facile alors d'un coup de folie je me mit à casser des dizaines d'objets sans importance dans ma chambre, sans doute pour simplement me défouler, mais cela ne me calmait pas suffisamment. J'étais perdu, complètement possédé par la colère, les larmes n'arrivaient pas arrêter de couler, soudainement j'étouffais, comme si la tristesse en moi ne me laissait plus respirer. Je suis sorti, courant dans le village, en pleine nuit, sans aucun buts. Au loin je vis une lueur bleu, j'ai donc décidé de m'en rapprocher le plus possible m'arrêtant devant le lac. Je me suis alors retrouvé à l'endroit ou Helena et moi nous sommes rencontré, la lueur semblait venir des collines que nous venions d'explorer. Je me suis alors assis, là, simplement dans l'herbe regardant la lueur bleu qui ne cessait pas de briller mais qui étrangement me calmait. Pendant une heure je suis simplement resté là, ne pensant à rien mais n'oubliant rien non plus, soudainement je sentis quelque chose contre moi. Botan, ce marcassin m'avait retrouvé et s'était allongé contre moi, me regardant avec toujours les même yeux inquiets et préoccupés. Je me mit alors à le caresser, qui aurait crû que je fasse cela un jour ? La tristesse revint à moi et je me mit à pleurer me rappelant ce jour où cet animal c'était jeté sur moi. Un peu plus au loin je vis la mère d'Helena qui se dirigeais sans aucun doutes vers moi, je fut d'abord surpris ne comprenant pourquoi elle venait par ici, me voir. Sans un seul mot elle s'assit à mes côtés, observant le paysage avec intérêt. Je me suis alors rappeler ce changement soudain d'émotion lorsque j'ai ramené le corps inerte de sa fille chez elle.

« Bonsoir... Excusez-moi d'avance de vous poser cette question mais... Vous ne sembliez pas tellement malheureuse tout à l'heure. Es qu'il y une raison à cela ? »

Elle n'avait pas répondu tout de suite, le silence était vraiment insupportable, malgré cela elle c'était tourné vers moi. C'était vraiment une femme sublime, il semblait que l'âge n'avait pas prit effet sur elle.

« Ah, crois moi Yuki, je l'étais bel et bien mais il semble que parfois nous arrivons à nous maîtriser ou alors nous nous aidons nous même à le faire ».

Je fut alors surpris de cette réponse qui n'avait pas une réelle logique, comment moi qui ne connaissait sa fille que depuis un an pouvait bien être nettement plus triste qu'une mère qui a perdu sa propre fille ? Comment pouvait-elle s'aider à ce maîtriser ? Soudainement, elle me prit la main, une main très chaude, je fut étonné de ce comportement mais malgré tout cela me réconfortais. Brusquement je sentis le bonheur monter en moi, un sentiment de plénitude et de paix. Je ne compris pas sur le coup, je me mis à sourire et à rire sans aucune raison particulière dans un contexte qui ne correspondait pas du tout à ce genre d'attitude. Elle me regardait alors avec un sourire éclatant et m'expliqua que c'était comme ça qu'elle ce maîtriser. J'étais alors tellement bien, la tristesse et la colère avaient totalement disparu, comment quelque chose comme cela pouvait bien avoir lieu ? De la magie ? Évidemment, c'était forcément cela mais une magie bien particulière, j'en connaissais très peu à ce sujet mais je ne m'imaginais pas que la magie pouvait prendre une forme comme celle-ci. Tout devint alors très clair, je voulais connaître et maîtriser cette science aussi étrange qu'elle paraît, seulement à ce même moment ce sentiment de gaieté qui avait prit possession de mon être disparu me rendant alors encore plus malheureux. Mais alors, étais-je triste ? Heureux ? Je fut toujours quelqu'un dont les émotions n'étaient jamais vraiment très clair à l'exception de mon amour pour Helena, mais là c'était vraiment flou, je voulais revenir à mon état de joie précédent et demanda alors à cette dame, dont le prénom m'était même inconnu de me redonner ce sentiment. Elle refusa très nettement en m'expliquant que ce n'était pas une bonne chose de profiter de ces petites « aides » comme elle les appelaient. Je ne compris pas sur le coup mais peu importe, j'allais la convaincre de m'apprendre à réaliser cela peu importe combien il me coûte, sans insister je la laissa rentrer chez elle tranquillement, je me rappelle que ce soir j'ai simplement dormi dans l'herbe les yeux rivés sur cette lueur bleu très étrange et rêvant de ressentir à nouveau une émotion comme celle-ci.

Le lendemain matin, réveillé par le soleil qui venait de se lever j'étais encore dans un sentiment bien particulier. j'étais sans aucun doutes encore sous l'emprise de se désire de connaître et de pratiquer cette magie si spécial qui pourrait à tout moment me faire redevenir heureux après ce tragique incident. Plein d'entrain, je me suis précipité en direction de la maison d'Helena et avait ouvert la porte d'un geste assez brutal, là où ses parents étaient en train de prendre le petit-déjeuner comme si c'était un jour comme un autre. Ils ne semblaient pas vraiment tristes bien au contraire la maison inspiré la paix et la bonne humeur. Ils s'étaient retournés alors en ma direction prient d'incompréhension, même si la mère semblait se douter de la raison de ma présence chez eux en cette heure bien matinal. Elle s'approchait alors de moi et m'avait emmené dans une pièce à l'arrière de la cuisine, laissant le père seul devant sa boisson chaude. Elle m'avait dévisagé pendant un petit moment et sans que je dise un mot se rendit dans sa bibliothèque dépoussiérant un vieux bouquin qui semblait avoir plusieurs années derrière lui, il avait vécu ce livre et pas qu'un peu. Elle me le tendit alors assez brusquement avec un léger tremblement des mains.

"Tiens. Je vais juste te donner un conseil, car je sais pourquoi tu es là. N'espère pas que ce que tu vas trouver dans ce livre va résoudre tout tes problèmes. Mes sentiments à moi sont partis depuis un bon moment, apprendre cette magie a fait de moi quelqu'un de complètement instable sentimentalement. Je te le donne malgré que le mieux pour toi serait de faire ton deuil, dans la vie, il est parfois mieux de ne pas toujours prendre le chemin de la facilité Yuki."

Bien entendu, je le savais et j'avais bien compris ce qu'elle voulait dire par là, malheureusement je ne voyais pas de quelle manière je pouvais faire le deuil d'une chose aussi tragique, est-ce que j'allais passer des années à pleurer sur mon triste sort ou bien essayer de me simplifier les choses ? La réponse était pourtant évidente. J'avais alors fait simplement un geste de la tête positif et suis sortit de la maison en saluant le père qui semblait légèrement dans les vapes. Je repris alors le chemin de ma maison lorsque sur le trajet je vis Botan me suivre de très prêt, qu'es qu'il pouvait bien me vouloir cet animal ? Malgré cela je ne pouvais pas l'expédier chez lui, il était sale, sans doutes qu'il n'était pas rentrer chez lui depuis l'incident. Il était le seul souvenir concret que je pouvais encore avoir d'Helena, sur le coup sans vraiment trop réfléchir j'avais décidé de le prendre avec moi.

Une fois rentré chez moi, je me suis enfermé dans ma chambre comme à mon habitude bien que cette fois je n'étais plus seul mais en présence de ce maudit marcassin. Toute la journée j'ai lu et absorbé tout ce que le livre avait à me dire, il présentait un tas de technique oubliés permettant de manipuler les sentiments et émotions allant de l'amour à la colère, de la tristesse à la joie. Ce livre explorait même la conquête des souvenir, de soi ou d'autrui, c'était vraiment très... lugubre mais passionnant à la fois. Ce livre allait-il me permettre d'oublier ma colère ? De faire de moi un homme heureux ? Je devais le tester, je devais voir si cette magie m'était accessible, si cet art m'était possible ou non. Je m'entraînais alors pendant des heures et des heures, des jours et des jours à rendre Botan... Heureux. Cet animal avait beaucoup souffert lui aussi, seulement quelques jours après l'incident il devait encore être forcément malheureux. Les premiers jours, rien ne ce passait, mais peu importe je ne pouvait pas lâcher l'affaire si prêt du but, alors je continuais sans relâche. Puis un soir, Botan c'était mis à tourner en rond tout autour de moi, heureux comme un pape et remuant la queue, es que j'avais réussi ? Simplement en le fixant dans les yeux ? Alors que la mère d'Helena avait réussi par contact il semble que j'arrivais moi aussi à le faire à travers le regard. Botan, ne me suffisait plus il fallait que j'essaye cet art sur des individus humains cette fois. Plus tard, j'imposais à mes parents une farandole de sentiments bien différents, j'étais excité, le bonheur de réussir quelque chose aussi facilement m'emplissait de bonheur. Je n'avais même aucuns scrupules à faire subir de telles choses à ceux qui m'ont donné la vie. La perte d'Helena m'avait quelque peu transformé.

Pendant plusieurs mois, je m'entraînais sur n'importe qui, dans les bars des environs ou même sur moi même lorsque la tristesse s'emparait de moi. Je commençais à sentir au fur et à mesure que j'étais de plus en plus perdu dans mes émotions mais je n'en avait que faire, je pouvais enfin me maîtriser. Après avoir parfaitement maîtrisé cette science je devais passer à l'étape supérieur, le contrôle des souvenirs. Effectivement, les souvenirs et les émotions avaient forcément un lien très étroit qu'il mettais nécessaire d'acquérir. Fort malheureusement il était impossible de l'essayer sur moi même car je savais parfaitement que si j'essayais de me mettre face à l'un de mes souvenir, lequel allait apparaitre sous mes yeux, c'était plus fort que moi. Je l'ai donc essayé sur mes cobayes préférés, mes parents. J'ai mis plusieurs semaines à arriver à faire durée un souvenir suffisamment longtemps pour faire surgir un sentiment, soit, 5 secondes. Je me fichais de tout, je devenais presque fou et obsédé par tout ces sorts, j'avais repris confiance en moi, même plus encore que par le passé. J'avais donc 18 ans, presque un an après le drame et ma vie allait alors enfin changer.

Un jour, alors que ma satisfaction d'avoir réussi à maîtriser cette magie qui m'était encore inconnu il y a un an de cela, j'ai décidé furtivement de prendre mes affaires et de partir de chez moi. Helena... j'avais tellement de projets et d'aventures en tête avec toi, je ne pouvais tout simplement pas rester ici, caché dans ce misérable village, là où rien ne ce passait jamais. J'ai alors quitté le village, sans ne rien dire à personne, ni à mes parents ni à ceux d'helena. Dans mon sac, seulement quelques fringues et ce livre qui m'avait tant apporté jusqu'à là. Comment es que j'avais pût réussir à maîtriser une magie aussi facilement ? Aussi sombre quelle puisse être, cette force me venait-elle de la souffrance que j'avais accumulé ? Sans doutes ... Avant de quitter cette petite communauté je me souviens m'être rendu une dernière fois aux collines pour admirer le coucher de soleil. Ce spectacle était tellement beau, étrangement il n'avait toutefois plus la même splendeur et le même éclat qu'autrefois. Mon avenir était incertain à ce moment là, mais je le savais, je le sentais, je devais partir et me laisser guider par mes désires d'aventures. C'est alors avec un passé lourd d'émotions et de souvenirs que j'ai quitté Kusume, mais pas seul, j'ai tout de même emporté Botan avec moi, j'avais ce sentiment que notre histoire à nous deux n'était pas terminée.

J'ai alors commencé mon voyage par Crocus, c'était tellement passionnant de voir une ville ainsi, autant peuplé avec tant d'animations dans les rues. Une multitudes de personnes différentes, c'était le paradis rêvé pour expérimenter de nouveau ma magie, j'ai alors pratiqué sur de simples passants, des vendeurs etc. Améliorant mon art et manipulant un grand nombre d'individus, les voyant pleurer, rire, éclater de bonheur. Mon fidèle compagnon me tenait bien compagnie et m'aida longuement pendant mon exploration du centre de Fiore, passant par les massifs des sauvés, le lac de Tohra et tant d'autres. Avec lui, j'avais réussi à mettre au point plusieurs nouvelles techniques me permettant d'être plus efficace dans le cas où je rencontrais un adversaire. Malgré tout cela je me sentais profondément seul, comment aurais-je pût me faire des amis alors ma seule attention était de profiter d'eux ? Leurs rappelaient des souvenirs horribles pour eux ? Oui, il était sans aucuns doutes mieux pour moi de rester en solitaire. Malgré cela je rêvais d'appartenir à un groupe, une entité, quelque chose de motivant me permettant de ne pas sombrer même si ma magie me permettait toujours de me secourir moi même.

J'ai alors continué mon aventure par Fiore Ouest, découvrant des paysages littéralement différents de ceux que je pouvais connaître, tout aussi somptueux ceci dit. Ce monde est tellement intéressant, tellement riche... Je dormais très souvent à la belle étoile pendant à peu près deux ans, me nourrissant un peu partout, dans de petites brasseries, chez l'habitant que je manipulais ou bien en trouvant moi même de la nourriture. Je parcourrais les terres à pied, n'empruntant jamais aucuns véhicules, je tentais malgré tout de rester propre sur moi, suffisamment distingué. Je fut surpris de ne jamais avoir rencontré de mages encore. Un matin lorsque je cherchais de quoi nourrir Botan, je me suis aventuré dans les grands montagnes de Jura, certains les appelées les montagnes de Fer. L'ambiance y était particulièrement lourde et étrange, malgré cela je m'y sentais à mon aise, chose qui était assez rare malgré tout. J'ai continué, plutôt intrigué à m'aventurer sur ces montagnes, j'étais attirer par quelque chose, difficile de distinguer ce dont il s'agit. J'arrivais alors devant une grande porte, caché entre les roches. Pris de curiosité, comme toujours j'ai volontairement décidé d'y entrer ne sachant pas réellement se qui m'y attendais sans doutes, le commencement de quelque chose de nouveau.

Spoiler:
 






感情 メモワール
Kanjo Memowaru




Yuuki possède une magie assez spéciale qui ce trouve être l'altération des sentiments & des souvenirs. Il ne contrôle pas véritablement les souvenirs mais ne s'en sert que pour accentuer ou faire renaître une émotion triste, douloureuse ou même heureuse d'un individu.
Sa magie lui permet donc de faire naître chez quelqu'un un sentiment quelconque notamment la colère, l'amour, la joie, le désespoir, l'envie, la tristesse etc. de manière plus ou moins différentes en fonction des techniques. Sa magie est certes puissante en revanche il est impossible pour Yuuki d'infliger des dégâts physiques direct à son adversaire. Sa seule et unique arme ce trouvant être une sorte de torture psychologique dans laquelle il manipule son adversaire par un contact oculaire.
En effet, Yuuki est particulièrement... faible, lorsqu'il s'agit d'un combat puisqu'il ne peu pas attaquer directement l'adversaire. Sans compter le fait que sa magie est particulièrement imprévisible et dépend de plusieurs critères, notamment : La puissance magique de l'adversaire, sa résistance global, sa sensibilité, sa maîtrise de ses propres émotions etc. Il est en revanche particulièrement destructeur si il est face à plusieurs ennemis. C'est pourquoi Yuuki na participe et ne participera sans doutes à aucuns tournois ou arènes nécessitant le combat direct car inefficace.
/!\ En aucuns cas il ne peu supprimer un sentiment ou une émotion d'une personne mais simplement en faire naître une pour une durée limitée.
Peu importe la technique de Yuuki il ne peu toucher qu'une personne à la fois mais il peu toutefois enchaîner certaines techniques (Inlaid Feeling en particulier) sur différentes personnes présentes.




Techniques





Bebebe - FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Mar 30 Déc - 16:05

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Bonjour, bonjour ! Voilà je poste simplement pour signaler que je viens de terminer ma fiche à 100%. Je ne sais pas si j'ai le droit de le faire, je m'en excuse sinon.
Merci d'avance pour la lecture de celle-ci ! Smile
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Ven 2 Jan - 15:14

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦
♠ Premier Passage ♠



Tout d'abord bonjour et bienvenue sur Fairy Tail RPG ! =)

Désolé du temps d'attente, mais me voilà.

¤ Je vais effectuer une première modération, afin de soulever les éventuels problèmes que peut contenir ta fiche, les incohérences, les points flous et autres choses du genre. N'y voit en rien un acharnement contre toi, c'est comme cela que cela fonctionne ici et ce dans le simple but de pouvoir garantir à terme une insertion réussie de ton personnage dans notre contexte. Durant cette étape je repasserai voir ta fiche autant que fois que je le jugerai nécessaire en fonction des modifications apportées.
En temps normal s'en suit le passage d'un second validateur, afin de vérifier que notamment au niveau magie je n'ai rien raté, néanmoins avec nos effectifs réduits, il est possible que tu ne sois validé qu'avec un seul passage et une vérification sommaire de la magie par un autre membre du staff.
¤ Tu commenceras le jeu avec une maîtrise magique entre 100 et 1000 dépendant de la qualité globale de ta fiche.
¤ Mes commentaires sont simplement là pour t'aider à améliorer ta fiche, à mieux inscrire ton personnage sur le forum et donc à garantir un plaisir optimal lors de son insertion dans le rp.

Bien et si on commençait ?

Général

Un des codes du forum, pas mal de fautes d'inattention mais rien de bien méchant, une relecture devrait chasser tout ça.

Psychologie

Quelques fautes d'inattention, on dit un vice, pas un vis, puisque cette dernière sert à faire du bricolage ;p
Sinon "est-ce" pas "es", ca revient fréquemment donc je te le dis.
Sinon rien à redire.

Validé.


Background

Des petites fautes parfois choquantes, une relecture suffira à les chasser.
Exemple "tempi" on dit "tant pis", de même attention à tes temps, "je décida", on utilise pas le futur pour ce que tu veux dire, "je décidais de l'inviter chez moi".
Sinon t'es qu'un monstre, tuer un chat, tu vas voir je vais venir te botter le cul /pan/
Par contre le coup de la mort d'Helena, comment on peut mourir comme ça d'un coup avec du sang qui coule partout ? C'est totalement invraisemblable, qu'elle fasse un arrêt cardiaque encore je dis pas, mais tomber et saigner sans que rien ne soit venue la tuer c'est juste impossible.
"seulement 2 jours" chasse moi ce chiffre ! OO
"J'ai mis plusieurs semaines à arriver à faire durée un sentiment suffisamment longtemps pour faire surgir un sentiment, soit, 5 secondes."
Je pense que tu voulais dire souvenir.
Ayant vue pour EC avec Misto j'ai rien à ajouter, par contre je vais te demander une relecture par contre là y'a trop de fautes choquantes.

PS : N'oublies pas que tu es mage débutant et que même si dans ton histoire tu laisses apparaître le coté prodige de la magie, tu fais ton entrée en jeu débutant avec simplement 5 techniques.

Modifications attendues.


Magie.

Enlèves moi le 1vs1.
Comment ça Yuki utilises des techniques avec Botan ? Comment ?
J'accepte émotions et souvenirs car liés, mais tout dépend de comment tu les justifies dans tes techniques.
Du coup ta magie nécessite contact visuel c'est bien ça ?
Par contre je refuse comme c'est sous entendue dans ton histoire toute suppression d'un sentiment, d'un souvenir ou d'une émotion d'un autre personnage joueur sans son accord. Tu comprends pourquoi je pense.

En attente de précisions.

Techniques


Verdict : Une relecture, des détails de background et du blabla magique à revoir, préviens-moi quand les modifications auront été faites..

♦ ♠ ♦ ♠
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Ven 2 Jan - 18:40

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Bonjour, enfin re-bonjour. Je poste pour signaler que les modifications ont étaient apportés. J'ai changé toutes les techniques ( j'en ai quand même mis 5 finalement ). D'un point de vue orthographique j'ai changé quelques petites choses flagrantes mais hélas j'ai eu un peu de mal à tout corriger, l'orthographe étant l'un de mes défauts les plus important ( bien que je m’améliore ), j'espère que c'est tout de même mieux comme ça.
J'espère en tout cas que tout est plus précis comme ça (surtout pour la magie).
Et encore merci pour l'attention apporté à ma fiche ! Laughing
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Mer 7 Jan - 13:14

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Premier Passage ♠️



Me revoilà !

Général

Attention à ton orthographe, relis-toi et réfléchis à ce que tu veux dire, mais je note l'effort
Validé.


Background

Validé.


Magie.

Okay, par contre c'est pas du contrôle de souvenir et émotions réel on est d'accord. Tu suscites, tu ravives, mais tu ne contrôles pas.

Validé.

Techniques


Verdict : Du blabla magique encore, mais on en voit le bout Wink

♦️ ♠️ ♦️ ♠️
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Mer 7 Jan - 23:14

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Bonsoir Damaz, merci pour la relecture de ma fiche, effectivement après cela je commence à avoir des doutes sur l'efficacité de cette magie pour le coup mais si elle est développable avec les entraînement cela me rassure. Smile

Technique 1 > J'ai donc changé la durée à 30 secondes minimum et 3 minutes maximum.
Technique 2 > Du coup, j'ai changé pour faire un opposé de la Sad memorie, je pense que cette technique est utile si appliqué à une bonne stratégie. En revanche dans ce cas, le bonheur ne peu pas vraiment dépendre de la puissance magique de l'adversaire puisqu'elle a un but positif.
Technique 3 > J'ai mis un champ de vision à 20 mètres, Yuki n'ayant pas de technique de défense ou offensive, approcher l'ennemi même sous l'Inlaid feeling est assez difficile.
Technique 4 > J'ai changé la durée en 3 minutes comme conseillé avec un changement toute les 30 secondes.
Technique 5 > J'ai donc enlevé la possibilité de faire revivre un souvenir oublié et j'ai changé en en un champ de vision de moins de 15 mètres (car technique plus dangereuse pour l'ennemi) et réduit la durée à 3 minutes approximativement.

Voilà voilà j'espère que les détails et changements sont corrects, de nouveau merci d'avance Surprised
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Jeu 8 Jan - 10:50

avatar
Invité


Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Premier Passage ♠️





Techniques



Verdict : Okay c'est bon pour moi, mais étant peu familier des magies émotionelles, Chris va venir vérifier la magie au cas où Wink

♦️ ♠️ ♦️ ♠️
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Jeu 8 Jan - 12:37

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Bonjour Salomé, merci pour ce passage. Le petit soucis c'est que si je garde le contact visuel pour toute mes techniques, une fois que l'adversaire aura compris l'astuce, yuki sera plus ou moins inefficace c'est pour ça que je préfère l'appliquer seulement aux techniques d'émotion. Smile
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Mar 13 Jan - 20:11

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click

Modération Second Passage



Bonjour, bienvenue sur Fairy Tail RPG ! Moi c'est Chris, je ne ferais que le second passage de ta fiche et me bornerai à étudier la magie de ton personnage. Le reste je fais entièrement confiance à Damaz. Si tu as des questions, tu peux poster à la suite de ce message sur ta fiche, ou me contacter via la boîte MP de ce compte-ci.



Magie

Tu m'expliques comment tu pourrais contrôler des passants et non tes adversaires, plus particulièrement avec une magie ne jouant sur l'altération des émotions d'un individu ?
Par contre je vais te demander de corriger tes fautes, il y en a des grosses et beaucoup.



En Attente de Modifications
Code de Misto


_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   Mer 14 Jan - 0:08

avatar
Yuuki Makonor

Silver Sword

Click

Bonsoir Daryan, merci pour le passage. J'ai donc corrigé les fautes de la description magique (enfin j'espère...) et modifier quelques petites choses, toutes les techniques ne sont possibles qu'avec contact visuel ( plus simple et conseillé par Damaz de toute façon ).

Technique 1 > Non, la durée est limitée et ne dépend pas du vouloir de Yuki comme précisé dans "Durée" elle ne dure que 3 minutes maximum et dépend de la résistance de l'adversaire. (Je l'ai quand même rajouté dans la description de la technique).
Technique 2 > J'ai donc changé par un contact oculaire obligatoire.
Technique 4 > De même, contact oculaire nécessaire et j'ai donc changé la résistance magique pas psychologique.
Technique 5 > Contact oculaire obligatoire également.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "
» Baignade dans le sang
» La grandeur d'un homme se mesure dans ses actes et non dans ses paroles
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Du fumier et du sang [Eléonor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Silver Sword