Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Et voilà que tu hantes mes pensées ~ [Yoite & Abigail]
 MessageSujet: Re: Et voilà que tu hantes mes pensées ~ [Yoite & Abigail]   Jeu 15 Jan - 20:33

avatar
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click




When you can't fight~

Feat. Abigail Phoibos







Dans cette prison, tu lui réponds. Tu lui ris au nez. Tu retournes ses armes contre lui. Tu le bats, avec quelques simples mots. Sidéré, Kyofu ne tient pas. Il flanche.

Elle lui répondit, il sembla surpris. Le prix d'une vie ? Le prix d'une vie... il éclata de rire, mais il ne comprenait pas qu'elle était sur le chemin de la vérité. Peu à peu, à ses côtés, je voyais combien chaque vie avait un prix. Je voyais la lourde somme et les conséquences qu'engendreraient un meurtre. Je comprenais qu'un enfant qui mourrait perdait plus. Je voyais qu'un crevard qui se faisait assassiner ne faisait que du bien. Étais je bon ? Non, mais je comprenais que mes pulsions meurtrières n'étaient pas forcément bonnes. Elle avait presque raison.

- C'est faux.

Rictus aux lèvres, la Peur avait elle aussi en partie raison. Et elle s'approcha du visage d'ange d'Abigail, avant de lui murmurer

- Je vais te dire ce qu'il en est réellement.

Mon intimité en danger, je rougissais de colère. La Haine. Megaira devait la sentir en moi, j'en étais sûr. La Haine m'envahissant, je reprenais finalement assez le contrôle pour l'empêcher de parler, et de résister à la suite.

- Il...

Il ne parla plus. Il fut bloqué. Et Abigail se libera du serpent. Les coups devinrent plus rapide sur mon corps, Kyofu faiblissait.

- Il ne veut... qu'une chose : reprendre le contrôle sur toi, Kyofu !

Et tandis que je me prenais les coups, les frappes, je résistais. Kyofu se battait.

- Je suis maître de mon corps !

Et Kyofu rentra dans sa tanière, mon cœur et ma jambe droite, celle toute faite de plumes. J'avais réussi. Elle avait réussi. Mais elle continuait de me frapper. Je ne faisais rien. Et un coup destiné à ma gorge fut bloqué par ma main enserrant son poignet, alors que je lui attrapais l'autre poing qu'elle dirigeais au même endroit. Ma force contre la sienne. Je la retenais,

Je t'emmerde, Corbeau !

C'était fini.

- M... Merci...

Je ne savais pas quoi lui dire d'autre. J'étais toujours le Corbeau qu'elle voulait abattre. J'étais toujours le Légionnaire qu'elle voulait descendre. J'étais toujours l'un de ceux qui avaient attaqué Blue Pegasus. J'étais toujours... cette ordure qu'elle devait haïr au plus profond d'elle même. Je baissais les yeux, avant de les remonter. J'affrontais son regard saphir. J'affrontais son océan de mon Or... Tu es belle...
Sans m'en apercevoir, nos visages étaient proches, et je ne résistai pas à la tentation.

Un baiser.

Chaleureux et doux, malgré moi. Chaleureux et passionné.
Pourquoi ? Parce que nos corps étaient si proches ? Elle presque étendue sur moi... Ou parce que nous nous attirions ? Ou étais je le seul ? Je ne pouvais savoir, mais mes lèvres avaient hurlé, et s'étaient écrasées doucement contre les siennes.

Après ce contact réchauffant, je tentai de détourner mon regard.

- Je suis désolé...

De quoi étais je désolé ? De l'avoir embrassée peut être sans son accord ? Ou d'avoir contribué à l'attaque de Blue Pegasus ? Ou encore d'être à Légion ?

- Par rapport à tout ce que... j'ai fait... Je sais... c'est peu... mais je ne sais pas quoi dire d'autre...

La prison de plumes se disloquait doucement, chaque composante s'envolant. Le nuage de plumes.

- Je doute que tu me pardonnes un jour... mais je suis... désolé...

Étaient ce des larmes qui coulaient de mes yeux ? Oui... Je m'en voulais. Je regrettais... terriblement...

Je crois que je t'aime...



©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia


*

  • Voilà ~ c'est court, sorry :/

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Et voilà que tu hantes mes pensées ~ [Yoite & Abigail]   Jeu 15 Jan - 23:10

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click


YOITE





Son poing érafla sa mâchoire, prête à l’effondrer sous l’impact au sol par le brasier de rage qui consumait ses phalanges. Son coup fût avorté alors qu’il l’empoignait fermement, avortant sa tentative. Son autre coup jaillit pour frapper à nouveau mais il le freina dans son élan, le coupant contre sa paume de main. Pourtant Abigail ne cédait rien ; pas même une déficience au niveau de sa force, ses bras tremblaient pour asseoir sa puissance sur la sienne. Ca s’entrechoquait dans un duel, une sorte de bras de fer qui se misait sur une détermination implacable. Ils se toisèrent silencieusement tandis que ses yeux gris foncé s’oublièrent pour devenir des iris dorés. Abigail forçait toujours pour briser le barrage de ses bras mais il parvenait à réguler sa puissance, il ne cédait pas, pas même le bout d’un terrain pour qu’elle puisse prendre l’avantage. Abigail se mordit la lèvre pour se motiver, elle prit une impulsion sauvage pour faire en sorte qu’il abandonne, rien. Il tenait toujours droit. Pas même un déclin.

Petit à petit, l’espace qui les séparait se déroba comme si la gravité s’exilait dans cette notion de distance qui n’existait plus. Il déposa ses lèvres sur les siennes à nouveau pour échanger un baiser. Abigail qui tendait toujours ses muscles à son paroxysme, ouvrit ses paupières froissées d’un étonnement. Qu’est-ce qu’il faisait ? À quoi jouait-il ? Pourquoi le faisait-il à nouveau ?

Ce fut comme les battements frénétiques d’ailes de papillons ; porter par l’éphémère. Il se détacha d’Abigail qui le scrutait avec surprise, des excuses furent crachées dans l’air. Abigail eût l’air peinée. De quoi tu es désolé, au juste ?

Elle aurait voulu lui accorder un pardon quelque chose qu’elle aurait pu faire avant, mais elle en était incapable. Elle aurait pu s’énerver de cette rage qui l’animait corps et qui s’accaparait son âme. Elle aurait voulut faire quelque chose pour sa guilde ; mais elle n’en avait pas la force. Une chance aurait pu fleurir comme un bourgeon sur ses lèvres, mais… elle souffrait. Il fallait qu’elle exorcise cette blessure que Légion avait de nouveau marquée sur elle. Comme si cette guilde allait s’accaparer ceux qui pensaient s’en être extirpé, comme si elle serait le cauchemar qui se tapiraient sous l’oreiller et alourdirait les pensées. Légion était revenue dans un éclat le plus funeste et le plus noir.

Elle allait l’attaquer à nouveau sous sa rage, brandissant sa dague dans un élan de colère froide, stoppant la lame près de ses yeux quand elle aperçut des ruisseaux de larmes se répandre le long de ses joues. Elle parût étonnée d’abord, puis il y eut un dilemme qui la rongea à l’intérieur. Pour sa guilde, pouvait-elle laisser une chance à cet homme, aux épaules alourdis par tous ces meurtres ? Pouvait-elle s’octroyer le droit de punir quelqu’un par le meurtre ?

_ Arrête de pleurer.

Elle se recula d’un pas, jeta sa dague au sol. A la place, elle mit ses poings.

__ Je ne peux pas te tuer, je vais t’arrêter Yoite.


Elle allait pour la frapper, jusqu’à ce qu’une nouvelle escouade du conseil interrompt à nouveau leurs rencontres. Yoite se détourna pour quitter les lieux mais Abigail s’interposa pour l’en empêcher, il se mit à prendre la fuite, emboîtait par Abigail qui le coursa sur plusieurs toits. Elle hurla à pleins poumons en un cri salvateur.

«_ YOITE, JE TE RETROUVERAI ET TU NE T’ECHAPPERAS PAS CETTE FOIS-CI !!

Le sortilège Ground Dasher s’estompa immédiatement après, la faisant chuter du à la douleur musculaire. Elle aperçut Yoite disparaître dans l’ombre de plusieurs toits.

Comme une fuite qu’il avait stratégiquement élaborée la premières fois que vous vous êtes rencontrés. Encore une fois, il s’en sortait. Encore une fois, tout se passait comme au début.

Tu le traqueras comme un prédateur, jusqu’au jour où il sortira de la pénombre pour se montrer à nouveau à toi.



_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [FINI] Tu hantes mes pensées, c'est horrible | Jason&Alexis
» (F/LIBRE) ARIANA GRANDE ♔ tu hantes mes pensées.
» Oh ! Les voilà ...
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Shirotsume