Partagez | .
[Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2
 MessageSujet: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Sam 20 Déc - 18:49

The Devil's Soul

19H10

Black Jack : « Revenez vers moi mes enfants. »

La dynamique de l’attaque change. Le cannibale abandonne ses proies. La folle ferme définitivement les yeux. L’assassin finit par protéger ses cibles. Le traitre s’échappe. Seuls Yoite et Adrien parviennent à retrouver Jack sur le toit, et ils découvrent alors que leur maître a réussi à obtenir ce qu’il souhaitait. Le maître se fiche des absents, uniquement satisfait que le plan ait marché.

Black Jack : « Ne tardons pas. Enterrons Blue Pegasus. »

A l’extérieur comme à l’intérieur du dôme, les attaques répétées contre la glace tentent de la fissurer. Au même moment, Jack inaugura sa trouvaille qui permit d’exploser le dôme et leur ouvrir la voie vers le ciel. Immédiatement, ils s’envolèrent.

Et l’intégralité des mages de Blue Pegasus purent alors discerner, malgré la noirceur de la soirée, ce que Legion est venue leur prendre.

Le bombardier Christina.

Frost, dans son envol, rejoint ses deux camarades et son maître sur le pont du navire volant. Les Quatre jetèrent un dernier regard au bâtiment qui s’éloignait sous eux.

Black Jack : « FEU. »

Et Christina lâcha une dizaine de bombes pour détruire définitivement Blue Pegasus. Contemplant le spectacle, Jack hurla de rire et d’extase, et son regard se posa alors à ses pieds.

Black Jack : « C’était un jeu d’enfant de trouver les codes de Christina dans ton esprit, Bobby. »

Le corps inerte de votre maître ensanglanté. Vous n’avez plus de guilde, désormais. Arriverez-vous à sauver votre master ?
Christina s’envole toujours plus haut et commence à s’éloigner vers le Nord.
*
La répartition est libre, sachant qu'il faut néanmoins impérativement que tous les mages de Blue Pegasus postent une fois avant la prochaine intervention PNJ. Il est possible que vous décidiez de laissez Christina fuir mais vous perdrez la trace de Bob.

  • Frost [PNJ], Black Jack [PNJ], Bob [PNJ], Adrien et Yoite sont sur le pont de Christina.


Candice [PNJ] et Jiro Yu ne participent plus.
Le bâtiment de la guilde est détruit, les personnes se trouvant à l'intérieur de celui-ci ont disposé d'une poignée de secondes pour entendre le départ de Christina et sortir dehors observer ce qui se passe et ainsi échapper à l'explosion.

Chaque joueur dispose d'un délai de 10 jours pour répondre. Dépassé ce délai, le joueur sera disqualifié de l'évent.


Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Mar 30 Déc - 16:41

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click


TITRE







La sensation désagréable d'un coup de genou planté dans le thorax, qui la décolla du sol, avant de la clouer contre le mur d'en face. Le choc émietta la façade déjà miteuse, aillant subit les assauts belliqueux des mages. Abigail sentit ses lèvres s'ouvrirent dans un gémissement rauque et abrupte qui lui irrita le palais. Sa main se posa sur son ventre, tandis qu'elle glissa contre le mur, se réceptionnant sur les genoux. L'aura verte qui avait incendié sa silhouette disparut presque instantanément, et Abigail vint chercher des grandes bouffées d'air avec ses lèvres pour ne pas se sentir suffoquer – elle irradiait pourtant toujours un calme apaisant. Candice n'incarnait plus ses craintes, elle ne sentait plus ses membres s'effritaient en des tremblements en sa présence. Alors pourquoi ? Pourquoi était-elle si faible ?

La réponse jaillit comme une fumée noire face à sa question. La haine et la vengeance. Tisiphone et Mégaira. Elles étaient les seules à pouvoir lui insuffler la force nécessaire et adéquate. En acceptant leurs étreintes, elle deviendrait plus forte mais cela reviendrait à être au même rang de Candice. Elle se redressa en grimaçant, la douleur irradiant des élancements douloureux à l'intérieur de son abdomen.

C'est à ce moment là qu'elle le vit, cet homme dansant avec les ombres. Cet homme qui avait incarné le désespoir d'Abigail, cet homme qui lui avait dit qu'elle n'était plus attendue de personne, cet homme qui l'avait poussé à s'éloigner des autres. Cet homme qui lui avait fait embrasser la solitude dans son état le plus pur et funeste.

Jiro Yu.

Abigail écarquilla les paupières menaçant ses pupilles d'en jaillir, atterrée, tandis que la lame tranchante, se planta dans le cœur de Candice. Elle aperçut les yeux de la brune se vider de sa vie, comme si elle avait était drainée, purgée par Jiro, avant que ses iris ne se brouillent de ce voile que l'on nomme la mort. Il l'avait abattu avec calme et sang froid. Mais qui était ce type, que cherchait-il ? Sans même chercher une réponse, Abigail le vit prendre la fuite. Son menton se baissa vers la dépouille de Candice et elle se sentit brutalement envahit par le vide. Elle n'était ni satisfaite, ni triste. Elle n'était rien qu'une coquille vide. Comme si une part d'ombre s'était ébranlée en elle, avant de disparaître dans un craquement foudroyant.

Pourtant, rien ne semblait être fini.
Au contraire, tout avait prit naissance dans le sol de Pegasus.
La genèse du mal avait implanté son cœur dans le plancher, humait l'odeur du désespoir croissant des mages. S'agripper dans les tapisseries majestueuses mais pourtant devenues poussières, brisés et déchirés dans des luttes. Le mal avait prit commencement ici. Abigail le ressentait, le redoutait. Bob. Où était-il ? Disparu dans les limbes, emporté par les racines du mal, étouffé. Elle se sentit elle aussi, suffoquée. Brutalement.

Abigail secoua la tête pour agiter son esprit engloutit par la mort de Candice, comme si son esprit s'était brutalement projeté dans ses yeux de morte. Un vrombissement s'éloignait d'elle, en levant la tête vers le dôme qui avait enlacé de sa glace brisée les mages, Abigail constata avec fureur et dépit qu'on leur ôtait le Christina. Elle pivota vers Kôta puis Drake, jusqu'à voir un morceau de plafond s'écrasait sur eux – pas même le temps de dire un mot qu'un mage s'interposa pour empêcher la chute du mur arraché. Abigail n'eût pas le temps de reconnaître, choquée par ce qu'il se passait. Et avant même que le bombardier n'entre en action, Abigail poussa un hurlement de haine qui comprima ses poumons, qui déchira l'intérieur de sa gorge en des fissures vengeresses. Un hurlement de désespoir mélangée à ce que Mégaira et Tisiphone attendaient le plus.
Abigail se cédait à elles. Presque entièrement.

Puis elle sentit son souffle se crisper, tandis qu'elle s'élança en vérifiant que Kôta et Drake s'apprêtait à lui emboîter le pas dans sa course. Tout s'écroulait, Abigail prit appuit sur l'une des rambardes pour sauter, roulant sur le sol pour ne pas meurtrir ses jambes. Lorsqu'elle sortit, la froideur de la neige lui gifla le visage. Ses jambes se dérobèrent sous son poids. Ses poings rencontrèrent la terre, soulevant un nuage de neige, ses doigts frictionnèrent la terre.

_ Mégaira, Tisiphone... Mégaira, Tisiphone.... Je veux que tout ça cesse, donnez moi la force de le poursuivre, donnez moi la force d'arrêter tout ça.

C'était comme une prière, une prière qui attendait la sentence du verdict de Tisiphone et Mégaira. Elles se régalèrent de la haine et de la vengeance naissante d'Abigail, encore plus délicieuse que celle des autres. Abigail se sentit devenir plus forte, bientôt elle se redressa, se tourna vers les autres. Elle avait changé, quelque chose s'était brisé dans son regard. Quelque chose, de plus grand encore, s'était brisée en elle comme de la porcelaine éclatée.

_ Il faut qu'on aille sauver Bob...

Et elle se retourna pour guetter le bombardier s'envolait, la guilde prenait feu, des bouts bois en feu avait ricoché sur le manteau blanc. Abigail enflamma ses chevilles de ses halos verts, elle prit un puissant élan, laissant un impact. Alors qu'elle s'élançait dans les airs, des rosaces vertes se dessinaient sous ses pieds, faisant office de plate-forme. Elle entamait une ascension des plus rigoureuse pour rejoindre le Christina.

Il faut sauver Bob.
Mais tout ça se dissipait, la haine gravissait son chemin jusqu'au abysse de son cœur, la vengeance, elle, contrôlait désormais son cerveau.
Abigail se sentit mourir pour la première fois.
Elle sentit le contrôle s'effiler devant ses yeux.
Elle se sentit disparaître au profit de Mégaira et Tisiphone.

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Mer 31 Déc - 2:17

avatar
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Attaque de Legion
Legion VS Blue Pegasus


Le navire bombarde les restes de la guilde des pégases. Jack rit aux éclats en voyant les flammes consumer ses ennemis. Bob se tient à quatre pattes, possiblement en douleurs, mais il vous est impossible de savoir de quoi il souffre. Vous êtes sous les décombres et quelques secondes vous sépare de l'asphyxie. Vos ennemis vous observent de là-haut en souriant. Macabres spectres des ténèbres qui s'éloignent rapidement. Christina n'est plus sous votre contrôle et la vie de Bob est en danger.

Une silhouette s'élève dans les airs, une seule risque le tout pour le tout pour la vie de son maître. Son aura magique attire l'attention de Black Jack qui pose ses mains gantées de cuir sur le rebord pour étirer le cou et voir de quoi il s'agit. Ses dents grincent : il n'abandonnera pas son nouveau jouet pour une simple femme trop téméraire. " Pauvre folle. " murmure-t-il.Il sent la force jaillir en elle... comme si elle n'est pas vraiment seule. Il retire son gant de la main gauche et grimace. L'air ambiant semble le faire souffrir et ça le rend encore plus orageux. Il lève le bras en direction de l'arrière de Christina et c'est d'une voix caverneuse qu'il prononce sa formule:

" Thanatos mors inferni clamavi princeps! "

Les nuages se mêlent et s'entremêlent, se noircissent et prennent forme. La forme se durcit et se définit et impose sa présence magique dans les airs. Jack rit entre ses dents tout en rhabillant sa main du gant pour faire taire la douleur à sa main. Un homme naît dans les ténèbres: armure osseuse, mais vêtement classe de rouge et de noir, ailes pointues montrant un côté furtif et ses jambes ne sont qu'ossements. Il lève la tête vers la femme qui s'élève vers les cieux pour montrer un visage androgyne, mais vide de toute âme. Il s'élance à toute vitesse vers la belle blonde pour l'intercepter et la frapper d'un coup d'épaule pour la forcer à s'écraser vers le sol... mais il ne s'arrêtera pas là. Il voit les silhouettes grouiller tout en bas. Du bout de ses trois cornes naît une énergie négative qui vrille comme des éclairs. Il accumule l'énergie au centre des trois masses sous forme de boule et la relâche vers le bas pour finir le travail de Christina. Est-ce qu'ils s'aideront les uns et les autres, ou bien tenteront-ils toujours de sauver leur maître protégé par les hommes de main de Jack... et Jack lui-même.




FICHE PAR SWAN


image de l'invocation:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Mer 31 Déc - 17:31

avatar
Jasper Féamor

Indépendant Légal

Click



Ah...Ah... Décidément, cette journée était merdique. La seule chose cool était que je me suis battu à fond.Je ne me pas senti dans un tel état d'excitation depuis ma rencontre avec la demoiselle aux cheveux de feu. Je ne savais même plus si je devais rire ou pleurer du chaos environnant. Sans doute pas, une guilde, enfin le bâtiment fut littéralement rasé par une attaque que je n'ai même pas eu le privilège de voir, mais qui au moins aura eu le mérite de me réveiller de mon sommeil. Tel une princesse qui se réveille par elle même, qui n'aura jamais connu le baiser tant convoité. Ma tête me brulait encore, est ce que mon attaque avait marché ? Il faut croire, la fille des neiges ayant totalement disparu des radars, du moins de la où je suis. Me relevant en portant toute la peine du monde et cherchant la force dans la douleur. M'agrippant le bras droit qui semblait totalement mort, brulant de l'intérieur. Avançant lentement vers ce qui a servi de champ de mort, je tournerais la tête de chaque coté pour chercher Alice des yeux. C'est la seule qui comptait dorénavant à mes yeux, laissant peu de place à l'enchainement d'un nouveau combat. 

Arrivant à l'épicentre de ce qui fut l'apologie de la violence, je ne trouvais aucune trace de ma sœur. L'appelant d'une voix plutôt faible, mes ultimes forces cherchant plutôt à me tenir debout comme un damné. Je faisais pitié à voir, d'autant que je n'arrivais pas à m'enlever ce léger sourire idiot qui masquer l'état d’inquiétude dans lequel j'étais. D'autant que cet état n'allais pas tarder à monter dans le champ émotionnel de celui-ci.  Mes yeux pris en chasse une fille. Elle semblait de la même taille qu'Alice, les cheveux longs comme elles, mais elle était blonde. Bordel, décidément, c'était pas mon jour. Mais là n'était pas la véritable question. Alliée ? Ennemie ? Neutre ? Là était toute la question. A la tête qu'elle faisait, je misais sur la première option. Pourquoi ? Elle regardait le ciel. Et quand, aujourd'hui, on regarde dans le ciel, en général, c'était pour faire face à la galère qui nous tombait dessus. Levant difficilement la tête vers le ciel. Un énorme vaisseau nous narguait du ciel. Il arrivait d'où celui là ? J'ai dormi combien de temps ? Merde. On allait devoir faire face à ceci maintenant ? La fille semblait déterminé à le faire, et son cri de guerre était comme un stimuli, je suppose. Le bâtiment déchu sous ses pieds donné un visage presque pathétiquement héroïque à la scène. Ah ah, cela étrangement, j'avais beau savoir et me dire que tentait d'attaquer ce vaisseau était hors de mes capacités, je n'arrivais pas à m'y faire. Le suicide pas vraiment une voie que je prônerais, mais le sacrifice de soi, c'est classe, et surtout, ce que je faisais de mieux, alors autant que cela serve dans ce combat. Malheureusement dans mon état, hormis mon corps, j'avais plus grand chose à offrir. Ah si, peut être une chose, mais je suis pas sur que ça marche.

- Ah..Allez, Aria, à toi de jouer... Viens à moi !

La marque sur le dos de ma main prit son scintillement naturel, mais ne m'offrit pas ce que je voulais, et s'éteignit comme il avait apparu, très vite. Regardant ma main d'un air ahuri, elle était sérieuse ? Elle n'allait pas venir ? Retentant ma chance une, deux, trois fois... Rien, toujours la même camelote, de l'espoir puis la poussière de déception. C'est quoi cette connerie ? Depuis quand elle ne répond pas à mes appels ?  C'est une blague ? Je ne crois pas qu'on soit le premier Avril. D'autant que tu es mon seul espoir d'être utile dans mon état. Allez allez... M'agripant et relevant, je le serra à un tel point que le sang ne devait même plus pouvoir rejoindre ma main.

- Allez...Allez..Allez. Allez allez allez allez allez allez !!!!!!!! Viens à moi, Aria, je te refuse le droit de refuser, je suis l'incarnation du bien ici bas, alors répond à mon appel et poursuis mon idéal à ma place...

D'un coup, je compris la raison de son refus jusque là. Ma marque laisse place à un spectacle aussi magnifique que douloureux. L'invocation d'Aria fut un succès, la destruction de mon bras et de ce qu'il me reste de conscience aussi. Tombant directement au sol, sans même passer par la case "mise à genou". Mon corps devait sans doute en avoir marre de moi. Faut dire, il doit pas trop apprécier que je le prenne pour un simple jouet de mon esprit trop raide. Qu'importe, j'avais obtenu ce que je voulais. Je ne sentais plus aucune sensation dans mon corps. Et je respirais avec autant de force qu'un nouveau ayant le cordon ombilical autour du cou. Je n'arrivais même pas à ordonner un ultime ordre.

- A...Ar...Aria...C... Cette fi...lle... aid...

Écran noir. Plus rien, je pense que j'avais dépassé d'un peu trop mes limites...Cool. Mais je doute que cela me servent si jamais je mourrais. Aria disparaitrait et je n'aurais servi à rien, d'un bout à l'autre. Qu'importe comment, il me fallait au moins ce soupir de vie. Me sentant soulever, et trimballer autre part, c'était sans doute Aria qui me mit dans un coin sécurisé. Mon corps ne répondait même plus au simple information que mes sens encore en éveil lui procurait. Je ne savais même pas si j'étais contre un  arbre déraciné, une roche, ou que sais je. Je l'ai déjà dis, mais cette fois, c'était assuré. Game Over.

[Aria]

Une fois avoir mis à l'abri Jasper près d'un arbre déraciné.  Je le plaça dans une position telle qu'il n'est pas à faire d'effort. Me relevant et regardant autour de moi. Je pris information de tout ce qui pourrait m'être utile pour la suite. La sœur de Jasper était là, les autres personnes ayant participé sortait tour à tour de l'endroit où les explosions les ont projetés. Qu'importe. Je me devais déjà, avant tout de venir en aide à cette fille qui semblait déjà prête à contre attaquer. M'élançant vers elle, je pris le soin de m'équiper d'une arme bien évidemment avant de charger. D'ailleurs, l'ennemi semblait avoir plus d'un tour dans son sac. Invoquant lui même, après la fille et Jasper, une invocation. D'ailleurs, celle-ci avait une étrange ressemblance avec Karîn. Raison de plus de l'éradiquer de ce monde. Il avait pris en grippe cette demoiselle. Quel goujat. Je vais lui apprendre la galanterie. Prenant appui sur un arbre qui avait été brisé mais n'avait pas totalement, j'avais juste de quoi prendre mon élan pour mon saut et le détourner d'un coup d'épée la bête de la belle, lui laissant le chemin libre pour poursuivre son ascension. Puis reprenant appui sur  le tronc d'un second arbre détruis, je pris le temps de remarquer l’efficacité de mon action. J'avais bien réussi à le toucher, pas suffisamment pour le blesser grièvement. Dommage. D'autant qu'il semblait que ce démon n'ait pas fini de nous ennuyer, et préparait déjà sa future attaque. D'une toute autre puissance, et je ne pouvais me permettre de laisser une telle charge d'énergie touchée Jasper. Retournant à ses cotés, je n'avais accès à aucune de mes techniques, ce qui est bien dommageable dans ce cas-ci. L'état de mon protégé était déjà critique, voire pire, je ne pouvais me le permettre. Et tant que cette attaque ne nous avait pas atteint je ne pouvais rien prévoir de plus offensif. Qui survivra verra.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Ven 2 Jan - 15:26

avatar
Drake Fulgur

Indépendant Légal

Click

Les pieds dans la neige, une main pour amortir ma chute du premier étage et me voilà entre le dôme et la guilde. Ces explosions, elles sont bien plus grandes, d'où viennent-elles ? La peur récemment instaurée , celle d'être seul, renaît et il me faut rejoindre mes alliés pour l'évacuer. Et malgré que le bâtiment de la guilde se met à s'effondrer, je le contourne pour chercher les autres. Je mets ma vie en danger alors que je pourrais fuire mais je m'en fiche, tout ce que je veux, c'est ne plus être seul pour partager l'amertume procurée par cette maudite vision. Quelle torture, voire tout cela arriver en s'imaginant le pire. Bob, Abigail, Chris, sont-ils blessés ? J'avance en courant dans la neige qui craquelle sous l'action de mes pas. Et c'est un brasier, un feu qui s'élève lorsque dans le ciel je parviens à discerner Christina dont la coque inébranlable luit sous l'ardeur des flammes. Qu'est-ce donc ? Je croyais que Black Jack nous attaquait...

Mon regard redescend vers la guilde et je perçois Kôta non loin de moi tandis qu'Abigail poursuit déjà le vaisseau en sautant dans les airs. Et je vois mon adversaire, Yoite, sauver Kôta de l'effondrement de la guilde. Ont-ils... pactisé ? Je ne comprends pas, mais je sais que la chose à faire est de suivre Abigail. Car elle est la meneuse ici, la cheftaine après Bob et qu'elle aura toujours fait de son mieux jusqu'à maintenant. Mais parfois cela ne marche pas toujours, pas lorsque l'on est seul alors moi, membre de Blue Pegasus, je m'engage à la suivre, bien qu'affronter Christina relève du suicide. Je me cache alors du mage du Conseil et de l'assassin pour trouver un chemin dans les airs qui me permettrait d'atteindre Christina. Heureusement le système de détection du vaisseau repose sur un de nos membres et ils auront peut être du mal à nous repérer. Je tenterai de passer par l'arrière. Soudain l'assassin monte sur le vaisseau et une créature maléfique s'interpose sur la trajectoire d'Abigail.

"C'est mauvais signe !"

Je m'avance vers les autres en oubliant finalement d'attaquer Christina par derrière. Nous montrerons qu'unis notre force suffira. Je vois alors un garçon inconnu à mes yeux succomber à la fatigue alors qu'une nouvelle invocation surgit et je me dis que c'est à mon tour de sortir mon atout majeur. Combattons le feu par le feu. Ma main se lève et s'illumine tandis qu'en son creux réside une montre à gousset. Je l'ouvre et une créature mécanique jaillit d'un cercle magique. Une sorte de lézard ailé dont le corps est composé d'acier se transformant immédiatement en un semblant de dragon pour grandir en taille et me servir de monture

"Allez Drake, en route, ne perdons pas de temps. dit Iron, Esprit de l'Arsenal Mécanique.
-Oui !"

Je monte sur la bête et elle s'envole immédiatement en direction de la mage pour lui venir en aide. Notre ennemi semble occupé par l'invocation de l'inconnu, ce qui me laisse le temps de progresser dans les airs. Une fois arrivé à son niveau je vois la sphère remplie d'énergie ténébreuse se former et je place mes mains face à moi dans l'espoir de sauver les blessés. J'invoque trois cercles magiques d'une lueur dorée face à moi, les uns devant les autres, ne pouvant estimer la puissance du monstre puis je regarde Abigail avec un sourire pour chercher de la confiance auprès d'elle.

Je suis là pour t'aider Abigail ! J'assurerai tes arrières s'il le faut.

Et alors que les cercles magiques brillent de mille feux face à l'obscurité de notre adversaire. Je me contente de me concentrer sur cette dernière protection pour arrêter le projectile. La lumière, les ténèbres, voilà un affront bien intéressant.
Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Mar 6 Jan - 14:33

avatar
Invité


Click

Mini Event Blue Pegasus

Devoir Millénaire


" Te lier c'est accepter le pire comme le meilleur, te perdre et te noyer, t'oublier toi et tes pensées, tes idéaux et tes rêves. Tu n'es jamais seul Altiel, nous sommes là et il est là, veux-tu prendre le risque que quelqu'un d'autre puisse pénétrer dans cet intimité ? Que quelqu'un puisse nous séparer, briser ça ? Puisse te faire oublier que seule compte la nature et sa beauté ?"


La terre gronde, tremble alors que les murs se déchirent sous l’impulsion du monstre s’élevant dans les airs. La pierre se déchire et les yeux écarlates ne peuvent que rester scotché devant le spectacle, il ne sait pas ce que c’est, ne comprend pas ce qu’il est en train de se passer.

Jusqu’à ce moment, cet ultime instant où le cri retentit alors que les bombes s’abattent en rafale. Un simple cri, deux cris alors que l’un sort de sa bouche et l’autre retentit dans son esprit.

Anri.
Syla.

La magie explose dans la rage, les yeux de menthe opaque devenant presque noire, elle hurle alors qu’elle déverse sa magie sous l’assaut inattendue. La jungle improvisée brûle, et c’est comme si elle brûlait avec elle alors que chaque plante, chaque arbre, chaque liane, chaque fleure touché est comme un coup de poignard asséné à son esprit.

Elle hurle alors que sous terre s’établit la greffe. Que dans le bâtiment subissant l’assaut des cieux le sol se fend et les troncs en émergent, nourrie de sa magie millénaire, nourrie de la vie de l’enterrée. Les arbres se courbent en arcs dans les fondations du bâtiment, enveloppant son protégé et celle qu’il voulait à tout prix sauver, quitte à se tuer.
Les bombes éclatent l’écorce, la pierre glisse contre les troncs en faisant saigner leur sève, la végétation entière pleure sa misère, hurle sa douleur et Syla souffre avec elle, hurle pour elle, pleure avec elle alors qu’elle flanche légèrement, que de son corps végétale la sève se met à suintée de plaies, que la sève coule de ses yeux en des larmes brillantes, coule lentement sur son corps tel une effusion de sang.
La végétation meurt et elle saigne dans les relans funestes de la haine.
La haine explose en elle, implose en un tourbillon nauséabond alors que sa verdure se fane, que ses yeux de menthe deviennent noirs, que sa chevelure de pétale semble tomber comme une rose gâtée.

Un hurlement, il déchire l’air de son inhumanité, semble émaner de la terre elle-même, des arbres et de l’herbe, des lianes et des fougères, des fleurs et des écorces millénaires, comme un écho sordide, l’écho du déchirement de la vie.
Elle se décompose et sa magie implose, au cœur de la terre les greffes se multiplient, se liant à la jungle mourante qu’elle avait créée quelques instants plus tôt, les arbres en feu entre en mouvement tel des serpents sifflant, l’herbe rongée par le feu grandie, s’élevant dans les cieux tel un tourbillon de végétation alors que herbes et fleurs se mêle au balais infernale de plantes brûlantes, l’écorce explosant au contact de l’énergie sombre s’enfuyant des airs.

Et dans les ruines et les flammes elle s’avance, la sève coulante en un flot immonde de son corps végétal semblant se consumer sous des flammes invisibles, sa chevelure de pétales tombe en farandole se décomposant sous l’impulsion du vent.
La douleur à son apogée.
La haine pour la faire sombrer alors que ses bras semblant s’émietter au vent s’étendent en avant et c’est comme si le tourbillon infernal répondait à son appel alors que les arbres enflammés viennent heurter Christina de pleins fouet, leurs branches mourantes s’étendant, comme armée d’une dernière volonté, de celle qu’ils emporteraient leurs bourreaux dans un dernier assaut.
Syla était leur volonté, gardienne sacré de la Végétation, esprit millénaire que la nature avait appelé pour la protéger, enterrée vivante pour fusionner avec la terre elle-même, s’imprégner dans les racines de la vie.

Ses bras claquent en avant et dans la terre sa magie se répand en un instant, la végétation se soumet totalement alors que le tourbillon de végétation vient se torde tel un serpent pour enlacer christina, l’écorce craque, certains arbres se brisent en morceaux sous l’action, mais l’assaut est trop fort, trop violent alors que c’est toute la forêt environnante qui vient se mêler au ballet, les arbres s’élançant vers le ciel en s’étirant pour assaillir Christina de leur écorce et de leurs feuilles, de leurs branches et de leur sève pour former un véritable linceul autour de l’arme.

Et au cœur des décombres sa magie implose toujours, tel un flot continue, la magie d’une entité, d’un milieu incarné, la magie de la végétation déversée en un raz de marrée de haine. Déjà son visage commence à s’émietté, porté par le vent, elle s’en moque, une seule chose compte désormais.
Venger l’affront.
Ils doivent payer, payer et périr jusqu’aux derniers pour leurs crimes et leur péché.
Péché d’humanité.

Et Christina s’effondre sous le poids, emportée par les arbres et les flammes alors que c’est comme si toute la végétation formant son linceul l’attirer vers le sol, comme si arbres et plantes disposaient de leurs propres forces, un force qu’ils pouvaient clairement exprimer, la force de la forêt.

La terre hurle et gronde alors que les écorces craquent et que la végétation fracasse Christina au sol tel une tapette le ferait d’une vulgaire mouche.

Sous les décombres les yeux de feu pleurent, pleurent sans pouvoir s’arrêter alors que c’est comme si son propre corps se décomposait, tirant le corps inconscient comme il le peut alors que la haine et la douleur fracassent son corps et son esprit.
Que la tristesse s’empare de lui en un flot ininterrompu, connecté et synchronisé avec l’enterrée, comme un partage du corps et de l’esprit, de l’âme et de la vie, tel était la perversité du lien régissant sa magie.
Il pleure et le flot ne peut s’éteindre, pourtant il ne peut abandonner alors que déjà sur eux les arbres pliés pour les protéger de l’écroulement du bâtiment deviennent un véritable brasier, il ne peut abandonner où la mort viendra frapper.
Encore et toujours il tire la frêle silhouette.

La terre tremble en un ultime assaut alors que la douleur physique s’arrête.
Au cœur de la terre les greffes s’éteignent en un instant et la végétation agonisante se fige en pleins mouvement alors que les derniers restes du corps de Syla se décompose avant de se disperser aux quatre vents.

Un ultime effort alors que le corps d’Anri roule entre deux troncs sur le point de s’enflammer, le visage noircie par la fumée il s’enfonce dans sa suite pour continuer de la traîner toujours plus loin du ravage.
Mais autour de lui tout n’est que ravage, décombres et flammes.
Un faible sourire en discernant au loin la carcasse métallique enchevêtrée et enflammée alors que les larmes continuent leur flot.
Elle l’avait fait.

Et dans son esprit c’est un silence de mort qui règne, tous sont là à regarder, incapable de rire ou bien même de parler, très loin de leur inhumanité.
Ils se taisent et la haine bat, tous ont put ressentir la douleur et la colère de Syla.
Tous ont put sentir son corps se décomposer dans un effort ultime.
Syla ne pouvait mourir, pourtant jamais plus elle ne serait la même, tous le savaient.

Au cœur de la forêt une brise se lève, ci et là des feuilles mortes entrent légèrement en mouvement, commençant à former une vague silhouette avant de se stopper en pleine création, bien incapable de continuer.
Et dans la terre la silhouette vaguement féminine se laisse sombrer, une larme de sève comme ultime trace de son passage terrestre.
Ils paieraient.

Spoiler:
 

© Bebebe ♠ FTRPG
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Mer 7 Jan - 0:48

avatar
[PNJ] Tarot

PNJ

Click



Attaque de Legion
Legion VS Blue Pegasus


Les vignes, les arbres et le feuillage grandissent en donnant l'impression qu'ils volent. Puissante magie qui s'étend tout en haut pour envelopper le navire de ses puissants bras fleuris. La force de la poigne, la gravité et la volonté tire le navire dans un crissement aigüe des moteurs. Il combat la force de la nature, mais en vain, la nature est trop forte. Les gens en son bord ne font rien, regardent simplement le spectacle qui se tourne contre eux. Ils ne peuvent rien faire pour empêcher leur plan de tomber à l'eau. Tragique destinée à des gens qui veulent seulement se venger. Le navire s'écrase contre la terre ferme devant les yeux surpris, heureux de ses comparses. Altiel avait réussi...

Le navire, l'équipage s'évapore en fumée. Altiel avait réussi... à lever l'illusion. À peine aviez-vous célébré votre victoire, que vous voyez au loin le navire hors de votre portée qui met les voiles. Vous aviez presque réussi à arrêter le plus horrible des vilains de Earthland... presque. Quant au démon dont vous avez presque ignoré qui n'a presque pas senti le coup porté par l'invocation, il lâche sa boule qui sa transforme en vague destructrice. Elle vous happe, tous, de plein fouet. Vous vous retrouvez à flotter, à ne plus rien ressentir, dans l'incapacité de vous déplacer sans subir une importante force gravitationnelle vous affecter. Quand la vague atteint tout le reste: neige, arbres, débris, il n'en reste plus rien, comme incapables de combattre la gravité imposée par l'attaque. Ainsi, vous voyez ceux qui ont anéanti des années de construction d'un claquement de doigts. Le démon disparaît dans un nuage de fumée et vous vous retrouvez... avec rien du tout.



FICHE PAR SWAN


image de l'invocation:
 

EVENT TERMINÉ
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   Jeu 29 Jan - 16:03

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click



The Devil's Soul
La haine d'un Illunar



Ils sont tous sortis du bâtiment qui se désagrège à chaque seconde. Moi je reste ici, calme, les yeux dans le vide, à regarde ces imbéciles monter sur une illusion. Ils le font pour leur moral, pour quelque chose qu’ils pensent positif, indispensable ; mais ils n’ont pas conscience de la gravité de ce qu’ils font – ou de l’inutilité de leur action. Ma tête se penche sur le côté droit, à me demander si Legion nous prenait vraiment pour des idiots, pour des imbéciles – si Legion me prenait vraiment pour un imbécile. Les illusions ne sont rien, elles sont juste fausses. D’ailleurs, je n’arrive pas à comprendre comment Legion aurait pu créer une illusion tangible où Abigail et Drake auraient pu monter dessus, ou invoquer une chose à partir d’une illusion. Je n’arrive pas à qualifier cette crédibilité. Si elle doit être intelligente, impossible, ou magnifiquement idiote. Je marche à travers le combat, je vois un homme attaquer notre navire ailé, je vois Abigail redescendre, je vois Drake qui prêtait main forte il y a encore quelques secondes. Je vois seulement des actions inutiles de mes frères, mais je ne trouve ni le temps ni leur besoin de leur dire.

Si Legion a décidé de jouer à ça alors j’ai envie de jouer avec eux. Si Legion a décidé de jouer aux illusions alors je jouerai à l’homme qui peut tout détruire. Si Legion a décidé de prendre ce qui nous permet de pourfendre les cieux de notre qualité noble, je vais donc invoquer la noblesse de ma magie. Je vais donc invoquer le juge céleste qui s’est imprégné entre mes deux poumons, dans cette pierre de magie qui me déchire de l’intérieur.
L’illusion de Christina se trouve derrière moi et est en train de tomber. Ma lentille d’eau fait briller mon iris, je regarde le véritable Christina s’envoler au loin. Et alors que l’illusion fracasse le sol et que tous semblent heureux, Exodus naît dans ma main gauche. L’arc de glace pointe les véritables assassins, ma main droite caresse la matière, mon coude se tend et fait paraître la terrible magie pure d’une flèche irisée. Je ne prends plus en compte ce qui se trouve derrière moi : la forêt, mes frères, l’illusion, l’attaque, l’ancien bâtiment.
Exodus, le juge céleste. Exodus, celui qui lance de la magie pure. Exodus, celui qui a détruit l’île d’Ajatar Virke, celui qui a copié l’Aetherion. Exodus celui imprégné de ma magie. Et du plus loin futur où le navire se trouve, je lance cette minuscule flèche, presque invisible.

Exodus trace une carte.
Et je laisse partir le Christina alors que tous comprennent leur échec.
Je le laisse partir parce que cette flèche est mienne. Parce qu’elle déverse tout ce qu’elle est dans la coque de ce bombardier. Parce qu’à partir de maintenant, quel que soit l’ennemi, Blue Pegasus le laisse partir ; mais le retrouvera dès lors qu’il le veut.
Pour lui déchirer le cœur et se baigner dans son sang.
C’est ça, la haine d’un Illunar.


C'est la haine apportée à Blue Pegasus


© Fawks

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: [Mini-évent : Attaque de Legion] Phase 2   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Final : MINI-ÉVENT] Le Clan des Étoiles nous réserve t-il une autre place au seins de leur tribu?
» [CLOS] ❝ we're gonna die young. (mini-évent)
» [Mini-Évent] La perle rare vous présente....
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Nord :: Ruines de Blue Pegasus