Partagez | .
The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]
 MessageSujet: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Lun 15 Sep - 0:26

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click



Isaiah Brooke Stone

" Dites leurs surtout de ne jamais abandonner! "





Informations Générales


Identity

Nom : Stone
Prénoms : Isaiah Brooke
Âge : 18 ans
Date de Naissance : 21/05/774
Origines : Callunais


Activité(s) : Mage et protecteur de la nature
Guilde : Indépendant légal
Statut : célibataire
Surnom : Isis
Avatar : Nanase Haruka

 






Psychologie





Qui suis-je ? Quelle est cette personne que me reflète ce miroir ? Je suis perdu, dans un monde brisé. Mon visage, semble défaillir par les fissures qui jonchent ce réceptacle qui brise mon image en morceau. Qui est-il ? Est-ce moi ? Dont le reflet paraît si asymétrique, est-ce moi ? Dont le sourire paraît si énigmatique. Suis-je un rêve ou bien une déchirure ? Suis-je une personne ou bien la personne que le monde à créer ? Je suis, je suis quelqu'un, car par chance, je respire et j'ai le cœur qui bat, mais mon cerveau, non mon âme a-t-elle une couleur, un goût différent de celui d'un mort ? À trop côtoyer les morts, on arrive parfois à se demander si, on en était un. Je me suis perdu, à vivre pour les autres. J'ai des convictions, j'ai des idéaux qui sont passés à la trappe. Je ne me suis pas pris pour une personne, mais pour le reflet d'autres. Le reflet d'esprits qui m'ont prêté leurs pouvoirs. Pourquoi ? Simplement, car j'avais peur, peur de vivre, peur d'oublier ce que mon père m'avait laissé. Peur d'oublier son héritage, cette vie que je devais passer à protéger la nature. Cependant, ma vision, mon envie était loin. Mon sourire s'était perdu dans les tréfonds de mon âme, il barbotait loin de moi, dans une partie fermer à double tour dans l'antre du royaume de mon cœur. À ses côtés, se trouvait ma vie passée, mon bonheur révolu. Je n'étais que sérieux, sarcasme et magie. Je n'étais plus que l'instrument d'une guerre que je ne contrôlais plus. J'étais cette faux que maniait la faucheuse pour protéger l'écosystème.

Cependant, je n'aimais pas ce reflet, qui sonnait dans ma tête comme le refrain d'une chanson horripilante. Je ne m'aimais pas, je me voyais avec simplement mon regard qui me semblait naturel, ce regard froid et aussi bleu que l'océan. Ce regard qui me perforait de part en part, ce regard qui me semblait si réel, ce regard qui me donnait l'impression d'être quelqu'un, l'impression d'être en vie et non comme un de mes esprits un de ces ectoplasmes si splendide, si spéciaux qui m'aidaient dans ma lutte de tous les jours. J'étais bel et bien vivant, et je devais reprendre ma vie en main, je ne devais plus être un simple spectateur d'une vie dont je n'avais pas les commandes, je devais vivre pour moi et non pour un passé révolu d'une vie qui n'était pas la mienne, sûrement un fardeau donné à ceux qui ont pour meilleurs amis des esprits, ainsi qu'un père sous la forme d'ectoplasme. Un père qui devait être revenu à mon âge avec le temps qu'il passait sous sa forme de reliques du passé, c'est assez déconcertant de voir son père me ressembler comme deux gouttes d'eau, alors qu'au début, il était beaucoup plus vieux que moi, mais selon lui, c'était un stade obligatoire pour un esprit de redevenir petit à petit plus jeune, car c'était dans la fleur de l'âge que souvent, le potentiel magique pouvait être à son paroxysme.

J'étais brisé, mon image était brisée, je n'étais rien que des parties d'un être qui essayait de se recoller pour reformer une image lisse et sans tâches. Une besogne qui me paraissait, de plus, en plus dure, comment réussir à recoller tous les morceaux, comme me rendre compte de qui j'étais alors que je ne suis plus quelqu'un d'entier. Il fallait avant tout que je réapprenne à avoir confiance en soi, il faut prendre confiance en moi, mais surtout accepter que je ne fusse pas mort, accepter que je fusse quelqu'un d'en vie. Quelqu'un qui respirait, qui pouvait nager qui avait le droit d'exister et qui avait le droit de vivre telle une personne tout à fait normale. Une personne en quête d'identité et qui souhaitait faire disparaître cette coquille vide qui était la mienne





Background/Test RPG





Qu'est-ce qui se passe ? Où suis-je ? Qui suis-je ? Je ne comprends pas. Tout est calme, tout est bleu, j'essaye de respirer et des bulles sortent de ma bouche. J'ai froid, j'ai peur, je ne comprends pas. Je ne sais pas où je suis. Je ne comprends pas le sens de tout ça. Aidez-moi, aidez-moi... Mes yeux sont lourds, je suis fatigué. Je crois que je vais piquer un somme, rien qu'un petit somme, après je serais en pleine forme pour venir te chercher petite sœur.

Je me réveillais là, dans la pénombre et la noirceur d'une grotte inhabitée, devant moi se tenait un esprit enfin ce que je prenais pour un esprit cet être qui semblait sans contenance, qu'on ne pouvait pas toucher. Cette entité semblait être un jeune garçon, son visage était magnifique, il possédait de magnifiques cheveux d'une couleur bleu océan ceux-ci semblaient constamment mouillés. Un fantôme, c'était un fantôme qui me faisait face. Qui était-il ? Il représentait un héros, enfin plus précisément les souvenirs d'un héros déchu. Pour être plus précis, il était, ce qui s'apparentait à un véhicule afin d'abriter le pouvoir de cet héros. Laissez-moi, vous expliquez, un héros est de ce genre de personne qu'on se souvient, il est le souvenir d'un monde et son incarnation. Un héros est souvent reconnu après sa mort pour ses actes de son vivant, il est cependant possible que ce héros soit reconnu de son vivant, mais pour ceci, il faut qu'il ait accompli une chose, un fait gigantesque et dénué d'intérêt pour lui-même. Un héros traverse les âges et définit une société. Cependant, un héros une fois mort possède un trop grand pouvoir pour quitter notre monde, il se manifeste ainsi par la suite sous la forme d'esprit. Cependant, malgré toute la puissance qu'il possède. Cet esprit ne pourrait pas tenir des millénaires, car au final, il est avant tout qu'un simple humain, mais pour ne pas laisser disparaître ce pouvoir et cette histoire, des esprits d'humains deviennent ce qu'on pourrait définir en priants pour devenir les réceptacles de ce pouvoir d'antan. Ces véhicules possèdent leurs propres souvenirs, mais ils sont choisis d'une manière bien spécifique, c'est par leurs morts qu'ils sont choisis. En effet, une mort douloureuse et pleine d'amertume. Une amertume qui les consume de telles manières qu'ils ne peuvent et ne veulent pas quitter ce monde. Pour répondre à cette haine, ils sont alors utilisés comme usines à pouvoir. Cependant, il faut une autre condition pour que l'âme de cet humain torturé soit choisie, elle doit également mourir d'une manière similaire à celle du héros d'autrefois.

Cet esprit qui se tenait devant moi était l'incarnation d'un héros celui d'un héros qui a marqué une antique cité perdue, engloutie par les flots. Comment je le savais ? Tout simplement parce que je venais de vivre la vie de l'homme qui se tenait devant moi. Je n'avais certes pas vécu la vie de cet héros, je n'en avais clairement pas le pouvoir magique, il me fallait beaucoup plus de magies pour pouvoir faire revivre des souvenirs et une âme telle que celle d'un puissant mage d'un autre temps. Cependant, j'avais pu comprendre beaucoup de choses par la vie que j'avais observée en tant qu'acteur principal. La mort par noyade, c'était ce que j'avais vécu. Ce garçon avait eu une vie tout bonnement magnifique, il avait tout pour réussir, il avait fait tout pour faire plaisir à ses parents. Il avait travaillé d'arrache-pied pour devenir médecin. Il avait tout simplement vécu par l'ambition de ses parents et rien d'autre, mais alors qu'il touchait au but. Il était sur un pont en train de marcher pour aller à son examen pour devenir un médecin. Le pont céda-t-il ne savait pas comment, pourquoi à ce moment ? Tant de malchances, au final, il s'était fait emporté par une rivière. Il s'était noyé, il avait eu peur. Ces sentiments qu'il avait ressentis lors de la noyade précédemment, c'était ce que l'esprit avait lui-même ressenti lors de son décès, ce sentiment d'être perdu de ne plus savoir qui il était, au final le jeune homme avait dû se demander pourquoi maintenant ? Sa vie avait-elle eut un sens au final ? Une vie dédiée à un travail pour au finir ne même pas pouvoir accéder à son rêve. Le rêve de sauver du monde de pouvoir rendre fier ses parents. Un an, c'était le temps exact que le fantôme pouvait durer. Sauf si un mage l'aidait à exaucer sa dernière volonté, c'était une des causes d'un pacte, car oui si je vous ai raconté cette situation, c'est bien pour quelque chose. En effet, je suis un mage et j'essayais d'obtenir mon premier esprit d'une magie nommé anima heroes. Qui suis-je ? Il serait bien de savoir un peu mon passé, parce qu'en savoir sur ma magie certes, c'était un bon début, mais laissez-moi, vous comptez ma propre histoire.

Là où je vivais, j'étais en communion avec la nature au plus profond de l'île de Caelum, je vivais en tant qu'ermite avec ma famille. Mon père et ma mère, mère qui se trouvait être une femme dépourvue de sentiment, elle avait simplement destiné sa vie à la foi. Foi dans un Dieu qui ne lui accordait rien, car au final, elle mourut d'une maladie tropicale dont je ne connaissais pas le nom. Il ne restait que mon père et ma pauvre personne, qui était-je ? Je n'étais qu'un moustique dans une grande forêt, accompagnant la vie du dernier être vivant de ma tribue. Il était mon modèle, ma vie. Dans une forêt, il était rare de connaître d'autres personnes, j'avais simplement passé ma vie dans un cocon fondé par la masse des arbres qui nous entouraient. Mon père était-ce qu'on pouvait appeler un être dévié corps et âme à la vie florale et animale, il passait son temps à soigner et manger ce que la nature nous offrait. Il croyait en une vie dénuée de plaisir totale, mais qui s'accompagnait d'une force surpassant toute chose, j'avais entendu un pèlerin qui s'était arrêté dans notre maison que mon père aurait atteint ce qui était appelé Nirvana, quelque chose comme un sixième sens. Un terme que je ne comprenais pas, un septième sens et puis quoi encore ? Nous en possédions cinq et c'était tout bonnement impossible de posséder un sens de plus. Je ne comprenais définitivement pas à ce langage de grand. Je n'avais que dix ans quand m'a vie fut totalement chamboulé.


Alors que je me baladais, dans la forêt recherchant des champignons pour rendre service à celui qui m'avait donné la vie. J'allais tomber sur un mystérieux spectacle, un spectacle que si je ne m'étais pas coupé avec une épine de ronce devant cette scène, je me serais cru dans un rêve. Un monde onirique dans lequel plus rien ne semblait réel. Devant moi, une bête, un immense et majestueux esprit bestial. J'étais choqué, je ne pouvais désormais plus bouger. J'étais comme pétrifié de peur, mes bras, mes jambes, chaque parcelle de ma peau sentait la peur. Devant moi, une panthère d'une taille incommensurable et un jeune homme qui se tenait devant lui. Il était dans un piteux état, la panthère allait-elle le manger. Son regard se posait alors sur ma personne, je ne pouvais plus bouger. Je fixais bêtement et innocemment, cette bête d'une beauté magnifique. J'avais peur, mais j'étais intrigué par cette espèce si spéciale. Elle détourna les yeux de mon corps et continuait de parler avec le jeune homme, la panthère semblait en plus de cela parler. Je ne comprenais rien, puis elle disparut. Pouf comme si un nuage de poussière était apparu et l'avait happé. Je ne me sentais bizarrement pas à ma place, mais je me précipitais vers l'homme. Son nom, son nom était étrange, il s'appelait Uriel. Il m'expliquait exactement ce qu'était cet esprit et je l'avais ramené chez moi pour qu'il se repose. Un jumeau, son jumeau l'attendait quelque part sur l'île et il se devait de le retrouver. Puis, l'homme dont mes gènes descendaient me parlait que j'étais, en quelque sorte, capable d'utiliser la magie comme cet Uriel, mais pour cela, je devais me rendre dans un temple sur l'île.

Le jumeau que j'avais aidé, m'accorda son aide pour partir à la recherche de cet esprit. Je n'y connaissais rien, je ne savais même pas quel genre d'esprit il était, s'il allait ressembler à cette énorme panthère, mais j'étais impatient, impatient de combler ce mystère et de comprendre de ce que mon père venait de me parler. Nous voilà l'inconnu et moi partîmes dans une aventure pleine de mystère. Cet homme semblait posséder un lien étrange avec la nature, il était différent des humains que j'avais pu rencontrer sur cette île, il émanait de lui une aura particulièrement animale et il semblait gentil et courageux. Je ne comprenais pas vraiment comment je pouvais avoir confiance en cet homme alors que je le connaissais si peu ? J'avais simplement cette sensation de pouvoir me remettre entièrement à lui. Comme si ma vie dépendait de cet homme, enfin bref, je n'avais que 10 ans autant vous dire que je n'en menais pas large, loin de moi l'esprit d'un aventurier hors du commun, j'avais clairement peur et qui n'aurait pas peur à ma place. Peur de la mort, certes, je n'avais pas encore vécu tout ce que j'avais à vivre, je n'étais qu'au commencement de celle-ci et je ne voulais pas qu'elle s'arrête comme ça. De plus, j'avais peur d'apprendre des choses que je ne voulais pas, car si j'avais bien compris cette magie était une magie typique de notre famille. Pourquoi elle était dans notre famille, quel secret cache-t-elle ? Je ne comprenais plus, j'étais perdu, mais j'allais simplement faire ce qu'on me disait en ayant peur de l'inconnu.

Nous partions avec mon compère d'une journée, cet homme semblait différent de ce que je connaissais, il semblait faire un avec la nature, ses yeux, sa façon de regarder la nature. Il était sensible à ce qui l'entourait. Il était un homme qui ressemblait à mon père, j'étais devenu admirateur de son aura, de sa prestance, il était devenu un modèle pour un jeune de 10 ans. La dizaine, cet âge si spécial, car il est la première dizaine finissant par zéro et il allait marquer à jamais ma vie. Alors que nous avancions de plus en plus dans la jungle, découpant les lianes qui nous empêchaient d'avancer. Puis, nous nous retrouvons devant un décombres d'un temple, j'avais comme une impression de déjà vu, cette impression me donnait le vertige. Il n'y avait personne simplement le bruit sourd et rauque de l'air qui s'engouffrait dans l'entrée de ce temple. J'avais cette étrange impression de malaise, le frisson s'amusait à me caresser doucement l'échine dorsale, j'avais peur, mais j'étais également intrigué. Mes yeux, perdirent leurs lueurs malicieuses, mon corps se mit à bouger tout seul. Je montais les marches ignorant mon partenaire. Je marchais, j'étais absorbé par quelque chose de plus puissant, quelque chose que je ne contrôlais absolument pas. Soudain, quand j'arrivais au niveau de l'entrée une sorte de femmes au long cheveu s'approchait du garçon l'attrapant par la gorge. Plongeant son regard tourbillonnant dans celui de l'enfant, je ressentais la puissante prise au niveau de ma nuque, j'avais mal, mais je n'arrivais pas à m'en défaire. J'étais impuissant et je n'aimais pas ça. La femme, semblait magnifique, elle avait ce visage si angélique, malgré ses yeux d'une puissance inhumaine. Je ne savais pas ce qu'elle était, mais elle n'était pas humaine et sa magie était si menaçante.

Je ne pouvais rien faire mon esprit était inutile, ma volonté était trop faible. J'allais finir ma vie ici, dans les bras de l'ange de la mort, mais quelle beauté, cet ange, quelle divinité. Quelle belle fin, ma vie se terminerait dans mon premier contact avec une femme. Soudain, l'homme qui m'avait accompagné, je l'avais oublié bousculait la jeune femme. M'indiquant de fuir, il allait s'occuper de cette femme. Sans réfléchir, je m'engouffrais dans l'édifice en ruine. Courant à toute haleine, j'avais l'impression de brûler mes poumons, tellement mon air se raréfiait, mais je ne comprenais pas pourquoi. Mon cœur loupait tellement de battement que j'avais l'impression que j'allais tomber dans les pommes. J'avais peur, j'étais terrifié, je hoquetais tellement le dioxyde de carbone qui souhaitait vouloir sortir, mais je n'y arrivais pas. Je respirais comme un Cormoran, vous imaginez ce bruit, celui d'un oiseau qui rigole d'une façon horrible. J'essayais de me calmer, quand j'arrivais un minimum à calmer mon diaphragme qui semblait faire la rumba dans ma cage thoracique. Un esprit se manifesta, j'ai failli faire une crise cardiaque tellement la surprise fut grande, mais cette surprise se changea en effroi. L'esprit qui ne semblait plus être constitué que de photon se trouvait devant moi, il représentait une vision que je ne pensais jamais voir. En effet, cet esprit avait l'apparence de la personne qui comptait le plus pour moi, mon père. Les larmes montaient aux niveaux de mes yeux, j'avais envie de parler, mais il ne me laissait pas le temps. L'esprit s'approchait de moi et me traversait de part en part. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, mais je fis comme téléporter dans un autre endroit, l'endroit que j'avais quitté pour venir ici. Je voyais mon moi du passé s'en aller avec le mage qui m'avait accompagné. Puis, la caméra semblait tourner vers mon père, celui-ci se retrouvait devant une fontaine et l'icône d'un Dieu que je n'avais jamais compris qu'il était vraiment pour nous, mais avant même que je ne puisse respirer, la chair de mon sang, mon géniteur venait de s'enfoncer une lame dans le ventre. J'avais l'impression que mon monde s'arrêtait, mais la douleur de la lame se faisait présente dans mon abdomen. Le sang était en train d'apparaître au même niveau sur mon t-shirt. Je tombais à genoux, un filet de larmes perlait sur mon visage. J'avais mal physiquement, mais aussi mentalement, j'avais l'impression que tout mon monde venait de s'écrouler, comme un château de cartes qui venait de s'effondrer. Je ne comprenais pas pourquoi il s'était suicidé.

Je me réveillais dans mon corps, l'âme avait retrouvé son véhicule, les larmes perlaient toujours, mais le sang sur mon t-shirt avait disparu, je ne ressentais plus cette sensation chaude et visqueuse. Je regardais l'ectoplasme qui me souriait avec tendresse. Il m'expliquait alors que dans notre famille, nous étions liés à une esprit d'un héros d'un autre temps. Cet homme est mort en héros en protégeant la forêt dans laquelle nous habitions, c'était ce qu'on considérait comme un moine. Cet homme avait lutté pendant des semaines, luttant contre des gens qui voulaient toucher à cette forêt. Il avait lutté tellement de fois, qu'il n'avait pas pu se substantiver et il est finalement mort de faim, cependant ne voulant pas mourir d'une façon déshonorante, il préféra se donner la mort. En honneur de son courage, la forêt ne fut pas détruite. Cependant, cet homme étant mort d'une façon exceptionnelle et ne voulant pas laisser sa forêt sans surveillance, il est devenu un esprit errant sur notre monde. Le problème, c'est qu'il savait qu'il ne pourrait pas rester indéfiniment sous cette forme et il prit place dans une statue au fond de ce temple. Le problème, c'est que pour continuer d'exister, il fallait qu'il trouve une autre personne par la suite pour devenir véhicule de son pouvoir. Voilà, où intervient notre famille. En effet, il a trouvé en notre ancêtre la personne idéale pour devenir le prochain priant. En échange de son pouvoir accordé durant son vivant, il devait à la prochaine génération donner sa vie pour que son enfant puisse hériter de ce pouvoir. C'est ce que son père venait de faire, mais il lui expliquait également qu'il serait à jamais auprès de lui à chaque fois qu'il aurait besoin de sa force.

J'avais confiance en les propos de cet homme et je me relevais tournant la tête tombant nez à nez avec l'autre mage et je lui souriais pour le remercier avant de lui sauter dans les bras pour se mettre à pleurer comme le môme que j'étais. Après cela nous étions rentrés et je mettais isolé dans le temple le temps que j'avais besoin de digérer ce qui c'était passé laissant l'homme qui m'avait aidé repartir en pèlerinage. J'apprenais également comment fonctionnait l'esprit de celui qui m'avait conçu. Pour l'invoquer, il fallait que je récite une phrase assez spéciale : « Héros de la forêt, par ton courage et ta dévotion, tu nous as subjugués ! Viens à moi Moine ancestrale ! » L'homme se manifestait, durant nos longues conversations, il m'expliquait que d'autres esprits existaient sur la planète et qu'il espérait que je puisse en aidant le plus d'esprits possibles.

8 ans ceux sont écoulés, j'avais acquis l'esprit d'une petite femme rousse venant d'un pays où les rites druidiques étaient à l'honneur. J'étais dorénavant devant cet esprit qui venait de me montrer sa mort, je l'avais acquis, il avait décidé de m'aider. Je reprenais par la suite mon pèlerinage dans tout le monde...





Magie





Le pouvoir d'Isaiah est un pouvoir assez spécial. En effet, il se dénomme Anima, car il est la représentation d'âmes d'un passé révolu. Cette représentation se forme à l'aide de priants qui deviennent l'héritage de héros mort dans le passé, mais suffisamment puissant pour qu'on ne veuille pas les voir disparaître de notre monde. Ils sont alors relayés par des esprits lorsque l'esprit qui avait acquis la puissance du héros va disparaître. Un priant est relayé environ tous les 3 ans pour que la puissance du héros soit à son paroxysme. Cependant, pour être relayé le priant doit remplir certains caractéristiques, en effet sa mort doit être en lien avec celle du héros. Voilà ce qu'est la source d'Anima.

Passons, maintenant à la magie telle qu'elle. En effet, cette magie révèle d'un pacte entre le priant et le mage qui doit vivre la mort de celui-ci et comprendre pourquoi la haine qu'il possédait l'a permis de rester dans son monde. Il a alors pour but d'essayer de réaliser sa dernière volonté et aussi voir s'il peut trouver une manière de retrouver l'histoire véritable du héros. L'invocation, ce fait à l'aide d'incantation. Puis, l'esprit se manifeste possédant les pouvoirs du héros défunt. C'est une forme d'esprits sans clé, simplement des formules. Ce sont souvent des esprits de la nature et il leur faut un lien spécial avec la terre.



Techniques





Bebebe - FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Mar 21 Oct - 23:22

avatar
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Cette fiche est toujours d'actualité? S'il n'y a pas de nouvelles d'ici 48 heures, elle sera archivée. Bonne journée! Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Sam 27 Déc - 23:28

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

En attente d'un premier passage, même si je pense que pour les techniques y a forte probabilité que je dois revoir des choses avec vous Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Ven 2 Jan - 16:57

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Premier Passage ♠️



Tout d'abord bonjour et bienvenue sur Fairy Tail RPG ! =)

Désolé du temps d'attente, mais me voilà.

¤ Je vais effectuer une première modération, afin de soulever les éventuels problèmes que peut contenir ta fiche, les incohérences, les points flous et autres choses du genre. N'y voit en rien un acharnement contre toi, c'est comme cela que cela fonctionne ici et ce dans le simple but de pouvoir garantir à terme une insertion réussie de ton personnage dans notre contexte. Durant cette étape je repasserai voir ta fiche autant que fois que je le jugerai nécessaire en fonction des modifications apportées.
En temps normal s'en suit le passage d'un second validateur, afin de vérifier que notamment au niveau magie je n'ai rien raté, néanmoins avec nos effectifs réduits, il est possible que tu ne sois validé qu'avec un seul passage et une vérification sommaire de la magie par un autre membre du staff.
¤ Tu commenceras le jeu avec une maîtrise magique entre 100 et 1000 dépendant de la qualité globale de ta fiche.
¤ Mes commentaires sont là simplement là pour t'aider à améliorer ta fiche, à mieux inscrire ton personnage sur le forum et donc à garantir un plaisir optimal lors de son insertion dans le rp.

Bien et si on commençait ?

Général

Un des codes du forum, très peu de fautes. Rien à dire sur la forme, par contre tu as oublié date de naissance et traits de caractère dans la case informations.

Psychologie

Okay. J'ai rien à dire c'est juste waouh.

Validé.


Background

Putain je suis fan.
Uriel est un sacré batard par contre, nous faut un lien avec Altiel, mais ça tombe bien vue que tu vas à BP. Par contre vire-moi ce "10" qui fait tâche et mets-moi un "dix" x)

Validé.


Magie.

J'aime beaucoup le principe, en même temps logique vue que la magie d'Altiel repose sur un truc très similaire. Rien à redire sur la magie en elle-même ce que sont tes esprits etc est très clair. Concernant les magies d'invocations n'oublies pas que le maintiens de l'esprit consume de ta magie, ce dernier sauf exceptions, puisant dans la tienne pour être présent et utiliser sa magie. Puisque te concernant, tu es la porte directe (là ou un constellationiste utilise des clefs par exemple.)

Validé.

Techniques


Verdict : J'aime énormément, par contre des soucis au niveau des techniques, préviens-moi quand les modifications auront été faite, au pire si tu sais où me trouver si t'as des questions sur les magies d'invocations Wink

♦️ ♠️ ♦️ ♠️
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Ven 9 Jan - 1:43

avatar
Isaiah B. Stone

Weer Lopen

Click

J'ai modifiée, en changeant pas mal de choses pour les techniques j'attends ton avis. Very Happy De plus, j'ai corrigé les quelques autres fautes que tu me disais et les oublis!
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   Ven 9 Jan - 9:51

avatar
Damaz Elandez

Ajatar Virke

Click


♦ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦
♠ Premier Passage ♠



Me revoilà !

Techniques


Verdict : Et bah je crois que c'est tout bon ! Bienvenue dans la course =)

♦ ♠ ♦ ♠
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: The heart of the jungle is mine, but my heart is the jungle [En attente d'un premier passage]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» your heart is unobtainable even though lord knows you have mine.
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» The way of the heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Mages Ermites