Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]
 MessageSujet: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptyMer 20 Aoû - 17:58

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

Midi. L’heure du déjeuner. Mains dans les poches, écouteurs dans les oreilles, Nox se dirigeait nonchalamment vers la cafétéria. Impossible de savoir si c’était à cause des vacances ou du trop grand nombre de missions mais il y avait étonnamment personne dans les couloirs. A croire que dès que quelques rayons de soleil pointent le bout de leur nez, tout le monde prétend avoir une vie sociale et de nombreux hobbies à l’extérieur. Quoiqu’il en soit, ça l’arrangeait bien puisqu’il n’avait plus à attendre que la foule se dissipe pour aller se restaurer. Manger tôt était un luxe que Nox appréciait pas mal, au moins un point positif pour cette foutue saison. La chaleur étouffante du milieu d’année s’était quelque peu apaisée pour laisser la place à une température plus douce et à une brise légèrement plus agréable. Malgré cela, il lui tardait que l’hiver revienne.

Son regard perdu dans le vide se fixa sur deux silhouettes qui venaient de s’immiscer dans son paisible horizon. Un agent du conseil et son disciple qui riaient ensemble, à en avoir des larmes au coin de l’œil. Belle paire de joyeux toutous qui restait souvent ensemble, à croire qu’ils étaient aussi indissociables que des bijoux de famille. Insensible à tant d’émotions inutiles, Nox ne ralentit pas d’une seconde son allure. Entrant enfin dans l’antre paradisiaque qui faisait grogner l’ogre dans son ventre, il ne tarda pas pour prendre un plateau et aller se servir. S’asseyant seul à la table qu’il avait coutume de côtoyer à cause de sa vue imprenable sur la ville d’Era qui s’étendait à perte de vue à travers la fenêtre mitoyenne, il entama son repas tout en noyant son regard dans le décor.

Une silhouette passant à proximité lui fit rompre son admiration pour le panorama. Jetant un coup d’œil rapide à la marchandise qui l’avait dérangé, il fut surpris de constater que cette fameuse personne valait le détour. Il en fit tomber un écouteur… C’était une jeune femme avec de longs cheveux roses clairs. Ses courbes étaient vraiment agréables à regarder, tout comme son visage enveloppé de charme. Une vraie perle, en somme. Etait-elle nouvelle ? Sinon, comment aurait-il fait pour ne l’avoir jamais remarqué ? Soudain, le tableau d’un duo composé de cette divine inconnue et de sa personne se dessinait dans son esprit. Il se voyait bien partager quelques rires avec elle, voire plus…

N’abandonnant pas sa posture décontractée pour autant, il continua de manger en laissant de temps en temps son regard intense chercher le contact des beaux yeux de la fameuse demoiselle assise en face de lui un peu plus loin. Lorsqu’enfin le bleu azur des pupilles de cette dernière déferla jusqu’au rouge vermillon des siennes, il observa attentivement son attitude. N’y discernant rien qui ne pourrait l’empêcher d’aller la voir, il se leva, prit son plateau avec lui et s’assit juste en face d’elle, sans détourner les yeux.

« Salut, ça ne te dérange pas si je m’incruste un peu ? Je me sentais un peu seul là bas. Et comme c’est la première fois que je te vois, je me disais que peut être tu ne connaissais pas grand monde. Du coup, on pourrait être seuls, à deux ! »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptyMer 20 Aoû - 21:33

Anonymous
Invité


Click





Reconsidération

d'une

éphémère

intimité

Eden Jaylis ▼ Nox Apostolica ▼



Très peu de choses ont réellement bougées. Depuis ma rencontre avec Eileen dans les marais, je n'avais pas vraiment ressenti le besoin de me tourner de nouveau vers des missions, je n'y avais guère prêter d'attention même. Je m'étais plutôt prêtée à la flânerie, c'est impressionnant de découvrir des endroits magnifiques en errant juste de ville en ville. J'y ai fait la rencontre de beaucoup d'habitants fort sympathiques, tous m'ont accueillis à bras ouverts. Et me voilà de nouveau à Era, au siège du Conseil de la Magie. Et j'aurais presque pu m'imaginer de nouveau il y a six ans, quand j'ai franchi les grandes portes du bâtiment principal. J'aurais pu retrouver cette sensation d'avoir été frêle et sans attache. Mais non, il ne restait plus rien de tout ça. Je trouvais ici que l'indifférence et des frissons selon les jours. Pourtant, il y avait bien une chose qui n'avait pas changé. Cette sensation. La sensation unique de se sentir toute petite face à ce bâtiment. J'ai beau être une mage du conseil, je ne me sens toujours pas à ma place. Oui bien-sûr, autant voyager pendant tout ce temps ne ma pas aidé à rencontrer des gens, je les connais seulement de vue. Certains me salue, d'autres feignent l'indifférence sans pour autant manquer l'occasion de me reluquer. Mais jamais aucun n'a tenté de plonger son regard dans le mien et d'y voir la souffrance et les séquelles que j'ai gardé de mon ancien statut de soldat de Bellum. Non, personne ne s'y attarde.

« Quelle misère, il n'y a encore personne... »

Engouffrée dans les longs couloirs depuis quelques minutes, je souffle une fois de plus en arrivant à un croisement. C'était bien clair, soit tout le monde est trop occupé, soit tout le monde est en vacances. Dans tous les cas, ça ne changerait rien au fait que j'avais vu le siège se vider au fur et à mesure des jours et que moi j'étais encore là. C'est affolant... Mais bon, pour le moment, c'est l'heure de déjeuner ! Je meurs de faim, c'est affreux. Bon, marchons quand même tranquillement, pour pas passer pour une dégénérée. Je croise quelques à qui je fais un grand sourire et un signe de la main sans m'arrêter pour autant. De toute façon, ils ne sont pas bien aimables ici, ils se prennent trop au sérieux. Je ne crois pas avoir rencontré de mages qui était un peu déridé alors bon... Le restaurant est presque désert, quelques personnes sont assises à quelques tables mais ce n'est pas la même effervescence qu'auparavant. Quel plaisir ! Non mais franchement, pour une fois, je vais pouvoir manger ce que je veux sans devoir me rationner. J'attrape un plateau avec un set de table puis me dirige vers les vitrines pour choisir mon repas. Je prends des mets copieux puis m'élance tranquillement vers une table vide. Je passe devant un homme absorbé par sa musique et le paysage puis vais m'installer plus loin. Je commence à manger tout en jetant un regard dans la salle de temps en temps, histoire de me rendre compte du silence et du vide. Puis je sens une paire de yeux posée sur moi par à coups. Je regarde en biais pour apercevoir de nouveau l'homme de tout à l'heure. Malgré moi, un sourire et une lueur amusé fondent sur mon visage tandis que je continue de manger. Quelques minutes après, je relève alors la tête pour l'observer enfin. Pour observer ses yeux rouges luisants. Impressionnant. Et il est plutôt pas mal. Et il a pas l'air comme les autres. Et il se dirige vers moi. Oups.

« Non bien-sûr, c'est sympa de ta part. »

Je lui fais un grand sourire alors qu'il se pose en face de moi. Quelques regards curieux traînent dans notre direction mais je n'y prête aucune importance. La petite nouvelle pas si nouvelle que ça n'est plus seule. Quelle blague.

«  Je m'appelle Eden. Eden Jaylis. Et en fait, ça fait un peu plus de six ans que je fais partie du Conseil mais hm... C'est assez compliqué et tout à fait normal que tu ne m'aies jamais croisé par ici. »

Génial, j'allais passer pour une asociale qui ne sort jamais de sa caverne et qui refuse tout contact avec le monde extérieur après ce que je viens de dire. Je ne me dépare pas pour autant de mon assurance et de mon sourire un peu plus léger en piquant distraitement dans les aliments avec ma fourchette sans cesser de le regarder dans les yeux. Quelle cruche je fais franchement.




©Etyncelle2014
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptyJeu 21 Aoû - 16:08

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

Ce n’était pas tous les jours que Nox quittait de lui-même son éternelle solitude pour aller aborder des inconnus. A vrai dire, ça ne lui arrivait que lorsque la personne d’en face se trouvait être une créature agréable à l’œil. Et cette jeune femme, Eden, était totalement son genre de fille. Physiquement, du moins. D’habitude, il préférait les blondes mais il y avait une couleur qui attirait son regard à coup sur, une teinte qui l’excitait sans qu’il ne puisse y changer quoi que ce soit.
Pink lady.

Et puis, il avait un certain instinct pour sentir les caractères qu’il appréciait particulièrement. Les filles avec lesquelles il devenait rapidement complice étaient ses préférées. Mais il fallait aussi qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, il avait horreur des soumises et de celles qui ne prenaient aucune initiative. Même si lui-même n’en prenait que très rarement… Enfin… Cela dépendait des situations et de ce qu’il y avait à gagner derrière.

Quoi qu’il en soit, elle était réceptive à ses regards et rien que pour ça, il ne regrettait pas d’avoir levé son cul de sa chaise. Elle avait eu un air amusé en remarquant ses regards réguliers. Est-ce que ça avait été un sourire nerveux lié à une certaine timidité ? Ou bien devinait-elle qu’ainsi débuteraient les festivités, et que déjà, elle savait qu’elle allait bien s’amuser ? Il penchait plus pour la deuxième solution, même si certains de ses gestes, comme sa façon de manger, faisaient pencher la balance vers la première hypothèse. A vrai dire, les deux suppositions pouvaient être vraies. En tout cas, il comptait bien s’amuser lui aussi.

« Ok haha. Moi c’est Nox, Nox Apostolica. Six ans ? Ca fait quand même un certain temps… J’suis arrivé ici ya neuf ans. Mais j’ai eu une grande absence de cinq-six ans dernièrement à cause d’une mission de grande envergure qui a fait pas mal de dégâts. Ca peut expliquer pourquoi on ne s’est jamais vu ! Parce qu’une beauté comme toi, je ne l’aurais pas raté, haha… En tout cas, tu m’intrigues. Pourquoi tu dis que c’est normal si on ne s’est jamais croisé ? Tu vas me faire croire que tu es aussi antipathique que moi ? Haha. Je ferais peut être mieux de changer de table et vite alors~ »

Bien qu’il ne soit pas quelqu’un de très démonstratif, Nox avait tout de même un petit sourire en coin à chaque fois qu’un sous-entendu lui échappait, volontairement ou non. C’était le genre de sourire taquin qui était fait pour créer une certaine complicité si la personne en face était réceptive. D’autant plus avec des clins d’œil comme lorsqu’il avait sorti sa petite vanne à la fin. De toute façon, vu qu’elle ne le lâchait jamais du regard et vu ses sourires enchanteurs, il savait qu’ils iraient loin tous les deux. Il suffisait juste de se laisser porter par le courant~
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptySam 23 Aoû - 19:35

Anonymous
Invité


Click






Reconsidération

d'une

éphémère

intimité


Eden Jaylis ▼ Nox Apostolica ▼



Neuf ans... Ça en faisait du temps ! Ses remarques me font sourire de plus bel, me faisant vraiment me demander si je n'étais pas tombée sur un autre blaireau, ils sont tous pareils ici de toute façon. Je pose ma fourchette puis place mon menton dans ma paume ouverte sans me départir d'un sourire.

«  Une mission de grande envergure ? Je vois. A vrai dire, je n'étais pas là pendant les six dernières années. Quelques histoires à régler à travers le pays. Je ne suis repassée que très peu par le siège du Conseil. »

Je rassemble mes couverts et les déchets sur le plateau puis me lève tranquillement. Rester à table ne me disait rien, j'aimais faire un tour après avoir mangé. Je lui lance un regard et sourit.

«  C'est plutôt moi qui vais me lever, libre à toi de rester là. »

Je rejette mes cheveux en arrière, consciente qu'il me fixait, encore et toujours. Je me doute bien que dans les secondes qui allaient suivre, il allait se lever et venir me rejoindre avec son air nonchalant. Je jette un coup d’œil en arrière pour voir qu'il était toujours assis, dans ma direction cette fois. Une fois le plateau posé, je sors de la salle puis je sens une présence dans mon dos. Les longs couloirs vides et silencieux de tout à l'heure ne me donnent plus le même effet. Je n'avais plus cette impression de grandeur, peut-être était-ce parce que pour la première fois depuis mon arrivée, je parcourais ces quelques mètres accompagnée ? Allez savoir, mais c'était revigorant. Du moins, ce n'était pas le même sentiment que je ressentais.

«  Il y a un endroit que j'aime beaucoup. J'y viens obligatoirement quand je suis de passage au siège. »

Tout en continuant mon chemin, je me surprends à penser à comment ça aurait été si j'étais restée dans l'armée de Bellum. Serais-je encore en vie ? Ou bien aurais-je quand même fini par déserter ? Nombre d'entre nous l'ont fait, je n'étais pas la première, loin de là, je suis juste un des noms d'une longue liste. Non, pas un nom, un numéro. Un matricule. Une vulgaire plaque. C'était affreux, je ne donnerais rien pour y retourner. Rien, quitte à en payer le prix fort. Et si j'étais restée au Conseil pendant les six ans ? Je ne suis pas sûre que j'aurais eu l'audace de faire changer les choses. Je n'étais qu'une vulgaire recrue plus si nouvelle que ça. C'était comme ça, ce qui est fait est fait. Je tourne à embranchement puis sors à l'extérieur, à l'heure où le soleil est au plus haut, il fait si bon dehors... Je m'appuie sur les coudes contre une barrière puis le regarde de nouveau.

«  Je trouve ce parc magique et magnifique. Cela permet de réfléchir. En tout cas, moi ça m'aide. »

Encore une de ces filles au manie bizarre oui. Mais après tout, je n'étais pas non plus de ceux qui portait quelque chose qui leur donnait de la chance. Non, je n'en avais jamais eu, pourtant j'aspire à ce que ça change. Car on a tous le droit à une part de bonheur et de chance. Et puis, reculer devant les obstacles ne fait plus partie de mon vocabulaire. Allez, un peu de nerfs ! Machinalement, je sors mon arme de son étui et la déploie pour vérifier qu'elle est toujours en état. Tout en faisant ça, je lui pose une question des plus communes.

« Bien ! Parle-moi de toi, pourquoi est-ce que tu as rejoins le Conseil ? Tu n'as pas le profil type du gars qui aime l'ordre et les règles n'est-ce pas ? C'est assez intrigant. »

Je range la pistolame dans l'étui puis grimpe en une flexion sur la barrière et m'amuse à marcher dessus comme sur une poutre, un coup faisant une roue, un coup en pivotant simplement. J'avais l'air d'une gamine mais ça me permettait de ne pas perdre la main ni d'avoir à me concentrer sur quelque chose de trop compliqué. Ce n'était guère plus passionnant mais bon... Je vais vraiment être fichée comme une fille cinglée.

Spoiler:
 




©Etyncelle2014
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptySam 30 Aoû - 13:51

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

« Pourquoi pas. Mais j’finis d’abord mon donut. »

Ce n’était pas tant que Nox aimait à ce point la bouffe qu’elle passait avant une belle femme, non, c’était juste que le rythme avait changé, du coup il accentuait son coté je-m’en-foutisme, qu’il avait masqué au maximum pour aborder Eden pour qu’elle le voit comme un mec normal. En faisant le nonchalant, ça montrait qu’il n’était pas le genre de mec accro qui boit ses paroles et qui la suit bien sagement comme un bon chienchien. Parce qu’il avait bien compris qu’elle l’avait cerné. Sa réaction vive et net, de partir d’un coup, en était la preuve.

En même temps, il ne fallait pas se leurrer, s’il l’avait abordé, ce n’était pas pour se faire une amie, ni pour parce qu’il aurait un esprit ouvert et curieux qui prend simplement plaisir à discuter avec de nouvelles personnes. Non, loin de là. Tout ce qui l’intéressait, c’était sa jolie paire de seins ! Et son joli cul qui était visible à nouveau ! Après, la complicité, le charme, tout ça, c’était un plus… Donc voila, il avait beau cacher le fait qu’il était un connard, les femmes avaient un don pour sentir ce genre de choses. Et elle l’avait partiellement démasqué, apparemment.

Mais elle l’avait invité à le suivre. Avec un sourire qui plus est. Sourire qui en disait long d’ailleurs. Selon Nox, ça prouvait qu’elle était malgré tout attirée par lui, et donc cela servait de test, surement pour avoir plus de preuves concrètes qu’il était pourri jusqu’à l’os. D’où sa réponse du dessus. Il voulait montrer qu’à tout moment, il pouvait s’en aller lui aussi. Elle avait beau être une des plus belles femmes du Conseil, il avait sa fierté. Jamais il ne serait à la botte d’une femelle. Mais pour l’instant, leur rencontre se déroulait normalement, donc il n’y avait pas de raisons de s’en faire, tout pouvait bien se passer. Autant pour elle que pour lui ~

Avec son donut dans la bouche, il posa son plateau et rejoignit la demoiselle aux cheveux roses. Les mains dans les poches, il marcha à son allure, sans forcer, matant les jolies formes qui se trouvaient devant lui au lieu de courir aux cotés de sa belle comme un mort-de-faim. Il avait encore son dessert donc bon.

Et visiblement, ça ne la gênait pas plus que ça qu’il soit à la traine. Elle avait l’air dans ses pensées. Jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination. Là elle décrivit le parc qui servait souvent de dortoir à Nox comme étant un endroit magique et magnifique. Magnifique ? M’ouais, fallait pas non plus exagérer, il avait vu mieux. Mais comme c’était un de ses endroits préférés à lui aussi, elle n’avait pas complètement tord. Magique par contre, il ne voyait pas vraiment pourquoi. Il était assez terre à terre donc appliquer ce terme à un décor, il ne comprenait pas vraiment.

« Magique ? Comment ça? Après j’dis pas, c’est vrai que c’est un endroit reposant, j’viens souvent ici pour roupiller. »

A la limite, il ne trouvait pas étrange qu’une personne veuille se perdre dans ses pensées dans un endroit en particulier. Mais qu’elle se mette à dégainer son arme comme si elle allait s’entrainer… Puis faire la roue sur la barrière comme ça sans prévenir… Ca, c’était assez perturbant. Ils étaient juste en train de parler bordel, pourquoi elle se mettait à faire tout ça ? Est-ce que c’était parce qu’elle était gênée ? Quoiqu’il en soit, ça avait surpris le petit Nox. Il avait fait les grands yeux pendant quelques secondes, un peu choqué…

« Pourquoi… Hum, pourquoi tu fais tout ça ? Tu ne te sens pas bien ? Haha… Et pour répondre à ta question… C’est vrai que je fais un peu tache, c’est pas compliqué de le remarquer. Il faut dire qu’ici ce sont tous des coincés du cul qui obéissent bien sagement aux ordres, exactement comme on leur dit de faire. Moi avant de me faire plier genou, ils peuvent y aller. J’obéis aux ordres, mais à ma manière. Si ça ne plait pas, je m’en contrefous. En vrai, si je suis ici c’est pour une raison bien précise, je n’ai pas vraiment choisi de faire parti du Conseil… Et toi, tu es du genre docile ou il faut une cravache pour se faire obéir ? Fufu~ »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptyLun 1 Sep - 15:26

Anonymous
Invité


Click






Reconsidération

d'une

éphémère

intimité

Eden Jaylis ▼ Nox Apostolica ▼



Je le regarde un instant, surprise qu'il ne comprenne pas vraiment ce que je voulais dire. C'est assez étrange en fait, ça a juste une valeur sentimentale, ce n'est pas à proprement parlé magique. Mais bon, ce n'est pas spécialement important. Et maintenant c'est à son tour d'être choqué... On va vraiment pas s'en sortir. Je m'assieds sur la barrière, face à lui puis regarde dans la vague, sans fixer un point précis. Je ne m'étais donc pas trompée sur le compte de ce gars, c'était bien un mec ici par obligation et non par choix. Il ne respectait pas le profil de toute façon. Mais je ne suis pas non plus du genre à poser des questions, même quand ça m'intrigue donc... Mais c'est étrange.

« Hm... De l'entraînement de routine. Je ne vais pas t'attaquer, déstresse mon gars. A t'entendre, on pourrait presque croire qu'ils sont tous affreux. Je n'en connais pas beaucoup, mais ils ont l'air aimables. Après, oui, suivre les ordre fait partie de leur métier. »

Je m'étire et réfléchis à sa question. Écouter docilement les ordres hein... On m'a toujours appris à le faire. Pourquoi est-ce que ça lui paraît tellement bizarre ? C'est une sorte d'armée à présent, même si bien différente de celle de Bellum, ça le reste quand même. Vraiment, vraiment bizarre. Je suis encore tombée sur quelqu'un de décalé de la société.

« Je n'ai jamais trouvé ça bizarre de suivre les ordres. Du moins, dans l'armée je n'avais pas le choix de toute façon. C'était toujours mieux que de finir fusillée ou brûlée vive. Mais je m'en rends compte que je ne risque pas grand chose ici. Alors je suis plus ou moins ce qu'on me dit, l'objectif est toujours atteint. Les méthodes, elles, ne sont pas forcément celles exigées par le Haut Conseil. »

Bien, prions maintenant pour qu'il trouve ça normal. J'en profite pour écouter le silence et sentir la brise qui se glissent entre les mèches de mes cheveux rosés. Et je me surprends à encore me demander comment aurait été ma vie si j'avais survécu et était restée là-bas. Aurais-je revu mes parents et Alaric ? Aurait-il été fiers de moi pour être revenue du front ? Un jour j'irais. Quand mon courage et ma force me pousseront à braver les démons de mon passé qui continuent de me hanter chaque nuits depuis le commencent. Oui, j'ai passé de longues nuits à tourner sans réussir à fermer l’œil. C'en était dérangeant et puis au final, c'est comme tout, on s'habitue.

« Mais tout cela n'est pas important, je décide un peu de faire ce que je veux maintenant. Ce n'est pas comme s'ils étaient vraiment sur notre dos depuis ces dernières années... »

Je visse de nouveau mon regard dans le sien que j'avais délaissé pour la verdure et pense un instant. Une question me vient alors en tête et je me sens obligée de lui poser. De toute façon, niveau bizarrerie, je crois que je peux continuer de faire le tour.

« Puisque tu es ici pas vraiment par choix, si tu avais pu faire d'autres choix, tu serais où et hm, tu ferais quoi ? »

Et pour la première fois depuis qu'on s'était parlé, mon regard s'était fait un peu plus sérieux qu'à l'ordinaire.




©Etyncelle2014
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] EmptyMer 3 Sep - 19:36

Nox Apostolica
Nox Apostolica

Quatro Cerberus

Click

Nox avait failli se foutre de sa gueule en l’entendant sortir son « déstresse mon gars ». Elle le prenait pour un stressé de la vie ou quoi ? Il trouvait juste que ça faisait bizarre qu’elle se mette d’un coup à s’entrainer alors qu’ils étaient en train de discuter, comme si lui parler ne l’intéressait pas suffisamment alors il fallait qu’elle s’occupe différemment à coté. Si lui aussi devait faire la même chose, avec son type de magie ça serait assez folklo.

Ce qu’elle dit par la suite eut le mérite d’ennuyer le mage brun, c’était la réponse typique d’une personne droite ! Autant dire quelqu’un qui fait partie de ceux que Nox avait englobé juste avant dans ses « coincés du cul ». Ca en disait long sur sa façon d’appréhender les nuits sans lendemain… Elle avait beau tenter de se rattraper en se trouvant des excuses ou en faisant croire que maintenant c’était beaucoup moins le cas, elle restait une personne droite au fond d’elle, elle ne pourrait jamais changer ce fait. C’était ainsi qu’elle avait été éduqué, elle le resterait toute sa vie. Tout comme Nox demeurerait le même, dût-il se faire torturer qu’il ne changerait pas d’un poil son attitude rebelle. Parce qu’il s’était forgé ce caractère face aux difficultés de son enfance. C’était sa fierté. Tout comme elle devait surement être fière d’avoir fait partie de l’armée, selon ce qu’elle venait de dévoiler.

Mais le point positif, c’était que sa manie d’être dans les nuages à rêvasser alors qu’elle était avec quelqu’un, plus précisément ce regard qu’elle affichait malgré elle durant ces quelques secondes, prouvait qu’elle avait vécu des moments difficiles. Pour avoir traversé pas mal d’épreuves, Nox savait reconnaitre ceux dont les pupilles avaient été forgés avec les mêmes ténèbres que lui. Et ce regard tranchant, finement aiguisé, elle le dirigeait maintenant vers lui. Pour la première fois, elle le fixait droit dans les yeux. Plusieurs fois, leurs regards s’étaient croisés mais jamais ils ne s’étaient arrêtés. Elle devait être très curieuse de connaitre la réponse à sa question…

« Désolé mais je n’ai pas pour habitude de dévoiler gratuitement des informations sur moi~ Toi, par contre, tu as l’air d’avoir quelque chose sur le cœur, j’ai la nette impression que tu ne voudrais pas spécialement être ici aussi, je me trompe ? A moins que ce regard évasif que tu as souvent en prétextant admirer le paysage ne soit rempli de regrets… Auquel cas, tu fais partie du Conseil mais pas par choix non plus~ »

Il ne voulait pas raconter son histoire et il ne voulait pas spécialement la faire se confesser non plus. Il y avait une part d’ombre en chacun de nous qui était très bien à sa place, il comprenait tout à fait que cela soit déplacé de tenter de la déloger de là. Voilà pourquoi il n’insistait pas. Surtout qu’il s’en foutait un peu de son passé. Mais ça le soulait quand même de la voir tout le temps dans les vapes, peut être qu’au moins grâce à ce qu’il venait de dire, elle allait vider son sac pour ensuite passer à quelque chose de plus intéressant ! Comme une bonne partie de jambes en l’air par exemple ! Il ne s’attendait pas spécialement à ce qu’elle l’attire plus que ça, pourtant il ne pouvait nier qu’au fond de lui, il espérait un jour tomber sur une personne avec un passé tout aussi sombre que le sien, quelqu’un qui puisse le comprendre pleinement, sans le prendre en pitié, ce qui ne manquerait surement pas d’arriver avec une fille aussi droite qu’elle…

Pas de grands espoirs à l’horizon, en somme… Manquait plus qu’elle parle d’un éventuel époux~
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden]   Reconsideration d'une éphémère intimité [PV Eden] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Le passé, le présent...deux mondes différents [Vicki Vale] {TERMINE}
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Era