Lamentations Muettes. (Hisoka)
 MessageSujet: Lamentations Muettes. (Hisoka)   Lamentations Muettes. (Hisoka) EmptyLun 27 Déc - 16:32

Abigail Phoibos
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click

Théme, histoire de mettre de l'ambiance.

Ce matin là, le ciel était nébuleux comme s'il reflétait l'état d'âme de chacun. Des esprits obscurs et confus. Le soleil, lui, se faisait discret, presque inexistant. Comme une mince lueur d'espoir; sans doute le reflet de chacun de leurs souhaits. Elle s’approcha du bords du lac, Elle se pencha un peu plus au dessus de son reflet, et contempla l'eau lumineuse. Elle repartait. Repartait un peu plus profond dans ses pensées. Abigail plongea alors ses mains engourdies dans le l’eau glacé, et aspergea son visage.

Elle se releva et secoua légèrement la tête, Abigail recula de quelques pas et inspira profondément. Des halos verts encerclèrent ses chevilles, elle prit un rondin d’arbre qu’elle expédia au dessus de sa tête. Quel était le but ? Le détruire avant qu’il ne retombe au sol. Elle prit une impulsion au sol et trancha le modeste rondin d’un coup de pieds. Elle se réceptionna parfaitement, le rondin, ou plutôt ce qu’il en restait, tomba derrière elle. Abigail souriait, satisfaite. Elle s’améliorait de jour en jour. Il ne fallait pas qu’elle se relâche, il fallait qu’elle approfondisse ses capacités.

Ses yeux se fermèrent, elle devait améliorer sa vitesse, ainsi elle pourrait avoir une porte de frappe plus importante. Elle reprit une impulsion, que cherchait-elle ? Atteindre la vitesse du son, même si son niveau assez médiocre le lui en empêcher. Elle était rapide, certes, mais pas au point d’atteindre la vitesse du son. Elle trancha de nouveau un tronc d’arbre, si facilement qu’on aurait pu croire qu’elle coupait une motte de beurre. Frustrée de ne pas pouvoir atteindre la vitesse désirée, elle donna un coup de pieds au sol, l’empreinte de l’impact y resta. Elle releva la tête en admirant le ciel, les lèvres pinçées.

« Serais-je capable de t’atteindre un jour? » Dit-elle, en regardant l’astre solaire.

Les souvenirs reprirent d’assaut sa boite crânienne, Des paysages ensanglantés sous ses yeux, le Paradis brûle. Les Roses se fanent. La peur au ventre…Nathaniel…il était déjà si fort. Pourquoi ne parvenait-elle pas à le rattraper ? Pourquoi ne parvenait-elle pas à atteindre cette vitesse ? Frustration, quand tu nous tiens…

«  J'ai ce goût amer de Paradis perdu. Nathaniel, reviens moi. »

Elle sentit un courant d’air dans son dos; quelque chose qui lui donna un frisson désagréable. Elle pivota vers ce filet d'air qui émanait derrière elle. Son jumeau était-il là ? L’avait-il entendu ? Son regard opaque sonda le lac, personne. Pourtant, elle pressentait que quelqu’un l’épiait, ou l’observait. Dans tout les cas, ça ne lui plaisait pas. Une boule au ventre se forma, de nature impulsive, elle fonça vers la présence qui, apparemment, se trouvait près d’un arbre.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Lamentations Muettes. (Hisoka)   Lamentations Muettes. (Hisoka) EmptyMar 28 Déc - 13:29

Anonymous
Invité


Click

Un clown dansait sur une corde dans les airs, dans un monde totalement fou... Les images apparaissaient comme par rafale, créant une ambiance saccader. On pouvait naviguer dans un ocean de couleur et de délire... Jusqu'à que tout disparaisse... Sortant de la réaliter, ou revenant à elle, Hisoka ouvrait les yeux petit à petit, reprenant ses esprits, il commença à ce lever, petit à petit... Et alors il tourna la tête. Le temps lui était encore restreint. Sa réaction devait etre imminente. Un nounours géant lui tomber dessus. Trop tard !

En sursaut Hisoka se leva. Il regarda autour de lui. Il s'etait endormie on ne sait trop ou. La il se trouvait le dos contre un arbre, pret d'un lac. Sympa des le matin... Perdu avec la tête dans "le lointain" ! Quelque chose, une parole je croit, sortit alors du néant...

J'ai ce goût amer de Paradis perdu. Nathaniel, reviens moi.

Non, Hisoka était sur que ces propos ne sortait pas de sa modeste boite crânienne. Cela ne lui ressemblait pas, Hisoka était le genre de type à voir le bonheur partout encore naïvement... Comme un enfant. Mais le tilt se fit enfin *et oui, il vient de se réveiller, laissons lui le temps*. Quelqu'un d'autre était ici.. Et , non ?! C'est pas possible... Ben si... IL LUI FONÇAIT DESSUS !!!!! Et la c'etait comme si un détonateur c'etait mis dans la tête d'Hisoka, (Vous savez avec la voix robotique de la femme?) Impact dans, 15 secondes: Que faire ? Impact dans 10 secondes : Il serait temps de réagir non ? Impact dans 5 secondes: Bouge! Idiot ! Impact dans 3 secondes... Fluidité dans les mouvements, complexité dans les gestes... Efficacité. L'impact avait été éviter, et l'agresseur maitriser... L'agresseur qui était enfaite une femme, tres jolie d'ailleurs, était debout, une carte coupante comme une lame de rasoir poser sur la nuque et tenue par notre Hisoka légendaire.... (^^'). Il fit disparaitre la carte et regarda la femme avec attention. Elle était blonde, d'un blond aussi chaleureux que le soleil et aussi clair que l'argent. Des yeux... D'un bleu provoquant la beauté du ciel, un océan de merveille. Mais il y avait aussi la tristesse dans son regard... Il se gratta alors alors l'arrière du crane et d'un geste de gentillesse il tendit la main.


- Désoler mademoisellle, j'avais crut à une attaque personnelle. Hisoka, Lamia Scale.
 MessageSujet: Re: Lamentations Muettes. (Hisoka)   Lamentations Muettes. (Hisoka) EmptyMer 29 Déc - 17:34

Abigail Phoibos
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click

Les chaines qui l'attache aux effluves du passé sont brisées; et ses regrets amers s'étendent sur le sol.


Elle réduisit la fréquence de sa vitesse pour inaugurer avec précision le visage de l’inconnu d’un coup de poing. Les articulations de sa main se crispèrent, ses muscles se tendirent. Tout se déroulait au ralenti. Malheureusement, l’étranger avait anticipé ses mouvements. Tout reprit une vitesse normale. Une carte tranchante apparut derrière sa nuque, menaçant de se planter dans sa chair. Abigail était tête baissée. Ses membres et elle-même tremblèrent de frustration. Elle s’était figée, ne tenant pas vraiment à voir une carte clouée dans sa nuque. Une voix la fit sortir de ses songes. La carte disparut comme par enchantement.

- Désoler mademoiselle, j'avais crut à une attaque personnelle. Hisoka, Lamia Scale.

Elle osa relever sa tête pour regarder l’homme. Une lueur d’étonnement vint se peindre sur son visage. Elle ouvrit légèrement la bouche. Pour supprimer son hostilité, elle fit disparaître l’halo vert qui brillait de milles feux autour de ses chevilles. Après l’étonnement, ce fut un sourire quelque peu timide qui se dessina sur son visage, elle se sentait stupide; comment avait-elle pu confondre son frère avec ce parfait inconnu ? Surtout que cet homme n’avait rien demandé, leurs types de magies étaient si différents, aussi. La magie produite par ce mage suscita de l’intérêt chez la jeune fille, c’était la première fois qu’elle voyait ce type de sortilèges. L'homme lui tendit la main chaleureusement qu’elle serra avec gentillesse.

- C’est à moi de m’excuser. Je vous ai confondu avec une autre personne. Vous n‘avez fait que vous défendre.»

Elle marqua une pause, son regard opaque se détourna pour fixer le lac pendant quelques secondes. Elle émit un léger rire cristallin, avant de reprendre.

« Au fait, moi, c’est Abigail. C‘est un peu étrange comme rencontre, mais…enchantée.»

Une brise fraîche se leva et vint faire danser leurs cheveux au rythme qu’il imposait, la jeune fille se recula de quelques pas et s’avança vers le lac. Elle s’en voulait encore d’avoir attaqué une personne, surtout que ce dernier devait l’avoir prit pour une pauvre folle. Elle eut un léger rictus, bon. Ce n’était pas grave. Le ridicule ne tuait pas. Une fois de plus, ses pensées sombres avaient envahi son esprit et elle avait attaqué une personne imaginant son propre jumeau. Il fallait qu’elle range son frère dans la catégorie souvenir, ressasser le passé n’était pas une bonne idée pour la jeune fille. Elle s’assit face au lac et se pencha pour admirer le reflet de l’eau. Elle cru apercevoir le reflet de son frère à la place du sien. Elle tressaillit, ce n’était que celui d’Hisoka. Elle le regarda, encore plus désolée.

« Je suis…navrée. Mes souvenirs ont souvent tendances à prendre d’assaut mes pensées. »

Elle se pinça les lèvres, visiblement mal à l’aise.

(HRP : j'espère que ma réponse te conviens. S'il y a un problème, mp.^^ )
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Lamentations Muettes. (Hisoka)   Lamentations Muettes. (Hisoka) Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lamentations Muettes. (Hisoka)
» FT - Hisoka
» Fan Club d'Hisoka le magicien ~
» La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]
» La démocratie ça n'a jamais été mon truc, c'est moi qui ai le dernier mot ou je me casse. [Taito]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP