Partagez | .
Bon appétit bien-sur
 MessageSujet: Bon appétit bien-sur    Dim 27 Juil - 16:40

avatar
Invité


Click

En retard, je suis en retard ! Pas que mes cheveux sont, comme d’habitude, impossibles à coiffer mais… Oui je sais, roux est déjà une couleur particulière mais si en plus on ajoute des épis, cela devient n’importe quoi, je vous l’accorde.
 
Bien, chemise, cravate, tout est en place. Mèche plaquée sur le côté par une barrette, il est temps de travailler !
 
Quel travail me direz-vous ? Serveur. Rien de mieux ! En aucun cas je voulais travailler ici mais mon « patron » m’y a plus ou moins forcé…
 
-Mon chou ! Tu te souviens du coup que tu m’as fait ? Me laisser en plan dans la salle de concert ? TU M’EN DOIS UNE CONNARD ! VA BOSSER ET RAPPORTE LA TUNE ! Sinon tu es viré <3 ! Avec tout l’amour que je te porte mon cœur !

 
Brrrr, de frissons vraiment. Tout mon corps s’en souvient encore. Autant dire que je n’avais qu’une envie c’est m’enfuir ! Bref ! C’est l’heure du service.
 
Entrée en salle, les clients sont fortunés, de bonne famille et généralement assez âgés. Après leur avoir donné le menu, voilà qu’il faut que je garde leur commande en tête… Impossible pour moi, vraiment ! Je prends alors un bloc note et… Me fais tirer l’oreille ? Trainé en cuisine pour une engueulade par le chef.
 
-Tu es dans un restaurant classe ici, essaye au moins de faire bonne figure, compris ?!
 
Attend attend attend, t’es moche, laid, un gros cul dégueulasse dégoulinant, non vraiment t’as rien pour toi, et tu oses me donner des ordres. Sérieusement. Homme à la barbe blanche d’au moins 50 centimètres bouclé au fer, toc de travers, gros ventre surement poilu, moulé par une chemise rentrée dans un pantalon. Non pas taille basse, mais haute, très haute ! Je suis sûr que ça lui arrive aux tétons ! Bref, un vieux chnock comme on n’en fait plus…
 
C’est reparti ! Je claque deux fois des talons au sol, mes chaussures s’illuminent. Une légère fumée tapisse le sol à mes pas. Au moins, je serais efficace, rapide et avec une classe ultime !
 
Passant rapidement d’une table à l’autre, je prends les commandes. Courant dans tous les sens pour pas les oublier les commandes, tout se passe merveilleusement bien finalement ? Un petit peu trop bien. Oui je me disais bien que mon karma n’avait pas encore fait des siennes ce soir…
 
Le vieux m’appel, me balançant une dizaine d’assiettes.
 
-Tien, au boulot, table 4, 11 et 12 ! Dans cet ordre ! Aller oust gamin !
 
Coup de pied dans les fesses, il m’envoie voler… Attendez… Je n’ai pas oublié les assiettes ? Bingo, elles sont justes au-dessus de moi ? Aïe Aïe Aïe, faut rattraper. Je me dandine dans tous les sens, trois dans le bras droit, trois autres sur mon autre bras, une au pied, une sur la tête, enfin une sur mon genoux et… La dernière dans ma bouche ? C’était juste ! Oulà c’est lourd, vite ! Je sautille doucement puis dépose à la première table les assiettes qui menaçaient plus de tomber. Pour enfin ammener le reste aux autres clients. C’était chaud bouillant…
 
AIE ! Quoi encore ? Quelque chose m’est tombé sur la tête ?
 
-Table 4 !
 
Un violon ? Nooon mais ce n’est pas possible, pas 5 minutes à moi ! Aller c’est repartie, jouer du violon, heureusement que je me débrouillais ! Petite berceuse, musique douce pour cette vieille dame de 70ans ? Non mais vraiment on dirait qu’elle a passé la nuit dans une baignoire, elle a des cernes et est tellement ridée que l’on dirait un raisin sec… Dire que son mari a envie de ça… C’est plus de l’amour, c’est de la folie ! Coucher avec un raisin… Ou un cadavre ? Je ne sais pas c’est quoi le pire franchement ! Bref, on y arrive, c’est bientôt fini…
 
La suite du service se passa plutôt bien jusqu’à ce que de sinistres individus décidèrent d’entrer… Mal vêtus, puant, ils auraient pu faire fuir la clientèle ! Je vais alors à leur rencontre pour leur dire qu’ils n’avaient pas de réservation mais… Ils ne semblaient pas être venus là pour dire bonjour…
 
-INUTILE DE VOUS ENFUIR ! NOUS SOMMES ARMES ! DONNEZ NOUS VOS OBJETS DE VALEUR ET IL NE VOUS SERA PAS FAIT DE MAL !
 
… Aucune grâce, aucun charisme, non vraiment il n’a rien pour lui ! Puis sa première phrase m’est restée au travers de la gorge. Déjà que j’ai passé une journée lourde, en plus faire le service ce soir a été plus qu’épuisant et il vient me prendre la tête ? Je vais le recevoir lui !
 
Je m’approche alors de lui, juste en dessous de sa tête, me penchant légèrement tout en prenant une énorme respiration. Bras serrés.
 
-INUTILE DE GUEULEEEEEERRRRRR !!!!!
 
Tout le monde me regarde, surpris. Lui aussi semble l’être, vu sa tête il s’attendait à tout sauf à ça ! Attention mes gros, c’est parti !
 
-Vous voulez savoir ce qu’est une journée ici ?!
 
Je prends une pile d’assiette monstrueuse que je projette vers eux tel des frisbees. Les cassant sur leur petit crâne dégarni. Ils ont beau essayer de se protéger, rien à faire, je suis trop rapide mes cocos ! Huhuhu !
 
Oui sauf qu’advient ce qui devait advenir, plus de munitions ? Ils arrivent, ils sont rouges, énervés… AIE… Que quoi euh…
 
Je prends la cape d’un des clients. Lançant mon sort d’invisibilité… Les trois gaillards me cherchent.
 
-Je suis là ! Non ici !
 
Baissant leur bas, ce qui fit apparaitre au grand jour leur superbe caleçon ornée de cœurs. 3 est le nombre de claquement de bagues… Mon bras s’illumine de rouge, je les attrapes par le col et les envois voler dehors. Non mais sérieusement, des brigands n’usant même pas de magie, que pensaient-ils faire ? Cela ressemblait bien plus à un spectacle qu’autre chose.
 
Je sorti alors, les regardant bras croisés.
 
-Vous voulez le dessert ou… ?
 
Ah oui ils le veulent ce dessert ! Ils sont remontés ! Rouges, serrant le poing. Toucher sans de faire toucher, tel est le but de ma magie !
 
Je frappais alors deux fois le sol de mes talons, m’illuminant, deux est le nombre de claquement de bagues. Mon bras s’illumine… Une étoile, voilà ce que j’étais dans cette nuit noire. Un feu d’artifice, mes déplacements reflétaient la beauté de ma magie. Je cours, vite, trop vite pour leurs yeux, ils ne peuvent me suivre… Touché, coulé que l’on dira. Voilà ce qu’il s’est passé. Frappé, ils volèrent dans la rivière juste au-delà, mouillés, humiliés, ils partirent avant que les gardes n’arrivèrent. Pauvres petits, au revoir la vermine !
 
En me retournant, je me rendis compte que tous les clients s’étaient mis aux fenêtres pour regarder le « spectacle » ou du moins, le combat. C’est sous les applaudissements que je rentrais travailler. Finissant la soirée par une chanson, bien entendu, je suis mage mais aussi chanteur ! Bien, il est temps que je me repose. Cette magie de force est réellement épuisante ! Fatigue accumulé en plus des courbatures, nausées et vertiges, je ne sais réellement pas comme j’ai fini la soirée. Le plus important est que les clients furent ravis ! Même ce vieil imbécile de cuistot était heureux, c’est pour dire !
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et bon appétit bien sûr !!
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 8