Partagez | .
A celui qui tapera le plus fort! [Mission]
 MessageSujet: A celui qui tapera le plus fort! [Mission]   Mer 16 Juil - 1:51

avatar
Invité


Click

Soren était derrière un comptoir, en train de tamponner des fiches, cela devait être sa seule activité depuis qu'il était sorti de prison il y a une semaine... C'était quand même déjà mieux que de rien faire dans son ancienne cage, de plus, pouvoir enfin ressentir la magie après tant d'année lui donnait l'impression de respirer à nouveau. Ses « collègues » de travail étaient encore méfiants à l'égard de l'ancien prisonnier, ce qui est plutôt normal non ? Allez-vous faire pleinement confiance à un type qui était en prison pour meurtre ? Mais c'est ainsi et ils devront si faire ! Bien que Soren espère qu'il puisse faire autre chose que tamponner des fiches administratives.

Le soleil commençait à baisser dans la ville, il était temps de rentrer chez lui... Enfin bon, dire chez lui, c'est un grand mot, puisqu'il vit chez Lissa ! N'ayant pas encore de paye, il doit vivre sur le dos de la personne qui doit superviser l'homme masqué... Bien que dans le cas de Soren, c'est plutôt l'inverse qui se produit, puisqu'il doit faire la cuisine, le ménage et le reste ! Ce n'est pas un ordre de Lissa, mais plutôt un choix personnel pour des raisons valables... Voulez-vous manger du cramer ? Quel que soit le plat ou le temps de cuisson ? Alors Soren à dû se forcer à apprendre à cuisiner pour survivre aux plats de sa supérieure ! Et ne parlons pas du désordre qui règne dans l'appartement, c'est peut-être pire que son bureau.

Le type au manteau pourpre montait les marches de l'escalier un à un, prenant son temps. Lissa habitait dans un appartement plutôt spacieux, dans un bâtiment lui-même plutôt grand. Par étage, on ne comptait que deux appartements. Autant dire que la femme avec qui il vivait avait un salaire plutôt correct. Quand il ouvrit la porte, il sentit une odeur de griller, il espérait sincèrement que c'était des insectes suicidaires qui avaient grillé sur une source chaude quelconque. Il entrait dans le petit couloir, y enlever ses chaussures, puis fonçait tout droit pour se diriger dans la cuisine sans passer par la case salon. Il découvrit Lissa dans une tenue plus décontracté qu'au travail, pantalon plutôt large avec un tee-shirt qui semblait beaucoup trop grand pour elle. Il la voyait avec une poêle dans les mains, et une chose grillée non-identifiable dans cette dernière.

– Lissa, qu'est-ce que...

La femme ne lui laissait pas le temps de répondre, se tournait vers Soren puis le regardait tout en lui donnant un grand sourire. Qu'est-ce qu'elle avait à dire ? Il n'allait pas tarder à le savoir.

– Salut Soren ! J'ai une bonne nouvelle, demain, tu pars pour les bas-fonds de Crocus. Un petit groupe local est en train de semer la terreur, pas de mage, alors j'ai sauté sur l'occasion pour te prendre ce job !

Le trait qui pourrait être considéré comme la bouche du masque formait une sorte de « u », enfin un job qui allait lui rapporter quelque chose.

– Demain, passe à l'accueil et demande des menottes, d'après nos informations, ils devraient être cinq. J'ai posé dans ta chambre les informations que tu dois savoir. Bon, à table ! Tu veux beaucoup d'omelette ?

Soren lui conseillait de poser tout de suite cette poêle et de le laisser cuisiner, il ne voulait pas être intoxiqué !

~~~~~

Le voilà dans Crocus, la capitale de Fiore, mais il n'est pas là pour faire du tourisme, une fois qu'il était sorti du train, Soren était parti tout de suite pour les bas-fonds de la ville. Ignorant les gens devant la gare qui vous importune pour vous donner des journaux ou tenter de vous vendre des souvenirs type camelotes inutiles ! Il demandait de temps en temps son chemin, la plupart des gens s'enfuyaient en voyant le mage...Le voilà dans Crocus, la capitale de Fiore, mais il n'est pas là pour faire du tourisme, une fois qu'il était sorti du train, Soren était parti tout de suite pour les bas-fonds de la ville. Qu'un individu dans un manteau rouge qui cache presque tout le corps et portant un masque se dirige sur vous, que vous croyez qu'il va vous faire la peau et manger leurs bébés ? Possible...

Les documents que lui avait fournis Lissa étaient plutôt clairs et précis. Il indiquait les zones où trouver le gang ainsi qu'une description physique plutôt correcte des cibles. Comme il n'y à aucun mage dans le groupe, cela allait plutôt faciliter la tâche. D'après les informations, seul le chef du groupe pourrait être véritablement dangereux, il aurait fait partie de l'armée du pays avant de se faire virer pour avoir frappé son sergent après une soirée trop arrosé. Bien que les documents dissent ceci, il ne devait pas non plus sous-estimer les quatre autres, il suffisait qu'ils attaquent en même temps pour réussir à avoir le mage du conseil.

D'après les indications qu'il avait, il se trouvait à présent devant la vieille baraque qui sert de base au groupe. La maison semble être prête à s'écrouler à tout moment, les fenêtres de devant avait l'air toutes brisées, mais rien ne semblait montrer que des guetteurs observent depuis ces mêmes fenêtres. Il n'y avait personne ? Soren s'approchait de la porte, posait la main sur la poignet, cette dernière restait dans la main du sorcier. Il se mit à regarder l'objet qu'il tenait dans la main d'un regard étrange et curieux... C'était bien la première fois qu'une chose pareille lui arrivait ! Jetant la poignet dans son dos, Soren se mit à grimper par l'une des fenêtres se trouvant au rez-de-chaussée.

Il était rentré sans même vérifier s'il y avait quelqu'un dans la pièce... Et il aurait dû le faire ! Un type était en train de l'observer entrer par la fenêtre. Il se jetait instantanément sur l'intrus alertant ses amis. À peine rentrer dans la salle, Soren se fit agresser. N'ayant pas pus utiliser l'un de ses enchantements à temps, le masqué se fit prendre par le col et renversé au sol.

– Alors, qu'est-ce tu veux ? Se prendre des coups ? Mais fallait le dire !

– Navré, c'est plutôt l'inverse, je viens pour vous arrêter.

Soren utilisait son enchantement de puissance sur l'étendue de son corps. Maintenant que sa force avait doublé, il éjectait d'un simple coup de pied l'humain qui lui avait attrapé au col. Ne comprenant pas vraiment comment il avait apprit à voler l'espace de quelques secondes, la chute fut plutôt douloureuse. L'homme se relevait, mais c'était trop tard, Soren avait été plus rapide que lui, il décochait un second coup de pied dans la tête du mec. Le coup avait été assez fort pour l'assommer, le sorcier du conseil espérait juste qu'il ne soit pas mort, cela ferait assez tache sur le rapport et il se ferait surtout taper sur les doigts avec puissance ! Vérifiant s'il y avait encore un pouls sur l'homme allongé, Soren fut soulagé d'en trouver un. Il entendit des pas venant de la pièce d'à côté. Les compagnons du type allongé n'attendirent pas plus pour passer à l'attaque. Trois du groupe, aucun des visages qu'il voyait appartenaient au chef. De ses deux mains, le mage au manteau pourpre ciblait deux des trois qui étaient présent. Quelque chose ressemblant à des crochets apparurent, se fixant aux deux types. Trouvant cela étrange que rien ne se passe suite à ce mouvement, l'un des deux types qui avait reçu le sort se ruait sur l'intrus. Soren bloquait le coup-de-poing qu'il devait normalement recevoir en pleine face en attrapant le poing dans sa main gauche. Avoir fait de l'exercice pendant son long séjour en prison avait donc porté ses fruits quand même !

Ayant le poing de son adversaire dans sa main, et sachant ce ces derniers ne connaissent pas ses capacités, il avait un certain avantage. Avec sa force plus puissante, il se mit à écraser le poing de son adversaire. Il se mit à se tordre de douleur, mais il n'était pas le seul, l'autre cible ayant été ciblée sentait la même main que son allié se faire écrabouiller. Celui qui était en retrait avait compris que les deux avaient été reliés quand Soren mit un coup au niveau du torse de son adversaire. L'homme se pliait, l'autre fit de même. Voyant qu'il n'arriverait pas à faire grand-chose face au mage, il préférait encore fuir ! Passant sur le côté, il se dirigeait vers la fenêtre et sauter. Ce n'était pas très grave, son principal objectif était le boss du stage, le reste n'était qu'optionnel, bien que cela ajoutât quelques chiffres sur la récompense qu'il allait toucher à la fin.

Celui qu'il avait attrapé n'était pas bien résistant, et tombait une fois qu'il avait reçu un troisième coup au niveau de côté, l'envoyant valser dans le couloir. Le deuxième qui avait été pris dans le Warlock's Pain était encore debout, mais souffrait. Sans même combattre, il avait pris des dégâts. La peur se lisait sur son visage, il était terrifié par ce que pouvait faire le mage qu'il avait en face de lui. D'où provenait sa force ? Comment avait-il pris les mêmes dégâts que son camarade ? Pour les êtres normaux comme lui, les mages pouvaient se montrer horribles et terrifiants, intouchables et écrasants. Il voulait fuir comme son autre camarade, mais ses jambes refusèrent de bouger.

Soren s'avançait calmement vers le dernier attaquant, il sentait son enchantement se désagréger petit à petit. N'ayant pas réutilisé la magie depuis un moment, cela devait être normal, il lui fallait du temps pour se réhabituer. Il estimait aussi qu'il n'avait pas dû dépenser beaucoup d'effort, ce qui se traduirait pas un faible cout en magie. Tant mieux, il préférait pouvoir garder de l'énergie devant le boss de la petite bande. Il était à présent à deux pas du dernier membre présent, ce dernier essayer de se faire petit et de se faire oublier en allant dans le coin le plus proche.

-De...DEGAGE !MO... MONSTRE !

– Monstre ? On m'avait appelé ainsi à une époque... Mais, c'était un autre temps.

Tentant de garder encore un peu les effets de son sortilège, Soren se devait faire vite pour mettre KO l'homme qui lui faisait face. Il posait ses deux mains sur le visage de l'homme, puis la poussait violemment contre le mur qui faisait dos au gangster. Il s'écroulait sous le choc. Soren remarquait qu'il avait presque bloqué sa respiration, l'air s'engouffrait dans ses poumons avec force et violente au point de lui arracher une légère quinte de toux. L'homme masqué se mit à scruter la scène, il comptait les trois individus KO, un autre, c'était enfui, il ne restait que le chef, mais pourtant, avec tout le bazar qu'il avait fait, le chef aurait dut pointer son nez... C'était plutôt étrange. Il se mit à chercher les menottes accrochées à sa ceinture et les fixait sur les individus. Tout ce qu'il devait faire, c'était d'attendre que le boss revienne, ou d'attendre que l'un de la bande se réveille pour avoir des réponses.

Le temps passait, mais rien personne n'arrivait. Soren regardait le temps qu'il faisait depuis la fenêtre, un crépuscule sinistre avait pris place dans le ciel, on pouvait éprouver de la froideur ainsi que de la tristesse en voyant ces couleurs. Après un moment de contemplation, le type au manteau pourpre regardait les prisonniers, aucun d'entre eux ne voulaient parler. Avant qu'il ne se réveille, le mage avait fouillé la maison en quête d'indice qui lui permettrait de savoir où était le patron de la bande, mais les recherches qu'il avait faites s'avéraient infructueuse. Il se mit à parler d'une voix plate.

– Ecouter, si vous ne me dîtes rien, je vous assure qu'on vous fasse parler là où vous allez finir. Alors c'est peut être mieux de parler maintenant.

Ce fut le type qui avait sauté sur Soren qui avait craqué le premier, ce ne fut pas en parole, mais en larme, ce qui choquait d'ailleurs le mage. Il eut enfin son explication, l'homme qu'il avait choisi comme leader était mort depuis deux semaines, tué lors d'un combat contre une autre bande qui commençait à en avoir marre qu'un petit groupe commence à poser les pieds là où il ne devait pas aller. Soren tiquait, il semblerait que certaines informations concernant le groupe n'avaient pas été correctes, et il l'écrirait en gras et bien gros que les informations étaient périmées ! Puis il se mit à soupirer, il se mit à tirer sur la chaine, qui avait été trouvée plus tôt et qui permettait actuellement de relier les menottes les unes aux autres.

– Même sans votre chef, je dois vous amener en prison. Aller suivez moi, une fois en cage, oublier cette histoire et quand vous sortirez, faite vous une nouvelle vie.

Soren se mit à tirer sur la chaine, les trois types suivirent sans broncher.
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Mission B : Le Fort de la Rivière Rouge (Darok, Iba)
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 8