Aller à la page : 1, 2  Suivant
j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig
 MessageSujet: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyVen 4 Juil - 22:04

Zadig Cavalli
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click



CAVALLI ZADIG

" Je suis cette flèche en plein silence"





Informations Générales


Identity

Nom : Cavalli
Prénoms : Zadig Othello
Âge : Vingt-trois années
Date de Naissance : 27 Novembre
Origines : Fiore


Activité(s) : Mage illégal à temps plein, dragueur à temps perdu
Guilde : Ajatar Virke
Statut : Haut-membre
Surnom : Zadig, l'enfant, Pan (en référence à Peter Pan.)
Avatar : Dino Cavallone - Reborn







Psychologie




On ne comprends pas pourquoi Zadig a rejoint Ajatar Virke.
Chaque jours qu'il émerge, que ses talons se heurtent au glas froid des dalles, que ses jambes se soulèvent mollement – et qu'il se dirige nonchalamment vers ses volets. Ses paumes de mains qui balayent la poussière et que le soleil lui crache à la figure. Il égare sa main derrière sa nuque, baisse ses yeux encore endormis vers son caleçon et se dirige aux toilettes.

Ca se résume à ça, tous les matins de Zadig.

Il descend après les escaliers pour accéder à Ajatar, à ces mages, il s’assoit au comptoir, croise ses bras sur le bois et love sa tête à l'intérieur en grommelant, le sommeil encore accroché à ses lèvres. Il lève au bout de quelques minutes sa tête et son sourire affiche un air malicieux, à moitié dissimulé par ses mèches sauvages.

Zadig est un garçon très simple – un peu comme un enfant qui n'aurait jamais grandit, il s'ébahit pour un rien, s'étonne souvent d'un pas grand chose et ses éclats de rires fusent comme des cristaux brisés. On l'aime bien, Zadig, parce que c'est comme une brise fraîche de printemps qui rafraîchit, qui apaise les maux. Il fait doucement sourire, à faire le pitre, à jouer avec sa magie, à faire n'importe quoi. Il soulage les encéphales déboussolés, en égarant un peu ses bras partout sur les carcasses décharnées – surtout celles des filles. Il est sympa, Zadig.

On ne comprendra pas pourquoi comment un type comme lui fait partit d'Ajatar.

Il secoue la tête dans ses bras lorsqu'il aperçoit un mage et le salue d'un bref signe de main, avant de plonger dans son café, de le saisir et de se diriger vers lui en trottinant. Il est toujours en forme, comme si le magma de son sang n'était sans cesse en activité. Il est sociable, parle presque tout le temps, débite un flot incroyable de paroles. Mais il est cassant dans ses paroles quand on le cherche, le sarcasme se dissimule avec une violence insidieuse dans chaque syllabes, il réagit comme un enfant mais Zadig reste une personne intelligente.

Zadig en vérité, c'est un prodige. Un prodige qui a été façonné par les deux paumes d'âmes de ses parents – il a en lui une ressource magique ahurissante, hérissant, brutale et violente. C'est ce qu'il est au final, ahurissant, brutal et violent. On le craint, Zadig, parce que l'on sait que derrière ses grands gestes, ses sourires qui rivalisent avec le croissant de lune, on sait qu'il est dangereux. On sait qu'il peut faire mal, quand il envoie paître, quand on le voit modéliser la terre avec une dextérité digne d'un maître mage, il fait peur.

Pourquoi Zadig, un type qui paraissait bien, a rejoint Ajatar Virke ?

Il n'est ni timide ni intimidant – Zadig est insensible aux prestances qui peuvent s'offrir à lui, elles ricochent dans le vide ou dans son indifférence – car Zadig ne juge que par intérêt. Si une personne l'intéresse, il ira parce que c'est comme ça. Si au contraire, il n'aime pas, il l'ignorera parce que c'est un caprice d'enfant.

On le dit cruel et sans scrupules, c'est les murmures qui ont tissés les toiles d'araignées entre les murs, ce sont des soupirs à peine soufflés. Quand Zadig passe et qu'il entend ça, ça le fait sourire, ça lui donne une bonne humeur assez étrange. Parce que oui, il est cruel – peut-être est-ce son insouciance quasi-enfantine qui le rend comme ça ?

On reconnaît les pas légers de Zadig, comme s'ils caressaient le sol avec une légèreté hautaine. On le connaît, Zadig, on le sait gentil – mais on le craint. Parce qu'on ne sait jamais comment il pourrait réagir tant l'imprévisibilité règne sur ses sourires, c'est comme un tremblement de terre.

On ne sait jamais quand ça arrive.





Background




O P H E L I E


Ophélie est une très belle maman, sa chevelure ruisselle comme un océan d'or jusqu'à ses épaules. Ses joues sont éclaboussés de tâches de rousseurs – comme des gouttes de feu discrètes. Qu'est-ce qu'elle est belle, Ophélie, quand son ventre s'est arrondie. Zadig l'a toujours aimé très fort, ça pulsait déjà dans son petit corps inachevé. Mais vous savez Ophélie s'est cachée dans son village, là où l'on porte les mages en méprise, ceux qui ont détruits les constructions des villes, ceux qui ont ôtés les maisons, balayées dans le sillage de bataille magiques.

Zadig a toujours aimé sa mère. Mais Ophélie craint pour son fils.
Parce que Zadig n'est pas un enfant ordinaire.



U L Y S S E


C'est son ami – il était humain, comme tous les autres, tandis que Zadig grandit avec la boule au ventre. Ophélie lui dit de se contenir, de ne pas céder à ses émotions, elle lui apprenait à réguler ses pulsions, ses émotions – Zadig sait cacher son pouvoir à l'âge de cinq ans. Un pouvoir destructeur qui avale les vies, qui aspire l'espoir et qui déchaîne la terre.

Ophélie sait que Zadig est dangereux. Un danger pour lui.
Et qu'il le sera bientôt pour les autres.

Mais Zadig s'entend très bien avec les autres enfants, il s'est lié d'amitié avec Ulysse. Ulysse, c'est un grand garçon, effacé et très timide – leurs caractères s'emboîtent et ils deviennent très amis. Une amitié tacite, presque silencieuse, c'est des poignées viriles, des fortes frappes amicales dans le dos. Ulysse, c'est un peu le catalyseur de Zadig, il régule ses pensées, contrôle sa colère quand il est énervé.

Ulysse, c'était beaucoup pour Zadig.


L O U P


Loup, c'est un animal féroce et timide. C'est une fille et elle a un prénom étrange cloué sur le visage. Loup, c'est des feulements hautains et des airs d'amazone sauvages. Elle plaît tout de suite à Zadig, il n'a que onze ans. Quand il est proche de Loup, de légères crevasses se dessinent près de lui et d'elle, comme si la terre réagit en écho à ses émotions. Il aime beaucoup Loup, et bientôt elle se greffe à Ulysse et lui.

Ulysse, lui aussi, il aime beaucoup Loup. De ces amours tendres et platoniques maquillés sous un regard fraternel.
Zadig, il est amoureux de Loup. Un de ces amours taquin qui se dissimule dans des vannes un peu débiles, un peu stupides.


O P H E L I E

Ophélie s'inquiète. L'angoisse la ronge et fait d'elle une maman trop étouffante et protectrice. Zadig entre dans l'adolescence- ce genre de phase où l'on devient haineux, mauvais et hautain. Là où la haine érige son temple près du cœur, qu'elle envoie dans ses pulsations belliqueuses des remarques acerbes et odieuses. Mais on est bêtes à cet âge-là, on ne se rend pas compte. Ophélie s'inquiète, Zadig tolère de moins en moins de camoufler son pouvoir car il gonfle en lui, ses émotions s'exacerbent.

Laisse moi tranquille !

Et c'est comme un grondement violent et dément, la terre semble vouloir tout engloutir quand Zadig crie.

Ophélie commence à avoir peur de Zadig et de son pouvoir beaucoup trop grand. Ce pouvoir qui enlise ses épaules, ce pouvoir qui lui ronge le cœur et l'esprit.

Ce pouvoir qui est apte à lui détruire la vie.


L O U P

Les années passent et Zadig apprend – caché de tous, à contrôler son pouvoir. Il est déjà fort, à seize ans. Il rêve de magie, de rejoindre une guilde, mais les villageois ne toléreraient pas de savoir qu'il était mage. Loup sûrement pas non plus ni Ulysse. Ils ont été éduqués dans la haine des mages, dans la haine que leurs parents aient été chassés de leurs bâtisses désormais ruines. Ils haïssent, haïssent, haïssent sans cesser.

Mais Loup, elle aime beaucoup Zadig aussi, alors quand elle le voit se dérober comme un oiseau face aux regards, ça l'a intrigué. Alors elle l'a suivi, camouflée par les ramures des arbres, parées de grandes feuilles.

Elle pense que Zadig prépare une surprise.

Elle entendit des grondements féroces venant des entrailles de la terre, elle se sentit mal. Un tremblement de terre ? Non, c'est comme si on arrachait une écorce de roche du sol. Et dans sa curiosité corrosive, elle aperçut.

Zadig soulève un morceau de chair de la terre. Il joue avec, le tout comblé par un sourire béat.

Loup pousse un cri.

Le rocher tombe à terre et Zadig pivote violemment, alerte, et ses yeux devinrent grands, si grands qu'on aurait dit qu'ils allaient éclater comme des bulles de savon.

_Loup ? Qu'est-ce que tu fais ici ?
_Et toi, Zadig ?! Tu maîtrises la magie ?
_Non, non ! Je...
_Bien sûr que si ! Je viens de te voir !

Elle s'apprête à se reculer, Zadig paraît surprit et affolé. Comment faire, comment faire pour ne pas qu'elle révèle son pouvoir. Il se maudit à plusieurs reprises.

_ T'inquiète pas, Loup, j'apprends à maîtriser...
_ A maîtriser ?! Elle reprit en choeur, avortant la phrase d'un geste dédaigneux de main. Mais Zadig, regarde toi ! Qu'est-ce que tu es ?

Cette phrase eût le don de lui faire rouler des yeux aux ciels.

_ Zadig ! Comment tu as pu nous cacher ça, à nous, au village ? Tu te rends compte dans quel sorte de danger tu nous mets ?
_ Tu t'excites pour rien, Loup, j'apprends à le contrôler, justement...
_ Ah bon ?! Contrôler ? Et si tu me l'avais jeté dessus ?

Zadig perd patience, une crevasse ondule sous ses pieds comme le ferait un reptile.

_ Je ne te l'aurais pas jeté dessus, idiote. Je t'ai dit justement que -

Et il ne sait pas, il prend peur. Il voit que Loup recule – elle va pour partir alors il tend la main pour la retenir. Elle se retourne, trop vivement et se met à courir, alors Zadig ne se contrôle plus, il ne sait pas encore trop tout contrôler. Il fallait pas qu'elle lui en veuille, mais alors qu'elle court, un rempart de roche lui barre la route et elle se cogne si fort contre qu'elle s'échoue au sol comme une sirène, inconsciente.

Bientôt, une tâche de sang s'esquisse sous sa tête.
Le choc était trop fort.

Zadig ne voulait pas lui faire du mal.

U L Y S S E

Ulysse a entendu les cris vénéneux de Loup – il ne sait pas ce qu'il fait, mais il avait jugé bon de se déplacer jusqu'aux critiques de Loup. Il entend un bruit sec et un choc – il assiste à la scène et voit Zadig se tenir les cheveux, ses phalanges sont accrochées fermement à sa toisin et il respire fortement. Le regard d'Ulysse jongla entre le corps de Loup et Zadig.

_ Qu'est-ce que tu as fait, Zadig ?!

C'est comme si la foudre s'abat son courroux à chaque syllabes, il accourt vers Loup. Loup et ses feulements, Loup et ses sourires, Loup et son rire d'homme. Loup, Loup,

Loup elle est morte. Il se relève, furieux. Zadig recule maladroitement, comme s'il était un enfant effarouché.

_ C'est pas moi, j'te jure, Ulysse...
_ Comment ça, c'est pas toi ?! Tu crois que j't'ai pas vu, tu as fait apparaître cette... cette chose !

Il désigne le rempart d'un revers de main violent. Il pleure.

_ Tu te rends compte ? T'es un monstre comme ces putains de mages ! T'es un monstre, Zadig !

Zadig se tient la tête et se met à trembler, ses genoux s'entrechoquent.
La terre semble furieuse qu'on insulte son protégé ainsi.

_ UN MONSTRE.

Et une fissure s'étend entre les jambes d'Ulysse pour l'aspirer dans les limbes de la terre,
la fissure se ferme aussitôt.

Zadig roule des yeux et tombe au sol. Inconscient.


Il ne voulait vraiment pas leur faire du mal.
Vraiment pas.






Test RPG




C'était comme un cri qui perfore les tympans, c'est dans l'inconscient qu'il jaillit dans la réalité qui lui éclate à la figure comme une gifle. Ses grands yeux ambres sauvages s'ouvrent et l'on y voit les convulsions incessantes de son âme – il y a ces voix qui feulent comme des chats, qui crachent de l'angoisse.

Il ne comprend pas.

_ Qu'est-ce qui s'est passé ?! Beugla une femme, sa voix est si rauque qu'elle menace d'écailler sa gorge.

_ On ne sait pas, on ne sait pas. On a retrouvé que Zadig. Tiens... Zadig ? Elle se penche au dessus du lit, l'adolescent se tient aux draps, à moitié endormi. Elle se penche plus vers lui, interrogative. Tu es réveillé, mon petit ange ? Dieu merci.

_ Je... il pousse sur ses lèvres pour qu'elles daignent écorcher les mots qui lui restent en travers de la lange, comme s'ils s'emmêlent. ...S'passe quoi ?

Elle était belle, sa mère, quand ses traits soucieux bordent ses paupières de pierres précieuses et d'autres étoiles qui se mêlent à la galaxie de ses yeux. Elle est belle, sa mère, à sourire et être persuadée qu'elle-même est sotte. Elle est belle. Mais elle ment, elle ment à chaque fois, comme si elle jetait des sortilèges, des enchantements pour embrouiller les esprits –

_ Il ne se passe rien, Zadig, repose-toi. D'accord ?

Elle ment, elle ment, elle ment. Zadig siffle douloureusement entre ses dents – pourquoi est-ce qu'il sent ses muscles lui distiller une violente douleur au travers de ses bras, comme si... Il ferme les yeux et s'endort.



Les deux silhouettes observent Zadig endormi, l'une d'elle se contorsionne les mains de nervosité et la détresse se lit dans la courbure de ses yeux. L'autre, courbée, les épaules incombées de vieillesse, se tourne, tout aussi soucieuse.

_ Il mérite son châtiment, Ophélie. Il a détruit deux vies. DEUX. Tu lui as dit pour Loup et Ulysse ?!
_ Il n'est pas obligé de le savoir, s'il te plaît... Je – sa voix s'éteint et ses paupières papillonnent comme des battements d'ailes frénétiques de papillons. S'il te plaît...
_ Comment ne veux-tu pas qu'il sache, Ophélie ? C'est de sa faute. Quand est-ce que tu cesseras de le couvrir ? Zadig est un magicien, il maîtrise la magie comme d'habitude. Pourquoi tu cherches à te préserver de cette réalité, Ophélie ? Ca ne sauvera pas ton fils. Ni les nôtres. Loup et Ulysse en sont la preuve. Nous allons le tuer.
_ Il ne se rend pas compte, il peut...
_ … Le contrôler ? A quel prix ? Zadig a détruit deux vies. DEUX, Ophélie. Est-ce que tu rends compte de ce que ça signifie ? Ca résonne la terre, je le sens. Elle réagit aux émotions de Zadig, elle est en osmose avec lui.

Elles ne le voient pas, mais des fissures s'érigent menaçantes en dessous du lit de l'endormi. Elles grondent comme une armée de loups tant elle paraît en colère. Un froissement de draps et Ophélie se tourne presque vivement, paniquée.

Zadig n'est plus dans son lit.






Magie




La fuite était sûrement l'idée la plus intelligente que tu aies eu – tu ne savais pas ce qui allait advenir de ta mère. D'Ophélie. Tu gardes consciemment son visage dans ton cœur encore sauvage, tes iris se courbent dans un pli presque espiègle – tu es si imprévisible Zadig. La terre a guidée tes pas encore hasardeux, tu as tenté de survivre dans cette jungle de vie que tu ne connaissais pas. Tu n'avais que seize années, comment peux-tu prétendre de connaître la vie, ce jeu d'échec indéchiffrable, comment tu pouvais, dis ?
Il s'avance, d'un pas nonchalant. Tu as rejoins une ville aléatoire – des furoncles de quartiers, si différent de ton village conjugué à la nature. Pourtant, tu souris, et ta culpabilité qui rongeait tes entrailles s'apaise au fil des semaines. Tu tentes de travailler – on te prend comme serveur. Tu te mets à haïr les villageois qui ont constitués ta vie, tu les hais ces pauvres humains. Ces pauvres cons qui n'ont pas su comprendre que ce n'était pas ta faute, que c'est ta magie qui a tout dévasté dans un courroux furieux. T'y es pour rien, et tu t'en convaincs au fil des jours. La lamentation de la mort de tes deux amis s'estompe mais tu animes une haine contre ceux qui ne possèdent de magie, ceux qui ont victimisés ton don venu des cieux. Celui qui se cachait dans le ventre d'Ophélie. Tu te mets à les détester tous, ces non-mages, vous, mages, vous êtes l'élite. Eux, que sont-ils, si ce n'est qu'un nid à problèmes ? N'est-ce pas là, la gangrène de Fiore à exterminer ?

C'est eux qui t'ont forcés à t'éloigner de ta mère. Ceux ce sont eux qui t'ont forcés à quitter Ophélie.
Tu as erré, travailler durement. Oui, tu as travaillé pour tenter de survivre dans ce monde que tu croyais innocent, ça a forgé ton caractère. Ca a fait l'homme que tu es aujourd'hui.

Ajatar n'était qu'une vaste opportunité, un rêve que tu souhaites au plus profond de tes tripes, réaliser.
Les non-mages doivent disparaître.

Dans l'ombre de ses souvenirs, Zadig se souvint.
Les braises de Vulcain, c'est comme ça qu'il a décidé de nommer sa magie. Ignorant l'issue même de son essence – elle se rapporte à la terre. Zadig la manipule avec une aisance folle désormais, bien que ça n'a jamais été chose aisée. Mais le fait qu'il s'entraîne longuement abrité par les arbres l'a beaucoup aidé. Les braises de Vulcain, ce sont des roches brutes et une magie violente. Mais elle semble être indépendante de la volonté de Zadig, comme si elle était elle-même une entité qui le protège avec possession. Elle gronde quand on s'approche de lui, jalouse toutes les filles qui osent poser leurs lèvres sur sa peau. C'est étrange, mais la terre semble s'être éprise de lui. Et ce n'est peut-être pas un acte anodin si Loup a trouvé la mort – c'était ce qu'elle désirait le plus.
Elle devait mourir avant de devenir un obstacle.

Il la manipule dans tout le domaine vaste qu'elle peut représenter : que ce soit par des crevasses, de la roche, c'est la terre elle-même qu'il manipule. C'est ses bouts de chairs qu'il utilise pour attaquer et se défendre, il puise sa force dans l'essence même de ce qui est en dessous de ses pieds ou à proximité. Le sol, lui même, mais la nature tout ce qui est plante s'éloigne de son domaine de pratique. Il utilise uniquement le sol et les ressources dont elles regorgent et non la nature en elle-même. Les plaques terrestres sont comme des instruments, il peut en utiliser les minéraux dont elles regorgent. La terre ronronne quand Zadig la manipule, il peut la faire trembler de douleur, de colère. Il a accès à la lave, mais il ne la manipule pas – c'est uniquement grâce aux clémences du sol qu'il parvint à y a accéder mais il ne le contrôle pas comme il contrôlerait la roche.
La terre et ses limbes, c'est comme si c'était l'appendice de son âme.



Techniques





Bebebe - FTRPG
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyLun 4 Aoû - 23:32

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

Bonsoir, cela fait déjà deux semaines ou plus que cette fiche est sans nouvelles et tu n'as pas posté dans les absences, est-elle toujours active ? N'hésite pas à demander l'aide du staff si tu rencontres des soucis pour la rédiger. En l'absence de réponse, elle sera archivée dans les 24 à 48h.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyMar 5 Aoû - 0:48

Abigail Phoibos
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click

Elle l'est toujours mais vu que je travaille à côté, je flanche un peu, mais elle l'est !

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyMar 5 Aoû - 1:00

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click

Pas de soucis, c'est juste pour s'en assurer, hésite pas à up de temps en temps pour le signaler comme ça ta fiche ne finis pas dans les archives Wink.
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyMer 13 Aoû - 16:28

Anonymous
Invité


Click


♦ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦
♠ Premier Passage ♠





Général
Un petit bug au niveau de l'âge, si il a 23 ans ca veut dire que quand le palais a disparu il en avait 17 et faisait déjà partie d'Ajatar ?
Je sais qu'ils ont pas pris une ride durant les six ans, mais je voulais savoir si c'était bien ce que tu voulais où si tas oublié ce détail ^^

Psychologie

Que dire, tu me l'avais déjà fait lire, j'avais déjà adoré, c'est bien fait, bien écrit, frais et original à la fois, bref.

Validé.

Background

J'avais eut la chance d'en voir déjà un bout et bah que dire à part : J'en veux plus, encore plus !! *o*
On en voit peu et pourtant bien assez, pas besoin de pavais pour cerner les choses, me concernant ca me suffit amplement, même si je suis pire que frustré en fait. Enfin bref trop chelou, mais

Validé.

Test RPG

Ca fait hyper chelou de devoir valider le test rp du créateur du perso et de celui qui l'a joué en pnj ahah.
Enfin bref au risque de me répéter j'en veux plus !

Validé.

Magie.

Le passage sur la magie est géniale, mais si avec le reste on se doutait déjà du pourquoi du comment.

Par contre je vais te demander plus de précisions sur la magie en soit, ses limites etc, ce qu'elle peut permettre ou non ce genre de chose, car au final ca reste assez flou en l'état actuel.

C'est que la terre ? La roche ? Par extension la lave ou non ? Enfin bref ce genre de précisions ^^

Précisions attendues.

Techniques


Verdict : Une très bonne fiche, j'en attendais pas moins, juste des soucis de blabla magique et sur le nombre de techniques, si t'as des questions sonnes-moi ^^ et Penses a nous donner ton predef aussi pour qu'il puisse être rajouté dans les postes vacants même si c'est toi qui le va le jouer ^^

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyVen 22 Aoû - 13:06

Zadig Cavalli
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click

Je pense avoir modifié ce qu'il y avait de modifiable, en espérant que ça ira. Vu que tu m'as demandé des préçisions pour Elevatio et que je savais pas trop comment l'expliquer, la technique est plus visible en vidéo ici (à partir de 9minutes 50, tu verras qu'il se soulève grâce au pouvoir de la terre, bref ce sera plus clair je pense.)
Ensuite, comme on a convenu sur skype, je pense pas avoir les quinze techniques d'un coup, donc je pense acquérir les autres par des rp entraînements Smile
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyVen 22 Aoû - 13:27

Anonymous
Invité


Click


♦️ Bienvenue sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Premier Passage ♠️




Magie.

Rien à redire pour moi avec les précisions. Donc pas d'accès au vivant dans la terre comme le plantes.

Validé.

Techniques



Verdict : Bon bah pour moi tout est bon sexy boy ! J'invoque donc le second passage. Vue que les autres techniques tu vas les acquérir en entraînement je baisse un peu ma note (vue que les entrainements te rapporteront de la mm). Pour moi c'est donc un 9000 pour le coureur d'Ajatar =)

♦️ ♠️ ♦️ ♠️
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyVen 5 Sep - 18:26

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click


♦ Modération ♦
♠ Second Passage ♠




Psychologie

Validée



Background

Validé



Magie

Description validée !


♣ ♣ ♣ ♣
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyMar 21 Oct - 23:25

Sybilia Philips
Sybilia Philips

Sabertooth

Click

Cette fiche est toujours d'actualité? S'il n'y a pas de réponse d'ici 48 heures, elle sera archivée. Bonne journée! Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig EmptyDim 7 Déc - 17:57

Zadig Cavalli
Zadig Cavalli

[HM] Ajatar Virke

Click

J'ai fini. ENFIN.
J'ai apporté les modifications nécessaires, juste pour la technique 3, je n'ai pas compris en quoi les pores de la peau était en rapport dans la technique. La roche s'accroche à lui par des morceaux, ce n'est pas un bloc. (il y a une vidéo pour illustrer mes propos c'est à environ 10minutes 40 je crois ICI) Si il y a un soucis encore, j'éditerai. Mais il me semblerai que tout soit bon Smile
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig   j'entends le cri des anges et l'enfer se tait pour mieux voir ϟ zadig Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Maya ~ Le vent souffle où il veut, tu l'entends mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va.
» Ouverture de la boutique. [PV Lizzy & Gawvyn]
» •• IN NOMINE MENS •• « Les Anges.. Les Démons.. Et Nous ! »
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» War in Heaven: La guerre des anges (Blood Angels vs Dark Angels)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Avant-Propos :: Vous et votre Personnage :: Ajatar Virke