Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]
 MessageSujet: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] EmptyDim 29 Juin - 9:22

Ethan Faun
Ethan Faun

Var Ulfur

Click


Bloody Hell
Rp Libre ~

♣ Cela faisait trop longtemps. Trop longtemps que les paysages ne changeaient plus. Trop longtemps que les conversations tournaient autour des mêmes sujets. Trop longtemps que tu fréquentais les mêmes endroits et pourtant, tu y restais à chaque fois. Tu fréquentais toujours ces mêmes auberges horribles et pouilleuses, sentant autant le pet du dernier client dans le couloir que le moisie. Les hommes étaient vraiment sales.

Tu avais un avis néfaste sur cette espèce et pourtant le destin t'as lié à elle contre ton gré. Le destin est une fille de joie. Nous sommes d'accord sur ce terme toi et moi et pourtant, tu fréquentes toujours les mêmes endroits. Non pas par choix car tu pourrais trouver autre chose de mieux qu'une niche humaine mais par obligation. Tel était ton sort.

Personne ne savait, personne ne pourrait comprendre pourquoi tu as une vie aussi dégradante. Tu pourrais faire quelque chose et te servir de tout cela, pour rendre service mais non, tu restais là en attendant que le jugement finis retentissent enfin et que l'on te pardonne pour ton orgueil. Tu attendais depuis trop longtemps maintenant.

Tu avais fuis les grandes villes pour arriver à Fiore en passant par des champs, des petites ruelles à la nuit tombée car tu n'avais pas le choix. Qui pourrait comprendre ce que tu vis ? Nous vivons dans un monde entouré par la magie et par les choses inexplicables mais ton sort était quelque chose que personne ne pourrait comprendre. Tu n'es pas un homme....Tu n'es pas un animal non plus pour autant. Alors qu'est-ce que tu es ? Une sorte de monstre ? Un croisement entre ces deux là. Ces deux faces de ta vie qui en font la nuit et le jour.

Le jour...Voilà qu'il se lève tandis que tu reprends forme humaine, nu. Tes cheveux blonds sont tout applatis par la force de l'oreiller même si tu as dormis en boule. Tout ce qui pourrait paraître curieux chez toi, ce sont ces marques sur ton visage. Six rayures. Trois à droite et trois à gauche. Les gens penseront sans doute que c'est un tatouage ou un autre fantasme. Le genre humain est connu pour être aussi stupide que ses pieds.

Tandis que tu enfiles un jean délavée et un sweat pour sortir, tu prend un sac sur ton dos. Tu avais appris que rien ne se passait normalement dans une journée et que tout pouvait arriver.

Oui absolument tout.

Une fois sortie de la moisissure et de l'odeur de pet du dimanche, tu pris le grand air en faisant attention où tu mettais les pieds. Tu avais horreur des rencontres au détour d'une rue. Tu avais horreur de t'exposer.

Capuche sur la tête, on pouvait dire que tu ressemblais à un dealer cherchant des clients et les regards ne firent même pas attention à toi. Après tout, tu n'existais pas. Tu n'étais rien ni personne. Tu étais...Juste...Un nouveau genre de monstre.

Et tandis que tu avances dans l'allée principale, tu te retrouves cerné par la foule. Tes poils se hérissent et tu comprends qu'il n'y a aucun échappatoire à ceci.

Advienne que pourra. Tu passes la foule à 4 pattes, les enfants se demandant ce que tu faisais en te croisant. Tu jonglais entre les jambes douces et luisantes d'une jeune fille puis les grosses cuisses bien grasse d'un homme d'âge mur. Charmant. Le genre de journée tout à fait plaisante que de se retrouver à ramper devant le genre humain.

C'est alors que cette petite fille mangeant sa glace te percutes et dans un « pouf » inexpliqué et dans un nuage de poussière, tu pris les lanières de son sac entre les dents et tu fuis la foule à 4 pattes...Littéralement.

Tu te retrouves, à bout de souffle, au détour d'une ruelle à attendre de reprendre forme humaine encore une fois et tandis que tu sens le moment arrivée, tu te rends comptes que tu as perdu ton sac quelque part...Dans ta course folle, il a dû s'agripper à quelque chose et tu n'as pas fait attention.

Merde.

De l'homme au renard...Du renard à l'homme. Tu reprends forme en regardant que personne ne t'ai vue puis tu sors dans la rue sous les regards choqués des gens mais tu gardes ta fierté. Tu avances droit, le buste en avant tel un coq sous les « Mon dieu... » des gens te croisant..

Puis vient la fatalité, un homme te percuta sans vraiment faire attention et tu te retrouves nu face à cet inconnu.

« - Maudit enfer.... »

Bienvenue dans le monde mon ami.

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha]   Bloody Hell [Pv : Uriel Rudraksha] EmptyDim 6 Juil - 23:25

Uriel Rudraksha
Uriel Rudraksha

[C] Var Ulfur

Click