Partagez | .
2nd Désastre - "Je veux un monde de ténèbres"
 MessageSujet: 2nd Désastre - "Je veux un monde de ténèbres"   Sam 31 Mai - 1:26

avatar
Invité


Click

Second Désastre – « Je veux un monde de ténèbres »


Seconde Magie
Yamata no Orochi






☼Déchiré, dévoré, ensanglanté et méconnaissable. Tel était le corps de la victime. Un morceau de chair retombe de la gueule de la bête sauvage, accompagné de quelques gouttes de ce liquide rouge. Cette bouche pleine de croc qui goûtait pour la première fois à la mort appartenait à un loup. Une louve même, d'un blanc éblouissant orné de tatouages vermeilles. Amaterasu venait d'ôter la première vie humaine de son existence. Ses yeux s'écarquillèrent, elle comprit dans son acte toute la cruauté de l'homme, cette soif de puissance intarissable. Cette puissance possédée depuis le départ. Elle la sentait la quitter, tombant à la même bassesse que le commun des mortels, à s'entredévorer pour survivre.

☼Des maux de tête s'en suivirent, le contact avec la mort, insupportable pour une première fois, et de sa propre patte qui devenait peu à peu main, la même main impitoyable et meurtrière de l'homme, cela lui était insupportable. Elle ferma les yeux, son corps mutait, perdant peu à peu sa fourrure de neige pour adopter une longue et soyeuse chevelure.


Des souvenirs, obscurs et haineux. A qui étaient-ils ? de la rancœur se mêlait à ces cris sourds. Des cris de rage, traduisant d'une faim terrible et insatiable, du désir de sang. La vue était trouble mais un paysage chaotique se distinguait à travers cette pénombre. La vue floutée par une étrange force. Une ombre se dresse devant ce peu de lumière. Lumière qui pourrait même être dévorée s'il le fallait pour se ressourcer. Des grognements, de l'agitation. Une voix grave incompréhensible, marmonnant de sombres propos. Puis, quelques cliquetis suivis du bruit d'une lame, un fer forgé qu'on frotterait à de la pierre. Tout s'éclaircit soudainement. L'atmosphère sanglante et pesante fait trembler l'homme. Celui-ci tient une épée. Cette homme, Amaterasu le reconnaît à travers ces souvenirs qui ne sont pas les siens. Une voix caverneuse et terrible retentit, dictant un ordre. L'homme prend peur, lâche l'arme de légende avant de prendre ses jambes à son cou lorsque l'ordre est réitéré. La lâcheté et la couardise humaine sont sans limite, elles répugnaient même les pires démons. Cet ordre était pourtant simple est clair





☼Tombée bien bas, cruauté humaine amenée par sa rancune, apparence humanoïde, la nature de l'homme venait de gagner l'âme de la déesse solaire. Ses seuls attributs distinctifs n'étaient plus que cette queue à l'allure nuageuse et ces oreilles de louve surplombant son crâne ainsi que ses tatouages divins ornant son visage pâle. Elle était là, à genoux sur le sol, dans la honte de sa nudité et le tourments des abysses, tentant d'extraire cette voix dans sa tête de ses propres mains, elle irait jusqu'à s'écraser le crâne si elle le pouvait. Cette vision de ténèbres qui l'obnubilait. De la noirceur à foison envahissait son cœur telle les malédictions des yokaïs du Nippon. Ce sentiment de faiblesse, ce cœur qui tambourinait à s'en faire éclater, tel était le commun des mortels. C'était donc ça être humain ? Elle aurait même subi au pires corruption pour réchapper lâchement à cette torture. Elle ne croyait pas d'ailleurs finalement en arriver là.

☼La voix résonna de nouveau dans son âme. Cette voix qu'elle avait osé oublié un instant, cette voix qu'elle connaissait si bien et qu'elle avait côtoyée des siècles durant. Cette autorité impassible qu'elle avait contrarié, tout cela refaisait surface. Elle croyait pourtant en avoir fini et anéantissant son présent, son futur, et même son passé. Cela ne suffisait visiblement pas et ses paroles se répétèrent encore et encore dans un écho sourd et qui se clarifier peu à peu jusqu'à laisser entendre à qui le voudra cette ordre concis et insensé. La déesse y succombait, sa nature nouvelle ne saurait résister plus longtemps à telle pression.
« Ô très chère Amaterasu, déesse du soleil et mère de ce monde...
Répète ces paroles et libère ma toute puissance de cette prison de lumière que tu as érigée.
Prononce ces mots une fois pour toute et laisse s'abattre le fléau des dieux sur ce monde.
Cette mascarade n'a que trop duré, ce manque de respect envers ton autorité ne peut continuer.
Dis-le, et allions nous. Ne cherche pas à résister plus long temps et libère-toi de ces souffrances.
Répète après moi désormais.
Je veux un monde de ténèbres.
 »

☼Envoutée par les paroles alléchantes qui parvenaient à ses oreilles, la déesse dans tout sa nudité revêtait une brume noire, s'épaississant pour prendre forme. Une masse longiforme se mouvait autour de son corps pour s'enrouler à même sa peau, tel un serpent emprisonnant sa proie. Une tête reptilienne se profila à l'extrémité, susurrant à nouveau le même discours à son oreille. Amaterasu était figé, dans l'incompréhension la plus totale. Sa hantise se retrouvait noyée sous un océan de question. Que faisait-il ici ? Il était censé être mort –3 fois de sa propre main– alors pourquoi souhaiter pactiser avec elle, son ennemi séculaire ? Pourquoi ne s'être manifesté qu'un cet instant ? N'était-ce qu'une folle hallucination causée par cet acharnement sanglant ? Une simple réaction de rejet face au dégoût que les hommes lui inspiraient ?

☼Non. Tout cela était bien réel. Il était bien là, et elle cédait doucement à cette sorcellerie. Sa pupille rétrécissait, elle perdait la raison, sa bouche quand à elle prononçait ses premiers mot. Langage des hommes qui servait le pacte des démons. Au gré des mots se dressait peu à peu un monument autour d'elle.

« Je veux... »

☼Le sol se surélevait, laissant place à un piédestal surmontant quelques marches rocheuses. Le sang entachant la pureté de la peau d'Amaterasu se retira peu à peu, s'extirpant du corps de la victime, prenant forme et ne faisant qu'un avec la pénombre environnante.

« Un monde... »

☼Quatre pilier se dressaient lentement, puis le toit se formait, créant un autel abritant une cloche dorée énorme. La terre se mit à trembler légèrement, secouant les arbres autour et laissant place à une averse de feuilles. Quelque chose se grouillait sous le sol, pour finalement surgir brutalement dans un fracas assourdissant.

« de... Ténèbres. »


☼Luisant dans l'ombre, les tatouages de la déesse brûlaient. Un liquide rouge, presque noir s'en échappait. De la même couleur, 16 lueurs, ni plus ni moins se manifestèrent autour de l'autel. Huit paires d'yeux scintillants se mouvant de leur gré dans l'ombre de la nuit. Une trainée lumineuse se distinguait dans leurs mouvements brusques. Toutes s'arrêtèrent, dirigées vers le sol. Le grognement étouffé d'une bête terrible résonnait dans les bois et s'intensifiait peu à peu. Les tâches sanglantes, dans une synchronisation parfaite, se redressèrent toute d'une traite; bousculant les arbres, arrachant leurs branches et s'en extirpant pour se montrer au-delà de la cime de la forêt. Huit serpents se dressaient vers les cieux, larges comme le tronc des plus vieux arbres, d'une hauteur assimilable à une montagne dans la confusion des ténèbres nocturnes. Et le tonnerre gronda à l'apogée de leur ascension. Un tonnerre sans foudre. Puis, tout disparut. Toute l'entité s'évapora comme un rien. Amaterasu venait de perdre conscience. Figée là dans le plus simple appareil, debout au milieu du piédestal qui redonnait ses droits à la nature peu à peu. Épuisée de tous ces évènements.

la grosse bête, attention ça déforme !:
 

[Acquisition d'une nouvelle magie]
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 4 - Les autres créatures du Monde des Ténèbres
» Thor: Le Monde des Ténèbres
» Le monde des ténèbres
» Vente de livre du monde des ténèbres V1 (garou/mage/vampire)
» Le Monde des Ténèbres 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 8