Partagez | .
Libération de l'âme | Renouveau
 MessageSujet: Libération de l'âme | Renouveau   Dim 11 Mai - 22:54

avatar
Invité


Click

Libération de l'âme | Renouveau
Nouvelle Vie, Nouveau départ




« Voilà le gosse !! Dépêchez vous avant qu'il ne s'enfuit ! »

Je l'emporte, l'engouffre avec moi dans une autre rue. Cet enfant n'a rien demandé. Rien. Les gardes le prennent en chasse pour ses victimes alors qu'au fond, c'est lui la vraie victime. Je le sais bien, je le vois rien qu'à son regard apeuré. Un vrai meurtrier les aurait assassiné froidement. Merde ! En voilà d'autres, il ne le laisseront donc jamais ?!

 «  Permets-moi de me joindre à la partie Meta
-Non... Laisse la place à Dept. Ce gosse est spécial
-Mais... On a nulle dette envers lui.
-Si. La nouvelle vie qu'il nous offre.
 »

Suite à ce monologue intérieur. Je prends l'enfant dans mes bras alors qu'un cercle magique fait son apparition sous mes pieds laissant se dessiner un long manteau noir tout du long de mon corps et apparaître quelques mèches blanche des mes cheveux noir d'encre. Les gardes s'approchent dangereusement, équipés d'armes rudimentaires.

Liable Wings

Deux majestueuses ailes noires se déploient de mon dos, enveloppant de son doux plumage mon petit protégé. Les lances de mes assaillant se heurtent mes ailes, les égratignant péniblement tandis que derrière moi s'érige une barrière magique qui fut briser suite à leur acharnement. Les quelques lances logées dans mon dos me font cracher un mince filet de sang. Je savais que je manquais encore d'entraînement avec cette magie... Miku en est vraiment le seul maître. Mais je n'aurai pas fait ça pour rien. Les gardes s'acharnent encore à essayer de passer outre mes ailes tandis que les autres m'empalent de plus belle pour me faire flancher.

L'enfant dans mes bras est totalement en panique et ne comprend pas la situation, n'entendant que les gardes crier à l'extérieur de cette sombre bulle imperméable que je forme de mon corps. Je le regarde dans les yeux et les prends par les épaules, quelques larmes perlent sur son front. Un nouveau cercle magique se dresse sous mes pieds. Je tente une expérience nouvelle, un tout pour le tout avant mon dernier souffle. Ce cercle nous illumine d'en-dessous mettant en valeurs les tatouages qui se forment sous mon œil gauche dont l'iris devient vers alors que celui de mon œil droit vire au rouge. Mes yeux s'illuminent aussi légèrement. La magie opère. J'insuffle à cet enfant fasciné par l'instant mes souvenirs, ma force, ma magie. Le tout ne faisait plus qu'un dans son être. Mes sentiments s'unissant en une seule âme, la mienne qui se joint à lui dans son combat quotidien, jeune orphelin qu'il est. Je lui lègue dès lors mes rêves, mes espoirs, mes craintes. Je me lui confie l'intégralité de mon âme, laissant face à lui un corps inerte.

Sous ses petits yeux encore sous le choc de tout ce qui vient de lui arriver, des souvenirs inconnus affluant abondamment dans sa petite tête. Il s'en retrouve troublé. Je le guide une première et dernière fois. C'est lui désormais qui est aux commandes, c'est à lui de vivre pour nous deux. A lui de vivre sa vie et de faire ses propres choix. Je resterai derrière lui mais ne lui forcerai jamais la main. Je me reconnaissais en lui, et ma vie touchant déjà à sa fin suite à cette mésaventure, je pouvais me permettre ce don. Sa magie sombre ne fait plus qu'un avec la mienne désormais. Et mon âme est maintenant une part de sa personne.



Sa transformation s'estompe. Il m'a défendu au péril de sa vie sans même me connaître, ne sachant que mes instincts meurtriers. Je ne suis qu'un enfant, je ne fais pas la distinction d'un mourant et d'un mort. Du moins c'est ce que j'aurais aimé croire, ma lucidité aura eu raison de moi, et de cette homme finalement. Ces flashs troublants qui se sont succédés. Il m'ont guidé dans mon choix, tous n'aboutissaient qu'en un point. L'instant présent. Ceci devait arriver. Je lui dois la vie, et je dois l'en remercier. Je sais qu'il est là je le sens, comme un grouillement tumultueux au plus profond de mon âme. Je ne suis plus seul.... Non, je fouille ses souvenirs brièvement et reviens sur ma déduction.

Nous ne sommes plus seuls.

D'instinct, je profite de l'ombre encore pleinement présente ici même. Et, réagissant à nos deux volontés, la magie forme une action unie. Lui désire s'envoler, moi disparaître dans l'ombre. Les lance des gardes pénètrent enfin la cuirasse de plumes ce qui les fait basculer dans leur élan. Les plus se détachent, s'envolent et se dispersent, le corps de mon sauveur se transforme une dernière fois pour suivre la nuée noire, j'entends un brouhaha métallique et me tourne pour voir 5... non 6 lances tomber au sol. Un flash, un souvenir récent, une intense douleur dans mon dos me lance. L'ombre qui couvrait se dissipe, se fait aspirer dans mon dos, se concentre en luttant contre la lumière. Entre mes omoplates surgissent alors deux énormes nuages noirs et longs formant des sortes de créneaux pointus qui viennent s'engouffrer à travers les gardes. Ils crachent tous une gerbe de sang pour finalement s'effondrer.

Shadow Wings

Deux immenses ailes faites d'ombres concentrées et solidifiées par ma magie se sont déployées depuis mon dos. Réalisant seulement la chose, je comprends alors à quel point j'étais faible avant d'acquérir la magie de mon sauveur. Je ne connais même pas son nom et pas le temps de se le demander. Alors que les quelques survivants ramassent leurs armes. J'abaisse violemment mes ailes vers le sol pour décoller, répétant le mouvement à plusieurs reprises. Je pars en direction d'une forêt non loin. Au fur et à mesure que j'avance, mes ailes d'ombre s'estompent, entamant petit à petit la surface tangible de celle-ci. Je dois rapidement trouver où me poser.... Là ! Une clairière, parfait.

Je m'y pose au plus vite, laissant disparaître mes ailes. L'usage de celles-ci est si... instinctif. Au milieu de cette agréable étendue d'herbes entourées d'arbres se trouve une souche sur laquelle je m'assoie. Si les témoins m'ont pisté, il leur suffira d'un léger quart d'heure pour arriver ici à pied, quelle plaie !... Je suppose que je devrai en profiter pour me reposer un peu. Une brise fraîche traverse les bois et vient caresser mon visage. C'est toujours plus agréable que ces ruelles puantes. Ici au moins, on a la paix, il fait ni chaud, ni froid, le soleil perce légèrement les feuillages mais l'ombre l'emporte.

« Je suppose que tu n'as que très rarement de répit dans la ville...[/color] »

Cette voix... Je me retourne et... Je le revois là ! Enfin sous forme d'ombre... Serait-ce grâce à ma magie ? Ou à la sienne ? Ou encore un caprice de nos deux mélangées ?... Je ne sais pas mais il est là, et cela me rassure. Je ne vois là qu'une masse noire adoptant ses formes, seule la marque rouge sous son œil est toujours.

« 
« Je me suis permis de puiser dans tes capacités magique, il se trouve que la tienne vient de tes plus profonds sentiments, au cœur de celle-ci, il est aisé de la ressentir et d'user du Take Over pour s'y adapter comme tu peux le voir. Or je ne peux utiliser que notre magie désormais. Et toi aussi je suppose.... Enfin trêve de bavardage. Je ne sais toujours rien de toi.
-Etrange comme mélange magique... Maintenant que t'en parles ! Quel est ton nom?
-Meta.... juste Meta. Et toi ?
-Je n'en ai plus, juste un surnom : Shade.
-Shade ? Comme les ombres ? Toi aussi ton nom est né de ta magie donc et vice-versa... Dis m'en plus sur toi... Shade. Je n'ai pas pour habitude de m'intéresser aux gens mais je n'ai pas trop le choix cette fois. Toi seul à accès à mes souvenirs mais ce n'est pas réciproque alors bon...
-Ah oui, effectivement alors comme je te disais....



Mes parents sont morts assez vite, suite à l'éveil de ma magie, j'avais tout juste neuf ans. Je jouais et discutais avec les ombres, comme souvent, mais ils ne m'ont pas cru, ils ont très vite voulu me faire voir un spécialiste en croyant que j'étais malade. A la sortie de ma chambre, ils ont éteint la lumière... Grosse erreur, les ombres ont surgit et adopté toutes formes imaginable pour les tuer dans un bain de sang. Pris de panique, j'ai fuis la maison. Des gardes de ville rodaient et ont été témoins du carnage suite à ma fuite. Ils se sont mis en tête que tout était ma faute. Je l'ai nié 3 ans durant et j'ai fui, je ne pouvais pas non plus me permettre de quitter la ville à découvert. Un beau jour, ayant renforcé leur garde, ils m'ont retrouvé dans une ruelle sombre pour finalement me prendre en chasse. Ma magie s'est à nouveau éveillée. Ayant pris peur, ils ont fuit. L'un s'est effondré, empalé d'un pieu noir transparent. Les autres furent saisis par une sorte de main géante faite d'ombre également pour être attirés dans cette ruelle, demeure des ténèbres. Les étreignant délicatement avant de les massacrer. Je le voulais. J'ai souhaité ce destin... C'est là que j'ai compris que ce que faisait ma magie émanait de mes plus profonds désirs. Or je n'ai jamais voulu que mes parents meurent. Juste qu'ils me laissent tranquille...

J'ai commencé à me défendre de mon plein gré à partir de cet instant. Fini le petit enfant innocent, timide et craintif. En un an, j'ai du apprendre à contrôler un peu ma magie et puis tu es arrivé. Sortant de nul part et me sauvant alors que j'achetais juste à manger. Me donnant ta vie sans raison apparente. Pourquoi... ?




 « Pourquoi dis-moi ?... Pourquoi t'es-tu sacrifié ?
-Pourquoi ? Parce que je me suis reconnu en toi. Le jeune homme qui a peur et fuit. Celui que j'ai été il y a des années. Celui qui a vu mourir une jeune fille dans ses bras. Celui qui a fui devant des bandits lâches. Je ne voulais pas que tu finisses ainsi, la vie ne t'a pas aidé pour l'instant, alors si je peux forcer un peu les choses et me rendre utile tu comprends ?...
 »

Le silence s'est peu à peu installé après ses dernières paroles avant d'être brisé par des bruits de pas. Des gardes accourent vers moi depuis les bois, cela s'entend clairement aux sons de branches brisées. Je dois repartir, au plus vite. Je me lève d'un bond, prêt à repartir avant de me refroidir bien vite. Des soldats postés aux alentours de la ville qui ont sûrement été averti par les gardes rescapés. Ils m'encerclent. Pas le choix, je dois profiter de la situation. Je ne fuirai pas cette fois. C'est ce que veut Meta, c'est aussi ce que je veux. Du moins je ne fuirai pas avant de tous les avoir exterminés. Les souvenirs de Meta me reviennent en tête. Poursuivis, lui et son amie furent vite rattrapés, et c'est finalement la jeune blonde qui se retrouva traversé de cette lame. Un autre souvenir, à nouveau cette douleur, c'est récent, le même que tout à l'heure, la douleurs des lances transperçant son corps. Je ne veux pas la ressentir. Je ne la ressentirait pas !

Shadow Maiden

Au pied des soldat, les ombres s'animent, et s'extirpent peu à peu du sol. Je ferme les yeux, visualise ma création. D'abord de longs barreau qui se joignent à deux mètres de haut. On referme le tout, donne une forme presque humaine, adaptée à leur corps. Par plaisir, je leur esquisse un sourire de satisfaction, puis le bouquet final. Les pointes ! Des cris, des bruits de chaire déchirée, puis, le silence. Les ombres retournent à leur place et laissent les sols tomber dans un bruit sourd. C'est presque plaisant finalement... Cela est comme une libération. La capacité de tuer à souhait les incapables qui veulent ma tête. Je souris, un sourire sadique, rancunier... satisfait.

Meta se relève enfin de sa souche, indifférent à la scène. Il fait glisser ses doigts sous mes yeux.

 « Ces marques... Grudge s'est déjà immiscé en toi. Étrangement, elle te vont plutôt bien... Ecoute. On va avoir d'autant plus de problèmes maintenant mais je ne peux aller contre ta volonté. Tu as 13 ans c'est bien cela ? Désormais tu en as 17. Tu paraîtras juste plus jeune que la moyenne. Ton nom est Meta. Meta Shadeless. Ton ombre, c'est moi, je n'en ai plus moi-même mais j'ai un cœur désormais. Le tien. »

Ses paroles me paraissent bien obscures de prime abord, puis je fouille ma mémoire. Meta... Meta Heartless. Je vois, je comprends mieux... Soit, j'endosserai cette identité, ça me plait. Je lui fais confiance comme il me fait confiance. Je lui dois bien ça. Je ne lui réponds pas, n'en voyant pas de réelle utilité. Shade pour mon nom et l'ombre, Less pour le moins. Le sans ombre ? Ironique quand on connait ma magie. D'ailleurs cette aisance grâce à l'expérience de Meta est forte agréable. Je pense me retirer un moment avant de refaire surface.


Quelques mois plus tard


Enfin un peu de calme. Cela va faire deux petits mois que les recherches ont cessé mais je ne me relâche pas pour autant. Je me retrouve à faire désormais un entraînement régulier chaque mois, usant de chacune de mes techniques à tour de rôle pour ne pas en oublier l'usage et en saisir les points faibles. Comme le temps de formation de ma « Shadow Maiden », ou la durée maximale d'usage exposé à la lumière de mes « Shadow Wings » (environ 3 minutes selon mes tests récents), ainsi que lesquelles me fatiguent le plus. Actuellement il s'agit de la matérialisation de Meta. Il a tendance à puiser constamment dans ma magie pour se maintenir et se battre. J'ai également tenté de créer quelques techniques inspirées de celles de Meta. Il avait une magie très complexe à ce que j'ai vu. Et c'est ainsi que j'ai passé les quelques années qui ont suivi à vagabonder entre chaque villes et villages, me faisant lentement oublier des autorités. Je peux désormais me promener tranquillement, ou presque, j'évite les quelques établissements où les gardes rodent mais rien de bien folichon.

Je continue encore et toujours mes entraînements, remarquant finalement un détail intéressant, ma magie n'est pas annulée par la lumière, du moins pas totalement, elle a tendance à s'estomper comme quand j'ai utilisé mes ailes la première fois. J'ai aussi remarqué me que je peux utiliser MES ombres. Et cela peut-être très intéressant en pleine lumière d'exploiter les ombres de mon corps, mes vêtements, ou même celles de l'adversaire. Or le bémol est que lors de l'usage d'attaques à projectiles, je dois au préalable concentrer les ombres sur moi... Je me dois de continuer à explorer toutes les possibilités de cette magie, il s'en sortiront pas comme ça ces gardes. Qu'ils m'oublient, ça m'arrange... Un sourire, du sadisme en prévision, et de la satisfaction de voir LEUR sang couler et aucun autre.

Le petit enfant craintif a bien changé en 6 ans... Il a suffit que j'intervienne pour que sa vie change. Il se laisse aller physiquement, ses cheveux rouges ont bien poussé ; ses marques, elles, sont restées comme au début, elle ne changeront pas je pense ; il a adopté un style assez décontracté, sûrement plus que moi. Abandonnant sa petite cape de fortune pour un costume noir couteux sous laquelle se trouve une chemise boutonnée qu'à moitié... Décontracté ? Relâché même ! Finalement, il s'éloigne de ce que j'étais tout en empruntant certaines facettes de ma personnalité. Son costume, sa persévérance l'a acheté. De quoi vivre, son relâchement a oublié de l'acheter. Il persévère pour obtenir ce qu'il veut, c'est son plus grand atout sûrement. Atout que je n'avais visiblement pas. Il est de plus en plus épris de sadisme, retenant ses pulsions meurtrières au cœur de la ville. Il a grandement pris en assurance avec cette expérience de la vie active. Mais 6 ans, cela passe vite, ce n'est pas tout de survivre et s'effacer du collimateur de la garde, faut-il encore trouver un objectif. Il a visiblement l'air déterminé à se venger. Ma rancune le ronge et risque de le pousser loin. Voyons voir ses limites....

Des bruits de pas. Encore, On est jamais tranquille à la fin ! Même si j'avoue que ça faisait longtemps, ça ne m'avait pas manqué, je me retourne pour voir finalement qui vient à ma rencontre. 6 ans d'inactivité et on vient encore me faire chier... Voyons voir, je plisse les yeux pour mieux voir la personne qui arrive. Un de ces fichus gardes corrompus ? Un voyageur perdu ? Quelqu'un qui vient admirer le paysage du haut de cette colline qui surplombe mon ancienne ville ?

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Libération donne des leçons de déontologie
» Rouillan en libération conditionnelle
» La libération de Gnomeregan
» libération et joueur autonome..
» Libération de l'âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 8