les Ravages du Temps
 MessageSujet: les Ravages du Temps   les Ravages du Temps EmptyVen 2 Mai - 22:33

Anonymous
Invité


Click

Mon pied foule celui de la montagne, me revoilà de retour au point de départ de mes recherches. Les informations que j'ai pus obtenir m'ont indiquer avoir vu Misto dans les parages, ensuite je n'ai fais que suivre mon instinct qui m'a crié de venir en ce lieu si familier et pourtant dont j'ai la plus grande difficulté du monde à me souvenir. C'est extrêmement dérangeant, savoir que l'on a connu un endroit par cœur, les reliefs, les pics, les irrégularités de la roche, les imperfections de la pente de cette masse naturelle, et de ne plus s'en souvenir. Les ravages du temps qui passe, tout à changer, sauf ce lieu, et pourtant cela ne me laisse qu'un vague souvenir, quelques instant assez flous après ces six ou sept années, et ma dernière visite lors de mon retour à Fiore fut le même. Peut-être qu'un jour ce sentiment s'en ira pour laisser la place à nouveau à cet familiarité avec la montagne.

Je soupir, une fois de plus, à croire que depuis qu'ils ne sont plus là je passe mon temps à le faire, en tout cas bien plus qu'avant. Je regarde le ciel, il fait beau, pas un nuage dans le ciel, un magnifique soleil, une légère brise très douce passe entre mes cheveux, caresse ma peau, s'engouffre dans les multiples cicatrices qui recouvrent maintenant mon corps, je passe mon pouce sur celle au niveau de mon œil. J'inspire et expire brouillement, je commence mon acensions, le pied de la montagne commence en pente assez raide, mais je me souviens encore d'un passage moins rude dans la montagne que j'avais pris l'habitude de prendre autrefois.

Mes pas s’enchaînent, ma jambes gauche succédant à la droite sur la roche, comme le monde est paradoxale, les hommes changent si rapidement, si facilement, alors que ce chemin, vieux de près de sept ans n'a pas changer, si ce n'est à quelques rares endroits, peut-être est-ce dû au fait que mes souvenir ce celui ci soient encore flous. Peut-être qu'il ne s'agit pas du bon chemin ou que je le considère comme n'ayant pas changer alors qu'il s'agit de l'inverse, mais qu'importe, je le considère quelque par dans mon cœur comme celui de mes souvenir.

La monté se résume assez simplement, quelques écorchures su les doigts, l'air qui se rarifie un peu, la température qui chute un peu, me faisant parfois frissonner sous mon haut moulant découvrant mes bras. Ma respiration un peu plus forte sous l'effort de la montée, découvrant mes dents aux canines plus pointues, comme celle d'un canidé, sans doute un effet secondaire du rituel pour me retirer mes démons. Pourtant Harnan a également fait ce rituel et ce n'est pas le cas pour lui, bizarre, sans doute que cela est unique, l'un des traits spécifique à chacun après le rituel.

J'arrive enfin à l'endroit que je cherche, l'emplacement de la guilde. Du moins ce qu'il en reste, c'est à dire des restes fumants, je sers mes poings, revoir la guilde dans cette état me rends fou de rage, je serre les dents. Si jamais je trouve ceux qui ont fait ça rien ne pourra les sauver, ils paieront pour ce qu'ils ont fait, il mourront par ma main, sans aucune retenue. Je me rapproche des cendres, du bois brûlé. Il n'y a rien mis à part moi et la carcasse morbide de ce qui fut pendant pas mal de temps ma maison, mon chez moi. Je me tourne vers le ciel, le soleil toujours présent, et je cris contre le destin.

- Tu trouve ça drôle !? Tu n'es jamais de mon côté ! Pourquoi tu veux me voir souffrir et tourner en rond comme ça ?! Encore une fois maudit destin je déteste ! J'en ai assez que tu me fasse tourner en rond !

Elle n'est pas là, le destin s'est encore joué de moi, la seule a pouvoir répondre à mes question m'échappe encore, toujours...j'entends un bruit derrière moi, je me retourne. Une femme, elle se tiens là, ses cheveux roux détonant avec le décors. Je me tourne lentement vers elle en fronçant les sourcils.

- Qu'est-ce que t'as à me regarder comme ça ?! Et puis qu'est-ce que tu fais là?!

Elle se trouve assez loin, mais cela ne m'empêche pas de voir qu'elle me fixe, mais surtout qu'elle n'est pas seule, il y a un animal à côté d'elle, un loup. Alors que je regarde l'animal une sorte de frisson me fais me tenir mon torse, le souffle du démon dans mon cœur réagis à la bête, il s'agit d'un être surnaturel, je le sais, je le sens, une impression familière, comme si j'avais déjà vu ce loup quelque part. Pour en avoir le cœur net je me rapproche assez vite, je le vois de plus prêt, aussi loin que remonte mes souvenir je reconnais l'un des esprits de Misto. Je me retourne vers la femme devant moi, l'être surpris.

- ....Misto ?....

Je le sais, c'est elle, ce sentiment, cette impression qu'elle me laisse, c'est elle, je le sais. Pourtant elle ne ressemble en rien à la frêle Misto que j'ai laissé derrière moi avec mon passé il y a si longtemps. Je ne sais pas quoi faire, est-elle restée la même au fond d'elle, ou bien tout comme moi à t-elle changée du tout au tout, que dois-je faire, la prendre dans mes bras ? Lui serrer la main ? Juste rester loin d'elle ? Se souvient elle seulement de moi ?

- Je...suis Apocalius, l'un des membres de la guilde je ne sais pas si tu te souviens, je suis rentré, enfin, après six ans

Je me retourne vers les restes du bâtiment puis à nouveau vers la femme face à moi, à quije ne laisse pas vraiment le temps de répondre.

- Qu'est-ce qui s'est passé pendant mes sept ans d'absence ? Tu sais qui as fait ça ? Et Nywell ? J'ai appris qu'elle a disparue et que tu lui as succédé, et c'est quoi cette histoire où notre guilde serait devenue illégale ?

Je vois bien qu'elle est ne désir pas me couper, j'arrête donc ma suite d'interrogations, il fallait juste que ça sorte, cela faisait trop longtemps, juste trop de temps que je me les répétaient à moi même jusqu'à l'instant où je pourrais enfin avoir les réponses, et je me suis emporté.

- Désolé de t'agresser comme ça, juste...

Je laisse un petit blanc, et je la regarde des pieds à la tête.

- Je suis ravi de te revoir enfin, tu as beaucoup changer et....* kof * mûris

Cela allait sans dire, elle n'avais plus rien à voir avec la jeune femme qu'elle était avant, elle maintenant une vraie femme, digne de prendre la place à la tête des aigles, comme l'avaient étaient Tsukiyo et Nywell avant elle.
 MessageSujet: Re: les Ravages du Temps   les Ravages du Temps EmptySam 3 Mai - 12:58

Misto
Misto

Eagle's Claw

Click



Vaincre le temps

PV Apocalius