-39%
Le deal à ne pas rater :
Philips BHD004/10 Sèche-cheveux – ThermoProtect, Touche Air froid
9.77 € 15.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -49%
Table de cuisson induction – ROSIERES RPI2S0 ...
Voir le deal
204 €

Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]
 MessageSujet: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyMar 22 Avr - 13:34

Anonymous
Invité


Click



Chance Holmes


Informations Générales

Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] Lsxcy9r

Chance

Citation :
► Sexe : Masculin
► Âge : 30 ans
► Date de Naissance :28 Février 761
► Lieu de Naissance :Crocus
► Personnage sur l'avatar: Emiya Kiritsugu de Fate Zero
► Activité(s) :Privé, vous en doutiez ?
► Statut / Guilde : SaberTooth
► Surnom(s) :The Lord
► Citation :
«Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, aussi improbable que cela paraisse, doit être la vérité»
Le Signe des quatre,Sir Arthur Conan Doyle











Description Psychologique
Supérieur, je le suis.
Vous pouvez me considérer comme une sorte d'antihéros. Sociopathe, vaniteux, misogyne, égocentrique, manipulateur. Bref, je cumule les défauts, mais je sors du lot ! Je me situe au-dessus de vous avec ma génialissime intelligence. J'ai une vision différente (Non! Avant-gardiste) du monde d'où mon incapacité à m'entendre ou à comprendre la société qui nous entoure. Fier, je me laisse très peu, voir pas du tout, duper ou influencer par autrui. J'ai une confiance inébranlable en ma bonne étoile et mes capacités hors-normes. Je ne perds jamais mon sang-froid. Esprit supérieur, pas comme monsieur tout le monde, me considérant hors-norme, je me ferme aux autres. Je ne veux pas me fondre dans « le moule ». Du coup, mes troubles de la personnalité se caractérisent par une tendance générale à l'indifférence vis-à-vis des normes sociales ainsi que des émotions et droits d'autrui, un vrai sociopathe. Ce trait complexe accentue le fait que je vive dans un monde à part. Je peux être expert dans certains domaines comme parfaitement ignorant dans d'autres. Certains diraient que je suis un "paumé", d'autre un "geek". Moi ! Avec plus de justesse et de réalisme, je me définirais comme un génie passionné incompris.

Suite à une idée ou une parole prononcée par l'un de vous, je peux me plonger dans mon palais mémoriel. Dans ce cas de figure, vous aurez l'impression d'avoir affaire à un autiste. Il est impossible de me tirer de cet état. La seule solution est que je quitte mon palais volontairement. Lors de ces absences, je ne bouge pas et mon regard est dans le vide. Je coupe du monde et lance la machine. Tel, un support ordinateur, j'organise et hiérarchise les données enregistrées (la mémoire), puis je les retraite afin de solutionner un problème. Je fais appel à cette aptitude si un fait le nécessite. Sorti de ces phases, je suis incorrect, blessant ou irritant sans faire vraiment exprès. Je peux être désagréable à tel point que vous m'évitez (sauf les masochistes). Lors d'une conversation, je peux passer d'un sujet à l'autre sans transition, si vous êtes largués, je vous déconseille de me le montrer à moins de vouloir recevoir mon mépris ou de vouloir vous faire rabaisser.

J'évite de vous insulter, on ne sait jamais vous pouvez me servir. Prêt à tout, je suis capable de n'importe quoi pour parvenir à mes fins, je joue avec vous et vous laisse à vos réflexions sur mon sujet. Vous ne savez jamais ce que je pense ou ce je que je vise. Sous mes airs de gentleman citadin, se cache quelqu'un de sournois. Très bon acteur, je me déguise avec virtuose et joue mon rôle jusqu'au bout. Je peux faire preuve de beaucoup de tact, de délicatesse pour atteindre mes objectifs. Le mensonge, la manipulation ou la déstabilisation sont des sports quotidiens chez moi. Des pratiques que je réalise en plantant mon regard pénétrant dans vos yeux ou en vous inondant de mon charisme persuasif. Je prêche le faux pour connaître le vrai. Je ne résous pas un problème pour votre bien, mais pour la jouissance que son sa résolution m'offre. Ce n'est pas pour autant que je suis dénué de justice. Au contraire, je suis profondément juste et ne supporte pas l'injustice. Rendre justice n'est que l'un des résultats de ma prise de pied dans la résolution d'un incident. Par contre, mes approches ne sont pas forcément légales. L'important et que je reste cohérent avec mon éthique.

Je suis extravagant, mais malgré ça, tout à fait sensé, droit, plein de raisons et de principes. J'ai du style et je suis élégant, j'aime charmer, mais ne fais pas attention à ma santé. Vous pouvez me voir calme ou courir sur les toits de vos maisons, au choix selon l'humeur ou la situation. Je suis en même temps un gamin hyperactif, un adulte sensé, un homme élégant et négligé. Je peux être insupportable tout en restant très attachant au vu de mon humour et de mon extravagance, à côté de la plaque sur certains sujets au top sur d'autres, introverti ou extraverti. Je finirais par ce passage sur le sexe faible. Moi et les femmes, c'est tout un débat. Entre ceux (surtout « celles ») qui me disent homosexuel, ceux qui pensent (comme moi) et ceux qui me disent « asexué »... J'ai au final une vraie aversion pour les femmes. Je n'ai aucune confiance dans le sexe faible, mais je serais toujours votre adversaire chevaleresque. Pourtant, je suis capable avec douceur, flatterie et intérêt de mettre en confiance une femme si la situation l'exige. Dans mes rapports ordinaires avec elles, je mets beaucoup de gentillesses et de courtoisie. Si vous me prenez à parler de sentiments, cela sera avec une ironie non cachée et jouissive.




Background | Test RPG
Un Holmes au pays de mages ou comment relever le niveau

Prologue d'un génie

"Je ne sais pas trop comment vous rendre, vous rendre compte et accessible ma courte vie. Pourtant comme tout bon visionnaire, je me dois de vous laisser des notes, des mots pour vous guider sur le chemin de l'excellence, si tenter que vous connaissiez le sens de ce mot. Je m'égare, il ne s'agit pas de vous, mais de moi. Je vais commencer par une courte introduction. Une entrée en matière pour vous expliquer comment je me suis merveilleusement extrait du monde insuffisant qu'était ma famille, comment bien que limitée ma famille a su me transmettre des bases intéressantes, comment un marginal m'a initié aux arts de la magie et enfin comment j'ai intégré l'élite des guildes magiques."


Extrait des Mémoires d'Holmes

Livre premier : comment échapper à médiocrité du commun des gens. Ma réponse à mon cadre familial

Pour être honnête avec vous, il n'y a rien de croustillant à savoir sur mes origines familiales. Je suis né dans une famille bien lotie de Crocus. De génération en génération, nous avons été élevés dans le culte de l'élitisme et de l'accroissement des richesses. Chez nous, l'amour n'a jamais été la raison d'une union, mais dans le meilleur de cas une conséquence des mariages économiques. Il a toujours été hors de question de céder à ses sentiments, voire de les étouffer. Comme dans tout modèle familial, il y a eu des échecs et des réussites. Certains individus nés dans ma famille ont été sacrifiés pour le nom et le prestige futur de celle-ci. Le sacrifice était simple, les pièces défaillantes étaient mises progressivement à l'écart jusqu'à ce qu'elles décident de rompre définitivement tout lien de leur propre chef. La branche principale exerçait une pression suffisante pour motiver la mauvaise herbe à pousser ailleurs sans jamais rien commettre quelque chose de répressible. Du coup, la famille Holmes possède une branche principale et quelques branches secondaires, chaque pièce rapportée et chaque pièce d'origine ayant toujours été triées sur le volet. Je suis né dans la branche principale en tant que fils aîné. Ma conception a été qualifiée de chanceuse, d'où mon prénom. Pendant plusieurs années, mes parents ont tenté d'avoir un enfant, mais sans succès.

D'un point de vue médical, ma mère a été déclarée comme stérile. La pression familiale était telle que mes parents ont été voir de nombreux spécialistes et mages sans succès. Les pauvres approchaient de la date de péremption qui allait les reclasser la catégorie des déchets familiaux, quand ils eurent un accident de transport lors d'un voyage d'affaires. Durant deux jours, ils se sont retrouvés coincés dans une forêt glauque et dangereuse suite à une agression (attention ces mots se sont employés par mes parents et recouvrent une tout autre réalité). En fait après une enquête minutieuse de ma part, il s'avère que ces derniers se sont perdus dans le domaine familial. Pour ne pas avoir honte, une histoire un peu plus classe a été inventée (c'était l'une de mes premières enquêtes). Sans juger du bien-fondé de la véracité de l'histoire, cette coupure de deux jours a été perçue comme la fin du monde pour mes parents. La chape de stress qu'ils avaient en permanence, a disparu (note personnelle, il n'en faut pas beaucoup pour qu'un privilégié sente la fin du monde). Cela a été suffisant pour me concevoir. Grâce à moi, leur avenir à la tête de la branche principale était assuré. Pour plus de précautions, ils ont fait deux autres enfants. Pour le coup, ils ont été bien inspirés. Durant mon adolescence, mes parents ont eu la confirmation que j'étais un "Holmes" défaillant. J'ai été progressivement mis à l'écart au profit de mes jeunes frères. Je ne peux aujourd'hui que leur dire merci de m'avoir exclu de leur médiocrité.

Comment je suis apparu comme être supérieur et décalé ? Au départ pour mes géniteurs ou mes tuteurs, j'étais un génie capable de tout comprendre, d'analyser. Je montrais dans mon apprentissage des signes de précocité évidents. J'ai commencé à suivre un cursus adapté en matière de rythme, mais pas de matière. J'excellais dans les domaines de la science et de la logique, mais j'étais hermétique à ceux de l'économie. Ma communication avec mon entourage propre s'est réduite comme peau de chagrin. Le refus d'un cadre imposé était devenu mon leitmotiv. Bref, plus j'avançais dans ma jeunesse, plus je devenais un génie ingérable à exclure tôt au tard. Ma date de péremption était dix-huit ans (donne connue dès mes onze ans). Je profitais de ces années de répit pour parfaire mes compétences en logique et en analyse tout en m'enfermant de plus en plus. De temps en temps, je partais en sucette, comme tout bon adolescent. Qu'est-ce que j'ai pu m'éclater durant cette période. J'ai travaillé autant mes aptitudes naturelles à charmer le monde qu'à me rendre le plus insupportable. Très vite, je me suis vu interdire les soirées et autres réceptions mondaines. C'est durant cette période, j'ai élevé mes compétences "d'enquêteur d'élite" en éclaircissant certains mystères de la "haute société". Certaines de mes interventions provoquèrent quelques incidents des plus délicieux, je m'en amuse encore.

Le jour de mes dix-huit ans j'ai été envoyé chez un scientifique-forgeron-alchimiste (travaillant pour l'une des filiales familiales) aux pratiques douteuses, mais efficaces. L'idée était que je le remplace à terme. Les Holmes avaient été mal inspirés une fois de plus. C'était cet homme qui allait m'initier aux joies de la magie. C'était lui qui allait me transformer en mage. Ce brave homme s'appelait Watson. À l'heure actuelle, il doit jouir d'une retraite bien méritée. Brave est le mot adapté. Ce n'est pas un manque de respect. Au contraire, c'est un homme que je respecte au plus ou point, comme bon nombre de mes congénères, il est limité par rapport à moi, mais supérieur à la majorité en même temps. L'une des choses les plus agaçantes avec lui était qu'il tentait de m'imposer une hygiène de vie, de santé pour être plus précis. Il fallait manger à heure fixe, répondre dans les délais et s'abaisser au niveau des autres pour mieux satisfaire leurs demandes. Il fallait également avoir une apparence soignée pour faire une bonne impression. Ce dernier point était des plus curieux dans la mesure où il était considéré par son fonctionnement général comme un marginal, pas assez à mon goût. Au final, je n'ai jamais compris son besoin de rentrer dans un moule pour simple d'esprit. Par contre, il m'a fait découvrir un autre monde que ma famille formatée et limitée déconsidérait au plus haut point.

Livre deuxième : comment un cadre quelconque et inférieur peut vous donner de quoi devenir un tigre féroce. Comme toute histoire légendaire, elle commence par...

Il était une fois un petit Chance né dans une famille richissime cultivant l'élitisme. Tout le monde savait que dans ce genre de famille, l'une des pratiques était la chasse. La chasse, initialement, servait à nous nourrir, puis elle est devenue cette activité sociale pour les seigneurs. L'autre compétence de tout bon Lord qui se respectait était le tir à l'arc. Cet art noble venu des dieux, transmis aux elfes puis aux hommes les plus aptes. C'est ainsi que durant environ treize ans, notre héros a été formé à ces deux disciplines. La première était le tir à l'arc. Vers l'âge de ces cinq ans, il a eu ces premiers cours. Sa capacité de concentration, son calme et son sang-froid lui ont permis de devenir un archer des plus talentueux. Tout bon archer qui se respectait se devait d'être capable de monter à cheval, c'est pourquoi en même temps, il avait eu des cours d'équitation. Vers l'âge de ses treize ans, il a réalisé la fusion entre le tir à l'arc et la montée de cheval. Il était beau et fier lorsqu'il tirait ses flèches au galop. Ses parents ont eu un peu de mal à l'envoyer à la chasse à cause de son manque de sociabilité. Par le biais, d'un chantage plus ou moins douteux auprès de ceux-ci, il a pu participer aux chasses collectives. Il a pratiqué régulièrement cette activité jusqu'à ses dix-huit ans et sans tuer un animal. Son intérêt portait avant tout sur l'amélioration des techniques de traques et de captures.

Comme vous avez pu le deviner, tout comme cette légende de la "Belle aux bois dormants", à sa naissance, il n'avait pas été béni uniquement par des bonnes fées. Quelques mauvaises l'ont doté d'une légère inaptitude sociale. Très vite notre jeune héros, c'était mis à dos bon nombre de jeunes gens de son âge qui le jalousaient. Le premier réflexe de ses parents était de l'enfermer dans sa chambre afin de le protéger, mais sur les conseils d'une bonne marraine, il a été libéré et formé aux arts du combat. L'idée était de favoriser son ouverture sur l'autre tout en lui donnant les moyens de se défendre. Avec amour, ses parents lui attitrèrent un professeur de combat particulier. Plein de convictions, notre talentueux enseignant tenta de lui imposer une pratique fondée sur cette devise qui a toujours ulcéré notre Chance : Mens sana in corpore sano. Il a été formé au Naginatajutsu et au Ju-Jutsu (Atemi waza, Nage waza, Katame waza). Sauf qu'il fallait bien le reconnaître, sa progression avait été entravée dès sa naissance à cause de ces fées maléfiques. Il avait épuisé plus d'un professeur. L'argument transmis par Chance auprès de ses parents était qu'ils "étaient incompétents. Ils n'ont pas à jamais été dupe. Au final, il n'était pas un combattant hors pair, ni une élite, mais suffisamment apte à écraser le commun des mortels dans un combat en corps à corps ou mi-mêlés. Sans pousser cet art à l'extrême par manque d'intérêt, il a continué à s'entraîner pour se maintenir à niveau, voir progresser un peu.

Pour bien comprendre les potentialités de Chance et son avenir prometteur, il est important de s'arrêter sur un ou deux dons reçus à sa naissance. Très tôt, notre ami, c'était affirmé comme un comédien hors pair. Bien qu'handicapé socialement, humainement et avancé intellectuellement, il a été capable de faire un miracle en devenant meilleur que les professionnels les plus aboutis. Tout le monde savait que les bons comédiens arrivaient si bien à nous faire croire que tout ce qu'ils faisaient ne demandait aucun effort ... Ils nous faisait oublier à quel point le métier de comédien était exigeant. Pour obtenir ce naturel parfait, créer des personnages auxquels tout le monde voulais croire, il fallait des années de formation et d'expérience. Notre héros nous avait prouvé le contraire. Naturellement, il avait poussé à l'extrême ses capacités à mettre son imagination, ses émotions et son empathie au service du rôle , l'écoute et de concentration, une parfaite gestion de l'organe vocal, une forme physique suffisante pour une souplesse et une grâce idéale, une bonne compréhension de la psychologie humaine, l'amour des mots, une excellente maîtrise de la langue, une bonne capacité de lecture et l'intelligence du texte écrit.

Pensant leur fils sauvé de la perdition, ses parents ont naturellement pensé qu'en développant des talents annexes au théâtre l'aideraient socialement. Pauvres d'eux, ils avaient oublié les malédictions que Chance avait reçues à la naissance. Ils ont commencé par la danse. C'était une très mauvaise idée. Déjà, ce n'était pas comme si notre ami avait un balai dans les fesses... Le summum, c'était que la danse allait confirmer la misogynie de notre ami. C'était dans cet univers qu'il avait la confirmation que les femmes étaient faibles, mièvres, molles et surtout fourbes. Ces dernières étaient douées pour les manigances douteuses, la manipulation de l'entourage par un sentimentalisme plus ou moins vrai, des comédies plus ou moins bonnes. Elles créaient des techniques plus vicieuses les unes que les autres afin de compenser leur faible caractère, intelligence et force. Ces cours n'ont pas duré un an. Chance à sa manière rappela à l'ordre ses parents qui changèrent leur fusil d'épaule en lui proposant des cours musiques. Curieusement, il est devenu un violoniste amateur assez bon. Par contre, il avait décidé de ne jamais jouer en public, de jouer juste pour lui ou des personnes qu'il considérait, autrement dit personne à l'époque. Pour combattre fermeture à l'autre, ce je-m'en-foutisme, ils ont tenté le cirque. Chance a été viré rapidement parce qu'il analysait tous les numéros, les critiquant, ne s'entendant avec personne et ne supportant pas l'autoritarisme imposé par cet art.

Livre troisième : comment devenir mage d'élite. Comment l'esprit brillant que je suis a occupé sa vie d'adulescent ?

Comment vous dire ? Pour un génie rationnel comme moi... L'activation de mon réservoir magique a été longue. Watson a tenté au départ de mon apprentissage de forcer son activation, mais en vain. J'ai logiquement concentré mon apprentissage sur la matière, les atomes, la chimie. Des sujets passionnants qui vous enivrent et vous emmènent au bout de la nuit pour vaincre les démons de l'ennui. J'ai affiné mes capacités d'observation et d'analyse dans cet apprentissage. Pourtant, au bout de trois années, bien qu'ayant intégré le concept de la magie de "Trace", je n'avais toujours pas réussi à activer ce mystérieux organe qui relie l'éthernano, le corps et le cœur d'un homme. Il était évident que je n'allais pas abandonner. C'est lors d'une enquête que je menais sur mon temps libre que mon réservoir s'était activé. Mon investigation portait sur le vol d'objets historiques dans des sites archéologiques. La particularité de cette affaire était que pendant sept nuits, sept objets sur sept sites étaient volés simultanément. J'avais très vite éliminé la possibilité d'un gang organisé. Pourquoi ? Parce que certains objets étaient énormes, d'autres inaccessibles, autrement dis des ressources humaines classiques ne pouvaient réaliser cet exploit sans passer inaperçu. Rentrant dans mon palais pour élucider cette énigme, une réflexion m'est venue. Si le possible est impossible, alors c'est l'impossible qui est possible. Ce point de vue me donna la capacité développer des capacités surhumaines et de devenir un mage.

Watson était fou de joie quand il a appris mon éveil. Il me restait plus qu'à mettre en pratique mon savoir et mon nouveau potentiel. Travaillant pour une section de recherche et développement, les missions de Watson et moi portions avant tout sur la création de nouveaux matériaux ou outils. Ce n'était pas pratique pour développer l'une des bases de ma magie, à savoir le renforcement. Watson a pu négocier que nous assurions la maintenance sur nos projets une fois mis en production. Notre responsabilité s'engageait sur une durée de soixante jours après l'installation. C'était d'ailleurs logique comme pratique. Une équipe travaillant sur un projet se doit de le suivre dans sa réalisation avec qu'il devienne une routine, tout simplement pour l'améliorer et par soucis de connaissance. Du coup, j'ai passé facilement trois ans à me déplacer sur différents sites et à jouer aux réparateurs. Au-delà de l'expérience acquise et de l'affinage de mes nouvelles compétences, j'ai pu améliorer mes connaissances du genre humain. Pour des hommes sans pouvoir, j'étais tantôt vu comme un sauveur, tantôt comme un imposteur. Mes compétences métiers m'ont facilement imposé comme un vrai professionnel sans avoir besoin se débatte des heures. Les plus absurdes étaient le comportement de certains mages qui se sentaient supérieurs à moi. Là, c'est encore mon brillant esprit qui m'a placé au-dessus d'eux. Ma compréhension des choses n'avait pas d'égal et les laissait seul avec leur ego non justifié.

L'étape supérieure dans la maîtrise de mon art était la synthèse. Réaliser une copie parfaite d'un objet. Il faut bien reconnaître que ce n'est pas encore cela aujourd'hui, mais dans le temps, je serais supérieur à mon mentor. Pourquoi ? Tout simplement, parce que j'exploite à fond cette faculté humaine qu'est le palais mental. Je suis capable de dessiner ou de modeler un objet que j'ai vu une seule avec une précision chirurgicale. La difficulté était de la faire avec la magie. Comme je m'étais entraîné au renforcement d'objet, mon réservoir magique était trop petit pour réaliser cette technique. J'ai passé environ deux ans à pousser le renforcement et la fragilisation à son extrême pour l'appliquer à des objets plus ou moins gros, en jouant tantôt sur leur résilience, tantôt leur durabilité. Cette pratique intensive m'a permis d'augmenter le volume de mon organe magique. Pourtant, j'en étais encore incapable. J'ai décidé de reporter cette technique à plus tard. Pour m'occuper, j'ai créé le renforcement élémentaire. Tout objet possède certains éléments qui lui confèrent une résistance aux éléments. À force d'échecs constructifs et d'une volonté de fer, j'ai réussi cette restructuration élémentaire. Cette réussite démontrait mon génie et annonçait ma supériorité sur Watson.

Watson pour m'encourager m'avait vivement conseillé d'améliorer mon hygiène de vie. Un esprit sain dans un corps sain... Sauf que je n'ai jamais été et ne serais jamais un sain. Avec cohérence, endurance, je serais tôt ou tard capable de réaliser la synthèse. Il me fallait déjà admettre que des objets originaux non conçus par moi étaient valables... C'était mission impossible. Après de nombreux débats avec Watson, j'ai changé mon angle de vue pour reconnaître cette valeur à ses objets. Le plus gros du travail était fait, le reste étant la pratique. Au départ, c'était assez drôle. Comment vous le décrire ? Ah oui, je sais. C'était comme si vous tentiez de réaliser un double de vous-même, sauf que votre copie n'est en rien une copie, genre une tête disproportionnée, un tronc de nain et des membres de la taille de ceux de fées (si tenter qu'elles existent). Bref, c'était encore dans le cadre d'une affaire, que j'ai réussi une synthèse parfaite. Durant cette dernière, j'ai dû affronter un chasseur de primes pourris avec une arme. Les renforcements sur mon équipement étaient insuffisants. Au moment où j'ai vu ma fin venir, j'ai pu activer ce sort et faire une copie de son arme. Cela m'a été salutaire. Sauf qu'après, je ne suis pas arrivé à renouveler l'expérience de façon fiable. Soyez conscient qu'à terme, je pourrais dupliquer des items magiques.

Livre dernier : comment un gentleman détective arrive Sabertooth. Comment cela s'est passé. Oh oui, je m'en souviens.

La journée avait commencé avec cette breune purante comme si elle avait décidé de nous étouffer avec l'eau. Le temps était mucre, nous laissant cette humidité prenante et désagréable, annonciatrice du crachin. Déjà, je pouvais sentir la bruine, observant ces fines gouttelettes tomber très lentement, donnant l'impression qu'elles lévitaient. J'avais dû me lever tôt pour achever une affaire. Sa conclusion m'avait obligé à rentrer à pied profitant de ce délicieux début de journée. Je marchais depuis une bonne demi-heure quand le temps capricieux s'est emballé. Il m'embrassait le corps avec une pluie battante, glaçante et pénétrante. Cette garce avait décidé de me déposséder, de me subordonner jusque dans ma moelle. Pour échapper à ce couple de bourreaux, je me suis réfugié dans un bar. Glauque au plus haut point, où des hommes aux abois ruminaient leur vie de loser, suintant la décadence et la honte. Offrant aux plus fortunés la possibilité de jouer avec quelques entraîneuses décrépies et traumatisantes. Les toilettes dégoulinaient de pisses et d'excrément, vomissant toutes ces déjections toxiques qu'elles avaient reçues jusqu'à présent, dégageant cette haleine putride, fétide. Commandant un café qui avait autant la couleur que le goût de la rouille, tentant de manger ces viennoiseries verdâtres, arborées de quelques champignons. Heureusement pour moi avec un ou deux tours de passe-passe, j'ai pu améliorer les produits.

J'en profitais au passage pour admirer ce superbe homme dans le miroir que je venais de restaurer. Je pouvais le voir, une trentaine d'années, un physique mince, athlétique, grand de taille, large d'épaule et imposant. Ses cheveux plus ou moins en vrac étaient noir comme ses yeux. Sa peau légèrement mate ne laissait transparaître aucune imperfection. Il portait ce magnifique ensemble noir. Un costume noir sans doute fait sur-mesure, une chemise cintrée anthracite. Sur la chaise, je pouvais voir son trois-quarts noir. En toute logique, il devait avoir des chaussures noires. Il était la classe incarnée.ELLE!!!! Elle était de ce genre. Ce physique où la coiffure était peroxydée, le maquillage outrancier, les ongles longs, le déhanchement trop prononcé... Ses vêtements étaient tape à l'œil collant son corps aux proportions outrageuses. Les quelques bouts de tissus qui la recouvraient étaient en cuir noir avec un appareillage en argent, laissant transparaitre ce string transparent couronnant ces longues jambes chaussées de talons dont la hauteur était vertigineuse. Elle mastiquait comme une vache et pour mon plus grand malheur me fît entendre le son de cette voix sensuelle au langage mielleux annonçant un intérêt évident pour ma personne.
"Bonjour, Mrs Holmes, vos prestations en tant que privé et votre magie discrète mais efficace ont éveillé l’intérêt de ma guilde, Sabertooth. Que diriez-vous de nous rejoindre ? "

Une approche lourde, grossière, insupportable. Si je les avais réellement intéressés sans doute auraient-ils pris la peine de m’approcher avec qualité. D’ailleurs je n’ai pas pu observer l’insigne de cette guilde alors que son corps n’était pas couvert. Avec mon flegme et ma classe naturelle, je répondais.

"Est-ce une guilde de dentiste ? De chirurgien plasticien ? Parce qu’en l’occurrence, je ne suis ni l’un, ni l’autre. Venant tout juste de me défaire de ma médiocrité familiale, je vois aucun intérêt à rejoindre un monde boueux ? Pas vous ? Vous n’êtes pas encore à Sabertooth."

Je pouvais observer avec plaisir et saveur mon interlocutrice prendre la couleur de la colère. Son visage prenait cette teinte rosée provoquée par un afflux sanguin au visage suite à l'augmentation de son activité cardio-respiratoire. Sa respiration devenait ample et rapide, ses narines s'étaient dilatées. Son visage prenait cette expression dure suite au plissement des ses sourcils et à la crispation de sa mâchoire. Sur l'élan de sa colère, elle tenta de se lever. Manque de chance pour elle, si j'avais amélioré certains objets pour mon confort personnel, j'en avais dégradé d'autres pour garantir ma solitude. Au lieu de se lever, elle s'effondrait par terre, sa chaise s'était brisée. Dans son élan, elle apporta la table et reversa son contenu sur elle. Un silence glacial s'installa. Une voie d'homme le rompait peu à près.

"Excellent, Mrs Holmes. Vous avez passé le teste pour intégrer Sabertooth. Il était évident que notre guilde qui se veut être la meilleure ne recrute que la crème. Cette dernière était un mage qui devait vous convaincre de nous rejoindre, si à son tour, elle souhaitait nous rejoindre."


D'un calme olympique et avec froideur, j'observais notre homme du coin de l'œil. Son apparence était soignée, son phrasé calme et posé. Sans le regarder, je lui répondais.

"Même si le conteneur est plus acceptable, le contenu n'est toujours pas digeste."

Sans aucun changement de rythme, mais sur un ton amusé, l'homme étaya ses propos.

"Même si vous avez n'avez plus de liens avec votre famille. Que cette situation, c'est monnayé cher. Vous ne pourrez pas vivre sur ses acquis éternellement. Dans votre activité favorite qu'est la résolution d'enquête, vous ne disposez pas d'un réseau d'informateurs fiable et pertinent. Saber vous l'offre avec joie. La seule contre partie est d'être le meilleur de votre domaine et de faire rayonner aussi bien votre prestige que celui de la guilde. En plus, nous nous proposons de vous aider comme vous le définissez dans l'essor de votre magie. En résumé, nous vous garantissions d'être au top, vous atteignez vos objectifs et on vous laisse libre. Un échec et nous vous détruisons."

"Il fallait commencer par ces derniers mots, vous auriez gagné en temps. Soit, je relève le défi en ajoutant une clause. Si vous n'êtes pas à la hauteur de vos prétentions, je vous détruirai."

Voilà comment j'ai rejoint Sabertooth. Je n’avais pas pensé intégrer une guilde, mais je connaissais la réputation des principales et leur philosophie.



Magie Principale
Trace, l'héritage des anciens et des érudits
La magie de trace est née d'une pratique plus ou moins obscure, développée par des génies. Je parle bien sûr de ce croisement entre la science et la magie : l'alchimie. Elle s'était donné des objectifs différents en fonction des personnalités, mais dont l'existence pouvait se croiser dans l'entraide, l'affrontement. Pour certains, c'était la création de cette fameuse pierre philosophale capable de transmuter du plomb en or. Pour d'autres, il s'agissait de créer l'élixir de l'immortalité ou des solutions curatives efficaces. D'autres avaient cette ambition de créer ces êtres artificiels à partir de la matière morte. Enfin, certains empruntaient la voie de l'Ars Magna, une branche dont le projet était la transmutation de l'alchimiste même se transformant en surhomme. Sauf que notre monde regorgeant de magie, cette pratique est tombée en désuétude. Elle n'a pas disparu pour autant, elle s'est transcendé elle-même pour donner naissance à des magies diverses et variées. La magie de trace s'appuie sur un corps et un esprit. Le corps de cette pratique est autant dans l'analyse que dans la modification de la structure des objets. L'esprit est l'équivalence.

L'équivalence, une loi universelle sous-tend cette magie : « L'humanité ne peut rien obtenir sans donner quelque chose en retour. Pour chaque chose reçue, il faut en abandonner une autre de même valeur. En alchimie, c'est la loi fondamentale de l'échange équivalent. À cette époque, nous pensions que c'était la seule et unique vérité au monde. Nous nous trompions, mais il a fallu céder quelque chose pour l'apprendre... » C'est une maxime extraite de l'un des traités sur l'alchimie. Ce concept est l'esprit de la magie. D'une part, rien ne se perd, mais tout se transforme. Pour transmuter, il faut des choses équivalentes. Une maison ne pourra jamais être transformée en armure, par contre une épée peut en devenir une autre avec des propriétés différentes. Une fois l'âme de la magie maîtrisée, le plus dur est celle de son corps. Comment jauger de l'équivalence des objets entre eux ? La maîtrise du corps exclut bon nombre de prétendants dans la pratique de cette magie. Il ne s'agit ni plus ni moins que l'application des ensembles quotients. Selon Russel, le cardinal d'un ensemble peut être défini comme la classe d'équivalence des ensembles en bijection avec lui.

À la base des mathématiques, comme de toute activité intellectuelle se trouvent les concepts. Concept en mathématiques se dit classe d'équivalence : cela désigne une boîte fictive dans laquelle nous pouvons ranger toutes sortes d'objets, du moment qu'ils aient une propriété commune. Une fois la boîte remplie, et dûment pourvue d'une étiquette nommant la propriété qu'elle représente, on peut oublier son contenu et ne plus garder que l'étiquette qui pourra d'ailleurs devenir un nouvel objet. Cette faculté d'abstraire des propriétés communes est essentiellement humaine. C'est l'arme qui nous a permis de prendre une telle avance dans la lutte darwinienne pour la survie de l'espèce. Parce que l'homme préhistorique voyait un rapport entre un bras qui frappe et une branche qui tombe, il a été capable d'inventer la massue. C'est aussi la base du langage. Tout mot est une classe d'équivalence : «bleu» ou «table» ne sont que des boîtes pouvant contenir des objets différents. Le miracle est que ces classes d'équivalence soient transmissibles : que deux humains différents puissent être globalement d'accord sur les contenus de leurs boîtes. En mathématiques, les relations d'équivalence servent à fabriquer toutes sortes d'ensembles.

Concrètement, la magie trace base l'équivalence sur le volume d'un objet et son rôle. Une maison ne peut devenir une table parce que les tailles et leurs fonctions sont différentes. Par contre, un arc low-cost peut devenir un arc de compétition. Avant de transmuter un objet pour autre, la magie de trace joue aussi sur la structure de l'objet. En analysant les objets, le mage est capable d'en définir tout ses constituant et de les modifier à des fins de renforcement, réparation, dégradation... Plus le mage est un érudit et un génie plus il est bon. Autrement dit, la magie peut soit renforcer/fragiliser l'existant, soit synthétiser une copie d'un objet à partir d'un autre. La première capacité modifie uniquement la structure physique des objets et ne peut modifier les capacités magiques de ceux-ci. La dernière application permet de copier un objet dans son intégralité. Les deux ont une durée limitée. Le temps écoulé, l'objet se brise pour la seconde, il revient à son état initial pour la première.




 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyJeu 1 Mai - 7:52

Anonymous
Invité


Click


♦️ Welcome sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Premier Passage ♠️



Tout d'abord bonjour et bienvenue sur Fairy Tail RPG ! =)

Je vais m'occuper de ta fiche dans un premier temps, mais tout d'abord voici comment cela va se passer :

¤ Je vais effectuer une première modération, afin de soulever les éventuels problèmes que peut contenir ta fiche, les incohérences, les points flous et autres choses du genre. N'y voit en rien un acharnement contre toi, c'est comme cela que cela fonctionne ici et ce dans le simple but de pouvoir garantir à terme une insertion réussie de ton personnage dans notre contexte. Durant cette étape je repasserai voir ta fiche autant que fois que je le jugerai nécessaire en fonction des modifications apportées. Quand je ne verrai plus de problème nul part je laisserai alors la main à un second validateur qui lui aussi viendra voir ta fiche pour relever les éventuelles incohérences et problèmes que je n'aurai pas vu. S'il est satisfait eh bien tu seras validée et pourras commencer le rp =)
¤ Tu commenceras le jeu avec une maîtrise magique allant de 0 à 1000. Elle correspondra à la notation que nous aurons effectué sur la qualité de ta fiche.
¤ Garde bien en tête que mes commentaires, comme ceux de celui ou celle qui me suivra sont là pour t'aider à améliorer ta fiche, à mieux inscrire ton personnage sur le forum et donc un plaisir optimal lors de son insertion dans le rp.

Bien et si on commençait ?


Aspect général


Claire avec un des codes du forum, rien à dire, c'est très agréable à lire, j'ai beaucoup aimé et le personnage promet !

Psychologie


Mon dieu, un égo de la taille de Mars, j'aime beaucoup, même si mes personnages eux voudront certainement t'éventrer avec les dents, voir même à la petite cuillère. Paradoxal et méprisable, pressé de voir ce cher Chance en rp, ça risque de faire pas mal d'étincelles.
Bref je valide..


Histoire


Au début je t'avoues que je me suis dit "omg c'est long !" (comment ça je me moque du monde vue la taille de mes fiches ? Je vois pas ce que vous voulez dire *pan*)
Et que dire, ça se lit tout seul, sur un fond de sourire jaune, d'envie de baffes, d'humour grinçant et on dévore tout, je suis fan, j'adhère et je valide et je peux déjà te dire que c'est officiel, mes personnages vont tous te haïr, et que je veux bien évidemment un rp.
Par contre attention, quelques fautes d'inattention, des mots manquants ou doubles à certains endroits, mais rien de gênant, bref :
Je Valide.

Magie et Techniques


Alors magie assez sympathique, même si j'aurai aimé une plus longue description des potentialités et limites de cette dernière.

Comme déjà vue rapidement en cb, y'a néanmoins un petit soucis, c'est que en soit on est face à trois domaines, mais les deux premiers se rapprochent assez facilement, la synthèse étant la modification d'un objet existant dans ses constituante pour le transformer en un autre il s'agit pour moi d'une forme de renforcement, donc je ne suis pas contre et je veux bien des deux dans cette magie. Par contre la projection, refusée, si tu la veux tu devras l'apprendre en seconde magie. Et du coup je vais quand même te demander des précisions sur le renforcement et la synthèse, quels types de renforcements ? Comment Chance s'y prend ? Ca nécessité un contact physique avec l'objet à renforcer ? Etc etc, même chose pour la synthèse. Bref que tu le détailles vraiment les potentialités et limites de cette magie.

Précisions attendues.

Passons aux techniques :


Verdict : Une fiche que j'ai énormément apprécié. Comme d'hab du blabla magique à revoir, le reste étant niquel pour moi. Je repasserai quand les modifs seront faites, si tu as des questions ma boîte à mp t'es ouverte Wink




♦️ ♠️ ♦️ ♠️
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyVen 2 Mai - 16:00

Anonymous
Invité


Click

Bonjour,

J'ai apporté les modifications demandées.

Merci,
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptySam 3 Mai - 2:03

Anonymous
Invité


Click


♦ Welcome sur Fairy Tail RPG ♦
♠ Premier Passage ♠



Me revoilà *o*

Eh bah écoutes avec ce qu'on a vue sur skype, les modifs, les paliers tout ça pour moi tout est bon, alors :


Verdict : Invocation du second passage !




♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyMer 14 Mai - 15:17

Ohatsu Takumi
Ohatsu Takumi

Golden Crown [Queen]

Click


♦️ Welcome sur Fairy Tail RPG ♦️
♠️ Deuxième Passage ♠️





Bonjour et bienvenue à toi sur Fairy Tail RPG! Je voulais tout d'abord m'excuser du temps d'attente entre chaque passages et des désagréments que cela a pu causer ! Mais cette fois, je suis là ! Et j'ai lu toute ta fiche, enfin ! Razz

Alors, mon avis général:

J'adore ta psychologie, un personnage très intéressant et original. J'ai vraiment hâte de pouvoir te croiser en RP et même de te lire et te voir en pleine action. Elle est magnifiquement écrite et rien que de lire tes mots, on a envie de lui coller deux baffes à ce Chance! Tu as réussi ton effet. OK


Background:

Ce n'est pas mauvais mais un peu trop éparpiller à mon goût. Il manque une certaine chronologie et une certaine "organisation". Je m'explique.

-Chose qui m'a un peu dérangé c'est : le changement de style. On passe d'une narration à la troisième personne pour revenir ensuite à la première, c'est un peu déroutant. Mais ne freine pas vraiment à la lecture... Juste faudra faire attention lors de tes RP OK


- Manque d'inattention , je sais pas, mais il y a un passage qui se retrouve deux fois dans ton background, un fail de copier coller, je pense. Le voici


Spoiler:
 

A corriger


- Ensuite, comme je le disais, il manque une certaine chronologie. Tu commences par parler un peu de ta vie de famille, pour ensuite venir sur l'apprentissage de ta magie, pour revenir ensuite à ta vie chez tes parents quand tu étais gamin. Il faudrait pouvoir mettre tout cela dans un ordre logique afin de faciliter la lecture et la compréhension de l'histoire de ton personnage. Car l'on s'y perd facilement.

A corriger

Magie.

Magie très intéressante, il n'y a rien vraiment à dire. Il y a une bonne auto modération et les détails y sont inscrits. OK



Verdict : Quelques modifications pour ton BG et ce sera bon!




♦️ ♠️ ♦️ ♠️
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyMer 14 Mai - 17:26

Anonymous
Invité


Click

Hello, en fait pour le bg, j'ai fait un découpage thématique et pas chronologique. Je vais reprendre et donner un peu plus de lisibilité.Pour le changement se style c'est plus pour donner du peps même comme le découpage est pas clair ça manque de lisibilité.

Chance est amour!!!! vous ne savez pas apprécier le haut de gamme. Chance vous snobe.

Je finirais ce weekend la fiche.





 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyVen 16 Mai - 15:07

Anonymous
Invité


Click

Je pense avoir restructurer le bg, de façon plus lisible, merci de me dire si comme cela c'est bon ou pas.

Pour le rp j'utilise soit le tu soit le je. Par contre, je mélange pas les deux. Le choix entre le tu et le je dépend de l'effet que je veux provoquer.

Merci d'avance pour les autres conseils.
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] EmptyVen 16 Mai - 20:13

Ohatsu Takumi
Ohatsu Takumi

Golden Crown [Queen]

Click


♦ Welcome sur Fairy Tail RPG ♦
♠ Deuxième Passage ♠





Cette fois, tout est bon !!

Je valide !!!


[/color]

Verdict : 900 MM me semble correcte! La fiche le mérite amplement




♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée]   Elementaire mon cher Holmes ...[Terminée] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Hors Rp :: Fiches de personnages
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser