Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Le sang c'est précieux [Apocalius]
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Lun 26 Mai - 16:03

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Le sang c'est précieux
Mission avec Apocalius
Apocalius s'avance, prend les devants et me guide à l'intérieur de l'antre des créatures avec la luminosité qui provient de son corps. Dans une caverne comme celle-là, c'est utile d'avoir une magie comme la sienne. J'avoue que si j'avais été seul pour cette mission, j'aurais eu du mal à me débrouiller. La seule solution qui me serait venue en tête, aurait été de condamner l'entrée de la grotte. Avec une pluie comme ça, il m'aurait été impossible de ramener une torche. Je suis sur mes gardes, main sur le manche de mon arme et je suis alerte. Pour le moment, il n'y a pas quoi que ce soit qui puisse nous sauter à la gorge puisque avec la pierre tout près de chaque côté, on peut facilement dire qu'il s'agit d'un couloir. À un certain moment, on ne voit plus la pierre et c'est là que les choses se compliquent. Vers quelle direction attaqueront-ils en premier? Je regarde derrière moi: le noir total. Il n'y a pas moyen de voir le reflet de la lumière dans leurs yeux. L'interrogation de l'homme me pousse à me retourner et à examiner la chose. Je confirme: c'est du bois.

On n'a pas le temps d'en discuter que déjà, on nous attaque. Enfin, lui se fait attaquer. Pour ma part, je suis disons son ombre. Il passe pour la brochette de viande alors que je me prépare mentalement à riposter. Je repère les yeux qui sont reflétés par la maison de flammes. Tiens donc, ma couverture est sautée là. De toutes façons, ils m'auraient sûrement repérés tôt ou tard. Je le sens celui qui bondit du toit, mais je lui donne un violent coup de pommeau entre les deux yeux pour lui fendre le crâne en deux. Je me donne ensuite le temps d'admirer le dôme d'habitations dans lequel on se trouve. Comment des créatures aussi préhistoriques peuvent-elles apprendre à bâtir des maisons comme celles-ci? Puis je vois une ombre au loin: on dirait un humain. Non, c'est trop tard que je vois les crocs et la bestiole à quatre pattes en jaillir férocement et grogner pour bondir. Ils savent que faire les lapins ou quoi? Je tourne sur moi-même et lui assène un puissant coup de pied qui le fait voler dans la maison en flammes et en détruire un mur ou deux. La voilà dans un endroit qu'elle n'aurait pas souhaiter se retrouver. Elle crie, elle flambe, elle fond comme de la cire avant de s'effondrer dans les racines de son bûcher.

Puis, Apocalius ouvre la bouche pour me demander de l'aide. Je souris, amusé avant de m'avancer et de constater la masse importante de bestioles qui sort des ténèbres de leur demeure, enragées, affamées. Je me retourne vers mon coéquipier avant de dire de manière tout à fait sérieuse:

« Reste en retrait... ça va saigner. »

Je fais entrer la lame miniature dans le fourreau et je la fais sortir sèchement, m'éraflant la peau. Une lame rouge sang en sort... mais continue de s'allonger avec les nombreuses gouttes de sang qui viennent s'ajouter à son bout du côté de ma cuisse. La lame fait au moins quinze mètres et je la manie à deux mains. Je roule ma langue dans ma bouche et je siffle pour attirer les bestioles vers moi. Elles comprennent et l'odeur de sang... Oh qu'elles aiment ça. Elles salivent et bondissent. Je tranche de toutes mes forces, coupant, découpant, décapitant, démembrant ce qui se trouve sur le chemin. Puis, une d'entre elles me prend par surprise et me mord à la clavicule. Son poids tente de me renverser, mais de ma plaie jaillit une lame qui lui traverse le crâne et la fait tomber. Ma plaie se referme aussi rapidement qu'elle est arrivée. Je fais rapetisser ma lame dans le but de me battre un peu plus près de ces créatures. Les flaque de sang générée par le morceau de la lame que je n'ai pas besoin pousse les choses à se jeter dessus. Pour m'éloigner d'elles, d'autres me sautent dessus en tentant de parer ma lame avec leurs griffes, mais je riposte d'un coup de poing. Je laisse les trucs s'approcher au maximum de la marre de sang avant d'invoquer le second effet du sang. Il s'illumine pour une seconde avant de transpercer elle aussi les bestioles de lames aiguisées et de retomber en sang non réactif. Je termine les dernières bestioles avant de remettre mon manche dans le fourreau.

« Je pense que j'ai vu une autre silhouette dans cette direction. Tu vas t'en sortir? »

Je fais référence à cette blessure à son bras. Son sang, il pue et pourrait attirer les bestioles vers lui et mon job sera de le protéger. Je nous entraîne dans un autre couloir: là où j'ai vu une silhouette humaine. Étrangement, ce couloir est éclairé de torches et nous amène vers une pièce un peu plus petite où on peut voir l'or et les bijoux briller. Un grand siège décore le fond et une silhouette féminine aguicheuse et charmante y est assise. Sa voix parvient à nos oreilles comme une mélodie:

« Je vous attendais, messieurs. »

« On n'a pas pris de rendez-vous pourtant. »

« Vous, non. Moi si. Je suis affamée et j'ai soif de vengeance. Vous avez tué mes enfants de sang froid. »

« Je sais pas qui était le père, mais il devait être un de ces moches de première... et mon sang n'est pas aussi froid que tu le prétends. »

Elle perd patience, appuie sur quelque chose et la porte derrière nous se referme... Il y avait une porte-là? J'ai la main sur mon manche et je me retourne vers le trône: plus là. Elle a disparu. La reine ne sera pas de tout repos à tuer il faut croire...
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Mar 3 Juin - 3:54

avatar
Invité


Click

Les créatures se font de plus en plus présentes, leurs cranes lisses brillants sous la lueur des flammes. Alek fit quelques pas en avant, il se tourne vers moi.

« Reste en retrait... ça va saigner. »

Ne sachant trop à quoi m'attendre je préfère ne pas faire l'imbécile et j'obéis à sa commande. Il rengaine son couteau dans son fourreau. Il ressort alors d'un coup, se coupant au passage. C'est alors que mes yeux ébahis le sang sort de sa peau meurtrie pour former une longue lame par dessus son arme. Comment est-ce possible ? Il y a donc quelqu'un dans Fiore qui sait utiliser une magie du sang ? Pourtant Gladius et Helena ont tout deux appris cette magie à l'aide d'anciens reports scientifique rapportés depuis les ruines d'un pays étranger. Cela voudrait dire ces fameux écrits auraient été rapportés depuis Fiore ? Jusqu'à Enca ? Toujours est-il que je ne comprends pas très bien, et malgré qu'il n'emploie pas exactement de la même manière sa magie, je sais qu'Alek peut faire d'énormes dégâts avec ce que j'avais pu voir de Gladius à l'époque. Je me recule encore plus histoire de ne pas terminer comme les arbres de tout à l'heure.

Mon coéquipier siffle afin d'attirer complètement l'attention sur lui, au moins cela voulait dire qu'il pouvait mais surtout qu'il comptait s'occuper d'eux seul. Les stupides créatures cachées dans les ombres ne le restèrent pas longtemps afin de bondir une fois encore sur Alek. A l'aide de quelques attaques plus ou moins maîtrisées de la part du géant, les mains, les bras et même les têtes volent dans tout les sens dans un chaos et un fouillis indescriptible. Je reste debout les bras croisés voyant qu'il ne serait pas utile de lui apporter mon aide, surtout que je risque de le gêner plus qu'autre chose.

L'un des monstres arrive finalement à le mordre à la jambe dans un moment d'inattention, mais il ravala bien vite sa salive et ses dents car il finit la tête embrochée et découpée par une nouvelle lame de sang qui lui transperça le visage. Le corps de la créature retomba lentement tandis que la plaie d'Alek se referma (je dois bien avouer que la maîtrise de cette magie par Alek est très impressionnante car bien que Gladius n'ai jamais été un grand mage il ne me semble pas l'avoir vu refermer de lui même ses blessures). Finalement le brun abandonna une partie de sa lame par terre, produisant une flaque rouge au sol. Il repousse une autre abomination d'un coup de poing tandis que la flaque s'anima une dernière fois dans une éclosion de lames écarlates qui mirent fin aux jours des créatures. Alek achève les quelques monstres qui lui foncent dessus avant de remettre son arme dans son fourreau. D'un geste il me désigne un coin de la grotte.

« Je pense que j'ai vu une autre silhouette dans cette direction. Tu vas t'en sortir? »

- Oui ne t'inquiète pas

Je regarde mon bras, j'ai déjà bien vu pire et ce n'est pas une petite morsure qui m'arrêtera. Mon coéquipier prit l'initiative de rentrer dans le couloir rocheux, je le suis tout en le laissant mener la marche dans le couloir étrangement éclairé de torches. Ce dernier détail me met la puce à l'oreille, ce ne sont visiblement pas ces créatures complètement stupides qui ont fait ça, ce doit être l’œuvre de quelque chose d'autre, toujours derrière le brun je l'interpelle.

- Au fait lorsque cette mission sera fini il faudra que je te pose quelques questions sur ta magie. Je sais que ce n'est pas le moment maintenant mais disons que ta magie n'est pas très banale, donc attends toi à une petite série de questions lorsqu'on sera sorti d'ici

Comme il est de dos je ne peux pas voir sa réaction mais qu'importe car je sais pertinemment qu'il m'a entendu. Le couloir s'arrête pour se finir dans une sorte de petite salle vivement éclairé. Partout se présente de l'or et des bijoux. Je m'arrête à côté d'Alek et croise les bras face à l'inconnu qui nous fait face, assise sur un trône.

« Je vous attendais, messieurs. »

« On n'a pas pris de rendez-vous pourtant. »

« Vous, non. Moi si. Je suis affamée et j'ai soif de vengeance. Vous avez tué mes enfants de sang froid. »

« Je sais pas qui était le père, mais il devait être un de ces moches de première... et mon sang n'est pas aussi froid que tu le prétends. »

Il s'agirait donc d'une sorte de reine d'essaim ? Comme pour les abeilles ? Je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à ça. Mais du fait si ça fonctionne comme pour les insectes, ça voudrait dire que toutes les proies qui ont disparus ces derniers temps ont été emmener pour la nourrir, très bien je peux comprendre, mais qu'est-ce qui a fait qu'elle ait d'un coup augmenté son besoin nourriture ? Je me dis que ces questions viendront pour plus tard, pour le moment le plus important est de se concentrer sur notre adversaire. D'un coup la porte derrière nous se referme, par réflexe je me retourne, ce qui ne fait pas avancer plus le problème car une fois que je me remet face à notre adversaire la voilà partie. D'un coup je sens la flamme du souffle du démon qui s'apaise. Mes atouts démoniaques disparaissent dans des flammes noirs, me laissant alors avec mon apparence normal. Je fait une petite grimace, il semblerait que les dix minutes se soient écoulées.

- Bon, comment te dire ça, il va me falloir deux minutes avant de pouvoir me retransformer. Ne t'inquiète pas je sais me défendre sans ma magie mais bon je sens que ça ne va pas être facile.

Je soupir, me sentant tout de même plutôt inutile en regardant Alek, une fois de plus il me faut compter sur sa force et lui laisser le poids de cette mission sur ses épaules.
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Lun 9 Juin - 16:10

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Le sang c'est précieux
Mission avec Apocalius
En traversant le couloir rocailleux, Apocalius a ouvert la bouche pour parler et me demander un truc. Il veut en savoir d'avantage sur ma magie? J'hausse les épaules en me disant qu'il n'y a pas vraiment quoi que ce soit à cacher à ce propos. C'est certain que s'il veut connaître certains secrets de mon passé, alors là, il frappera un mur. C'est hors de question que je révèle ne serait-ce une parcelle de ma vie antérieure à un homme que je viens à peine de rencontrer. Il est sympa, mais je ne le connais même pas et lui, il est encore plus loin d'être au courant de ma véritable identité. Je fais craquer ma nuque de gauche à droite en guise de réponse. Je répondrai à ses questions avec ce recul que je me donne moi-même.

Puis, nous voilà dans cette sorte de salle du trône où la reine patiente sur son siège en or. On n'a pas vraiment eu le temps de discuter avec elle que déjà, elle disparaît de notre vue. Je l'ai énervée? Pour quelques mots seulement? Non, c'est plus que ça. J'ai décimé toute sa famille et là, pour se sentir un brin mieux, elle veut me faire la peau. Pire, elle veut nous dévorer comme une grosse gourmande. Main sur la manche de mon arme, je regarde tout autour de moi sans trouver la moindre trace de quoi que ce soit. Soudainement, j'arrive face à face avec elle. Sauf qu'elle a la tête vers le bas, les pieds au plafond et elle me donne un coup de crâne qui me sonne quelques instants et m'oblige à me reculer, m'éloigner de mon partenaire.

Elle disparaît une nouvelle fois, mais cette fois, je vois comment elle fait ça: elle pénètre dans la matière de manière intangible avant de réapparaître là où elle veut. Sur mes gardes, je sens sa présence derrière moi et je frappe d'un coup de pommeau et je rate de peu. Elle voit comment je me débrouille, comment je suis calme et alerte et décide de changer de cible. Par facile de tenter de la retenir le temps que Apocalius reprenne des forces si sa manière de se battre est pratiquement impossible à prévoir. Je vois sa tête jaillir du sol, son corps accroupi, prête à bondir sur mon allié dans son dos. Ma lame naît de sang et je frappe. Le corps se dissipe dans une fumée grise avant que je sente des crocs s'agripper à mon trapèze, tout près de ma nuque. Ma main gauche tente de l'agripper par la crinière, mais je ne sens déjà plus sa présence physique: elle est déjà en train de pénétrer le sol pour une autre offensive... Je la vois au plafond au loin, prête à bondir sur mon compagnon. A-t-il eu le temps nécessaire pour récupérer? D'où je suis, je n'arriverai pas à temps pour la frapper comme je voudrais tout en me protégeant de ce double. Mais après tout: qui est le vrai et qui est le faux?
Code by Silver Lungs
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Mer 25 Juin - 15:44

avatar
Invité


Click

Je scrute la pièce autour de moi, les bras croisés. Il ne sert à rien de paniquer ou de s'épuiser à bouger. Qu'elle soit invisible ou tout autre chose du genre de toute façon nous ne pouvons l'attaquer maintenant. La seule option est d'attendre qu'elle passe à l'action afin de cerner et comprendre son pouvoir afin de s'en défendre par la suite. Mon regard traverse la salle, sans grand résultat. Elle semble s'être volatilisée. J’aperçois du mouvement du coin de l’œil, notre « prédatrice » est face à Alek, la tête en bas. Elle lui donne un coup de boule, déstabilisant un peu le brun.

Je la vois s'enfuir, enfin s'enfuir est un bien grand mot, disons qu'elle s’échappe en traversant le plafond comme s'il s'agissait d'une vulgaire flaque d'eau. Bon, maintenant que son pouvoir est identifié profitons en. Enfin plus facile à dire qu'à faire. Au moins je sais qu'il me faut maintenant faire attention aux murs, au plafond et au sol. Je décroise les bras, attentif à toutes les parois qui nous entourent. Je tourne la tête et aperçois la femme monstre bondir sur Alek, toutefois se dernier est loin d'être sans ressources car il riposte aussitôt d'un coup de pommeau. La silhouette féminine un peu surprise mais très réactive esquive la contre-attaque de justesse pour s'enfuir de nouveau dans le mur.

Encore une fois je scrute les parois afin de voir une quelconque trace de notre ennemie. En regardant vers Alek je le vois en train de dégainer son arme dans ma direction. J'en déduit donc qu'elle est quelque part vers moi. Je me baisse afin de laisser une plus grande marge de manœuvre et d'attaque au brun. Une lame de sang parcourt la salle pour atteindre sa cible. Je jette un rapide coup d’œil derrière mon dos. L'attaque d'Alek a portée ses fruits, mais notre adversaire se transforme en une sorte de fumée étrange qui fonce sur Alek, le blesse à côté du coup. Le géant tente d'attraper les cheveux de la créature mais celle-ci se volatilise.

La silhouette bondit du plafond. Il ne faut pas me sous-estimer non plus. Je donne un direct du droit. Le visage de mon adversaire se transforme en fumée. La fumée passe derrière moi afin de me mordre comme elle l'a fait avec mon compagnon. Je me sers de l'élan de mon coup loupé afin de faire une roulade avant et esquiver l'assaut brumeux. Je sens autre chose à côté de moi. Par réflexe je fais un coup en revers du gauche, la tête de notre ennemie esquive de justesse ma riposte. Décidément elle est trop agile pour que je puisse me permettre de perdre mon temps et mon énergie à tenter de la blesser, d'autant que son pouvoir lui offre des possibilités et un potentiel d'esquive plutôt impressionnant.

Je ne peux pas encore me transformer, il me faut encore un peu de temps. Mais lorsque je pourrais réveiller à nouveau le souffle du démon j'ai une idée, une technique que je ne compte pas utiliser très souvent et pour cause. Une petite période d’accalmie s'installe. J'en profite pour prévenir mon allié.

- Alek, je vais bientôt me retransformer. Elle a bien compris que pour le moment celui a le moins de chance contre elle c'est moi. Ne t'inquiète pas, concentre toi sur ta propre sécurité, je m'occupe de moi. Par contre d'ici peu je vais employer une technique plutôt...peu conventionnelle, mais elle ne fait pas de distinction entre alliés et ennemis. Cela ne te gêne pas?

Je croise son regard, il semble ne pas y être opposé. Sans doute sous estime t-il ma force, sans doute est-ce vrai, après tout je ne suis pas très fort non plus. La créature repart à l'assaut, avec deux silhouettes à la fois, ainsi donc il y a une vraie et une fausse ? Très bien. Je bondis sur le côté de manière à les avoirs toutes les deux dans mon champ de vision. Elles bondissent sur moi. Je fais un crochet du gauche et du droit en même temps afin d'attaquer les deux créature. Celle à ma gauche esquive en passant par le bas tandis que celle de droite se transforme en fumée. Je donne un violent coup de genoux à mon véritable adversaire, je la touche à l'épaule avant qu'elle ne disparaisse dans le sol. Quant à la fumée elle continue son chemin et malgré une esquive plutôt maladroite de ma par celle-ci arrive à me mordre à l'épaule avant de disparaître.

C'est alors que je ressens comme une horloge interne. Le souffle du démon est à nouveau près pour être embrasé. Je ne tarde pas, je me concentre dessus et la fait brûler. Une fois encore je me retrouve recroquevillé dans les airs pour me transformer. Les cinq secondes passent. Me voilà à nouveau un démon. Une fois encore lorsque je retouche le sol une vague de chaleur se répand dans la pièce. Je fonce vers le centre de la salle. Je tends mes bras vers les murs. Notre ennemie sort du sol avec son double mais je les ignorent.

- Anneaux de feu

Deux cercles de feu se forment au niveau de mes bras pour s'élargir vers les parois. Surprit par mon attaque les deux monstres retournent dans le sol. Mes anneaux de feu ne blessent pas, c'est donc une frayeur injustifiée qui les fait se terrer dans leur cachette sans raisons mais qu'importe. Un anneau se forme à deux mètres de rayons de moi, le deuxième me demande plus d'énergie pour atteindre les murs de la pièce. J'attends le bon moment avant de lancer mon attaque. Voyant que mes anneaux n'ont pas brûler Alek les femmes repartent à l'assaut, sortant du plafond pour me bondir dessus. C'est le moment.

- Holocauste !

Mon sang et mon corps se mettent à bouillir. Les anneaux disparaissent pour laisser la place à un tourbillon de flamme qui frappe toute la salle. Les flammes dansent et virevoltent aléatoirement dans l'espace, emportant avec elles la multitude de pièce d'or devenues brûlantes. Le courant de feu attrape mes adversaires dans le tourbillon, loin de toute parois où se cacher. Alek est aussi prit dans l'attaque, mais il va devoir assumer. Voilà déjà une seconde que je maintiens la technique. Je sens la fièvre qui monte, j'ai de plus en plus de mal à réfléchir. Les flammes viennent mordre ma peau noir et lisse de démon, commençant à me consumer aussi, l'un des défaut de cette attaque. Deux secondes, mes propres cris de douleurs sont couvert par ceux de notre proie. Trois secondes...je....perds conscience....la fièvre est trop forte, les flammes sont trop fortes, elle me brûlent....quatre secondes. J'arrête le sort. Toutes les pièces d'or retombent dans un bruit métallique. Les murs sont noircit ainsi que le trône. Je n'arrive pas à me concentrer, mon apparence de démon disparaît dans une multitude de flammes noirs. J'ai chaud....beaucoup trop chaud....Je ne sais pas si c'est le fait d'être dans un petite pièce qui a été chauffé par les flammes, si c'est la fièvre ou les brûlures que j'ai subit qui me font ça mais j'ai l'impression d'être dans une fournaise. Je fais un pas en avant, je m'écroule. Je ne suis pas totalement inconscient mais je suis hors de combat et épuisé. Je ne vois pas nos ennemis est-ce que je les aient touchées ? Et Alek ? Dans quel état est-il ? En tout cas je lui laisse la main pour la suite.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Mer 2 Juil - 14:40

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Le sang c'est précieux
Mission avec Apocalius
Technique peu conventionnelle? Il veut dire quoi par-là? S'il a une idée de comment nous débarrasser de ce monstre, je ne suis pas contre. On a beau frapper de la vapeur, cela ne nous avance en rien et cette reine ne se retrouvera jamais au tapis. J'hoche la tête pour répondre à Apocalius. Je ne dis rien parce que je ne sais pas dans quoi je m'embarque. De toutes manières, s'il pense ne rien recevoir en retour, il se met le doigt dans l'oeil. La reine réapparaît encore comme elle veut et disparaît quand ça lui tente et moi, je fais de mon mieux pour nous faire gagner du temps. Quand j'atteins la chose avec ma lame, elle s'attaque à Apocalius et quand il esquive, elle fond à nouveau pour tenter de s'abattre sur moi. C'est fatigant pour lui et pour moi et c'est ce qu'elle veut. Quand nous n'aurons plus d'énergie pour nous défendre, c'est là qu'elle tentera de nous transformer en vampire ou de nous tuer.

Mon allié a enfin récupéré l'énergie qu'il tentait d’emmagasiner. Tant mieux parce que je commence à perdre patience et l'envie de tout casser pourrait être la pire des idées dans une grotte pareil. Le gars se retransforme en ce démon que j'ai vu plus tôt. Encore? C'est vraiment tout ce qu'il a en banque pour contrer ses ennemis? J'espère au moins que son idée est bonne... Il se met au centre, prêt à se bouffer toutes les attaques possibles du siècle, sauf qu'il prépare quelque chose. Il fait matérialiser des anneaux de feu qui semblent effrayer la garce. Tiens, c'est chaud. Je passe ma main dans la flamme et pourtant je ne ressens que la chaleur. Du bluff? La reine sort de sa cachette, prête à tomber sur nos têtes sauf qu'Apocalius a anticipé son geste et enchaîne avec autre chose. Puis il fait un truc que je ne m'attends pas de voir. Il consume la salle d'un tourbillon de flammes. Je sens ma peau brûler, mais je sers les dents pour éviter de gueuler comme l'autre de sexe féminin qui est en train de se défaire dans un tas de cendres. Je me protège le visage du mieux que je peux, je sens mon sang bouillir, le branch of sin tente de me protéger, mais il ne peut pas faire quoi que ce soit de plus. Le devant est protégé, mais les côtés écopent: c'est mieux que rien.

Puis d'un coup, toute magie dans la pièce s'efface: tourbillon, bouclier de sang. Je regarde les dégâts de chaque côté de mon corps: comme un mauvais bronzage... mais avec plus de morceaux internes. Ça chauffe, ça pique, mon sang recouvre les blessures temporairement pour éviter que je souffre le temps de la réparation. D'ailleurs, pourquoi est-ce que je ne guéris pas maintenant? J'hausse les épaules avant de retrouver l'autre géant qui semble avoir perdu ses moyens avec ces techniques ravageuses. Je lui tend mon bras pour qu'il l'agrippe. Je l'aiderai au besoin pour se déplacer jusqu'à la sortie. L'éclairage? J'ai simplement arraché une torche du mur pour m'aider à sortir de-là. Le temps que nous retrouvons l'air libre, mes blessures ont eu le temps de guérir d'elles-mêmes. La pluie a cessé, les nuages volent cependant à toute vitesse dans le ciel. Je le consulte du regard pour m'assurer qu'il sera capable de tenir sur ses deux jambes avant de lui demander:

« Bon alors, c'est quoi ces questions que tu voulais me poser? »

Après tout, on a une longue marche devant nous. S'il veut poser ses questions personnelles, c'est maintenant ou jamais.
Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Jeu 17 Juil - 12:49

avatar
Invité


Click

Tout me semble lourd dans cette pièce. Je ne ressent plus grand chose si ce n'est cette affreuse fièvre et cette horrible migraine. Je tourne légèrement la tête vers le bruit de pas que j'entends. C'est Alek, il se penche vers moi et me tends la main. Je n'ai même pas la force de la saisir. Je lève juste mon bras qu'il attrape pour me soulever. Je m'appuie sur lui afin de ne pas tomber. Décidément moins j'utiliserais cette technique mieux ce sera.

Mon coéquipier (en assez mauvaise état il faut bien le dire) empoigne une torche sur le passage jusqu'à la sortie. Il n'y a plus de monstres. Aussi les échos de nos pas dans la grotte vide est un peu étrange. Ici et là des restes de flammes se meurent en consumant quelques restes en ruine des habitations de bois. La grotte me semble plus longue au retour qu'à l'aller, ou tout du moins bien plus longue à traverser.

L'entrée se profil face à nous, la pluie semble être finie. Nous voilà maintenant à l'extérieur. Les nuages semblent toujours menaçants mais au moins ils ne déversent plus la moindre goutte, pour le moment. Alek me lâche lentement pour voir si je suis en état pour marcher par moi-même. Je tangue quelque peu avant de m'appuyer sur un arbre pour me stabiliser. Ma respiration est lourde, l'air pur et frais de l'extérieur me fait le plus grand bien. Mes jambes grelottes un peu sous mon propre poids. Je suis dans un bien triste état.

« Bon alors, c'est quoi ces questions que tu voulais me poser? »

En effet j'ai bien quelques petites questions à lui poser. Je commence à marcher en direction de la ville non loin, autant discuter en marchant, au moins nous gagnerons du temps.

- C'est à propos de ta magie. Une magie du sang c'est bien cela ? Je n'ai vu que trois personnes utiliser ce genre de techniques, toi compris. Disons que pour les deux autres l'obtention de ce pouvoir a été...spécial

Je continu d'avancer en m'appuyant sur chaque arbre à porté pour ne pas m'écrouler sous la fièvre.

- Il ont réussi à employer leur sang comme arme en suivant les indications de textes et de relevés venant d'un pays étranger. Je ne sais pas plus de détail là dessus. Les seuls a savoir d'où provenaient ces textes ont toujours refusés de m'en parler plus avant. Celui qui en savait le plus est malheureusement décédé donc disons qu'il a emmené tout cela dans la tombe. Je pensais que du coup il ne restait plus qu'une seule personne à savoir la manipuler

Je me tourne vers Alek.

- Et voilà que je te croise. Et tout comme eux tu manipule ton sang à ta guise. Je doute que ce soit une simple coïncidence. Tu dois en savoir plus que moi à ce sujet non ? Les documents qu'ils ont trouvés venaient de Fiore ? Que faut t-il faire ou subir pour obtenir un tel pouvoir ?

Gladius avait toujours évité le deuxième point en particulier à grand coups de « Ne t'inquiète pas, puis de toute façon c'est pas comme si j'avais à le refaire un autre jour donc ça n'a pas d'importance ».

- Si tu ne veux pas répondre tant pis, c'est juste que tu peux sans doute éclaircir un peu cette zone d'ombre, voilà

Nous voilà à l'entré de la ville, les gens nous regardent avancer lentement, je ne marche toujours pas droit mais mon esprit est déjà plus clair qu'il y a quelques minutes. Je vais enfin avoir un indice fiable de la position de Misto de la part de ce fichu journaliste, du moins je l'espère, sinon il va goutter de mon poing et ce même dans mon état.

Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   Mar 29 Juil - 14:56

avatar
Senji Kiyomasa

Crime Sorciere

Click

Le sang c'est précieux
Mission avec Apocalius
Ça fait des années que je n'ai pas senti une douleur aussi prolongée. À chaque mouvement, je sens la brûlure s'étirer, me faire grincer des dents. Normalement, c'est bref et je n'ai pas vraiment le temps de ressentir quoi que ce soit, mais là c'est limite pénible. Suis-je devenu un douillet avec le temps? C'est difficile de ne pas y penser, de passer à autre chose et se dire que ça guérira dans une minute ou deux. Et mon Branch of Sin qui grouille sous mes blessures pour tenter de me régénérer mais qui n'arrive à rien à cause d'une barrière magique temporaire. Ça le fait chier comme ça me fait chier, mais t'en fais pas mon pote, je suis certain que ça se règlera dans les secondes qui suivent.

Puis finalement la barrière se brise et les blessures se guérissent dans les secondes qui suivent. En me tournant vers lui, je vois qu'il éprouve de la difficulté à se tenir, mais il fait ce qu'il peut sans demander mon aide. Tant mieux. Il ouvre la bouche pour introduire le sujet dont il veut me faire part: la magie du sang. Vraiment? C'est vraiment ça son interrogation qui me paraît si importante à ses yeux? S'il veut s'attarder là-dessus, je n'ai pas de problème avec ça, ça nous fera un sujet à discuter sur la route. Et il me parle d'un type qui donnait l'impression d'être le seul à connaître l'historique de cette magie. Je me retiens de rire. Vraiment, le seul? À moins qu'il y ait plusieurs types de magies de sang qui servent à créer un arsenal, c'est très probable. Puis, il y a une tonne de questions qui suit le reste, supposant que j'aie appris ma magie à partir de documents. Je me tourne vers lui tout en suivant son rythme de marche pour répondre plus ou moins à ses interrogations:

" Je connais pas ton gars, ni ces documents comme tels. Et je ne sais même pas si on parle de la même branche de la magie du sang. Pour ma part, on l'appelle la Branch of Sin et je l'ai apprise d'une secte à Minstrel. Ça prend un certain rituel pour l'acquérir parce que la magie est en fait un parasite dans notre corps qui nous permet d'utiliser notre sang d'une manière différente en se mélangeant aux particules d'eternamo. "

Pour appuyer mes dires, je tends le bras pour lui montrer et justement invoquer le Branch of Sin pour qu'il grouille sous ma peau devant ses yeux. Je laisse retomber mon bras et je poursuis mon explication d'un air blasé, légèrement désintéressé, ou plutôt pas dérangé du tout:

" C'est pas désagréable, c'est le temps de s'accommoder au changement et d'accepter le fait de ne jamais se sentir seul où qu'on aille. C'est comme si on fantôme te suit partout où que tu ailles, mais que tu ne puisses pas communiquer avec lui, mais que tu le sentirais évoluer au fil du temps. C'est... spécial. "

Puis, je me demande ce qui l'intéresse tant à ce niveau-là. Pourquoi s'intéresser à ce genre de magie perdue aussi intensément? Je croise les bras, lève un sourcil avant de lui demander avec amusement:

" Pourquoi toutes ces questions? Ça t'intéresserait de l'apprendre? "
Code by Silver Lungs

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Le sang c'est précieux [Apocalius]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Chaine de Montagnes Sud