anipassion.com
Une informatrice et une tueuse : Bon Deal
 MessageSujet: Une informatrice et une tueuse : Bon Deal   Une informatrice et une tueuse : Bon Deal EmptySam 22 Mar - 5:15

Logan S. Crow
Logan S. Crow

Crime Sorciere

Click




Deux Morts Noires ...

Yoite Kyumizu (moi)







 Six ans... Cela faisait six ans que je n'avais pas remis les pieds à Fiore... Du moins, pas éveillé. J'avais été, moi, et d'autres mages, enlevé par Asura, et maintenu dans une...bulle temporelle, pendant six ans. J'étais resté le même, mais le monde n'en avait pas fait autant... En six ans, plusieurs guildes avaient disparues, tandis que d'autres étaient apparues. Purple Bugloss, fidèle à elle même, n'avais, quant à elle, pas bougé. Elle était même, du fait du nombre tellement restreint de mages membres, devenue inactive...mais était toujours là. Le médaillon à ma poitrine était lui aussi, toujours présent.

 Je me retrouvais à Era, une ville où je n'aurais pourtant pas dû être, en raison du Conseil des mages... Pourquoi était-ce là que Chiemi, mon informatrice, m'avait donné rendez vous ? Je tournai à droite, et ensuite à gauche, et...merde ! des mages du Conseil ! Menimienai Yoroi. Je devins invisible. Dès qu'ils furent passés, je redevins visible, et continuai, jusqu'à la ruelle où était censée m'attendre Chiemi. Elle était là.

Bien que le temps l'ai fait mûrir, elle était toujours aussi belle qu'avant. La première fois que nous nous étions vus, elle avait été résistante, et je l'avais kidnappée, pour m'en servir. Puis les jeux amoureux entre nous avaient commencés. Par la suite, je l'avais croisée de nombreuses fois. Il s'était avéré qu'elle était une excellente informatrice, et, en plus, je ne la payais qu'en nuits passées ensemble...

Elle était très belle, les cheveux noirs au vent, longs. Enveloppée dans un long manteau, portant une jupe courte, avec des collants sombres, et des chaussures à talons elle m'attendait.

"Alors ? Qu'as-tu pour moi ?"

Elle pleurait. Je ne savais pas vraiment quoi faire, je ne l'avais jamais véritablement aimée, et ne savais pas m'y prendre.

"Que... Qu'est-ce qu'il y a ?" essayais-je de dire d'une voix chaleureuse (j'ai dit essayais)

"Je suis tellement désolée. Pardonne moi, je t'en prie." sanglota-t-elle

Et c'est à ce moment que je compris. Elle m'avait vendue. C'était pour cela qu'elle m'avait donné rendez-vous dans cette ville infestée de membres du Conseil. Une petite escouade arriva, et m'encercla. Puis, la suite de ce que semblait être une petite armée arriva.

"Vous êtes en état d'arrestation, pour tentative de meurtre, meurtres, et vols. Veuillez vous rendre sans faire d'histoire."

"Traîtresse !!! Si tu veux un conseil, reste toujours entourée des meilleurs gardes du corps, car je reviendrais !!!"

L'escouade me guida, m'ayant au préalable menotté. Ils ne me connaissaient pas. Elle avait apparemment dit tout ce qu'elle savait, c'est-à-dire seulement une infime partie, à savoir les différents meurtres que j'avais organisé grâce à elle. Pour ces chiens du Conseil, je n'étais qu'un criminel parmi tant d'autres. Je fus dépouillé de mon sabre, et jeté dans une petite cellule. Je fus étonné de constater que je gardais mes vêtements (et soulagé, car mon médaillon de Purple Bugloss était sous mon tee shirt), et surtout, que cette cage n'était pas anti magique. Puis je me rappelai que Chiemi n'avait jamais su que j'étais un mage. Je souris. Ces idiots n'avaient pris aucune précaution.

Il n'y avait plus que deux gardes devant ma cellule. Dans cet espèce de commissariat, il y avait 4 autres cellules, en plus de la mienne. Au centre, se tenait le bureau, où mon sabre de maginium avait été déposé. Je guettais le bon moment, lorsqu'un plus haut gradé entra.

"La Mort Noire a encore frappé."

J'écarquillais les yeux. Ce n'était pas possible...Chiemi ne savait pas ça. Personne ne savait. Alors comment se faisait-il que ce gradé entre dans le commissariat dans lequel j'étais emprisonné, en demandant ceci. Merde ! Y avait-il eu des fuites chez Purple Bugloss, durant ces six dernières années, où j'avais dormi ?
Maintenant, j'en voulais encore plus à ce Blood Di Asura. S'il n'était pas intervenu, il n'y aurait pas eu ces problèmes...

"Il s'est échappé au dernier moment. Il était ici, à Era, comme s'il cherchait à nous provoquer. Ce salopard ! Si je l'arrête..."

Hein ?!? Il s'était échappé ?!? Mais, Je suis la Mort Noire...
Un imposteur ! C'était un imposteur !
Je voulais souffler, mais je m'inquiétais... L'imposteur avait failli se faire attraper. Les gardes allaient bientôt réussir à le capturer. Je me devais de le tuer, et de reprendre ma place...

Mais le gradé s'approcha de moi

"C'est lui le tueur ? Il paraît qu'il est fou. Amen... Kheur! Kheur!"

Il cracha du sang. Puis, ses yeux se baissèrent et il vit son propre torse transpercé d'une de mes lames. Les deux autres gardes ne prêtaient pas attention à ce qu'il se passait. J'en profitai, attrapai les clés du haut gradé, et déverrouillai ma porte. Puis je lançai les clés dans la cellule à côté de la mienne, afin de créer une émeute.

La porte ouverte, je m'approchai doucement des deux gardes, et les égorgeai un à un.

Puis j'attrapai mon sabre, et sortis du commissariat.
Je me dirigeai vers une taverne, au centre de la ville, et y entrai.
Le Poney Arrêté. Encore un stupide nom avec Poney dedans.

A l'intérieur, je fis une reconnaissance, puis, après plus ample réflexion, j'allai voir le barman.

"As-tu des infos sur la Mort Noire ?"

Ma question fit l'effet d'une bombe. Tout l'établissement se tut. Bon, pour la discrétion, s'était fichu. Comme personne ne parlait, je répétai la question, un peu plus fort

"Est-ce que quelqu'un a des infos sur cette merde de Mort Noire ?!"

Quelqu'un toussa. Les autres ne bougèrent pas. Tant pis...je pouvais le faire à l'ancienne. Burakku Bureedo ! Mes deux lames avants sortirent, et je tuai quatre personnes. Tous effrayés, mais aucun bavard... Encore quatre de tué. Ils essayèrent de s'enfuir, mais je les massacrai tous. A la fin de l'hécatombe, il n'en restait qu'un qui n'avait pas bougé.

"Tu es la vraie Mort Noire, n'est-ce pas ?"

J’acquiesçai

"Donc tu veux récupérer ta place."

A nouveau, je hochai la tête.

"J'ai peut-être quelque chose pour toi, mais ça ne sera pas gratuit ..."

Je l'attrapai alors, et lui dis

"Si tu me dis ton info, je ne te tuerai pas. Cependant, si tu ne me dis rien, ou si tu me raconte des foutaises, je te tue. Voila mon prix. Accepte le, ou crève."

Il hocha rapidement la tête

"Oui, oui, oui ! C'est bon, j'accepte. La Mort Noire, la fausse, veut faire de la provocation. Ce sera ici, à Era, et aujourd'hui."

"Comment le sais tu ?"

Il déglutit.

"Parce qu'il va tuer le baron Koshmar, qui est de passage à Era, et qui a une convention importante demain. S'il veut provoquer, ce sera lui, et ce soir."

"Tu es sûr ?" lui demandai-je en sortant mes lames arrières, en plus de celles de devant.

"Oui ! Oui, je vous le jure !"

Il transpirait.

"Je te crois."

Puis je lui tranchai doucement la gorge.

"Comme convenu, je ne te tue pas. Tes blessures causeront ta mort...pas moi"

Puis je partis. Je me dirigeai vers la demeure du baron Koshmar.

Je tuai les gardes, et en évitai d'autre. Puis, je me cachai à l'aide de Menimienai Yoroi. Mon armure invisible se mit en place et j'espionnai le baron.

A la nuit tombée, quelqu'un entra dans le bureau, par la fenêtre. L'ombre se dirigeai vers la porte du bureau, afin d'accéder aux chambres. Non !! Je lui sautai dessus, et, dans le noir le plus complet, me battais contre ce qui semblait être une fille, quand, d'un seul coup, la lumière s'alluma. Je me retournai, comme mon adversaire. Le baron se tenait en face de nous, immobile. Alors on l'attacha. Puis je me retournai vers la fille assassine.

Chiemi ?!? Elle semblait aussi surprise que moi.

"Yoite ? Tu es censé être en prison."

J'attaquai Chiemi. Elle esquiva avec grâce.

"Je t'es dit que je te tuerai quand je te recroiserai ! Traitresse !"

"Viens donc me chercher."

Elle avait perdu toute trace d'innocence. Alors j'attaquai, avec ma danse des cinq lames, avec mon sabre et Burakku Bureedo. J'attaquais. Elle parait, à l'aide de deux longues dagues. J'attaquais de nouveau. Elle contre attaquait. 
Puis elle feinta, et je me retrouvai à terre. En roulant sur le dos, je me relevai, puis recommençai le combat, jusqu'à réussir à la désarmer. Elle me sauta alors dessus, et m'embrassa.

Quoi ?!? Pensait-elle s'en sortir comme ça ? Elle m'avait vendu. Elle était devenue la Mort Noire, la fausse, l'imposteur.

Cependant, ce baiser s'avéra plus douloureux qu'il ne l'était au départ : elle m'aspirait mon énergie magique. Quoi ?!? Était-elle devenue mage ?

Elle décolla ses lèvres des miennes, et me souris

"Tu aimes ma magie ? J'aspire les forces vitales de quelqu'un. En embrassant, je le fais plus vite."

Voyant que j'essayais de crée un sort, elle rajouta

"Je peux aussi effacer les sorts: je suis une anti magique."

Je me débattait. Alors elle me ré-embrassa...et se fit embrochée. J'avais récupéré mon sabre, arme non magique, et avait tué mon ex informatrice, la fausse Mort Noire.
Je me sentais mieux, comme libéré.

Puis mon attention se porta sur le baron Koshmar, toujours attaché...
Je l'égorgeai, et partis.

Je suis la Mort Noire (à la Lame Blanche). Acceptez le et mourrez, ou ne l'accepter pas, et mourrez.




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Voir le profil de l'utilisateur
   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Night, Léopardus tueuse.
» Tokoyo la tueuse de dragon! (fini)
» Moudoku Hebi, la reine tueuse [Cette fiche est en manque de seconde validation grenadinesque]
» Freyja - La tueuse de fée [Cruxis]
» Buffy Summers • Elle est la seule, elle est l'élue... Enfin ce n'est plus très vrai.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Centre :: Era