Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Retour... [Pv Amy & Totoro]
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Ven 7 Mar - 15:47

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click


Retour... - Loremy Sky Dreamy & Misto

Elle relève les yeux sur nous, semblant nous avoir reconnus aussi, ce qui est une chose plutôt rassurante. Sa question l'est beaucoup moins par contre. Loremy se contente de lui répéter ce que nous avions pu constater de nos propres yeux et de nos propres expériences. Oui, trou noir de six ans, dont on ne pouvait pas se souvenir. Qu'en était-il de Misto alors ? Ce qui m'étonne le plus, c'est sa venue ici. Enfin, la question n'était pas anodine, elle cherchait Miku. Malheureusement pour elle, je ne sais pas ce qu'il est advenu de lui et à mon avis Loremy est dans le même cas de figure. Les tournées s'enchaînent pourtant je ne bois rien d'autre que mon verre de jus de fruits. J'ai toujours trouvé ça étrange de noyer son chagrin dans l'alcool ou autre trucs psychédéliques. La brune n'a pas l'air du même avis que moi en tout cas. Et alors qu'elle allait boire un énième verre, je lui retire avant qu'elle puisse l'attraper, je n'ai pas vraiment envie de la retrouver ivre morte, surtout qu'au vu du feu sur ses joues, ça ne va pas tarder. Est-ce parce que j'ai toujours su gérer plus ou moins ma douleur que je ne ressens pas ce besoin de faire disparaître mon mal-être dans ce liquide infâme qui vous rend tout à fait heureux ?

-Dans quel état est EC ? Parce que, quand bien-même t'as l'air de chercher Miku pour une raison inconnue, si tu es ici maintenant, c'est qu'il s'est passé quelque chose là-bas, n'est-ce pas ?

Les esprits s'échauffent autour de nous, l'alcool fait ses effets, fait monter l'adrénaline. Ils rient, dansent, hurlent. Au moins eux, ils sont sereins. Si tout pouvait être aussi simple, mais non, ce ne serait pas marrant, bien-sûr. Je me passe une main dans les cheveux, pensive. Cette histoire me préoccupe trop pour que j'arrive à penser à autre chose, malheureusement. Et puis, ça fait toujours mal de voir son foyer partir en miettes. Le seul endroit où l'on se sentait vraiment chez soi, en sécurité, à l'abri de tous les potentiels dangers que pouvait offrir le monde. Le seul endroit où on est heureux de rentrer, parce qu'on sait que là-bas une famille nous attend. Une vraie famille. Des êtres qui vous offrent de l'amour à revendre sans jamais rien vous demander en retour. Et maintenant, ils avaient tous disparus. Les uns après les autres. Partis en poussière. Et malgré tout, malgré chaque efforts, les souvenirs font s'effacer avec le temps. Nous devons les retrouver. Mais surtout, nous devons trouver la raison de ce désastre.

-Tout va bien ?
-Ça va aller, oui.
-Que compte-tu faire ?
-Je ne sais pas, mais j'en fais une affaire personnelle.
-Tant que tu ne fais rien d’insensé-desu !
-Su a raison, il ne faut pas que tu risques ta vie non plus.
-Quelque chose, ou quelqu'un a massacré mon foyer et toute ma vie, je ne resterais pas ici les bras croisés.


Je relève la tête réalisant la tête de déterrée que je dois avoir en ce moment-même. Malgré tout, j'ai l'impression d'être très fatiguée, pourtant c'est comme si j'avais dormi pendant tout ce temps. C'est vraiment étrange tout ça. Je tourne la tête vers Misto et la détaille un peu plus. Pourquoi ce changement physique ? Elle a l'air d'avoir perdue toutes traces de l'innocence que je lui avais connu. A elle aussi, il avait du lui arriver quelque chose, entre la dernière fois que je l'ai vu et aujourd'hui, sans compter ce bond étrange de six ans.

-Pourquoi ce changement, t'aimais plus le brun ?

Un sourire maladroit vient s'afficher sur mes lèvres. Une chose est sûre au moins, je n'ai pas perdu ma difficulté à sourire, malheureusement.
© Lutèce Factory @ Amy Flyleath
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Sam 8 Mar - 12:43

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Hey, I'm back

PV - Amy & Loremy





« Donnez-lui un Dragon Fly, ce sera mieux que la liqueur monsieur. »

Le tavernier lui jette un regard en biais alors que la jeune fille pose son ocarina sur la table. L’homme, plutôt taciturne, esquisse un sourire entendu et disparait dans la réserve. Dans toute duperie, il y a une coutume. Celle-ci repose sur le prix de la boisson et la boisson en elle-même. Le Dragon Fly, bien que particulièrement difficile à se procurer, possédait les mêmes vertus que l’eau. Si bien que, depuis plusieurs décennies, ce breuvage était devenu le mot de passe entre troubadour et tavernier. Le premier qui jouait se faisait tôt ou tard payer une tournée, c’était à ce moment que le nom de cet alcool rare sortait. Le tavernier facturait un prix équivalent à celui du véritable tord-boyaux et reversait la moitié à l’artiste, qui assurait le show sans paraitre saoul le moins du monde, lors de la fermeture. Et pour cause,  ce n’était que de l’eau et un moyen d’arrondir plus simplement ses fins de mois.

« Eagle’s Claw a brulé. La seule chose que j’ai pu récupérer à peu près intacte, c’est le sabre de Nywell…. »

Les poings de Misto se serrent violement quand elle repense à tous ses gens qui lui faisait confiance et qui ne sont sans doute plus. L’ambiance joyeuse dans son dos ne fait que retourner le couteau dans la plaie et la jeune femme relâche, malgré elle bien plus de magie qu’elle n’aurait dû. Sa main gantée et bandée se glace, transformant le verre qu’elle tenait en débris, avant de revenir à la normal après un effort de volonté de la mage. Angel’s Sky, Eagle’s Claw … C’était trop. Beaucoup trop pour lui sembler normal. Six ans n’aurait jamais dû suffire pour consumer les deux guildes dans leur apogée. Le visage de la jeune femme se crispe et ses yeux flamboient. Son cœur rejoint silencieusement l’éclat de l’âme d’Amy qui réclame vengeance. Bientôt. Elle doit retrouver Miku en espérant que le temps n’a pas fait son œuvre puis ensuite seulement, elle se permettrait d’ouvrir la plus grande chasse à l’homme qui n’ait jamais existé.

« Pourquoi ce changement, t’aimais plus le brun ?
- C’est une longue histoire. » élucide-t-elle en sautant sur ses pieds pour s’étirer.

L’oiseau sur son épaule s’envole avant de se poser délicatement sur l’épaule de la blonde en poussant un cri perçant. La rousse réprime un bâillement et attrape son instrument. Elle pose une main sur la tête de son esprit et reprend.

« Tu ne m’as pas répondu pour Miku. Mais on verra ça après, je pense qu’on a besoin de … tranquillité. J’ai six ans de coma à rattraper et je veux en savoir le maximum. »

Son regard se teinte d’une étincelle de joie alors qu’un sourire franc répond à celui difficilement esquissé d’Amy. La musicienne fait jouer ses doigts en les regardant pensivement avant de s’approcher de l’estrade. Elle y monte sans un regard pour la salle qui s’est tue pour écouter ce qu’elle prépare. Et, dans un soupir calme et concentré, elle pose délicatement ses lèvres contre l’orifice et commence la mélodie. Un petit air joyeux, emprunté à l’un des cœurs de la salle, fait peu à peu lever les clients et saoulards que Misto choisit. Lentement mais surement, l’établissement se vide de toute présence autre que celle des mages. Lorsque le dernier client franchit la porte après maint échec contre le portant, l’aigle s’autorise à laisser tomber le masque. Sautant au bas de l’estrade, elle hèle le tavernier pour trois repas et des chopes d’eau avant de s’assoir à califourchon sur l’une des chaises.

« Premièrement, je suis absente depuis à peu près sept ans il me semble. Donc j’aimerais savoir ce que vous avez retenu d’important avant que votre mémoire s’arrête. Y compris concernant Miku. C’est … très important pour moi. »

L’image de la silhouette brune revient la hanter alors que le dernier mot de sa phrase quitte ses lèvres. Pensivement, la jeune femme se met à entortiller une de ses longues mèches rousse autour de ses doigts, revoyant pour la énième fois prononcer ces mots qui l’inquiète et la pousse à vouloir en avoir le cœur net. Henning trépigne un peu sur l’épaule d’Amy avant de craquer et de changer de forme. Le louveteau se glisse alors tranquillement sur les genoux de l’Ange et plonge son regard fauve dans les yeux de Loremy, rebondissant sur la fin de son histoire.

«  Ça semble un peu alambiqué, on le sait, mais vous nous demanderez des explications après. C’est vraiment important de pouvoir commencer à comprendre le puzzle maintenant que tout est calme plutôt que quand ce sera la débandade. Angel’s Sky, Eagle’s Claw, le Conseil n’a pas bouger un seul doigt pour défendre les gens du coin pendant six ans … C’est trop beau pour être une coïncidence.
- Je trouve aussi. Le guérisseur qui nous a réveillés nous a juré que rien n’avait changé mais je ne suis pas sûre que, maintenant que j’ai vu tout ça, il soit bon de se fier à un rebouteux. Dans quel état se trouve Angel’s Sky ? Est-ce que l’île vole toujours ou … ? Et Laxus ? Où se trouve donc ce sac de foudre quand on a besoin de lui ? Est-ce que ….
- Doucement Runolf. Laisse les finir et par pitié, pense qu’elles aussi, elles ont perdu un foyer. Ne retourne pas le couteau dans la plaie. » le coupe Misto sans aucune autre forme de procès. Le regard de la balafrée se tourne alors vers Amy, qu’elle enjoint d’un sourire à lui raconter ce qu’elle pense derrière sa mèche et ses yeux ombrageux.

© Lutèce Factory @ Misto

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Mer 12 Mar - 8:42

avatar
Invité


Click

Tout tournait autour d’un même élément… La confusion créée par ces années de noirceur dans nos esprits… De plus en plus étrange, nous avions tous eu une sorte de disparition pendant ces 6 ou 7 dernières années, poussant l’une des plus belles villes dans la noirceur de ce monde… On le sentait, quelque chose clochait… Le conseil ne s’était pas réveillé et pourtant… Tout aurait voulu que ce soit le cas, qu’ils jouent leur rôle. C’est trop beau pour être vrai, c’est une certitude, quelqu’un tire les ficelles dans l’ombre…
 
-Donnez-lui un Dragon Fly, ce sera mieux que la liqueur monsieur
 
Dragon Fly ? Une nouvelle boisson ? Je pris alors le verre et le bu d’un trait… Pas très fort mais pas mauvais pour autant… Je pouvais distinguer un petit arrière-goût amer mais rafraichissant… Etonnant, vraiment très étonnant comme alcool…
 
-Eagle’s Claw a brulé. La seule chose que j’ai pu récupérer à peu près intacte, c’est le sabre de Nywell….
 
Alors elle aussi elle a subit les problèmes suite à sa disparition… Amy avait raison, il s’était bien passé quelque chose raison sans doute de la recherche de Miku par Misto… Sa guilde elle aussi n’a pas résistée aux assauts du temps… Pourtant Eagle’s Claw était une grande guilde à ce qu’il me semblait, alliée de Angel’s Sky… deux grandes guildes promises à un avenir merveilleux… Que s’est-il donc passé tous ce temps ?! …
 
Nywell… Je ne la connais point seulement, ce nom m’arracha un sourire… Petit mais certain… Surement cette vieille rumeur de reine de la foudre ? Oui une très vieille rumeur rependue il y a près de 7 ans ? … Cela fait réellement longtemps, même avant être entré dans ce sommeil profond… Peut-être pourrons-nous dire qu’Amy est la princesse foudroyante ?
 
Mon sourire s’effaça directement lorsque je vis l’état de la jeune Misto… Elle aussi venait de perdre sa maison…
 
-Tu ne m’as pas répondu pour Miku. Mais on verra ça après, je pense qu’on a besoin de … tranquillité. J’ai six ans de coma à rattraper et je veux en savoir le maximum.
 
Miku… Ah oui Miku… Le grand blond, connu de tous à la guilde… Joyeux charmant et surtout… faisant un parfait coussin d’atterrissage… Je me souviendrais toujours du jour où je l’ai écrasé… Ni plus ni moins, c’est grâce à lui que j’ai pu rejoindre Angel’s Sky… Qu’était-il donc devenu ? …
 
-Premièrement, je suis absente depuis à peu près sept ans il me semble. Donc j’aimerais savoir ce que vous avez retenu d’important avant que votre mémoire s’arrête. Y compris concernant Miku. C’est … très important pour moi.
 
Je me mis à fixer Misto afin de lui répondre… Bien qu’encore légèrement alcoolisée le Dragon Fly m’avait fait tout de même du bien… Assez pour reprendre mes esprits… Du moins, en partie.
 
-Alors toi aussi tu as disparu pendant un certain temps… Cela ne m’étonne guère… Je crains ne pas t’être d’une grande utilité… Malheureusement… Amy pourra sans-doute plus te renseigner ! Je suis partie de la guilde un certain temps en quête de moi-même et de ma magie… La guilde se portait plus que bien, Miku y était d’ailleurs… Cela me semble être hier et pourtant…
 
Une légère larme se mit alors à s’écouler, doucement le long de ma joue rougie par ces souvenirs si heureux qu’ils devenaient douloureux…
 
Des sortes d’esprits se mirent alors à apparaitre, se trémoussant dans les habilles d’Amy… Un petit louveteau bien mignon… Mais qui cachait en réalité un esprit particulièrement honnête… Alors qu’il me fixait, je balayais rapidement la larme de ma joue puis, pris un ton calme et claire.
 
-Le puzzle est simple, Deux guildes au sommet de leur gloire se sont vu déracinés et anéanties en l’espace de 6ans, leurs membres sont portés disparut et le Conseil semble ne pas s’en inquiéter… Pire, les villes qui dépendaient d’elles pour leur protection ont été abandonnés… Je ne vois qu’une seule solution, le Conseil est de mèche avec une guilde noire !
 
A cet instant… Je sentis que je devais boire de nouveau un coup… Cette petite mixture bien rafraichissante me faisait envie… D’après le procédé de Misto, il semblait que je devais déposer un instrument sur le contoir, faire le spectacle et il nous offrait la boisson… Pourquoi pas… le problème étant que je n’avais pas d’instrument à déposer… Je me dirigeais alors plus ou moins bien vers le piano à quart de queue exposée sur l’estrade…
 
-Tsubasa Form…
 
Mes yeux pourpres se mirent à virer au rouge… Des cornes légères se mirent à pousser, le flux magique s’entortilla autour de mes mains… Je saisis le piano puis le souleva avant de retourner et déposer sur le contoir. Devant le regard étonné du barman je lui exposais ma commande
 
-Une tournée de Dragon Fly ! Avec supplément citron pour ma part.
 
Puis je remis le piano à sa place avant de relâcher la pression… M’installant…
 
Doigts écartés, mains creusés, je me mis à jouer… Je ne savais pas quoi mais les accords s’enchainaient… Le piano… Cet instrument m’avait suivi toute ma vie, autrefois avec ma grande sœur, il y a peu avec Brook… Aujourd’hui avec mes nouvelles rencontres…
 
Ma voix, mes paroles… Tout m’échappait… Je m’évadais… Repensant a ces dernière années, aux bons moments écoulés… Dans ma bulle, je disparaissais, ce bar n’existait plus… Seul mon chant et ce piano existaient…
 
♫ Song ♫

Alors que la jeune songeuse chantait un homme à moitié vêtu entra de son pas assuré dans le bar, cheveux mi long et récalcitrants, l’ensemble donnait quelque chose de propre et de ranger. Muscles parfaitement dessiné parcourant les trais fins de ce corps blanc, ce blanc si pur, relevant un homme de la nuit. De son sourire charmeur, il s’installa au bar, prenant une bière puis fixa la jeune blonde à côté de lui. Prenant son air dragueur il se décida à lui faire un clin d’œil…
 
Pendant ma chanson, des larmes se décidèrent à s’écouler, incontrôlable, ma voix se mit à s’enrôler… Je me décidais alors de m’arrêter… Balayant ces larmes et retournant m’asseoir profiter de mon verre bien mérité. Il est vrai, il faut l’avouer, que la jeune rousse m’avait motivé, m’étant inspiré de sa mélodie enchanteresse… Son niveau est bien différent du miens, mais tant que cela vient du cœur, c’est l’essentiel j’ai envie de dire…

Une fois assis, je remarquais ce jeune homme si peu vêtu par ce temps… Une impression de déjà vue… De connaitre cette personne… D’une proximité particulière avec lui… Mais je n’arrivais pas à me remémorer… Ma mémoire… Fichue mémoire… 


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Mer 12 Mar - 21:43

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click


Retour... - Loremy Sky Dreamy & Misto

Misto commande une boisson plus qu'étrange pour Loremy, posant au même passage son instrument sur la table. Je ne m'en préoccupe pas plus que ça, tant que ça peut éviter à la brune de finir totalement bourrée avant la fin de la soirée. Mais comme ça, EC aurait brûlée... ? C'est étrange. En entendant le prénom de Nywell, je me rappelle le passé, le tournoi et la première que l'on s'est rencontrées. Un sourire triste vient s'emparer de mes lèvres puis l'oiseau perché sur l'épaule de Misto vient se poser sur la mienne pendant que sa maîtresse me répond qu'on voit après, quand nous serions tranquilles. Elle me sourit et se dirige vers l'estrade pour entamer une mélodie. Je me tourne pour écouter celle-ci et aperçoit au bout d'un moment les gens se lever et sortir un à un. Je vois.

-On peut dire que c'est une méthode efficace !
-Elle est vraiment douée cette petite.
-Encore plus que vous ne le croyiez.


Le bar étant enfin vide, Misto revient s'asseoir et commande au passage trois repas, même si je doute que Loremy soit en état. Elle nous demande enfin ce de quoi nous nous souvenons. Et j'avoue ne pas me souvenir de grand chose pour le coup. Comme si les choses que j'avais faite juste avant ce sommeil improvisé avait été difficilement oublié dans un coin de ma tête. J'essaye de me concentrer pour me souvenir et l'esprit de la rousse finit par changer de forme et glisse sur mes genoux en fixant Loremy. Puis ils se mettent à parler, parler. Mais ils sont vraiment bavards ses loups ou ? Heureusement qu'elle les stoppent. Puis ses paroles résonnent et tournent en boucle. Perdu un foyer. C'était plus que ça, on a perdu notre famille et je peux comprendre le sentiment qui nous unit en ce moment. La brune se met à parler, nous laissant part de ses impressions et ses idées. Peut-être qu'elle pousse un peu, peut-être qu'elle tape dans le mille. C'est vrai que cette histoire est bien trop étrange et qu'il y ait quelqu'un qui tire les ficelles dans l'ombre ne m'étonnerait guère. Enfin. Elle finit par se lever et un flux de magie s'active instantanément. Pourquoi est-ce que je le sens mal ? Puis un piano sur le comptoir et... Loremy qui fait des bêtises. Provoquant un véritable bazar, je jette un regard en l'air et secoue la tête, totalement blasée. Elle repose enfin le piano à sa place et entame une mélodie. Je réprime mon envie d'aller lui en coller une, pour l'attention qu'elle vient d'attirer de plus bel vers nous et écoute tant bien que mal ce qu'elle joue et chante en passant une main dans le pelage du loup qui se trouve encore sur mes genoux.

-Elle manque de bien des manières elle !
-Elle sait jouer du piano la petite ? Étonnant.
-Et avec sa toute petite carrure, elle a fait ça. En tout cas, elle a bien attiré l'attention vers nous comme ça, c'est malin !
-Suffit oui ? Écoutez et taisez-vous plutôt.


Les cinq esprits se manifestent alors enfin et s'installent tranquillement sur la table, faisant des signes de mains à Misto qui en connaît déjà quelques uns d'entre eux. Pendant qu'on écoute tranquillement jouer et chanter la brune, je me tourne enfin vers la rousse.

-A vrai dire, j'ai comme un léger trou sur ce que je faisais avant de sombrer dans une sorte de... Black-out de six ans. Je n'étais même pas à Shirotsume apparemment puisque j'ai du revenir en train ici. Une chose est sûre c'est que la guilde était en parfaite état et tout semblait marcher comme sur des roulettes. Par contre... Ça faisait déjà un moment que je n'avais pas vu Miku, je suis donc incapable de te dire où est-ce qu'il se trouvait il y a six ans et encore moins maintenant, désolée.

Et je peux dire que c'est assez perturbant de ne pas bien se souvenir de ce qu'il s'est passé, de ce que je faisais exactement. La porte du bar s'ouvre sur un jeune homme à moitié dévêtu et je tourne la tête pour le voir promptement s'asseoir à côté de moi. Il risque alors un clin d’œil en ma direction. Encore un dragueur à deux sous. Je jette un regard vers Misto qui le regarde étrangement. Loremy nous rejoint à ce moment, lui lançant un regard qui traduit plutôt un « Je t'ai déjà vu non ? ». Je le fixe d'un air froid puis mets directement les pieds dans le plat.

-On peut vous aider ?
© Lutèce Factory @ Amy Flyleath
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Sam 15 Mar - 12:42

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Hey, I'm back

PV - Amy & Loremy





La rousse esquisse un sourire en hochant la tête. Les petits esprits d’Amy se sont multipliés depuis la dernière fois qu’elle les as vus, ce qui la laisse songeuse. Depuis combien de temps n’avait-elle pas vu la jeune femme ? Longtemps. Depuis sa dernière mission avec elle sans doute. La mage se reconcentre brusquement sur la conversation. Un black-out de six ans. Et Miku qui était déjà absent à cette époque-là. Elle se sent soudainement inquiète. D’un geste nerveux, elle entreprend de se masser les tempes pour rassembler les éléments soulevés par Loremy et Amy. Le Conseil n’a pas bougé le petit doigt pour Shirotsume. Pourquoi ? Les guildes, c’était sans doute une exception mais pourquoi pas les civils ? Comme si eux aussi ils avaient été figés dans le temps durant six ans … Les pièces se rassemblent lentement dans l’esprit de la jeune femme mais refusent brutalement de s’y agencer. Il manque quelque chose. Une pièce bien plus grosse qui plonge encore plus l’aigle dans la perplexité. Deux mages, deux endormies. Son regard dérive malgré elle vers l’inconnu qui vient d’entrer alors qu’une petite voix intérieure la secoue.

Il n’est pas humain.

Misto se surprend à faire la moue en serrant l’un de ses instruments. Un vieux réflexe revenu d’entre les limbes qu’elle a parcouru pendant sept ans. La musique qu’elle y a jouée n’avait pas sonné comme ici, limitée par les murs et les objets, absorbée par les corps assis à l’écouter. La musique de Loremy lui a laissé un gout d’incomplet, comme si la résonnance de ce rêve forcé de sept ans avait modifié ses perceptions et ses actions. Osulf lui a pourtant martelé qu’on ne revient jamais entier d’un coma. Elle ne l’a pourtant ignoré en lui disant que rien n’a changé. Elle s’est fourvoyée.

« On peut vous aider ? »

La rousse cligne des yeux et dévisage le nouveau venu. Pas humain lui disait ses sens mais devait elle les croire ? La jeune femme vida d’un trait son verre en surveillant du coin de l’œil les évènements. Loremy en avait déjà assez fait pour qu’elle n’en rajoute pas plus. Henning s’agite sur les genoux d’Amy et, quand l’inconnu fait mine de tendre la main, claque sèchement ses deux mâchoires. Avertir alors qu’il n’est pas humain. Misto soupire et entame sa soupe. Elle n’arrive pas à déterminer si c’est plus par imminence d’un danger dans cette ville ou par simple jeu de la part de l’esprit. Il y a beaucoup de chose qu’elle n’arrive pas à faire depuis peu et cela l’agace. Henning quant à lui, hésite à agir ou non. Cependant, la rousse ne lui en laisse pas vraiment le temps.

« Retourne voir ton mage petit. On ne prend pas les menaces ici. »

Un second loup se matérialise près d’Amy, un sourire carnassier sur les lèvres. Runi se lève nonchalamment et commence à tracer un cercle prudent autour de l’inconnu. Aucune confiance dans ce monde de fou. Le louveteau blanc comme neige éclate de rire devant la tête déconfite du dragueur du Dimanche.

« Je te laisse une minute pour nous dire ce que tu veux. Ensuite je compterais jusqu’à trois. Si tu ne t’es pas volatilisé, je te bloque dans la réalité et on chassera ton propriétaire. Ou alors je te révoque et on en parle plus. Alors ? Qu’est-ce que tu préfères ? Si jamais je choisi, ça risque de ne pas être à ton avantage … »

© Lutèce Factory @ Misto

Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Sam 22 Mar - 15:24

avatar
Invité


Click

Qui était-il ? D’où venait cette impression, cette intuition ? … Tout s’entremêlait dans la tête de la jeune songeuse. Doigts sur les tempes, plis et sourcils froncés, yeux fermés, elle réfléchissait, travaillant sa mémoire embrumée par les verres qu’elle avait avalé…
 
Amy prit la parole, espérant sans doute récupérer des informations de ce jeune homme qui essayait de la charmer.
 
-On peut vous aider ? 
 
Il prit alors un air assuré à la limite du narcissisme, côté mystérieux joué, sourire à moitié dessiné.
 
-Peut-être bien que oui, peut-être bien que non… A vous de voir
 
Amy, cette jeune femme semblait pas trop perturber l’inconnu, néanmoins Misto elle semblait plus l’intéressé à partir du moment où elle se mit à l’attaquer verbalement.
 
-Retourne voir ton mage petit. On ne prend pas les menaces ici.
-Je te laisse une minute pour nous dire ce que tu veux. Ensuite je compterais jusqu’à trois. Si tu ne t’es pas volatilisé, je te bloque dans la réalité et on chassera ton propriétaire. Ou alors je te révoque et on en parle plus. Alors ? Qu’est-ce que tu préfères ? Si jamais je choisi, ça risque de ne pas être à ton avantage …
 
Le jeune inconnu se mit alors a réellement sourire tout en jouant avec le bout de ses cheveux. Prenant le temps de boire quelques gorgées de sa pinte avant de rétorquer d’un air encore plus assuré.
 
-En voilà un petit bout de femme, je ne doute pas de tes capacités sensoriels quoi que…
 
Un petit rire s’échappa alors de la bouche du personnage…
 
-Tu portes des conclusions bien hâtives, pourquoi un esprit se promenant tranquillement serait-il forcément lié à un ou son maitre… Plus important encore… Pourquoi penses-tu tout de suite à des menaces, aurais-tu des choses à te reprocher ?
 
Après une autre gorgée de sa pinte, le jeune homme à moitié nu continua sa réplique
 
-Pendant que l’on y ait, parlons de tes sens… J’aurais imaginé que tu serais plus perspicace. Ne sens-tu  pas une énergie couler actuellement en moi ? Une énergie familière si j’écoute mon instinct … D’un jeune homme peut-être ?
 
Suite à la réponse qu’il avait donné à la jeune rousse, le jeune esprit fixa le louveteau, faisant apparaitre légèrement sa canine, petit côté félin qu’il lui restait de son passé dans Fiore.
 
-Me bloquer dans la réalité ? Penses-tu un instant que cela me dérange ? Ne me confond pas avec ces autres esprits trouillards venus de je ne sais où ! Puis mon propriétaire ? Penses-tu un instant que je suis l’objet d’un quelconque mage du Dimanche ? L’esprit choisit la personne à qui il confère sa force et non pas l’inverse ! D’ailleurs penses-tu avoir besoin de le chasser ?
 
Il finit alors sa pinte, posant le verre violement sur le contoir.
 
-Il est déjà là…
 
 
 
 
 
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Lun 7 Avr - 20:57

avatar
Amy Flyleath

Indépendant Légal

Click


Retour... - Loremy Sky Dreamy & Misto

Mâchoires qui claquent et gesticulation. Le loup ne tient pas en place et un autre vient se matérialiser juste à côté de moi. Eh ben, eh ben. Si ça, ça n'attire pas l'attention sur nous... Puis enfin, les menaces du loup. Oui donc, c'est un esprit alors, je n'avais pas spécialement fait attention. A vrai dire je m'en fiche, je veux juste qu'il déguerpisse d'ici aussi vite qu'il est venu s'installer près de moi. Je ne sais pas qui c'est, et à vrai dire je crois ne pas vouloir savoir. Par contre, il y a quelque chose qui m'intrigue, il est trop sûr de lui. Je n'aime pas les esprits comme ça, sortant tout droit d'un rêve ou de je ne sais quoi. Un verre qui claque sur le bois et quelque me fait percuter. Je relève la tête et le fixe. Un rêve... Oh mon dieu, dites-moi que je suis en pleine hallucination. Décidément, six ans c'était bien trop pour moi. Déjà que j'ai l'impression d'être une espèce de relique qui a tout manqué de sa vie, mais là, j'ai l'air d'une vieille mamie qui ne comprend rien à rien. Pathétique. Oui, pathétique.

-Ne me dites pas que...

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que la porte du bar s'ouvre brutalement sur des armoires à glace taille XXL. Vous savez, la version la plus grande et la plus baraquée possible. Non parce que oui, ce serait pas drôle autrement. Et encore, j'ai comme une impression de déjà vu... Qu'en était-il devenu de lui ? A vrai dire, je le trouve vraiment étrange. M'enfin, là n'est plus la question, six ans se sont écoulées. Une éternité depuis. Je jette un œil à Misto et Loremy qui vient de se redresser, reprenant contenance petit à petit.

-Là, les voilà ! Les filles dont ils nous ont parlés !

Oh, dites-moi que c'est une blague. En plus du fait que la ville soit remplie de bandits, ils sont, qui plus est, communicatifs entre eux. Nouveauté tiens. Mais bon, s'ils pensent pouvoir faire quelque chose contre nous, tant mieux pour eux hein, ils ont le droit d'avoir de l'espoir après tout. Je crois bien qu'ils sont tous de bas étage ici, ça a toujours été comme ça, ils ont juste profité de la disparition de la guilde. Enfin, disparition est un grand mot puisque maintenant un gigantesque arbre rose maintient les blocs de pierre principaux. Quand tout ira mieux, qui reprendra la guilde hein ? Sans Laxus, bien malgré le fait qu'on soit habités à son absence, tout a changé à présent. Et une chose est sûre, ce n'est certainement pas en l'attendant que nous arriverons à tirer quelque chose de positif de la situation. Je me lève et m'étire tranquillement alors que les quelques hommes s'approchent avec leurs armes, plutôt imposantes quand même. Comment ils font pour porter des trucs aussi lourds... ? Remarque, je crois que niveau poids, mon épée en sait quelque chose.

-Oh génial, je vais enfin pouvoir me dégourdir et m'amuser...

Un signe de tête aux deux filles pour leur dire que je gère la situation. Malgré tout, les deux loups présents de la rousse viennent se positionner à mes côtés, plus menaçant que jamais. Il n'y a pas à dire, même s'ils sont bavards, je les aiment beaucoup de ce que j'ai pu en voir. Ce sont de bons camarades et je suis sûre que Misto n'a pas de soucis à se faire avec eux. Bon, allez. En piste ! Je me concentre et place mes mains en coupe sur ma poitrine. Une aura magique commence à difficilement m'entourer, je crois que je suis un peu rouillée quand même. Puis mes yeux fixent chacun des hommes pour déterminer les cibles. Cinq. Je tends les mains en direction de chacun d'eux, les éclairs jaillissant précipitamment, sans vraiment leur laisser le temps de faire quoi que ce soit et les choquent. Certes, pour un court laps de temps, mais juste assez pour sortir de là et éviter de détruire le bâtiment entier.

-Sortons d'ici ! Et si je ne me trompe pas, nous ferions d'emmener cet espèce d'énergumène.

Je lance un regard en biais à ce fameux puis me précipite dehors suivie des deux mages et de l'esprit à moitié nu. Le temps de dépasser la porte et de faire quelques mètres, les hommes apparaissent à notre poursuite. Nous sommes emportées dans notre course, je sens un projectile passer à ras de mon oreille avec un sifflement. Je m'arrête brusquement et me retourne d'un coup sec. Au moment où mes trois compagnons me dépasse pris dans leur élan, je déploie un grand bouclier en face de moi, évitant de justesse un projectile en direction de la brune. Alala, ne pouvions-donc jamais être en paix dans cette satanée ville ?
© Lutèce Factory @ Amy Flyleath
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Dim 13 Avr - 16:19

avatar
Invité


Click

Il se tenait là devant la porte close, du haut de ses deux mètres bien bâtis, il fixait l’entrée comme une pucelle hésitante avant sa première fois. Loin de là l’émotion que l’on nommait crainte, elle était inconnue au Léviathan – du moins c’était ce qu’il aimait croire – la seule raison de cette attente était la préparation psychologique. Maintenant qu’il était là, il remettait tout en doute, une réaction typiquement humaine et misérable. Comme il était aisé d’invoquer son instinct, de psalmodier que le monde n’était pas si mal fait et que les choses devaient toujours s’arranger en la faveur de tout en chacun. Mais si la dure réalité était toute autre, que ferait-il ? De nouveaux ravages ? C’était certain, la destruction était une excellente manière d’expulser les malédictions hors de soi, bien qu’elle en attira de nouvelles par un cercle vicieux bien connu.

Ijeel, blasé : Dites-moi, vous n'avez pas l'air d'apprécier Misto ou c'est une impression ?

Lui avait-il demandé lors de leur première rencontre. Il avait tourné ses yeux vers son corps dénudé par le vomissement d’un certain félin ivre, levant la tête à s’en donner un torticolis vu leur différence de taille. L’albinos ne l’avait pas rendu, fixant avec son esprit d’analyse le combat qui se déroulait sous ses yeux, priant pour une défaite de la mage aux loups. Il se souvenait avec précision de cet instant, comme une photo prise sur le coup et conservée avec attention dans un vieil album poussiéreux, il avait affiché ce sourire narquois, pris son ton le plus méprisant et répondu mot pour mot.

Wilfried, après un silence : Je la déteste.

Oh, il l’avait obtenue sa défaite tant désirée, et il ne regrettait pas de ne pas avoir apporté son soutien à cette demoiselle à l’époque. C’était aussi pour lui une façon de forger ceux en qui il devait admettre un potentiel. L’antimage l’avait mauvaise, il avait été piégé par cette petite peste dès ses premiers jours à la guilde, elle avait réveillé en lui la douleur de son deuil, elle l’avait humilié en, disait-elle, pensant à bien. Elle avait ainsi laissé une empreinte indélébile dans son âme.

Cela étant, cette brûlure au fer avait cicatrisé, elle s’était remodelée, sa nature profonde avait changé, et bien que les apparences dirent le contraire, le Neptus ne méprisait pas son lien avec cette fille. Ce fut pour cette raison qu’il se sentit trahi, nommé chambellan puis laissé pour compte. Etait-ce là le sort de tout maître d’Eagle ‘s Claw ? Il ne finirait pas comme eux, s’était-il juré en mettant le feu à sa guilde désertée sans le moindre scrupule. Il avait tissé un lien avec tous ces gens, si invisible fut-il, toutefois, il ne l’admettrait sûrement jamais, pas aujourd’hui. Alors il défonça la porte.

L’effet ne se fit pas attendre, le silence s’instaura à l’unanimité dans l’établissement bien rempli. La sombre silhouette du colosse fit quelques pas, suivi de près par son acolyte de l’ombre. Sur son torse, le tatouage oublié de sa guilde défunte se raviva, il passait facilement pour une cicatrice sur son corps mutilé, il avait joué ce rôle factice trop longtemps. L’assassin des aigles tua la rébellion dans l’œuf, lorsqu’un homme tenta de jacasser, il se retrouva avec un couteau planté sur la table juste devant lui. Le pirate n’était pas d’humeur à négocier. Il s’apprêta à gueuler sans raffinement mais quelque chose clochait…

Elle n’était pas là. A vrai dire, personne ne semblait répondre aux critères du marin pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait que des hommes, dont certains portant une tenue des plus… féminines. Est-ce que cette larve de femmelette lui avait donné l’adresse d’un bar pour tantouzes ? Et ce colosse qui arrivait avec un petit minet dans son ombre devait avoir l’air d’un couple échangiste prêt à profiter de la marchandise. Wilfried ne pipa mot et se tourna vers son coéquipier ne sachant quelle tenue arborer. Fort heureusement pour lui, un bruit détonna dans l’établissement juste à côté. Le Léviathan rejoignit la rue et vit une horde de loup détaler accompagné d’un nudiste et de fillettes. Son sang ne fit qu’un tour.

Wilfried, vociférant : Toi.

Il allait les ligoter une à une, leur trancher la peau à coup de sabre et les larguer en pâté aux requins. Malgré ces pensées hostiles, ce groupe de babouins courant avec l’élégance qui leur était due se dirigeait droit vers lui. Vers eux, en réalité. A qui devait-il arracher la tête en premier ? Azael assurerait ses arrières, comme toujours, mais oserait-il attaquer ces fillettes et leurs gardes du corps ? Après tout, son lien avec la fille aux loups était flou. Wilfried devait agir vite, alors il se mit en plein milieu de la route de tel sorte à leur bloquer tout passage bien que l’avenue soit large.

Wilfried, menaçant : Je vais vous saborder comme on écrase une mouche.

Ils puaient tous la magie, en particulier ce sale nudiste. Le regard de l’amiral s’attarda dans celui de Misto, obscur comme un saphir changé en onyx. Ils étaient quatre, plus les loups, le capitaine fit un rapide calcul. L’une d’entre elle était occupée à repousser des gros bras, nombreux et idiots, ils pourraient être un poids pour Azael. Le stratège se changea en fantassin en soulevant le lourd trident qui ornait son dos. Tel le fantôme du passé qu’il représentait, le démon des mers frappa d’un premier coup à l’horizontal afin d’arrêter dans sa course quiconque tentait de passer à travers lui.

Puis il fonça dans l’action. D’un premier coup, il tenta de trancher en deux le nudiste à l’abdomen, s’il n’esquivait pas ce violent coup, c’en était fini de lui. Sans pitié, le monstrueux vétéran profita de la faille pour traverser et d’un violent coup de paume dans le dos de la blondinette, il l’envoya valser plus loin, droit vers les barbares qui continuaient à avancer comme des décérébrés. Son arme vint frapper le sol dans un bruit sourd.

Wilfried, méprisant : Coup de semonce.

Visiblement, aucun de ces olibrius ne connaissait le vocabulaire du pirate, ils continuèrent à foncer comme des rats affamés en leur direction. Le combattant se protégea d’un premier projectile par son arme et esquiva un second. Ignorant totalement ce qui était advenu de la gamine qu’il avait propulsé, il frappa dans la masse humaine, sectionnant avec agilité quelques tendons de genoux imprudents. Il n’hésita pas à faire appel à la faiblesse des organes masculins dans ses coups pour repousser un troisième gredin trop hardi. Qu’ils étaient lents… Son royaume pour une bouteille de rhum, pensa-t-il en se plaçant latéralement entre les bandits et les mages.

Wilfried, sans gêne : Ca pue le mage ici, tu traines avec des flibustiers de carnaval maintenant ? C’est qui ces lépidoptères ?

Il était prêt à exploser à tout instant, cependant lui-même n’était pas sûr de son état intérieur. Ce qu’il attendait, c’était clairement des réponses à ses questions. Ses poings le démangeaient, et si les explications ne lui étaient pas données comme il voulait les entendre, la réponse ne se ferait pas attendre. Il avait déjà attaqué la blonde et le brun, c’en disait long sur ses scrupules.
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Mer 16 Avr - 15:57

avatar
Misto

Eagle's Claw

Click



Hey, I'm back

PV - Wilfried, Ijeel, Amy & Loremy





Misto se laisse dépasser par les évènements sans ciller. Présente de par son corps reposant contre sa chaise, absente par l’intégralité ou presque de son esprit. Elle reste songeuse devant le nudiste alors qu’elle retourne dans sa propre bouche, les raisons de ses propres actes. La méfiance tout d’abord. Non seulement étrangère au corps dans lequel elle évolue, elle l’est encore plus à cette terre parcourue de bandit et de piège auxquels elle n’a plus ni souvenir ni instinct de la marche à suivre. Elle se sait moins maitresse de ce qu’elle est autant qu’elle se sait vraisemblablement dépassée par les conséquences de ce fichu coma. Son regard passe tranquillement vers Loremy, la seule qu’elle pense pouvoir supposer être liée à l’énergumène. Sa propre lenteur la désespère mais elle ne peut s’empêcher d’être et de vivre comme au ralenti. Déphasée avec la réalité, elle ne sursaute même pas en entendant la porte claquer et se contente de se lever pour observer les nouveaux venus avec le même détachement qu’auparavant. Tendue comme la corde d’un arc, elle enjambe les corps assommés par Amy et suit tranquillement Loremy. Ses mouvements lui sont étrangers. Cette course où elle aurait dû aligner plusieurs foulées pressées, elle ne déroule que quelques pas mesurés, comme si elle craignait que ses jambes ne puissent se briser. Pourtant, aussi lointain que son esprit puisse être, elle s’arrête net en reconnaissant la voix inimitable du Léviathan et se retourne dans le même mouvement alors que la mage des Rêves manque de passer l’arme à gauche.

Brisée dans la chaine qu’elle semblait exécuter comme un robot, elle chasse énergiquement les bribes de brumes qui lui polluent l’esprit. Le regard happé par celui de l’amiral, elle ne put s’empêcher de laisser échapper un sourire de regret. Il est en colère, elle le sait. Et, pour ne pas changer cette étrange habitude qu’ils semblent avoir pris entre eux, c’est encore une fois de sa faute. La rousse bouge à peine alors que son camarade laisse planer toute l’ampleur de la menace qu’il peut être, elle se contente simplement de faire signe à Henning et Runolf. Les deux esprits s’éloignent prudemment de leur maitresse, pour suivre les deux jeunes femmes qu’ils pensaient sage de soutenir. Cela permit au loup blanc de, souriant dans un excès à faire pâlir certain mannequin, rattraper Amy alors qu’elle subissait un élan imprévu.

« Coup de semonce. »

L’expression arrache un sourire franc à Misto. Il n’a pas changé d’un pouce depuis tout ce temps. Si elle n’avait pas été sûre de se manger une baffe dans les minutes suivantes, elle lui aurait certainement sauté au cou et aurait d’autant plus savouré la bourrade qu’il n’aurait pas manqué de lui donner pour l’envoyer valser ailleurs. Son ton ne cache rien d’autre que sa colère, que la jeune fille reconnait malgré la distance. Elle s’était doutée que la lettre ne suffirait pas. Elle a malgré tout eu le maigre - et fol - espoir que cela calmerait pour un temps la tempête incendiaire qui plane sur les lieux. Elle n’eut qu’à le regarder stopper les bandits les plus proches en déviant avec une attention peut être trop marquée, les flèches qui volaient en tous sens. Elle n’eut qu’à lui répondre alors que l’absence de ton dans sa voix lui annonce ans aucune difficulté que ce qui plane dans l’air n’est qu’un centième de ce qui semble habiter le Léviathan.

« Ca ne peut que puer le mage, nous sommes trois. Je faisais de la pêche aux informations mais mes amies semblent en savoir encore moins que moi. Tu y crois toi ? Ne pas réussir à remettre la main sur six ans de coma ? »

La rousse lève son premier fleuret pour dévier ce qui tente de lui transpercer crâne, cœur et ventre. Si la jeune femme jette un regard las aux tireurs embusqués sur les toits, elle se glisse rapidement dans l’ombre du Léviathan. Elle sait qu’il n’a nullement besoin de son soutien mais elle ne peut s’empêcher de se rapprocher pour éviter à son deux amies de prendre le courroux qu’elle mérite. Elle cligne des yeux et inspire profondément en se laissant bercer par la vision éthérée que lui offre son sixième sens. Si l’aigle possède un charisme suffisamment impressionnant pour stopper une poignée d’hurluberlu, ceux-ci ne devrait pas se contenter longtemps d’observer une grosse dispute. Et puis, pour cette dispute-là, il faut de la place. Beaucoup de place. La jeune Shida scrute un instant toutes les présences puis s’arrête net sur l’étrange spectre de l’accompagnateur du Léviathan. Deux couleurs entre lacée dans un étrange ballet, bien que la plus lumineuse soit la moins omniprésente derrière ses paupières. Misto lâche finalement un soupir en rouvrant les yeux après avoir cherché, en vain, à reconnaitre exactement le blanc bec brun.

« Une trêve. On se débarrasse des rats de la cale et après on passe à la tempête. Comme ça on préserve ton odorat et je peux me concentrer sur une seule raclée à la fois. »

L’ambiguïté de la phrase fit sourire les loups. Tout comme le regard brulant de l’amiral esquisse un vague sourire sur le visage de la jeune adulte. Juste ciel, Misto. Pourrais-tu au moins une fois dans ta petite vie cesser de provoquer plus fort que toi ?

© Lutèce Factory @ Misto



HRP:
 
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   Sam 23 Aoû - 14:44

avatar
Invité


Click

Hey, you're dead !
PV with Misto, Willyd'amour, Loremy, Namy
Alors qu'elle est enfin là après tant d'années de "recherche", Azael ne sait que penser. A-t-il seulement, lui, voulu retrouver véritablement cette personne ? Ou n'était-ce là qu'un caprice réminiscent, une émotion d'Ijeel si forte, qu'elle a subsisté malgré sa disparition ? La réponse, il pensait pouvoir la trouver une fois face à Misto, mais il n'en est rien, c'est même bien plus flou que ça. Il ne sait s'il doit accorder du crédit à ce qu'il ressent, ou si c'est quelque chose qui lui provient de l'ancien propriétaire de ce corps. Comment savoir s'il doit se fier à cette espèce de joie qui le submerge ? Surtout qu'il n'y a aucune raison qu'il en ressente, il n'a après tout jamais rencontré la fille aux loups lorsqu'il était sous cette forme. Finalement, la joie commence à devenir peu à peu une sorte de... colère. S'il y a bien une chose que Azael déteste, c'est ne plus se sentir maître de ce corps. Que quelque chose altère avec ses vrais sentiments l'agacent, et si cela provient d'Ijeel, alors c'est encore pire. S'il interfère encore, cela veut dire qu'il est toujours présent et, de fait, que son emprise sur lui n'est pas totale. Alors que le Léviathan commence à avancer vers elle, lui essaie de savoir ce qu'il doit faire. Il pourrait simplement effacer cette colère en lui, mais il pourrait tout aussi bien juste se débarrasser de cette fille, et ainsi infliger à son co-propriétaire un coup suffisamment dur pour qu'il disparaisse pour de bon. Car ce que représentait il y a quelques années Misto pour Ijeel, c'était un espoir. Sans elle, il ne lui resterait définitivement rien.

Le diable regarde machinalement les mouvements du pirate, donnant un coup ici et là, mais s'attarde bientôt sur cette blonde qu'il pousse. Tant il est absorbé par la fille aux loups, il ne l'a pas remarquée : Amy, une mage d'Angel's Sky qu'il a rencontrée voilà six ans, et qu'il n'a jamais revu depuis. Si leur rencontre a tout pour être qualifié d'étrange, et si Azael s'est amusé un temps à la mettre dans des situations plutôt tendues, il n'en reste pas moins qu'il a fini par éprouver de la sympathie pour la fillette, tant et si bien qu'il s'est promis, ou du moins a essayé, de ne pas lui causer plus d'ennuis que ce qu'il avait déjà fait. Bon, il se connaît, et cela risque de n'être que de courte durée à présent, mais à l'époque, il était sérieux à ce sujet. La revoir à présent l'apaise quelque peu, mais il ne reste pas moins que, selon la décision du géant, il risque de se ranger de son côté s'il entreprend de vouloir faire passer l'arme à gauche à la rouquine. Même si Amy ne sera certainement pas de cet avis, cela n'y changera rien, juste qu'il essaiera de ne pas blesser la blonde dans le processus, et de la protéger si jamais le trident du Léviathan commence à trop s'approcher de sa tête.

Une flèche passe à proximité de sa tête, le sortant quelque peu de ses pensées. Il en a presque oublié d'où venait toute cette nuisance sonore, et il n'est pas du tout dans l'humeur pour s'amuser avec quelques bandits de bas-étage. S'il n'est d'habitude pas démonstratif sur sa magie, Azael n'a pas envie de faire dans la demi-mesure. L'aura pourpre se dégage tout autour de lui, prenant soin d'éviter tout de même son compagnon qui n'aime que peu la ressentir, et commence par attaquer les armes des différents ennemis de la zone, les archers comme ceux armés de masses ou d'épées. Comme il ne suffit pas de cela pour arrêter quelques bandits pleins de testostérones, le diable enchaîne avec quelque chose bien à lui cette fois, il instille en eux une pulsion, celle de conservation. A cela il y aura une réaction défensive qui sera majoritairement la fuite, chacun ayant soudainement l'impression que leur vie est menacée par un danger trop important pour eux, que le Léviathan pourrait parfaitement symbolisé, même sans ça. Néanmoins, certains restent, car si certains fuient le danger, d'autres l'attaquent, de manière inconsciente, dangereuse, désespérée, mais ils l'attaquent, espérant survivre. Cette poignée de bandits restante devient violente, bien plus qu'auparavant et, même désarmée, elle s'attaque directement à celui qui représente la plus grande menace : le Léviathan. Que ce soit Amy, Misto, son équipier, ou les deux autres inconnus, personne n'a dû comprendre ce qu'il vient de se passer, car jamais il n'a utilisé ceci devant qui que ce soit. Sans doute penseront-ils qu'ils se sont enfuis en voyant leurs armes disparaître, ou bien qu'ils ont compris qu'ils n'avaient aucune chance... A la rigueur, peut-être la fille aux loups a-t-elle pu percevoir le changement trop brusque en eux, étant donné qu'elle est douée pour ressentir.

S'il peut tout aussi bien se débarrasser des bandits restants, il ne le fait pas : il ne privera pas l'ancien aigle d'un peu d'exercice. Il a déjà bien assez accéléré sa prise de décision quant à la survie ou non de Misto en faisant déguerpir toutes les autres nuisances sonores. S'il décide d'épargner l'aigle de son courroux, alors le diable devra se ranger temporairement de son côté, car s'il peut être apte à affronter plusieurs mages en même temps, en aucun cas il se sent capable de le faire s'il doit en plus gérer le colosse. A sa connaissance, personne ne le pourrait d'ailleurs, surtout que le pirate doit sans doute être le meilleur garde du corps qui soit. Il n'a que peu envie de tenter sa chance, autant la tenter quand il se retrouvera seule avec elle. Plutôt que de tenir compte du combat qui continue pour son équipier, sans doute épauler par la fille aux loups, il jette un regard à la fille qu'il ne connait pas, sans manifester un réel intérêt, puis se rapproche d'Amy en lui faisant un signe de la main. Malgré ces six années, elle a dû le reconnaître sans difficulté.

Lutèce @ Azael
 MessageSujet: Re: Retour... [Pv Amy & Totoro]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 8