Partagez | .
Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]
 MessageSujet: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Sam 25 Jan - 4:01

avatar
Invité


Click

Ce matin est froid, pas suffisamment pour que de jolis flocons de neige pointes le bout de leurs branches, mais assez pour aisément justifier de s'habiller chaudement. Une petite fille n'a pas école aujourd'hui et erre seule en ville en quête d'un but. N'ayant pas de mission et vu qu'elle a déjà fait ses devoirs à l'avance pour la fin de semaine elle n'a... Vraiment rien à faire. Alors elle fait ce qu'elle fait de mieux quand elle ne peu coller personne et ne trouve pas d'occupation, marcher lascivement en ville en espérant trouver une source de distraction.

Alors qu'elle avance, pousser par un vent léger, elle sort une branche de céleri entière de son sac et commence à croquer dedans. Son regard se perd dans la foule agitée qui a un but contrairement à elle. Un instant plus tard, elle repense de manières nostalgiques au temps où elle pouvait coller presque en permanence un membre de son ancienne guilde. Mais ce n'est plus possible à Phantom Lord, même ses anciennes sources de sociabilités et de chaleurs humaines se tarissent. Sa presque grande-sœur l'évite de plus en plus, son ancienne quasi-famille est de plus en plus distante, c'est bientôt le point de rupture et elle en est consciente. Pourtant elle ne dit rien, elle laisse juste parfois couler une simple larme avec son éternel sourire poli de plus en plus éteins.

Le matin sera bientôt passé, le soleil approche doucement de son zénith ce qui annonce bientôt l'heure du repas, même si ses pensées actuelles semblent rendre son appétit des plus modeste. Elle essaye de se convaincre qu'elle pourra se faire à l'idée de cette solitude annoncée. Pourtant elle n'est rien d'autre qu'une demoiselle au cœur égoïste, l'idée qu'ils ne soient plus là pour elle lui inspire un profond sentiment de tristesse et une gêne qu'elle à de plus en plus de mal à combattre. Avec quelques efforts elle se ferait certainement des amis, mais ce qu'elle a besoin en réalité est tout autre.

Son besoin pressant de socialisation la pousse à essayer quelque chose, alors qu'elle termine sa troisième branche de céleri. Elle aperçoit dans une rue un gars aller rejoindre un groupe de garçons de son âge environ comme lui, dans une ruelle discrète et isolée plus loin. Après l'avoir suivie elle les approche discrètement avant de rester à porter raisonnable de ceux-ci sans un mot. Ils l'avaient déjà aperçu dans la rue plus tôt et la trouvent bizarre à manger ces "trucs dégoutants", mais cette impression s'intensifie quand elle reste immobile avec un petit sourire vide à côté d'eux sans un mot. Ils ont beaux essayer de l'ignorer du mieux qu'ils peuvent, il finit un moment où l'un des enfants se tourne vers elle.

"Qu'est-ce que tu nous veux la morue ?"

Bien qu'elle garde son sourire habituel, la demoiselle se demande ou est le rapport entre elle et un poisson ? Ne réagissant pas, ils commencent à l'entourer et à trouver drôle de l'affubler de divers quolibets en essayant de voir à quelle vitesse elle partira en pleurant dans les jupons de sa mère. Mais toujours passive, elle ne quitte pas son simple sourire de politesse et ne réagit pas. Blessés dans leurs orgueils du manque de réaction de Lullaby, l'un d'eux décide de s'emparer de son sac à dos de force. La jeune mage étant très attaché à ses provisions de légumes entiers pour sa consommation personnelle, résiste par principe un petit instant et le sac est entre les mains du malappris au final.

"S'il vous plaît..."

Elle tend la main vers eux avec un léger air suppliant, elle les énervent, surtout qu'ils la trouvent de plus en plus bizarre et trop passive. Alors qu'ils se jettent le sac en discutant entre eux comme si de rien n'était, ils tombent vite d'accord sur le fait, que ce jeu devient rapidement monotone puisqu'elle ne court pas réellement après ses possessions.

"Tu va réagir grosse vache oui ou non ?!"

Elle enlève ses gants pour essayer d'attraper le sac en vol sans qu'il glisse et c'est à ce moment que l'un des garçons à vu son tatouage. Ce n'est pas possible, si elle est une mage, pourquoi elle reste aussi docile et imperméable à leurs assauts psychologiques ? L'idée de pouvoir se vanter d'avoir vaincu une mage est tout de même affreusement tentante. Surtout si elle est aussi apathique, cela sera du gâteau !

C'est alors que l'un d'eux ramasse une pierre sous le regard approbateur d'une paire de sacripant, le reste de la meute reste suspicieuse et désagréablement surprise. Les choses commence à aller trop loin, sans pour autant que cela soit encore la débandade. C'est alors que le chenapan lui jette la première pierre, suivi par mimétisme de groupe par deux autres.

"Pourquoi ? Ça fait mal..."

C'est trop pour tous les autres, le reste du groupe préfère aller voir ailleurs s'il y est, malgré le principe tacite d'honneur de "cours de récré" l'un d'entre eux a tout de même la décence d'esprit d'aller alerter le premier adulte venu et lui raconter toute l'histoire, peut-être trop tard ? Que doit-elle faire, c'est la cinquième pierre... Peut-être que si elle l'impressionne alors, ils arrêteront de la lapider ? Douze, c'est réellement douloureux...

"Je suis trop fort pour toi mage d'opérettes, hein les gars !"

"Nous vivons tous sous le même ciel et respirons le même air. Zephir launcher..."

Elle ne souhaite que leur faire peur, alors elle a décidée de sortir ce qui générera l'impression de danger la plus grande pour qu'ils la laissent tranquille. Un cercle magique se forme à ses pieds ce qui suffit déjà à suspendre l'assaut. Bien évidemment elle ne peut pas utiliser efficacement cette arme plus grande qu'un homme bien battit, mais elle fait suffisamment illusion pour donner l'impression au premier badaud venu et encore plus des gosses d'en être capable. Les garnements fuient donc comme des poulets sans tête en hurlant:

"Au secours ! À l'assassin ! On est attaqué par un mage aidez-nous !"

Elle laisse l'arme au sol, remet ses gants et reprend son sac. Ses gestes sont lents par habitude, des larmes coulent le long de ses joues et caresses sa peau claire qui marque facilement. Les goutes d'eau salée croisent des bleues et du sang, heureusement en dehors de son visage ses vêtements épais ont amorti un minimum les chocs. Alors qu'au loin une foule se forme pour partir à la chasse au "diabolique mage noir qui a osé attaquer leurs pauvres enfants" Lullaby n'arrive pas à suffisamment se concentrer à cause de la douleur pour renvoyer l'arme dans son plan personnel. Elle s'effondre à genoux sans un mot et tourne la tête, le regard vide vers ce qu'elle pense être un bruit proche, sans réellement de bruit, pleurant dans le silence le plus grand possible par sa condition actuelle.
 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Sam 25 Jan - 10:30

avatar
Invité


Click


Retour en Arrière
Feat Lullaby Orlando ~

♦ Cela faisait déjà plusieurs jours que je songeais à la même chose. Avoir le même projet en tête depuis des mois...ça vous hante, ça vous colle à la peau et pourtant le mien était bien accessible. J'avais dorénavant une idée précise de ce que je voulais faire, de ce que je pouvais faire. Bien évidemment, j'allais devoir concevoir ceci avec minutie et surtout être prudente...Depuis que je me suis séparer de Crimson...J'ai l'impression de devoir jouer au jeu du chat et de la souris même si je savais Senji bien trop faible et trop peureux pour m'approcher dans un lieu public, même si c'est ce que je souhaitais. Le voir se montrer dans un lieu public...Il suffisait simplement de l'obliger à se montrer, de l'obliger à le sortir de sa cachette et le tour serait jouer.

Je vendais Senji au Conseil, j'achetais ma liberté et je montais ma propre guilde...Dans ma tête..Le scénario était plutôt bien. A un détail près. J'avais encore beaucoup de choses à faire avant de pouvoir caresser l'espoir de monter ma guilde sans embûches sur mon chemin.

Mon pépin le plus gros? Le conseil de la magie...Les mages légaux? Tous des chieurs de première catégorie à toujours vouloir jouer au bon côté de la barrière sans pour autant outrepasser les limites. Tous jouer dans cette lumière les aveuglants de la réalité et les berçant d'idéaux tous plus farfelus les uns que les autres. Tous des imbéciles pour ne pas dire un mot plus vulgaire.

Tous ayant un rêve commun ou presque semblable...Se faire un nom. Qu'est-ce que c'était pathétique..Se faire un nom? Et la dernière mode était au premier qui arriverait à m'attraper...Etait-ce là le nouveau jeu tout juste sortis de leurs imaginations d'enfants perdus? Ou simplement une revanche du destin pour mes crimes et mes pêchés, quoi que cela me faisait beaucoup rire de parler de pêchés...Surtout en connaissant ma condition.

Déhambulant sans but et ne sachant guère encore où est-ce que j'avais attéris..Je levais les yeux et soupira comprenant ma position.

Oak Town...La dernière fois que je suis passée dans le coin, c'était pour détruire Phantom Lord avec l'aide d'un...D'une chose indescriptible et si mes souvenirs sont bons...Leur leader s'était même déshabiller de lui même. Première fois que quelqu'un arrive à me surprendre je dois dire...Et puis il avait un certain...Charisme pour ne pas dire charme. Bien dommage que ça se soit finit ainsi entre nous.

Je relevais alors mon capuchon et cacha mes mèches rousses tout en faisant attention à ne pas croiser un garde même si ça me ferrait plaisir de jouer aujourd'hui quand je vis un attroupement pas possible autour d'une jeune fille pleurant au sol.

Allons donc...Voilà une pleurnicheuse dans tout ces états. Qu'est-ce qu'elle croit? Que la vie c'est le monde des nounours rose et que tout le monde est contents? Non ma jolie, la vie c'est la pire des salope et c'est grâce à ça qu'on devient une femme. Enfin...Au premier regard..y'a encore du boulot pour elle.

Je m'approchais alors curieuse quand je fus prise par un vieux sentiment..La nostalgie. La nostalgie d'aider mes "frères" et mes "soeurs " de l'orphelinat où j'avais grandis...N'ayant servit que de grande-soeur aux plus jeunes ou de "mère" aux tous petits.

Je me faufilais alors à travers ce troupeau rassembler ici et fit des grands gestes avec les bras.

"- Circulez, il n'y a rien à voir bande de curieux! Aller oust faite de l'air!"

Personne ne semblait bouger. Aaaaah...On dirait bien que je vais devoir soulever mon capuchon, ce que je fis avant d'élancer un bref.

"- Bouuuh!!!
- C'est..c'est...C'est ELLE!!!!!!
- Oui c'est moi."

Et là, très étrangement, tout le monde partit se cacher dans une ruelle, un tonneau ou autre. Ah bah je savais bien que j'avais un certain effet...D'attraction? Enfin ici ça serait plutôt de répulsion.

Je m'abaissais alors vers la jeune fille qui pleurait juste derrière moi et posa ma main sur sa tête avant de la frotter fort pour la décoiffer totalement.

"- Arrête de pleurer. Une fille qui pleure c'est moche et ça attire pas les hommes. Lève toi et dit moi ton nom."

Je baissais légérement les yeux avant de voir son tatouage...Phantom Lord. Génial on dirait que j'ai gagnée au loto en l'aidant celle là. Pourtant sa tête ne me disais pas grand chose.

"- Et mouche toi aussi..J'aime pas voir la morve couler sur le visage des gens."

Je lui tendis alors un vulgaire mouchoir en tissu d'une couleur orangé avant de l'aider à se relever. Eh bien, eh bien..Il semblerait qu'elle en ai vécu des choses cette petite.

 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Sam 25 Jan - 14:54

avatar
Invité


Click

Tourne tourne autour d'elle la foule, encerclé, à genoux au sol elle ne peut rien faire. Elle est alors immobile, pleure le coeur empli d'incompréhension en gardant une main fébrile sur son arme difficilement pour ne pas dire impossible a manier dans l'état actuel des choses. En réalité elle n'atend plus grand-chose des événements présents. Elle se renferme sur elle même et c'est comme si tout le bruit autour d'elle commençait à disparaitre peu à peu. En fait, c'est réellement le cas, puisqu'une personne vient de faire fuir la foule la queue entre les jambes.

C'est alors qu'elle sent une main sur sa tête, une main qui la décoiffe dans un geste qui peut sembler peu subtil pour certains. Pour elle ce geste tout bête réveille une bonne part de nostalgie, ça lui rappel "Black Mamba" , cette ambiance bonne enfant bien que les coups fusaient parfois entre mage en bonne rivalité et camaraderie, les rires, mais surtout cette impression éphémère et chaude de sécurité. Elle écoute alors attentivement les premières paroles de celle qui pour elle, vient de la sauver. Pas de lui sauver la vie, il ne faut pas exagérer les citadins ne seraient pas, enfin certainement pas assez fou pour fustiger réellement une gamine de douze ans. Non, juste sauvé de la solitude, de cette impression d'être de plus en plus ignoré par ses proches.

Elle arête donc de pleurer, par contre elle n'a pas le moindre intérêt pour les hommes alors leur plaire elle s'en moque pas mal. Elle respire un bon coup et lui fait un grand sourire, un de ses rares ayant une réelle profondeur, qui n'est pas là par simple politesse.

"Lullaby Orlando actuellement mademoiselle."

Son instinct de survie est suffisamment développé pour éviter de l'appeler madame, ça serait sous-entendre qu'elle est vieille, ce qui en général ne plaît pas aux jeunes femmes. Par la suite elle prend le mouchoir de sa jolie interlocutrice, encore une fois ce simple geste suffit à lui réchauffer le cœur. Elle décide alors de ne pas utiliser ce mouchoir, de le plier délicatement, de sentir son parfum et de le placer dans la poche tout près de son cœur. Elle essaye de ne pas ouvrir son manteau sur une période trop grande, il fait froid et elle ne souhaite pas non plus laisser visibles trop longtemps les stigmates de ses derniers entrainements ou même de son début de lynchage. Puis sort un de ses mouchoirs pour... Vous connaissez la suite.

Une fois essuyé ce qu'il y a de trop, sang compris, par habitude elle sort un petit miroir et du maquillage. Cela peut paraitre absurde, mais oui elle se maquille à son âge. D'un ça permet de cacher les marques de ses insomnies, mais aussi de ses diverses séances de "tir" qui on tendance à lui revenir à la figure, enfin plutôt ses armes avec le recul. Une fois ceci fait, elle range le tout. Pour ce qui est de sa sensation de gêne au niveau de la poitrine elle devra attendre, on lui a fait clairement comprendre qu'on ne réajuste pas cette chose en public. Le problème surtout est que principalement entourée d'hommes dernièrement, personne ne lui a montrée comment mettre bien cette chose qui fait pour elle légèrement office d'élément de torture et ils éludent régulièrement le sujet pour des raisons plus ou moins évidentes. Surtout qu'elle n'a pas du tout demandé à avoir un tour de poitrine précoce, elle aurait été très bien à être une planche à pain comme les autres de son âge ! Enfin soit, elle a mieux a faire que dy penser.

Maintenant qu'elle a réussi à cacher le plus gros des blessures et du reste, elle ne sait pas trop quoi faire face à cette jeune femme. En fait elle ressent immédiatement un immense complexe d'infériorité à la regarder, sans même réussir à comprendre consciemment pourquoi. Surement la différence abyssale de charisme et de confiance en soi qui émane de la femme ?

Debout, elle observe son arme au sol qui dépasse en taille celle des hommes moyens de sa guilde, enfin de ceux qu'elle a côtoyés et se dit qu'il serait peut-être temps de la renvoyer voir ailleurs si elle y est. Elle soulève difficilement le monstre par les poignets, tenir une de ses armes l'aide énormément pour réussir à les renvoyer sans problème là où il le faut. Un cercle magique, Zephir launcher disparait et elle se permet de souffler mollement.

C'est alors qu'elle regarde cette femme, celle qui a éloigné cette foule qui lui a fait du mal, qui lui montre plus de chaleur et d'intérêt pour elle en un instant que certains de ses proches en un mois. Elle réfléchit et finalement se décide bien vite comparé à son habitude, sous son fond de teint ses joues rougissent, elle vient délicatement essayer de lui prendre la main comme le fait une petite fille avec une personne de confiance, avec un grand sourire empli d'espoir renouvelé.
 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Dim 26 Jan - 11:25

avatar
Invité


Click


Retour En Arrière
Feat Lullaby Orlando ~

♦ Lullaby Orlando. Tel était son nom. Cette jeune fille paraissait tellement inoffensive et fragile que je n'arrivais pas encore à me faire à l'idée que c'était une mage...De guilde qui plus est. Il faut croire qu'ils recrutent de plus en plus jeune. Bientôt ça commencera au berceau. Tandis que je l'observais, je la vis se remaquillée devant mon nez comme si de rien n'était. A son âge? Eh bien...La nouvelle génération est vraiment précoce. Même moi je ne touche pas à ce genre de choses. Enfin bon, ce n'est pas comme si sa vie privée m'intéressais réellement. Je m'interrogeais juste sur certains comportements parfois. Je trouvais tout ceci intriguant.

Elle s'essuya alors pendant que je tournais le dos, regardant la ville et tentant de faire une grimace aux villageois encore dans les parages pour les effrayer. De vrais vautours ces gens là. Ils ne laissent aucune intimité à personne.

Soudain, je sentis alors une main se faufila délicatement et discrètement dans la mienne. Sur le coup, je fus plus que surprise. J'avais pour habitude de faire peur au premier clown que je croissais ou alors généralement mes rencontres dans les rues finissaient en combat...Évidement, qui ne rêverait pas de me mettre en prison ces derniers temps?

Je ne sais pourquoi, ni comment, mais je laissais cette fillette faire ce qu'elle voulait. Peut-être parce que ressentir ce que je ressentais présentement me manquais ou peut-être parce qu'au fond, j'en avais tout simplement marre de fuir ou de jouer au méchant avec le premier mage légal que je croisais....Cela me ramenait loin dans mes souvenirs...L'Orphelinat...Les enfants..L'horrible mère supérieur qui me frappais dessus avec une règle géante...Toute mon enfance me traversa en quelques secondes, l'espace de deux battements de cœur.

"- Je vais être très claire avec toi. Faut pas que tu te laisses faire peut importe ton adversaire, il faut que tu te secoues un peu sinon quand tu croiseras un bandit, je ne donne pas chère de ta peau."

Je réfléchis alors quelques secondes à ce que j'allais pouvoir faire pour elle. L'entraîner? Se serait une idée mais dans ma condition impossible...Et puis me voir accompagnée d'une fillette appartenant à Phantom Lord...Les gens pourraient facilement croire que je l'ai kidnapper pour faire du chantage à la guilde. Les pensées humaines sont si prévisibles.

Je m'abaissais alors à sa hauteur en pliant mes genoux et la regarda droit dans les yeux.

"- Quand tu te sentiras prête, tu viendras me trouver. Tu viendras me voir et je t'apprendrais deux trois petites choses sur la vie et sur ta magie...J'ai croiser plus d'un mage utilisant le rééquipement et au vue de tes armes qui disparaissent comme par enchantement...Ta magie est de cette nature."

Comment me trouver? Je pense que n'importe qui cherchant réellement à me voir, serait capable de me trouver.

Après, encore fallait-il que cette fille fasse la démarche. Ce n'est pas en restant dans une guilde légale, protégée de tout, qu'elle apprendra la vie.

Il faudra lui faire faire les diverses expériences de la vie pour comprendre à quel point cette dernière peut nous surprendre et nous baiser.

En attendant...Je ne savais que faire de cette main qui ne lâchais guère son emprise sur la mienne.

 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Dim 26 Jan - 15:48

avatar
Invité


Click

Quand est-ce qu'elle avait enlevée ses gants ? Elle se sent bête à se poser la question, quand elle s'est maquillée bien sûr ! Forcement ça les aurait salies, sans parler du fait que pour la précision ce n’est pas terrible des moufles. Une autre question plus intelligente sur le moment viens alors à son esprit, pourquoi ont-ils si peur d'elle ? Elle regarde le visage de celle qui l'a sauvée en quelques sortes, elle ne semble pas si méchante ou horrible. Elle se doute que les gens par habitude ont peur de choses puériles ou incompréhensible pour elle, mais elle semble tout à fait ravissante et pas particulièrement mauvaise. En même temps, dans le fond elle se doute qu'au vu des événements présents, elle ne peut pas être impartiale sur le sujet.

Elle prend la parole alors, si elle se laisse faire alors elle ne résistera jamais à la jungle urbaine dans un sens. Elle en est tout à fait consciente, mais dans l'autre, pourrie gâté par une sécurité et une fraternité débordante aussi loin qu'elle peu s'en rappeler, pourquoi devrait-elle se méfier ou être brut de décoffrage ? Les guildes protègent leurs membres avec acharnement, parfois même subtilité, mais cela reste tout de même une défense induite. Son tuteur présent, Speedy, lui essaye au mieux de la laisser vivre par elle-même, pour qu'elle comprenne qu'il ne sera pas toujours la pour la sauver. Sa dernière et première vraie mission avec les bandits échapper en est un parfait exemple.

"Oui."

Cela ne voulait pas dire grand-chose en fait en tans que réponse... Un petit instant, est-ce une idée ou la dame à regarder son tatouage de guilde d'un mauvais œil, comme une gêne ? C'est surement son esprit qui lui joue un tour en effet. Enfin peut-être que non, dans tous les cas Lullaby commence à réfléchir de manière intense. Au final, que veut-elle ? La protection anonyme et puissante d'une guilde ? Non, elle envisage une guilde de mage, plus comme une grande famille et finalement surement à cause d'elle, cela n'est pas le cas. Peut-être qu'elle est trop passive... Non, c'est sûr en réalité, mais elle sait aussi qu'elle n'y peut rien si elle est ainsi.

Alors que la femme s'abaisse à son niveau et la regarde dans les yeux, elle la trouve encore plus belle... Et plus important elle la trouve aussi plus investie pour elle que n'importe qui depuis "Black Mamba". Est-ce que c'est cela qui lui manque, l'impression d'être une personne et non d'être un membre parmi plein d'autres ? Est-ce que c'est ce manque de reconnaissance, le fait d'être simplement oubliée qui la tiraille ? Qu'est-ce qui est le plus important, l'individu ou le groupe ? Mais surtout, pourquoi pour la première fois depuis longtemps semble-t-elle pouvoir prendre une décision sans y réfléchir des heures durant ? Pourquoi tans d'enthousiasme... De... Précipitation ?

Peut-importe le pourquoi du comment, pour toute réponse a son interlocutrice, elle sort son pot de fond de teint et essaye de masquer son tatouage avec. Elle n'est pas sûre que l'on peu masquer un tatouage de guilde ainsi et de toute manière peu importe l'effet, tout de suite c'est le geste qui compte. C'est alors qu'elle prend la parole avec un petit sourire timide et amusé par... elle-même en réalité.

"C'est drôle, c'est la première fois que je prends une décision de ce genre en moins de six heures."

Elle arrive même à en rire, bon un petit rire timide, mais tout de même. Elle est en manque de choses a mâché, elle vérifie son sac et est heureuse de constater que malgré leurs petits jeux il n'ont pas... presque pas abimer le contenue de celui-ci. Elle en sort donc une mangue et la croque avant de reprendre la main de la jeune femme avec la main qui n'a pas de maquillage pour ne pas salir.

"Cinq fruits et légumes par jour."

Dit elle d'un ton bien trop sérieux pour les circonstances présentes, enfin c'est un autre problème. Enfin il serait temps qu'elle réponde, enfin plus ou moins, à son interlocutrice.

"Doit-on réellement attendre ? Je vais devoir faire une lettre de remerciement et d'excuse à la guilde ? Tu comptes me dite ton prénom à un moment donné ou un autre ?"

Après avoir dit ça, elle se colle à elle avec un grand sourire, un de ses rares qui exprime une réelle joie de vivre... Décidément dernièrement ils ne sont plus aussi rares.
 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Lun 27 Jan - 10:13

avatar
Invité


Click


Retour En Arrière
Feat Lullaby Orlando ~

♦ Me voilà dans une situation bien difficile mais pour je ne sais quelles raisons j'aimais ça. Très étrangement, j'avais la net impression que je n'arriverais pas à me défaire de Lullaby qui était devenue bien trop proche de moi. Parlant de proximité elle venait d'énoncer le fait d'adresser une lettre d'excuse à sa guilde et venait de camoufler le tatouage de Phantom avec un pot de fond de teint. La voyant faire, je me sentis amusée et je ne pus m'empêcher de rigoler.

Voilà donc une décision de prise. Elle voulait me suivre. Etait-ce vraiment une bonne chose pour une jeune fille de son âge de me suivre dans mes aventures? Après tout elle pourrait certainement apprendre plus de choses en me suivant dans mes tranchées plutôt que de se cacher derrière une table en bois massif dans une guilde.

Elle me fit alors la remarque de mon nom. C'est vrai. Je ne m'étais guère présenter devant elle encore. Nous avions discuter, elle s'était présenter mais je n'en avais pas fait de même.

"- Enya...Enya Taylor. Mais si tu veux me suivre...Du moins si tu penses pouvoir me suivre en cachant ton tatouage ne te donne pas la peine d'écrire des lettres d'excuses. Après tout tu ne leur ai pas redevable pour l'instant mais je te préviens, si tu me suis..Tu plongeras dans l'illégalité mais la liberté de pouvoir faire tout ce que TOI tu veux. Sans personnes pour te gêner. Tu trouveras plus de personnes prêtes à t'aider que prête à te laisser mourir seule dans un coin. Alors? Si ça te convient suis moi. J'ai des petits projets en tête que je t'expliquerais en route si tu veux."

Je lui tendis alors ma main. Si elle la prenait, c'était signe d'accord et signe qu'elle serait prête aux sacrifices car dans ce monde..Nous n'avons jamais rien sans rien.

"- Sache une chose. Je suis recherchée ...Oui ça sert de le savoir mais je compte bien monter une guilde très prochainement..Ou un groupe. Rassemblant divers individus n'ayant peur de rien et toujours prêt à s'entraider..C'est ce que je recherche."

Je me retournais en posant mes mains sur mes hanches et jetais un oeil satisfait en la direction de la guilde de Phantom Lord.

Ne m'en veuillez pas...C'est de bonne guerre.

 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Lun 27 Jan - 11:54

avatar
Invité


Click

Lullaby, en principe une partition très difficile a changé et pourtant en même pas un instant sa vie est bouleversée. Est-ce qu'elle le regrettera ? Peut-être ou non, dans l'immédiat elle a ce qu'elle souhaite et c'est déjà bien assez pour elle. Tout ce qu'elle demande, c'est que son image se reflète dans les yeux d'une autre personne et... Des fruits et légumes frais, oui elle a une dépendance pour cela, mais c'est un autre sujet. Elle n'était pas exactement d'accord sur un point en réalité, elle leur est redevable tout de même.

"Ce n'est pas exactement vrai, ils m'ont nourrie, logé et blanchi depuis que Black Mamba c'est dissoute... Enfin Speedy l'a fait... et en plus, il m'achète des fruits et légumes. Enfin ce n'est pas urgent dans tous les cas."

Elle appuie ses paroles en croquant une nouvelle fois dans sa mangue, la peau a au moins l'avantage d'éviter que le fruit ne se désagrège dans sa main. D'ailleurs son stock de fruits et légumes a grandement diminué. Bien qu'elle ne soit pas particulièrement matérialiste, elle est consciente du fait qu'elle n'ira pas loin sans argent, son stock de maquillage et sans quelques affaires de rechange. Elle réfléchit alors, est-ce qu'il vaut mieux prendre des affaires ou vivre au jour le jour ? Finalement, elle se demande comment elle doit réagir maintenant, une longue minute plus tard, même après qu'elle a parlé de son intention de créer un groupe ou une guilde elle n'a pas encore dit autre chose. Suite à ses délibérations mentales elle fait un grand sourire et énonce le résulta de sa réflexion avec un sérieux indéniable dans le ton de sa voix, ce qui semble cruellement manquer dans la réflexion elle-même en fait.

"Maitresse pourrait porter à confusion et mademoiselle Taylor serait trop formelle, surtout que tu es recherchée. Alors ça sera grande-soeur."

Une fois énoncé cet arrangement autoproclamé et accepté de manière unilatérale par Lullaby.

"Dit grande soeur, je peux aller prendre quelques affaires avant de partir ? Speedy n'habite pas à la guilde, il a un appartement qu'il loue à la périphérie."

Une fois sa question posée elle finit son fruit puis s'essuie la bouche et les joues pour ne pas se salir ou la salir. Par la suite ce n'ai plus la main, mais carrément tout son bras qu'elle entrave enlacé, contre elle et collant sa joue contre Enya avec un air serein. Est-ce cela pour elle de goûter au bonheur ?
 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Mar 28 Jan - 7:46

avatar
Invité


Click


Retour En Arriere
Feat Lullaby Orlando ~

♦ A l'entente de sa réponse je ne pus m'empêcher de lâcher un soupire. Ce n'était pas un de ces soupirs de désespoir mais plutôt un qui signifiait que l'on se sentait quelque peu rassurer par notre situation.

"- Si tu te sens dans l'obligation d'écrire une lettre...Fait la. Il ne faut jamais rien regretter dans la vie, cela finit par nous bouffer de l'intérieur. Donc si tu veux écrire ta lettre d'excuses, fait la donc, ce n'est pas moi qui vais m'y opposer."

C'est alors qu'elle chercha une façon de m'appeller...Ou de me nommer.

"- Maitresse pourrait porter à confusion et mademoiselle Taylor serait trop formelle, surtout que tu es recherchée. Alors ça sera grande-soeur"

Je souris à l'idée même si "Maîtresse" était un mot quelque peu plaisant et mettant en avant mes futures qualités et mon futur statut...Bon d'accord je m'avançais grandement car l'avenir, même proche, était encore un certain. Mademoiselle Taylor...Là encore c'était idyllique mais il était vrai que ce n'était pas très pratique pour notre prochaine aventure. Quand au "Grande-soeur"...J'y étais habituée depuis longtemps donc ce fut finalement celui là qui fut retenue alors de cette rencontre singulière.

"- Grande-soeur...On dirait que je viens de d'adopter dis comme ça..C'est assez particulier, fis-je en rigolant"

C'est alors que l'on resta l'une face à l'autre, se regardant dans le blancs des yeux tandis que je voyais la petite lumière étincelante dans les yeux de Lullaby...Ou de ce que je devrais considérer comme ma cadette.

"- Dit grande soeur, je peux aller prendre quelques affaires avant de partir ? Speedy n'habite pas à la guilde, il a un appartement qu'il loue à la périphérie
- Oui vas-y, je t'attendrais ici de toute façon mais une fois que tu seras prête, nous partirons. Au passage dépose un mot à ton..Ancienne guilde. Nous nous chargerons de leur envoyer une lettre plus tard. Et n'oublies rien, je ne me vois pas revenir ici prochainement. Nous avons une longue route qui nous attend..Petite soeur"

Je frottais sa tête une dernière fois avant de lui faire signe de partir avant que quelque chose ne me tombe dessus. La vie n'est jamais sans surprise et tout se déroulait étrangement trop calmement pour moi...Pas de mages de Phantom, pas de gardes dans le coin...Il faut croire que ma journée s'est déroulée sans encombres pour une fois. C'est assez rare je dois avouer.

"- Aller c'est partit. Le monde n'attends que nous! criais-je en levant les bras"

Pour la première fois depuis longtemps...J'étais de nouveau heureuse.


Spoiler:
 

 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Mar 28 Jan - 13:19

avatar
Invité


Click

Bien sûr, Lullaby étant encore une enfant, elle n'a pas encore totalement embrasser le concept de liberté et est plus habituée au contraire à obéir aux adultes. La réponse d'Enya la plonge alors dans une subtile confusion entre ce qu'elle peut faire et ce qu'elle doit faire. Perdue un petit instant dans son esprit, elle n'avait pas du tout soulevé le point que sa grande-sœur avait mis en avant. De toute manière elle aimerait que ce soit officiellement le cas, cela voudrait dire qu'elle a véritablement retrouvé une famille à défaut de retrouver ses propres origines.

Dans tous les cas, elle fera d'une pierre deux coups, Speedy de par sa magie d'Hermes est habitué à jouer les messagers et passer son temps libre à surveiller les membres les plus jeunes et fragile pour s'assurer discrètement qu'ils n'aient pas de pépins, quand il n'est pas directement le tuteur de certains d'entre eux. C'est pourquoi elle a directement tourné le dos au quartier général de la guilde pour aller à la périphérie de la ville et enfin entrer dans le logement de son tuteur.

Elle a simplement fait un signe à sa grande-sœur pour lui signifier qu'elle ne sera pas longue, une fois dans sa chambre aménagée au grenier elle prend ses affaires, heureusement que le propriétaire ne passe pas souvent vérifier l'état de son immeuble... Peut-être qu'en réalité il laisse faire, car il a confiance en Speedy ? Allez savoir, dans tous les cas elle met ses affaires dans un grand sac de randonnée, c'est-à-dire ses livres de cours pour continuer à étudier tout de même, des vêtements, quelques sous-vêtements supplémentaires, une boite de maquillage bien remplie et c'est déjà bien.

Puis elle pose le tout, s'installe à la table de la salle à manger et pose une feuille blanche sur la table en se voulant le plus discrète possible. Sauf qu'elle ne le fut pas assez il était déjà derrière elle.

"Ce n'est pas la peine de gâcher du papier."

Surprise la petite se retourne, ne sachant pas trop quoi faire devant son tueur qui n'avait même pas pris la peine de se changer, toujours dans un pyjama ridicule avec bonnet à pompons. C'est complètement inutile contre un mage de ce niveau comparé au sien, mais pour montrer sa détermination elle convoque l'une de ses armes magiques et la pointe difficilement sur son torse. Speedy soupire par principe puis pouffe de rire, avant finalement d'aller la décoiffer avec sa main. Décidément qu'avez-vous aujourd'hui avec les cheveux d'une pauvre demoiselle les adultes ?

"Je reviens de mission, malheureusement je me suis assoupie jusqu’à ce soir, une fois réveillé je vais lire ta "lettre", la mettre au feu et aller voir la guilde pour les prévenir."

Pour toute réponse, Lullaby dans un élan vient se blottir contre celui qui fut si longtemps son tuteur et son seul véritable ami dans cette guilde. Elle fait repartir son arme qui est donc inutile et se laisse enlacer. Puis une fois cette scène touchante, mais tout de même assez rapide terminée.

"Au revoir et merci pour tout."

Et c'est alors qu'elle s'essuie les yeux et que le mage de Phantom Lord retourne se coucher, il va certainement se faire enguirlander le soir venu. Lullaby referme derrière elle, une fois ses affaires de nouveau sur son dos et elle laisse son double des clefs dans la boite aux lettres en repartant pour rejoindre Enya, en croquant un citron entier elle va lui tenir la main et pars vers un nouveau lendemain.
 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   Mer 29 Jan - 9:07

avatar
Invité


Click


Retour En Arriere
Feat Lullaby Orlando ~

♦ Elle revenue. Au fond ce ne fut pas une surprise mais une petite partie de moi aurait penser qu'elle aurait pris la fuite voyant une étrangère lui proposant de partir en voyage avec elle. Mais non, elle était bien au rendez vous, chargée comme une mule. Heureusement que je lui avais dis de prendre le strict nécessaire pour ce voyage mais bon si c'est cela toutes ses affaires et qu'on est pas à déménager un lit, quatre meubles, une salle de bain toute entière...C'est toujours ça de gagner.

S’accrochant une nouvelle fois à moi, Lullaby avait prit depuis quelques minutes cette habitude. C'est comme si j'avais un cadenas et que je ne pouvais plus aller nul part sans elle.

Est-ce que ça allait poser problème? J'allais en faire l'expérience par moi même dans quelques instants car tandis que j’analyse ma nouvelle situation, nous nous dirigions toutes les deux vers la gare, prêtes à prendre le premier train pouvant nous emmener loin de cette ville.

"- J'espère que tu n'as rien oublier."

Et puis quand bien même? C'était ses affaires pas les miennes, ce n'était donc pas à moi de m'en occuper. Nous prîmes alors les premiers sièges pour s'installer confortablement avant de voir plusieurs passagers arrivés à notre suite.

L'une à côté de l'autre, je détournais mon regard pour regarder par la fenêtre. Qu'avais-je fais? Etait-ce une bonne idée d'avoir pris cette petite avec moi? Serait-elle prête à affronter tout ce que j'ai affrontée ou pourrait affronter dans un avenir proche? Allait-il falloir que je m'occupe d'elle? J'avais tant de questions qui défilaient dans ma tête. Moi qui avait fuis les guildes ou les groupes pour le côté relationnel et humain, me voilà coller à une gamine.

Etait-ce vraiment une bonne chose? Allais-je pouvoir subvenir à ses besoins tout en me faisant pourchasser de partout et en accomplissant divers travaux aux quatre coins du continent? Au pire...Je pourrais toujours l'emmener avec moi, pour qu'elle apprenne, qu'elle comprenne que tout n'est pas rose et que l'on peut pas toujours être sauver par une tierce personne. Il arrive des moments où il ne faut savoir que compter sur soit même et ses compétences.

Le train se mit alors en route. Ce départ annoncer beaucoup de choses nouvelles pour moi. Tandis que j'allais être aux côtés de cette jeune fille, j'allais également apprendre à cohabiter avec une autre personne plutôt que des démons...Cela allait être un nouveau départ pour elle, comme pour moi. Une nouvelle vie s'annonçait tout juste.

Un nouveau début.

Reste à savoir qui aura plus d'influence sur l'autre? Mon côté démoniaque la poussant dans l'illégalité ou son côté câlins me redonnant envie de profiter de la vie et de la croquer à pleine dent comme elle croquait ses fruits depuis notre rencontre.

A croire que si on monte réellement un groupe...On va devoir investir dans les fruits...

Je souriais d'un air serein et repris mes petites habitudes de regarder le paysage défilant alors que nous nous avancions vers une nouvelle aventure.

Spoiler:
 

 MessageSujet: Re: Gentils petits galopins et foule vindicative... [PV: Enya Taylor]   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Prix de La Liberté [Event Fairy Tail : Nathaniel , Natsu Dragneel, Lucy Heartfilia & Enya Taylor]
» sos petits caniches toys doivent etre euthanasiés !!! HELP !
» Les petits santons ;-)
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» Les petits cailloux d'amour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Archives :: Archives RP :: Arc 5