08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]
 MessageSujet: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyVen 24 Jan - 17:37

[PNJ] Casperita
[PNJ] Casperita

PNJ

Click


♦ Battle Royal ♦
♠ Rp Rencontre ♠



L'un n'était pas très malin dans un élan soudain alors que devant lui les flammes continuent de danser.

L'autre était à l'affut, fier et assassin quand son regard perçut la fumée qui s'élevait. Quand en un instant le peu malin fut localiser. Une avancée dans les airs pour le laminer.

Le pas très malin fut néanmoins un peu plus futé, en éteignant soudainement le feu pour les enfumer, aveugler.

Fuir ou combattre ?
Faites vos choix !

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyDim 26 Jan - 20:35

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Le Corbeau et le Renard
La fourrure croque de ses dents


Un corps qui court dans la forêt, les feuilles poussées par les bras, les jambes frappant les branches sèches tombées des arbres, un souffle qui se fait faible, une magie qui enveloppe le corps doucement pour empêcher l’odeur de sortir, une magie qui se fait calme pour ne pas la faire détecter ; une sorte de couche illusoire par purification entre autre. Un bruit. Et puis quelque chose. Je m’arrête. Je sens. Je saute sur une branche en m’adossant au tronc de l’arbre, fermant les yeux. Une prise de respiration, j’attends doucement, je souffle, provoquant une perte de respiration dans mes poumons, ajoutant des particules de magie à ce souffle. J’attends encore et encore.
Cinq minutes sont passées.
Non, sept minutes maintenant. Les particules magiques éclipsées plus tôt reviennent s’accrocher à ma peau et remonte à ma bouche, venant s’épuiser dans mes poumons. Il y a évidemment quelqu’un de l’autre côté de la forêt. Mais ce feu qui commence à se développer me semble plus important, plus idiot, plus indispensable à éteindre. La personne derrière moi semble plus forte, plus puissante, oui, c’est cette personne. Mais elle est plus intelligente, plus brave, plus forte. Cette personne mérite d’aller plus loin. Par contre, l’intelligence inconnue qui a allumé ce moyen de détection, c’est autre chose. Complètement autre chose. Je force la branche sur laquelle je suis assis pour me relever. Puis saute. Mes jambes recommencent à courir, la chaleur se fait horrible. Pourquoi ? Trop habillé. Oh Damaz, Damaz, Damaz. Être trop dangereux que tu es. Je déboutonne le bouton de mon pantalon, descend la braguette, enlève mes baskets, et suit par le pantalon. Alors que le tissu de jean descend petit à petit, il fait découvrir un short de couleur vert. Un vert foncé. Quelle idée de mettre un short sous un jean ? Une idée fantastiquement horrible. J’amène le tissu enlevé à mon cou et le frotte contre ma peau. Je lève doucement mon t-shirt et de nouveau j’essuie mon buste avec, puis la même chose avec ma nuque et mon visage. Un sourire horrible en coin sur le visage, et je jette de nonchalance le vêtement contre un arbuste, prenant soin de faire disparaître ma couche magique de ma peau. Je continue de courir dans la direction de la fumée. Il ne reste plus beaucoup de mètres. J’active de nouveau mon pisteur d’odeur et abandonne la course pour la marche.

Mon bras bouge une feuille ; Aaron. Il remarque une présence. Idiot que je suis d’avoir bougé une branche trop vieille : elle a craqué. Le jeune homme augmente son attention après avoir entendu ce petit bruit. Ses oreilles semblent se dresser. D’une manière non commune, il éteint le feu créé plus tôt, il y a une dizaine de minutes, voire plus en fait. De ce fait, la fumée s’épaissit, elle prend place, elle s’impose, et tout le terrain fini par être recouvert de cette chose noire. Le corps du blondinet est recouvert par l’air mauvais qui vient de prendre place au milieu de l’air pur. A l’intérieur, la respiration doit se faire insoutenable. Je pourrai peut-être bloquer l’extérieur et attendre qu’il meurt d’étouffement et à ce moment-là il en sortira tout seul ? Il préfère donc rester cacher… S’il voulait rester cacher, il ne fallait pas montrer sa position avec cette fumée idiote. Je souffle. Bon…
Slicer. Double. Triple.
Je frappe du poing le tronc de l’arbre plein de vie. Deux demi-cercles, arcs, lames, nom de toutes sortes, sortent de celui-ci. Puis une troisième lame par un nouveau coup. Les projectiles entrent dans le nuage et crées un tube sous la fumée. L’une à la verticale, l’autre en diagonale un peu plus sur le côté… Et une nouvelle lame en retard se crée, à l’horizontale cette fois-ci.
Dispersion.
La fumée se disperse d’un coup par la purification. Les techniques sont proches de leur cible. Ca commence.


Les plumes semblent noires


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyMer 29 Jan - 21:36

Anonymous
Invité


Click

Le Corbeau et le Renard


Un craquement. Je me doutais bien que le feu amener des gens. Mais je ne pensais pas si tôt. Je n'ai même pas eu le temps de me sécher. Pour camoufler ma présence, j’éteins le feu rapidement. Comme ça pas de soucis. Il vaut mieux savoir à qui j'ai affaire et, sachant que la majorité des mages présents sur l'île sont plus puissant que moi, il est plus prudent de s'enfuir que de combattre.

Ouvre toi, porte des esprits, viens à moi, Pégasus !

Le plus discrètement possible, j'invoque l'esprit du pégase à la rescousse. Je grimpe sur mon dos puis m'envole, suivant la fumée vers le haut pour éviter d'être repéré. En un instant, la fumée se dissipe et trois croissant de lune puissant traverse la zone où je me trouvais il y a quelques secondes. Un coup de chance. Maintenant que la vue est dégagé, je peux apercevoir mon adversaire. Chris. Un des membres de la triades. C'est triste a avouer, mais je n'ai pas la moindre chance face à lui. Je dois partir de plus belle, sans mes poissons, laissés tristement à l'abandon. Enfin, ça, c'est ce qu'il croit. Je vole au dessus de lui puis longe la plage.. Pour le ralentir, sans utilité profonde, je décoche mon boomerang, calcule l'angle, puis le lance en direction du mage de la triade. Une centaine de mètres plus loin, je commence une descente rapide pour toucher le sable de la plage. En accéléré, je révoque Pégasus puis invoque Scorpio, le plus puissant de mes esprit, Hercules.



Aucun dialogue, comme à son habitude.

Hercules, bats ce mage, mais prends garde, il est très fort.
...Bien.

Ah ! Une réponse aujourd'hui ! L'esprit puissant sort son bouclier mais ne dégaine pas son épée. Il prépare un sort. Il lève sa main, comme pour invoquer le ciel et crée un éclair qu'il tient fermement dans sa main. Il vise Chris puis lance son attaque avec rage. Même si Chris est puissant, s'il se reçoit cette attaque de plein fouet, il n'en sortira pas indemne.


Spoiler:
 

 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyVen 31 Jan - 23:46

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Le Corbeau et le Renard
La fourrure croque de ses dents


Il n’était plus là, envolé. Au sol, les cratères des lames envoyées, à gauche rien, à droite non plus. En haut ; pégase. Aaron, l’incarnation, l’esprit, la clef Pegasus, aux mains d’un constellationniste de Blue Pegasus, c’est une image et une ironie parfaite. Il se dirige vers le Nord de l’île. Je ne le lâcherai pas, il peut en être certain. Je me retourne, prêt à décocher mon genou d’un appui pour courir, et arrive sur ma tête un objet en bois qui me tombe sur le front. Je m’écrase la main contre la zone touchée, plis les genoux, regarde au sol, et reste de marbre. Je percute la chose de la semelle de mes baskets avec rage. Je. Mais. Sale petit con t’as intérêt à revenir ici tout de suite que je te défonce la gueule. Ça fait mal bordel !
Mes jambes recommencent la course en forêt : l’envoi des bras pour dégager les feuillages, les sauts pour éviter les branches, les appuis pour éviter de rester dans les crevasses. Moins de deux minutes et nous nous retrouvons face à face, sur la plage.
Imbécile que tu es.
Je suis trop mécontent, trop sérieux, trop hargneux pour montrer un manque de souffle possible d’une course sous cette chaleur. Le jeune homme invoque de nouveau un esprit. Trop faible pour en invoquer deux à la fois ? Il est dans ma guilde et je ne connais rien de lui. C’en est presque pathétique de ma part. Son regard est déterminé en tout cas. J’aime ça. Il semblerait que son esprit puisse invoquer la foudre. Je suis pas dans la merde moi… l’éclair lancé dans les cieux depuis la terre retombe de nulle part, comme si la matière était apparue d’aucune autre matière que l’éthernano lui-même. C’est un utilisateur de la magie des constellations. Il ne modifie pas, il ne transforme pas : il crée de rien.
Peu de temps pour esquiver. Est-il directionnel ? Direct ?

« Water Make ; Bouclier d’Hercules ! »

De ma main nait le bouclier de l’esprit céleste Hercules lui-même. Je bouge sur le côté en le positionnant rapidement au-dessus de ma tête. Le coup approche, violent qu’il est.
Fusion des magies
Augmentation de la force du bouclier, position horizontale ; la chose frappe avec violence et ardeur. Je finis ma roulade à terre, jette le bouclier au sol, et commence à gueuler.

« Chaud ! Chaud chaud chaud chaud ! C’est chaud bordel ! »

Je finis par rire, doucement, alors qu’une partie de ma paume est brûlée en partie. A la fois par le poids de l’objet, par la chaleur qu’il a dégagé, et par la force que donnait l’éclair en action. Et j’entame la conversation, tout aussi en douceur, attendant quelques petites millièmes de secondes entre chaque mot, chaque respiration.

« Tu as été idiot d’allumer un feu, Aaron. C’est un des meilleurs moyens de se faire remarquer. »

La prochaine vague arrière arrive. Pression du pied sur le sol, encrage de la matière dans le sable, je continue à papoter tout en ajoutant ma magie au sable à l’intermédiaire de mon pied. La houle repart et déclenche le moment de l’attaque. Nouvelle frappe au sol et des fouets viennent agripper les deux membres inférieurs de l’esprit pour l’empêche tout mouvement. Des yeux qui s’ouvrent, l’eau engouffrée dans le sable se relève et s’étale sur le métal de la chose. Je lâche l’étreinte à ses pieds pour le permettre de bouger. Saut en hauteur grâce à la pulsion de l’air sous ma semelle, corps qui s’interpose entre le jeune constellationniste et le soleil, à plusieurs mètres du sol, cercle magique activé, énorme canon d’eau attendu. Mais alors que le leurre aquatique s’apprête à détruire et fendre l’air sur son passage, claquement de mes doigts qui retentissent, pour une explosion de l’armure céleste.


Les plumes semblent noires


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés



_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyMer 5 Fév - 22:24

Anonymous
Invité


Click

Le Corbeau et le Renard


Comme je m'en doutais, une attaque lancées comme ça ne peut pas faire tomber un des leader de Blue Pégasus. Cela ne m'étonne pas. Il a créé un bouclier assez puissant pour encaisser la technique magique d'Hercules. Le sable est soulevé dans la déferlante, apparu suite au choc des deux magies. La mer semble calme, comparait à tous les combats qui doivent se dérouler. Je me demande qui se bat contre qui moi...C'est sûr que Abigail est encore en course. Tout comme Kôta d'ailleurs. Ces trois là risque de finir dans le top 3.

Chaud ! Chaud chaud chaud chaud ! C’est chaud bordel !

Malgré sa réputation, l'attaque du demi-dieu l'a tout de même atteins et c'est une bonne chose. C'est la preuve que j'ai une chance de pouvoir l'abattre. Chris se calme, me fixa puis commença a discuter posément.

Tu as été idiot d’allumer un feu, Aaron. C’est un des meilleurs moyens de se faire remarquer.
Je sais bien, mais en même temps ça m'a permis de tomber sur toi et de pouvoir me débarrasser des plus forts direct !

Je bluffais. En réalité, je me doutais que quelqu'un allait venir mais je ne pensais pas si vite. Et non, je ne compte pas me débarrasser de lui. Je vais essayer d'évaluer son niveau et si je comprends que je ne suis pas apte pour le battre, je décampe illico ! Un deuxième assaut survient. Tout d'abord, il empêche hercules de bouger en agrippant ses jambes, ensuite, il engouffre l'esprit sous une masse d'eau. Et pour terminer il saute en l'air, prêt à lancer l'attaque. Un son bref se fait retentir et une explosion s'en suit. Je tourne le regard en direction de cette dernière, oubliant Chris un instant. Un instant de trop apparemment. Ayant a peine eu le temps d'apercevoir Hercules, j'entends comme un jet d'eau puissant. Je lève la tête et je n'en crois pas mes yeux. Comment cela est-il possible ? Un canon à eau sortant des paumes d'un jeune homme comme lui ? Je rêêêêêêêêêêêêve !

Réflexe humain, je me recroqueville sur moi même et je ferme les yeux très fort. J''attends quelques secondes me je ne ressens rien. Plus un bruit, la technique s'est estompée. J'ouvre les yeux fébrilement pour voir Hercules, tel un héros, brandissant son bouclier à l'horizontale. Malgré la violente secousse de toute à l'heure, l'esprit est toujours là, fier comme un guerrier digne de ce nom. Il me regarde et me montre, de son doigt, son poignet, m'indiquant la fin de l'invocation.

Merci beaucoup Hercules !

Il se dissipe dans un écran de lumière. Je me doute que de toute façon, même lui avait atteins ses limites. Bon, Chris est en face de moi et sa magie de l'eau ne m'aide définitivement pas. C'est un mage puissant utilisant des attaque à distance violente. Le corps à corps marchera sans doute mieux. Il est temps d'opter pour une stratégie plus aggressive.

Tu es très doué Chris, mais comme tout mage tu as forcement un point faible et je le trouverais ! Ouvre-toi, porte des esprits ! Viens à moi, Pavo !

Un éclat lumineux et l'esprit est là, plus splendide que jamais. Pavo est vaillante et si elle se bat de tout son cœur, elle peut l'avoir.

Coucou Aaron chou !
Content de te voir Pavo ! Cette fois, un membre de la guilde est notre ennemi, je compte sur toi !
Bien sûr chéri ! La Faucheuse !

Dans une danse effrénée, Pavo lance ses plumes, pour ensuite bondir en direction du mage aquatique. Une fois a sa hauteur, elle enchaîne les coups de pieds, dansant comme une ballerine pour le grand damne de Chris. Espérons que l'esprit du Paon puisse contenir sa puissance.

 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyJeu 6 Fév - 19:38

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Le Corbeau et le Renard
Et le Pavé


Entre la lumière du Soleil et le mage blond, mon seul corps faisant illusion de l’obscurité et empêche toute vue du bas. Alors que la technique démarre pour s’écraser contre le violent jeune homme, l’esprit ayant normalement dû exploser depuis l’intérieur de son corps s’interpose entre la cible et l’attaquant. Il est résistant, c’est clair. Je retombe sur le sable, doucement, réduisant ma poussée par le plie de mes jambes et la prise sur le sol de mes doigts. Alors que l’esprit semble repartir au plus profond du chemin menant vers les cieux, j’utilise les vents alentours pour faire un grand saut vers l’arrière en n’en utilisant qu’un seul ; garder la distance. Le regard du constellationniste reste posé sur moi, comme tout à l’heure, une habitude est en train de naître ? Aucun idée, mais c’est désagréable à mon avis. Il doit sûrement réfléchir. Et moi, est-ce que je peux réfléchir ? Non, je ne crois pas. Ses techniques sont beaucoup trop aléatoires pour que je puisse réfléchir à quoi que ce soit. La seule chose que j’ai l’impression de savoir, c’est que le terrain n’est pas qu’en ma faveur, mais en la sienne aussi. Tout ce que je peux espérer, c’est le mettre à terre au plus vite, lui faire bouffer ce sable jaune, le lâcher à la mer, faire ce qu’il faut, mais le sortir du jeu tout de suite. J’aimerai tellement regarder en arrière, quitter ma position pendant quelques secondes, pour vérifier si ça bouge déjà de l’autre côté. Mais ce n’est sûrement pas productif. Si je tourne la tête il pourrait en profiter pour m’attaquer, si je fuis il restera en lisse. Moi ? Fuir ? Rigole, oui, rigole. Mais moi je ris aussi, d’un petit sourire.
Le bougre doit forcément se demander pourquoi je garde ma distance. Pourquoi ? Pourquoi… Oui, pourquoi ? Il doit être comme tous les autres, se dire qu’un mage élémentaire ne sait combattre qu’à distance. Laisse-moi rire ! Lasse-moi rire Aaron !

« Tu es très doué Chris, mais comme tout mage tu as forcément un point faible et je le trouverais ! »

Invocation d’un nouvel esprit. Une jeune femme au corps assez humanoïde et pourtant recouvert de plumes aussi vertes les unes que les autres. Pégasus, Hercules, Pavo. Quatre. J’en ai vu quatre. Mais je ris, encore une fois, d’un petit sourire stupide. Je ne te méprises pas Aaron, je te trouve seulement trop gentil, trop jeune, trop… normal ? Daryan Chris Illunar. Le moi d’aujourd’hui ne peux être vaincu par la recherche d’un soit disant point faible. Le moi d’aujourd’hui ne le laissera plus jamais traîner au sol et battre attaché à un mur. Le moi d’aujourd’hui écrasera tout le monde qui se met devant moi ! Le moi d’aujourd’hui montrera sa supériorité. Effectivement il y a peu le corps à corps semblait être ma faiblesse. Mais grâce à une certaine jeune – et jolie – femme de Fairy Tail, c’en ai devenu autre chose. Aaron, je suis une tour. Une tour de Diamant. Laisse-moi rire de nouveau de tes actions stupides. M’attaquer au corps à corps revient à creuser encore plus l’écart de distance.

L’invocation s’approche de moi et commence ses coups, lançant plumes tranchantes et voltiges de ses pieds. Esquive à droite, esquive à gauche, la joue qui se fait taillader doucement et le sang qui coule. Mon index et mon majeur, collés, touchent doucement mon visage. Le rouge sur mes doigts s’essuies contre mon t-shirt.

« Assez ! »

La mer se déchaîne, le sable tremble, une tornade d’eau jaillit autour de moi, tranchant la jeune femme et la propulsant hors de la zone. Cette technique a pour but de créer une muraille sous forme de tour, de torrent, de tube, de tornade, de tout ce qui pourrait y être caractérisé, autour de l’utilisateur. L’eau tourne tellement vite que l’introduction d’une matière quelle qu’elle soit est impossible. Essayez seulement d’y entrer de vous-même et je ne donne pas cher de la déchirure de votre peau.
Wave
Alors que la jeune femme est à quelques mètres – deux ou trois – du tourbillon, celui-ci faible, doucement, sûrement. Ne vas pas croire que c’est une invitation à y entrer. L’eau se développe et se concentre. D’un coup, elle tourne un tour de plus, et se repend partout sous la forme d’une vague d’environ deux mètres de haut en ayant pour épicentre mon corps. Et le pavé se fait éclater ?
La vague menace de haut la jeune femme.

« Sword Birth ! »

Je frappe le sol. Et sur toute la zone entre moi et la mère, au milieu Aaron et Pavo, j’invoque, ô eau divine, ton semblant de lames qui sortira du sable pour trancher ce que tu veux, devenant le nouveau sol non-palpable de la zone.


Sur brochette


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyDim 9 Fév - 20:13

Anonymous
Invité


Click

Le Corbeau et le Renard


Pavo a l'avantage. Comme je m'en doutais, Pavo est meilleure que lui au corps à corps. Mais il se défend bien quand même ! Un coup bien placé et du sang qui coule.

Assez !

Oula que ce passe-t-il ici ? Le sol commence a trembler. Une grande puissance se déchaîne!C'est Chris qui fait ça ? Qu'est-ce qu'il prépare ?! En un instant, un puissante rafale d'eau entoure le mage adverse, faisant valser Pavo quelques mètres plus loin.

Ah !
Pavo !

Le débit et la pression de l'eau sont impressionnants, impossible de lancer une attaque au travers de ce tourbillon de mort. Mais avant que je puisse trouver une solution au problème, le tourbillon se relâche puis se fracasse au sol, créant un espèce de tsunami. L'attaque menacée le paon. Encore une fois, je me retrouvais sans situation pour aider mes esprits. Cette idée m'agaçait, je me trouvais inutile la seule chose sur laquelle je pouvais compter sont mes esprits. S'ils se trouvent dans un état critique, je ne peux rien faire, mise à part crier leur nom. Et ce fut la même rengaine, le même réflexe.

Pavo !

Elle tenta une esquive en sautant en arrière, mais en vain. La vague se fracassa juste devant elle et l'emporta sur quelques bons mètres, jusqu'à moi qui failli tomber lorsqu'elle arriva sur mes jambes. Je me baissa pour l'atteindre.

Pavo, ça va ?
Euh...Je crois oui.

La technique avait fait son effet, l'esprit était affaibli terriblement. Pour surenchérir, Chris sonna le ton d'une nouvelle vague de magie.

Sword Birth !

Et ce n'est pas pour rire. Des lames d'eau jaillir du sol pour nous trancher. Un mouvement bref, je m'esquive rapidement. Je ne sais pas comment ça m'est venu, mais j'ai réussi a éviter la lame. Du moins, c'est que je pensais. Une seconde lame sorti pour me taillader au niveau du torse. Je hurle sous la douleur, mais je pense que la semonce est passée. En revanche, l'esprit du paon s'est reçue plusieurs lames, l'obligeant a retourner dans son monde. Je m'excuse auprès de toi Pavo, j'aurais dû te rappeler avant...Cependant, je dois retourner à la réalité. C'est décidé, Chris est trop fort. Je ne peux rien faire. Je dois partir, ma blessure me fait mal, je dois me soigner, ma blessure me fait mal, je pars. Je cours. Je suis déjà à une bonne distance du co-mage, je sors une clé, invoque de nouveau le cheval. Je grimpe en course et m'envole le plus haut que je peux. Le plus haut pour que Chris ne puisse m'atteindre.


Spoiler:
 
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyLun 10 Fév - 15:41

Daryan C. Illunar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click





Le Corbeau et le Renard
Le Corbeau peut voler


Le sang coule, un homme blessé, je suis allé trop loin ? La main du corps blessé qui touche rapidement la zone du mal. Mon sourcil gauche décide de monter un petit peu, incompréhension. C’est donc ça, la faiblesse d’un constellationniste ? L’attaque directement lui fait de ce même mage une cible étrangement facile ? Je réfléchis. Finalement, est-ce que cet évènement était une bonne idée ? Pour gagner, il faut être le dernier. Pour être le dernier, il faut des perdants. Pour des perdants, il faut disqualifier des personnes. Mais comment disqualifier cette personne ? A part les blesser au point qu’ils ne puissent plus bouger, je ne vois pas… C’est horrible, non ? Bien. Maintenant, il faut que je l’achève ? Mais comment ? Si seulement il abandonnait, ce serait plus simple… Et d’ailleurs, pourquoi je m’embête à me battre contre lui ? Ce que je veux dire, c’est que je n’ai pas vraiment envie de lui faire du mal à ce point-là. Ce que je veux faire c’est juste en finir tôt, juste lui montrer l’erreur qu’il a fait. Pour en finir tôt, pourquoi commencer par lui ? Ce serait d’autant plus drôle de le laisser pour plus tard, non ?
Je regarde derrière moi. J’ai envie de partir dans la forêt… Et il va vers la forêt. Je fais quoi ? Réfléchis Chris, réfléchis. Pegasus de sorti, il commencer à voler vers le ciel. Je souffle d’ennui, et commence à courir. Un pas, deux pas, trois enjambées. Jump. Pulsion, un pied en arrière, un pied droit, la cuisse qui grandit, le buste qui se relève d’un coup.
Ventus : Zero
Il part vers le Nord. Je le suis. Vitesse égale. Ou pas. Le vent se lève à notre hauteur, la friction sur mon corps est complètement annulée. Ainsi, contrairement à l’esprit, ma vitesse semble plus grande. Non, elle ne semble pas : elle l’est. Aaron, sur terre, je suis divin. Dans l’air, je suis un dieu.

« Température Change ! »

Changement de l’aspect de l’eau autour de nous. Un nuage se crée sur toute la surface où nous sommes. Je suis à égalité de distance avec le blond. Nous ne nous voyons plus. Nous ne nous sentons plus. Activation supérieure des pulsions d’air, courant contraire contre le Pégase, prise de distance, je me positionne sous le nuage. L’air sur mes joues commence à se faire sentir. Je descends encore. Trois, quatre, cinq mètres en-dessous de la vapeur. Je diminue ma vitesse pour ne finir que par une lévitation simple de mon corps. Alors que je vois le mage et sa monture, accompagnée du nuage tout autour d’eux, continuer leur route vers le reste de l’île, de posture droite, je les regarde. Et je claque des doigts.

« Explosion... »

Le nuage crée une détonation. Et tout ce que nous entendons, alors que nous sommes au-dessus de la forêt, c’est une détonation. Ayant pris soin de poser une coucher d’air sur le jeune homme lorsque nous étions côte à côte, tout ce que je désire toucher, c’est sa monture. Et lui, il tombera, c’est tout.


Mais le Renard sait aussi le faire


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] EmptyLun 10 Fév - 16:08

[PNJ] Casperita
[PNJ] Casperita

PNJ

Click


♦ Battle Royal ♦
♠ 08h50 Fin de la Rencontre ♠



Eh bien, eh bien, quel beau spectacle pour entamer le jeu, mais il est encore tôt, alors êtes vous prêt à vraiment commencer les hostilités ?

Chris pour toi la suite se déroule ici :
http://fairy-tail-rpg.forumsactifs.net/t5173-09h20-sang-et-eau-chris-ilunar-diego-flores#42710

Aaron pour toi cela se poursuit ici :
http://fairy-tail-rpg.forumsactifs.net/t5172-09h30-fallen-aaron-miller#42709

♦ ♠ ♦ ♠
 MessageSujet: Re: 08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron]   08h15 - Le Corbeau et le Renard [Chris & Aaron] Empty

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Masters 2V [dvc]
» Chris Sabin VS Brock Lesnar VS Chris Masters
» Main Event : Hell In A Cell Match : Chris Jericho vs The Undertaker
» Chris Ramsey
» Tyranide de corbeau vs Nurgle de Beber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Autres Lieux :: Iles & Océan :: Ile Déserte - Battle Royal de Blue Pegasus