Partagez | .
Aller à la page : Précédent  1, 2
Les Stigmates Pegasus
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   Sam 19 Avr - 16:34

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Les Stigmates Pegasus
Les Pégases s'envolleront


La cape caresse de douceur ma peau déchirée par le bataille d’il y a peu. Les larmes coulent sur mon visage par les mots doux et amicaux de la jeune femme. Amicaux ? Aujourd’hui, je dirai bien familiaux. Elle se hisse sur la pointe des pieds et m’enlace de ses bras. Je baisse lourdement mon dos par le poids d’Abigail. Une légèreté et pourtant quelque chose qui t’attrape vers le bas pour t’enlacer. Abigail, c’est la maîtresse qui te dit de baisser la tête pour mieux la relever. Abigail, c’est la femme qui te dit de fermer les yeux pour moins pleurer. Abigail, c’est la sœur qui te dit d’ouvrir la bouche pour mieux gueuler. Gueuler ces mots, gueuler cette vérité qui ne devrait pas être enfouie au milieu de ce seul être, ce seul être qui au bout d’un moment n’arrivera pas à garder cette vérité pour lui-même et encore moins la contrôlé. Abigail c’est la sœur que je n’ai jamais eu… Sœur, même si elle est plus virile et dure que certains hommes, oui…

« Tu sais Abigail. Ce que je viens de te raconter, c’est sûrement tout et seulement ce dont je me souviens. Ce dont je viens de me souvenir, plutôt. Avoir été enfant, avoir la connaissance de l’origine de ce pouvoir, et avoir tué des gens… C’est tout ce dont je me souviens. J’ai perdu la mémoire lors de ce fameux jour, ce fameux lendemain, lorsque je suis rentré au village, que j’ai tué les agresseurs, et que je me suis endormi dans cette marre de sang. Les jours suivants, j’étais déjà dans le village voisin à dormir dans le verger d’un agriculteur. Tout ce qui se déroule avant, je n’en ai aucune idée. D’ailleurs, à mon réveil, je n’avais même pas pris la peine de scruter les alentours. J’ai ouvert les yeux, je me suis levé grâce à la force de mes bras et de mes jambes, et j’ai marché. Disons que c’est le prix pour ne pas être mort à mes dix-huit ans ? Après tout, j’en aurais bientôt un de plus. »

C’est tellement facile de lui parler dans ces moments –ci. J’ai tellement gardé le silence ces derniers mois, ces dernières années, qu’aujourd’hui, je ne peux plus m’empêcher de le préserver au fond de moi. Et je m’apprête à faire quelque chose que sûrement je n’aurai pas dû. Sûrement qu’un homme voudra ma peau, sûrement un autre, mais j’en ai rien à foutre. Le premier n’a jamais su me toucher, le deuxième je me mens au fond de moi : je le méprise de tout mon être et j’essaye pourtant d’éprouver de la sympathie pour lui. Mais la personne qui m’en voudra le plus c’est sûrement Abigail. Mais ça, je n’en ai rien à foutre. J’ai toujours fonctionné suivant vivre pour un prix. Aujourd’hui le prix sera sûrement une gifle, un regard de haine, ou même un silence qui éprouvera la déchirure en mon être. Mais si j’attends encore longtemps pour le dire, le prix sera pire.

« Le Conseil n’est pas une des organisations que je préfère, tu sais ? A chaque fois que j’étais dans ses histoires, il fallait que je voie quelque chose où mes yeux n’auraient jamais dû se poser. Et puis j’étais presque persuadé qu’ils avaient quelque chose à voir avec cet homme désormais mort. »

Un silence bref, laissant le temps à la brise de passer entre les feuilles, à ma main de fermer le dernier bouton de la cape pour ne pas attraper froid, à Abigail de se préparer au choc futur, à tout autre chose ayant besoin de temps, à ma main de sécher les dernières goutes sur ma joue.

« Un groupe illégal nommé Crimson Hound. Tu en as sûrement entendu parler. Son désir et d’aider la population sans prendre en compte le Conseil. Et celui-ci est même prêt à faire tomber le Conseil pour arriver à son but si celui-ci se met en travers de sa route. J’en fais partie. »

Et le bruit est brisé par le silence. Je tourne la tête doucement, de quelques millimètres, laissant à la personne devant moi la possibilité de me gifler. Et j’attends, fermant les yeux, fronçant les sourcils. Ce soir, Crimson Hound, c’est fini pour moi. Mais j’en ai quand même fait partie. Cependant, même si je te l’ai dit Abigail, ne t’attends pas à recevoir des informations sur ce groupe. Ne t’attends pas à savoir que Senji Kiyomasa est considéré comme un de mes amis, ne t’attends pas à savoir que Damaz Elendez est un des membres, ne t’attends pas à savoir que Enya Taylor, ancienne membre de Blue Pegasus, fait partie de notre nombre. Ne t’attends pas à savoir que je me déteste.


Tu le sais déjà


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   Lun 30 Juin - 15:20

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click



Chris semble épurer tout ce qui émane de chez lui, comme si une rivière sortait de son lit et immergé tout sur son passage. Comme si toutes les vannes qu'il avait scellés se déversaient, comme si il lui avouait ses sentiments les plus profonds, les plus intimes, ceux qu'il avait voulu annihilé en nouant sa langue. Mais il ne se stoppait plus – il avait l'air de terriblement souffrir, en tout cas Abigail tenta de le chercher dans le regard de Chris au travers de ses mèches chocolats qui barraient son regard d'émeraude. Elle voulait qu'il la regarde quand il lui parlait, mais il semblait lui-même se dérober, comme s'il tentait de s'extirper de cette situation. Comme s'il n'avait pas l'habitude de se confier – ou comme s'il s'apprêtait à lâcher une bombe dans un décompte bien précis dans les bras d'Abigail. Et de son enfance, il rebondit sur un nouveau sujet : le conseil. Qu'est-ce que ça voulait dire, Chris ? Pourquoi lui parlait-tu de ça ? Ca ne semblait pas logique, cohérent. Pas en apparence pour Abigail en tout cas, mais il s'agissait d'une source néfaste qui expliquait son mal-être et qu'il cherchait à expier, à exorciser par la parole.

Crimson Hounds.

Abigail laissa ses bras pendre mollement le long de son flanc, comme si elle n'était qu'une vulgaire poupée désarticulée. Ses yeux s'étaient ouvert, et au fond de l'océan de ses pupilles, on y voyait une tempête s'y préparait. Comme s'il s'agissait d'une immense vague noire, prête à tout ensevelir dans son passage. Il y avait des orages aussi, elle était en colère, ça se voyait, mais son visage n'exprimait qu'impassibilité. Comme si toutes les émotions lissaient son visage, seuls ses yeux regardaient Chris avec un pli sévère et énervé. Crimson Hounds méprisait les guildes légales et avait pour ligne de mire le conseil ; pourquoi Chris avait-il rejoint ? C'était comme recevoir une pique dans le cœur, ça la faisait souffrir douloureusement. Oui, elle avait eût mal qu'un des Pégases puissent avoir eût l'idée folle de se greffer à un groupe pareil, un groupe qui n'irait jamais loin et qui se ferait funestement neutraliser sans même franchir les portes du conseil.

Crimson hounds.

Sa mâchoire se serrait imperceptiblement, son poing aussi. Elle rêvait de le faire ricocher dans sa joue, mais elle avait tellement mal. Elle le vivait comme une sorte de trahison. Comme une sorte de couteau que l'on vous pointe dans le dos, et une fois cloué dans l'omoplate, qu'on se plaît à tourner et qu'importe vos râles de douleurs. Ca lui faisait mal à Abigail, que celui qu'elle considère comme sa propre chair ait eût l'audace idée de rejoindre.

« Pourquoi ? »

Sa voix se brisa dans un souffle faible. Sa poitrine éructait des soupirs un peu plus forts, comme si elle se faisait violence pour ne pas le gifler, comme le ferait une grande sœur.
Chris attendit sûrement le stigmate des doigts d'Abigail sur sa joue.
Mais sa main ne vint pas faucher sa joue.

Elle restait juste droite, muette et interdite. Peut-être parce que trop d'émotions se bousculaient à la fois en elle pour qu'elle puisse en choisir une à sa convenance. Ca defilé devant ses yeux comme un diaporama beaucoup trop rapide. Elle retient juste la souffrance, cette souffrance qui lui avait lié la gorge et explosait les poumons.

_ Qu'est-ce qui s'est passé pour que tu fasses ça ? 

Elle était presque essoufflée, sa colère était si grande, si froide. Ca se sentait dans la manière qu'elle avait de le regarder. Elle voulait comprendre pourtant. Elle voulait savoir cette poussière qui avait fait que Chris ait rejoint Crimson. Elle voulait connaître l'engrenage qui avait rouillé pour lui faire commettre une si regrettable erreur.
Et pourtant sa colère s'étire derrière elle, comme une ombre, froide et glaciale. Mais rien ne vient, tu ne peux voir que son énervement dans le miroir de ses yeux, une colère mêlée de déception. Comme si ça l'avait déçue et blessée.

_ Je pensais que - 

C'était un murmure presque éteint.

_ Je pensais que nous étions importants à tes yeux... que... que nous étions tous là pour toi. Comment tu as pu en arriver là ? 

Elle scella ses lèvres, tentant de refouler n'importe quelle pensée sur Chris. Il avait tout si bien ficelé – était-ce donc un rôle qu'il avait joué depuis le début ? Impossible à dire et Abigail fronça douloureusement le pli de ses sourcils.

_Sur nous. 

Elle marqua une pause pour se pincer les lèvres.

_ Est-ce que tu leur a donné des informations sur nous ? 

Son poing se serrait si fort que ses ongles pénétraient sa chair, un mince filet de sang s'écoulait le long de ses phalanges tant elle se contrôlait.

_ Parle, Chris. Tu leur a dit quelque chose sur nous ? 

Le vent se mit à souffler brutalement plus fort,
comme une complainte meurtrière.

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   Dim 13 Juil - 13:22

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Les Stigmates Pegasus
Les Pégases s'écraseront


La main de la jeune femme ne bouge pas, elle continue de pendre à son corps, comme si les nerfs de ses muscles avaient disparus pendant la conversation, comme si elle n’avait plus la capacité humaine de les bouger depuis ces quelques mots prononcés. En fait, elle déteste ce qui l’entoure. Et ce qui l’entoure c’est le corps d’un jeune homme complètement détruit par ce qu’il vient d’arriver, complètement détruit par le meurtre qu’il vient d’accomplir. Accomplir comme s’il devait s’en réjouir. Se réjouir d’avoir tué de nouveau. Et pourtant, au fond de lui, il s’en fout. C’est quelque chose d’inefficace envers lui. Sur un personnage externe, il a l’air de culpabiliser pour ce qui est arrivé à cet homme. Mais d’un point de vue interne, cet homme, c’est sa faute s’il est mort. C’est sa faute s’il a voulu être tué par celui qui maîtrisait d’origine la magie qu’il utilisait. Ce qui doit être culpabilisant, c’est le fait d’avoir détruit tout ce peuple il y a plusieurs années, pas cet homme. Cet homme ne sert à rien, personne ne s’en souviendra. Mais dans un sens, ce peuple, personne ne s’en souvient non plus.

« Parle, Chris. Tu leur as dit quelque chose sur nous ? »

Des yeux qui s’écrasent vers le bas du globe oculaire pour signer l’hésitation forte qui concerne ce corps. Néanmoins, il est trop tard pour arrêter où j’en suis. Je lui attrape la main et la ramène vers moi, levant son bras doucement, enlevant ce qui semble faire couler le sang de sa paume.


« Les membres appartenant à Crimson Hounds sont tous de confiance Abigail. Ils n’ont pas besoin de connaître votre vie privée et même si c’était le cas, les informations n’auraient en aucun cas fusées. Et insinuer que vous n’êtes pas importants à mes yeux et sans doute la pire des choses que tu aurais pu me dire Abigail. Même après cette révélation. Si vous ne valiez rien pour moi, je me serai cassé de Blue Pegasus depuis bien longtemps. Mon but premier était de pouvoir savoir ce qu’il s’était passé dans ce village. Crimson Hounds m’offrait cette possibilité et la protection de ceux qui m’entourent ainsi que celle de la société entière. »

Je déploie un bras pour faire voler le vent dans ses cheveux, l’autre pour humidifier sa peau.


« L’eau et l’air sont les parfaits éléments pour créer une onde de choc sur toute une ville. Et après tu dis que ma magie n’est pas dangereuse ? A ton avis, ce qui est arrivé à Crocus l’autre jour. Tu sais, cette tornade de sable lancée par l’équipe d’Hancko Emil ? Cette tornade qui commençait à dévaster tout le quartier ? La seule manière de l’arrêter a été une terrible onde de choc. Aucun besoin de te dire qui en a été l’auteur. Ni qui a été l’auteur de la pluie qui a maintenus en vie tous les individus qui auraient dû mourir. Admire la monstruosité, Abigail. Admire ce que Crimson Hounds a évité la mort à toute une ville à cause d’un stupide pégase qui ne sait pas contrôler sa magie en cas de danger et qui a failli crever avec un sort qui palliait toute une ville. »

Et pour prouver la pureté du liquide aqueux, les cicatrices sur la paume de la jeune femme se referment en douceur. Mais au fond, je sais qu’elle se fiche de ça. J’ai fait une erreur, une grande erreur. Et je devais me purger de ces pêchers – si on les considère comme tels. Tout ce qu’elle veut savoir c’est pourquoi j’ai voulu intégrer cette guilde indépendante – ou clandestine suivant la position des individus. Je serre sa main, lui assurant qu’enfin cette histoire terminée, le groupe des rouges ne me sert plus à rien. J’ai atteint mon but. Et je sais au fond de moi que Senji ne voudra plus se montrer. C’est certain, il a compris. Il ne voudra plus me voir non plus après avoir sauvé Damaz et le laisser tomber. Je dois rester en retrait à présent. Après tout, pas moyen qu’il ait été capturé.


« Je sais que tu vas m’en vouloir, mais en te l’apprenant, j’essaye d’être honnête. Ta réponse ? »


Qu'en dis-tu ?


© Daryan Chris Tsukiyo. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   Lun 15 Déc - 15:26

avatar
Abigail Phoibos

Indépendant Légal

Click



Elle scella ses paupières, empourprées de tristes courant d'air. Abigail était devenue aussi belle qu'une tombe en fleur – emportée par un chagrin et une déception si haute, si grande qu'elle menaçait de s'ébranlait en une avalanche désastreuse. Ses phalanges s'étreignirent tandis que son menton se courba vers l'avant, secouant sa tête sous l'incompréhension, la surprise qui avait retentit comme une bombe quand Chris l'avait soufflé. Brisant bien plus de choses qu'il ne l'aurait pensé. Abigail se tenait toujours droite – mais il venait de la faire tomber bien plus bas que ça. Le vent se lève mais Abigail se glace comme une statue de marbre. Que les bruits se taisent et que l'espace éclate ; Abigail est aussi fissurée qu'une porcelaine. Aussi figée qu'un macchabée. Des larmes parent l'horizon de ses paupières comme des songes, des larmes qu'elle retire rageusement d'un revers de main.

Damaz et lui ; deux cri qui se perçent, deux cris qui s'échappent. Abigail essuie sa déception en retirant la naissance de ses larmes. Chris lui avouait tout – Chris cherchait son pardon et Chris semblait tout aussi désolé. Mais la déception se distillait dans les veines comme un poison – avait-il fait ça parce que Pegasus n'avait pas été à la hauteur de ses espérances ? Et sa révélation funeste sur Damaz cloua Abigail, comme si on lui enfonçait allégrement une lame entre les deux épaules et qu'on lui tournait. Abigail sentit ses jambes se dérobaient sous ses pieds – elle glissa ses deux bras autour de la nuque de Chris. Sa gorge s'était nouée en des nœuds – sa langue souffrait – ses yeux lui brûlaient la rétine.

_ Chris.... Pourquoi tu n'as rien dis à Kôta, à moi ?

Elle se décala, manquant de vaciller mais se montrant forte pour garder l'équilibre.

_ Nous ne sommes pas une famille ? Je te pardonne, Chris. Je pardonne aussi à Damaz. Mais à une seule condition : si une idée aussi folle te traverse l'esprit, je veux que tu m'en parles et que tu ne gardes pas tout pour toi. Tu es mon frère et je serais toujours là pour toi. D'accord ? Promets-le moi.

Il regrettait. Abigail le savait, elle ne voulait pas lui enfoncer la tête dans les vestiges de ses erreurs. Cela ne servirait à rien – à part envenimer une situation déjà délicate. Abigail savait désormais pour Damaz et Chris. Deux infiltrés de l'écarlate dans leur propre rang. L'amertume avait un goût âpre sur le palais d'Abigail, mais elle ferait avec. La trahison était comme une entaille, mais elle se refermerait. Si Chris jurerait sa loyauté au Pégase, Abigail lui ferait aveuglément confiance. Damaz, quant à lui, était un vrai courant d'air, s'engouffrant dans chaque recoins, hurlant à la gueule de chaque humain. Damaz ne pouvait pas être enfermé dans une cage – Abigail ne le savait que trop bien. Alors elle fermerait les paupières et laisserait glisser cette information dans le néant de sa mémoire – entaillant ce souvenir dans un coin secret. Un secret qu'elle ne diffusera pas au risque que toute cette affaire prenne une proportion déplorable – au risque qu'elle commette la déception de Bob.

_ Chris, je te fais confiance. Mais ne me fais plus mal comme ça, s'il te plaît. Je te fais confiance au même titre qu'à Kôta. Vous êtes des amis, vous êtes la seule famille que j'ai eu. Alors s'il te plaît, ne t'éloigne plus de moi comme ça.

C'était presque un serment qu'elle lui demandait.
Qu'à cela ne tienne – Chris avait choisi son camp entre les Crimson Hound et Blue Pegasus.
Elle acceptait.

_________________________________________________________________________

    heaven's on fire

    trace donc le trait qui rassure et que ta ligne soit belle. Tes amours sont des légendes que désapprouve ton ange, n'étreins qu'en morsures les seigneurs de la guerre, fait suinter leur armure qu'ils y voient de l'univers. ©️endlesslove
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   Mar 13 Jan - 16:50

avatar
Daryan C. Illunar

[M] Weer Lopen

Click




Les Stigmates Pegasus
Les Pégases s'écraseront


Je n’avais jamais choisi. Pour moi Blue Pegasus était une chose et Crimson Hound en a été une autre. Pour moi je pouvais gérer les deux en même temps, je pensais il y a encore quelques minutes qu’il était possible de jongler sur ces deux loyautés, sur ces deux fidélités. Mais Abigail m’a fait comprendre que non. Cette femme blonde devant moi m’a fait comprendre que je ne faisais que me mentir à moi-même. Je voulais Crimson Hound pour la vengeance et ma paix intérieure, et je voulais Blue Pegasus pour une chose dont je n’arrive pas encore à mettre le doigt dessus. Je crois que je ne m’étais pas résolu à quitter Blue Pegasus pour une chose distincte, mais je ne sais pas quoi. J’ai l’impression que quelque chose m’empêchait de m’y arracher, comme une membrane comme une peau, non un os, comme des fibres qui me collaient à la peau, me permettaient de partir jusqu’à Crimson Hound mais m’empêchait définitivement de m’y coller pour toujours.
Je pense que j’ai choisi mon camp.
Alors je me baisse tels les fidèles devant leur souverain.
« Blue Pegasus sera la seule chose qui me sera rattachée, encore, et encore. »

Parce que Crimson Hound c’est terminé, parce que j’ai vu en Blue Pegasus ce qu’il me manquait. Parce que les cheveux blonds d’Abigail m’attiraient dans ce local, parce que les plumes de Kôta m’obligeaient à revenir, parce que le rôle paternel de Bob m’avait fait hurler à la perte d’un père. Je crois que je me suis beaucoup trop attaché à quelque chose de si petit, et pourtant si grand quand j’y pense.
Parce que je crois que, finalement, même si c’est une faiblesse, c’est sans doute quelque chose de merveilleux, quelque chose qui m’a rendu heureux. Et j’espère que cette chose continuera à me faire sourire.

Mais aujourd’hui je n’ai pas souri. Et elle non plus. Aujourd’hui j’ai pleuré devant cette femme de fer, et j’ai pu ressentir quelque chose de négatif en elle.
C’est aussi ce jour que j’ai compris qu’Abigail Phoibos avait des secrets qu’elle n’a jamais révélés. C’est aussi ce jour que j’ai compris que la femme qui me faisait la leçon avait des choses à dire, à me dire. Alors je lui réponds d’un sourire, d’une tête penchée, et nous rentrons. Mais d’un regard de travers, je comprends qu’Abigail Phoibos, cette blonde aux yeux bleus, est la proche qui me cache beaucoup trop de choses.
J’ai parlé. Alors la prochaine fois c’est à ton tour.

« C'est Daryan. Daryan Chris Illunar. »


Je retiens pour plus tard.


© Fawks. Tous droit réservés

_________________________________________________________________________

« Avez-vous confiance en moi ? Iratus Orationis est née, signe de la révolte du peuple, de votre perte de confiance. Mais aujourd’hui je vous propose Weer Lopen, née des cendres de la Blue Pegasus d’antan. Nous ne nous soumettons à aucune institution : notre mot d’ordre est l’indépendance, la liberté et l’équilibre que doit recevoir ce pays. Nous protégeons, nous garderons, nous punirons, et ferons de votre voix celle du peuple et de la raison. »
Voir le profil de l'utilisateur
 MessageSujet: Re: Les Stigmates Pegasus   

Contenu sponsorisé


Click

   
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Description de Blue Pegasus
» Mirage (poulain de panama et pegasus le 2 qu'on voi naitre!)
» Une enfant à Blue Pegasus ?!
» Blue Pegasus
» Sauvetage d'une équipe (Mission Blue Pegasus - Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail RPG :: Zone RPG :: Fiore - Sud :: Chaine de Montagnes Sud